L’inclassable Papilio

58 réponses à “L’inclassable Papilio

  1. Coucou Quichottine…je viens te faire une tite bise, en essayant de rattraper mon retard…j’en ai beaucoup, ,du fait de mon écran d’ordi qui m’a joué des tours..et que j’ai dû remplacer hier…là, je vais au dodo, j’ai les yeux qui se ferment..gros bisous

    • Ne t’en fais pas.. ce n’est pas grave si tu ne peux pas tout lire, je sais qu’on ne peut jamais être partout à la fois.

      Tu es toute pardonnée… j’espère que ton nouvel écran te sera fidèle longtemps.

      Bonne nuit, Jackline.

      Gros bisous et merci pour ce coucou amical.

  2. Je suis venue…. et revenue…. et pas de lien….
    Je repasserai, tant pis !
    Je me souvenais bien de toute cette « histoire » et des réponses des éditeurs. Mais à un certain moment tout s’est accéléré et je n’ai pas très bien compris le dénouement.
    Quoi qu’il en soit, j’ai mon « Papilio », il est vrai inclassable. Mais pourquoi toujours vouloir tout classer. On peut dire la même chose de « Ernest et Célestine  » de Daniel Pennac et je me suis bien régalée en le lisant avant de m’endormir. Merci à toi de nous l’avoir suggéré. J’espère que mes petits-enfants ne s’estimeront pas trop grands pour le lire…
    Je t’embrasse très fort Quichottine. A plus tard et douce nuit.

    • Je suis navrée… j’ai pris un peu de retard.

      Mais tu liras demain. 🙂

      Je suis heureuse qu’il t’ait plu…

      Douce et belle nuit à toi.

  3. Moi aussi j’ai pris du retard : j’ai téléchargé cet après-midi une vidéo de 3mn1/2 sur Youtube, il a fallu près de 3 heures. Ce soir je mets une musique dessus et je la visionne par sécurité une fois celle-ci enregistrée : j’avais fait une grosse faute d’orthographe ! Comment ne l’ai-je pas vue plus tôt ? Par sécurité, je garde les trames, j’ai donc corrigé, enregistré et c’est en train de télécharger…. Au réveil je remettrai la musique et je pourrai publier mon article dans la matinée.
    Tu vois, on ne fait pas toujours ce que l’on voudrait !
    Gros bisous, dort bien.

    • Ah lala… si un jour nous faisons connaissance, ce que j’espère de tout coeur pour bientôt, il faudra que tu m’expliques, ou plutôt que tu me montres comment on fait.

      Tes vidéos sont superbes…

      Je me suis dit que si je pouvais faire des montages avec certains de mes textes, ce serait joli… mais je n’ose pas me lancer.

       

      J’attendrai donc demain pour ton billet du jour…

      C’est vrai qu’on ne fait pas toujours tout ce qu’on voudrait, au moment où on le voudrait, mais le principal, c’est que nos projets aboutissent un jour et nous apportent ce moment de bonheur que l’on ressent lorsqu’on se dit « c’est moi qui l’ai fait ».

       

      Un sourire pour toi… et de gros bisous amicaux. Passe une bonne nuit.

  4. Coucou rapide …
    Bon jeudi
    Bisoux
    dom et pépère

  5. Il en va de même avec une carrière de comédien ou de chanteur, autrefois, du temps pour percer et être lancé sur le marché, un jour la bonne personne qui dit oh oui… Un livre c’est un enfant qu’on aime et aimerait voir là ou là… A bientôt Papilio alors…. Bises de jill

    • Ta remarque au sujet du livre-enfant de son auteur est très vraie.

      Ce n’est pas toujours facile d’accepter de voir les défauts de ceux que l’on chérit.

      Bises et douce journée, Jill. Merci.

  6. C’est pas facile de se faire éditer… Tu as vraiment eu beaucoup de courage et de persévérance..

    Belle journée avec bises de nous deux

    • Sans doute pas assez… j’aurais peut-être insisté dans d’autres conditions.

      Bises et douce journée à vous deux.

  7. Bon Jeudi à toi!
    Un temps à dévorer des livres.
    Le printemps des livres s’annonce pluvieux!

    • Je suis d’accord… un temps à rester sous la couette avec un bon livre. 😉

      Bises et douce journée à toi aussi, Fancri.

  8. Javais suivi tes galères ma Quichottine avec les différents éditeurs contactés. Il faut souvent du temps. Bises et bon jeudi

  9. m'annette

    Bonjour Quichottine,
    Se confronter à une « sélection », car c’en est une, expose à une justification du « refus » qui peut blesser , même si elle se veut passe-partout (et encore plus!). Se confronter à un avis également, … Bref, jamais simple, car les critiques positives en forme de lèche-bottes ne sont pas appréciables non plus… Il faut finalement une sacrée cuirasse, et l’avons-nous vraiment quand nous pratiquons ce genre « d’exercice »???.
    J’admire ta persévérance, Quichottine! Je t’embrasse.

    • Je crois que lorsque le refus n’est pas argumenté ou seulement par une phrase passe-partout, on est en droit de se demander si le manuscrit a été lu… c’est un peu déprimant.

      Quoi qu’il en soit, je n’aurai jamais l’armure nécessaire… je le savais à vingt ans, je n’ai pas réussi à me la forger depuis.

       

      Je t’embrasse. passe une douce journée.

  10. Dans toue l’histoire de la littérature peu d’écrivains ont été publiés dès le premier manuscrit.

    • Les plus grands ont commencé par des publications à compte d’auteur…

      Et puis, les écrivains d’autrefois étaient bien moins nombreux qu’aujourd’hui. 🙂

       

      Merci, Liza. Ta présence me touche beaucoup.

  11. C’est vrai que « la mode « est surement un élément déterminant pour les publications de nos lectures …mais pourquoi ne pas se fier tout simplement à son instinct , tout le monde sait qu’un grand coup de pub peut faire monter un livre en haut , alors qu’il n’est pas si bon !!!et qu’un autre bien silencieux peut plaire !
    Enfin je te suis pour la suite demain …
    Bisous Quichottine

    • Merci, Claudine.

      C’est vrai qu’aujourd’hui, les plus grands éditeurs peuvent « faire un auteur » bien plus rapidement, tout comme une émission de télévision peut faire et défaire un artiste au gré des envies de ses producteurs.

      Je suis heureuse que tu aies envie de lire la suite.

      Elle est déjà en ligne… Mais ne paraîtra que demain.

      (pour jouer avec le temps, Over-blog est encore le meilleur…)

      http://quichottine.over-blog.com/article-deux-mois-apres-116379603.html

       

      Bisous et douce journée, ma Canelle.

  12. Et comme dans tous les bons scénarios, tu nous plantes là à un moment crucial!
    Vite la suite …

  13. Oh la coquine 🙂
    Gros bisous & douce journée Quichottine

  14. Oui, tu joues avec nos nerfs là, Quichottine !!! Même si ton article laisse présager un épilogue heureux…nous avons d’autant plus hâte de savoir !!! Allez vite, cours, cours…annonce nous la nouvelle illico presto !!
    Plein de bises en attendant… 🙂

    • J’ai fais le mieux que je pouvais en vous laissant les liens dans le premier commentaire.

      Merci de les avoir suivis. 🙂

      Plein de bises à toi aussi. Merci !

  15. il faut tjs attendre et recevoir une réponse négative déçoit énormément

    • Je ne sais si l’on peut arriver à se détacher complêtement de ce possible-là…

      Merci, Flipperine.

      Passe une douce journée.

  16. Heureusement que tu as persévéré le produit en valait la peine.

    • Merci, Solange. Oui, je crois que Papilio méritait ses pages et ses lecteurs.

      Je suis heureuse que tu aies pu le lire.

      Passe une douce journée.

  17. coucou Quichottine ici c’est avec l’ordinateur piraté par un escroc que je me bats… enfin le voici de retour à la maison après cette semaine de grande panne hélas je n’ai plus mon carnet d’adresses, ni tous mes fichiers une ancienne version (2003) étant installée beaucoup sont devenus illisible ! n’étant pas douée en informatique je navigue à vue pour encore qq temps.
    je t’embrasse

    • Ma pauvre ! Je n’apprécierais pas du tout… J’espère que tu vas réussir à retrouver tous tes petits. 🙁

      Courage, Josette !

      Passe une douce soirée. Bisous.

  18. et bien c’est quoi cette bonne nouvelle inespérée et incroyable Quichottine !
    bises et bonne fin de journée

    • Sourire… tu préfères attendre la suite ?

      Le lien était là.

      Bises et bonne fin de journée à toi aussi. Merci !

  19. tu en as de la patience , du courage-
    de persévérer encore- moi on me refuse, je suis du genre à mettre le livre au fond d’un tiroir- voir pire-
    bonne continuation !! tu as ça dans la peu !!
    bisous !

    • Il m’est arrivé aussi de détruire un manuscrit.

      Mais je l’ai regretté ensuite. On ne récrit jamais pareil ce qu’on a effacé.

      Bisous et douce journée à venir, Lady Marianne. Merci pour ton soutien.

  20. C’est toujours très encourageant de recevoir une réponse, même anodine, d’un éditeur. Ils sont tellement assaillis de manuscrits qu’ils laissent passer des joyaux littéraires…Jusqu’au jour où, soudain, ils « lisent » vraiment et « découvrent »…un auteur, un vrai. Chère Quichottine, tu mérites cette joie, toi qui écris si bien, si plaisamment et si juste aussi. Toi qui apportes tant de lumières dans tes récits et d’espérance.
    Je t’embrasse fort,
    Lorraine

    • Tu sais, je ne regrette pas du tout d’avoir auto-édité Papilio…

      Merci pour ces beaux compliments, ma chère Lorraine.

      Passe une belle journée à venir. Je t’embrasse très fort.

  21. Bonsoir merci d’avoir déposer ta plume sur mon blog bonne soirée à bientôt amitiés

    • C’était bien naturel…puisque j’avais pris la barre des Croqueurs cette quinzaine.

      J’ai aimé me poser un moment chez toi.

       

      Merci, Gegouska.

      Douce journée à toi.

  22. Je vais aller lire la suite pour savoir qui va vous publier. Bisous

    • Nous n’avons pas trouvé d’éditeur… et, comme nous ne voulions pas tomber dans le piège des éditions à compte d’auteur, nous nous sommes auto-publiés.

      C’est une autre façon de faire…

      Bisous et merci pour tes lectures attentives.

  23. salut
    je te souhaite un bon week-end

  24. C’est plutôt un compliment d’être « inclassable » et d’ailleurs comment veux tu classer un doux rêveur ?… 🙂 C’est par contre plus inconfortable pour être édité. Mais finalement Papilio a trouvé sa maison d’accueil et j’espère que les livres continuent à se vendre et à ravir jeunes et moins jeunes lecteurs. Bisous

    • Je ne suis pas allée voir où nous en sommes… mais je l’espère aussi.

      Merci pour ce joli souvenir qui fait du bien ce soir.

      Bisous et bonne fin de journée, Cathy.

  25. Quichottine

    Le lien sera ici en réponse, dès que l’article sera prêt. 🙂

  26. Ils ont au moins tous répondu… Les réponses faites me font penser au réponses des recruteurs à candidatures. Nous avons retenu un candidat dont le profil correspondait plus, etc….
    Quand je faisais du recrutement, un candidat à qui j’avais écrit cela m’a répondu que « l’homme de face n’a pas de profil ». Je n’ai pu jamais écrit cela dans mes réponses…
    A méditer.
    Bises

    • Sourire… je comprends que sa réponse t’ait fait modifier les tiennes ensuite.

      Ce n’est jamais facile de dire à quelqu’un que sa candidature n’a pas été retenue. Et, pourtant, je sais qu’on ne peut vraiment pas prendre tout le monde…. de même qu’un éditeur doit bien faire des choix.

      Les expliquer lui prendrait trop de temps, surtout lorsqu’il reçoit plus de manuscrit qu’il peut en lire…  🙁

      Bises et douce journée, Martine. Merci pour ta présence et tes mots.

  27. J’admire ta persévérance ma Quichottine, cet ouvrage à de la chance que tu en soit l’auteur !
    Bises mon amie

  28. jean-marie

    tu vois dans mon commentaire pécédent j’étais allé trop vite…
    au résultat !
    ce doit être dur de voir ainsi écarté son travail pour des raisons qui souvent n’en sont pas vraiment…
    merci encore
    bisous amicaux
    jean-marie

    • Je crois qu’il y a beaucoup de stress dans cette aventure… J’ai voulu l’évacuer en vous la racontant. Je ne sais toujours pas si j’ai bien fait.

      Bisous et douce soirée, Jean-Marie.

  29. C’est vrai ce que tu dis , il ne doit pas être facile de dire la vérité sans blesser et décourager.
    Mais oui, tu joues avec nos nerfs !!!! Mais on patiente quand même!!!
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Tu sais… j’ai mis les liens nécessaires dans le premier commentaire de chaque article de cette série.

      Mais c’est tout gentil d’avoir patienté… Merci infiniment.

      Douce et belle soirée à toi aussi. Bisous, Erato.