En attente au bout du quai, le « quichobateau » de Busard

Vous êtes-vous déjà demandé où s’en allaient tous ces trains, ces wagons, qui se suivent sans jamais se ressembler sur les quais de notre gare quichottinienne ?

 

J’avoue ne pas m’être posé la question. Il me suffit de savoir qu’ils sont porteurs de vos espoirs, de vos rêves, de vos petits – ou grands – « bonheurs du jour« .

 

Je regarde vos images, je lis vos mots, et je me laisse aller à mon rêve à moi, celui d’un monde où chaque sourire, chaque mot, chaque geste échangé ne serait que partage délibérément altruiste…

 

Comme ces cartes que nous recevons parfois « pour rien », sans qu’il y ait d’occasion spéciale, juste pour la pensée d’un moment où « l’autre » a semblé plus proche.

 

Le mot déposé alors sur l’image choisie, l’adresse copiée avec soin, le timbre qui dit davantage encore… tout cela se termine par ce geste presque incroyable aujourd’hui, un peu désuet : mettre une enveloppe dans une boîte à lettres en espérant que le facteur saura trouver son destinataire…

 

« Ami presse le pas, l’amitié n’attend pas« …

 

 

Je l’avais vu un jour sur un sceau de cire, insolite, au dos d’une lettre reçue.

 

L’amitié n’attend pas, n’attend rien, mais espère toujours ces petits riens qui émeuvent, qui disent « je pense à toi ».

 

Comme ici et là, lorsque nous ne faisons que nous pencher à l’une ou l’autre de nos fenêtres virtuelles et envoyer, du bout des doigts, un bisou, un coucou, ou souvent davantage.

 

Cela compte, beaucoup, et tous ceux qui aujourd’hui se disent que ces « quichotrains » les éloignent de moi – parce qu’ils ne savent pas m’envoyer le leur, parce qu’ils n’osent pas – n’ont peut-être pas encore compris qu’il n’y a pas besoin de savoir pour pouvoir, que l’on peut monter dans n’importe lequel de ces wagons de l’amitié, sans billet, parce que « ceux qui savent » partagent : ils ont le cœur sur la main.

 

Aujourd’hui… c’est au tour de Busard, de se poser ici. Il a choisi pour ce faire un « quichobateau ».

 

120607_Busard.jpg

 

 

Busard, c’est un oiseau… il se pose d’un « Flap », comme d’autres font « Miaou »… C’est sa signature à lui.

 

Il m’appelle « Quichottinette », bien qu’il ne sache de moi que ce qu’il a lu ici, depuis sa première visite il y a cinq ans.

 

Je passe là-bas, moins souvent que chez d’autres, sans doute, et je m’en veux un peu de ce qu’il pourrait prendre pour un désintérêt.

 

Il n’en est rien, et si ce bateau-là accoste aujourd’hui, dans notre monde rêvé, c’est sans doute parce qu’il sait combien ces rêves partagés sont importants.

 

 

 […]

Le bateau reste à quai,
Bercé sous la douce lumière des étoiles
Qui projette l’espoir, malgré tout,
malgré le tout, le rien, de ce chant pour demain.

[…]

Busard, « Nocturne« , 17/05/2010

 

L’on pourrait me reprocher d’avoir cité un ancien poème, mais, je pense qu’il était de circonstance…

 

Je sais… vous me direz que ce bateau n’est pas sous les étoiles, que l’on n’imagine guère son capitaine en train de rêver en se laissant bercer… Mais pourquoi pas ?

 

Les mots ne sont jamais « de pacotille« , Busard.

 

Ferme les yeux, et imagine ce que devient ce bateau en se faisant « quichobateau ».

 

 

120607_Busard-par-Quichottine.jpg

 

 

 

Merci pour ton image et ces poèmes qui me touchent toujours autant.

 

Passez une bonne journée.

 

94 réponses à “En attente au bout du quai, le « quichobateau » de Busard

  1. Une bonne idée, de prendre le train pour se rendre à un bateau qui va peut-être nous emmener au pays des rêves …
    Bon début de semaine.
    Bisoux sous l’orage !

    • Merci, Dom.

      Il nous y conduira sûrement.

      Ici, le ciel est bien gris, mais je te souhaite une douce journée. Bisous.

  2. Tu en connais du monde !! J’aime pas voir un bateau qui reste à quai définitivement, on lui enlève son âme, autant le démonter…

    Belle journée Quichottine. Avec bises de nous deux…

    • Je suis d’accord avec toi… un bateau, c’est fait pour voguer…

      Belle journée et bises affectueuses à vous deux.

  3. J’aime les trains mais j’aime aussi les bateaux car ce qui les rapproche ce sont les quais où ils s’arrêtent après le voyage avant de repartir, même si le voyage est plus important en lui seul que le but. Bises

  4. Je découvre un blog…. Merci Quichottine ! Signé Busard pas pour rien en effet ! Quichobateau c’est beau aussi… Bon lundi de la part de jill, bises

  5. Bonjour Quichottine,

    Merci pour ce nouveau lien que j’ai suivi avec grand plaisir.Les jolis mots de Busard m’ont enchantée.
    Je suis en retard pour suivre les précédents. Mais ça viendra.
    En te souhaitant une douce journée.

    Je t’embrasse bien fort
    Martine

  6. Ah les cartes postales, on n’en reçoit pas assez.
    Tiens, je vois que tu as mis la même citation que moi, sauf que je ne savais pas que c’était Géronimo qui l’avait dit, juste « un amérindien ».
    Je vais visiter de ce pas le blog dont tu parles si bien.
    Bisous du lundi.

    • Merci, Aude.
      C’est vraiment gentil.

       

      Bisous et douce journée à toi.

       

      (Pour la citation, c’est à Adamante que je dois le nom de son auteur.)

  7. Juste quelques flocons nuageux dans un grand ciel bleu, ce matin. Pour longtemps ?… Un temps à prendre le bateau pour rallier l’île des rêves que le train ne peut atteindre. Bateau rouge pour une entrée triomphale un jour de fête sur le port, joli bateau fantôme pour s’amarrer aux songes, peu importe, du moment qu’on ose embarquer. Que cette semaine te soit douce !

    • Merci.
      J’ignore si tu as le même temps qu’ici, mais c’est un temps à rester sous sa couette avec un bon livre…

      Quel dommage que je doive sortir !

      Douce semaine à toi aussi.

  8. cette phrase qui conseille au facteur de presser le pas…ça me rajeunit, je l’écrivais au dos de mes lettes dans ma folle jeunesse…
    il est beau ce bateau pompe, est-ce celui de Douarnenez ? j’embarque dans le quichobateau promesse d’horizon nouveau
    bisous

    • Non, je pense qu’il s’agit d’un bateau-phare dont le port d’attache est Paris.

      Mais il faudra demander à Busard…

      Merci pour ce partage, Josette. Ton quichotrain est en gare de triage. Il paraîtra dans les jours qui viennent.

      Passe une douce soirée. Merci pour tout.

  9. Un bateau pour emporter les rêves, c’est bien aussi. Les rêves n’ont pas de préférence: ils se lisent, ils s’installent, ils papotent, ils dorment quelquefois, ils pleurent un peu d’émotion soudaine, ils conversent,ils sourient. Merci Quichottine d’aimer les rêves et de les susciter.Bisous.

  10. lizagrèce

    Le Quchobateau tient-il sur des rails ?

  11. Un Quichobateau c’est parfait pour les endroits ou le Quichotrain ne peut passer.Tu nous prépares un bel été de voyage.Bonne journée.

  12. Encore un joli rêve bleu que nous partageons avec toi en ce début de semaine .
    J’aime envoyer et recevoir des lettres, des cartes , des témoignages d’amitié que je conserve précieusement! ce sont des souvenirs qui restent comme nos bonnes vieilles photos.
    J’espère que tu as passé un bon dimanche .
    Bisous et à bientôt…

    • Je les garde aussi, d’autant qu’ils prennent moins de place aujourd’hui qu’autrefois.

      Merci pour tout Marie, j’espère que ce dimanche fut beau pour toi.

      Bisous et douce soirée.

  13. Qu’il est beau ce bateau sous le soleil ou sous les étoiles . Je suis certaine que je n’aurai jamais le mal de mer à son bord en écoutant les poèmes de ton ami Busard.
    « Ami presse-toi : je me souviens l’avoir écrit souvent pendant mon adolescence lorsque j’écrivais à mes copines !
    Je t’embrasse

    • Nous partageons beaucoup.

      J’aime savoir que tu te servais aussi de cette expression…

      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  14. quichobisou à toi en une drôle de fin de saison… je prendrais bien qui quichobateau vers l’été, le vrai…

  15. J’avais justement trouvé un bibliobato que je t’aurais envoyé comme quichobateau, une belle idée qui a fait un flop. Bisous

  16. Comme ce billet est de circonstance pour moi. Il tombe à pic si l’on peut dire …
    Je ne suis pas présente en ce moment, c’est certain, mais je n’ai pas le courage de me mettre au bureau après une journée bien remplie. Ces derniers temps, je rentre dans notre « paillote », je défais ma ceinture de maintien, je m’allonge et me mets les électrodes. Mon Minou m’apporte la soupe au lit, et je n’en bouge plus jusqu’au lendemain, ou je retourne au chantier. Bientôt ce travail de peinture va prendre fin et je vais pouvoir me reposer un peu, avant le « grand rush » du déménagement.
    Cependant, je ne vous oublie pas et regrette beaucoup nos conversations virtuelles. (j’ai quelque chose à te demander, je te joins par mail)Je brode au lit, des petites choses pour … au gré de mon coup de coeur. Dernièrement je suis tombée sur un marque page, et j’ai pensé à …
    Je t’embrasse
    Annick

    • Tu es épuisée… alors, surtout, prends bien soin de toi. Il ne faudrait pas que tu craques.

      Je t’ai envoyé un courriel pour répondre au tien.

      Merci pour tout.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  17. salut
    un bateau pour ton blog c’est sympa
    bonne journée

  18. Le bateau des pompiers ?

    • Parce qu’il est rouge ?

      Je ne sais… on m’a dit que c’était un bateau-phare, mais je ne suis pas assez calée pour te répondre. Il faudra demander à Busard où il l’a photographié.

  19. Flap … merci mon amie … ce quichobâteau sublime mes rêves de voyage … jsuqu’aux étoiles !

  20. Chouette, le rêve !
    Un magique quichobateau bleu et étoilé ! 😉
    Il m’a emmenée chez Busard; je n’ai pas manqué d’y laisser une carte postale. A quai, son bateau rouge-passion-des-mots ne demandait qu’à nous faire naviguer.
    Merci, Amielle. Gros bisous, tout plein.

    • Merci… tu es adorable !

      Je suis heureuse que ce quichobateau t’ait plu.

      Gros bisous tout plein et douce soirée à toi aussi.

  21. En amitié comme en mer on a besoin d’un « Phare ».

  22. pas étonnant qu’en 5 ans il soit accroc…..il faut moins que ça

    • Je pense qu’on aime ou qu’on s’en va tout de suite… Heureusement que tu es restée.

      Bisous et douce journée.

  23. Un beau rêve bleu…

  24. Flap … c’est marrant … il y a peut-être plusieurs bâteaux … lemien est basé sur un quai de Dublin en Irlande !

    • Merci !

      Il faudra que je le note sur l’article.

      Je pense qu’il doit y avoir plusieurs bateaux…

      Douce soirée, Busard.

  25. le Quichobateau de Busard me donne des idées !
    je vais « oser » puisque tu dis , Quichottine, que … y’a pas besoin de savoir pour pouvoir … inviter à monter dans « un wagon » de l’Amitié …

    à bientôt !

  26. dentelline

    J’aime bien le quichobateau de Busard!
    je rêve déjà d’une destination lointaine!
    J’adorais écrire des lettres moi aussi mais aujourd’hui, nous envoyons des mails.
    Merci Quichottine pour cette douceur du matin!
    Bon Lundi!
    Bisous

  27. bonjour Quichottine,
    je viens de visiter le blog de Busard, j’ai adoré . . ce qu’il écrit est tellement beau – c’est formidable, chaque jour, grâce à toi, je fais connaissance avec des gens extraordinaires – c’est d’une richesse inimaginable –
    je te souhaite une très belle journée
    je t’embrasse
    agathe

    • Merci, Agathe… J’ai beaucoup de retard pour te répondre, mais j’espère pouvoir le rattraper dans la journée.

      Je t’embrasse. Fais un heureux jour.

  28. Le bateau revisité de tes couleurs lâche ses amarres, rejoint le chemin des étoiles et part au gré des rêves de chacun…

  29. comme je crains le mal de mer pourrai-je avoir une cabine
    bien stable ? mais oui je n’en doute pas et bien entendu j’embarque aussi …un petit signe de la main juste pour dire je suis là…je ne te connais pas mais j’aime partager ce que tu es…les blogs c’est autant de pages d’un livre de contes un peu comme les milles une nuit…tiens les mille et un blogs…qu’on parcourt chaque jour un peu, parfois on s’y attarde…parfois aussi on accélère le pas… qu’importe plus loin nous attend un banc pour s’y reposer….

    bises …je vais aller à la découverte du quichobateau

  30. rhoo …je n’en rate pas une !:-))) les milles et un blog …

  31. Des mots « de pacotille », ne seraient que confettis lancer à la mer, alors que ceux que l’on trouve ici, sont si riches qu’il seraient bien difficile de les définir, mais chacun a sa petite idées derrière la tête pour en faire autant de cadeaux offerts que de lecteurs !
    Belle journée en quichobateau !

  32. Alors, je vais t’envoyer le mien… juste par amitié afin que tu ne penses pas que je te délaisse car ce n’est pas le cas. Nous nous connaissons depuis si longtemps … Mais l’éloignement des blogs a fait que je n’en avais pas envie ni de t’en envoyer ni de commenter. Et comme je recommence tout doucement à revenir même si comme tu dis tout va changer ici… Mais l’essentiel n’est pas de partir mais de revenir et peu importe si OB change.. L’essentiel est de garder ses amitiés overbloguesques… Alors à tout bientôt pour mon « wagon quichottin »… « quichottrain »…

    • Je n’aurais jamais pensé que tu me délaisses… Nous nous connaissons depuis trop longtemps pour que je ne sache pas que les pensées nous rapprochent aussi.

      Merci pour ton image… bien arrivée, et en tout point semblable au quichotrain que j’espérais de toi.

      Merci pour tout…

      Passe une douce soirée.

  33. FéeLaure ♥

    Quel bel article, j’ai adoré la phrase « Ami presse le pas, l’Amitié n’attend pas » ; j’ai redécouvert grâce à mon blog et aux liens qui se créent chaque jour, les joies de ces lettres qui arrivent dans notre BAL par le facteur, quel régal de découvrir une jolie carte et de la relire quand bon nous semble, heureusement le progrès ne nous les a pas enlevées complètement !
    Nous pensons à notre quichotrain, mais les livres sont actuellement tous en cartons !…alors nous arriverons plus tard 🙂 mais je pense qu’il n’y a pas de délai chez toi 🙂
    Douce journée Quichottine et gros bisous de nous deux

    • Il n’y a pas de délai, effectivement.

      Je sais que vous avez beaucoup à faire avec votre déménagement.

      Douce soirée, Laure. Bisous à vous deux.

  34. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine,
    les avatars du quichotrain sont étonnants
    mais toujours aussi sympathiques
    le voici transformé en bateau !
    pourquoi pas ? il y a bien des trains de péniches !
    quelques livres à bord et tous les rêves sont permie…
    bonne ournée à toi
    gros bjisous d’amitié
    jean-marie

    • « Tout est permis quand on rêve… on a tous les droits… »

      As-tu connu cette chanson, Jean-Marie ?

      Gros bisous amicaux. Prends bien soin de toi.

      Merci pour tout.

  35. Juste un petit mot pour te dire que même si je ne fais que passer je pense à toi.
    Bises ma Quichottine.

  36. Mistigris

    comme tu résumes fort bien ce que représente l’échange sur nos blogs, et hors blogs pour certains, merci quichottine, il est trés beau ce quichobateau en bleu, avec les étoiles, j’aime ! belle journée à toi, Bisous,
    MIAOU !!!!!

    • Je suis ravie qu’il te plaise, Mistigris.

      Merci pour ta présence et ces échanges amicaux. Ici et ailleurs…

      Bisous et douce soirée à toi.

  37. Mamychachat

    Un Quichobâteau à présent ! à quand la Quichotrottinette ? rhôôôô … 🙂
    Les imaginations vont bon train … train de Quichottine évidemment ! (ben oui, je reste bien dans le thème … moi !)
    Bon, je me demande quel va être la surprise pour le prochain Quichoooooo…?
    Gros bisous 🙂

    • Une bonne idée à exploiter… Tu t’en charges ?

      Il ne manquera plus ensuite que le quichovélo, et peut-être aussi les quichopatins…

      Aïe ! Je viens de me ramasser une pelle… Je ne sais pas non plus patiner !

      Gros bisous et douce soirée, Mamychachat. Prends bien soin de toi.

  38. J’aime beaucoup !

    Comme ça .

    A demain , Quichottine et doux rêves .

    Francine .

  39. Ils vont dans ce beau royaume de nul part et flirte et muse en chemin ! Quel beau voyage il fait !
    Bises ma douce

  40. Les trains ne peuvent aller partout …. Il faut des relais … ce bateau nous emmène dans le monde de la poésie.
    Merci pour tes paroles réconfortantes et tes mots généreux.
    Douce soirée, bisous Quichottine

  41. Ce bateau phare..me semble connu..je l’ai vu sur un quai de Paris où j’aime à me promener et à rêver aussi..des quais, de l’eau..fleuve, rivière..le bruit du clapotis..c’est l’évasion…bises d’un autre monde !

    • Merci !

      Je l’ai retrouvé grâce à toi… à quai dans le 13e arrondissement.

      Il faudra que je cherche s’il y est toujours ou s’il ne faisait que passer.

      Bises et douce soirée.

  42. Tous ces mots d’amitié sont réconfortants et ces liens même virtuels font du bien. Je monte volontiers ds ce bâteau qui j’espère n’est pas une galère. Bises VITA

    • Ce n’est pas une galère… mais je crois que même dans celle de Siratus, tu serais bien.

      Bises et douce soirée, Vita.

  43. Et ton billet est touchant aussi…tu vois qu’on peut toucher les étoiles!

  44. Je peux te dire que ça fait des années qu’il est au pied du pont de Tolbiac et sert de « boîte » à musique le soir…et il y était il n’y a pas bien longtemps..il sert le samadi soir et pour la fête de la musique..bien sûr…bises

  45. patdelapointe

    un bateau feu…c’est bizarre ces bateaux que l’on déplace au gré des flots pour signaler les dangers des bancs de sable qui eux-même se déplacent au gré des tempêtes…c’est un feu amovible…je crois qu’il y en a beaucoup vers la mer du Nord. dans notre région on ne connait pas

    • Je n’y avais pas pensé… c’est donc un bateau immensément utile !

      On ne peut pas mettre un phare pour signaler chaque rocher… c’est dommage pour les marins du dimanche.

  46. canelle56

    Wouah…un quichobateau ….cela ne pouvait que me plaire ..pas pour y monter évidemment mais pour le regarder aller et venir
    bises à toi

    • Tu n’y monterais pas non plus ?

      Alors, nous le regarderons ensemble si tu veux bien. Je reste à quai moi aussi.

      Bises à toi aussi, Canelle. Merci !

  47. Durgalola

    encore une idée de génie .. et pour les visites, nous ne pouvons pas voir tout le monde tout le temps, il faut aussi se ressourcer
    bisous