Amours coupables

Ils lui avaient bien dit que ça finirait mal, qu’il n’était pas fait pour elle, que c’était impossible… Ils avaient interdit cette rencontre contre nature…

 

Il faut toujours écouter ses parents !

 

Mais, jeune et ardente, elle n’écoutait d’eux que ce qui lui plaisait, quand ils lui disaient qu’elle était jolie, qu’elle ferait des ravages quand elle serait plus grande.

 

Elle ne les croyait pas vraiment, mais le plaisir qu’elle éprouvait n’en était pas terni.

 

Elle se sentait belle, légère, heureuse. Elle respirait la joie de vivre.

 

Elle avait grandi dans un cocon de tendresse et d’amour.

 

Et puis… Forcément, elle avait entendu d’autres paroles, d’autres murmures…

 

C’était si doux, si tendre…

 

Comment ne pas se sentir flattée qu’il l’ait remarquée au milieu de tant d’autres, sans doute bien plus jolies ?

 

Il n’avait pas eu trop de mal à la séduire… Il était si beau, si parfait !

 

Ils s’étaient aimés, sous une lune complice.

 

Mais au matin, le soleil avait dévoilé leur secret.

 

 

Dans la prairie d’un merveilleux mois de mai, leur fils déployait ses pétales