L’île et le poète… Siquijor, Philippines

Vous vous souvenez de mon île ?

 

– Elle n’est pas à toi, même si ton amie Siratus t’y a conviée un jour…

 

C’est vrai, elle n’est pas à moi, mais elle est le rêve que nous partageons, elle et moi, depuis qu’elle me l’a montrée un jour que je m’étais égarée sur sa Galère…

 

Je l’y avais même vue à l’aurore…

 

080413_Siquijor_Siratus.jpg

 

Tu te souviens ?

 

– Je me souviens… D’ailleurs, comment pourrais-je l’ignorer, tu en parles tout le temps, comme si tu l’avais mise en fond d’écran !

 

Je le pourrais, c’est vrai… mais j’aurais trop peur de disparaître en me penchant vers elle chaque matin… Elle est belle, je voudrais être peintre, ou écrivain…

 

– Tu n’es pas peintre, mais tu écris… n’est-ce pas être écrivain ?

 

J’écris, c’est vrai, je raconte… je partage mes rêves avec ceux qui ont décidé de me lire. Je suis émue quand ils m’écrivent aussi. J’ai l’impression de les connaître, tous, même ceux que je n’ai jamais vus !

 

– Tu les connais, à ta façon, comme ils te connaissent à la leur, c’est normal… Les mots ont ce pouvoir.

 

Alors, ton île ?

Tu veux nous la montrer encore ?

 

Euh… vous en auriez vite assez, je pense… Vous l’avez déjà vue, pour les « deux ans » de la Bibliothèque, pour mes « ça peut » (J’avais adoré vous parler de Marguerite)… et, tout récemment, pour le conte écrit grâce à la complicité d’Adamante et de Snow.

 

 

Mais, ce n’est pas mon propos aujourd’hui.

Ce n’est qu’un nouveau post-scriptum, pour fêter le changement de nom de la communauté de Jeanne Fadosi.

J’aime bien voir s’ouvrir les coulisses de nos blogs, même si j’ai depuis longtemps laissé « la pièce à côté » prendre un peu trop de place dans la Bibliothèque.

 

 

Il y a, parmi mes abonnés, vous le savez déjà, un visiteur particulier, qui s’arrête parfois longuement sur mes pages, me laissant des mots que j’aime partager avec vous.

 

Il n’y a pas manqué, ces jours-ci, et a fait de Siquijor – l’île aux sorciers – un mot-joyau.

 

 

Siquijor, rien que ce nom réveille l’oreille, agite les mollets, allume le regard et fait chercher dans l’atlas de géographie la perle que l’on rêve d’enfiler à sa trousse de voyage.
Il y a le début conditionnel, le Si qui sonne comme un défi, si t’es cap, si tu oses, alors que vous êtes en train de zapper de chaînes en chaînes pour éviter les discours d’oiseux candidats se pressant à une élection comme jadis les parisiens à un portillon de métro à l’arrivée de la rame.
Il y a le quij mystérieux, fruit des amours qu’un qui(z) viril, conquérant et qu’une douce, timide signant «j» abréviation d’une jeune fille sage, syllabe où se devine un mélange complexe de force et de douceur, caractère de cette île du bout du monde.

Enfin, l’or final emporte l’adhésion, boucle les valises et fait appeler le taxi pour aller retrouver là bas un petit bateau dérouté du Groenland, barré par un ours fatigué, un oiseau inquiet et un rat pressé de grimper à un cocotier. Ils vont accoster là, et sur la plage maintenant envahie par les enfants curieux de cet équipage étrange, raconteront les histoires magiques du pays d’où ils viennent, celui des roi des hivers qui emporte le soleil sous la terre, de la lune qui avait oublié de s’éteindre et des étoiles qui collectionnent les aurores pour les faire danser. Des histoires si belles qu’en fermant les yeux très fort, encore plus fort, on peut les emporter avec soi pour toute la vie.

Qu’Adamante lève les yeux et suive sa mouette pour laisser aux pieds le fardeau de son passé dans l’aube de sa ville, elle rejoindra par delà l’océan la ligne de vie qui mène à l’aigle de la rivière de Snow, d’où est parti ce conte.

Bises du grillon

Commentaire n°53 posté par Christian le 21/12/2012 à 10h50

 

Ne pensez-vous pas qu’il fallait « encadrer » ces mots-là ?

 

Ils sont à vous autant qu’à moi…

68 réponses à “L’île et le poète… Siquijor, Philippines

  1. Ce matin tu m’as fait rêver à la petite île ou je suis allée en vacance. merci pour ce beau moment.

  2. Quelle magnifique photo!!!et quel merveilleux partage.
    Merci Quichottine
    bises

  3. Et oui, il est de jolies choses qui se cachent dans les coulisses.
    Je repars ravie de cette visite.

    Gros bisous

  4. Bonsoir Quichottine, merci pour le lien… Rêve d’île, comme disait Paul Emile Victor tout plaquer et partir sur son île… Bon faut quand même certains moyens, alors rêvons sur la toile… c’est déjà pas si mal ! Bonne soirée, merci ! JB Bizzz

  5. Heureusement que ça se passe sur une île, sinon je me serais perdu, des portes pour la « pièce d’à coté », un oiseau, des migrateurs,et ce conte que je lis , les fenêtres s’ouvrent sur des nuages, des vagues, et ce va et vient est comme une douce berceuse de mots qui n’ont pas besoin de faire de veines promesses. Une île des possibles, on est heureux de savoir que ça existe.
    Bonne soirée.

  6. Elle est belle cette île, elle fait rêver. Quant aux mots du grillons ils viennent du coeur même si j’ai du mal à accrocher à son écriture poétique mais aux phrases trop longues pour moi qui aime les phrases très courtes, les textes rythmés. tu peux retirer mon commentaire après l’avoir lu. Je ne voudrais pas peiner le Grillon mais c’est plus fort que moi, je dis toujours ce que je pense.
    Bises

    • Pourquoi le retirerais-je ?

      Tu sais, Christian et de ceux qui aiment la vérité. Il la dit ici, comme toi. Il ne sera pas peiné que tu sois de ceux qui sont sincères quand ils me laissent des messages. Au contraire.

      Que ta journée soit belle, Martine. Bises.

  7. une destination de vacançes si je gagne au loto … bise quichottine

    • Je ris… je n’ai pas encore gagné au loto, mais ce qui est terrible, c’est que je ne risque pas de gagner, je ne joue pas.

      Bises et douce journée à toi.

  8. Merci, Amielle. Siquijor, l’île enchantée… comme toi, j’en rêve encore et j’y retournerai, je t’emmènerai !
    J’aime rêver, m’évader ici avec ma bibliothécaire préférée et avec le Grillon qui sait jongler avec les mots (j’avais lu son conte) et aussi Jeanne Fadosi que je découvre et Adamante et Snow et tous les Doux rêveurs 😉
    Douce nuit. Gros bisous, tout plein.

    • Qui sait ce que sera l’avenir ?

      En tout cas, grâce à toi, je m’y rends quand je veux.

      Je t’embrasse fort, mon Amielle. Prends bien soin de toi.

  9. C’est superbe ! Bravo à Christian pour ces jolis mots !Bisous

  10. je reviendrai demain dans mon petit canot imaginaire. Grâce à toi je retrouverai la route
    bises Quichottine et merci

  11. Voyager en quelques lignes…fermer les yeux …d’ailleurs il est l’heure…d’aller « voyarêver »

  12. Ah oui, les mots de Christian méritent bien d’être encadrés,comme il nous l’a bien décrite cette île aux sorciers…Merci pour le partage

  13. Et bien milles mercis pour ces beaux moments de partage chère Quichottine, ravie de ton retour sur la toile je t’embrasse tout plein

    • Merci… vous me manquiez.

      … même si j’ai essayé de garder le contact le plus possible.

      Je t’embrasse très fort.

  14. « Une île, entre le ciel et l’eau »…Y emmènerais-tu la boîte magique qui te relie à tes amis, celle qui sert de coffret aux joyaux qu’il(s) t’envoient)? Dis, couperais-tu le cordon de ta boîte à rêves ?

    • Je ne sais pas…

      Je crois que je garderai la possibilité d’envoyer des messages, fusse par une bouteille à la mer.

      Qui voudrait se passer totalement de sa boîte à rêves ?

  15. Quel voyage aujourd’hui ! entre une barrière de nuages et une nouvelle communauté fort intéressante pour développer les idées, j’ai rêvé avec bonheur. Merci Dame Quichottine.

  16. ah! oui! Il fallait absolument les partager avec nous; c’est trop beau .
    Quelle imagination pour voir tout cela dans ce simple nom !
    Je suis admirative pour ces jolis mots qui racontent cette île !Merci
    Je t’embrasse

    • Heureuse qu’ils aient pu te plaire…

      J’aime aussi beaucoup tout ce que Christian a vu dans ce nom…

      Merci à toi pour cet enthousiasme.

      Je t’embrasse. Passe une belle soirée.

  17. Je suis allée admirer cette belle île chez Siratus et bien d’autres photos sublimes, mais celle ci particulièrement porte au rêve… Ou plutôt nous emporte entre ciel, mer et cette petite langue de terre qui semble dire… partons voulez-vous, noyons nous dans cet espace merveilleux, et ne le ferions nous pas ?

  18. C’est vraiment très beau !!! bisous

  19. un bien bel encadré qui fait rêver, doux conte d’un nom , et merci de le partager

  20. Je suis allée admirer cette belle île chez Siratus et bien d’autres photos sublimes, mais celle ci particulièrement porte au rêve… Ou plutôt nous emporte entre ciel, mer et cette petite langue de terre qui semble dire… partons voulez-vous, noyons nous dans cet espace merveilleux, et ne le ferions nous pas ?

  21. Je suis allée admirer cette belle île chez Siratus et bien d’autres photos sublimes, mais celle ci particulièrement porte au rêve… Ou plutôt nous emporte entre ciel, mer et cette petite langue de terre qui semble dire… partons voulez-vous, noyons nous dans cet espace merveilleux, et ne le ferions nous pas ?

  22. Je suis allée admirer cette belle île chez Siratus et bien d’autres photos sublimes, mais celle ci particulièrement porte au rêve… Ou plutôt nous emporte entre ciel, mer et cette petite langue de terre qui semble dire… partons voulez-vous, noyons nous dans cet espace merveilleux, et ne le ferions nous pas ?

  23. Je suis allée admirer cette belle île chez Siratus et bien d’autres photos sublimes, mais celle ci particulièrement porte au rêve… Ou plutôt nous emporte entre ciel, mer et cette petite langue de terre qui semble dire… partons voulez-vous, noyons nous dans cet espace merveilleux, et ne le ferions nous pas ?

  24. Merci, une fois de plus, pour la richesse du partage…

  25. La fille de l’île est touchée en plein cœur ma Quichottine. Car moi aussi j’ai mon île qu’il me plait d’appeler MON FIEF et qui me manque tellement depuis 7 mois…..!!! Alors je rêve, j’exhume souvenirs et photos de l’an passé en me projetant dans l’avenir, pour rêver à d’autres chevauchés dans les rochers. Bises et bon après midi

    • Je connais ton amour pour ton île… ton fief est bien joli quand tu nous le montres. J’adore !

      Merci, Zaza.

      Bisous et bon après-midi à toi aussi.

  26. Mamychachat

    Elle est jolie ton île Quichottine … on a chacun son p’tit coin de rêves … Où est donc le mien ? simplement mon parc, quand il est vide de ses amiénois … me voilà seule avec les animaux qui le peuplent… pas besoin d’aller au bout du monde quand le bonheur est à ma porte.
    Merci pour tes mots et les mots « encadrés ».
    Gros gros bisous

    • Le mien est ici aussi… Mais, tu sais, rien ne nous empêche d’aimer certaines images…

      C’est sans doute une des raisons de mes voyages bloguesques.

      Merci pour ta présence et tes mots.

      Gros gros bisous à toi aussi.

  27. C’est magnifique d’avoir un endroit où poser ses rêves Quichottine, et s’y égarer les pensées de temps à autres, mon Dieu, mais quel bonheur !
    Bisous ma douce et bon retour

  28. patdelapointe

    oui, hen ! on irait bien…

  29. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine
    savoir qu’une île, un refuge…
    quelque part vous attend
    qui n’en a pae rêvé…
    qui n’en rêve pas ?
    merci de ce partage
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  30. Mistigris

    je suis ravie, c’est en effet trés gentil de partager avec nous, MERCI à à vous toutes et tous pour cette belle participation-partage,
    Bisous, MIAOUUU!!!!!!!!!!!!!!!

  31. si ces mots valaient d’être encadrés ; envie de partir, laisser le (é) quonomique et gagner la légèreté … bises

  32. J’aime ces parfums d’îles, ces rêves qu’on y fait…Chaudes turquoises ou banquises à la dérive, belles de tout ce qu’on y imagine…..VITA

    • J’aime ce que tu dis… « Belles de tout ce qu’on y imagine »… Rien n’est jamais si beau qu’enveloppé de nos rêves. Merci !

  33. La photo est superbe et fait rêver par sa limpidité , sa douceur , son horizon lointain. Un beau rêve qui apporte le calme , la paix. Il faut avoir un endroit privilégié pour rêver, se réfugier.
    Merci pour ce partage qui apporte tant de chaleur.
    Douce soirée, bises Quichottine

  34. La photo est superbe et fait rêver par sa limpidité , sa douceur , son horizon lointain. Un beau rêve qui apporte le calme , la paix. Il faut avoir un endroit privilégié pour rêver, se réfugier.
    Merci pour ce partage qui apporte tant de chaleur.
    Douce soirée, bises Quichottine

  35. La photo est superbe et fait rêver par sa limpidité , sa douceur , son horizon lointain. Un beau rêve qui apporte le calme , la paix. Il faut avoir un endroit privilégié pour rêver, se réfugier.
    Merci pour ce partage qui apporte tant de chaleur.
    Douce soirée, bises Quichottine

  36. La photo est superbe et fait rêver par sa limpidité , sa douceur , son horizon lointain. Un beau rêve qui apporte le calme , la paix. Il faut avoir un endroit privilégié pour rêver, se réfugier.
    Merci pour ce partage qui apporte tant de chaleur.
    Douce soirée, bises Quichottine

  37. La photo est superbe et fait rêver par sa limpidité , sa douceur , son horizon lointain. Un beau rêve qui apporte le calme , la paix. Il faut avoir un endroit privilégié pour rêver, se réfugier.
    Merci pour ce partage qui apporte tant de chaleur.
    Douce soirée, bises Quichottine

  38. Qui sait avec le réchauffement climatique et la montée des océans , nous auront peut être la chance d’avoir chacun notre petite île …quoi que comme l’homme aime s’accaparer la moindre parcelle de terre , il faudra payer pour la location lol 🙂
    Bisous Quichottine :*

    • Tu m’as fait rire… mais j’espère malgré tout que ces îles de nos rêves resteront libres…

      Bisous et douce soirée.