Et pendant ce temps… J-5

Novembre allait bon train, il souhaitait ardemment rattraper Octobre, son meilleur copain. Il y avait longtemps que Septembre, audacieux mais pas téméraire, s’était assoupi sur des pages fleuries au goût tendre et sucré de grappes mordorées…

 

– Cela ne veut rien dire du tout !

 

Chut… Tu vas m’empêcher de terminer mon année.

 

– Ah  bon ? Tu comptes passer en revue tous les mois passés et à venir ?

 

Non, pas tous, seulement quelques uns. Ceux qui se parent de vent, de pluie, d’eau, de frimas…

 

– Mais je vais avoir froid !

 

Oh non ! Ne crois pas ça !

 

Il faudra juste se rappeler combien les fleurs étaient jolies, quelles couleurs riaient en se posant sur les feuilles des arbres, en remplaçant le vert printanier par l’or et le pourpre…

 

– Un habit de cérémonie ? Comme sous la coupole quand arrive un nouvel académicien…

 

Tu me fais rire ! Ce serait plutôt un grand bal, avec des officiers tout chamarrés, des dames aux robes de soie blanche, aériennes, comme des flocons de neige, tu sais, ceux qui ne mouillent pas vraiment quand ils tombent, ceux qui restent longtemps entre ciel et terre, hésitant à se poser, qui sur un bourgeon endormi, qui sur la souche moussue qui espérait vainement l’arrivée d’un promeneur.

 

– Je crois comprendre, tu es en train de chercher des mots, des mots pour rêver, des mots pour sourire…

 

Ou des mots pour chanter la Terre et ce qu’elle nous offre chaque jour…

 

– Tu as l’humeur vagabonde, tu devrais aller te promener, courir un peu, marcher, grimper aux arbres comme autrefois, ou t’asseoir au bord de l’eau avec des crayons de couleur, des aquarelles, des pastels, apprendre à dessiner…

 

Il faudrait, c’est vrai.

 

– Grimper aux arbres ?

 

Oh non ! Je n’ai plus l’âge… mais je pourrais apprendre à dessiner, essayer de faire ton portrait.

 

– Laisse cela à d’autres ! Il y en a qui le font bien, très bien, même…Tu te souviens de Christine ? Tu lui avais écrit un conte, rien que pour elle, « Le caquichottinard du Lutin bleu »…

 

C’est vrai… Mais je pourrais dessiner autre chose, de grands arbres qui grimpent à l’assaut des nuages, de petites fleurs qui rêvent d’en faire autant mais se tapissent dans la verdure au lieu de s’élancer vers le ciel. Seuls les enfants les voient, ils s’amusent à les mettre en bouquets qu’ils offrent à ceux qu’ils aiment, un grand sourire aux lèvres et, dans leurs yeux, un amour si grand qu’on ne peut même pas leur dire : « Voyons, ces pâquerettes, elles ont la queue trop courtes ! »

 

Alors, il ne reste plus qu’à embrasser l’enfant, tendrement sur son front, ou à le serrer très fort contre soi, trop vite, pour ne pas l’empêcher de filer vers ses rêves, ses jeux, ses compagnons plus ou moins visibles…

 

Ensuite… il ne faut pas oublier…

 

– Quoi ?

 

De trouver un vase pour les fleurs, un tout petit verre, ou même un dé à coudre… quelque chose d’assez petit pour que les fleurs deviennent presque trop grandes.

 

Et ensuite ?

 

Ensuite… il faut mettre ce vase improvisé tout près de soi, et le garder le plus longtemps possible… Il faut à tout prix éviter qu’il se flétrisse trop vite.

 

C’est comme un sourire, un rire qui trouve écho au fond de notre cœur.

 

Le sourire d’un enfant que l’on peut encore imaginer bien longtemps après qu’il soit devenu grand.

 

– Tu rêves trop, Quichottine.

 

On ne rêve jamais trop lorsqu’il s’agit d’enfants.

 

– Mais, moi, j’ai malgré tout une question à te poser. Tu brodes, tu brodes, autour de vieilles images, de moments enfouis dans tes souvenirs…

 

Ils pourraient être ceux de n’importe lequel d’entre nous. Nous avons tous été enfant…

 

Nous avons tous eu une jolie boîte à rêves que nous ouvrions quand le ciel était trop gris, quand nous étions un peu trop seuls, quand nous avions un peu trop de chagrin, ou de peur…*

 

– Peut-être te fais-tu une idée fausse de ce que sont les enfants d’aujourd’hui. Rêvent-ils encore ?

 

Je sais qu’ils peuvent le faire.

 

Et, parfois, lorsqu’ils croisent sans le savoir une Fileuse de Lune, ils peuvent aussi s’envoler vers les étoiles…**

 

101214_Marie_Insolite.jpg

 

 

 

 

NB :

* Cette boîte-là est celle de Pénélope Estrella Paz. Vous la lirez à la page 117 de La Boîte à Rêves dont la possibilité d’achat par souscription se termine bientôt.

 

** Merci à Marie pour l’image qui illustre mes propos d’aujourd’hui et pour le conte que vous retrouverez à la page 69 de notre recueil.

 

(J-5)

 

168 réponses à “Et pendant ce temps… J-5

  1. Il y a tellement de choses vraies dans ce que tu écris. Bon dimanche et bisous

  2. Les petits bouquets de pâquerettes, c’est tellement joli !
    Ton article est tout en poésie, liens et illustrations (j’aime bien le Lutin bleu dessiné par Christine).
    Bisous et bonne nuit, Quichottine !
    Martine

  3. salut
    aujourd’hui c’est le beaujolais nouveau
    bon jeudi

  4. Les enfants rêvent…simplement parce qu’ils sont des enfants et qu’un enfant c’est d’abord fait pour ça. Ensuite seulement c’est fait pour grandir.
    Un enfant c’est fait pour sauter dans les flaques, pour faire des bêtises que nous les « grands » ne comprenons pas parce que nous ne rêvons plus comme les enfants. Nous avons perdu le « savoir »

    • C’est quelque chose que j’aime toujours regarder… ces enfants qui s’amusent dans les flaques d’eau.

      … et tant pis s’ils éclaboussent. :))

      Merci pour ce partage, pour ta présence et ces mots. Passe une douce soirée.

  5. ce sont des oiseaux ? lol
    bonne nuit
    clem

    • Comme ceux que Boris Vian avait décrit dans L’Arrache-coeur… Ils savent tous voler. Ce sont les adultes qui les mettent en cage ou brisent leurs ailes.

       

      … au figuré, bien sûr…

      Merci pour ta visite, Clémentine.

  6. Bonjour Quichottine,

    Je crois que l’on a jamais eu autant besoin des « faiseurs » de rêves qu’au jour d’aujourd’hui. Quelle époque!
    J’admire ta jolie façon d’annoncer la prochaine sortie de la boite à rêves. Merci Quichottine
    Gros bisous de bonne journée 😉
    Martine

    • J’essaie de convaincre les derniers indécis… mais je crois que la souscription n’ira plus très loin.

      Ce n’est pas grave, il y aura un chèque de mille euros pour Rêves. C’est bien.

      Gros bisous de douce nuit à toi.

       

  7. J’adore ces contes et les mots …
    Bon jeudi.
    Bisoux

  8. Bonjour , tu me fait révé .J’adore quant un de mes petits enfants arrive avec un petit bouquet de paquerettes toutes petite que je met dans un petit verre a liqueure.J’ai ma petite fée clochette qui a 5 ans , qui est toujours dans ses réves est qui parle aux fées , qui est aussi ma passions .C’est sur Novemvre ne vas jamais rétrappé Otobre. bonne journée mon amie gros bisous Solognot

  9. J’aime bien ton texte aujourd’hui. Les petits enfants coupent toujours les fleurs juste sous la fleur sans queue…. Cela m’amuse toujours. Belle photo, envie d’évasion de liberté. Bises

  10. voici un jeudi qui commence avec des jolis mots

    • Merci Belbe.

      J’ai été heureuse d’apprendre que ton changement de Live-box avait tout arrangé pour toi.

      Passe une belle journée.

  11. Mervi pour ces mots du coeur.
    Je t’embrasse très fort

  12. Voilà de la pure poésie ! On est conquis.
    belle journée à toi magicienne.

  13. Mais oui, les enfants rêvent toujours…Leurs rêves ne sont pas les mêmes que nous avions à leur âge, mais ils existent.
    Merci pour ce très joli conte
    Belle journée

    • Le monde a changé… mais tu as raison, je suis sûre qu’ils rêvent encore.

      Merci à toi pour ta lecture et tes mots.

      Passe une belle journée.

  14. C’est une agréable manière d’aborder les mois d’automne , en les parant de souvenirs et de rêves .
    Et puis chaque saison a ses charmes .
    Merci pour ce voyage au pays des rêves d’enfants .
    Je te souhaite une belle journée. Bisous

    • Merci Fanfan… je sais que toi aussi tu as gardé une partie de tes rêves d’enfant… Merci pour le regard que tu portes sur eux.

      Bisous et belle journée à toi aussi.

  15. L’hiver est moins triste si on le pare de rêves…et peut-être même que cela protège des bronchites…je vais essayer

  16. Merci pour ce moment….. Et passes une belle journée pleine de soleil…..

    Bises de nous deux

    • Merci à toi… pour ta fidélité dans la bibliothèque et pour tes mots affectueux ici ou là…

      Bises et belle journée à vous deux.

  17. Heureusement que les enfants rêvent encore d’une manière ou d’une autre. Rassure bien vite le Lutin Bleu.
    Je n’ai pas réussi à aller voir « la fileuse de lune » mais en fin de compte je me dis que ce n’est pas plus mal, je le découvrirai dans le livre papier.
    J’ai beaucoup de mal à lire sur ordinateur, les mots s’envolent encore plus vite.

    • Tu découvriras ainsi son très beau dialogue… Merci pour cette attente patiente.

      Tu verras, sur le livre, ce devrait aller mieux.

      Bisous et belle journée à toi.

  18. J’aime : « les mots pour chanter la terre »…
    Tu parles bien de l’enfant qui et des fleurs qu’ils nous offre avec grande fierté et tant de plaisir… Un souvenir qui ne devrait jamais s’estomper, que l’on devrait garder toujours contre soi…
    Tu me diras si tu as reçu l’envoi qui devait arriver hier…
    Je t’embrasse très fort Quichottine, merci.

    • Je l’ai bien reçu… un grand merci pour ta participation à notre projet et pour ton implication dans la souscription…

      Tu recevras ton livre normalement à la mi-décembre… Il faut le temps d’impression et d’acheminement des recueils.

       

      Je t’embrasse très, très fort. Passe une belle journée. Merci encore.

  19. Comme c’est joli…
    Gros bisous, Flo

  20. Oh! je me souviens…Pour les pâquerettes à la queue si courte j’avais et j’ai toujours d’ailleurs, un coquetier en verre. Bon celui-ci ne sert presque plus car les petites filles ont grandi et pensent peut-être parfois à ce coquetier…
    Un bien bel écrit ma Quichottine qui fait resurgir Mille souvenirs.
    Novembre est vraiment printanier, ne crois-tu pas?
    Je t’embrasse très fort.
    Ps: Je viens de traverser une période de long silence, trop de fatigue, plus de courage et hop! C’est reparti 😉

    • J’espère que tu vas mieux aujourd’hui, ma douce amie… J’ai eu trop de choses à faire, je m’en veux de ne pas avoir pris par téléphone de tes nouvelles…

       

      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse très fort.

  21. Bonsoir Quichottine, je sais ces pâquerettes à queue trop courtes tapies dans l’herbe elles me font toujours le même effet ! :0) un tapis de sourires en écho à la mélancolie et les rêves repartent de plus belle même si on a passé l’âge d’être encore enfant , j’aime ton conte en douceur de chaque saison qui passe , les frimas pas encore pour nous…mais le feu de bois de saison rien que pour voir les flammes ronronner en choeur avec une bulle … c’est bon !! je t’embrasse en passage éclair encore … Tricôtinette aux pâquerettes

    • J’adore regarder le feu dans l’âtre… mais je n’ai pas de cheminée.

      Ce n’est pas grave, j’ai la chance d’avoir des amis qui en ont et qui la partagent volontiers.

       

      Merci pour cette visite, Tricôtinette. Tu dois être débordée… Bisous tout plein.

  22. merci Quichottine pour cette gentilles
    active
    qui tu donnes ici

  23. Merci Quichottine pour ce joli moment… bises tout plein

  24. Te laisser quelques mots, volontiers ! Ah ça c’est vrai j’avais ma boîte à rêves, secrète pour moi toute seule… Merci Quichottine, excellente page du jour ! Jill bizzzz

  25. Les 3 premières lignes à elles seules sont un petit bijou, d’imaginaire poétique, comme le gand bal hivernal doux et cotonneux. Et puis que de tendresse filtre au travers d’images que nous avons tous un jour eu à connaitre, le petit bouquet de pâquerettes et le bisou tout doux et tout mouillé du bambin heureux. Ils rêveront encore nos petits, les elfes ont cédé la place à d’autres créatures fantastiques se déplaçant sur des engins technologiques mais le merveilleux les accompagne. Merci pour ce beau moment de lecture et de poésie.

  26. Il est joli ton conte et j’aime bien l’idée du bal avec ces officiers (des St Cyriens peut-être pour les couleurs 🙂 ) et ces belles dames dansant en mouvements souples. L’image est très bien trouvée. Bisous

    • Sourire… C’est vrai qu’ils ont belle prestance, nos St Cyriens.

      Je suis contente qu’il t’ait plu. Nous avions la même image en tête…

      Bisous et belle soirée à toi.

  27. un sourire d’enfant , c’est ce qu’il y a de plus joli sur terre …bise quichottine

  28. Avec mes trois heures d’avance sur vous, je termine la journée de jeudi avec les jolis mots de Quichottine. Je t’ai délaissée un peu car les activités ne me manquent pas en ce moment. Une pause rêveuse et douce est un véritable bonheur.
    Je continue pendant quelques minutes ma promenade chez toi.
    Bonne fin de soirée.
    A bientôt.

    • Merci infiniment, Françoise.

      Je suis toujours très heureuse de te rencontrer dans les allées de la Bibliothèque.

      Nous sommes donc toutes les deux débordées par les projets en cours… mais j’espère de tout coeur que tout va bien.

      Passe une douce fin de journée.

  29. Trois rochers, deux silhouettes,

    déjà le soir, bientôt la nuit,

    Rocher Suchard, petite sucette…

    Je referme mon coquillage,

    ( sans faire de bruit )

    Loop

    • Chocolat qui fond dans la bouche et sur les doigts… Mais j’aime beaucoup ces mots.

      Passe une douce soirée. Bisous.

  30. Merci pour ce dialogue charmant qui me rappelle des souvenirs extraordinaires tels que tu les as décrits. Douce soirée, bises Quichottine

  31. De jolis mots qui s’envolent dans le ciel de nos rêves, cet endroit merveilleux où tout est permis…
    Pâquerette, c’est ainsi que l’on m’appelle depuis que je suis toute petite sans doute parceque mon nom c’est Pâques 🙂

    • Sourire… J’ai eu un professeur autrefois dont la soeur s’appelait Pâquerette… Elle nous avait fait rire en nous le racontant.

       

      C’est un joli prénom.

      Passe une belle soirée, Pâquerette.

  32. Quichottine je viens de recevoir la boite à rêves qui me semble être une merveille au niveau des illustrations mais que je n’ai pas encore lu Je reviendrai vers toi quand je l’aurais lu

    • J’en suis très heureuse… Bien que je sache que cet exemplaire comportait un défaut non encore réglé… J’espère que tu ne verras pas avec réprobation les  » i  » que les accents circonflexes ou les trémas ont fait basculer à droite… Ce n’est pas la faute des auteurs s’ils sont comme amoureux de la lettre qui les suit… l’imprimeur est en train de régler ce problème)

       

      Passe une douce soirée. Merci encore.

  33. Ton univers est toujours aussi poétique Quichottine et tes mots l’habillent merveilleusement bien.
    J’ai pu admirer le Lutin bleu et l’arbre à tiroirs chez Christine. Elle a un talent fou et j’aime la sensibilité qui transparaît derrière ses dessins. C’est vraiment très beau.
    Je n’ai malheureusement pas le temps de lire les textes… J’ai trop de retard et tant de copinautes à visiter encore…
    Je te souhaite une bonne nuit et te fais de gros bisous

    • Je regrette beaucoup quelle ait dû s’absenter de son blog… mais j’ai bon espoir qu’elle puisse un jour revenir.

       

      Ne t’en fais pas… Je mets des renvois, mais nul n’est obligé de les suivre. C’est seulement pour ceux qui ont un peu plus de temps.

      Passe une belle journée. Gros bisous.

  34. Grimper aux arbres ce n’st plus de mon âge non plus…
    Passes une douce nuit Quichottine
    Bisous

  35. Très jolie façon d’aborder les jours gris.Les fleurs des jeunes enfants je les mets dans un petit bol parce qu’elles n’ont jamais assez de queue.Bon vendredi.

    • C’est toujours comme ça… mais comme ils sont heureux quand ils voient que tu ne le jettes pas !

      Passe une douce fin de semaine. Bisous.

  36. Bonne fin de semaine.
    Bisoux

  37. Bonjour Quichottine,
    Tant que le rêve est possible, la vi est belle…
    Merci de ta visite.
    Bonne fin de journée.
    D@net.

  38. Hier je sus passée et puis j’ai été dérangée, bon je savais que j’allais revenir admirer cette magnifique fileuse de lune de Marie, m’extasier devant ce joli lutin bleu sur son champignon magique… le temps file comme la lune …tu nous donne à lire ces mots qui s’enfuient comme des mailles sur l’aiguille de tes pensées… les champignons laissent la place aux feuilles mortes, et à la terre nue, mais je ne me fais pas de souci, elle « prépare en secret le printemps », elle connait toutes les recettes !

  39. Je voulais dire ces mailles qui s’enfilent mais elles s’enfuient parfois aussi les mailles lorsqu’on est distrait par les lutins et la lune !

  40. Bonjour poètesse Quichottine !

    Bisous

  41. J-4 !!! Ça approche et je me réjouis.
    Oui, oui, Quichottine, les enfants rêvent toujours… les « Grands », comme toi, sont toujours là pour leur procurer ce plaisir.
    Belle journée. GROS BISOUS.

    • Merci… C’est vrai que ça approche.

      Il ne reste plus que deux distribution de courrier maintenant…

      Belle et douce soirée, Marité. Bisous.

  42. Il me tarde de lire tous ces jolis contes. Bisous et bon après midi, Quichottine !

    • Bientôt… mais sans doute pas aussi rapidement que je l’aurais voulu.

      J’espère que vous les aurez à la mi-décembre. Cela ne dépend plus de moi.

      Bisous et belle soirée à toi.

  43. Très bon week-end et essaie de te reposer un peu
    Amitiés, Flo

    • Quand la commande sera passée, je me « pauserai » un peu… en attendant que les livres arrivent.

      Merci pour tout, Flo.

  44. Je suis certaine que les enfants rêvent toujours

  45. Bonsoir Quichottine,

    Humm qu’il est bon de se remémorer des souvenirs qui erraient dans notre enfance marquant un instant merveilleux remplit de bonheur…
    Je suis sûr que les enfants de nos jours rêvent encore, il suffit pour cela de leur montrer le chemin…
    Je suis une grande rêveuse et souhaite le rester jusqu’à la porte du tunnel blanc…
    Bises amicales à bientôt
    Maïlyse

  46. Si on a besoin de rêves on pousse doucement ta porte et c’est très agréable – je te souhaite un bon weekend, pour nous il sera avec la petite fille, et cette puce aura 10 ans mardi, comme le temps passe – bisous Mamy ANNICK

    • Dix ans, déjà… c’est vrai que le temps passe.

      Alors, très bon anniversaire à ta puce.

      Bisous et douce fin de semaine à toi.

  47. De tous les contes que j’ai l’occasion d’écouter, il y en a qui sont plus merveilleux que d’autres…
    Ceux que mes « petits » me racontent eux-mêmes , juste à l’instant où les paupières se préparent à contrôler leur étanchéité… Magie.

    • Un merveilleux moment… tu as tout à fait raison de le souligner.

      Merci pour ce partage, TJ. Passe une douce soirée.

  48. Bon week-end.
    Bisoux

  49. Bon week-end Quichottine. Bisous

  50. Et pendant ce temps là la Méditerrannée jouait avec les galets.. un bel apéritif qui me laisse entrevoir la richesse de la boite à rêves et quand j’aurai le rêve entre mes mains…
    très belle l’image que tu as choisie.
    Malgré la solidité des édifices de l’époque, le Prince noir et son armée en brûlèrent une grande partie.
    Belle journée chère Quichottine et plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Je me doutais bien que l’édifice n’avait pas pu ne pas subir les guerres à répétion.

       

      Merci pour ta commande de notre recueil, Chantal. Cela me touche beaucoup.

      Bisous et douce soirée à toi.

  51. est ce de cette manière que l’on devient « fleur bleue  » ? Bon we Quichottine

  52. comme ça fait du bien de pouvoir rêver !!! merçi !!
    bon WE !! bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  53. Bon alors tu me gratouilles le menton avec ta plume et hop un rêve est réalisé !

  54. Très inspirée Quichottine. Bonne soirée.

  55. mais non Quichottine ne rêve pas trop !! le trop n’existe pas aux pays des rêves :)))

    • Sourire… Je suis d’accord avec toi.

      On peut tout demander aux fées des rêves…

      Passe une douce soirée. Je t’embrasse fort.

  56. Bon dimanche! bises Quichottine!

  57. J’aime bien cette petite histoire à la mode « Quichotine » et la fileuse de lune me fait rêver.
    Pour ma visite à l’expo, je m’y suis rendue le samedi, cette expo-vente n’a lieu que le week-end et il faut y aller tôt car elle est très fréquentée.

    • Merci pour ta réponse à ma question chez toi…

      et merci aussi pour la Fileuse de Lune…

      Bisous et belle semaine à toi.

  58. Je rebondis sur les premiers mots et avec le « Lutin bleu » je suis « mort de rire » sur le mot « mordoré ». je me souviens d’une rencontre « poésie » que nous avions une fois par semaine (du temps où les blogs n’existaient pas) et en automne justement cette soirée le mot « mordoré » est revenu de nombreuses fois. Ce soir là tout était mordoré : les feuilles, les eaux du lac du Bourget en évoquant Lamartine où, j’ai bien cherché il n’a jamais utilisé cet adjectif à propos du lac,les yuex de la belle, et aujourd’hui ce sont les grappes, que de bons souvenirs. Tu vois Quichottine, j’ai pas trop le temps d’écrire moi-même en ce moment mais je me fais plaisir en venant te lire, continue à broder pour cette bonne cause les enfants devant le sapin et leurs rêves, auront des boucles « mordorées ». merci à toi , Novembre est encore assez chaud pour grimper aux arbres et voir de plus près le sourire « mordoré » des étoiles et d’une lune bienveillante.

    • Je ris… j’adore quand tu te laisses aller ainsi, entre souvenir et espoir partagé.

      Merci !

       

      Passe une douce semaine, Pierre. Amicales pensées d’ici.

  59. Toujours autant de charisme et de générosité, chère Quichottine !J’ai aimén ce soir encore, la promenade suggérée…

    • Merci à toi… tu es passée bien tard, mon amie, mais j’ai grâce à cela eu le temps de te lire.

      Bisous et belle semaine. Je reviens vendredi.

  60. Marie-Claire

    Bonjour Quichottine,

    « On ne rêve jamais trop lorsqu’il s’agit d’enfants », c’est sûr.

    Certains enfants, malheureusement, ne peuvent pas connaître la joie de s’amuser comme ceux qui se trouvent sur la superbe image réalisée par Marie.

    Je suis émue.

    Merci à vous deux,

    Excellent dimanche et à bientôt.

  61. Bonsoir Quichottine. J’ai adoré ton évocation des bouquets de paquerettes offerts par les enfants. Ca m’a rappelé des souvenirs. Bisous

  62. Bonsoir
    Hum je suis perdue… je me suis bien accrochée à la fileuse de lune… j’ai rêvé avec elle et petit Pierre..il faut que je retourne sur mes pas!
    Bises et belle nuit à toi
    Dany

  63. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine
    je crois que les enfants rêvent toujours !
    et toi tu nous fais toujours rêver…
    merci
    bonne soirée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  64. La souscription se termine déjà ? Un joli conte que celui-ci Quichottine. je te souhaite une très très belle journée, ici ce sera dans le brouillard comme hier lol

    • Il est prévu d’arrêter les comptes lundi à minuit.

      … disons que j’attendrai jusqu’au courrier de mardi avant de partir à la banque. Mais je ne peux pas attendre davantage les retardataires.

      Sauf s’il y a vraiment de trop gros problèmes chez TheBookEdition et que je n’ai pas la certitude qu’ils puissent me livrer des exemplaires sans défaut avant cette date…

       

      Gros bisous… j’espère qu’il n’y aura pas eu trop de brouillard malgré tout.

      Passe une très très belle soirée au coin du feu si possible. 😉

  65. Bonjour Quichottine,
    J’ai lu encore une fois avec grand plaisir cette histoire.
    J’aime bien le passage des pâquerettes. On a toutes connu cela, les petites fleurs des champs ramassées et offertes par nos enfants et petits-enfants. Que ne ferait-on pas pour voir cette lueur de bonheur dans leurs yeux, alors on les met dans un verre à moutarde, par là, dans la cuisine.
    Bien amicalement.

    • Merci, Clara.

      Dans la cuisine ou près de soi, dans le séjour, c’est toujours un vrai plaisir pour les enfants de voir qu’on en prend soin.

      Amicalement à toi.

      Passe une belle journée.

  66. patdelapointe

    saute pas du rocher : ça me donne le vertige…c’était deau les fleurs de septembre, on les a presque oublié

    • T’en fais pas… je ne sauterai pas tant que je ne serai pas sûre de savoir voler.

      Oui… c’était beau. Mais je ne les ai pas oubliées.

      Bisous et belle journée, Pat.

  67. A ta lire ce matin j’ai comme l’impression que mes yeux sont toujours fermés et que je poursuis mon rêve entamé cette nuit 🙂

  68. annielamarmotte

    je retiens ta recette pour illuminer de belle saison mon hibernation…..
    bonne journée

    • Merci, Annie.

      J’espère que ça fonctionnera pour chacun d’entre vous.

      Passe une belle journée toi aussi. Bisous.

  69. j’aime bien tes revues de presse amicales, Quichottine

  70. canelle56

    C’est bien agréable de pouvoir pendant quelques minutes rêver ..
    bises Quichottine et Merci

  71. Belle imagination pour ce conte très poétique!

  72. Mamychachat

    J’aime bien savoir que tu « brodes » aussi, avec les mots 🙂
    Superbe cette aquarelle de Christine et c’est toujours un régal de te lire accompagnée de m’sieur Lutin 🙂
    Belle journée et gros bisous

    • Comme je ne sais pas broder avec des aiguilles et du fil…

      Heureuse que tu sois là, Mamychachat.

      Belle journée et gros bisous à toi aussi.

  73. Dans un mois le jour va s’allonger , il ne neigera pas, rassures ton lutin il n’aura pas froid l’hiver sera doux, la peau des oignons n’est pas épaisse !
    Bises ma Quichottine

    • J’espère que l’hiver ne sera pas trop froid… Les oignons ne mentent généralement pas.

      Bises et belle journée à toi, Nettoue. Merci.

  74. Bien heureusement oui, ils rêvent encore ! Ne laissons surtout pas mourir leurs rêves !!!

  75. Merci ma Quichottine pour cette belle histoire qui m’a fait rêver. Les pâquerettes sont bien souvent cueillies par les enfants juste en dessous de la fleur… Gamine je les effeuillais, je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout, tout comme les boutons d’or que je passais sous le menton de ma soeur pour savoir si elle avait mangé du beurre. La photo du rocher est belle, mais me rappelle de mauvais souvenirs…!!!!Bises et bonne journée

    • Je me souvenais aussi des boutons d’or… pauvres fleurs cueillies par jeu d’enfant !

      Mais quel bonheur que ces souvenirs !

       

      Navrée d’avoir remué chez toi ceux qu’il ne fallait pas.

      Bises et belle soirée.

  76. Un joli conte , je n’ose plus dire « comme d’habitude » !… Au moins; je ne suis jamais déçue lorsque je viens lire chez toi ! Par contre, je n’ai pas suivi !…. pourquoi J-5 ?
    Je t’embrasse bien fort.

    • Bonsoir Zézette,

       

      J-5 parce que la souscription pour le recueil « La Boîte à Rêves », une anthologie réalisée grâce à la participation de 68 blogueurs, se termine lundi à minuit…

      Il est encore temps si tu veux acheter un livre. Les bénéfices de cette souscription et les droits d’auteur de l’anthologie seront reversés intégralement à l’association « Rêves » qui se chargera pour nous de réaliser celui d’un enfant gravement malade.

       

      Je t’embrasse très fort aussi.

      Merci pour ton passage.

  77. Mistigris

    coucou, j’ai bien écouté, bien rêvé, oui oui, tu as raison,
    merci Quichottine, Bonne soirée,Gros bisous, MIAOUUUUUUU!!!!!!!!!!

  78. tu nous emmènes vraiment « dans les étoles » quand tu nous « racontes » !

    à bientôt !

  79. de jolis mots doux tendres et rassurants .. qui ne peuvent pas être lus en diagonale pour aller plus vite …
    ce novembre aujourd’hui nous met de drôles d’idées .. va-t-il nous enneiger ? bises

    • Je l’ignore… Mais si je regarde le ciel d’aujourd’hui, je me dis que Novembre est beau… différent.

      J’aime ces jours et le soleil du crépuscule.

      Passe une douce soirée. Bises.

  80. J’espère que les retardataires vont se manifester d’ici lundi, on croise les doigts et on y croit 🙂
    Bon courage Quichottine et merci encore pour tout ce que tu fais.
    Gros bisous de nous deux

    • Je l’espère aussi…

      Merci à vous tous pour le soutien que vous m’apportez.

      Gros bisous à vous deux. Passez une belle soirée.

  81. ihi…heureusement..la marmotte est venue dire à l’isard.. et bien, où cours-tu si vite… tu as lu l’article, tu as vu des liens, mais pas celui là!!!!
    la p’tite souris a oublié de mettre ses lunettes!! Merci Cariña!

    • La petite souris ne peut pas tout voir… elle voit déjà beaucoup.

      Bisous et douce soirée, Cariña. Je t’embrasse fort.

  82. Oh grimper aux arbres … ah que de souvenirs d’enfance, dans mon jardin il y avait un arbre dénommé : l’arbre à Cathie, j’y passais des heures perchée à écouter le vent dans les feuilles bisous Quichottine

    • J’imagine bien… Il faudra que j’essaie de trouver un livre pour toi, si tu ne l’as pas déjà… As-tu lu : Le Lys de Brooklyn ?

      Bises et douce soirée, Katara.

  83. Le rêve est la nourriture de l’âme … et la mienne est gourmande aussi c’est toujours un plaisir que de venir à ta « table » 😉

  84. Ah les enfants… Bien sûr qu’ils savent toujours rêver. Et toi… aussi, tu nous fais rêver. Toujours. Et en plus, grâce à toi, un u de leur rêve pourra être réalisé.
    Et sur cette image, ils rêvent qu’ils volent… c’est beau…
    Bonne soirée Quichottine.