Il était trois images… chez Martine de Cergy

Une fois n’est pas coutume… je vais, pour cette fois, utiliser des images prises par Martine, au même endroit…

– Encore !

Comment ? Ne me dis pas que tu vas encore râler !

– Tu dis « une fois n’est pas coutume »… mais, finalement, ce n’est pas la première fois !

Ah bon ?

– Tu as la mémoire bien courte ! Souviens-toi ! Tu étais ce jour-là chez ton amie Canelle et tu visitais un moulin.

Un moulin ?

– Allons tu n’as pas oublié tout de même ce moulin et les personnages qui jouaient avec les rouages du temps ?

C’est vrai !… Mais c’était il y a longtemps. Tu sais bien que le temps des blogs n’est pas le même que dans la vie. Il peut se multiplier à l’infini il suffirait presque de le vouloir si l’on en croit certains.

– Tu sais bien que ce n’est pas vrai… le temps est le même partout et il est tout à fait normal que tu n’aies pas encore réussi à répondre à tous les commentaires qui attendent sagement dans ton administration.

Je fais ce que je peux.

– Eh oui… et même avec le pseudonyme que tu as choisi de porter pour nous ici, tu devrais garder en mémoire le vieil adage « À l’impossible nul n’est tenu« .

L’impossible… l’impossible… »À coeur vaillant rien d’impossible… » Il fallait juste encore un peu de temps et elle était sûre que nul ne lui tiendrait rigueur de son retard.

Quichottine s’installa confortablement dans le fauteuil à bascule qu’elle avait traîné devant la fenêtre, tandis que le lutin bleu haussait imperceptiblement les épaules.

– Il ne manque plus au tableau qu’une paire d’aiguilles à tricoter !

Quand bien même je tricoterais… où serait le mal ?

– Tu pourrais au moins prendre un livre au lieu de rêvasser ainsi tout en te balançant ! Voilà une nouveauté qui n’a rien à faire dans la bibliothèque, ça ne fait pas très sérieux.

Je ne sais pas… je teste. Je trouve agréable ce mouvement. Je pourrais être une princesse de conte de fées.

– Sur un fauteuil à bascule ? Tu crois que ça existait ?

Que t’importe ? J’aurais dans les bras un nouveau-né, tout frêle, abandonné dans un sommeil entrecoupé de rêves qui le feraient tantôt sourire, tantôt gémir, tantôt grogner un peu.

– Tu as une façon bizarre de décrire les petits enfants. Il pourrait simplement dormir en affichant le sourire béat de l’enfant après la tétée… et ce ne serait pas plus mal.

Quichottine ne répondit pas. Les tout petits aussi rêvaient, elle en était certaine, depuis le tout premier qu’elle avait tenu dans ses bras.

Par la fenêtre ouverte, dans la douceur d’une soirée presque automnale, elle contempla ce qui s’offrait à ses regards et se mit à chantonner les mots d’une chanson qu’elle croyait oubliée…

« File la laine, file les jours…« 

Là-bas, dans un très ancien château, derrière sa croisée à demi ouverte, la Dame filait toujours et préparait de lourds écheveaux de laine et de soie dont elle broderait ensuite la grande tapisserie qui racontait sa vie et que les générations futures essaieraient de déchiffrer.

110829_Cergyrama.jpgLes murs se dressaient, hauts et fiers, défiant le vent et se contentant d’essayer de se préserver des blessures que les pierres auraient du mal à panser.

Le lutin bleu n’osa pas dire à son amie que sa voix n’avait plus les mêmes inflexions qu’autrefois.

Emportée par la douceur de l’instant qu’elle vivait, Quichottine laissa le rêve s’installer.

Là-bas, elle en était sûre, il y aurait une fontaine, au moins, et l’eau s’écoulerait en cascade ensuite, sautant allègrement d’un niveau à l’autre, comme l’enfant à pieds joints sur les marches du grand perron.

110830_Cergyrama.jpg Une fontaine, ou une source, si claire, si pure, que nul n’oserait la troubler.

Là-bas, tous pourraient vivre en harmonie, et l’on pourrait même échanger des propos contraires sans se fâcher.

– Utopie… soupira le lutin bleu.

Quichottine sourit… Voilà que les rôles s’inversaient et que le lutin bleu devenait raisonnable au moment où elle-même aspirait à ne plus l’être.

Là-bas… ailleurs, dans un autre temps une autre époque, la Dame qui filait entendit sonner la grande horloge qui marquait la fin de sa pause.

110902_Cergyrama.jpg

Les livres de la bibliothèque l’attendaient.

Cergy le 6 septembre 2011
© Quichottine pour le texte
© Martine  pour les images

Merci à Martine pour ces images sans lesquelles ces mots n’existeraient pas.

Un « clic » sur chacune d’entre elles vous permettra de les retrouver dans leur contexte original.

138 réponses à “Il était trois images… chez Martine de Cergy

  1. Pour une fois envoyons le Lutin Bleu dans sa forêt, arrêtons l’horloge du temps pour rêver auprès de cette fontaine dont le doux clapotis nous emporte vers de doux instants. Bises et bonne journée. Merci à vous deux pour ces belles photos et ce beau texte.

    • Je crois qu’il a fini par comprendre qu’il fallait me laisser rêver.

      Merci à toi pour ce beau commentaire.

      Bisous et belle soirée.

  2.   Je remercie Martine qui, au travers de ses images envoûtantes, a suscité cette histoire.

  3. Toujours de belles histoires que tu nous offres – merci pour ton passage pendant mon absence – tout à une fin, nous avons déposé les valises, et petit à petit nous allons remettre de l’ordre – j’espère que tu as bien profité des vacances d’été – bisous Mamy ANNICK

    • Merci pour ton passage… j’ai « pausé » moi aussi, longuement, en août.

      Bon courage pour la reprise, les retours sont souvent très occupés.

      Bisous tout plein. J’espère de tout coeur que tes vacances se sont bien passées.

  4.  de belles images que tu as su faire bien parler avec le rappel de cette vieille chanson que j’aime

  5. Hi hi j’aime bien vos chamailleries du début !  Merci pour ta page du jour et ses liens, bizzz de jill

  6. Un bon moment avant de commencer ma journée.Martine a toujours de belles photos de sa région et tu leurs as donner de la couleur.

    • Martine fait de magnifiques photos… J’aime beaucoup la suivre dans ses ballades.

      Merci pour ta présence et tes mots. Passe une belle journée.

  7. encore une « histoire » bien menée et qui n’est pas loin de la réalité…. je pense. Nous pouvons rêver même en plein jour et le yeux grand-ouverts…il suffit de laisser vagabonder ses pensées….

     

    Bel après midi , Quichottine,avec bises de nous deux.

    • Non, vraiment pas loin…

      La plus jeune de mes petites filles s’est endormie dans mes bras pendant le dîner de mariage la semaine dernière… c’était très émouvant, un très beau retour en arrière pour moi.

      Douce soirée à vous deux.

  8. Un joli blog que je découvre

    et qui me permet de m’évader

    bonne journée

  9. Bonjour Quichottine !

    Une belle histoire qui mêle fiction et réalité, qui nous fait voyager dans un autre temps et un autre lieu. Une belle réflexion sur le passé toujours présent à notre esprit.

    Et un château qui fait rêver.

    Bisous,

    Martine

    • Ce château est absolument magnifique. J’ai adoré les images que nous en montre Martine.

      Bisous et belle soirée à toi aussi, merci !

  10. Je le trouve parfois bien exigeant envers toi le lutin bleu! Révolte-toi ma belle! Ce n’est pas un lutin qui va t’empêcher de rêver quand même.

    Bisous doux pleins d’amitié.

    • Me révolter ? Mais non, il me fait absolument craquer !

      T’en fais pas, il a passé sa soirée à rêver avec moi.

      Bisous doux pour toi aussi, ma belle amie. Merci !

  11. Bonsoir,

    Je suis surprise de recevoir tes gentils messages, j’étais persuadée que tu nous avais quittés, je suis contente de te retrouver..

    Hier j’ai fait ma première rando depuis mes deux opérations, je suis en forme !!

    Bonne fin de journée.

    D@net.

    • Non, juste pour une longue pause, D@net.

      Je ne pouvais pas être à la fois en train de m’occuper de mes petites-filles et d’alimenter mon blog.

      Je suis contente de t’avoir retrouvée en forme et de savoir que tu as pu reprendre tes marches.

      Passe une douce soirée.

  12. salut

    j’y passe tous les jours chez Martine

    bonne soirée

  13. Quelle belle idée d’inverser unn peu les rôles entre la biblitohécaire et le lutin bleu.

    Si seulement, un conte pouvait faire que le monde soit en paix.

    • C’est un voeux que nous sommes nombreux à faire, je pense… Mais il faut sans doute plus d’un conte pour y arriver.

  14. Je suis allée faire un petit tour du côté de chez toi, de chez vous devrais-je dire.

    Pas mal fait du tout cette petite documentation.

    • Martine a un blog magnifique et qui m’est toujours très utile, tant pour ses promenades virtuelles que j’apprécie que pour les informations qu’elle m’apporte sur notre ville.

      Merci, Pimprenelle. Passe ne douce soirée.

  15. oh, qu’elle est jolie cette source fontaine, foi d’baigneuse !!! sourire

  16. je teste pour mettre un commentaire et voir si cela fonctionne.Tu pourras le supprimer plus tard.

  17. je teste une seconde fois pour vérifier. Bonne soirée

  18. Merci, Amielle.

    Sourire… le fauteuil à bascule et les aiguilles à tricotter…

    Grâce à toi, chez Martine, j’ai pu visiter le château d’Ambleville, ses jardins, ses statues.

    Gros bisous, tout plein. Douce soirée

  19. non je ne pensais pas avoir un problème mais comme j’en poste si peu je me suis décidé à tester en mode normal et habituel. Tu peux tout supprimer maintenant.

    Bonne soirée.

  20. Merci beaucoup Quichottine, je suis touchée et émue. Tu as fait vivre mes photos d’une très belle façon bien mieux que je l’ai fait. Tu es ma conteuse préférée.

    J’aime ce château qui est je te l’avoue mon préféré. Je le préfère à son voisin Villarceaux un peu trop bourgeois à l’architecture (château d’en haut) très austères aux jardins à la française trop cadrés, trop austères. Ambleville c’est des fleurs, des fontaines, des statues, c’est un peu fouillis parfois mais c’est ce qui fait son charme. La meilleure saison pour le visite au moment où les bulbes sont en fleur pour voir l’échiquier géant. Il ne faut pas que je le manque l’an prochain. J’y retournerai avant à l’automne pour voir les couleurs de la campagne vexinoise depuis la terrasse. Bisous

    • Juste différemment, Martine. Tu sais combien j’aime me promener avec toi sur tes images… alors, c’était mon « merci » à moi pour tout le plaisir que je prends chez toi.

      Je n’étais jamais allée là-bas, grâce à toi, je le ferai certainement très bientôt.

      Bisous et douce soirée, Martine, encore un grand merci pour tes images.

  21. Bien jolie histoires pour trois jolies photos

    Amitiés, bisous, Flo

  22. Une jolie pause troublée par un lutin bleu plus râleur que jamais et une jolie chute… Monsieur lutin bleu nous ferait-il une crise d’adolescence ??? Bisous

  23. Il faut des moments où la sagesse , le raisonnable , le réel  doivent être oubliés pour ensuite pouvoir  » affronter  » la rigueur de la réalité . Comme si nous magions un gâteau alors que nous sommes au régime! Profitond de chaque instant avec sérénité. Joli conte agrémenté de très belles photos. Douce soirée, bisous Quichottine

  24. très belle soirée, Quichottine

    bisous

  25. La vie de chateau passe par les photos de Martine et les mots de quichottine

  26. J’avais vu ces photos chez Martine … Elles t’ont bien inspiré !

    Bon mercredi.
    Bisoux

  27. Que j’aime ton imagination Quichottine ! Un beau support la fait s’envoler loin !

    Merci.

    • Les beaux supports ne manquent pas sur la Toile… Mais  j’aime lorsque les images me parlent ainsi.

      Merci à toi.

  28. Le fauteuil a bascule t’aide à visualiser et à te remémorer ces belles images Quichottine, il n’est pas donné à tout le monde de fouler les allées de ce beau chateau, où il paraît que l’on pourrait dire et faire des choses avec insouciance, sans que cela ne se termine en drame, soyons fous… Je vais de ce pas visiter ta voisine Martine

    Bisous Quichottine

    • Un sourire… Comme le disait (?) je souhaite à tous ceux que j’aime un petit grain de folie…

      Il en faut pour être heureux.

       

      Passe une belle journée, Marine. Merci et pardon d’avoir tant tardé à te répondre.

      Bisous.

  29. Ce lien donne un éclairage nouveau pour moi sur cet adorable lutin bleu et son caractère. Il te secoue bien ce fidèle compagnon !… Bisous

  30. Encore un joli partage !!!!

    bises!

  31. Merci à la « Dame qui filait » pour ce joli conte pesque vrai et dont les mots, tissés autour d’images  amicales, enchantent la lectrice que je suis. Bises à toi, chère Quichottine.

    • Un grand merci… Je suis contente que cela te plaise.
      Je t’embrasse fort, Lorraine. Je suis navrée d’être si peu présente chez toi. Le temps me manque un peu en ce moment.

       

      Passe une douce journée.

  32. Ici chez toi Quichottine « les livres sont d’images » mais les rêves ne sont pas lourds comme le dit la chanson. J’espère que cette dame a droit à la pause syndicale de 20 mn. pas tranche de 6 heures de travail,  C’est si difficile de nos jours de sauvegarder ses droits.

    Encore une belle page de lecture, merci, j’avais oublié cette belle chanson qui « Berce ma peine d’un éternel retour »

  33. Une pause, quelques instants où l’on ne parle plus de temps puisqu’il n’a plus cours; mis entre parenthèses, bien coincé il se suspend et son cours arrêté il ne court plus.

    En musique ça s’appelle un silence et …. « ô temps suspend ton vol » Le petit lutin bleu sait tout cela mais comme il est coquin et taquin il s’empare du contre-pied (puisqu’il nous fait un pied-de-nez) et nous emmène par ne bout du nez dans son jeu avec les mots

    • J’adore quand tu te laisses aller et que tes mots répondent si bien à ceux que je vous ai proposés.

      Un grand merci à toi…

      Le lutin bleu reviendra bientôt… mais je ne sais pas encore où il vous mènera.

      Passe une douce fin de semaine, Alphomega.

  34. belle journée, Quichottine

    bises

  35. tristitude impossible d’ouvrir mon blog de mon pc perso et de déposer des commentaires … sauf à avoir accès de temps en temps à un autre PC.

    en attendant qu’OB trouve la solution je vais être un peu silencieux par obligation

    • J’espère qu eça c’est arrangé pour toi…

      Aujourd’hui, j’ai eu de la peine à ouvrir certains blogs, ce qui ne m’était pas arrivé auparavant. Heureusement que je connais les astuces pour déposer un commentaire…

      Merci d’être passé malgré tout.

      Passe une douce fin de semaine.

  36. Bonsoir Quichottine, c’est un plaisir de se laisser bercer par tes mots au rythme du rocking chair . Je t’espère en forme en cette période de rentrée.
    Je t’embrasse
    Anne

    • Merci, Anne… Tout va bien. Je prépare le nouvel opus des Anthologies éphémères…

      Mais je vais essayer de rattraper mon retard dans mes réponses à vos mots si gentils.

      Je t’embrasse. Passe une belle fin de semaine.

  37. merci pour le partage, passe un bon mercredi, kiss*

  38. Sans les images, les mots n’existeraient pas et sans les mots, les images ne seraient pas tout à fait pareilles.

    Bonne soirée Quichottine.

  39. Bonjour Quichottine, merci de ta belle visite.J’espère que tu as passé de belles vacances et que tu t’es reposée.

    Je te souhaite une belle journée.

    Comme toujours tu écris bien.

    À bientôt.

    • Un grand merci pour ta visite à laquelle je ne réponds que maintenant, avec tant de retard !

      J’espère que tu vas passer une belle fin de semaine.

      Prends bien soin de toi.

  40. Croisée des chemins

    Cascade de rires

    Giroflée osée giclée sur le parchemin

    Je me demande ce que maman va dire…

     

    Loop

  41. Avant même que je te lise, tu brodais. De belles histoires en si grand nombre que les murs d’un seul palais ne suffiraient pas à les porter ; des histoires douces à faire palir d’envie la Dame à la licorne, des histoires tendres que Mathide n’avait pas su intégrer à sa fresque. Et par la grâce de tes mots qui ruissellent comme une eau fraîche, tu enchantes nos petites lucarnes, faisant de nous les voyageurs du rêve, celui qu’on trouve à la page de l’éternel retour…

    • Tu vois… tu es parmi celles qui m’ont ouvert en grand les portes de la Toile et des partages de mots.

      Ta présence auprès de moi me comble et ton amitié m’est chère.

      J’ignore ce que je ferai de toutes ces histoires… mais je suis heureuse de voir que tu les aimes.

      Merci, Galet.

      Passe une douce fin de semaine. Je t’embrasse fort.

  42. je t’imagine dans ton fauteuil à bascule en train de rêver que le temps s’arrête de couler à cette jolie fontaine … Heureusement que le lutin est là pour te rappeler à tes devoirs!! C’est si agréable de rêver pourtant ; Jolies images . Bisous

  43. Une rêverie dans les allées de ce château que j’aime à partager …

    Le lutin bleu a bien fait de ne pas insister

    Gros bisous Quichottine

  44. C’était bien joli. La fontaine me plait beaucoup. Bon après midi et bisous

  45. Quel dommage, cette horloge rébarbative qui interrompt le rêve, je m’arrête avant, ainsi je continuerai l’histoire en cheminant sur le chemin du retour. Amitiés Quichottine, que les embruns et la voix des vagues accompagnent tes rêves d’horizon infini.

  46. Oui merci à Martine et à toi, c’est vrai, si on le veut, nous pouvons rêver partout, en prenant un livre, ou il suffit que notre regard se pose sur quelque chose, et nous voila parti à traverser le monde, se retrouver dans une forêt magique, bref peu importe, c’est tellement agréable de rêver, alors continuons, ce qui nous entoure n’est pas spécialement très joli, alors un peu d’évasion, ne peut qu’être bénéfique

    Je te fais de gros bisous

    • Je suis d’accord avec toi… continuons de rêver et de partager nos rêves si nous le pouvons.

      Gros bisous à toi aussi, Corinne. Merci pour ces mots déposés.

  47. Il y a de quoi lire … mais avant la nuit tombée parce que la lecture à la lueur des bougies ce n’est pas confortable

  48. Superbe ma Quichottine, une belle histoire et un bel emprunt. Bises et bonne journée

  49. Mamychachat

    Un p’tit passage chez toi et une lecture bien agréable et joyeuse qui me fait oublier mes soucis du moment.

    Merci à toi et aux belles photos de Martine.

    Belle journée et gros bisous

     

     

     

  50. La Dame file, l’eau de la fontaine aussi, et le temps … Bien que celui-ci semble s’être arrêté, à l’instant où tu contais cette histoire, ce paysage et ces tableaux.

    J’aime aussi lorsque le Lutin est  » raisonnable « , je sais que ça ne va durer ! 

    Passe une agréable journée, Quichottine.

  51. canelle56

    Quel bonheur de se retrouver chez notre amie Martine qui sait aussi nous faire aimer sa région

    Merci à toi d’avoir su en faire un si beau rêve

    bises Quichottine

  52. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine
    ton imagination vagabonde pour notre plud gand plaisir
    la mienne ces temps-ci est au repos
    et mon inspiration en souffre, hélas…
    pas gravre, ça reviendra…
    chez toi, on trouve toujours fraîcheur et raison d’optimisme
    bonne journée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

     

    • Je suis contente de pouvoir te donner un peu d’optimisme.

      Passe une douce soirée, Jean-Marie.

      Gros bisou d’amitié.

  53. m'annette

    belle rêverie que l’on partage avec délice…

    l’eau de la cascade est fort agréable, d’ailleurs je crois que je l’entends chuchoter..
    Bises

  54. Encore une très jolie histoire, merci Quichottine et bon retour puisque si j’ai bien compris, ta pause est finie

    Bon après midi

    gros bisous

    • Ma pause est finie, mais je suis loin d’avoir terminé ce que j’avais à faire.

      Gros bisous, Laure. Passe une belle soirée.

  55. Moi j’crois bien que tu tricotes 😉

    Très jolie cette petite cascade

  56. Mistigris

    bonsoir Quichottine, je ne suis pas en avance non plus, mais j’aime prendre le temps pour te lire, joli tout plein ton histoire et de bien belles photos, ce chateau, cette cascade…Bonne soirée, et bon courage pour répondre à toutes et tous…! Bisous MIAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • T’en fais pas… j’ai plein de messages de toi qui attendent leurs réponses…

      Merci tout plein pour ta patience et tes mots. Bisous et douce soirée à toi.

  57. La tapisserie fleuve, c’est originale il faut une telle patience pour conter sa vie de cette manière, cela a été fais dans le passé, et trônait à l’hotel du duc de Guise sous Louis Xiii .

    Cent bisous amicaux pour ma passionnante amie

  58. Dentelline

    Bonsoir Quichottine,

    je ne connais pas Cergy et j’adore le château! Ces photos sont superbes!

    Belle soirée!

    Bises

  59. Un saut ds le passé où il y a encore du  temps pour tricoter, chantonner et rêvasser….VITA

  60. il y a un moment que je n’ai pas visité son monde… j’y vais et merci pour tes jolies histoires … bises

  61. Un lutin bleu qui devient raisonnable on aura tout vu mdr bises Quichottine 


  62. ♥ Trinity Claire ♥

    Mais voilà que le Lutin Bleu devient raisonnable, je suis persuadée qu’il ne le restera pas longtemps, les lutins doivent être facétieux et notre petit ami va vite retrouver sa gentille folie, et si ce n’était pas le cas, dis lui ce qu’Einstein disait: Il n’y a pas de génie sans grain de folie (je crois que c’était ça si ma mémoire est bonne).

    Il fait bon de temps à autres de laisser le temps suspendre son cours et de partir faire un voyage dans les rêves, même si il y a des choses que l’on considère urgentes à faire… Quand tout s’agite autour de moi, et que les gens me « bousculent » j’aime leur répondre qu’ils prendront tous le temps de mourir, alors qu’ils profitent du temps pour vivre et rêver….

    Tu diras de ma part au Lutin Bleu, qu’il n’y a aucune urgence à répondre aux messages qui sont dans ton administration, que tout vient à point à qui sait attendre.

    Prends le temps de rêver Douce Quichottine, prends le temps de prendre soin de toi !

    Je te souhaite une douce journée et je t’ambrasse fort

    Claire

    • Un lutin bleu met la raison dans la morale de ses contes… des morales écrites à l’encre sympathique pour qu’on ne puisse les voir que si on le désire vraiment.

      Merci pour Einstein… et pour ta philosophie de la vie.
      Prenons le temps, Trinity, mon amie.

      Je le fais aujourd’hui pour te répondre, pour renouer avec ces débuts de conversation avortées du fait de mon absence trop longue.

      Je t’embrasse très, très fort. Prends le temps aussi de prendre soin de toi.

      Merci pour ta présence et tes mots.

  63. Martine du JdV

    avec un écheveau de phrases poétiques venant du monde des contes et des rêves, tu nous déroules une bien belle histoire !
    merci Quichottine

  64. cerisette

    m

    bisous

  65. Un grand plaisir que ces partages que tu nous offres ! Merci. bises

  66. C’est bien ce que je dis chez Quichottine mon amie il y a toujours à découvrir, et c’esr ce que je fais !

    Bisous

  67. J’adore tes séries « 3 images ». les photos sont toujours choisies avec soin et le texte… ah ! le texte ! que ne donnerais-je pas pour avoir ton talent !

    Je te fais des gros bisous

    PS : c’était Louis Amstrong et ça refonctionne !

    • Merci, Zézette. Je suis toujours contente de voir que mes contes vous plaisent.

      (heureuse que ça refonctione…)

       

      Bisous et belle fin de semaine à toi.

  68. Je reviens et reprends tout doucement le chemin des blogs… La fontaine me plaît particulièrement.

    bises

    • Merci… C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile de revenir après une longue absence.

      Passe une douce journée. Bises.

  69. Je me suis laissée gentiment bercer par le déroulement de ton rêve. Je vais aller essayer de rêver également.

    J’ai travaillé au gîte aujourd’hui et la fatigue se fait sentir. gros bisous Quichottine et bon début de semaine !