Il était trois images… chez Joëlle Chen

Même si j’aime les tableaux de Joëlle et que je me régale dans sa galerie, ce ne sont pas trois tableaux que vous verrez aujourd’hui. Les photographies de Joëlle m’enchantent aussi…

 

Avant ma longue pause, voici celles que j’avais capturées chez elle.

 

– Avec une histoire ?

 

Bien sûr !

 

– De lutin bleu ?

 

Non, pas aujourd’hui… Mais je crois qu’elle te plaira.

 

Là-bas, très loin d’ici, ou peut-être tout près…

 

– Voilà ! Tu recommences ! Si le lieu n’a pas d’importance, pourquoi l’évoquer ?

 

Parce qu’il y a des lieux qui sont importants. Que ce soit ici ou ailleurs, ce qui compte, ce n’est pas vraiment la distance géographique qui nous séparerait de lui, ce qui compte, c’est la rencontre, même lointaine, ou toute proche…

 

– Il s’agit donc d’une rencontre, comme tu les aimes… Je finirai par être jaloux !

 

Il ne faut pas ! La jalousie ne mène à rien.

 

Puis-je continuer ?

 

(Le lutin bleu était grognon, il n’avait pas dormi de la nuit et il y avait bien deux jours que nul ne l’avait aperçu dans les allées de la bibliothèque.)

 

(Quichottine le regarda attentivement. Il avait dans le regard un je ne sais quoi qui lui semblait différent.)

 

Tu vas bien ?

 

(Le lutin bleu haussa les épaules et s’insalla sous la lampe, sur un petit coussin tétraédrique qu’il avait adopté depuis déjà quelque temps.)

 

Quichottine le trouvait magnifique… mais ce n’était pas encore le moment d’en parler.

 

Elle décida qu’il irait mieux après une bonne nuit de sommeil et s’installa devant le grand cahier où elle notait patiemment ses histoires. Les images de Joëlle l’attendaient, comme le petit chat dont elle avait décidé de raconter l’histoire.

 

 

Là-bas… très loin, ou peut-être tout près, là où seuls les rêves comptent, vous pourrez, si vous avez de la chance, croiser ce petit chat…

 

091109_Joelle_Chen_3.jpg

Il se cache souvent, sous un laurier si vieux qu’il y a bien longtemps que plus personne ne le taille pour ne pas risquer de l’abîmer.

 

L’arbre et lui se comprennent, même si des années les séparent. Mais que sont les années ?

 

C’est ce qu’ils se disaient, tous deux, lorsqu’ils conversaient à bâtons rompus.

 

Le premier jour, c’est l’arbre qui avait parlé. D’ailleurs, il vaut toujours mieux laisser les anciens dire le premier mot… avec un peu de chance, ils vous laisseront avoir le dernier.

 

Il s’en souvenait bien. Il avait accueilli un tout petit chaton tremblant de froid et de peur que des enfants inconscients pourchassaient.

 

Il l’avait rassuré, c’est le rôle des arbres de donner un peu de leur force à ceux qui en ont besoin.

 

Le chaton l’avait écouté… mais l’arbre se rendit compte qu’il ne l’avait pas entendu lorsqu’il soupira :

 

– Comme je voudrais être plus grand !

 

– Plus grand ? Grand comment ?

 

– Je voudrais être tigre…

 

– Tigre ?

 

– Oui… ou peut-être guépard, ou panthère… même noire !

 

– Pourtant, tu es si joli !

 

– Oui, je sais, tout le monde me le dit. Ils veulent tout le temps me prendre, me caresser, mais moi…

 

– Toi ?

 

– Je ne suis pas une peluche, j’ai besoin de ma liberté !

 

– Tu en as besoin, c’est vrai… mais pense donc à ce tigre, si grand, si tu l’étais, tu serais prisonnier, comme tous ceux qui sont trop grands. Tu aurais autour de toi les barreaux d’une cage… Penses-y. Il ne faut pas vouloir être trop grand.

 

– Ah ? Pourtant, personne ne se risque à les attraper pour les emporter là où ils ne veulent pas aller.

 

– Tu te trompes. Plus tu grandiras, plus tu sauras que ce ne sont pas les plus grands qui sont les plus enviables. Il leur reste souvent peu de temps pour rêver, et s’évader n’est pas toujours aussi facile qu’ils le voudraient.

 

– La vie est mal faite…

 

– Mais non, au contraire. Imagine… Tu es petit, c’est vrai, et les enfants n’ont pas compris qu’ils devaient attendre que tu aies envie de caresses. Tu as de la chance, tu sais. Moi, personne ne vient me caresser.

 

– Oui, mais tu as le vent…

 

– Le vent…

 

L’arbre devint pensif. Le vent était d’un naturel troublant, on ne pouvait pas vraiment lui faire confiance tout à fait. Il savait se montrer doux et caressant, mais il pouvait se fâcher tout à coup et souffler si fort que même les plus grands arbres avaient brusquement envie de redevenir petits.

 

– J’ai le vent, c’est vrai, mais j’aimerais parfois que l’on me regarde avec la tendresse qu’ont ceux qui t’aperçoivent, si petit, si mignon, si tendre… J’aimerais avoir autour de moi autant de monde que les roses que tu vois là-bas, un peu plus loin…

 

Le chaton regarda celui qui l’abritait.

 

« Merci », murmura la première feuille, puis la seconde, puis la troisième…  c’était une symphonie.

 

Le chaton s’amusa à les parcourir toutes comme il aurait fait des pages d’un livre. C’était comme s’il lisait ce qu’elles avaient à lui confier avant l’automne.

 

Ce faisant, il aperçut trois escargots, une chenille et quelques araignées qui du soir seraient porteuses d’espoir.

 

– Tu n’es pas seul… tu as plein de visiteurs. Et puis, Tu sais, ce ne doit pas être si drôle d’être un rosier. Si ça l’était, ils n’auraient pas à construire cette barrière d’épines dont ils se protègent.

 

« Et le tigre n’aurait pas de crocs »… pensa le doux rêveur qui sommeillait dans l’âme du chat.

100528_Joelle_Chen_2.jpg

Il se blottit plus près de son nouvel ami. Il se sentait bien près de lui. Les enfants ne viendraient pas le chercher là, il le savait. Il se sentait soudain plus fort, et c’était bien agréable, quoi qu’en ait pensé l’arbre d’être tigre un moment dans son rêve de chaton qu’une longue course avait épuisé.

 

L’arbre rabattit sur lui ses feuilles pour qu’on ne le vît pas.

 

Comme il le faisait chaque jour, lorsqu’il s’ennuyait, il regarda le ciel et ce qu’il vit le surprit, lui qui avait déjà tant vu !

 

Là-haut, dans le petit coin de ciel bleu si cher aux Doux Rêveurs, un merveilleux oiseau avait déployé ses ailes tendrement, pour
empêcher la lune de prendre un coup de soleil.

 

110719_Joelle_Chen_1.jpg

 

Cergy le 2 septembre 2011

© Quichottine pour le texte

©  Joëlle Chen pour les images

 

 

 

Merci à Joëlle Chen pour ces images sans lesquelles ces mots n’existeraient pas.

Un « clic » sur chacune d’entre elles vous permettra de les retrouver dans leur contexte original.

 

108 réponses à “Il était trois images… chez Joëlle Chen

  1. Tob petit chat ressemble si fort à notre Miss Nini. En tous points. Je ne sais pas si elle aimerait deveir tigre, mais je viens de l’entendre défendre son territoire. C’est une chose axceptionnelle. Elle eest plutôt d’un naturel craintif et n’aime pas qu’on veuille la caresser contre son gré.

    Mais je crois que beaucoup de chats ont les mêmes réflexes.

    On apprend toujours de plus sage que soit.

    Ta fin est très belle

    Merci Quichotine

    • Un sourire… et un grand merci pour ce partage, Pimprenelle.

      Passe une douce journée à venir. Câlin à Miss Nini quand elle voudra bien.

      Bisous.

  2. La première photographie de Joëlle me touche particulièrement ; ma minette, qui a vécu plus de quinze années avec nous, avait l’habitude de s’installer au pied d’un laurier rose, au soleil sur la terrasse … Je me plais à imaginer qu’une semblable connivence a pu unir l’arbuste et le félin. 

    Cela adoucit ma peine, un peu … 

    Merci à vous deux. 

    Bisous, Quichottine.

    • Je suis navrée d’avoir ravivé tes souvenirs… et pourtant, je sais que nous n’oublions jamais ceux qui ont partagé un peu de notre vie, alors, que dire des quinze années…

       

      Je t’embrasse fort, Midolu. Très fort.

  3. Moi aussi , je viens de vivre un rêve merveilleux. Je voudrais bien être avec le petit lutin bleu!Douce soirée, bisous Quichottine

  4. « Auprès de mon arbre, je vivais heureux… » la chanson de Brassens me trotte dans la tête.

    J’aime beaucoup ton histoire Amielle sur ces très jolis clichés de Joëlle. Merci, à vous deux.

    Gros bisous, tout plein. Douce nuit

     

    • Grand merci pour tes mots, mon Amielle. Je n’avais pas pensé à cette chanson, mais tu me l’as mis en tête. Tu as raison, ayons chacun un arbre ami où nous abriter.

      Douce nuit à toi aussi. Je t’embrasse très fort.

  5. Joëlle a aurant de talent pour les photos que pour la peinture…. celle que je préfère c’est la troisième une merveille .

    et moi j’aime beaucoup tes jolies histoires….bon WE Quichottine

    • Je ne peux qu’être d’accord avec toi. C’est une artiste en tout domaine.

      … et je suis heureuse que mes histoires te plaisent. Un grand merci pour ta présence, Annie. Gros bisous.

  6. Merci, un joli moment de passer chez toi. Je vais me préparer pour la sortie..

     

    Belle journée avec bises de nous deux

  7. Ah la jolie histoire, c’est fou lordqu’on on est un joli chaton aux yeux d’agathe ce que l’on peut voir, blotti sous les feuilles, mais voilà il faut prendre son temps, être à l’écoute, ouvrir ses yeux du coeur,  et alors on n’est vraiment pas déçu….

  8. Coucou Quichottine,

    Caresses soyeuses, douceur sur le coeur que tes mots. C’est tout mignon, tout chaud, tout rond comme la queue du chat qui flotte près de nos jambes. Et cet arbre, dans sa grande sagesse qui écoute et offre sa protection. Belle morale et superbes photos. J’admire beaucoup le travail de Joëlle.

    Merci Quichottine

    Gros bisous contents

    Martine

    • Joëlle est une artiste talentueuse. J’adore ces images et je sais que j’aurais pu en choisir d’autres, il y en a tant !

      Merci pour ces bisous contents, ils me font très plaisir.

      Passe une belle semaine, Martine.

  9. Très jolie histoire et j’aime beaucoup l’idée de l’arbre qui protège le chaton, tout comme l’oiseau, la lune …

    Bon week-end.
    Bisoux

    • Merci ! Je suis contente que cette histoire te plaise.

      Bisous et belle journée à venir. (Tu as ressorti le tableau… c’est bientôt la rentrée.)

  10. Très jolie histoire Quichottine et aussi très belles photos de Joëlle. Bonne journée.

  11. superbe ce conte, superbe !!!  une belle journée qui s’annonce

    merci beaucoup Quichottine et bonne journée

  12. C’est une très belle histoire ;il est bien mignon ce petit chat qui a dû grandir sans doute à l’ombre de cet laurier bienveillant . Les enfants sont souvent cruels avec les animaux;on se demande pourquoi . Je te souhaite un bon week end; Je t’embrasse

    • Merci, Fanfan !

      Je ne sais pas pourquoi les enfants sont comme ça… je crois que c’est parce qu’ils ne savent pas vraiment doser leurs gestes.

      Passe une belle semaine. Navrée d’être si en retard dans mes réponses aux commentaires.

      Je t’embrasse fort.

  13. Bonjour Quichottine

     

    Une jolie trouvaille que cette aile qui protège la lune des coups de soleil. Il faut un regard tout neuf, une autre façon de voir la vie avec des yeux de poète.

     

    Joelle fait partie, si l’on peut dire de ma vie,           mais de ma vie de blogueur depuis plusieurs lunes.  Ces approches des monuments, où la façade s’orne de reflets qu’elle seule voit, ses clichés pleins de tendresse pour des animaux que d’autres écraseraient du talon, ses peintures où le dualisme ombre et lumière est toujours présent, tout cela compose un blog riche et personnel.

    C’est dommage qu’elle ne soit guère bavarde, vous lâchant au milieu d’une débauche de couleurs sans un fil pour vous guider.

     

    Heureusement que tu viens tisser, voire tricoter entre trois images un délicieux conte pour feuilles sages et chatons-tigres aux grands yeux  innocents.

     

    Transmet au lutin bleu à qui tu prouves mauvaise mine une vieille recette pour retrouver l’entrain à la veille d’une rentrée :  Une tisane avec trois brins de thym et un coin de feuille de laurier,  une pincée de sucre de canne avant de se coucher.  Au matin, l’estomac sera aussi clair que son esprit !

     

    Bises du grillon

    • Bonjour Christian,

      Ce message m’a fait très plaisir, et je sais que Joëlle en a rougi.

      Joëlle a un regard merveilleux sur ce qui l’entoure… je crois qu’elle laisse à chacun la possibilité de dérouler le fil à son idée. C’est une façon de faire qui me plaît. Peut-être parce qu’elle me permet de rêver.

      Merci pour la recette… Je crois que le lutin bleu a du chagrin. Tu sais ce qu’il doit faire pour en avoir un peu moins ?

      L’été a été bien dur pour certains d’entre nous. Nous étions de mariage la semaine dernière, nous serons d’enterrement cette semaine. La vie est ainsi, elle ouvre et ferme des fenêtres tour à tour.

      Pensées pour Christiane toute votre famille.

      Bises à toi et à tous ceux du terrier.

      Merci encore.

  14. Le laurier donne des conseils de sagesse au petit chat Qui aurait pensé que le vent pouvait donner des caresses sinon Quichottine?

    Et ce coussin tétraèdrique que j’imagine avoir une couleur par face et fait pour se caler le dos et non pour s’y asseoir : une contrainte de placer ce mot, si c’est la cas le challenge est reussi.

    Encore merci pour cette belle histoire.

    • Sourire… Ne connais-tu donc pas les caresses du vent ?

      Je n’avais pas d’autres mots pour qualifier ce petit coussin. Il a vraiment cette forme-là.

      Un objet très difficile à créer et que l’on m’a offert.

       

      Merci à toi d’être venu lire. Passe une belle journée à venir.

  15. L’arbre devint pensif

    Le chat, dragon,

    et le tigre,

    inoffensif…

    Loop

    • Et Loop passa, sereine, déposa quelques mots et sourit tendrement au chaton et à l’arbre avant de s’envoler vers l’oiseau qui l’attendait.

  16. Bonjour Quichottine, j’adore les félins de tous poils alors ton histoire et les photos un ravissement !  Bisous jill et bon W-E à toi

  17. Et bien me voici, me voilà chère Quichottine !…  quelle adorable conteuse-cachotière tu fais (sourire)… Merci infiniment pour cette belle suprise, une histoire bien menée et joliment écrite, on y retrouve bien ta griffe si j’ose dire …

    Je suis une fois de plus flattée pour ce clin d’oeil amical et tout aussi ravie de voir comment tu as su donner vie à mes « images ». T’embrasse tout plein chère Tisseuse de rêves, non pas sans remercier  tes fidèles pour leurs gentils mots (et entre autre, celui de Christian qui m’a donné du rouge aux joues)

  18. Quel bel échange, quelle tendresse dans cette fable. Mais le petit chat a finalement la force mentale du tigre sans être entravé par cages et barreaux. Ce dialogue l’a fait grandir… Bisous

    • Je crois qu’il a appris beaucoup… comme nous tous lorsque nous arrivons à échanger.

      Merci, Cathycat. Bisous et belle journée à toi.

  19. Tu connais mon amour pour les arbres. Merci pour ces mots de tendresse.

    Je t’embrasse bien fort

  20. Coucou Quichottine,

    Joli texte pour illiustrer les photos.

    J’aime la dernière.

    Bon week end

    Bisous

  21. Ton histoire c’est une fable qui s’applique aussi aux humains, j’aime beaucoup. J’aime aussi les photos de Joëlle, elle en fait de très belles. Bon dimanche Quichottine.

  22. L’arbre protecteur comme l’oiseau l’est aussi… Très jolie histoire, je ne suis jamais déçue.
    Bisous, merci, bonne soirée.

  23. Bonsoir, ou bonjour, Quichottine ! Il est plus que l’heure d’aller dormir, mais que serai-je, cette nuit, dans mes rêves ? Je ne crois pas avoir jamais rêvé être une princesse, et il est maintenant trop tard. Et les princesses, tout comme les tigres, ont leur cage, même dorée. Mais je veux bien retourner dans ce songe où je vole et « glisser mes ailes sous le tapis du vent ». « J’ai demandé à la lune » si je pouvais aider l’oiseau… 

    • J’ignore ce qu’on été tes rêves, j’espère que tout ira bien pour toi, quand ton soleil chagrin aura retrouvé le sourire…

      Je t’embrase fort. Passe une belle journée.

  24. Le chaton voudrait être un tigre, le laurier voudrait être un rosier. Et pourtant ces deux insatisfaits vont s’aider l’un l’autre et finir par s’accepter tels qu’ils sont et devenir amis.

    Merci pour ce conte et les belles photos de Joëlle Chen (dont les tableaux sont aussi très beaux).

    Bisous, Quichottine, et très belle nuit !

    Martine

  25. Bon dimanche.
    Bisoux pluvieux …

  26. Un bien joli texte que je découvre ce matin et c’est vrai que les photos sont très belles.

    Rien ne sert de viouloir être quelqu’un d’autre. Essayons simplement de vivre notre vie pleinement et essayons de la modeler selon nos envies.

    Bon dimanche à toi.

     

    • Tu as raison. Faisons notre possible pour être ce que nous sommes et accomplir le mieux possible notre destin.

      Bonne rentrée, Philippe. J’espère que tu auras passé un bon dimanche.

  27. Bon dimanche Quichottine !!!! bises

  28. Elles sont très belles ces images

    Gros bisous, amitiés, Flo

  29. Bon dimanche Quichottine !  Bizzz jill

  30. Bonjour Quichottine,

    L’amour envers les chats est un doux piège. J’ai toujours aimé ces félins miniatures et mes enfants ont grandi dans l’affection de ces bêtes toujours occupées à leur subsistance dans des  lendemains incertains. A la maison, ce sont des hôtes rassasiés qui s’imposent gentillement à tel point de nous tolérer….chez nous. Quand je traverse un square, ces clochards savent d’un regard vers qui s’approcher leur panache en l’air et se frotter, et au contraire éviter les bipèdes chargés de mauvaises intentions dues à des préjugés moyenâgeux. Tout est dans leurs prunelles que Chen a si bien saisies. Des billes d’agates, qui inspirent notre bibliothécaire à qui je souhaite une belle semaine..

    Amitiés ensoleillées à  vous deux.

    Georges L.

    • Grand merci pour ces mots, Georges.

      C’est vrai que de nombreuses superstitions font que certaines personnes se conduisent mal avec eux…

       

      Pourtant, il y a tant à apprendre de leur façon d’agir !

      Je vous souhaite une belle semaine, Georges. Amitiés… même si le soleil fait un peu défaut ici.

  31. Ils en « bavent » tes personnages. Un petit chat martyrisé, un rosier délaissé et une lune qui reçoit des coups de fusil….

    Bon heureusement qu’ils arrivent à s’entraideret comme « on a toujours besoin d’un plus petit que soi » je dirai aussi « on a toujours besoin de quelqu’un de différent » c’est de cette union que vient la force

    • Un peu… mais ils ne sont pas seuls et c’est le plus important.

      Merci pour tout, Alphomega.

      Passe une belle semaine.

  32. je connais Joëlle depuis pas mal de temps et je l’ai même rencontrée, je cofirme une femme charmante, intelligente et super sympa.

    • Je ne l’ai jamais rencontrée, mais je ne doute pas un moment le faire un jour.

      Merci, Gérard. Passe une belle journée.

  33. J’aime beaucoup cette histoire, à partir d’images, très belles ; j’aime bien en effet les photo et les tableaux de Joëlle. 

    bises

  34. Ma douce Quichottine, me voilà de retour..

    les photos de Jackie sont sublimes comme toujours car elle prend des photos comme elle peint.. et avec tes mots quel régal. Pourtant je fais une petite rectification… les arbres sont parfois caressés…  par moi.

    Merci pour cette belle histoire dont je me suis délectée.

    mille bisous du matelot de la terre ferme

  35. c’est bon de rêver éveillée …. merci quichottine ….

  36. c’est très joli comme « conte » autour de ces images.

    Entre apparence et ce que l’on sait que l’on est à l’intérieur il y a un fossé…

    Des personnes bien habillées remplies de vide…

    D’autres en haillons (j’exagère.. lol) qui sans cesse sont à la recherche du savoir

    Des êtres à grande carrure que l’on ose approcher qui pourtant réclame plus de tendresse que d’autres, à l’air si fragile, et pourtant forts et au caractère bien trempé ……

    L’air et la chanson

    Le paraîtres et l’être

    Mais ce n’est pas demain que viendra la télépathie pour savoir vraiment ce que l’autre pense en face ; si il joue un jeu, si ces sentiments sont vrais ou feinds…, si sous ces airs doux se cache un monstre ou inversement ….

    bisous quichottine

    à bientôt

    et bon week end

    christelle

    • Merci pour ces mots si bien pensés et vrais…

      Je crois que personne ne peut répondre exactement. Entre l’être et le paraître, l’espace est parfois bien trop grand.

      Bisous et belle journée, Christelle. Merci et navrée d’avoir tant tardé à te répondre.

  37. Bonsoir Quichottine,
    En plein réaménagement à la galerie virtuelle…  je viens de faire une petite mise à jour (incomplète certainement…) mais ce joli conte est dès aujourd’hui inscrit dans ma page Partage, que tu retrouves ci-après : http://jchen.over-blog.com/pages/Lalliance_de_la_Peinture_et_des_Mots-1493760.html
    Merci encore, t’embrasse !

    • C’est tout gentil d’avoir mis à jour ta page. J’en suis très heureuse.

      Merci pour tout, Joëlle. J’aime ces partages.

       

      Passe une douce fin de semaine. Je t’embrasse fort.

  38. Je suis comme toi j’aime les tableaux de Joëlle, et aussi ses photos. Ton conte est de ceux que j’adore. Bisous

  39. J’ai essayé de mettre mon chat sous un tigre …. il n’a pas voulu …

  40. ♥ Trinity Claire ♥

    Joëlle, je l’appelle l’Artiste depuis le début que je la connais, elle fait de magnifiques tableaux et de superbes photos. Je suis contente de « la » retrouver au travers de ton histoire.

    Il est bien mignon ce petit chat et il a des rêves ambitieux, mais qui n’en a pas ? Mais heureusement la sagesse de l’arbre est là, pour lui dire qu’il faut aussi savoir se contenter de son sort. Celui des autres fait parfois envie, mais …. sont-ils heureux ?

    Vivre du mieux que l’on peut sa propre vie est déjà un challenge !

    A l’époque où le ministre de l’Education propose de remettre la morale au goût du jour dans les écoles, je trouve que ton histoire serait un bien joli support pour faire comprendre à nos petits qu’il faut savoir aussi se contenter de se que l’on a.

    Merci pour ce joli conte si bien illustré par les images de Joëlle.

    Je te souhaite une belle et douce soirée et une nuit paisible

    Je t’embrasse

    Claire

    • Un sourire…

      J’ignore ce que des enfants penseraient de ce conte. Je crois que pour le lire, entre les lignes, il faut avoir déjà beaucoup vécu.

      Un grand merci, Claire. Je t’embrasse très fort.

  41. Mistigris

    Comme elle me plaît cette histoire, je resterai donc CHAT ! Bonne soirée Belle Fée, Bisous MIAOUUUU!!!!!!!!

  42. canelle56

    Pendant que tu te promenais dans ma « maison , je lisais ta jolie histoire qui va si bien avec notre amie …tout est si  beau chez Joëlle , et on s’y sent très bien ..

    Bonne soirée Quichottine , merci à toi d être toi

    Gros bisous

    • Merci… J’ai de nouveau tant de retard partout que ça va devenir problématique.

      Je t’embrasse fort, Canelle. Je suis heureuse que cette page te plaise.

  43. m'annette

    un bien joli conte, jusqu’à l’oiseau qui protège la lune! (j’ai eu peur un instant que le chat ne veuille l’attraper!).

    Les petits voudraient toujours devenir grands, vieillir, et les grands  ou les vieux voudraient….. « ah! si jeunesse savait! ah! si vieillesse pouvait! »…

    Le jeune chaton a accepté le refuge de l’arbre, … les enfants n’ont pas toujours cette sagesse…

    L’avons-nous eu nous-mêmes?…

    Je te souhaite une bonne nuit, Quichottine, avec de beaux rêves…

    • Je ne sais pas… Il me semble que nous avons encore beaucoup à apprendre de ceux et de ce qui nous entoure.

      Merci pour ta présence, m’Annette. Douce nuit à toi aussi. Je t’embrasse fort.

  44. Certains matins, il est réconfortant de venir ici et se laisser caresser par tes histoires de douceur.

    En effet, les tigres derrière les barreaux ont moins de chance que les chats, quoique! Certains sont dehors tout le temps et affrontent aussi bien des tourments y compris de la part d’humains.

    Celui qui a décidé de vivre dans ma maison est très demandeur de calins, je n’avais jamais connu un chat aussi attaché aux gens, il déprime quand il est seul et fait la fête dès qu’on arrive.

    Il doit être croisé avec un chien.

    🙂

    En ce moment il est sur mon bureau essayant d’attraper la souris, normal me diras-tu 🙂

    Et mon dos est chauffé par une petite boule blanche, un bichon pensionnaire.

    Alors je me dis que je suis bien entourée.

     

    Je t’embrasse ma Quichott’ et par la même occasion des bisouilles à ma frangine du tonnerre qui fait de si belles photos.

    • Je souris… tu sais, le chat de ma fille adore aussi les câlins, mais il aime les demander. Les petites le poursuivaient sans cesse et il a dû trouver de nouveaux refuges pour être tranquille.

      Il n’en sortait que lorsqu’elles étaient occupées à autre chose, ou qu’elles dormaient.

       

      D’habitude, lorsqu’il rentre chez lui, il fait la tête à ses maîtres… là, il était heureux de retrouver le calme de leur appartement. Pauvre chat !

      Les petits ne savent pas toujours les caresser doucement.

       

      .. je t’imagine si bien entourée… j’aime cette chaleur-là.

      Douce nuit, ma belle amie. Bonne rentrée à toi. Je t’embrasse fort.

  45. Mamychachat

    Une belle histoire que cet arbre et ce minou dialoguant sur les caresses … et superbes photos aussi, on voit de bien jolies choses chez Joëlle.

    Et la tendresse de l’oiseau pour la lune … très beau !

    Bon week-end et à très bientôt

    Bisous

  46. Un magnifique conte ma Quichottine et ce chaton semble avoir été rassuré. Les photos de Joëlle sont toujours superbes. Bises et bonne journée

  47. Coucou Quichottine,

    Une fois de plus j’ai été captivée par ton histoire !!!! Les photos sont très belles, je craque sur le chaton bien sûr !

    Merci beaucoup pour m’avoir transportée dans ton monde une nouvelle fois et une petite visite à Joëlle s’impose

    Je te souhaite un doux week-end Quichottine

    • Un grand merci.

      Je suis vraiment très contente d’avoir pu te faire plaisir.

      Gros bisous, Laure. Passe une douce journée.

  48. Dentelline

    Bonsoir Quichottine,

    Ces photos sont magnifiques et cette histoire est très douce!

    Merci à Joëlle pour les photos!

    Bonne soirée!

    Bises

     

  49. J’ai adoré l’histoire du petit chat qui voulait se faire tigre mais les images m’ont ravie aussi alors je fonce chez ton amie que je ne connais pas. bises Quichottine

  50. Je connais les tableaux de Joelle … je découvre ses photos

  51. jean-marie

    bonsoir ma chère Quichottine,
    quelle bonne idée !
    j’adore les tableaux de Joëlle
    et je trouve magnifiques trè belles photos d’animaux
    comme ton histoire
    bonne soirée
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  52. de très belles photos et je vais aller voir son blog. bonne soirée

  53. Tiens , c’est nouveau , un tigre dans un corps de chat , ne se sent-il pas trop à l’étroit ou bien chat le jour , tigre la nuit 😉

    Bonne fin de soirée Quichottine Bisous :*