Il était trois images… Chez Davy Durand

Aujourd’hui, ce sera une histoire en noir et blanc…

 

– Ah non ! Pourquoi ?… Tes histoires sont bien plus jolies en couleurs !

 

Mais ça peut être beau aussi, un dessin au crayon, de ceux que l’on faisait autrefois, dans la marge de nos cahiers de brouillons, ou d’essais…

 

– D’essais ?

 

Oui, on les appelait aussi comme ça… On y faisait,  non pas des brouillons, parce que c’est un peu péjoratif, plein de sous-entendus, de choses qu’il faut ensuite chercher car on ne sait jamais où elles se trouvent (un peu comme mes livres) mais…

 

– Tu ne cherches jamais tes livres. Leurs piles te dégringolent dessus et tu as du mal à t’en extraire tellement il y en a qui t’attendent dans chacune des allées de ta bibliothèque.

 

(Quichottine rougit… C’était vrai, et cela n’allait pas s’arranger.)

 

– Et là, tu essaies de noyer le poisson ! On ne t’a jamais dit que c’était impossible ? Un poisson, ça ne se noie pas.

 

Je ne sais pas, moi… Je ne sais pas nager, alors je ne suis pas allée au fond de l’Océan comme mon amie et jumelle Siratus.

 

– Dis-moi… Qu’y aurais-tu fait ? Il te suffit de regarder des images… À la seule pensée de l’eau qui coule sur ton visage tu suffoques !

 

C’est vrai… aussi. Mais bon, si j’avais pu aller au fond de l’océan, j’aurais pu enquêter et savoir s’il y avait des poissons suicidaires qui essaient de se noyer en se coinçant dans les rochers.

 

– N’importe quoi ! Ils ne feraient jamais ça. Mais même s’ils essayaient…

 

Tu vois bien ! Eux aussi pourraient avoir un cahier d’essais où ils noteraient les choses à améliorer.

 

– Ah… C’est donc là où tu voulais en venir. Un essai peut toujours être modifié, jusqu’au moment où tu le recopies, dans sa version définitive… C’est cela ?

 

Oui. Tu as tout compris.

 

– Donc, tu dessinais au crayon dans la marge de tes cahiers…

 

Non, pas moi… C’est Davy qui dessine, et pas seulement dans la marge de ses cahiers ! Il a un crayon bien plus grand que lui !

 

– Plus grand ? C’est impossible !

 

Mais si… Il lui faut un crayon immense pour dessiner ses personnages.

 

110915_Davy_Durand.jpg

 

 

Il a du mal, parfois, parce que ses créations se révoltent, ne veulent pas se laisser dessiner.

 

– Ah bon ? Mais c’est à lui de se faire respecter !

 

Bien sûr ! Mais… Imagine ce qui se passerait si tu devais faire en sorte que tout soit exactement comme tu le désires…

 

– Exactement ?

 

Oui, exactement. Il ne faudrait pas que tu aies une seule feuille de travers dans ton jardin… Ni une seule fleur fanée. Seulement des plantes qui pousseraient, bien droites…

 

– Impossible ! D’abord, ce ne serait pas joli ! J’aime quand les corolles virevoltent comme dans un corps de ballet, lorsque les tiges grimpent à l’assaut des grilles et pergolas, qu’elle se croisent dans de grands mouvements langoureux…

 

Voilà que c’est toi qui exagères… Les plantes font ce qu’elles peuvent. Heureusement que Davy sait leur donner ce qu’il faut quand elles ont soif.

 

110510_Davy_Durand.jpg

 

– Il est beau ce jardin ! Mais, dis-moi… Qu’y a-t-il derrière cette fenêtre que Davy regarde comme s’il avait vu un fantôme tout blanc ?

 

Ah… Tu voudrais bien le savoir !

 

– Ben oui. Qui ne le voudrait pas ?

 

Moi.

 

– Toi ? D’habitude, tu es plus curieuse.

 

Oui, mais pas là…

 

– Pourquoi ?

 

Parce que je sais ce qu’il y a là-bas. C’est la serre aux orchidées.

 

– Mais, si c’est ça… Pourquoi Davy est-il interloqué ? Une serre, ça n’a rien d’extraordinaire !

 

Dans celle-ci, ce ne sont pas les fleurs qui importent…

 

– Pffff… J’en ai assez, moi. Il faut toujours que je te tire les vers du nez ! Tu ne peux pas anticiper un peu au lieu d’attendre que je découvre seul la réponse à ma question ?

 

Allez, ne sois pas fâché, je vais te le dire… Mais approche-toi un peu… plus près voyons ! C’est un secret.

 

(Le lutin bleu s’approcha, un peu troublé par le parfum légèrement ambré que dégageaient ses cheveux.)

 

Là-bas, dans la serre aux orchidées, se cache un clone de Davy,  un double qui lit tout le temps au lieu de dessiner.

 

Heureusement que Davy ne l’imite pas. Qui donc dessinerait à sa place ces mises en scène que j’adore ?

 

110922_Davy_Durand.jpg

 

 

 

Cergy le 25 septembre 2011

© Quichottine pour le texte

©  Davy Durand pour les images

 

 

 

Merci à Davy Durand pour les images sans lesquelles ces mots n’existeraient pas.

 

Un « clic » sur chacune d’entre elles vous permettra de les retrouver dans leur contexte original.

 

70 réponses à “Il était trois images… Chez Davy Durand

  1. Avec 3 « images » tu nous crées une histoire….En plus avec du dialogue… chapeau madame….

    Joli coup de crayon chez ce dessinateur…

    Belle journée avec bises de nous deux.

    • J’aime énormément ce que fait Davy… c’est un petiot qui pourrait être mon fils et qui a beaucoup de talent.

      Bisous et belle soirée à vous deux.

  2. Sympathique page du jour avec ce très bon dessinateur ! Merci Quichottine ! Bizzz jill

  3. oh ben quichottine, c’est magnifique ce que tu as écrit .. ! plein de rêverie ! c’est formidable comme tu as tissé les liens entre les images ! ca nous emporte !
    on a l’impression d’être emmenés dans les nuages quand tu écris c’est formidable, plein de poésie ! merci quichottine !

    • Je suis toujours aux anges quand j’arrive chez toi. Tes images sont une véritable source d’inspiration.

       

      Merci à toi, infiniment.

  4. Je passes vite, ces dessins sont charmants, je reviendrai Quichottine !
    J’ai changé ma Live Box et j’ai pris du retard…
    je t’embrasses bien fort

    • Qui n’en a pas ?

      Tu vois… je suis en train de répondre à des mots déposés il y a plus de trois mois… c’est une honte !

       

      Je t’embrasse… Passe une douce soirée.

  5. Elles me plaisent bien ces images .
    Forcément un clone , cela doit le laisser tout surpris !!
    Tu as beaucoup d’imagination! Je t’embrasse

    • Je ris… En ce moment, je pense qu’il aimerait en avoir un… il participe aux 24 heures de la BD…

      J’espère qu’il n’en manquera pas.

      Bises et douce soirée, Fanfan. Merci !

  6. J’aime beaucoup ces dessins merci de me le faire connaître. Et merci pour cette jolie histoire. Bonne journée.

    • Merci à toi…

      Je réponds trop tard, mais j’apprécie beaucoup de vous relire aujourd’hui.

      Merci pour tes mots, Solange. Passe une douce soirée. Bisous.

  7. ce qu’ils ont drôles et beaux ces dessins en noir et blanc.
    Au-delà de tes mots et de cette histoire contée à travers les images, mes yeux y ont rencontré des fleurs, des canards et autres personnages ici et là….
    une pause bienfaitrice pour laquelle je vous remercie tous les deux :))))
    bonne journée, bisous

  8. Original et pas seulement pour le noir et blanc qui a son charme…
    Bonne soirée Quichottine

  9. Bonsoir Quichottine !
    Une histoire pleine de poésie et trois dessins parsemés d’étincelles et de gouttes.
    Bisous,
    Martine

  10. J’aime beaucoup les dessins de Davy, que je ne connaissais pas… Je note l’adresse de son blog. Bisous

  11. C’est très agréable de venir faire un petit tour sur ton blog. Je lis avec attention tes textes qui illustrent les dessins que tu nous offres. Imagination débordante et une façon de nous dire les choses d’une manière très originale.
    J’apprécie pleinement.
    bien amicalement

    • Et moi, bien que très en retard pour te répondre, j’apprécie vraiment ces mots déposés en mon absence…

      Merci, Mary. C’est vraiment très gentil.

      Amitiés.

  12. Je suis toujours aussi admirative de tes contes nés de trois images , c’est extraordinaire. J’aime beaucoup les dessins de Davy.Belle soirée, bisous Quichottine

    • Je suis toujours aussi ravie qu’ils te plaisent…

      Merci, Andrée, pour tout.

      Bisous et douce soirée à toi aussi.

  13. Quel plaisir de lire ce que tu crées à partir de trois images…Ces dessins de Davy me plaisent beaucoup!
    Bisous de la dame de la prairie « fatiguée » ces jours-ci mais toujours admirative!

  14. Davy est un dessinateur talentueux et toi une conteuse fabuleuse !

  15. Une conversation agréable avec le Lutin Bleu, on en rate pas une goutte. Quand à « noyer le poisson » c’est une expression de pêcheur, quand il est gros, ils lui tiennent la tête hors de l’eau avec la ligne avant de le ramener sur la berge « Ils noient le poisson ». J’aime bcp quand on prend les expressions populaires au « pied de la lettre ».
    Merci Quichottine et passe de bonnes journées encore chaudes de cet automne exceptionnel.

    • Moi aussi… Je ris en te lisant.

      Merci, Pierre, pour ce rire du soir…
      L’hiver est arrivé depuis ces mots, et je suis désolée de ne pas y avoir répondu plus tôt

       

      Passe une douce soirée.

  16. eh bien voilà un jardin que j’irais volontiers visiter !!!
    bon WE quichottine !!
    bisou !!!

  17. Apès que nouvelle fenêtre fut ouverte, prenons désormais tant de laisser ces quelques mots et phrases à l’attention de la Dame des lieux.

    J’ai eu connaissance de ton retour. Je m’en suis réjouie bien que j’ai manqué de temps et de possibilité à intervenir plus souvent que je ne l’aurais espéré au sein de tes allées, au cours de cette précédente semaine et durant ton absence, alors que j’avais avancé que je ne t’aurais pas délaissée.Je^n’ai pas pu, su…
    Tu es revenue et n’a pas manqué de prendre part à la nouveauté. Elles se font rares ces personnes qui nous restent même si l’on ne peut en faire autant en retour. C’est touchant. Quichottine l’est et plus que par ses mots.
    J’ai apprécié cette collaboration entre Davy et toi.
    Une histoire grise ; de gris plus qu’entre les deux tons…
    La perfection n’existe pas. Et il ne faut guère s’en plaindre. Ce sont nos erreurs, imperfections qui nous poussent à tenter de faire et être mieux, meilleur.
    Il serait lassant de tout savoir et d’être inchangeable !

    Que Quichottine fasse bon retour parmi nous !

    A bientôt.

    • Il y a des aminautes qui comptent beaucoup pour moi, et tu en es, ma merveilleuse amie vêtue de gris… 🙂

      Je ris, je crois que tu aimes aussi peindre la vie en couleurs…

      Partir, revenir… ce sont ces moments d’absence qui nous font le mieux sentir combien vous m’êtes chers…

       

      Merci pour ta présence, AneverBeen.

  18. Merci Quichottine, c’est toi qui m’as fait connaître Davy ! 🙂
    Merci à Davy pour ses illustrations, et sa poésie.
    Tous les deux, vous êtes adorables.
    Bisous.

    (Le lutin me fâche, il a raison, j’ai beaucoup beaucoup de retard …)

    • Davy est plein de talent… je suis contente qu’il ait avec toi une nouvelle amie.

      Le luton bleu ne doit pas te gronder… j’ai encore plus de retard dans ma réponse.

      Bisous et douce soirée à toi, Merci !

  19. Une petite halte dans tes lignes bien agréable chère Quichottine et si joliment illustrées par ton ami Davy, bravo à tous deux ! bises

  20. Excellent cette idée du clone. L’image de l’image, tellement sage, assis là simplement occupé à lire, comme une image

  21. Que j’aime ce petit homme avec cet énorme crayon !

    Je pourrais presque écrire une histoire à partir de cette idée là (toute une symbolique de vie) , magnifique idée !

    Bravo à toi !
    Je t’embrasse

  22. c’est vrai ils sont très beaux les dessins de ton ami
    J’aime la première parfois en effet nous voulons dessiner même si (je suis nulle en dessin) ne le répète pas hein ??? et puis on s’aperçoit que c’est le crayon lui même qui dessine
    Sur la seconde, on aimerait en effet savoir ce qui peut attirer ou intriguer ce personnage
    Sur la dernière ils semble captivé par son livre, un peu comme nous, nous sommes captivés par tes mots Quichottine
    Gros bisous et bon dimanche

    • Un grand merci… promis, je ne répèterai pas, d’autant que je ne sais pas non plus dessiner.

      Gros bisous et douce soirée.

  23. dentelline

    J’aime bien cette histoire ponctuée de dessins!
    Très sympa!
    Belle journée!
    Bisous

  24. j’adore la dernière photo ( je n’ai pas lu ton texte encore, ni celui d’hier… oups…!! ) mais cette dernière image… ce’st tout moi… cachée au milieu des fleurs, en haut d’une montagne, surplombant la vallée, tu ne la vois pas? regarde bien!!!, une herbe à la bouche.. et les yeux dans l’histoire, puis je les ferme.. et je rêve, sens le parfum de la nature qui m’entoure, et là, je vis!

    • C’est tout toi… et je te relis avec bonheur. J’aime bien quand tu t’évades ainsi.

      Merci pour ce moment intense de complicité.

      Je t’embrasse très fort.

  25. canelle56

    Le rêve est là au bout de la pointe de crayon …
    j’aime beaucoup ces dessins
    Je vais aller voir ce blog ami
    Bises Quichottine

    • Il est toujours sur ses pages… un dessin, un titre, peu de choses… mais tant à lire entre les lignes absentes !

      Bises et douce soirée, Canelle. Merci !

  26. Tu as raison, c’est sympa aussi le noir et blanc et ici c’est même complètement craquant !!!

  27. ce n’est pas un clone…Quichottine… ce’st lui…. Tu ne savais pas que l’on peut-être dans plusieurs endroits à la fois? Le petit lutin bleu ne te l’a pas dit?
    Cette faculté d’être là et dans son ailleurs… parfois la magie s’opère et les deux sont réunis, mais si souvent…. ils sont dans deux endroits à la fois… Ils? qui ça Ils… et bien… tous les rêveurs Quichottine!!

    • Je ris…En ce moment il me faudrait huit bras… puis-je me dédoubler assez ?

      Douce soirée à toi, Amie. Je t’embrasse très fort.

  28. Mistigris

    coucou, ben t’es pas là, mais je fais comme si…comme toi lorsque tu racontes ! et comme j’aime toujours tes histoires…même en noir et blanc ! Profites car tu vas en avoir du travail en rentrant, hou là là , tu vas appeler le lutin bleu et ses copains à ton secours, perdue sous les coms !!! Bises MIAOUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!

    • Je n’y suis pas arrivée… mais, qui sait ? Peut-être un jour aurais-je fini de vous répondre ?

      Bisous et doiuce soirée à toi. Merci, Mistigris de penser à tout cela.

  29. J’aime bien cette idée que les dessins se révoltent et ne se laissent pas dessiner
    Joli coup de crayon!!
    Bises Quichottine

    • J’adore ce qu’il fait !

      … moi aussi j’aime bien cette révolte…

      Merci pour ce partage, Kri. Lorsque tu entres dans l’histoire, cela me fait plaisir.

      Bises et douce soirée à toi.

  30. Mamychachat

    Trop mignonnes ces images, quel beaux dessins ! j’aime beaucoup et je comprends que cela t’ait autant inspirée.
    (J’ai bien pensé à mon papa en lisant le livre La place)
    Merci encore à toi et très bonne soirée
    Gros gros bisous

    • Je crois qu’en te lisant ce soir, je vais comprendre pourquoi ce roman m’avait tant plu…

      Merci à toi, Mamychachat.

      Gros, gros bisous et douce soirée aussi.

  31. m'annette

    merci pour ce partage, pour lequel tu pars toujours à la pêche aux jolis blogs…
    bises

    • Je pars à la pêche, ou je mets de côté quand je passe chez mes blogamis… je dois dire que vous avez tous beaucoup de talent.

      Bisous et douce soirée à toi.

  32. les dessins sont très poétiques … et ton texte aussi
    bonne soirée

  33. Si je comprends bien Davy dessine des personnages qui ne se laissent pas dessiner alors il rêve d’avoir du temps pour lire et jardiner 😉
    Bonne soirée Quichottine Bisous :*

  34. Des images touchantes ds leur simplicité…
    Et une certaine Dona qui essaie de noyer les poissons…Hi!ih!!!! VITA

  35. ♥ Trinity Claire ♥

    Ma très chère Quichottine !
    J’ai forcément le sourire aux lèvres lorsque je vois combien le Lutin Bleu est plein de réparties, et j’aime aussi son côté malicieux, narquois, curieux ! Bref il est très attachant !
    je l’adopterais bien, mais un lutin ça ne s’adopte pas, ça doit rester libre comme l’air, libre comme les feuilles désinvoltes des plantes, libre comme les tiges indisciplinées qui montent à l’assaut des grilles !!!
    C’est chouette que Davy ait un clone, il y a celui qui lit et celui qui dessine c’est finalement très complémentaire !
    Tu devrais peut être t’associer à ces « deux »Davy, puisque tu es celle qui écrit, voilà un trio d’enfer pour les visiteurs de la Bibliothèque !

    Bravo au dessinateur et à la conteuse de rêves !
    Gros bisous et très belle journée
    Claire

    • Davy et moi y avons songé… un jour, tu auras notre livre entre tes mains… mais chut, c’est un secret.

       

      Gros bisous et douce soirée à toi, Trinity. Merci pour tout.