Plume de Moni, Un souffle de la vie

Je ne la connais pas… Elle n’est jamais venue dans la Bibliothèque.

 

– Pourquoi en parles-tu, alors ?

 

Si je ne lisais que ceux que je connais, ce serait nier que les mots n’ont pas de frontière, pas de « case » où les ranger.

Ils sont libres et heureux de faire des rencontres.

 

Libres d’être tristes ou gais, selon ce que pensent ceux qui les écrivent.

 

La poésie est une arme chargée de futur… Qui disait cela ? Personne. En fait, Gabriel Celaya parlait espagnol. Il écrivait dans un très long poème : « La poesia es un arma cargada de futuro« . (Pour voir le poème et une de ses traductions possibles, c’est ici.)

 

La poésie peut être partout… J’allais dire qu’elle pouvait être n’importe quoi. Ce n’est pas vrai.

 

Le plus souvent, on appelle poésie ce qui se présente sur le papier d’une certaine façon, reconnaissable par les blancs de la page. Mais ce n’est pas une obligation. Il y a des poèmes en prose.

 

– Alors ?

 

Depuis le temps que j’en lis, que je fréquente les recueils de poèmes et les anthologies, je n’ai pas de réponse.

 

Il y a des poèmes « à messages » comme il y a des chansons « à texte ».

 

Il y a des poèmes « jolis », comme des bouquets de fleurs où les mots tissent des guirlandes que l’on a plaisir à regarder.

 

Il y a des poèmes que l’on écoute en silence, dans le recueillement, et ceux que l’on déclame et qui claquent dans le vent comme une voile dans la tempête.

 

Il y a ceux que l’on met en musique et ceux qui ont une musique intérieure et qui chantent rien qu’en regardant les mots danser sur la page…

 

– Oui… Mais dans toutes tes élucubrations, je ne vois pas où tu as mis Moni et sa plume.

 

Chez Mamadomi / Mamalilou.

 

– Drôle de réponse ! Ça ne veut rien dire du tout !

 

Si… C’est là-bas que j’ai vu son livre. Tout en bas de la colonne de gauche de son blog… Alors…

 

– Tu le lui as rendu ?

 

Non, je vais le garder bien sûr ! Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que sa lecture est agréable. C’est un beau recueil, avec ce qu’il faut de tendresse et d’espoir pour que je m’y sente bien.

 

– Ouf ! Je me disais depuis deux jours que tu allais perdre tous tes lecteurs…

 

Mais non ! Ils savent bien que je suis comme les chats…

 

– ???

 

Je suis tous les chemins mais je reviens toujours vers le mien, vers mon arbre à moi, celui où je trouve ce dont j’ai besoin, le calme, la sérénité, la douceur. Un peu de soleil pour m’y réchauffer, un peu d’ombre pour jouer à me faire peur, comme les enfants.

 

– Tu es bien compliquée. Dis-le franchement, que ce que tu préfères, c’est de rester tranquillement sur ton fauteuil en regardant par la croisée ouverte les fleurs qui poussent vaillamment sans aucun soin dans ton jardin en friche et sous les arbres de ta quichottineraie !

 

Tu exagères ! Pour qui donc veux-tu me faire passer ? En ce moment je lis, et j’ai cherché parmi les pages de Moni celle qui conviendrait aujourd’hui.

 

– Tu l’as trouvée ?

 

Bien sûr ! La voilà.

 

 

 

Au fil de la mémoire

 

 

De mémoire humaine en docile dessein

Dans le corps de la terre, le trajet de l’humain

Implacable nature tant plongée dans l’abîme

Les maux se sont enfouis, centrés dans leurs racines

 

Afin de reconstruire et prendre de la lumière

À nous et pour nos rêves sans mettre des barrières

D’une bonne logique retracer le progrès

Soumettre et édifier le soutien qui s’agrée

 

Pour un havre de paix en étrange symphonie

Si l’accord discordant ne règne en harmonie

L’essence est en nous-mêmes dans notre identité

S’élève au fil des jours jaillissement du passé

 

Et si c’était cela notre intériorité

En cherchant le meilleur d’un voyage dispersé

À trouver la bonne source afin de compléter

Dans son aspect sensible notre vraie liberté

 

Plume de Moni, Un souffle de la vie, p.58

 

 

 

Chercher le meilleur dans tout ce qui m’entoure, c’est aussi ma liberté.

 

Merci, Moni, pour ce souffle de vie.

 

 

110610_Plume-de-Moni_Un-souffle-de-la-vie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Plume de Moni

Un souffle de la vie

 

TheBookEdition

coll. « Plumes au bout des doigts », non daté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

102 réponses à “Plume de Moni, Un souffle de la vie

  1. très joli

    belle journée, Quichottine

  2. Il faut démêler le fil des mots mais j’aime bien.

    Bonne fin de semaine.
    Bisoux

    • Ce poème est un peu plus difficile que d’autres, mais j’aime bien aussi.

      Merci, Dom. Passe une belle fin de semaine toi aussi. Bisous.

  3. Te lire avant de prendre connaissance du poème est tout aussi réjouissant…

    Passe une bonne journée,

    eMmA

  4. Quichotine ! c’est toujours un agréable moment de te lire !!!

    Quelle douceur pour  » les oreilles  » !

    Non pour le cerveau analysant rapidement un texte prosique !!!

    A bientôt !

    any

  5. J’ai adoré ta façon de présenter la poésie de Plume de Moni, j’ai aimé ton humour mêlé de tendresse et d’auto dérision.

    Dans cette poésie c’est la dernière strophe qui me parle le plus….

    et j’adhère complètement à la conclusion que tu as écrite !

    Je t’embrasse fort et te souhaite une belle journée, même si celle-ci risque d’être quelque peu arrosée par la pluie.

     

    Claire

     

    • C’est vraiment gentil… Merci, Claire.

       

      Nous sommes toutes les deux d’accord pour la dernière strophe.

      J’ai mis un peu de temps à te répondre et j’en suis désolée… J’ai du courrier qui s’accumule et j’essaie de rattraper mon retard.

       

      La pluie est là depuis hier… mais je suis contente parce que les fleurs en avaient besoin.

       

      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  6. Bonjour Quichottine,

    Je ne sais qu’ajouter aux commentaires qui me précèdent car je les partage.

    J’ai bien aimé ce poème ainsi que ta manière de nous le faire découvrir. J’aime ta philosophie de la vie en conclusion car je la partage.

    Je t’embrasse chère Quichottine. Tu es une personne que l’on a envie de fréquenter.

    Bon weekend

    Martine

    • Merci pour ta présence, Martine.

      Je suis contente de voir que nous avons beaucoup en commun.

      J’espère que tu auras passé un bon weekend toi aussi et que ton expo aura été une source de satisfaction pour tous.

       

      Bisous et bonne soirée.

  7. Cette « plume » est surtout un souffle intérieur plutôt qu’un regard sur le monde extérieur …

    * Enfin c’est ce que je ressens à la lecture de ce texte …

     

  8. Bonjour,

    je me sens assez concernée par ce poème, très agréable à lire, et empreint de sagesse..
    Je t’embrasse, passe une bonne journée

  9. Bonjour Quichottine… Merci pour la découverte, quelle richesse dans l’écrit….  Passe une agréable journée bibliothèque, l’herbe folle attendra un peu    Bises   Jill

    • Merci, Jill.

       

      C’est tout gentil. L’herbe a un peu de mal en ce moment, mais avec la pluie, tout ira mieux.

      Bisous et douce soirée à toi.

  10. Au fil de la mémoire….. Hum…. Pourquoi pas ? mais j’ai effacé certains de mes feuilliets ou les ai fourrés aux oubliettes au gré du vent de ma vie….Ce qui fait que dans mon livre de vie, il manque quelques épisodes de celle-ci. Et resteront là où ils sont…..

     

    Belle journée Quichottine, Eliane est de retour de chez le rhumatologue, avec des infiltrations (2) dans l’épaule…  Bises de nous deux;

    • Je crois qu’il est important de remiser dans un coin ces épisodes…

      Les plus importants sont ceux qui nous aident à vivre et à continuer d’avancer.

       

      Bises affectueuses et douce soirée à vous deux.

      J’espère que ces piqûres auront eu l’effet escompté.

  11. Je te retrouve avec plaisir, et dès le matin, ta poésie chante la nature…quel parfum!

    Bonne fin de semaine Quichottine~~D’Ocean*~~

    • Merci, D’Océan.

      Le poème de Moni est superbe, c’est vrai.

       

      Douce soirée à toi. Merci infiniment pour ta présence et tes mots.

  12. J’aime bien tes diverses définitions de la poésie, un vaste domaine où se promener et lire selon le désir du moment. Amitiés

  13. Entourée de jolis mots!

    bon WE!!! bises!

  14. J’aime lorsque tu écris « chercher le meilleur dans tout ce qui m’entoure » et j’adhère complètement à cela.

    Merci pour ces découvertes ma Quichottine.

    Plein de bisous de la dame aux roses humides.

    • Les roses humides de ton jardin doivent apprécier la pluie… même si elles doivent souffrir un peu.

       

      Merci à toi, ma Dame de la Prairie. Je t’embrase très fort.

  15. J’aime bien cette liberté et ces vagabondages…Tu nous donnes et on prend ce qui nous plaît….Bises VITA

  16. Bonjour

     

    Il m’a fallu lire et relire ces lignes pour essayer d’en comprendre le sens, et encore, je ne suis pas certain d’avoir saisi la pensée de l’auteur.  C’est bien compliqué pour un simple grillon  !!

     

    Je suis passé par Mamadomi  pour trouver tout en bas, tout en bas, le livre de Moni, à côté d’un autre auteur.   Chez elle, la fureur et la colère sont aussi présentes que de la lave dans un volcan en éruption.  Elle est de toutes les révoltes, de toutes les injustices.  Une passionaria ! Je n’y suis pas resté longtemps, effrayé par cette violence dans les textes  qui se sont ouverts.

     

    Et pourtant, elle a pris le soin d’ouvrir son blog à Moni, douce biche dans une vie future.   Il ne faut jamais jurer de rien, aurait dit Musset dans d’autres circonstances.

     

    Bises du grillon

     

    • Tu sais, je crois que chaque poème a un rythme propre que l’on suit ou non, selon ce que l’on pense à un moment donné, ce que l’on ressent.

      Je crois que c’est important de pouvoir le dire. Il y a des poèmes qui ne me parlent pas non plus, malgré tous mes efforts.

       

      C’est pour cela que je propose ma lecture, sans préjuger de ce que vous en penserez, sans vous dire jamais « lis, c’est bien »… Ce n’est pas « bien », c’est une lecture qui a un moment m’a émue.

      Alors, lorsque je parle d’un livre et que l’on m’en fait éloge en me disant « je vais le lire », je réponds toujours : « si tu le lis, tu me diras ? »

      Je crois que cela ne sert à rien de dire « je vais lire » sans penser le faire. Je ne le demande pas.

       

      Chaque livre a de nombreuses lectures possibles, autant que de lecteurs.

      Pour un poème, je crois que c’est encore pire. C’est une question de respiration, de concordance, d’harmonie, entre les mots lus et le ressenti.

       

      En ce qui concerne Mamadomi, je suis d’accord avec toi… Elle m’a effrayée tant que je n’ai pas compris qu’elle prenait ici et là des textes et des images, et qu’elle réagissait ensuite à sa façon. Souvent par quelques mots éparpillés, des réponses dont je ne sais pas toujours qu’en penser.

      Mais, lorsqu’on veut la lire, c’est dans les commentaires qu’il faut la chercher, chez elle ou ailleurs. Elle lit, quand elle a le temps, elle répond lorsqu’on lui pose des questions sur ces textes publiés qui sont rarement d’elle.

      Elle aime les partages, les échanges… et elle aime soutenir ceux qui en ont besoin.

      … Il ne faut jurer de rien.

       

      Ceci étant, j’avoue que je suis loin d’être une lectrice assidue de son blog. Je ne le pourrais pas.

       

      Merci encore de t’être arrêté ici et pardon de ma réponse si tardive.

      Bises à partager avec ceux du terrier.

  17. c’est superbe !!

    je comprends que tu nous fasses partager

    gros bisous

    christelle

  18. Les maux sont effectivement bien centrés dans leurs racines et rarement ailleurs…

    Aller à la racine est toujours un travail très dur…

    Oui la poésie est partout il suffit de regarder, vraiment regarder, écouter, vraiment écouter pour voir et entendre, cela semble si simple !!!

    Je t’embrasse

  19. bonjour,

    me voici de retour pour lire de toujours très beaux textes,

    à bientôt

  20. Quand j’entre ici, je suis certaine d’apprendre quelque chose… Merci Quichottine pour ces jolies lignes…
    Bisous. Bonne fin d’après-midi.

  21. Je suis toujours heureuse d’entrer sur la pointe des pieds dans ta « Bibliothèque », Quichottine. J’y trouve toujours de quoi me rafraîchir, me détendre, m’allonger peut-être (car tu as des fauteuils, et des divans, n’est-ce pas?), feuilleter le dernier livre que tu as lu, entrouvrir la fenêtre sur le Jardin, goûter la paix des lieux puis m’envoler.  j’ouvre mes ailes et je rentre chez moi. Non sans te laisser un petit mot de visiteuse comblée, comme chaque fois, chère Quichottine!

    • J’ai tout ce qu’il faut pour que chacun puisse se mettre à l’aise. C’est important pour lire.

       

      … merci d’avoir pris le temps de te poser et de prendre ta plume pour laisser ces mots-là.

      Je t’embrasse. Passe une belle soirée.

  22. Belle définition de la liberté. Bonne soirée.

  23. Merci pour ces découvertes Quichottine

    Amitiés, Flo

  24. C’est un poème un peu ardu pour ma sensibilité, mais ce sont ses mots, et ils seront reçus par bien d’autres que moi. C’est la magie de la poésie, ou devrai-je plutôt dire la magie des mots ?

    • Je retrouve ta sensibilité dans ce message… Merci pour ce que tu es.

      Comme Clo, comme Christian, tu t’exprimes avec sincérité. Merci pour cela aussi.

       

      Magie de tout ce que l’on crée… Je le crois.

       

       

  25. Bonjour Quichottine !

    « Rester tranquillement dans un fauteuil en regardant pousser les fleurs » : c’est une très agréable occupation. Et c’est peut-être là que l’on déroule plus facilement le fil de sa mémoire, pour ne garder que le meilleur.

    Bises,

    Martine 

  26. Bonsoir Quichottine. J’aime beaucoup la poésie mais à part Prévert j’ai très peu de receuils de poésie. Bravo à Moni qui manie si joliment sa plume. Bisous

  27. Bonsoir Quichottine, un petit passage par chez toi et de déposer des bises amicales… @ tout bientôt

  28. J’ai toujours autant de mal avec la poésie et, je dirais bien, moi, que la poésie c’est n’importe quoi puisqu’on trouve vraiment de tout. Quelquefois les mots me touchent, rares sont ceux qui font vibrer ma corde sensible mais il y en a.

    Bon long weekend.

    • Tu parles de « corde sensible »… C’est un terme important.

      Chacun a « ses » poèmes… et il est rare que ce soit les mêmes.

       

      Bonne soirée à toi.

  29. gracias por hacernola conocer

    besos

    tilk

    me encanta Celaya!!!

  30. Bonsoir douce Quichottine, cela donne envie de découvrir « son intériorité ». Une plume qui glisse agilement sous les doigts et qui donne envie de lire ce qu’elle écrit.

    douce nuit mon amie avec de gros bisous

    le matelot de la terre ferme

  31. encore un beau poème !!!

    j’ailu le livre de mijoty !!! quelle merveilleuse sorcière qui a pu inspirer de si bons auteurs :::chacun a  sa façon  la coloriée  à sa façon !!! j’ai beaucoup aimé le lire !!!!

    bon WE !! bisou

    • Je suis vraiment contente que le recueil t’ait plu.

      Merci pour ces mots, Nickie !

      Bisous et bon week-end à toi aussi.

  32. salut

    je te souhaite un bon samedi de lecture

    pour ma part je bosse ce week end de pentecote

    bonne soirée

  33. Bon choix de texte par ce fil de la mémoire ..tu t’en souviendras forcément Bon we à toi.

    • Un sourire… Je m’en souviendrai sans doute, tant que ma mémoire restera fidèle.

       

      Passe un bon week-end toi aussi, Gérard. Merci.

  34. j’aime la façon dont tu nous emmènes à te suivre….et là nous présenter ce poème…

    pas si facile à lire que ça!

    s’imprégner des mots pour les comprendre…..

    merci Quichottine….bisous et bon week-end.

    • Non, pas si facile…

      Merci à toi, Annick. Bisous et bon week-end à toi aussi, même si ce n’est pas le même et j’en suis tout à fait désolée.

  35. J’aime beaucoup ce poème … l’essence est en nous-même , en cherchant le meilleur… Merci Moni et quichottine .Belle soirée, bisous

    • J’ai envie de dire qu’il faut toujours chercher le meilleur, même quand ce n’est pas facile.

      Merci à toi pour nous deux.

      Bisous et bonne journée à venir.

  36. Il faut effectivement chercher le meilleur,  ce qi n’est pas toujours facile. Mais on ne peut pas nier le reste qui nous a fait aussi ce que nous sommes.

    • Je suis d’accord.

      Si nous n’avions que le meilleur nous n’aurions plus à progresser. Ce serait dommage.

       

      Passe une belle journée. Bisous.

  37. profond et qui pose des questions ..

  38. Au fil de la mémoire, elle fait le tri elle même je pense

    elle garde ce qu’elle veut, est volontaire ou involontaire

    certains passages de ma vie, je les ai totalement oublier, et pourtant ceux ne sont pas les plus mauvais que je recherche, mais ils ont disparu, un peu par magie

    Bonne soirée

    • « Elle garde ce qu’elle veut… »

      Je le crois aussi… Nous faisons tout ce que nous pouvons pour ne pas voir ressurgir les mauvais moment, et pourtant, un rien peut les faire revenir.

       

      Ce qu’il y a de bien c’est que les bons aussi se montrent, et là, ça fait du bien.

      Passe une belle soirée, Corinne. Bisous et grand merci pour tes mots.

  39. Belle élucubration, mais je ne partage pas ton point de vu sur la poésie.

    La poésie n’est pas mots, elle est un sentiment qui se dégage, un paysage qui se dessine.

    Il y a beaucoup de poésie dans une musique, dans une peinture, dans une photo….

    C’est le sentiment qui s’en dégége et c’est celui là que rendent les mots d’un poème.

    Enfin, ça c’est que moi, je pense.

     

    Le texte de Monie est de toute délicatesse. Merci de ce partage.

     

    J’ai une surprise pour toi cette après midi. Mais chut, surprise !!!!

     

    Gros bisous Quichottine

    • Merci pour ce partage, Harmonie.

       

      Mais, en te lisant, je me dis que tu n’as peut-être pas tout lu…

      Ai-je dit que la poésie était mots ? Je ne crois pas. J’ai parlé de poème quand j’élucubrais.

       

      Peut-être parce qu’on appelle souvent poésie celle qu’on apprenait à l’école et qui fait fuir ceux qui ne se croient pas poètes et qui pourtant peuvent l’être lorsqu’ils s’expriment d’une façon ou d’une autre en partageant leurs émotions.

      Tu as tout à fait raison, il y a de la poésie dans ce qui nous entoure, mais pas seulement.

       

      Ici, j’étais dans ma « semaine poésie« , ce qui traduisait le fait que j’allais présenter un certain nombre d’ouvrages, la plupart « auto-édités », dans un secteur où tous s’accordent à dire qu’il n’y a pas d’avenir.

      Les écrivains dont j’ai parlé m’ont tous touchée, d’une façon ou d’une autre, et, là, il était bien question de mots en partage, de ceux qu’on lit parce qu’on aime « la poésie », quelque chose que je ne sais pas définir autrement qu’à travers les mots que j’ai utilisés pour présenter chaque recueil.

       

      Je viendrai te lire cet après-midi.

       

  40. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    chaque soir, grâce à toi, je découvre de nouvaux poèmes
    de nouvelles réflexions sur la poésie qui me plaisent énormément
    bonne soirée
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  41. •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-•

    tu as une très belle manière d »annoncer ce joli poème 

    j’ai bien aimé ce jeu de mots

    et  cette façon d’exposer   la poésie sous toutes ces facettes

    je te souhaite une très belle soirée

    bisous créoles

    •-~·*’Ś Ő Ń Ŷ Á’*·~-• 

  42. Bonjour quichottine tu adore te plongé dans la lecture c’est sur

    Je te souhaite un très bon  vendredi

    Amitiés de rené

  43. Encore une belle découverte. Ma quichottine, à chaque présentation d’ouvrage, je suis tentée de les acheter. Tu sais choisir tes extraits. Bravo.  Bises et bonne journée

    • Merci, Zaza.

      Je sais que l’on ne peut pas tout acheter, mais on peut se le mettre en mémoire, pour au cas où…

       

      Bises et bonne soirée à toi.

  44. patdelapointe

    ah ! je ne connaissais pas les plumes de Moni…c’est de quel oiseau ?…comme quoi : c’est vrai : il n’y a pas d’âge pour apprendre…..

  45. Comme d’habitude ta présentation fait « saliver » le lecteur 🙂

    Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris dans ce poème, mais j’en ai retenu une sensibilité extrême.

    Bisous ma Quich’ et merci pour toutes ces découvertes 🙂

    • Merci, Clo.

      Ce que tu as retenu était important pour moi.

       

      Je crois que parmi tous les poèmes de ma semaine, c’était le plus difficile quant à l’interprétation que l’on pouvait en faire ou non, le plus élaboré.

       

      Alors, merci pour ces mots de la sincérité. J’aime savoir que je ne suis pas seule à m’être demandée si j’avais tout compris.

       

      Moni ne m’as pas dit ce qu’elle pensait.

       

      Passe une douce soirée. Je t’embrasse très fort.

       

  46. merci pour cette belle découverte.

    passe une bonne journée

    arielle

  47. Mistigris

    c’est toujours trés joli, et tu choisis bien, je te souhaite un bon week-end dans ton fauteuil..dans ta bibliothèque à lire une belle page que tu nous feras connaître et partager ? Belle soirée à toi Quichottine, Bisous MIAOUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  48. oh oui, je plussoie, et je suis ravie de voir qu’on lit y compris le 5ème module en partant du bas de la colonne de trésors sur caplibre…! Moni est arrivée très la première année sur caplibre, ça me fait grand plaisir

    un module où l’on trouve également le travail de Linda et de Marielle

    gros gros bisous à toi et grand merci pour cet oeil de Lynx toujours à l’affût des trouvailles à partager

     

    je te fais confiance, tu as dû voir que le module « blogochasse aux trésors » en fourmillait, 4 modules plus haut… :o)

    • Merci, Mamadomi.

      Je t’ai fait confiance pour ce livre, et j’ai eu raison.

       

      Je rêve parfois d’avoir plus de temps pour ne pas te répondre avec tant de retard !

      Bisous et douce soirée.

  49. Mamychachat

    Encore un texte bien agréable à lire … tu sais choisir et en parler en trouvant les mots qu’il faut.

    Très bonne soirée et mille bisous

    Annick

     

    • Je ne sais… Il m’arrive aussi de me tromper.

      Je ne voudrais pas te décevoir.

       

      Très bonne soirée à toi aussi.

      Merci !

  50. un tel soufl de vie n’est pas pret de s’éteindre

    bonne fin de smeaine

  51. Explorer sa mémoire est en effet un voyage intérieur 😉

    Bonne soirée Quichottine

    Bisous

    • Un sourire… C’est un voyage à ne pas faire trop souvent pour pouvoir profiter aussi de l’instant.

      Bonne soirée à toi aussi, Urban. Bisous.