Il était une fois… Siratus

Une rencontre en trois images, la souhaitez-vous ?

 

(Pour ceux qui ne veulent pas, qui ont des réclamations, des doléances diverses à exprimer, c’est ici. Les autres peuvent continuer à lire.)

 

Imaginez que tous les lutins de la Forêt des Merveilles se soient rassemblés dans une clairière en attendant leur histoire, comme vous aujourd’hui dans la Bibliothèque… Ils patientent mais, pour que le temps passe plus vite, ils bavardent. Les mots voyagent de l’un à l’autre, murmurés afin de ne pas réveiller le Roi qui s’est endormi sur son trône.

 

– Pourquoi ?

 

Parce que s’il s’éveillait, il serait très fâché et se mettrait en colère contre le Lutin bleu.

 

– Pourquoi ?

 

Parce qu’il est en retard. Et, si le Roi s’en aperçoit, ce sera épouvantable.

 

– pourquoi ?

 

Parce qu’il risque de le bannir, ou, pire, de l’envoyer finir ses jours dans le marais d’où personne n’est jamais revenu…

 

Les lutins sont donc réunis, et, se rapportent ce qui se dit de fleurs en feuilles, d’arbres en vents, de grains de sable en rocher, depuis l’autre bout du monde.

 

Vous les entendez ?

 

 

On dit que là-bas, très loin, au fond de l’océan qu’on appelle « pacifique » et qui ne l’est jamais tout le temps, vit un très vieux sage, un cousin du Lutin bleu.

 

On dit que lorsque la nuit tombe, il rassemble autour de lui tous les petits poissons des mers de Chine – et d’ailleurs – afin de leur conter l’histoire dont ils auront besoin pour s’endormir.

 

110615_Siratus.jpg

 

On dit que les comatules, animaux-fleurs du fond des mers luttent contre le courant et profitent du moindre obstacle pour s’y arrimer afin qu’il ne les entraîne pas trop loin.

On dit que si elles y parviennent, leurs pinnules se meuvent en un joyeux ballet qui les fait ressembler aux elfes des fougères quand ils dansent dans le vent.

110609_Siratus.jpg  

 

On dit que lorsqu’arrive l’heure du conte, même le poisson-scorpion, la rascasse tigrée, déploie ses ailes pour le rejoindre et l’écouter.

110408_Siratus.jpg .

 

On dit…

 

Mais on dit tant de choses là-bas, on montre tant de merveilles, que même le Lutin Bleu a refusé d’y croire avant de vérifier.

Depuis, il va chaque matin sur la Galère et en repart émerveillé.

 

 

 

Ce doit être pour ça qu’il est souvent en retard, les derniers temps !

 

 

 

 

Merci à Siratus pour ces moments passés près d’elle au fond des mers alors que je ne sais pas nager.

 

100 réponses à “Il était une fois… Siratus

  1. C’est bien possible, il y a tant de merveilles à voir. Je comprends le luttin bleu. Très jolies ces photos.

  2. christine de Rep Dom

    Je comprend qu’il soit en retard; c’est tellement merveilleux au fond de la mer et Siratus la jolie sirène à tant de chose magnifique à lui montrer    bisous

  3. Les photos de Siratus sont très belles, on dirait des tableaux. J’aime l’eau, c’est vraiment mon élément. Je vais faire une visite à Siratus. Cela fait longtemps que je n’ai pas été chez elle.

    Un nouvel écrit sur quai des rimes : http://www.quaidesrimes.over-blog.com

    Bisous

  4. vive les sirènes!!!!!!

  5. Bonjour Quichottine,

     

    J’adore les contes. L’enfant dune , en moi, ne dort que d’un oeil. Tes mots sur ces magnifiques photos sont un délice. Merci

    Bises de bonne et douce journée Quichottine

    Martine

    • Merci à toi, Martine.

      Ce compliment me touche beaucoup. Je suis sûre que Siratus appréciera aussi.

      Bises et douce journée.

  6. Avec tes pourquoi ?  j’ai souri. Ils me rappellent le temps où les enfants sont petits, et qu’inlassablement ils te demandent….. Pourquoi……

    Quel plaisir de pouvoir admirer ses fonds marins. Une richesse aussi en perdition…

     

    Belle journée Quichottine. Je vais déjeuner, puis faire nôtre sortie. Bises de nous deux

    • Le Lutin bleu est un grand enfant… Il agit comme eux.

      Arrive un moment, avec les enfants, où l’on est obligé de répondre « parce que », sans plus rien après.

      C’est à ce moment-là qu’ils doivent chercher seuls leurs propres réponses.

       

      Merci pour tes mots. Passe une belle journée. Bises à vous deux.

  7. Joli conte, dans le monde de Siratus.

    Bon mercredi.
    Amitié et bisoux, sous le tonnerre qui gronde …

    • Merci, Dom.

      Passe une douce fin de semaine, j’espère que le tonerre ne fera pas d’autres dégâts.

      Bisous tout plein pour toi.

  8. Disons que l’on comprend le retard du petit lutin bleu

    comment quitter ce magnifique endroit plein de jolies couleurs

    Le monde enchanté des secrets de l’océan

    Bisous

  9. « Que diable allait-il faire dans cette Galère ? » maintenant j’ai saisi ce que Molière voulait faire dire à Géronte : ils allaient écouter les contes du Lutin bleu. Celui-ci nous emmène loin par l’image et les mots, un vrai plaisir. Merci pour la plongée.

    • Te voilà devenu « archiviste » ? J’aime bien ce nom-là… 🙂

       

      Merci à toi pour ta présence et tes mots.

  10. Magnifiques images sousmarines, et joli texte

    La nature nous surprend toujours

    Douce journée

    Bisous

    timilo

  11. Merci Quichottine de nous entraîner à regarder ces photos en se laissant bercer par tes mots.
    Bonne journée
    Bises

    Anne

    • Merci pour ta présence et tes mots… les miens n’existent que parce que vous êtes là pour les lire.

      Bonne journée et bises à toi aussi.

  12. je réponds oui illico presto à la première question !!!!!!!!!

    j’adôore la dernière photo et le monde de Siratus et pour une fois j’aime les « on-dit »

    • Rire… J’aime aussi beaucoup les « on dit » du lutin bleu.

      Merci, Solyzaan, pour ton enthousiasme et ces compliments.

      Passe une douce journée.

  13. J’aime ebaucoup les images de Siratus même si je nage tous les jours … car je ne mets jamais la tête sous l’eau … Ma devise étant : » mourir noyée – mais bien coiffée !!! »

    • MDR devant ta devise…

      J’aime beaucoup !

      … et un grand merci pour les compliments que Siratus appréciera, j’en suis certaine.

      passe une belle journée.

  14. La faune et la flore sous-marines , sont souvent très belles;

    J’admire aussi, car moi je ne mets pas la tête sous l’eau §§

    Laissons le roi dormir et nageons tout doucement vers la surface ..

    Bisous et bonne journée

    • Rire, au moins nous sommes deux à ne pas le faire… et trois avec Liza.

      Bisous et bonne journée à toi aussi, Fanfan. Un grand merci pour n’avoir pas réveillé le roi…

  15. J’accompagne souvent le lutin dans ses escapades chez Siratus…Tant de merveilles…Je ne m’en lasse pas. Bises  VITA

  16. J’aime la mer, les océans pour ce qu’on y découvre…  Bienheureux Cousteau tient ! Siratus de merveilleuses photos marines, merci à vous deux… Bises de jill, bonne journée Quichottine….

  17. L’orage est là, les éclairs se rapprochent. Je reviendrais plus tard.

  18. Un remake  de vingt mille lieux sous les mers

  19. C’est bien ce que je disais, Miss, j’aime ! J’aime cette féérie dans les histoires, je suis quelqu’un qui a besoin de rêver, qui aime rêver et voyager au coeur d’histoires extraordinaires. C’est joli. Comme je ne cesse de le dire, la nature est merveilleuse, envoûtante, et je remercie la création tout entière de nous permettre de voir, encore, ces merveilleux êtres qui peuplent notre Terre.

     

    Merci pour ce bon moment. A bientôt !

     

    Katia.

    • Alors, je suis ravie de notre rencontre…

      Je savais bien que nous avions beaucoup en commun.

       

      Merci à toi pour ce partage et ta présence ici.

      Passe une douce soirée.

  20. un joli moment entre les belles photos de siratus et tes lignes Quichottine, merci à toutes deux

  21.  Est-ce Siratus que nous avons rencontré à Kembali, sur l’île de Bali qui avec Sirata la dame de ses plongées, a déroulé pour nous le spectacle des images du fond prises le jour même ?*

     Ils racontaient leur journée avec l’enthousiasme de gamins ouvrant les yeux devant le sapin de Noël, pendant que nous admirions des formes et des couleurs débarrassées  de la pesanteur des créatures marines.

    Sirata, si c’est elle, se reconnaitra au vilain courant de fond qui a voulu l’entrainer de – 20 m à – 50 m, voire plus bas, pour la plaquer à jamais dans des profondeurs interdites et mortelles.

     

    Tous deux étaient bretons, et comme certains nains à barbe blanche mineurs de fond, leur groupe de 7 sous la conduite d’un moniteur, peut être un avatar du lutin bleu, descendait dans les eaux turquoises de Bali sans jamais éteindre leur passion.

     

    Gamin, j’ai aussi découvert les îles de Port Cros, les rochers des calanques, les poissons curieux qui viennent manger les orteils, les murènes défendant leur cachette et les poulpes craintifs qui changent de couleur quand ils sont en colère.  La mer était heureuse, les hommes venaient de la laisser  tranquille pendant 6 ans,  les longs rubans des posidonies abritaient  des nuages d’alevins qui jaillissaient en bouquets, ne pensant qu’à jouer

     

    Je conçois que le lutin bleu fasse la cour buissonnière  pour aller écouter son cousin à moustaches, qui connaît tant d’histoires. Connaît-il celle-ci ?  Celle du poisson coffre qui voulait partir en voyage ?    

     

    Un jour, le poisson coffre jaune s’ennuyait devant sa porte.   Il avait entendu par la pieuvre, qui le tenait du Bernard l’ermite, qui lui-même l’avait recueilli de la bouche du cousin bleu que les coraux de la mer d’en face étaient si savoureux qu’on venait de tous les océans pour les brouter et que bientôt, il n’y en aurait plus pour tout le monde.   Il décida, quand une vague d’ennui le submergea, de partir, de partir tout de suite, bref de partir le lendemain, par la première marée.

    Il fit en hâte, tout en agitant la queue d’impatience,   la liste de tout ce qui était ABSOLUMENT indispensable d’emporter :

     

     : sa boite de teintures pour changer de couleur selon les jours, un appareil dentaire de rechange,  (prudence est mère de sureté  !), un sandwich au corail pour la route en cas de petit creux, son oreiller doudou, deux cartes marines, une de jour et une de nuit, trois brosses à dents (il avait toujours du mal à en choisir une le matin, hésitant entre la transparente, la multicolore et celle à poils doux. )   Puis il se mit en devoir d’avaler tout cela.

     

    Il se gonfla, se gonfla encore, non sans mal  et ouf, réussit à tout caser dans le coffre de transport.

     

    Mais quand il voulut sortir de chez lui, il lui fut impossible  de franchir la porte. Il était trop gros.  Et comme il n’arrivait pas à se décider à laisser les cartes plutôt que les teintures, il rangea tout dans son armoire et comprit que la mer d’en face n’était pas pour lui.

     

    Il  narra toute sa tristesse au Bernard l’ermite, qui le redit à la pieuvre, qui le répéta encore, tant et si bien que le cousin du lutin bleu  lui fit parvenir, pour le guérir de son mal,  un panier de coraux de la mer d’en face, ces coraux qu’on disait si savoureux.    

     

    A la première bouchée, poisson coffre recracha tout.

     

    Certes, ils avaient bon goût, mais qu’est ce qu’ils étaient épicés !!  

     

    Bises du grillon

    • J’ignorais qu’il y eût Kembali à Bali… Il faut que je m’interroge davantage sur la géographie de cette région du monde.

       

      Mais j’imagine bien… et, tu vois, ce conte du poisson coffre, il faudra que je l’encadre un jour.

      J’aime !

       

      … Un immense merci à toi !

  22. Comme tu as raison , son blog est un paradis enchanteur.Belle soirée, bisous Quichottine

  23. Avec toi, on se laisse porter par la vague des mots, bercer par le clapotis du rythme, on s’immerge dans le texte, on se noie dans les rêves que tu crées, on plonge avec délice dans tes contes, sans même se poser la question de savoir si on saura refaire surface ! Je veux bien croire le lutin bleu: les photos de Siratus sont incroyables ! Bises marines…

  24. Bonsoir Quichottine, j’adore ce joli texte agrémenté de belles photos, merci beaucoup J’apprécie. Bisous, Bruno

  25. qu’elles sont belles ces photos  sous marines !!!!

  26. Hou lala, je vais faire tout doucettement pour ne point éveiller le roi, car comme le petit lutin je suis en retard, je me suis perdue dans les fonds bleus de Siratus, et j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à refaire surface.

    Le monde des couleurs et du silence est envoûtant, on s’y sent tellement bien !On peut y faire des rencontres tellement extraordinaires qu’il est parfois difficile de les raconter avec les mots du monde du dessus !

    Je comprends donc le petit lutin qui arrive en retard ses excuses sont tout à fait valables et si le roi venait à se fâcher je lui expliquerai avec tout le respect que je lui dois, qu’il devrait venir faire un tour dans ce monde merveilleux !

    Merci Dame Quichottine pour cette plongée magique

    Je t’embrasse très fort

     

    Claire

     

    • J’adore les rencontres de Siratus… Alors, je suis heureuse que tu te sois perdue là-bas, je ne devais pas être bien loin.

      Merci à toi, Trinity… C’est un compliment qui me touche beaucoup.

      Je t’embrasse très fort.

  27. Oh oui, beaucoup de merveilles sous-marines chez Siratus ! Bisous, Quichottine

  28. J’adore la mer et ces photos me font rêver… Tu nous as entrainé tout au fond de l’océan, avec un conte merveilleux ! Merci Quichottine, je vais aller sur son blog. Bonne soirée, gros bisous.

  29. J’adore ses photos !!! bon jeudi bises

  30. Bonjour douce Quichottine, nan nan pa de réclamations c’est trop bien ton histoire autour de trois image. je me suis assise bien sagement pour écouter tes mots..

    qu’il est beau le jardin extraordinaire de ton Amielle même s’il n’est pas toujours pacifique ! oh la la cela fait qq temps que je n’ai pas été le visiter… je m’y précipite…

    belle journée et bisous tout plein

    le matelot de la terre ferme

    • Merci pour ces mots, Matelot.

      J’aime bien lorsque nous nous croisons là-bas aussi.

      Bisous tout plein et bonne soirée à toi.

  31.  désolé je n’ai pas relu mon « intitulé » c’était un clin d’oeil à propos d’arches…

  32. m'annette

    Peut-être que ce serait le moment d’aller sur la page blanche, pour dire que je ne suis pas attirée par cet univers, mais ce n’est pas une colère!!!

     

    En revanche, tu es une merveilleuse conteuse…

    Belle journée à toi, je t’embrasse

  33. Génial Quichottine, on nage avec vous deux dans les eaux profondes à la rencontre du monde sous-marin. bises à vous deux (heu trois avec lutin bleu)

    • Merci, Katara.

      J’aime bien t’emmener dans ces ailleurs après être passée dans le tien.

      Bises et bonne journée à toi.

  34. patdelapointe

    tu sais pas nager parce que l’eau est trop froide, mais tu serais au pays des rêves de Siratus, là-bas : à Kembali, bien sûr que tu sauras nager : tu nages bien dans ta baignoire…bon t’as raison Siratus c’est une pationnariat des profondeurs elle fait de trés jolies photos et elle met un point d’honneur à ce que son blog soit : perfection. tu as bien choisie ton Amielle et je suis surpris qu’aprés tous ces mois passés sous l’eau : toujours dans le même jardin, elle trouve encore de quoi nous émerveiller.

    • … Tu dis bien devant un certain paysage que tu ne t’en lasses pas…

      Moi non plus. La mer, comme le ciel, le soleil, les nuages, les arbres, les fleurs, et même ton pote âgé ont de quoi nous émerveiller longtemps. Un renouveau de chaque instant.

      Je nagerais peut-être là-bas, je ne sais. Il me faudrait pour cela vaincre une angoisse que je ne sais pas maîtriser.

       

      Merci pour ta présence, Pat. Bisous tout plein à partager.

  35. Oh … Le Lutin Bleu ne sera pas de retour avant longtemps, tant il y a des merveilles dans les paradis marins de Siratus !

    Veillons sur le sommeil du Roi, offrons-lui des rêves si doux qu’Il ne voudra pas les quitter …

    Quichottine, je pense que les choix ont été difficiles parmi toutes les belles images de notre Sirène …  

    • Ses images sont toutes très belles et chaque plongée en apporte de plus belles encore, si c’était possible.

      Je continue à découvrir…

      Merci pour ces compliments et ton aide. Le Roi ne doit absolument pas se réveiller…

  36. Oeil de mouche

    bjr

    de passage sur votre blog, j’ai bien aimé vos commentaires et ces photos de crustacés bizarres et insolites

    je vous invite à visiter ou à revisiter mon blog

    à bientot

    • Je suis passée… Merci pour votre invitation et pour les compliments.

      Vous avez de très belles images aussi chez vous.

      Bonne fin de semaine.

  37. canelle56

    Oh oui , merci à Siratus pour le partage de cette passion hors du commun ,

    Tu ne pouvais pas l ‘oublier ..sourires

    Bises Quichottine

  38. Oh comme je comprends le lutin bleu, dans ce monde merveilleux des fonds marins, il y a tant et tant à découvrir et à admirer, même si comme toi je ne suis pas une fan de la nage sous l’eau, et merci beaucoup pour le voyage que j’ai fait chez Siratus que je ne connaissais pas…

    Bises et bonne journée

  39. Mamychachat

    Au début de ton article j’ai cliqué « ici » et c’est intéressant de lire tous ces commentaires. Evidemment j’en ai profité pour exprimer ma colère avec rage hi hi… (même pas vrai !) et pour dire que j’admirais tous tes amis qui savent quoi dire après les aventures du p’tit lutin. Moi je lis, je souris, j’admire ton imagination et ton écriture et je te souhaite une excellente journée

    Plein d’bisous

    • Je ris… Finalement, cette page des réclamations n’aura guère servi à cet usage…

      Mais un grand merci pour les mots laissés, ici ou là.

      Passe une douce soirée, Mamychachat. Plein de bisous à toi aussi.

  40. je suis allée jusqu’au bout…mais au passage j’ai découvert ta page blanche pour les raleurs ou ceux qui veulent raler ! c’est très rigolo comme idée ! j’aime beaucoup

    bisous

  41. J’aime beaucoup notre cap’tain. C’est une fille extraordinaire qui actuellement comme tous les ans plonge à Kimbali aux Philippines. (En plus de cela j’adore ce pays que je connais bien) Ses photos sont merveilleuses, et l’année dernière elle a exposé ses coquillages à Rennes. Merci ma Quichottine d’en avoir si bien parlé. Bises et bon mercredi

    • Je ne suis allée là-bas qu’à travers ses photos.

      Merci à toi pour ce partage et ces précisions sur notre Capitaine.

      Bises et douce soirée.

  42. Même les profondeurs ont leur Petit Peuple

    Merci pour cette belle présentation!

    Ziboux

  43. Bonjour QUICHOTTINE,

    ELLE SONT BELLES LES TROIS MAIS LA PREMIERE EST SPLENDIDE !

    Bonne soirée.

    Nono

     

     

    • Je trouve aussi… Un lutin bleu dans la mer, je n’y aurais pas cru si je ne l’avais vu.

      Bonne soirée à toi aussi, Nono.

  44. C’està la fois merveilleux et frissonnants le fond des mers, Et lutin bleu est très courageux !

    Bises Quichottine et merci  Marion m’a à nouveau répondu en me disant que lorsque cela arrivait c’était parce-que l’on ne se déconnectait pas. C’est faux bien sur !

    • Je ne connais rien au fonctionnement des blogs en Premium…

      Le principal, c’est que tu aies pu résoudre ton problème.

      Bises et douce soirée à toi.

  45. Mistigris

    On dit que Quichottine est une grande conteuse

    On dit qu’on l’aime beaucoup et on l’écoute toujours

    On dit qu’elle peut continuer et nous raconter encore des histoires

    On dit qu’elle doit avoir beaucoup de mains pour faire tout ce travail

    On dit qu’elle doit être « un peu sorcière » pour nous enchanter ainsi !

    On dit : encore, encore, et MERCI, MERCI, Belle Fée !

    MIAOU,MIAOU,MIAOUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • On dit que Mistigris est aussi un joli petit lutin-chat qui sait conduire ses visiteurs sur de beaux sentiers et dans de beaux partages.

       

      Merci à toi. Gros bisous.

  46. elle fait des photos magnifiques, habite pas loin de chez moi (j’ai eu le plaisir de la rencontrer une fois) mais elle est toujours partie courir les océans mais comme elle nous ramène des trésors on lui pardonne son absence

    bises

    • C’st vrai qu’on ne peut pas lui en vouloir. Là-bas, c’est si difficile de bloguer…

      Merci pour ce partage, Fransua. Bises et douce soirée.

  47. durgalola

    on dirait des fleurs … magnifiques

    (hier au lieu de fête de la musique, j’étais en visite chez vous tous)

    bises 

  48. Les photos de notre captain nous entrainent toujours dans de merveilleux voyages!

  49. un très chouette hommage à notre Siratus !

    elle fait des photos merveilleuses – et toi des si jolis mots pour les accompagner !

    merci !

  50. Son calamar luminescent est de toute beauté !!!!!

    Je comprends que le Lutin bleu soit en retard à la Cour du Roi;

    Dur de s’extirper de la magie de ces fonds sous-marins.

    Gros bisous à vous deux pour cet instant en dehors du Temps.

    • Le Lutin bleu aime s’attarder sur des images…

      Gros bisous à toi aussi. Merci pour celles que tu m’offres si souvent.