De la dangerosité des images

La photo était là sur la table…

 

Le tirage était raté, incontestablement. Jamais Joëlle ne lui pardonnerait une telle transformation.

 

Son amie prenait des photos magnifiques et, chaque passage dans son studio donnait lieu à des exclamations de bonheur.

 

– « Que c’est beau ! »

 

– « Mais comment fais-tu pour arriver à leur donner vie ainsi ? »

 

Elle ne tarissait pas d’éloges, cherchant à montrer qu’elle avait bien regardé l’image, que rien ne lui avait échappé.

 

Ce n’était pas toujours facile. Il lui fallait chaque fois observer davantage. Tout se passait comme si Joëlle la mettait à l’épreuve. Était-ce le cas ? Vraiment ? Elle n’en savait rien. Seules ses craintes de décevoir conduisaient ses pas chaque fois moins assurés vers la chambre noire.

 

Depuis plusieurs années déjà, Joëlle lui confiait ses pellicules…

 

– Des pellicules ? Joëlle ne travaille donc pas avec ces appareils photos numériques dont tout le monde dit grand bien ? (Le lutin bleu venait de sortir de sa léthargie et interrompait vivement la bibliothécaire.)

 

Non.

 

Joëlle préférait prendre son temps pour s’installer devant le sujet à photographier, pour trouver le bon point de vue, le bon cadrage, et, là, au moment pile où la lumière avait la bonne intensité, la bonne inclinaison, elle appuyait sur le déclencheur et l’instantanéité de la prise lui garantissait une photographie en tout point conforme à sa vision.

 

Jamais l’appareil ne la trahissait.

 

Jamais non plus Joëlle n’aurait pensé que la pellicule ou les négatifs pussent être endommagés par son amie. Il y avait si longtemps qu’elles se connaissaient !

 

La photo était là, sur la table… et c’était terrible !

 

Tout était vert, comme si le tableau noir de l’école avait déteint…

 

– Il faut savoir ! C’était noir ou c’était vert ? (Le lutin bleu ne comprenait plus rien !)

 

Vert ! La preuve… Tu n’as qu’à regarder l’image !

 

 

101006_Joelle_Chen_Rhooooo_2.jpg

 

 

– Quichottine ! Le tigre !

 

Qu’y a-t-il ? Pourquoi t’affoles-tu ainsi ?

 

– Le… le… le…. tiiiiiiigre !

 

Quichottine regarda sur la table et son sang se figea. Las d’être prisonnier d’un tirage raté, le tigre était en train de quitter la photographie. Il s’arrachait de son enveloppe de papier comme un papillon de sa chrysalide… mais c’était beaucoup plus dangereux !

 

Au fur et à mesure, il grandissait, se parait de ses atours habituels, et ses muscles se gonflaient sous la douce fourrure. Les crocs se devinaient, prêts à mordre, à déchirer. Nul doute, il allait bondir et ni Quichottine ni le lutin bleu ne savaient s’ils pourraient lui échapper.

 

Le lutin bleu, affolé, sauta dans l’encrier. Quitte à perdre ses près de deux mille ans de vie, il préférait ne pas le faire dans l’estomac du tigre…

 

Quichottine…

 

Elle, elle ne bougeait plus, ne respirait plus, aucun mouvement de sa pupille, de ses narines, encore moins d’un cil ne pouvait trahir son état d’être vivant.

 

Elle priait pour que le tigre préférât sauter par la fenêtre et s’enfoncer dans la quichottineraie dont les ombrages lui conviendraient bien mieux que les allées de la bibliothèque…

 

– RhoooooOOoo ooo…

 

Le tigre venait de se figer à son tour… Il était aspiré par la photographie, avait baissé la tête en guise d’acceptation de son état de tigre de papier…

 

Sur le pas de la porte, Joëlle, regardait la scène en souriant.

 

– Merci, Quichottine. C’est un très beau tirage !

 

Quichottine, interloquée, fixa la photo sur la table.

 

Avait-elle rêvé ?

 

Nul ne le saurait jamais.

 

 

 

101006_Joelle_Chen_Rhooooo_1.jpg

 

 

Participation tardive à une consigne de La petite fabrique d’écriture à lire ici (clic).

Merci à Joëlle Chen pour l’image originale à voir sur son blog en plus grand, (clic).

 

154 réponses à “De la dangerosité des images

  1. Tu soulignes là la puissance évocatrice de la photographie…son pouvoir de séduction,véritable levier de l’imagination.

    Quant au numérique, je ne l’opposerai pas à l’argentique. C’est une aute approche. Pour pratiquer les deux ,je pense qu’ils ont chacun leur dimension artistique et créatrice. Bises  VITA

    • Je ne l’oppose pas vraiment… Je pense que c’est un merveilleux instrument, qu’il soit numérique ou argentique.

      Mais ton opinion est importante. Toi, tu sais prendre des photos.

      Bises à toi.

  2. Comme le lutin bleu, je saute dans l’encrier, non parce que j’ai quelques milliers d’années à protéger (quoi que..) mais parce qu’être mangée par un tigre vert tout de même… 

    Bises Quichottine.

    Je lui trouve tout de même l’air triste ce tigre blanc, est-il conscient qu’il n’existera bientôt plus qu’en photo ?

    • Morte de rire… j’espère qu’il va te laisser de la place !

       

      Je crois que le tigre sait qu’il est l’un des derniers de son espèce…

      C’est pour ça qu’il est retourné dans la photo… je crois.

       

      Merci pour ta présence, Adamante. Bises à toi.

  3. J’adore ton histoire ,on a l’impression qu’elle est vraie, et ne connaissant pas la consigne (que je suis allée voir), on ne peut prévoir la chute.

    Bisous

  4. Joëlle doit êter fière de voir ce que sa  photo t’as permis d’écrire …J’ai trouvé difficilement et puis eu une petite idée, si petite, parfois à la dernière minute, mais j’avoue être de moins en moins inspirée ,ayant  tendance à abandonner la prose  ..Bises et bonne fin de semaine

    • Je ne sais pas… Je suis fière de voir qu’elle accepte de nous prêter ses images.

       

      Ne t’en fais pas Mamylilou… il n’y a rien d’obligatoire, alors, tu fais comme tu veux/peux… Les sujets peuvent aussi être traités en vers. 🙂

      Bises et bonne fin de semaine à toi aussi. Merci pour ton passage.

  5. on dirait presque de la 3d , attend je vais chercher mes lunettes …bise quichottine …pour la photo de la vague , j’avais mon 18-200 donc je zoomais , bise et bonne soirée

    • Joëlle a fait du bon travail !

       

      Merci pour ta réponse. Ta vague est vraiment belle… Le zoom me rassure, ainsi je suis sûre que ton appareil photo n’a pas pris l’eau.

      Tu préfères l’argentique ou le numérique, toi ?

       

      Bises et belle soirée à toi aussi.

  6. Magnifique Quichottine, tu as réussi à respecter admirablement la consigne, dans une histoire très drôle et qui ne sort pas du cadre de ta bibliothèque !!!

    • Merci !

      … Heureusement parce que c’était moi qui l’avais proposée.

      Mais c’est vrai que je contourne souvent…

      Je suis vraiment contente qu’elle t’ait plu.

  7. La photo de Joëlle est magnifique et tu lui as donné vie ! Bisous et bonne soirée à toi !

  8. quelques mots……. : »gros bisous Quichottine » !!!

  9. superbement écrit

    bonne soirée

  10. Un texte qui ressemble à un rêve et un très bon choix de photo. Bravo aux deux artistes!

  11. Je crois que je vais reprendre mon vieil « Instamatique Kodak …  »

    • J’en avais un aussi autrefois… mais j’ai abandonné. Les tirages revenaient trop cher, et je ne sais pas développer moi-même les pellicules.

  12. Joelle se sert de la pellicule parce que c’est une vraie artiste. Quand j’étais enfant, j’admirais mon père qui développait lui-même ses photos en noir et blanc. Enfermés dans un placard du couloir, il agitait doucement ses bains en comptant à  haute-voix les secondes pour passer du tirage au fixateur. Voir apparaître l’image sous la lumière rouge ténue, était pour moi un miracle renouvelé inoubliable. Moi aussi je me suis servi d’un appareil analogique jusqu’au moment où le tirage devint trop onéreux et acquis un de ces appareil à mille coups qui permettent de mitrailler comme dans un Western…

    • Vous savez, j’ignore tout des appareils de Joëlle, dans sa réalité.

       

      J’ai seulement imaginé qu’elle prenait les photos à l’ancienne, comme nous le faisions autrefois.

       

      J’aurais aimé savoir transformer une pellicule en images… je n’ai jamais appris.

      Ce doit être fantastique !

       

      Merci pour ce partage qui m’en apprend tant.

  13. salut

    pas mal l’histoire

    bonne soirée

  14. J’ai du mal à reprendre le cours de tes publications ma Quichottine.

    Cette histoire semble vraie… Ton écriture montre tant d’énergie et de vivacité.. Merci

    Bonne soirée. BISOUS.

    • Je me doute, Marité.

      Ne t’en fais pas… Je comprendrai tout à fait que tu sautes des épisodes.

       

      J’ai été absente trop longtemps.

      Bonne soirée à toi.

      Merci pour ta lecture. Je t’embrasse.

  15. Où donc avais-tu la tête, Quichottine, pour laisser cette magnifique photo virer au  vert ? Encore partie dans tes rêves…dans ton pays des mots ? Imagines-tu les ravages qu’aurait commis ce tigre lâché dans la quichottineraie ?!!! Je n’aime mieux pas y penser…mais ouf, ce n’était qu’une hallucination !  OUF !

    Bien raconté, bravo !

    Bonne soirée ma Quichottine

     

    • J’ai dû faire une fausse manip… c’est ma spécialité. 

       

      Morte de rire… tu as tout à fait raison, il ne devait surtout pas partir pour la quichottineraie.

       

      Merci pour cette appréciation. C’est un très beau compliment que tu me fais.

       

      Bonne autre journée, Nickyza.

  16. Et si nous appelions çà du photolangage, et que cette énorme peluche symbolise toutes tes peurs… Mais pourquoi dit-on être vert de peur quand on a une peur bleue et qu’on devient tout blanc ? Ah, retour au tigre blanc ! Très belle interprétation de cette photo, chapeau les artistes !

    • Excellente question !

       

      Les méandres de notre langage sont bien mystérieux parfois.

      Mais j’adore la façon dont tu as relevé cette particularité.

       

      Merci pour ces mots en partage.

  17. ET bien tu m’en diras tant Quichottine… Drôle d’expérience… Il n’y qu’ici que c’est possible n’est-ce pas….. Bien amicalement de jill 

  18. Très originale cette photo de laquelle le tigre semble vouloir s’échapper ! Bravo.

    Bon jeudi ! Bisoux

    • J’adore ce bidouillage de Joëlle… Sa photo était parfaite, mais elle l’a encore améliorée.

      Bonne journée à toi aussi, Dom. Bisous.

  19. C’est effectivement une superbe photo qui t’a inspiré ce rêve éveillé… Je comprends on dirait qu’il sort de la photo. Avec les appareils reflex numériques on prend aussi des instantanés, quand on appuie, cela réagit immédiatement. C’est avec les petits APN qu’il y a un temps de réaction. Bisous

    • Un réflex… Merci pour ces précisions.

      J’ai un APN qui fait de belles photos, mais toujours un peu en décalé…

      Il faudrait pouvoir anticiper.

       

      Bisous et merci pour ces mots, Martine.

  20. Je connais bien Joëlle.

    Elle a du être touchée par ton article…

    Belle journée

    • Je ne pense pas qu’elle l’ait déjà lu… Je crois qu’elle est en voyage.

      Belle journée à toi, Pascal, et merci pour ta visite et tes mots.

  21. Toi alors, j’ai tremblé comme une feuille, je soupire et me rassures,  il est bien plus beau dans ses couleurs originales et originelles ! 

    J’ai crains pour toi et le lutin bleu tu sais, faut pas nous faire de telles frayeurs !

    • C’est vrai qu’il est plus beau dans sa réalité… Ouf ! J’ai cru l’avoir abîmé !

      J’ai craint aussi… J’ai failli même mourir de peur.

       

      Un énorme sourire pour toi, Marine. Merci.

  22. Ouf ! J’ai eu peur ! C’est dangereux parfois les jeux d’écriture !

  23. Tigre de papier…quand l’esprit enfermé sort de l’image…un beau conte fantastique

    Gros bisous

  24. Tu m’as encore fichu la « pétoche » j’allais faire sauter ton blog…… Rires.

     

    Tu as vraiment le don de conteuse….. Belle journée avec bises de nous deux.

     

    En fin de promenade, chez notre toubib, Eliane à les pieds et jambes qui gonflent. rendes vous lundi matin, chez son angiologue, c’est le toubib qui a pris le rendez-vous, c’est plus rapide….

    • Ah oui ???? Heureusement qu’il n’a pas sauté.

      Je suis heureuse quand mes contes te plaisent Patriarch.

       

      J’espère que pour Eliane ça va s’arranger… ça fait mal quand les jambes gonflent ainsi.

      Courage et bises affectueuses à vous deux.

  25. Oup là j’ai éteint l’ordi…figure toi qu’un tigre voulait me dévorer !

    Ouf sauvée…un peu plus je ne pouvais plus lire tes merveilleuses histoires.

    Bisous forts

  26. Certains soirs d’orage,

    Papa disait

    en s’approchant de la cheminée :

     » Pas trop de bois, ce soir,

    ma Loop, s’il te plaît…

    Laissons au bon Dieu

    le soin de régler le tirage… « 

    P.E.P.

    • Pas trop de bois, Pénéloop, mais regarde dans le feu, les braises dessinent des histoires à raconter ensuite à l’encre violette sur de belles pages blanches.

       

      Douce nuit.

  27. Moi, il me fait un peu pitié, ce pauvre tigre… Je crois qu’il se cherchait un ami. L’a-t-il trouvé, ma Quichottine? En publiant cette superbe photo de Joëlle, tu lui as donné l’occasion de s’en faire au moins dix, et, qui sait, peut-être aussi lui apprendras-tu à lire…

    Mon argentique dort souvent seul à présent. Parce que, comme le souligne Georges, le développement devient hors de prix,

    Et j’ajouterai que le 100 asa a disparu. Nos plus belles photos, c’est à lui que nous les devons.

    Quand on « fait » une photo, on prend le temps, le temps de restituer la beauté que nous voulons capturer.

    On sent tout de suite, je crois, que telle photo sera une belle photo.

    Avec le numérique, les avantages sont nombreux, mais on peut mitrailler le sujet, le paysage, voir in situ la photo et la supprimer si elle ne nous plait pas.

    A mon sens, on y met moins de nous, profondément. Et le résultat peut être totalement dénué d’affect…

    Bisous ma Quichottine,

    • Je ne sais pas… Je pense que oui.

       

      J’ai rangé mon ancien appareil…  je le regrette parfois.

      Même si je n’ai jamais tant « fait » de photos que depuis que j’en ai un autre, tout simple, mais numérique.

       

      J’aime beaucoup ce que tu dis… Merci pour tes mots, Hélène.

      Bisous pour toi.

  28. Tu as su inventer une belle histoire sur cette magnifique photo de Joëlle, il a tellement l’air réel qu’on y croit. Bises Quichottine.

  29. salut

    j’ai fait mon premier article sur la politique, tu pourras me dire comme il est ?

    bonne soirée

    • Tu sais, je ne suis pas vraiment très douée pour la politique… Mais j’ai bien aimé ton thérmomètre/baromètre.

       

      Bonne fin de soirée à toi.

  30. je le carresserai bien mais bon …bise quichottine

  31. Un tigre dans les allées de la bibliothèque… il ne manquait plus que cela! Et un tigre vert… non mais dites moi que je rêve!

    Bon! ça ira pour cette fois! au fait Monsieur le tigre, excusez moi de vous interpeller, mais pourriez-vous me dire où je pourrai trouver le Livre de la Jungle?

    ….

    Ah! merci bien! j’y vais de ce pas et surtout… pensez à vous recoloriser (eh … ça vaut bien « quichittoniser »)

     

     

    PS: merci pour les tracteurs, ce sont exactement eux que je voulais.

    • Heureuse que le tigre ait sû t’indiquer où était ce livre…

       

      Tu le vaux toujours bien, Alphomega !

      De rien pour les tracteurs, tu m’as permis de les redécouvrir. 🙂

      Passe une belle journée à venir.

  32. otra vez te he leido con mucho placer …

    me gusta mucho lo que hace Joelle y encima es muy simpatica

    besos

    tilk

  33. La photo est très belle et l’histoire qui va avec est magique !! Ouf … le tigre ne t’a pas corquée !!
    J’aime bien une petite histoire juste avant d’aller dormir … merci Quichottine !
    Je t’embrasse fort !

    • J’espère que tu ne feras pas de cauchemar…

       

      Merci à toi d’être passée, Christine, et d’avoir laissés de si gentils mots.

      Je t’embrasse fort.

  34. Recemment, elle l’a mis dans le moteur d’un jolie voiture de course, où il a ronronné dans les années 30 avant de se reposer dans un musée impressionnant. 

    Parle Bugatti avec Joelle, et elle te montreras ses merveilles !

    Bises du grillon

    Bises du grillon

    • Elle est fan, je crois… et elle a auprès d’elle un petit bonhomme qui aime les voitures.

       

      Bises, Christian. Merci.

      Passe une douce fin de semaine.

  35. J’aime bien l’expression « tigre de papier » c’est un peu comme un miroir aux alouettes, Je suis allé voir les peintures de Joëlle Chen, je suis « scotcher » par les couleurs et l’interprétation.

    J’espère que l’encre était bleue aussi, le lutin bleu sait il nager, l’as tu essuyé avec un buvard ou sur un tampon encreur pour ne pas en perdre une goutte? car sinon il faut « jeter l’ancre! »

    Passe une bonne fin de semaine.

    • C’est une véritable artiste et j’adore me promener dans sa galerie.

      Sourire en te lisant… Le lutin bleu s’en est sorti sans trop de mal… et il raconte encore des histoires dans la Bibliothèque. Heureusement.

       

      Passe une bonne fin de semaine toi aussi, Pierre. Merci !

  36. Quichottine, c’est captivant, si je peux dire, car le tigre a bien failli réellement sortir de la superbe image de Joëlle ! 

    Grâce à ce que tu as écrit et à la photographie, je me représente parfaitement la scène et je pense que cela ferait un merveilleux scénario pour un film d’animation.

    Le tigre  » de l’autre côté du miroir  » … 

    Bisous et bonne fin de journée, Quichottine.

     

    • Il m’avait fait un clin d’œil dès que je l’ai vu chez Joëlle. Mais j’ai attendu pour le raconter que d’autres se soient penchés sur l’image.

       

      Merci pour tes mots, Midolu… Tu es adorable !

      Bisous et bonne fin de semaine à toi.

  37. super ta participation est excellente. On dirait bien qu’il sort oui !

    le fait de cadrer ainsi le fait encore davantage penser.

    bisous

    et bon week end !

    christelle

  38. Tu es une conteuse extraordinaire , quel bonheur de te lire . L’histoire est tellement vivante et réaliste que j’en ai frémi !! Merci pour ce moment d’évasion.Belle soirée, bisous Quichottine

  39. Tu sais faire vivre les images  par tes mots… conteuse du soir… pour moi !! BIZZZ sur une autre étagère.. bonne nuit ! mon couvre feu a sonné – 2 !!

  40. Mistigris

    Ohhhhhhhhh le Joliiiiiiiiiiii CHAT  ! Magnifique en effet !

    MIAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  41. salut

    je te souhaite un bon dimanche

  42. je te souhaite une bonne nuit

    à demain

    aujourd’hui soucis ordi

    dans la journée

    bises

    christelle

  43. Ouf ! Courageux le lutin bleu !

  44. Ouh la la me voici (enfin !)

    Quel récit tu nous as fait-là Quichottine !… j’ai le « sourire en bandoulière » oui merci infiniment pour ce moment enchanteur, la mise en scéne m’a agréablement surprise et tu as ce don de nous embarquer par les mots, c’est cadeau… Un grand merci à toi chère Tisseuse de rêves, t’embrasse bien fort !
    ps : j’en profite pour remercier tes fidèles pour leurs appréciations et encore bravo pour cette « évasion » en partage 🙂

    • C’est tout gentil… J’aime ce sourire en bandoulière…

       

      Merci à toi pour ton image…

      Je suis contente d’avoir pu te faire plaisir.

      Bisous tout plein pour toi.

  45. Tout simplement superbe ! Merci Quichottine. Bisous et bonne semaine.

  46. Ce tigre est sublime… Il fait peur aussi !

    Sa peau légèrement verte vient de ses ancêtres dragons ? Ces nobles origines donnent encore plus de majesté et de force au beau félin…   🙂

     

  47. un joli conte qui nous entraîne jusque dans la jungle 🙂 on s’y croirait presque !

    amitiés

  48. ah bah ça alors!!! corne de gazelle et cu’d’mouton!!! comment cela se fait-ce?

  49. Que de plaisantes images à contempler ! Un réel régal visuel ! Ce grand félin semble si, si ce n’est est, majestueux ! Il pourrait bien être le challenger d’un certain Léo 😉

    Et le Lutin Bleu, où se trouve-t-il désormais ? S’est-il perdu dans l’encrier ? Tout de même, il a manqué de faire preuve de solidarité en quittant les lieux, laissant seule Quichottine face à l’animal… Penses-tu que Perlouille en aurait fait à la fois autant et moins ? Oo

    Ravie que le félin sut se montrer et faire sage à temps. Je ne sais ce que  seraient advenues les Quichottinie et bibliothèque sans toi, Grande Quichottine !

    Et nous, que serions-nous devenus ? Tous qui se font fidèles à tes allées et personne plus que simple personnage ?

    Cela aurait été prématuré que de te voir disparaitre sous les crocs de la bête…

     

     

    • (Il faudra que tu regardes dans la barre adresse de la fenêtre de commentaire la prochaine fois que tu viens. Tu y as une signature bizarre.)

      C’est vrai que Perlouille aurait peut-être pu l’aider, mais je crois qu’elle s’était malheureusement absentée pour rendre visite à ses amies sur une autre page…

       

      Ce n’était qu’un rêve, et heureusement, le retour de Joëlle a tout arrangé. Le lutin bleu est toujours là, mais il me regarde très bizarrement parfois. Je me demande s’il ne m’en veut pas un peu.

       

      Nous verrons bien.

       

      Passe une belle soirée, AneverBeen. Merci d’être là.

  50. C’est une photo que j’avais déjà vu chez Joëlle mais pas avec la belle histoire que tu lui as associée.

    • Joëlle m’a prêté son image.. et je l’en remercie.

       

      Merci à toi pour ce passage et ces mots. Je suis contente que l’histoire te plaise.

  51. Coucou du soir !

    Je fais des photos numériques c’est plus sûre et je suis persuadée que le tigre y resterait sagement , hi ! Bonne soirée bizoux Françoise !

  52. deux tisseuses de rêves, en image(s) et en mots. Et là, c’est bien plus que du « bidouillage », c’est du grand art … A qui voulait-il ressembler ? au lutin vert ou à Baudelaire …
    Bises Quichottine

    • Je l’ignore…  Je n’ai pas pensé à le lui demander.

      Merci pour ces mots, Jeanne.

      Bises à toi. Passe une douce semaine.

  53. Très originale cette photo de laquelle le tigre semble vouloir s’échapper ! Bravo.

    Bon jeudi ! Bisoux

  54. Je connais bien Joëlle.

    Elle a du être touchée par ton article…

    Belle journée

  55. Quichottine, c’est captivant, si je peux dire, car le tigre a bien failli réellement sortir de la superbe image de Joëlle ! 

    Grâce à ce que tu as écrit et à la photographie, je me représente parfaitement la scène et je pense que cela ferait un merveilleux scénario pour un film d’animation.

    Le tigre  » de l’autre côté du miroir  » … 

    Bisous et bonne fin de journée, Quichottine.

     

  56. Mistigris

    Ohhhhhhhhh le Joliiiiiiiiiiii CHAT  ! Magnifique en effet !

    MIAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  57. Quichottine

    Toute ressemblance avec la réalité est impossible bien sûr, et Joëlle ne m’a jamais demandé de réaliser ses tirages photographiques, j’en serais bien incapable.

    • Tu as raison de prendre les devants… tu aurais dû prévenir Joëlle que tu allais de nouveau détourner son image !

  58. bravo Quichottine, c’est très bien imaginé et surtout magnifiquement bien raconté

    je t’embrasse

  59. Très bel article , notre ami Joëlle va être ravie ….Sourires

    Bises Quichottine

  60. Oo° Kri °oO

    Magnifique bidouille!!

    • Joëlle est très douée, et sa photo originale m’a permis de jouer sur la couleur.

      Je ne serais pas arrivée à détourer si bien le tigre !

       

      Merci pour cette appréciation, Kri.

  61. contente de te retrouver avec une belle histoire et je me doutais que la photo était de joëlle……ah comme l’imagination put nous jouer des tours, contnente de te voir en forme et je ne pensais pas avoir autant d’articles en retard

  62. J’ai l’impression que ce tigre albinos veut mettre sa patte sur mon bureau ;-))

    Bonne soirée

    Bisous Quichottine

  63. Super bien raconté ma Quichottine, et ce tigre est magnifique. Bises et bonne soirée

  64. Déficience Mentale

    Ah bon qu’est ce quelle a la photo… Et puis, l’argentique, c’est tellement plus authentique que le numérique ! (ça fait beaucoup de « ique »)

    • Euh… J’avoue que là je ne comprends pas ta question…

      Je n’ai rien contre la photo de Joëlle, au contraire.

       

      …et, comme je ne suis pas photographe, je ne sais pas dire quel est le meilleur instrument… Je pense que ça dépend beaucoup de ce que l’on veut photographier.

       

      Bises, DF.

  65. patdelapointe

    c’est bien normal que le tigre ait eu peur…quand il t’a vu…à interpréter comme tu l’entends…

    • Morte de rire… Tu crois que je pouvais lui faire les gros yeux ?

      En fait, c’est l’arrivée de Joëlle qui a tout arrangé.

  66. Henquel Claude

    Bonsoir Quichottine. merci pour cette très belle histoire. Quand je prendrai un tigre en photo, je ferai bien attention. Je te souhaite une agréable soirée. Bises Claude

    • Merci, Claude.

      Il est vrai qu’en tant que photographe, tu prends aussi le risque de voir ceux que tu photographie s’animer…

       

      Agréable soirée à toi aussi. Bises.

  67. Et donc c’était bien un tigre de papier!

    L’art de nous conter de jolies histoires….. photo très réussie!

    Bises

    Dany

  68. belgique-chine

    bonjour quichottine, vraiment génial ce trucage fort bien fait.

    bon jeudi bises

  69. jean-marie

    une excellente participation !
    une belle histoire, fantastique et mystérieuse…
    bonne journée
    gros bisous bisous 
    jean-marie

  70. Mesenga S

    Jolie photo mais surtout très joli texte ! Je t’embrasse ! bises

  71. Roland Ivy

    Quich’ mise à l’épreuve sent qu’il va y avoir du tirage mais elle développe son sujet en jouant sur la focale. A croire que son révélateur est toujours aussi performant !

    Bises

     

    • Excellent !

      Merci pour ces mots tout à fait dans le sujet…

      Et surtout, merci pour ta présence aujourd’hui.

      Bises à toi.

  72. Merci à toutes les deux pour le partage amical et si riche de vos dons respectifs…

  73. Joëlle est une artiste. Elle m’a confié plusieur dessin, dont un lion, mon signe de zodiaque, qui est dans ma présention en haut à gauche sur mon blog !

    Rassures le lutin bleu, se qui est peint par Joëlle n’est pas dangeraux même échappé de son cadre, c’est simplement superbement réalisé !

    Merci ma Quichottine et bonne soirée

    • Joëlle est merveilleuse, c’est vrai.

      Ce n’était qu’un rêve éveillé, et elle a su tout remettre en place d’un regard.

       

      Merci à toi, Nettoue. Bisous et bonne journée.

  74. Tigre blanc de Sibérie ? ou Tigre albinos ? ….

    Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

  75. Quel beautigre… et quelle belle histoire ! Je me sens redevenir toute petite fille comme lorsque ma mère me lisait les contes le soir en cette lointaine époque où la télé n’était pas un « membre » de la famille !….Je vais bien dormir cette nuit, avec dans la tête de quoi rêver.

    Gros bisous à toi Quichottine

  76. Quel beautigre… et quelle belle histoire ! Je me sens redevenir toute petite fille comme lorsque ma mère me lisait les contes le soir en cette lointaine époque où la télé n’était pas un « membre » de la famille !….Je vais bien dormir cette nuit, avec dans la tête de quoi rêver.

    Gros bisous à toi Quichottine

  77. KERFON LE CELTE

    Un bon gros chat…

    Y’a vraiment pas de quoi avoir peur…

     

    KLC

  78. Séverine

    C’est très drôle !…
    Et à côté de l’histoire du tigre de papier, tu écris très justement sur la différence entre la photo « à l’ancienne » et la photo numérique… J’avoue que je suis passée de l’une à l’autre sans trop de scrupules… mais en gardant, je crois, le souci de ne pas « gâcher » (autrefois, des tirages, aujourd’hui, de la place sur ma carte mémoire et du temps pour le tri ensuite).

    Gros bisous, bonne journée QUichottine !

    • Mais tu fais de magnifiques photographies.

       

      Contente que tu sois de retour, Séverine.

      Bisous et bonne semaine à toi.

  79. C’est vrai que certaines images peuvent être dangereuses, la preuve !

    Bravo à vous deux, mais je crois que ta prestation est supérieure à celle de Joëlle.

    Gros bisous ma Quich’ et bonne journée

    • Sourire… La mienne n’existerait pas sans la photo de Joëlle. Tu sais bien que j’ai souvent réagi à des images. Même si c’est un peu étrange, parfois.

       

      Gros bisous, ma grande sœur chérie. Prends bien soin de toi. Merci.

  80. C’est vrai que certaines images peuvent être dangereuses, la preuve !

    Bravo à vous deux, mais je crois que ta prestation est supérieure à celle de Joëlle.

    Gros bisous ma Quich’ et bonne journée