Communauté

Après vous avoir demandé de vous inscrire dans mon nouveau carnet d’adresse, je ne vais quand même pas vous demander de vous inscrire dans ma communauté…

– Pourquoi ?

Parce que j’ai toujours dit que je voulais vous laisser libres d’aller et venir, sans vous sentir liés par aucun contrat.

Une inscription dans un carnet d’adresses, cela n’engage à rien du tout. C’est juste un moyen pour moi de ne pas vous oublier, même quand vous êtes en vacances ou que vous mettez votre blog au repos pour un temps plus ou moins long.

Sans ces adresses déposées, il serait facile de ne plus songer qu’à ceux qui peuvent prendre le temps de passer.

Tu m’écris ? Je t’écris, et le tour est joué !

Ce n’est pourtant pas comme ça que je fonctionne… Même si j’essaie, dans la mesure du possible, de « rendre » les visites que l’on me fait.

– Bon, passons. Tu sais bien que tes visiteurs manquent de temps. Viens-en au fait ! Tout de suite ! Tu as créé une communauté ?

Oui… J’ai fait ça aujourd’hui. C’est un essai… un essai de communauté différente. Sans jeux, sans défis, sans consignes, sans obligations aucune… sauf…

– Il y avait forcément un « hic » ! C’était trop beau pour être vrai !

Sauf qu’il faut que ce que vous y publierez puisse correspondre aux critères de la communauté :

Vous aimez donner vie à ce qui vous entoure, en mots ou en images ? Vous avez décidé que la beauté et la douceur existaient et qu’il y avait un petit coin de ciel bleu même dans un ciel d’orage ?
Cette communauté est faite pour vous.

– C’est assez quichottinien comme description… Tu veux enrôler tous les « doux rêveurs » obéiens ?

Rire ! Les doux rêveurs… c’était Polly qui en avait parlé en premier… Roland en aurait été le premier membre, sans aucun doute. Vous souvenez-vous de ce commentaire que j’avais encadré ?

Allo, les pompiers ?
Voila, vous allez me prendre pour un fou mais je vous appelle quand même. Je passais dans la rue […] et puis j’ai entendu des bruits. Des « Viens, viens » qui semblaient tomber du ciel.
Je lève la tête, c’était au pied d’une belle maison aux larges fenêtres avec un arbre superbe et majestueux. Et dans les branches, juste à la première fourche, il y avait une vieille dame. Je ne sais pas comment elle a pu arriver jusque là-haut.
J’ai eu beau l’appeler, elle ne m’entendait pas. Elle semblait comme… ailleurs. Oui, c’est ça ailleurs. J’ai eu peur qu’elle ne tombe alors je me suis précipité à la cabine téléphonique au coin de la rue pour vous appeler. Je crois qu’il faudrait que vous veniez parce que je suis sur qu’elle ne pourra pas redescendre toute seule…

Commentaire n°67 posté par Roland Ivy le 14/01/2010 à 17h21

C’était dans l’article que je lui avais consacré, un peu plus tard. C’est à ce moment là que je l’avais intronisé sans le savoir dans ma bande à moi, la bande des « doux rêveurs » que j’aurais pu former avec Roland, Polly et bien d’autres encore. Vous en souvenez-vous ?

En souriant doucement, devant ce commentaire si conforme à ce que Messire Roland déposait de temps à autre sur ses pages depuis un certain jour de février où ils avaient décidé d’un commun accord qu’ils pouvaient se répondre ainsi, la Dame aux cheveux blancs lui avait écrit.

– Bonjour. Vous êtes M. Roland Ivy ?
– Oui… Pourquoi ?
– Vous allez devoir nous suivre au poste de police pour vérification.
– Pour vérifier quoi ?
– Que votre voix est bien celle qui a été enregistrée dans une cabine téléphonique cet après-midi.
– Enregistrée, pourquoi ? Puisque je vous ai donné mon nom et mon adresse.
– Dans le cadre de la lutte contre les fausses informations qui obligent les pompiers à se déplacer pour rien. Cela coûte très cher à la collectivité, vous devriez le savoir.
– Fausses informations ? Mais…
– Il n’y a pas de mais. Suivez-nous sans faire d’histoire !
– Et la vieille dame ? Vous ne l’avez pas aidée à descendre ?
– Nous sommes allés à l’adresse que vous nous avez indiquée.
– Et ?
– Il n’y avait personne.
– Mais il y a bien quelqu’un. Ou quelqu’un qui l’ait vue aussi ! Ce n’est pas possible !
– Il n’y avait personne. La maison est inhabitée depuis des années. La dernière propriétaire est décédée il y a dix ans, dans une maison de retraite.
– Mais je l’ai bien vue, moi, cette dame !
– Bon, il vaudrait mieux ne plus rien dire. Nous allons passer par l’hôpital pour vous faire faire des examens… Un illuminé pareil, ça peut être dangereux en liberté !

Et c’est ainsi que Roland dut subir visite et contre visite de médecins et psychiatres avant que l’on ne décidât enfin qu’il ne s’agissait que d’un « doux rêveur » et qu’il ne ferait jamais de mal à une mouche.

Je t’embrasse fort, Roland.
Merci d’être passé aujourd’hui.
Quichottine

Alors, oui, j’ai créé cette communauté-là, une communauté pour ceux qui ont seulement envie de penser que même si le monde est parfois bien laid, on peut le transformer, le rendre supportable, différent, par le simple pouvoir des mots, par un autre regard posé sur lui, comme le faisait don Quichotte, comme je le fais aussi lorsque je revêts la houppelande du Lutin bleu.

– Tu as trouvé un avatar pour la communauté ?

Ben oui… forcément. L’image que Marlène m’avait offerte comme symbole de ma Quichottinie.

090611_M_Quichottine

Pour l’instant, il n’y a que moi… Et je n’en voudrai à personne si je reste le seul membre de cette nouvelle communauté.

Chacun est libre, comme toujours.

120 réponses à “Communauté

  1. Une communauté qui va avoir de nombreux membres et à qui je souhaite longue et belle vie. Adamante

    • Grand merci, Adamante. Tu es la première a y être entrée… tu y avais ta place, c’est certain.

      Le rêve n’est pas seulement dans le titre de ton blog, il est si présent, que ce soit en mots ou en images, que j’espérais que tu viendrais frapper à la porte que je montrais.

  2. Bon vent à la Quichottinie des doux rêveurs, Amielle !

    Pourrais-je embarquer sur ton nuage (merci à Marlène, il est trop beau)…avec plus d’images que de mots… si tu veux bien ?

    Douce nuit. Gros bisous, tout plein.

    • Bien sûr que tu peux, Amielle !

      Tes images lui manqueraient si tu n’y étais pas… Mais il va falloir que tu t’y inscrives. Je ne peux pas le faire à ta place.

      Gros bisous tout plein. Douce nuit à toi, ma Dame de l’Océan.

  3. Moi, je veux bien faire partie de ta communauté, elle me convient, si tu veux bien

  4. Je ne pense pas que mes blagues, souvent lourdes, conviendraient à ta communauté ! lolll

    Bon début de semaine ! Bisoux.

    • Je ne pense pas non plus que j’y aurais mis tes blagues… quoique le rire puisse colorer le ciel quand il est gris.

      Mais j’y aurais volontiers mis tes gifs de fin de page…

      Bon début de semaine à toi aussi, Dom. Bisous.

  5. Mais Quichottine, comment je fais pour rejoindre ta communauté alors que je rêve de moins en moins?

    Bouh!!!!!!!!!!

    🙂

    Néanmoins je vais aller sur ta branche, je suis sûre que de là-haut on voit le monde différemment et peut-être bien qu’on en voit plus le bleu que le gris.

    Bisous plein à toi qui sait si bien grimper dans les arbres.

    • Tu essaies… et c’est tout.

      Finalement, peut-être qu’à plusieurs ce sera plus facile, de grimper aux arbres.

      … merci de t’être ralliée à cette communauté où chacun doit rester libre.

      Je suis heureuse que tu y sois.

      Bisous tout plein? Passe un bonne semaine.

  6. Je vais m’y inscrire à ta communauté même si je ne crois plus être une douce rêveuse….. Peut être cela me permettra de le redevenir.

    • Je pense que nous avons tous une part de rêve en nous.

      Il suffit seulement de lui donner le droit d’exister.

      Merci, Martine. Ce serait pour moi une grande joie.

  7. Cette communauté correspond parfaitement à mon second blog, j’y cours 😉

    Bonne journée à toi !

    • Merci, Mélanie. Tu as beau être nouvelle en Quichottinie, tu fais bien partie des doux rêveurs…

      Passe une belle journée.

  8. Tous mes voeux de réussite, Quichottine.

    • Cher Olivier !

      C’est seulement une envie, pas un concours.

      Même si j’étais restée seule rêveuse, j’en serais heureuse. C’est une communauté qui sera ce qu’elle sera, le temps qu’elle pourra vivre.

      Passe une belle journée. Bisous.

  9. Tu m’excuseras, j’ai peu de temps pour y participer. Mon blog me bouffe déjà une bonne partie de la journée.

    Bises et je te souhaite de la réussite !!

    • Je n’ai rien à excuser… il n’y a pas de faute.

      Les communautés, ce sont des trucs obéiens, même si j’aurais bien aimé pouvoir y faire entrer d’autres blogs je ne suis pas sûre que je puisse.

      Merci, mais je n’ai pas envie de réussir, c’est seulement une idée, un message que d’autres peuvent approuver et qui n’engage à rien d’autre que de continuer à rêver.

      Pour moi, tu es quand même un doux rêveur. 🙂

      Gros bisous et bonne journée, Patriarch.

  10. Une communauté de doux rêveurs, comment ne pas répondre.

    A tout bientôt,

    Gros bisous

  11. Bravo pour ta création

    Peut-être un jour, quand je laisserais la place au rêve… Je viendrais c’est promis

    Gros bisous, amitiés, Flo

    • Quand tu voudras/pourras, Flo.

      Tu sais bien qu’il n’y a aucune obligation… je sais que tu n’as pas besoin de cette inscription pour faire partie dans mon esprit des « doux rêveurs » de la Quichottinie.

      Gros bisous amicaux du midi.

  12. Très belle idée.

    J’ai encore tant de doux rêves que je crains de déborder.

    Je ne suis pas chez over-blog, et je ne tiens pas à m’inscrire. Mais je te dirai, à l’occasion, quand un article pourra concerner ton petit coin de ciel bleu.
    BISOUS.

    • OB ne permet pas à d’autres blogs de s’inscrire dans les communautés. Mais, pas de souci, je ne vais pas manquer d’articles qui pourraient y paraître.

      Je suis abonnée.

      Bisous, Marité.

  13. Je suis abonnée à ton blog, ce qui fait que je suis au courant de chaque publication et que je viens les lire – voire y répondre- à chaque fois.

    Personnellement je ne m’inscris plus dans aucune communauté parce que j’en gère déjà 3 et que cela me demande du temps.

    Je pense que mon abonnement à ton blog suffit l’insciption à ta communauté ne changera rien à la régularité de smes visites.

    Bonne journée et j’espère que tu vas trouver de nombreux abonnés

    • J’ai toujours pensé que c’était beaucoup de travail, et j’avais dit que je n’en créerais pas une.

      … c’est une communauté un peu bizarre que la mienne, une communauté où l’on n’est même pas obligé de publier !

      Alors, ne t’en fais pas, Liza. Je ne vais rien changer non plus. Je vais chez toi tous les jours aussi, je m’y régale, je m’y amuse, j’y rêve aussi devant des mots ou des images, et je continuerai tout pareil !

      Psitt… Je vais te dire un secret : je n’ai pas du tout envie d’avoir de nombreux abonnés, j’ai seulement envie que ceux qui s’y inscrivent continuent à être ce qu’ils sont.

      Juste de doux rêveurs, libres d’aller et de venir.

      Je t’embrasse fort.

  14. je passerai vous lire

    avec plaisir

    je vous embrasse

  15. Coucou, tiens? je rêve! Pourquoi pas. je suis déjà dans la communauté de kri pour un monde imaginaire. Mais dans le tas, il doit bien y avoir quelques articles que je peux laisser pour les doux rêveurs. Je peux jongler entre rêve et imaginaire. Dès que j’ai les pieds sur terre, je passe faire un saut. Bisous

    • Tu as tout à fait ta place dans ce monde… mais il n’y a aucune obligation.

      Kri m’a accueillie dans sa communauté depuis longtemps et nous ne nous faisons pas concurrence.

      Ne remets pas les pieds sur terre, j’aime bien lorsque tu es aux portes de l’imaginaire.

      Bisous, et merci d’y avoir pensé un moment.

  16. Une communauté! De doux rêveurs! Alors j’en suis, chère Quichottine! Que dois-je fair pour m’inscrire? Et comment te donner mon adresse? J’ai essay en cliquant sur la boîte aux lettres, elle ne s’ouvre pas.Tu sais que je suis une empotée de l’informatique. Alors!…Quand tu pourras, j’attnds tes « instructions ».

    Bisous amicau.

    • Tu en es dans mon cœur, chère Lorraine…

      Reste seulement telle que tu es.

      Pour l’adresse, ne t’en fais pas, je l’ai dans ce qui s’affiche chez moi.

      Je t’embrasse amicalement. Passe une douce journée.

  17. Bonjour Quichottine, longue vie à ta commnunauté! Du rêve, nous en avons tous besoin pour notre équilibre. Bises

  18. Mistigris

    MIAOU j’ai pas de blog mais je visite souvent les tiens, et j’adore, et je rêve !!! alors je reviendrai, en plus je rêve de souris…et je crois en avoir vues..MIAOUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Trés bonne idée !

  19. Je ne pense pas que tu resteras seule bien longtemps! Je suis déjà allée m’inscrire car je rêve beaucoup !!

    Et j’apprécie le fait de ne pas avoir de calendrier pour publier , ni de contraintes sauf celles que tu indiques et qui sont bien « douces!

    Bisous et bonne chance à ta communauté

    • Je t’attendais, même sans t’avoir invitée expressément. J’espérais que tu en serais.

      Merci, Fanfan. Bisous tout plein.

  20. Je suppose qu’il m’arrive, oui, de faire partie de la cohorte des doux rêveurs…

    De ceux qui disent toujours qu’il va faire beau…

    Bien que mon humeur ombrageuse me pousse aussi, quelquefois à dire cash ce que je penses, ce qui n’est nullement ton cas, Quichottine, tu es bien trop gentille pour ça…

    Je présume que je vais en faire partie de cette nouvelle communauté, encore une !

    Je ne les compte plus…

    Zibous bisous à toi dame trottine dans le bleu…

    • Je ne suis pas si gentille… et il m’arrive aussi de faire du mal sans le vouloir, je suis humaine, seulement humaine.

      Mais j’ai toujours en tête ce petit coin de ciel à partager.

      Je suis heureuse que tu te sois inscrite, Marine. Mais le jour où tu ne te sentiras plus à l’aise dans ce petit coin-là, le jour où tu auras envie d’aller ailleurs, surtout ne te sens pas obligée de t’en excuser, de quelque façon que ce soit.

      Nous sommes libres, je le suis et tu l’es. Libres d’aller et venir, libres de partager ou non nos rêves, libres de nous asseoir devant un joli paysage sans rien dire ou en devisant gaiement…

      C’est ainsi que j’aime penser que tu pourras rester ce que tu es aujourd’hui, Marine. Une rêveuse que je suis heureuse d’accueillir en Quichottinie.

      Merci.

  21. Bonsoir Quichottine

    J’ai rêver, sans pour autant être une rêveuse

    J’ai beaucoup trop de chose en tête pour prendre le temps de rêver

    parfois certains lieux m’emmène loin très loin, tu vois un peu

    comme mes balades à la plage, j’aime aussi aller dans les bois mais avec la pluie que nous avons eu, Océane et moi nous n’y sommes pas encore allées

    Bientôt peut-être

    Bisous et belle soirée

    • Tu aimes rêver, et tu sais aussi peupler ton blog de jolis rêves.

      Ne t’en fais pas. Il n’y a aucune obligation.

      Je suis heureuse que tu sois là, avec ou sans communauté.

      Bisous et belle soirée à toi aussi. Merci pour tout.

  22. invitation à la rêverie Quichottine…. crois tu que je ne me laisse tenter par ton nuage toxique … de flânerie !! c’est sans compter sur la Tricotine, qui veut avoir le néon assoupi !! youpi, je sonne à ta porte … toc toc , y a quelqu’un ?? Quichottine es tu là ?? bizzz, le temps de faire le tour par le tuyau d’en haut et je demande à être adoubée dans ta cosmicommunauté étoilée

  23. Je ne sais pas si je suis à la hauteur, je vais attendre un peu j’ai déjà moins d’idées pour mon blogue, mais je viendrai lire.

    • Tu es de celles que je ne pourrais pas inscrire même si je le voulais, mais à qui j’ai déjà réservé une place de choix parmi les doux rêveurs.

      Vous n’êtes pas sur OB (les vilains, ils réservent les communautés à leurs blogs ) mais je vous garde très précieusement dans mes pensées et mon coeur.

      Ne m’as-tu pas offert un jour ton château de sable pour y abriter mes rêves à moi ?

      Merci d’être là, Solange. Je t’embrasse fort.

  24. Hélène

    Quelle belle idée, ma Quichottine! Douceur, couleurs et liberté…

    Cela me tente aussi… Si c’est possible et si mes deux comparses, (celui qui a un grand nez et celle qui se brûle les ailes, à moins que ce ne soit l’inverse?) viennent con migo… Réunion au sommet, ce soir…

    Je t’envoie plein de choses avec des noeuds de ruban et toute mon amitié,

    Hélène.

    • J’étais sûre qu’ils seraient avec toi ces deux-là !

      Merci, Hélène… et bienvenue chez les doux rêveurs de Quichottinie.

  25. bonjour Quichottine

    ton article me pose une question : « Pourquoi et pour qui est ce que j’écris? »Avant j’avais un blog sans commentaires ni communautés, il ressemblai à mon classeur de topos de montagnes sec et triste. Depuis que je reçois des commentaires, j’ai l’impression d’écrire de façon différente. j’essaye d’unifier le mot à ma pensée et surtout à mes valeurs.

    Quoiqu’en pensent les gens il y a de l’humain derrière les écrans et les claviers .les canadiens nomment « clavardage » ces gazouillis par claviers interposés.

    passe une bonne journée

    • Pourquoi, pour qui… et comment se fait-il que ce que l’on écrit soit différent au fur et à mesure que l’on élargit le cercle ?

      Peut-être avons-nous seulement réussi à trouver notre place au fil du temps et des rencontres…

      Il y a l’humain… et j’aime bien ce « clavardage » des Canadiens. Je vais le retenir, ce mot. Il me convient.

      Bonne journée à toi, Pierre. Merci pour ta présence.

  26. Pas le temps de commenter, mais je te suis, bien sûr, peut-être au moins pour rattrapper le doudou.
    Bises et belle journée

    • Merci pour l’aide… Le doudou m’aurait manqué si tu ne l’avais pas retrouvé.

      Merci, Jeanne.

      Bises et belle journée à toi parmi les doux rêveurs de Quichottinie.

  27. Malgré ma  » transparence « ,  j’y suis un peu, avec vous, doux rêveurs de Quichottinie …

    Je vous suivrai sur mon nuage.

    • Pas qu’un peu… tu y es, avec Lorraine, Oxygène, Marité… Patriarch aussi, qui bougonne un peu de temps à autre mais que j’adore.

      Comment ne pas vous embarquer sur mon nuage ?

      Douce nuit à toi aussi.

  28. Et une qui réalise ses rêves tu la prends dans ta communauté ?

    Je t’embrasse

    • Pourquoi pas ?

      Quand tu le souhaiteras, Lmvie. Mais surtout garde cette liberté qui te va si bien.

      Hors ou dans la communauté, la seule chose que je te demande c’est de rester toi.

      Je t’embrasse

  29. Voilà, c’est fait : mon blog est vide, à part des commentaires sur des pages vides… Quel comble !

    Mais c’est un passage obligé si je veux qu’un jour la Rémige bleue soit sur papier.

    Je vais quand même mettre bientôt quelques extraits sur mon pauvre blog désertique…

    … ensuite je pourrai rejoindre ta communauté… 

    • Tu les rempliras plus tard, quand ton livre sera sur mes étagères… ce sera chouette !

      Tu y mettras des citations, avec un numéro de page… et ce sera encore plus chouette !

      Il n’y a pas d’obligation, Pierre-Louis. Mais je serai heureuse de t’y accueillir si tu le souhaites un jour.

      Merci.

  30. Je vais m’inscrire dans ta communauté qui poursuit un peu les mêmes objectifs qu’Embellissons nous la vie… Bonne soirée et bisous

    • Je ne pense pas que nous soyons concurrentes… mais j’aime notre complémentarité.

      Merci et bienvenue parmi les doux rêveurs de Quichottinie, Écureuil bleu.

      Bonne soirée

  31. Merci Quichottine, mais libre c’est sûr je sens que je le suis et d’ailleurs je ne pourrai rien faire sans cela ! Avec quelques pompons aux pieds tout de même..

    Christian est en Clinique jusqu’à vendredi sans doute, je n’en parles pas dans les coms du jour, ça va, et il y a du vide dans la maison pour Chouchen et pour moi…

    Je t’embrasses amie

  32. J’aurais du mal à faire autrement j’ai passé quelques pour « être »…ce qui est fait est fait

    Belle journée ensoleillée ici

    • Je pensais que là aussi, rien n’était jamais acquis… Mais je dois être dans l’erreur…

      Belle fin de semaine à toi, Lmvie.

  33. quelques « années »…bien sûr !

  34. manu'elle

    Voilà…La Dame entrebaille une porte qui s’ouvre à la volée sous la poussée sauvage de ses amis prêts à la suivre, où qu’elle aille, surtout lorsque c’est à Yeur !

    J’ai évité de me faire pétiner en arrivant avec 3 jours de retard, ce qui me semble un bon laisser-passer puisque cette possibilité figure dans les conditions… Rêveuse, je ne sais. Plutôt optimiste, ce qui est peut-être l’autre facette du rêve. Mais douce, pas vraiment ! Je vais quand même tenter ma chance au portillon !

    • Bienvenue… Tu sais que tu m’as fait peur, Amie ?

      Je me demandais qui était cette nouvelle visiteuse du soir qui semblait si bien me connaître…

      Me voilà rassurée.

      Je suis immensément contente que tu aies frappé au portillon, Galet.

  35. C’est sans doute le seul domaine où j’ai « acquis ».

    Bisous

    • Je te crois volontiers, par tout ce que j’ai lu de toi. Merci pour ta présence, Lmvie.

      Je t’embrasse. Passe une bonne journée.

  36. Bonsoir Quichottine

    Le rêve fait partie de mon quotidien, comme le pain et l’eau.  Disons pour être  plus exact que l’imaginaire s’envole sur une image, un son, un mot et que je laisse les neurones chevaucher à leur guise là où bon leur semble.   Les rêves, c’est réservé à la nuit et j’ai l’immense chance de m’en souvenir souvent.

    Malgré l’invitation à rejoindre la communauté, je serait parjure si je m’inscrivais, ne pouvant échanger avec d’autres qu’à dose homéopathique.  Il ne suffit pas de signer au bas d’un commentaire, cela suppose engagement futur vis à vis de tous les membres de ladite communauté.  Et cela, je ne peux.

    Tu voudras bien me comprendre. Je reste le grillon, individu généralement solitaire, bien que sociable.

    Christian

    • Je sais que tu es de ceux que j’aurais volontiers invité autour du feu lors des soirées sous les étoiles des doux rêveurs de Quichottinie. Mais je n’ai pas lancé d’invitations, aucune, et je sais que c’était tout à fait impossible en ce qui te concerne. OB ne le permettait pas.

      Cependant, je sais que , comme d’autres ici, tu auras toujours ta place parmi nous, invité d’honneur et sans obligation de présence. Un rêveur « émérite », en quelque sorte.

      Ne t’en fais pas… comme tous ici, tu es libre et tu n’avais pas à te justifier.

      Mon carnet d’adresse me permet de ne pas oublier de rendre visite à ceux qui s’absentent longtemps, lorsque j’ai du temps. La communauté, je ne sais pas encore…

  37. rhoooo faut laisser une lettre de motivation, jle crois pas…

    mdr mdr mdr

    bon allez, je t’en fais une que tu vas pas oublier de motivation…

  38. Je rejoins en douceur les rêveurs de Quichottinie

    Porté par les nuages de la poésie

    Bisous doux

  39. Je ne rejoindrai pas ta communauté des doux rêveurs (quel joli nom !) car je ne suis pas créative. Par contre, je lirai avec plaisir les songes de tes abonnés !  :-)Bises

    Marie

    • Chacun a ses raisons d’entrer ou non dans une communauté… et n’a pas à s’en justifier.

      Pas créative ? Je ne sais, toi seule peux le dire. Mais a-t-on besoin de l’être pour partager avec d’autres ce qui peut faire rêver ?

      Merci pour les visites que tu feras chez les uns ou les autres.

      Passe une belle journée, Marie.

  40. belgique-chine

    bonjour quichottine, voilà c’est fait

    passe un bon début de semaine

    • Tu n’y étais pas obligé, mais je sais que tes images sont à même de pouvoir nous conduire dans un autre monde quand nous avons besoin de joie et de couleurs.

      Merci, René. Passe un bon début de semaine aussi.

  41. patdelapointe

    ben, ben, il s’en passe des choses dans la tête de ton copaon Roland…., mais rassure le, il n’y a pas que lui qui voit des choses bizarres…surtout : sur cette terre…faut aller voir à « Yeur » pour comprendre…

    • J’ignore si Roland lira ce billet… mais je sais qu’il connaît bien « Yeur », il y va souvent.

      Il a mille vies, lui. C’est encore mieux qu’un à ‘Yeur ».

  42. canelle56

    Coucou , elle me plait bien cette communauté par contre je me demande si j’aurais de quoi l’alimenter avec ce que je propose , je pense que oui , mais à toi de me le dire

    gros bisous à toi

    • Tu n’as signé aucune obligation de publication, Canelle. 

      Mais je sais qu’il y a chez toi de quoi faire rêver ceux qui te rendent visite.

      Merci pour ton inscription qui me ravit.

      Gros bisous à toi.

  43. Il m’arrive de rêver et même parfois de douceur…De toutes façons, je me vois bien entourée de doux rêveurs. Bises  VITA

    • Tu rêvais même avant que Quichottine ne naisse sur la Toile… alors, bien sûr que tu as ta place parmi eux.

      Merci, Vita.

  44. dommage, moi qui pensais à toi pour reprendre la petite fabrique d’écriture qui nous pèse un peu à Polly et à moi

    c’est lourd à porter une communauté, au début on est tout feu tout flamme et puis ça finit par être très lourd! Nous avons près de 400 blogs, même si nous ne le crions pas sur tout les toits et certains nous reprochent m^me de ne pas être assez présents, tu nous vois aller visiter régulièrement 400 blogs??? Il y en a tant qui ferment la porte, c’est bien sans doute à cause de cela!

    mais toi, tu es pleine de courage et tu sauras les cocooner tes adeptes

    bises

    • Ne regrette rien… Je n’aurais pas repris la Petite Fabrique même si j’apprécie vraiment tout ce que vous y faites.

      J’ai longtemps hésité avant de créer cette communauté… et je ne l’ai fait que dans la mesure où chacun peut maintenant s’en dégager tout seul.

      Tu sais bien que je n’aime pas me sentir liée par des obligations. Il n’y en aura pas ici, si ce n’est celle de continuer à vouloir peindre la vie en bleu… je n’ai pas dit en rose.

      Pas d’obligation pour ceux qui s’y inscrivent, et pas d’obligation non plus pour moi. Je continuerai à faire ce que je peux, pas davantage, c’est impossible.

      Je ne tiens pas à avoir une communauté trop importante… ce ne serait pas raisonnable.

      La Petite Fabrique, c’est un travail fou… Je vous admire, de la même façon que j’admire les communautés qui lancent un défi chaque semaine… Je veux pouvoir continuer à prendre le temps de lire, sans bâcler.

      Je verrai bien. Si je dois un jour arrêter les inscriptions, ou radier de la communauté ceux qui voudraient me contraindre à quoi que ce soit, je le ferai.

      « Adeptes »… Oups… C’est un mot qui me fait peur.

      Bises, Azalaïs. Passe une douce journée.

  45. Quelle excellente idée! Je n’y résite pas tu penses bien, si tu veux de moi … Je ne fais que ça…rêver sur mon rocher… et tu le sais. >

    Bonne journée Quichottine.

    • Tu en es, depuis longtemps aussi, Marie. Heureuse de t’y accueillir.

      Bonne journée à toi aussi, Fileuse de rêves et de vent.

  46. OH oui alors, ça me fera du bien … qq douceurs dans cet univers …

    mais je ne sais pas si je serai souvent « à la hauteur » de tes attentes !

    bises

    • Je n’ai pas d’attente et il n’y a pas d’obligation… si ce n’est de peindre de temps à autre ton ciel en bleu. Et, ça, tu sais le faire.

      Merci pour tes partages, Melly.

      Bises et bienvenue parmi les doux rêveurs.

  47. Tu connais ma nature indépendante et comme j’aime semer un peu de désordre dans toute communauté ! Mais tu me tentes je l’avoue et ce « non » n’a rien de définitif.

    • Ce qu’il y a de bien, c’est que je ne compte pas du tout y mettre de l’ordre… alors, bien sûr, tu fais comme tu veux.

      Pas d’obligation, pas de consignes, pas de défis… juste avoir la possibilité d’ajouter une petite touche de bleu dans le ciel quand il est gris.

      … ça, je sais que tu sais le faire.

      Passe une belle journée, LLT.

  48. Une excellente idée ma Quichottine. Je suppose que tu auras beaucoup d’adeptes. Bises et bon lundi

    • J’espère que j’aurai seulement des rêveurs et pas d’adeptes… Chacun est libre ici.

      Bises et bon lundi à toi aussi.

  49. Séverine

    J’irai m’y promener avec plaisir de temps en temps ! Mais n’ayant pas de blog sur OB, je ne peux pas vous rejoindre. C’est une belle initiative, Quichottine, je pense que nous sommes nombreux à être de doux rêveurs… sans forcément toujours le savoir. 😉

    Bisous, belle journée !

    • Je le sais et c’est dommage. Je suis sûre que tu en es, moi, de ces doux rêveurs de Quichottinie !

      Alors, c’est pas grave, je continuerai à te considérer de la même façon.

      Merci, Séverine.

      Bisous et belle fin de journée à toi.

  50. Oo° Kri °oO

    Une communauté pour de la douceur ans ce monde de brutes?

    Pour de l’espoir quand il n’y a plus que du noir?

    Pour enchanté ceux qui sont désenchantés?

    C’est cela?

    • Et pas seulement aux portes de l’imaginaire…

      Juste une communauté pour partager ce qui est beau lorsqu’on y pose un autre regard.

  51. Je ne crois pas que tu y restera seule longtemps. Bravo Quichottine et merci d’être toi

    Bisous en sus

  52. m'annette

    je suis allée sur le lien, j’espère y être adoptée!

    bises!

  53. bah moi je veux bien etre avec toi ? comment on fait ? l’avatar est superbe

    j’ai u’une main mais mes deux yeux alors je peux lire mais pas écrire , ou peu si tu acceptes les moitiés de — je suis là

    bisous d’IRIS

    • Sourire, Iris… Il est vrai que ton pays des fleurs serait bien aussi en Quichottinie. Mais tu n’y es pas obligée, tu viens seulement si tu le désires et tu restes tout à fait libre.

      Il te suffit d’aller là-bas et de cliquer où il faut.

      Tu es parmis les plus anciens amis-rêveurs, alors bien évidemment que tu peux venir avec nous !

      Et puis… tu as presque retrouvé ta main, au moins quelques doigts pour m’écrire.

      Prends bien soin de toi, Iris. Je t’embrasse.

  54. Eh! On ne m’oublie pas, s’il vous plaît; sûre que depuis le temps, je me sens membre à part entière dans cette communauté, Qu’en dis-tu  Quichottine ?

    • Moi, ça me plaît bien. Et puis, n’étais-tu pas déjà là, dans la quichottineraie, entourée de tous les rêveurs de Quichottinie ?

      Quand tu voudras, Jakline.

  55. Si j’avais un blog qui fasse rêver , je m’inscrirais bien à ta communauté

    Bisous Quichottine

    • N’ai-je jamais rêvé chez toi ?

      Il me semble que si… et puis, je crois que lorsque je me promène en Quichottinie, je te croise dans les allées de la quichottineraie, sur les étagères où sévit le lutin bleu…

      Tu es déjà parmi les doux rêveurs de Quichottinie, même si tu n’en as pas le titre.

      Tiens, ce serait rigolo, je vais créer un sauf-conduit pour les doux rêveurs qui ne peuvent pas participer mais qui en sont quand même.

      Ne t’en fais pas… j’ai dit que chacun était libre. C’est une communauté un peu bizarre je crois. Mais elle ressemble un peu à une certaine bibliothécaire obéienne. Tu ne crois pas ?

      Bisous, Urban. Douce nuit.

  56. Raveurs d’où ? …

  57. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    veux-tu m’accueillir dans ta communauté ?
    je suis un rêveur, pas toujours doux peut-être,
    mais un vrai rêveur qui hélas semble en oublier parfois ses amis
    ce n’est qu’une apparence, je ne t’oublie pas, tu le sais…
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Bonsoir Jean-Marie.

      Je ne vois pas pourquoi je ne t’y accueillerais pas. Tu es certainement l’un des plus anciens rêveurs obéiens que je connaisse.

      Il te suffit d’aller frapper à la porte de la communauté et je t’y inscrirai volontiers.

      Je sais que tous manquent de temps, moi la première… alors, je sais, oui, que ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas laisser toujours des traces de notre passage que nous oublions nos conaissances et nos amis.

      Gros bisous d’amitié à toi aussi, Jean-Marie.

  58. ♥ Trinity ♥

    Bonjour Dame Quichottine.

    J’avais soigneusement classé tes avis de parution pour venir lire tes billets lorsque mon temps serait moins compté.

    C’est une belle et grande idée que cette communauté, mais je crains de ne pas être à la hauteur pour y figurer. Je lui souhaite beaucoup de succès !

    Bises Quichottine

    Trinity

    • Chère Trinity !

      Merci de m’avoir rendu cette longue visite… cela me touche énormément.

      La communauté est née d’un défi lancé… de quelques mots échangés.

      Comment pourrais-je t’expliquer ? Une communauté qui n’engage à rien d’autre qu’à rester comme on est, sans autre but, sans défis, sans même l’obligation d’y publier. Juste savoir que l’on est là, de temps en temps et qu’on peut partager le petit coin de ciel bleu où s’épanouissent nos rêves.

      Nul n’est obligé de s’y inscrire… et c’est ainsi que ce doit être.

      Je n’ai envoyé aucune invitation en dehors de ce simple avis de création. Je ne voulais surtout pas que l’un ou l’autre se sente « coupable » de refuser. Maintenant que la gestion des communautés a été simplifiée, que chacun peut y entrer et sortir à sa convenance, je pouvais proposer ce lien, comme une envie que l’on a le droit d’avoir un moment et de ne pas ou plus avoir ensuite sans que cela change quoi que ce soit aux relations qui existent entre nous.

      C’est peut-être totalement utopique, mais je crois que c’est un espace qui me ressemble un peu aussi. Je demande à chacun de rester soi et libre d’aller et venir.

      Je ne veux pas trop de succès.. je n’arriverais pas à suivre si c’était le cas.

      Bises, Trinity. Passe une belle fin de semaine la tête dans les nuages.

  59. ♥ Trinity ♥

    Merci pour ta réponse Quichottine.

    Ta comunauté me tente beaucoup mais j’ai peur de ne pas être à la hauteur concernant la qualité des articles qui y seront publiés, et comme je n’aime pas décevoir… je me montre presque timide !!!

    Gros bisous à toi

    Trinity

    • Rire… Je sais que tu feras ce que tu voudras, je ne te forcerai à rien, d’autant que tu es déjà fort occupée et que le temps se fait très rare un peu partout. Sache que tu es attendue, sans aucune obligation.

      Gros bisous à toi aussi, Trinity.

  60. j’adore ce genre de surprise, non parce qu’en fait, avant on n’avait pas à laisser de motivation, en fait c’est pas plus mal, pour ceux qu’on ne connaît pas et qui s’inscrivent… c’est pas une mauvaise idée, c’est juste que là je trouvais ça drôle, en public averti (lol) de ton blog… :o)))

    va falloir que je trie tout ce qui n’a aucun cynisme, aucun scepticisme, aucune tâche d’ombre, pour mériter d’entrer dans la communauté, c’est vrai que j’ai tendance à servir pas mal de bémols en ce moment…

    par contre, ce qui est dommage, c’est qu’avant on pouvait accéder à la liste de tous les blogs d’une communauté en cliquant sur le nombre « 37 blogs » par ex, sur la page de la communauté, dis, tu saurais pas où on la retrouve cette liste?

    pas facile de la tenir à jour, comme par ex sur la page que j’essaie d’actualiser ici:

    liste complète des communautés

    bisous tétrapilectomiés

    • Tu sers de nombreux bémols, mais tu n’es pas non plus obligée de publier à intervalles réguliers…

      Je sais qu’il y a chez toi aussi de très nombreux billets que j’aurais bien « rêvés » dans la communauté

      C’est vrai qu’il est dommage de ne pas connaître ceux qui en font partie sauf à regarder la liste des billets publiés.

      Géniale, ta page communautés. En fait, je pense publier prochainement une liste des inscrits… ce serait une bonne idée pour ceux qui veulent savoir où ils mettent les pieds.

      Bisous tout plein pour toi. J’attends qu’on se réveille ici.