Paris, c’est fini.

Nous sommes mercredi…

 

Ne dites rien, je sais bien que votre calendrier parle d’un dimanche de septembre.

 

Pas en Quichottinie. Mes amis achèvent leur séjour parisien. Ils reprennent l’avion tout à l’heure à Orly. Nous avons deux heures devant nous.

 

Deux heures pour montrer un autre quartier de Cergy.

 

Nous avons vu la Préfecture, souvenez-vous.

 

Ils venaient d’arriver et j’étais allée confier ma semaine à mon chevalier.

 

Nous avons vu l’Axe Majeur

 

Il manque le village, son église…

 

100825_Cergy_Village_eglise.jpg

 

 

Un petit tour sur le port de plaisance.

 

Aller vers l’Oise pour regarder passer une péniche.

 

Reprendre la route… vers Paris, une dernière fois.

 

 

 

Quelle image garderont-ils ?

 

Je ne sais… mais j’espère que ce ne sera pas celle de ce monstre dévoreur de béton qui s’active le long de l’autoroute.

 

 

100825_Paris_travaux.jpg

 

Il croque à pleines dents ce qui gêne, ne laissant que des fers et des fils enchevêtrés.

 

 

Que restera-t-il de cette semaine de folie ?

 

 

Ce que j’ai oublié de raconter ?

 

Les vêpres à Notre Dame, animées par une cantatrice au visage d’ange dont la voix s’élevait vers la voûte dans un silence presque parfait ?

 

Un retour à minuit par le boulevard de Clichy, illuminé de tous les néons des sex-shops qui rendaient ridicules ceux du Moulin Rouge ?

 

 

 

Paris, c’est à la fois Notre Dame et Pigalle, la Tour Eiffel, les beaux quartiers, Les Halles, la Défense… et tout ce qu’on ne fait qu’apercevoir quand on passe trop vite.

 

 

Paris, ce sont des êtres sans âge endormis sur un banc ou sous un pont… Un enfant qui pleure sous une porte cochère dans les bras de sa mère. Elle tend la main… Mais qui la regarde encore ?

 

Paris, c’est la foule indifférente.

 

Paris, c’est la ville lumière, les coins d’ombre.

 

Paris, c’est Paris, toujours et encore.

 

Paris qui garde ses secrets, au moment où l’on croit tout savoir…

 

… comme derrière une porte verrouillée.

 

100825_Cergy_porte.jpg

 

 

 

 

 

Demain, le temps va reprendre sa place. Nous serons le lundi 13 septembre.

 

Merci à tous d’avoir suivi si patiemment ma semaine de folies parisiennes.

 

105 réponses à “Paris, c’est fini.

  1. Ahhhhh! C’est fini.. mais au moins tu as fini ta randonneé par mon quartier! Gros mercissss. Bisous à bientôt

  2. Tu achèves cette belle visite commentée par les Mystères de Paris. Ah, Eugène Sue, certes ce n’était pas de la grande littérature, mais à 13 ans on attend autre chose d’un livre et Eugène Sue m’a comblé.

    • Sourire et merci de l’avoir relevé.

      J’ai adoré Les Mystères de Paris… Grande littérature ou pas, ce que je crois c’est que si un livre peut combler les attentes d’un adolescent, c’est qu’il devait être lu.

      Passe une bonne soirée, Olivier.

  3. Je te souhaite un bon dimanche !

  4. Pour moi la Défense ne fera jamais partie de Paris. C’est un ilôt à part .

  5. et merci à toi de nous avoir fait partager cette semaine  de « folies parisiennes »..Eh oui, on part à la découverte ..mais le secret demeure !  Bon dimanche!

  6. Tu leur a montré le village, le port… Ce n’est pas Paris mais ce sont deux quartiers très différents avec beaucoup de charme chacun qui n’en font qu’un … tout près de l’Oise des étangs mes quartiers préférés avec l’axe majeur…. C’est sûr que ce n’est pas PARIS mais quelle ville peut rivaliser avec Paris en France… Pourtant je n’aime pas y aller. J’y ai vécu petite mais je ne voudrai pas y revivre. Paris c’est bien pour jouer les touristes, il y a tant de choses à voir….Bisous Quichottine

    • Je vis à Cergy. Je ne voulais pas qu’ils partent sans avoir vu un peu de ma ville.

      Il y a tant encore à y voir !

      Le village, le port, mes coteaux, Saint-Christophe, l’esplanade… ils n’auront pas tout vu mais j’espère qu’ils auront l’occasion de revenir.

       

      Je suis d’accord avec toi pour Paris. J’y ai des souvenirs d’enfance mais j’ignore si j’aimerais encore y résider.

       

      Bisous, Martine. Merci d’avoir suivi mon périple.

  7. patricia11

    Une porte verrouillée avec juste un espace pour regarder.

  8. J’aime et apprécie tes allusions à ce que tu as omis de décrire et dont tu parles si délicatement !!!

    « La foule indifférente… »

    Merci Quichottine pour ce bel été à Paris.
    BISOUS.

    • Merci à toi, Marité. J’étais heureuse de te croiser sur mes pages. Tes mots me touchent.

      Bisous et bonne soirée.

  9. Bonjour Quichottine……

    Pari, c’est fini

    Nous n’irons plus jamais
    Où tu m’as dit « Je t’aime »
    Nous n’irons plus jamais
    Tu viens de décider
    Nous n’irons plus jamais
    Ce soir, c’est plus la peine
    Nous n’irons plus jamais
    Comme les autres années

    Mais non ZAZA, reviens sur terre, ce n’est pas Paris c’est fini, mais Capris c’est fini.

    Bises ma Quichottine et bon après midi

    • J’y ai pensé très fort…

      J’aime beaucoup cette chanson, même si on ne l’entend plus souvent.

      Capri, je n’y suis jamais allée, mais ça reste un bon souvenir. Merci.

      Bises, Zaza. Passe une bonne soirée.

  10. Paris c’est fini … Et … on va où maintenant?
    Passe une bonne fin de dimanche

    Un bisou amical
    Viviane

  11. merci et fol bisous à toi donc, de ceux qui rendent ridicules les bisous de cinémas!!! :o))

    belle fin de dimanche à toi et semaine non parisienne à suivre donc

    • Sourire… J’ignore ce que sera la semaine à venir… Mais je crois que je vais rester un peu dans la bibliothèque.

      Bisous à toi.

  12. Oui Paris plein de flashes, les quais de la Seine, Montmartre, Notre Dame, Saint Germain…
    Et je me connais je serais si heureuse de retrouver ma campagne ! 

    Je t’embrasses Quichottine

    • Je crois que c’est pour tous la même chose… sauf pour ceux qui ont toujours vécu à Paris, peut-être.

       

      Lorsque j’y vais, je reviens épuisée, de bruit et de lumière, de sensations si diverses qu’elles sont impossibles à décrire.

       

      Alors, ma ville me semble encore plus jolie !

      Je t’embrasse, Zoupie.

  13. Bientôt 60 ans que cette ville de vie anime mon âme de vrai parisien ! Que de nostalgie moi qui suis petit fils de fort des halles, d’habitant du saint ouen de naguère (ils ont mangé ma maison même si elle était le siège de t ant d’horreurs), ses puces et le lycée blanqui, lered star mais je me mettrais à pleurer tiens ! Lahaut, vite lahaut que je ne vois plus ce que cela est devenu, cette ville des différences marquées, cette ville à deux vitesses gouvernée par qui !!!! les pavés me le disent et leur poisseux ne ressemble plus à  rien .Tiens tu me donnes une envie Quichottine. Merci pour cela, j’aime tant à te connaître.

    Douceur du soir.

    • Paris… je comprends ta réaction, ce partage. Toi qui a vécu là si longtemps.

      Mon Paris est celui de mes souvenirs d’enfant, très différent.

      Paris sous la neige, en quelle année ? Je ne sais plus… 1959, je crois. Je faisais des bonshommes de neige dans la cour de notre immeuble.

      Paris et la carriole de l’épicier, son cheval qui portait des œillères me subjuguait. Comment faisait-il pour avancer ?

       

      Paris et la libraire qui m’accueillait après le patronage du jeudi… les soirs après l’école parfois. L’odeur des livres neufs, de la papeterie…

       

      Merci pour ces souvenirs.

  14. Paris est une médaille et comme toute médaille elle a ses revers… Tu as bien su le dire Quichottine. C’était chouette de te suivre dans ces folies parisiennes.

    A bientôt pour d’autres folies. Bisous !

  15. Ouf, tu peux vraiment appeler ça les « folies parisiennes ». Je suis encore plus crévée que toi et tes amis ! C’est impossible d’avoir pu voir tout ça !!!! Oh là là, j’aurais du mal à suivre un guide aussi rapide que toi !

    Si je te rencontres un jour, cool, ce sera pour admirer et connaître mieux Paris mais aussi pour papoter et prendre son temps.

    J’attends ta réponse. Peut-être avez-vous eu réellement du temps pour tout visiter et sans se presser mais à la lecture, j’ai eu vraiment l’impression d’un vrai marathon.

    Bises ma chère Quichottine ! Quelle classe pour raconter ! Jamais je ne saurais faire ainsi.

    • Forcément… Tu as fait rentrer dix jours de balade en une demie heure d’écran… C’est terrible, ça !

      Le temps était partagé entre les moments de vraies visites, avec des pauses, et d’autres où il fallait ne pas trop traîner.

      Finalement, je me suis adaptée aux désirs de mes invités. Ils souhaitaient en voir le plus possible. Il aurait fallu des journées de soixante-douze heures… et encore.

      Merci pour ces compliments… Bises, Alrisha. Je suis contente que tu sois passée.

  16. Ce fut des visites très intéressantes. J’aimerais savoir Cergy est-ce une banlieu de Paris? Ou un quartier?

    • Cergy n’est pas un quartier de Paris. Ce n’est pas la banlieue parisienne, mais la « grande banlieue ». Nous sommes à environ trente kilomètres, ce qui n’est pas beaucoup, mais il faut parfois des heures en voiture pour s’y rendre.

       

      Par les transports en commun, pour te donner une idée, il faut quarante-cinq minutes, en RER (un métro pour la banlieue) pour atteindre de Cergy la Gare de Lyon, l’une des grandes gares parisiennes.

       

      J’espère que j’ai bien répondu à ta question.

  17. Passage rapide. Journée surchargée …
    Bon début de semaine ! BisouXXX


    dom

  18. Tu parles très bien de Paris. Je suis sûre que tes amis se sont régalés avec une guide telle que toi…

    Bises

    Marie

     

  19. J’ai beaucoup apprécié tes récits de vos périples parisiens.

    Belle semaine Quichottine, prends soin de toi et encore merci de ce divertissement à épisodes.

    Je t’embrasse très fort.

  20. QouQou Quichottine ;O))

    J’imagine bien la suite de l’histoire du dévoreur de béton… il transformerai dans ces entrailles métalliques le béton en terre, pour y faire pousser des arbres, des fleurs, des champs… Ce serait chouette, non?

    J’aime bien la vieille porte cadenassée qui garde ses secrets… Et je m’imagine bien jeter un oeil (et p’t-être même les deux ;O)) dans le trou pour voir ce qui se cache à l’intérieur…

    Si j’ai un peu de temps, je le remonterai pour lire tes aventures parisiennes…

    En attendant, je te fais d’enormes qros bisous… et p’t-être que je reviendrai plus souvent m’assoir dans ta bibilothèque, sur mon p’tit coussin, pas loin de la cheminée…

    A bientôt de te lire ici ou là ;O))

     

    • Ce serait magnifique, j’adorerais… Mais je ne pense malheureusement pas que ce soit possible.

       

      Tu es la bienvenue, Elleiram, tu le sais, et ta visite m’enchante, même si je t’y réponds un peu trop tard.

      J’ai hâte de pouvoir ressortir ton coussin du coffre où je l’ai enfermé pour qu’il ne se perde pas.

       

      A tout bientôt, Elleiram, quand tu voudras/pourras.

  21. Désolée, j’ai du m’absenter pour cause de maladie du PC, je n’ai pas tout suivi, mais comme je sais que l’histoire sera rangée sur une des étagères de la bibliothèque, je reviendrai te lire

    Amitiés, gros bisous, Flo

  22. Tu m’as mise sur la piste d’autres visages de la Ville, d’autres charmes et d’autres expressions. Sa multiplicité laisse de nombreux possibles, à découvrir ou qui demeureront secrets ébauchés, en murmure …

    A ce que tu en présentes, voilà que Cergy, la  » petite soeur « , me donne le goût d’en percer quelques recoins dissimulés, avec toi bien sûr …

    Merci d’avoir partagé cette semaine. Bises du lundi, affectueusement.

    • Cergy est une belle ville, même si, en ce moment, on y construit beaucoup trop.

      J’espère que tu pourras la voir un jour.

      Bises du vendredi pour moi… Merci à toi.

  23. Moi qui connaît si peu Paris, j’ai bien apprécié cette semaine de visites; Je suis persuadée que tes amis ont la tête pleine de belles images .Forcément il y a toujours le côté sombre ,mais lorsqu’on est en vacances ,il faut laisser cela de côté ,quelques temps.

    Je te souhaite une bonne semaine.bisous

    • Tu as raison… le côté « lumière » est tellement beau !

      Et puis, en ce moment, j’ai besoin de soleil… Il faut en faire provision avant l’automne.

      Bonne fin de semaine à toi, Fanfan. Bisous.

  24. J’ai rattrapé mon retard, j’ai eu grand plaisir à me promener en ta compagnie;

    Bon début de semaine Quichottine

    Bisous

  25. Je ne connais que très peu d’endroits à Paris et la visite avec toi a été très instructive. Je suis attirée par la Seine, les ponts et Notre Dame chaque fois que je viens. Bisous

    • La Seine et ses ponts… Je dois dire que j’aime aussi.

       

      Je suppose que tu connais cette chanson d’Yves Montand mais as-tu déjà vu cette vidéo ? Je l’ai découverte en cherchant la chanson, j’en aime les images.

       

      Bisous.

  26. de los viajes siempre queda mucho

    besos

    tilk

    perdona si no he estado muy presente pero la expo me entrtenido mucho

  27. j’ai aimé cette balade parisienne avec toi …je crois que chacun a une histoire personnelle avec cette capitale…elle est aimée ou haiîe mais ne laisse jamais indifférent…

    je vais de ce pas à Doelan avec toi …

  28. La Quichotinie c’est où ? toujours aussi plein d’imagination ici, cool

  29. Paris c’est un village avec une âme, contrairement a beaucoup de capitales.

    Mais je suis subjective, oui bien entendu…

    • Je crois que c’est tout à fait normal que tu sois subjective.

       

      Paris est tout cela, j’en suis sûre, et c’est pourquoi il a tant été chanté, par tous.

      Je n’habite plus Paris depuis longtemps, j’y vais vraiment quand j’y suis obligée parce que j’ai horreur de la foule et du RER… mais chaque fois que j’y retourne, je suis captivée : c’est la même magie.

  30. Étonnante cette photo du portail mystérieux. Il a tout l’air d’être barbebleuesque . A propos de la Tour Eiffel j’ai appris que ses éléments avaient été forgés avec des minerais extraits des montagnes du Zaccar (Algérie). Le fer obtenu par ce minerai avait la propriété d’être plus léger. Eiffel lui-même pour remercier les habitants du petit village de Carnot (Algérie), avait fait cadeau d’une horloge. Je ne suis pas mécontent que cette grande dame ait du sang pied-noir !

    • Merci pour cette information… C’est vrai que l’on n’imagine pas en la visitant que le métal vient de si loin.

      Merci, Georges.

      (J’aime bien votre allusion à Barbe Bleue… Vous soulevez d’autres possibles…)

  31. une reflexion pleine de bon sens, merci pour ce billet d’humour. bonne journée. celine

  32. J’aime quand tu cites les noms de la semaine, oui ….. je suis très souvent en décalé avec toi, tu parles d’un mercredi puis d’un dimanche et moi je passe un vendredi

    C’est vrai aussi que Paris enfin les parisiens sont indifférents, nous habitons un village et Océane à l’ habitude de dire Bonjour quand on croise quelqu’un  mais on peut comprendre, comment dire bonjour dans une si grande ville

    J’aime la dernière photo, par contre je pense que celle-ci ne viens pas de Paris centre hi hi

    Je te souhaite une belle soirée

    • La dernière photo, c’est tout près de chez moi.

       

      Merci pour ce partage, Corinne.

      Le temps n’existe pas vraiment ici, il faut le laisser à la porte quand on ouvre ma fenêtre, sinon, on ne profite pas de la chaleur du feu, ni des sourires du lutin bleu.

       

      Belle soirée à toi aussi.

  33. Bonjour,

    Paris n’est pas Capri, je plaisante bien sûr, j’y suis j’y reste épisodiquement entre deux randonnées ou autre..

    Merci de tes visites et bonne fin de semaine.

    D@net.

    • C’est sûr… En tout cas, je suis certaine qu’à force de le parcourir, tu le connais sans doute bien mieux que moi.

      Merci pour les tiennes, D@net. Bonne soirée et bon dimanche.

  34. patricia11

    Une porte verrouillée avec juste un espace pour regarder.

  35. Passage rapide. Journée surchargée …
    Bon début de semaine ! BisouXXX


    dom

  36. Tu m’as mise sur la piste d’autres visages de la Ville, d’autres charmes et d’autres expressions. Sa multiplicité laisse de nombreux possibles, à découvrir ou qui demeureront secrets ébauchés, en murmure …

    A ce que tu en présentes, voilà que Cergy, la  » petite soeur « , me donne le goût d’en percer quelques recoins dissimulés, avec toi bien sûr …

    Merci d’avoir partagé cette semaine. Bises du lundi, affectueusement.

  37. lesbafouillesdefigaro.over-blog.com

    Mais ce fut un plaisir ! A lire et à relire !

    Bon Dimanche !

  38. canelle56

    La decouverte à ete somptueuse j’imagine que tes amis sont rentrés comblés

    bonne journée Quichottine

    bises

  39. Oo° Kri °oO

    Paris est une ville de contrastes, surprenante entre ombre et lumière

    Bon dimanche Quichottine

  40. Séverine

    Quel périple ! Il y avait mille choses à voir et à dire. Merci d’avoir tant raconté ici !!!
    Passe un bon dimanche, Quichottine, gros bisous

    • Beaucoup… J’ai essayé de communiquer mon propre ressenti.

       

      J’espère que tu auras passé une bonne journée, Séverine. Merci pour ta présence.

      Gros bisous.

  41. Et bien voilà. Un grand merci de m’avoir fait visiter « ton » Paris…

    Bon dimanche Quichottine.

  42. J’ai oublié.. j’aime la dernière image…

  43. Mais PARIS …….. Libérée !

    Bon Dimanche

  44. Les meilleures choses ont une fin, malheureusement …..

    Mais Paris reste Paris et tes amis reviendront sûrement:)

    Bisous sœurette, et merci pour ces folies parisiennes 🙂

  45. Les meilleures choses ont une fin, malheureusement …..

    Mais Paris reste Paris et tes amis reviendront sûrement:)

    Bisous sœurette, et merci pour ces folies parisiennes 🙂

  46. J’aime ta conclusion: Paris… ses secrets.. sa lumière.. son indifférence.. Paris… ce’st Paris…

    Je n’aurai jamais imaginer un port chez toi: invitation à la balade, à l’escapade….

    et..le cadenas.. a toujours une clé.. sinon..on peut le crocheter…humm!

    Bisous amiga mia

    • Il y en a un, il n’est pas très grand, mais il est agréable à visiter.

      Crocheter le cadenas ? Eh bien !

      Je n’y ai même pas pensé. Le petit trou est là pour dissuader les voleurs et permettre aux autres de rêver. Il n’y a rien dans la pièce, mais il pourrait y avoir… alors, imagine.

       

      Merci pour tes mots, Mahina. J’ai adoré te lire.

      Bisous tout plein.

  47. et il manque: paris…mes souvenirs de prtite fille!……….

  48. Oo° Kri °oO

    Je viens de « tomber » sur une citation, je l’ai trouvée si belle et elle  a amené mes pensées vers toi aussi je te la livres :

    Je ne crois pas pouvoir me rappeler joie plus grande, plus complète, que celle d’arriver aux quelques dernières pages et de poser le livre, afin que la fin ne se produise pas avant le lendemain, et de me renfoncer sur l’oreiller avec le sentiment d’avoir bel et bien arrêté le temps. (Alberto Manguel )

  49. patdelapointe

    t’as vu ? la chaine est plus petite que le cadenas…c’est souvent le contraire, non ?

    • Les cadenas ne servent à rien si la chaine n’est pas assez épaisse. Mais là, je me demande vraiment à quoi il sert.

       

      Je ne suis pas une pro des cadenas…

  50. cricket1513

    un petittour gratuit à Paris

    tu nous entraînes

    merveilleusement bien !!

    bonne journée

    chrsitelle

    • Tu es adorable, Christelle… Mais tu viens de me mettre une sacré question dans la tête… Voyons, quel est mon animal préféré ? Et pas domestique en plus !

      Je vais y penser avant de revenir te le dire.

       

      Bonne soirée à toi. Merci pour ce tour fait en ma compagnie.

  51. ♥ Trinity ♥

    J’aime beaucoup les phrases que tu as utilisées pour décrire Paris à la fin de cet article, car effectivement Paris c’est tout cela en même temps !

    Merci Quichottine pour ce beau partage !

    Bisous

    Trinity

  52. ♥ Trinity ♥

    J’aime beaucoup les phrases que tu as utilisées pour décrire Paris à la fin de cet article, car effectivement Paris c’est tout cela en même temps !

    Merci Quichottine pour ce beau partage !

    Bisous

    Trinity

  53. voyons voir…. je crochète le cadenas…chutt, ne dis rien, ne me fais pas les gros yeux Maitresse! les portes fermées ont toujours été une invitaion à voir ce qu’il y a derrière, comme ces fenetres éclairées où l’on imagine la vie derrière les rideaux tirés…que font les gens? que se disent-ils? à quoi rêvent-ils?

    Bon…le cadenas est ouvert, la porte grince, il faut la pousser doucement mais fermement… Des restes de paille…j’imagine , a du servir de litière pour un minou et ses petits ou peut-être quelques amoureux… quelques, non beaucoup de toiles d’araignées.., je ne les enlève pas, me baiss pour passer, que vais-je trouver ici? quel trésor? quelle vie passée?…………………

    • J’imagine…

      Tu te souviens de Proust ? Dans « Un amour de Swann », il laisse son héros dans la rue, épiant la moindre lumière chez son aimée, imaginant ce qu’elle fait …

       

      Je crois que c’est une scène que l’on voit souvent au cinéma aussi. L’envie de tout connaître de l’autre même ce qu’il nous cache.

      Je pense à My Fair Lady, par exemple, lorsque le jeune Freddy décide d’attendre dans la rue qu’Elisa puisse le recevoir…

       

      Tu es entrée, chouette ! Moi, je n’ai pas osé… Mais je suis contente que tu l’aies fait.

      Tu raconteras, dis ? Je te prête l’image si tu veux.

  54. KERFON LE CELTE

    Paris, c’est fini ???

    C’est comme Capri alors…

    Bises iodées….

     

    KLC 

    • La vidéo est superbe, Kerfon.

       

      Il est tout à fait certain que j’avais cette chanson en tête quand j’ai décidé de mon titre.

      Bises citadine… et pardon de te répondre avec du retard.

      Merci d’être passé.

  55. Une belle semaine !

    le Paris qui me touche le plus, c’est celui que je parcours à pieds, quelqu’en soit le quartier. Le Paris qui vit au rythme fou des sirènes et des pompiers. Le Paris trop lent de l’indigeant qui a trop de temps, sans savoir ni pourquoi ni comment. Le Paris insolite, porte ouverte à la flânerie et à la rêverie. Le Paris que l’on ne voit plus, en voyageant dans ses galeries souterraines. le Paris enfin qui respire comme n’importe quel village…

    • Ton Paris est fantastique !

      J’aime ce partage, merci.

      Je suis navrée de te répondre si tard… Ta visite m’avait tant fait plaisir !

      Belle fin de semaine, ABC.