Il était une fois la tormottelle

Tout en haut de la plus haute tour de son château, derrière les portes de la Bibliothèque, Quichottine s’interrogeait.

 

Il manquait un lundi à son calendrier. Où était-il passé ?

 

Patiemment, comme à son habitude, elle commença à visiter ses étagères, ses tiroirs, ses allées…

 

Rien ne semblait avoir été dérangé.

 

Quelqu’un était sûrement passé en son absence puisque les coussins avaient été méticuleusement secoués, tapotés, avant d’être remis en place, près de la fenêtre au vitrail bleu.

 

Quelques fleurs embaumaient sur la table à l’entrée. Là où auraient dû se trouver les cartes des nouveaux visiteurs. Mais ils avaient omis de se présenter.

 

Le vide-poche de porcelaine aux délicats motifs d’autrefois était vide. Pas un brin de poussière, pas le moindre petit morceau de papier, la moindre toile d’araignée…

 

Après avoir cherché en vain pendant quelques minutes (ce fut bref, puisqu’il n’y avait rien à voir), elle se laissa tomber dans l’immense fauteuil bleu.

 

Là-bas, dans le lointain, les montagnes et la mer… Les voyages.

 

Ici ?

 

Ici… Qui savait vraiment ce qu’elle voulait ou non ?

 

C’est alors qu’une petite voix s’éleva…

 

– Bonjour !

 

C’était un être minuscule… mais qui aurait pu être gigantesque, s’il l’avait voulu.

 

Quichottine, bouche-bée, essayait de savoir d’où il venait.

 

– Bonsoir ! (L’animal pensait peut-être qu’il s’était trompé de message… Était-ce le matin ou le soir ?)

 

Heu… oui, bonjour… Vous allez bien ?

 

(Drôle de question, me direz-vous… Mais, lorsqu’on ne sait pas vraiment quoi dire, il vaut mieux laisser parler son vis-à-vis.)

 

L’animal semblait chercher ses mots. Quichottine se demandait si ce n’était pas une illusion, un mirage… ou plutôt une projection de son trop plein d’imagination…

 

– Eh bien… Je ne sais pas ce que ça veut dire « ‘aller bien ». Quand on répond « tout va très bien », j’ai l’impression d’entendre une vieille chanson où tout allait fatalement très mal…. Moi je vais… Un peu comme une tortue, à mon rythme à moi. Je sais aller très lentement, comme toute tortue qui se respecte, mais je sais aller aussi très vite, quand c’est nécessaire. D’ailleurs, j’ai gagné ma course contre le lièvre autrefois. Vous savez bien !

 

Oui… mais vous n’êtes pas vraiment une tortue…

 

– C’est exact. J’étais une tortue, autrefois, une jolie tortue… enfin, au goût de ceux qui trouvent belles les tortues. Moi, j’étais heureuse d’en être une.

 

Vous l’étiez ? Vous ne l’êtes donc plus ?

 

– Un jour, j’ai voulu voir le monde, et j’ai quitté le jardin où j’étais bien. Si vous saviez comme c’est fatiguant, de courir le monde ! Surtout pour une tortue… J’ai fait des tours et des détours, pour me retrouver au même endroit, auprès de mon arbre, beaucoup plus triste qu’avant… et tellement épuisée que j’ai dû dormir… très longtemps !

 

Comme une marmotte ?

 

– Oui, tout à fait… Je m’étais endormie à l’automne et ne me suis éveillée qu’au printemps. Je me sentais si bizarre qu’il a fallu que je me regarde dans une mare…

 

Et ?

 

– Là, j’ai vu que je ne ressemblais presque plus à une tortue… J’étais différente, un peu étrange.

 

Ça doit faire une drôle d’impression…

 

– C’était épouvantable ! Pas drôle du tout ! J’étais toute triste au bord de la mare… Il a fallu que je me mouche avant de pouvoir repartir faire le tour de mon jardin. Je dois dire que je n’allais pas bien du tout.

 

Je peux tout à fait le comprendre… et que s’est-il passé alors ?

 

– J’ai croisé quelqu’un.

 

Ah !

 

– Oui…

 

C’est souvent important, une rencontre !

 

– Celle-là l’était… C’était une jolie coccinelle, un peu différente elle aussi. Elle avait été abandonnée dans le jardin par son propriétaire.

 

Quichottine n’osa pas demander comment une coccinelle pouvait avoir un propriétaire… Elle imaginait mal une coccinelle en laisse, ou dans une cage.

 

– Pas besoin de cage ou de laisse…

 

Si vous aviez vu les yeux de la bibliothécaire à ce moment-là, vous auriez su ce qu’on peut ressentir quand on s’aperçoit qu’un animal lit dans ses pensées…

 

– Le « bébé » de la maison avait seulement perdu son doudou

 

Ah ! C’était une coccinelle en peluche ?

 

– Peluche ? Non, mais en tissu tout doux. Il faut qu’un doudou le soit, non ?

 

Mais alors, elle ne parlait pas…

 

– Si, bien sûr. Elle me fit comprendre rapidement qu’il ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort… Elle me montra dans le ciel un petit coin de ciel bleu et me dit : « Vole ! »

 

Comme ont dit « Pigeon vole » ?

 

– Oui, mais je n’étais pas un pigeon, et ce n’était pas un jeu… Elle m’a regardée très bizarrement et je me suis senti pousser des ailes… Deux, en fait, sous ma carapace de Tortue. Je ne me reconnaissais plus du tout.

 

Comme c’est étrange !

 

– Pas autant qu’un âne qui discute avec un ange… Mais je me sentais bien, très bien. Tellement bien que j’ai pu m’envoler jusqu’ici en ton absence pour y faire un peu de présence… J’ai tout rangé, tu as vu ?

 

Mais tu as fait ça toute seule ? Pourtant, tu es toute petite !

 

– Pas du tout ! Je suis petite ou grande, très, quand j’ai beaucoup à faire. Et là, j’avais tous les animaux de l’arbre à mots pour m’aider. Il y en a de plus en plus, tu sais ?

 

Oui. Toute une communauté maintenant, et des histoires à n’en plus finir…

 

– Tu en seras ?

 

Non… Tu vois, tu seras mon dernier ajout
au Bestiaire enchanté. C’était important pour moi de respecter ma promesse, mais il est temps de laisser les autres raconter ces histoires fantastiques.

 

– Pfft ! Je sais que tu raconteras encore des histoires, même si elles ne sont pas dans l’arbre à mots…

 

Bien sûr. Mais je sais que Kri les accueillera volontiers aux portes de l’imaginaire…

 

– Et moi, alors, tu vas m’y mettre aussi ?

 

Quichottine sourit, sans répondre. Elle prit la Tormottelle au creux de sa main, la regarda longuement et alla la rendre à son amie, AneverBeen.

 

Elle en avait gardé l’image, merveilleuse, qu’elle plaça en bonne place dans ce qu’il resterait ici de l’arbre à mots de l’été.

 

 

100908_AneverBeen_Tormottelle.jpg

 

 

 

Merci, AneverBeen.

 

96 réponses à “Il était une fois la tormottelle

  1. Magnifique ce billet ma Quichottine. Quelle imagination et quel art de savoir placer des liens en rapport avec ton histoire. Je suis admirative. Bravo. Longue vie à cette tormotelle. Bises et bonne journée

  2. elle est superbe………

  3. Parfois l’imaginaire est d’une douceur … je ne sais pas si tout le monde peut comprendre, mais pour moi c’était l’instant magique (il ne manquait que le doudou)
    Bonne fin de journée.
    Un bisou amical.
    Viviane

  4. Tout est bien qui finit bien mais ça ne me dit toujours pas où est passé le lundi qui a disparu ?

  5. Tu es vraiment la meilleure des hôtesses ! Quelle belle façon de nous présenter cette nouvelle venue ! Merci aussi de m’avoir fait découvrir ce poème de Prévert. Je vais de ce pas dire à AneverBeen de me garder un rejeton de la prochaine portée, pour le ménage !

    • Sourire en te lisant… et un grand merci pour tes mots.

       

      Je dois dire que j’ai adoré l’invention d’AneverBeen.

      Alors, que t’a-t-elle dit ?

  6. Et bien ! Anaverbeen a relevé un sacré défi en dessinant cette Tormottelle. Je n’aurais pas su imaginer à quoi elle pouvait ressembler !

    Bisous

    Marie

  7. Oh ma tortue, que de belles balades tu nous offres cet après-midi…

    Je t’embrasse et te dis merci du fond du coeur

    Tu es épatante!

  8. Je suis tellement dans mes sucreries que je pensais à une recette… en voyant le titre .

    Après tout c’est aussi une douceur que tu nous fait déguster aujourd’hui…

    GROS BISOUS.

  9. Un régal d’imagination

    Encore une fois vive la fantaisie !

  10. Tormotelle c’est un joli nom, je viens de faire une magnifique rencontre avec ce « petit animal » qui est attendrissant

    Merci de nous l’avoir si bien contée Quichottine

    Bisous

    • La tormottelle est l’entière création de mon amie AneverBeen…

      J’ai adoré, le mot et l’image !

       

      Merci à toi d’être venue me lire.

      Bisous et bonne soirée, Corinne.

  11. C’est une belle histoire, à laquelle on a bien envie de croire .Te voilà rassurée; tu sais qui a mis de l’ordre dans ta bibliothèque!

    Ah: ces chansons qui ne se démodent pas!!

    Les petites coccinelles en tissu  sont très mignonnes !

    Effectivement, elle a une drôle d’allure cette tortue qui n’en est plus une !

    Bisous du soir

    • J’en trouve souvent chez toi, de ces chansons là… on les croit oubliées, mais il n’en est rien, elles reviennent dès la première note.

       

      J’ai adoré les bestioles de Séverine. Elle fait un travail incroyable.

       

      La tormottelle d’AneverBeen est incroyable aussi.

       

      Bisous d’un autre soir, Fanfan. Passe un bon dimanche.

  12. Un article plein de délicatesse et de poésie. Je ne peux m’empêcher d’y voir d’autres clins d’oeil. Et le bestiaire est vraiment très et bien peuplé !

    • J’aime quand tu viens, parce que tu lis plus que ce qui est écrit, et c’est ce que je souhaite de tout coeur.

       

      Chacun prend ce qu’il veut, et ce que tu me donnes en retour est important pour moi. Merci, Jeanne.

      C’était un très beau partage. Je suis heureuse que ff ait créé la communauté de l’arbre à mots, et même si je n’en ferai pas partie, je la suivrai un peu.

  13. Que dire ? … J’aurai pourtant à dire. Les mots me manqueraient-ils ? Je ne le sais pas, ne le pense pas… Seulement je doute fort que ces mêmes soient assez forts pour te faire savoir et entendre comme je suis touchée de ce que tu as fait de et pour notre Tormottelle. J’apprécie son histoire, votre rencontre et surtout, suis touchée que tu lui ais donné vie. Elle ne faisait que paraître sous mes crayons et feutres mais a fini par Être par tes mots.

    Merci Quichottine. Sincèrement…

    Tu es aussi Grande en l’âme qu’est touchante votre rencontre…

    A mon tour, Quichottine, je t’embrasse et te souhaite de douces soirée et nuit en cette fin de semaine.

     

    A bientôt… Pour de nouveaux mots et plus encore ! 🙂

     

    • Ta tormottelle est pour moi un magnifique cadeau.

      J’ai aimé l’attendre quand tu me l’as annoncée, j’ai aimé la découvrir sur ta page, quand le temps est venu de me la montrer… J’ai adoré les mots que tu lui avais donnés… alors, les miens sont venus tout naturellement.

       

      Merci à toi.

  14. La tormotelle est bien jolie à regarder. Potr-t’elle bonheur elle aussi , Bonne soirée

  15. Qu’elle est jolie la tormotelle ! que de surprises par chez toi !

  16. Merci pour ton passage sur mon blog. C’est sympa. Et en plus je découvre tes textes! Bonne soirée.

  17. Une très belle histoire pour ce superbe animal. Merci pour ce bon moment et passe une belle fin de semaine.

  18. un merveilleux final pour cette histoire de liens !! Quichottine!  FF est partie sur les chapeaux de roues avec la nouvelle communauté de l’arbre à mots, nous allons avoir de belles récoltes en perspective !! merci pour tes doux billets, je les lis avec plénitude chaque fois.

    • C’est sûr ! Et elle s’est tant impliquée dans notre jeu de l’été que je suis vraiment contente qu’elle ait eu l’idée de cette communauté.

       

      Merci à toi de venir me lire.

  19. Allo Quichottine, j’aime me faire raconter des histoire où à chaque tournant, on décolle ailleurs et on revient et j,adore. Le dessin aussi est très bien. Merci de la floppée d’images.. Bises

  20. Je sais que tu aimes le bleu alors voilà pour toi ce cétoine bleu de la famille des scarabéidés.(Chatreuse août 2010 altitude 1600m.)

  21. à propos de communauté, il en est qui n’ont pas de chance, leur communauté a été zappée par ob, c’est agaçant on ne peut plus y publier d’ailleurs… c’est pas cool

    je t’embrasse ainsi que tout le bestiaire, si si, j’en ai à revendre aujourd’hui des bisous, les bras m’en poussent….

    • Eh oui…. J’ai aussi des articles orphelins chez moi.

      La communauté de Brigitte a disparu… J’espère qu’elle va la retrouver.

       

      Merci pour ce trop plein de bisous.

      Passe une bonne soirée.

  22. Je veux que tu sois ma grand mère !

    Raaaaaaahhhhhhhhhhhhh dans une autre vie…

  23. Quel talent que le votre Quichottine pour enchainer naturellement ces billets ! J’ai bien aimé entre autres, cette coccinelle à tête de marmotte et carapace de tortue d’AneverBeen. Nous aussi si nous semblons bâtis d’une seule pièce, heureusement notre cogito a de multiples faces qui font que la vie est si variée comme dans votre bibliothèque.

    • Merci pour ce très beau compliment, Georges.

      Je suis contente que la tormottelle d’AneverBeen vous ait plu.

       

      J’aime penser à ce mélange, ce puzzle qui fait notre richesse.

  24. Que Quichottine est… Elle !

    Je ne te dirai pas de ne pas changer car avec le temps, on peut se bonifier et grandir davantage… Bien que tu le sois, déjà, grandement !

    Je te souhaite de passer une très belle soirée ainsi qu’une douce nuit et ferai de mon possible pour revenir me balader demain dans tes allées…

    A très vite donc !

    • Merci, AneverBeen. Le temps change les choses, seul lui sait dans quel sens ce sera.

      De bonnes soirée et nuit, c’est ce que je te souhaite aujourd’hui, même si ce ne sont pas les mêmes…

  25. Le Bestiaire s’est enrichi d’une nouvelle et dernière et intéressante recrue donc, et elle est bien sympathique, je ne crois pas avoir l’occasion d’en trouver dans mon coin ou alors c’est qu’elle se cache bien !

    • Sourire… C’est vrai que c’est un animal dont tout le monde pourrait avoir besoin.

      Malheureusement, elle sait se faire microscopique…

  26. Tu sais je le dis en apparté mais mon cordonnier s’ennuie tellement qu’il fait encore des petits extras !

  27. Un joli dessin que cette drôle de Tormottelle 🙂

    Bisous Quichottine, bonne semaine !

  28. et une nouvelle bannière    très réussie bravo       en  plus dans les com     je retrouve plein de monde intéressant

    • La bannière n’est pas récente, mais tu ne la vois qu’en mode « article ».

      Lire les commentaires t’apporte toujours beaucoup de renseignements sur les visiteurs. C’est une façon excellente d’en trouver qui te conviennent, si tu leur rends visite.

       

      Merci, Helliot. Passe une bonne soirée.

  29. je ne l’avais pas vu cette création, elle est délicieuse !!! je suis très heureuse que ff continue l’aventure avec sa communauté dont je suis fière de faire partie. C’est une nouvelle porte vers l’imaginaire et celui du partage. Gros bisous

    • J’en suis très heureuse aussi, pour ff et pour tous ceux qui se sont lancés dans cette nouvelle aventure.

      Je manque cruellement de temps en ce moment, j’en ai passé beaucoup sur l’arbre à mot de cet été, et maintenant, il me faut rattraper ailleurs mes excès bloguesques…

       

      Je vais devoir revenir à des choses plus raisonnables. Je ne peux pas envisager de participer activement à de nouveaux défis. Dommage, j’aurais bien aimé. Mais cela ne m’empêche pas de suivre tout cela de loin. 🙂

       

      Gros bisous, Solyzaan. Merci d’être toujours là.

       

       

  30. Très jolie présentation de cette tormotelle ! Bisous

  31. Quelle belle aventure pour cette tortue, devenue magique et magicienne !

    Merci Quichottine. Bisous.

  32. canelle56

    encore un grand moment d’evasion …merci à toi et à la tormottelle

    bises quichottine

  33. Séverine

    Quichottine, tu es incorrigible !!!
    Une belle histoire, de l’imagination à revendre, des liens vers les blogamis…

    Je rentre d’une journée fatigante et tout à coup, me voici réconfortée ! Merci…
    Gros bisous

    • Merci à toi pour ces mots-là !

      J’espère que tu vas pouvoir te reposer un peu en cette fin de semaine, même si je suppose que tes petites bestioles risquent de t’occuper beaucoup.

       

      Je t’embrasse fort, Séverine.

  34. bonsoir

    Un article très sympathique.

    bonne soirée

    clem

  35. Il arrive de rêver de rêver … 

    Par tes mots, Quichottine,  et par la Tormottelle d’AnerBeen, c’est ce qui vient de se passer … Ce songe est merveilleux …

    Merci, à vous deux.

    • Lorsque le rêve est là, peut être offert à d’autres en partage, et qu’ils me l’offrent à leur tour, c’est un vrai moment de joie pour moi.

       

      Merci pour tes mots, Midolu.

  36. Il arrive de rêver de rêver … 

    Par tes mots, Quichottine,  et par la Tormottelle d’AnerBeen, c’est ce qui vient de se passer … Ce songe est merveilleux …

    Merci, à vous deux.

  37. quelqu’un t’a dit une imagination et un récit à la Prévert, c’est vrai par moments,

    ça fait bien rêver, en ce moment nous avons tous besoin de rêver un peu, merci

    bisou

    Jaky

    une petite signature pour que tu continues à écrire

     

  38. je suis allée lire et voir Aneverbeen – jolie rencontre –

    tu es toujours si délicate et pleine d’imagination Quichottine !

    bisous

    • AneverBeen est toujours très surprenante, mais j’aime beaucoup son imaginaire.

      Bisous, Melly. Merci. pour tes mots.

  39. Betty a volé, vole telle cette jolie demoiselle « Coccinelle » qui, à l’approche des douze coups de minuit, s’envole à tes côtés, imaginaires, au pays des rêves. J’emporte avec moi, ce « doudou »… bise ma belle amie

  40. Deux fois que j’écorche son nom … Désolée, AneverBeen …

    Bonne journée.

    • Je pense qu’elle ne t’en voudra pas… Un jour je l’ai appelée « Anne », mais ce n’était pas son prénom, bien sûr, et elle ne m’en a pas voulu.

       

      Bonne soirée à toi, Midolu.

  41. Deux fois que j’écorche son nom … Désolée, AneverBeen …

    Bonne journée.

  42. elle est jolie ta tourmentelle mais quelle tourment je ne te dis pas pour arriver a s’y retrouver dans tous ces noms quand on est mère-grand !

    il va falloir que je me fasse un dico rien qu’a moi

    bisous

    • Il faut la laisser se poser sur ton doigt, toute légère, et je suis sûre que tu n’oublieras pas son nom.

       

      Merci pour ta visite, Eglantine. Elle me fait plaisir.

      Bisous.

  43. p;s vois-tu c’est bien ce que je disais dans mon tourment je me suis mélangée les pinceaux tor ou tour..va savoir je ne sais plus ! heureusement que ce n’est pas moi qui ai peint sur j’aurais mélangé aussi les couleurs

    • Aneverbeen a créé et peint sa tormottelle. Une fois que l’on sait que c’est une tortue au départ, on ne peut plus se tromper.

       

      Mais merci tout plein pour tes mots et ton humour. 

  44. Encore une magnifique histoire, et un superbe dessin de Aneverbeen.

    Vous faites un joli tandem 🙂

    Bisous ma Quich’ et bonne après-midi 🙂

  45. Encore une magnifique histoire, et un superbe dessin de Aneverbeen.

    Vous faites un joli tandem 🙂

    Bisous ma Quich’ et bonne après-midi 🙂

  46. AneverBeen a un immense talent et cette Tormotelle est toute mignonne. Et elle porte un joli nom. Tu as, une fois de plus, réussi à nous faire rêver  avec ce billet.

    • Je suis contente que tu trouves aussi… et que mon histoire t’ait plu.

      Merci infiniment, Marie, pour tes mots et ta présence.

  47. « Mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien …. »

    à Quichottine

  48. ♥ Trinity ♥

    Elle est magnifique cette tormotelle, et j’ai tellement adoré l’histoire que je me voyais à côté de vous deux en train d’écouter votre joli dialogue !

    Dommage que cette histoire soit déjà terminée, comme pour certains livres j’aurais bien aimé que le temps soit suspendu avant de lire la fin !

    Bises Quichottine

    Trinity

    • C’est tout gentil… Merci pour ce moment de complicité, Trinity. Je suis certaine de t’avoir vue tandis que je discutais avec elle.

       

      Bises et bonne soirée à toi.

  49. ♥ Trinity ♥

    Elle est magnifique cette tormotelle, et j’ai tellement adoré l’histoire que je me voyais à côté de vous deux en train d’écouter votre joli dialogue !

    Dommage que cette histoire soit déjà terminée, comme pour certains livres j’aurais bien aimé que le temps soit suspendu avant de lire la fin !

    Bises Quichottine

    Trinity

  50. Adèle H

    c’est ça aussi, la poésie pure…on s’envole…après quelques mots.