Antonia Bosco : l’étoile brillait dans ma nuit

Je suis allée au théâtre, donc, hier soir, et je vous demande pardon de l’avoir fait à reculons.

Deux raisons à mon peu d’enthousiasme : la neige, et Monsieur Brel.

La neige, le verglas, on peut l’oublier (à moins de glisser malencontreusement sur l’une des plaques et de se retrouver à l’hôpital…)

Mais Jacques Brel ?

Voyez-vous, j’avais regardé la vidéo que le Théâtre 95 avait mise en ligne.
Je n’étais pas vraiment convaincue.

J’avais attendu, jusqu’à la dernière minute avant de me décider.

J’avais tort… MAIS…
J’ai eu de la chance : quelqu’un s’était désisté à cause du mauvais temps et j’ai eu mon entrée dans une salle comble.

Un fauteuil, bien situé puisque j’étais arrivée en avance grâce au verglas.

Lorsque les lumières se sont éteintes… Vous ne pouvez pas imaginer !
J’ai oublié qu’elle était femme, j’ai oublié que j’avais vu Brel autrefois, Brel et ses compagnons d’alors…

J’ai regardé cette femme, cette immense artiste, presque seule sur scène, dans un costume incroyable, se présenter, et être tour à tour Cervantès, don Quichotte, Sancho, Dulcinée… sans que jamais ça semble une farce ou un jeu.

Jeu d’acteur – d’actrice – pourtant.

Elle est femme et elle est plus que belle, elle a une voix absolument extraordinaire et Joan Diener peut aller se rhabiller, elle ne fait plus le poids.

Réticente, je l’étais, c’est vrai… et je ne l’étais plus au bout d’à peine cinq minutes.

Sur scène, en première partie, il n’y avait presque rien, et seuls deux musiciens, le pianiste et le guitariste accompagnaient Antonia Bosco. Un décor épuré, et la lumière.

Me croirez-vous si je vous dis que la scène est magie ?
Me croirez-vous si je vous dis qu’en quelques mots, quelques gestes, Antonia Bosco m’a conquise tout à fait ?

Une voix… Oui, une voix magnifique. La chaleur que je n’avais pas sentie alors qu’elle était en représentation lors de son interview.

La scène et sa lumière. Ses pieds qui dansaient et qui donnaient le rythme…

Pouvez-vous imaginer ce que donne un danseur de flamenco sur scène ? Ou ces danseurs celtes dont les pieds sont aussi des instruments de musique ?

Oubliez les danseurs et ne gardez que le son. C’était Rossinante que j’entendais… le voyage du Chevalier à la Triste Figure pouvait commencer.

Ce personnage-là, je le découvrais, et j’étais fascinée par ce qu’elle arrivait à montrer.

Les mots de ce livre gisant sur les planches de la scène, grand ouvert. Don Quichotte en grand format… illisible depuis là où j’étais… Je pouvais pourtant en lire chaque ligne sur le visage et dans les yeux d’Antonia.

J’entendais… et j’entrais en communion.

Je n’étais pas la seule, c’est certain.

Des mots portés par une voix sublime… qu’elle soit parlée ou chantée.

Comme j’appréhendais ce chant… et comme j’ai aimé l’entendre !

Mon Homme de la Mancha, revisité… c’était lui sans l’être, c’était presque mieux… En tout cas, mieux que si elle n’avait fait que le copier.

La musique vibrait dans sa voix, le piano de Jean-Christophe André, la guitare (je devrais dire « les ») de Martial Bort dialoguaient avec elle. Quelque chose que je ne peux pas vous transmettre… Comme Monsieur Brel autrefois, elle ne jouait pas, elle était. Et moi, je me laissais porter.

Chanter a capella « Je suis née comme une chienne »… Ce n’est pas facile. Elle l’a fait. Pas au moment où je l’attendais.

Savez-vous quelle est la plus grande réussite de Clémentine Yelnik, chargée de la mise en scène ? C’est d’avoir modifié le scénario original. Ainsi, même si, comme moi, les spectateurs étaient de ceux qui se passent en boucle l’unique enregistrement disponible, ils étaient obligés de voir ce qui se passait sur scène et non de retourner dans leurs souvenirs.

À mi-spectacle, elle a chanté « La Quête »… et sa quête devenait la mienne.

Quête ? Celle de Jacques Brel aussi. D’autres musiciens* étaient entrés en scène pour lui demander « pourquoi ? » pourquoi elle faisait « toutes ces choses »…

091219_Antonia_Bosco_1.jpg

Pourquoi elle voyait pousser des roses là où aucune rose ne poussera jamais…
Pourquoi ce rêve qui nous pousse à aller toujours plus loin…

Bien sûr, ce n’était pas L’Homme de la Mancha, mais c’était un vibrant hommage au Grand Jacques, celui qui nous manque encore à tous.

Une voile claqua dans le vent… la mer… et les Marquises. Les plus belles des chansons de Brel dans une seconde partie fantastique… Je ne vais pas toutes les citer, mais Dieu que c’était beau de l’entendre chanter « Voir un ami pleurer », « Jojo »… et… Non, il faut que j’arrête, j’en dirais bien trop.

Mais…

À la fin du spectacle, après un « bis » et un « ter » qui avaient dû l’épuiser mais que la salle unanime demandait, j’ai attendu, je suis allée féliciter ceux qui était là… et surtout, surtout, la remercier, ELLE.

Antonia_Bosco_FB.jpg

Voyez-vous, hier soir, dans ma nuit glacée, une étoile brillait de mille feux : Antonia Bosco.

* Stéphane Puc, accordéon, et Le Quatuor Giacomo (Vincent Minazzoli et France Devillers, violons, Fanny Kobus, alto, Emmanuelle Locastro, violoncelle).

Les images ne m’appartiennent pas. Elles seront retirées sur simple demande de leur auteur.

.

94 réponses à “Antonia Bosco : l’étoile brillait dans ma nuit

  1. Quichottine, tu es aussi passionnée que cette dame et ta ferveur est si communicative que j’éprouve l’envie de voir et d’écouter ce spectacle, cette scène …
    Merci
    Bon après-midi, et bisous pour toi.

    • Guette ses prestations… elle vaut vraiment le déplacement.

      (Je ne devrais peut-être pas le dire… pourtant, j’imagine mal que tu puisses être déçue.)

      Bisous et bonne fin de journée pour toi aussi.

  2. Et oui Quichottine, le théâtre est un lieu magique. Plus que magique.
    C’est un instant de vie partagée, même avec les absents, quand l’auteur n’est plus. Le théâtre devient alors un moment de vie éternelle. Un respiration entre les artistes qui sont en scène et le public. Ce sont autant de liens tissés. Jusqu’à se que la lumière se rallume. Et quand le spectacle est bon, on en ressort ému(e),  bouleversé(e) et  on s’aperçoit que le cours de sa vie a changé …

    • Merci… Je sais que tu as eu l’occasion de créer aussi pour la scène… alors, je suis émue par tes mots.

      Bisous, Liza…
      Ce qui aura changé pour moi, hier, c’est que j’ai enfin pu voir autrement mon Homme de la Mancha… avec un bonheur indescriptible.

      Jacques Brel est toujours là, plus que jamais, mais Antonia Bosco y est aussi.
      Comme s’il veillait sur elle cette nuit.

  3. J’aime quand tu aimes : tu allumes les feux de la rampe et tu braques tes projecteurs pour nous montrer l’essence-ciel. Merci

  4. Tu sembles être encore dans la magie, et c’est comme ça qu’on sait que le spectacle était magique, il dure, il s’éternise en nous.
    Quelle chance!

    Et moi je vais languir sa tournée en Isère….
    Je vais aller vérifier si jamais elle est prévue.

    Bisous plein pour ton dimanche.

    • J’y suis… et je crois que j’y serai longtemps.

      Il y avait une telle force en elle ! Tu ne peux pas imaginer… ou, si, tu peux !

      J’espère qu’elle passera chez toi ou pas trop loin un jour…

      Bisous plein pour ton dimanche à toi.
      Merci.

  5. Ah Quichottine ta manière de décrire les choses, je suis peinée d’avoir manqué ce spectacle. Comme ça nous élève d’assister à des spectacles comme ça.Bon dimanche dans les « vaps » de ce show.

    • Qui sait si tu ne pourras pas le trouver un jour reproduit en DVD ? Je l’espère de tout cœur. Je serai la première à l’acheter.

      C’était…

      Mais non, je ne vais pas te répéter mon article. Juste te dire : c’était beau.

      Bisous, Solange. Que ta journée soit belle aussi.

  6. ben voilà qui fait plaisir, du partage pur jus, dans la joie et la bonne humeur
    sous ce soleil radieux, un cappuccino et toi, c’est le pied!
    belle fin de dimanche à toi

    • C’est vrai qu’il fait soleil à l’instant… et c’est très beau sur la neige de nos rues !

      Merci, Mamalilou. Bonne fin de dimanche à toi aussi.

  7. comme je lis dans l’ordre j’ai eu la réponse tout de suite!
    cette chanteuse italienne  a donc brillamment relevé le défi!
    Je ne connaissais même pas son nom; je suis allée voir sa biographie ; c’est une « pointure « !  Si elle a fait vibrer les spectateurs , bravo !
    erci de nous l’avoir fait connaître ; bises

    • Très brillamment…

      Je ne la connaissais pas non plus, mais je sais que si j’en ai la possibilité, je retournerai la voir.

      Bises à toi.

  8. Tu vois Quichhottine, la magie existe… Je ne doutais pas que tu serais touchée par cet hommage rendu par une interprètre exceptionnelle. Je suis heureuse pour toi.
    BISOUS

    • La magie existe…
      J’en étais déjà persuadée. Mais j’en ai eu confirmation.

      Bisous, Marité. Merci pour tes mots.

  9. Quelle passion dans ton billet. Quel bonheur pour toi…Tu as tout oublié pendant quelques heures, magie d’un moment.
    Cette cantatrice eest vraiment belle.
    J’irai faire un tour dans les liens.
    Je t’embrasse fort.
    Dame Sophie.

  10. je te crois lorsque tu dis que la scène est magie; je n’ai pas entendu parler de ce spectacle masi tu donnes vraiment envie de pouvoir le découvrir, merci pour ton enchantement, bizzzzzzzzzzzzzz

  11. vu ton enthoousiasme…je te crois!

  12. Je viens de lire ton article à la suite de l’autre, et je suis content pour toi que l’étoile ait brillé, et sans doute tes yeux aussi. A+

  13. tu donnes envie d’écouter la voix ….. douce soirée l’amie quichottine

  14. je vois que tu as été conquise…Par ton article,on irait tout de suite la voir.
    Je ne la connais pas car trop loin.ici,on en a une qui a un talent fou pour imiter soit Véronique Dicaire.
    Joyeuses Fêtes Quichottine et merci pour l’appréciation de ma photo.Tu es bien fine.

    • J’en ai entendu parler…

      Mais tu sais, Antonia Bosco n’est pas une imitatrice et c’est une très bonne chose. Elle chante les chansons de Brel avec sa voix de cantatrice, sa voix à elle, et c’est absolument magnifique !

      Joyeuses fêtes à toi aussi, Nadia.

      Merci.

  15. Tu donnes vraiment envie de voir ce spectacle, si j’en ai l’occasion ! Bisous à toi

  16. Merci…Que puis-je dire d’autre ?…J’ai regardé, écouté la vidéo…Frissons, yeux humides. Surtout à penser que je partageais un tout petit bout de ta soirée, de ce que tu as vécu hier…C’est terriblement émouvant, tu sais…

  17. Je suis très contente que cela t’ai plu. Maintenant je regrette encore plus de ne pas y être allée. J’étais en arrêt maladie depuis plus d’une semaine, la seule fois que je suis sortie je suis tombée sur la neige….. Je reprends aujourd’hui pour trois jours et après vacances. Bisous

    • J’espère que tu vas mieux.

      Quel dommage pour toi !
      Mais qui sait ? Peut-être un jour reviendra-t-elle par ici ?

      Bonne fin de semaine alors… et bonnes vacances à toi.

      Que ces fêtes te soient douces. Bisous.

  18. Comme quoi, il faut se méfier de nos « à priori »…tu as bien fait d’aller à ce spectacle finalement! Tu as l’air d’être encore sous le charme …et à mon avis pour longtemps!
    En lisant tes mots, j’avais l’impression d’être à côté de toi…tu m’as vue, assise juste derrière toi?
    Gros bisous, Quichottine

    • J’ai bien fait… et tu vois, même un peu plus tard, je suis toujours sous le charme…

      J’aurais aimé que tu sois là pour de vrai, ça m’aurait plu de pouvoir partager mes impressions avec toi en sortant.

      Mais, là, bien sûr, je suis heureuse d’avoir pu te sentir près de moi, à l’instant.

      Gros bisous à toi, Nickyza !

  19. Tu as bien sûr gouté à fond à ce spectable te connaissant
    Gros bisous
    Flo

    • Oui… je suis sûre que tu aurais pu me reconnaître dans la salle… j’étais subjuguée…

      Mais en y réfléchissant… Non, parce que je n’étais pas la seule à la couver des yeux !

      Gros bisous à toi.

  20. Et bien… J’y étais moi aussi, mais dimanche après-midi. A premier rang, presque face aux parpaings qui servent de siège à la rencontre de Don Quichotte et Dulcinéa…

    Et j’en ai pris plein les oreilles, plein les yeux, plein le coeur. Ca a été un de mes meilleurs moment de spectacle. J’en suis ressorti ébloui, transi, émotionnellement vidée.

    Aux premières notes d’accordéon sur la Quête, mes yeux se sont emplis de larmes. Voir un ami pleurer a enfoncé le couteau dans la plaie et l’insoutenable tension d’Orly m’a achevé, m’arrachant presque un « ouf » de soulagement déçu quand ça a été fini.

    Merci à toi Quichottine que je lis pour la première fois d’avoir mis des mots sur ce qui me rempli encore la tête !

    • Merci, R.

      Je crois que nous fumes nombreux à partager cette émotion au cours de l’une ou l’autre des trois représentations.

      Encore aujourd’hui, j’ai l’écho en moi de sa voix et des chansons de Brel, des mots dits ou chantés.

      Je sens cette vibration intense…

      Soulagement déçu… oui, c’est un peu ça.
      J’aurais aimé pouvoir partir avec le DVD du specacle.

      … pour le montrer à ceux des miens qui n’étaient pas là.

      Merci à toi pour tes mots.

  21. Chère Quichottine,
    je suis désolée de n’avoir pas pu répondre assez vite pour ta fleur. L’enfant a un gros rhume avec un peu de fièvre, alors je soigne d’un côté, je réponds aux questions, je fais une tisane, je reviens voir la température… et le temps passe vite.
    Joyeuses fêtes de fin d’année.
    Grosses bises

    • Ce n’est pas grave… je vais la mettre au garage en espérant qu’elle remprenne vie l’an prochain.

      Tu as beaucoup à faire… alors, bien sûr, c’est important. Prends bien soin de ta famille.
      Joyeuses fêtes de fin d’année à toi aussi.
      Grosses bises.

  22. Merci Quichottine pour cet article que je découvre après l’autre… je vois que tu as aimé, et c’est peu dire… c’est super ! je vais retenir ce nom et à la première occasion on fonce… bisous…et merci  pour l’info… je suis passée chez Martine et j’ai découvert l’endroit où habitait ma fille, les immeubles en rond de Cergy sous la neige… je suis ravie d’avoir fait le détour… c’est splendide…Re gros bisous…

    • Beaucoup !… et plus encore !

      Si elle passe près de chez toi, tu peux y aller, j’en suis sûre.

      Ta fille habite là ? Alors, qui empêchera que nous nous rencontrions un jour ?

      Merci. Gros bisous à toi.

  23. tu sais que Brel avait dit de ne jamais revenir chanter sur un bis car les applaudissements n’étaient plus jamais pareils; il avait raison et quelle chance tu as eu d’avoir une place!

    • Revenir chanter sur un bis… et obtenir un ter…

      Et avoir la salle qui s’éteint et qui pourtant à du mal à se dire que c’est fini.

      Oui, c’est vrai, j’en avais mal aux mains, aux bras, j’aurais aimé… mais je savais qu’elle ne pouvait pas chanter une autre chanson sans tout détruire de la magie.

      Je t’assure, Saadou, tu aurais aimé je crois.

      J’avais des larmes dans les yeux, et le coeur qui battait la chamade alors qu’elle chantait, pour la seconde fois de la soirée « la Cathédrale »

      http://www.dailymotion.com/video/x79kb_jacques-brel-la-cathedrale

      J’avais envie de chanter, et je ne pouvais pas, ma gorge était nouée.

      « Ne vous réveillez pas »… je n’avais pas envie de me réveiller, pas du tout.
      J’étais dans ce bateau nouveau… un énorme vaisseau de pierre qui voguerait sur l’eau, d’océan en océan, il faisait le tour du monde, il voguait jusqu’aux étoiles…

      Tu sais, cette étoile qui, finalement, ce soir-là ne me paraissait plus aussi inaccessible.

      Tu aurais aimé, Saadou. Oui, elle t’aurait transmis la vie qui la faisait chanter, qui la faisait vibrer et nous avec elle.

      Alors, tu vois, ce « ter »… (le « bis », c’était « la Quête ») nous emmenait un peu plus loin encore…

      Et j’ai rêvé, c’est vrai.

      Toi qui le fais si bien, tu aurais rêvé aussi.

      Je t’embrasse fort.

  24. Ravie de savoir que tu as passé un très bon moment. Il est des instants qu’il faut savoir s’accaparer et faire partager. Tu le réussis fort bien.
    Excuse mon peu de présence en ce moment mais je ne sais où donner de la tête.
    Gros bisous du soir Quichottine !

    PS: une surprise pour toi demain sur mon blog en remerciement de ta fidélité.

    • Merci à toi…

      Je sais que tu es très sollicitée partout, alors, ne t’en fais pas.

      Merci pour la surprise, elle m’a beaucoup touchée.
      Je prends cette clef avec plaisir.

      Bisous et très bon Noël, Alrisha.

  25. A te lire, Amielle fascinée-émue-vibrante, je ne peux que rêver de voir ce spectacle un jour. Comme j’aimerais ! Merci à Martine de t’y avoir entraînée.
    Gros bisous, tout plein.
    Belle journée.

    • Je suis certaine qu’il t’aurait plu… je me dis que s’il est mis en DVD un jour, je te l’enverrai.
      En attendant, je ne peux que souhaiter que le spectacle parte en tournée et passe en Bretagne, pas loin de chez toi…

      Gros bisous tout plein, mon Amielle. J’ai adoré, et j’aurais aimé pouvoir le partager avec toi.

      Passe une belle soirée.

  26. Après une critique aussi dithyrambique il n’y a qu’une chose à faire… courir le voir (le spectacle) et l’entendre (Elle).

    C’est à ces moments-là où l’on regrette d’habiter nulle part, ce nulle part qui s’accopagne de calme et de sérénité sans aucun doute mais aussi d’un énorme isolement. Isolement physique et culturel.

    Et bien qu’à cela ne tienne! elle n’est pas sur Jiwa… mais elle a produit des disques; ça au moins on peut y accéder.

    • Oui !!!

      Tu habites au milieu de Nulle part, comme ma fille aînée… mais il y a des avantages non négligeables, comme tu le soulignes.

      Merci, Alphomega.

      Passe un bon Noël.

  27. Joyeux Noëllllllllllll

  28. un vrai cadeau de Noël…….

    bonnes fêtes,
    à bientôt

  29. On sent que tu as été très émue, on a l’impression d’y être et de vibrer avec toi. Je ne connais pas cette artiste Quichottine, un jour peut-être j’aurais l’occasion de la voir, en tout cas, ton billet m’a donné une grande envie de la connaître.

  30. Fort heureux d’être entré chez vous, grâce au blog de Jeanne.
    Fort heureux surtout de voir Brel qui habite si bien chez vous.
    Un blog de qualité, ça se fait rare.
    Bravo !

    • Merci…

      Je suis passée brièvement, mais j’espère pouvoir revenir chez vous bientôt.

      Un grand merci à Jeanne pour cette rencontre.

  31. Oui je te crois

  32. La soirée a eu l’air d’être magique!
    N’oublie pas de remercier le verglas qui t’a fait arriver en avance

  33. Tu racontes avec tant d’enthousiasme qu’on a l’impression d’y avoir été avec toi!!

  34. patdelapointe

    bon alors ! je peux même pas dire : c’était bien? c’était bien? t’as tout racontée…avec enthousiasme bien sûr…alors j’ai envi d’entendre, pour écouter…

  35. je ne connais pas du tout, mais ton enthousiasme est communicatif………. bises

  36. Notre ami Brel  j’ai toujours en tête quelque chansons : l’éclusier ,j’arrive, Fernand …
    Cette dame à l’air d’avoir beaucoup de talent !

    • Elle en a… et c’était vraiment magnifique.

      Dans quelques minutes commencera le dernier spectacle de sa prestation à Cergy. Mais je sais qu’elle jouera encore ailleurs, alors qui sait ? Tu auras peut-être l’occasion d’aller te rendre compte par toi même.

  37. Juste un petit bonjour et un bisous Quichottine. Je manque de temps, mais ne voulais pas te manquer toi
    Bisous
    Nettoue

  38. Je t’imagines au théâtre, buvant le spectacle…Tu me fais regretter de ne pas avoir eu cette chance. A ++++VITA

    • Tu as trouvé le mot juste, je le « buvais ». Je crois que j’avais retrouvé mes dix-huit ans.

      J’aurais bien aimé que tu viennes avec moi…

      Bonne fin de journée, Vita.

  39. Petite Elfe

    Et bien je suis contente pour toi. Pas de regets donc d’être sortie de chez toi par ce froid. Ton coeur a largement été réchauffé…
    Merci de nous faire partager ta joie.

  40. Oui mais si Antonia est si douée, c’est qu’elle a vu le Messie (née à Metz) ; bon .. je sors sur la pointe des pieds !
    juste passée te souhaiter de sympathiques fêtes –

    tu m’as donné envie de connaître Antonia Bosco, je vais chercher à écouter sur Youtube ou Dailymotion, ou ailleurs !

    bises !

    • Sourire… tu trouveras, c’est certain, de quoi pouvoir l’écouter.

      Merci pour tes souhaits.

      Je te souhaite à mon tour de très belles fêtes.
      Bises à toi.

  41. rien que te lire
    l’emotion se devine
    belle et divine
    regarde et repire…

  42. belgique-chine

    passe une bonne journee a bientot…merci de ton souhait

  43. KERFON LE CELTE

    A ce spectacle, rien que pour le grand Jacques, j’aurais pu y être…
    J’y serai un jour…

    Très amicalement.

    KLC

    • Je ne vais pas te dire que tu aurais aimé… mais j’en ai tellement envie !

      Merci, Kerfon. C’était tout à fait splendide.

      Amicalement à toi.

  44. Non début de semaine ma belle et bisous d’avant Noël
    Nettoue

  45. Ah je suis comme toi, combien me retienne le froid, la neige et le verglas ^_^ je suis contente que tu te sois décidé et que tu es finalement rencontré cette belle étoile 😉 Il faudra que je me force un peu moi aussi, qui sais si je ne rencontrerai pas aussi une belle étoile

    • Qui sait ?

      J’ai bien fait de me forcer…

      Merci, Loralie. Je souhaite que tu puisses assister un jour à un tel spectacle… c’était merveilleux !

  46. Tu donnes envie de rencontrer cette jeune femme que je ne connais absolument pas…

    • Si un jour tu la croises dans les rayons de ta médiathèque, n’hésite pas.

      … et ensuite, dis-moi ce que tu en auras pensé.

  47. Ah! BREL ! Tout était bon en lui …
    Six pieds sous terre, il chante encore …