Bilan

Que donnerais-je en « mode sérieux » aujourd’hui ?

Je me suis relue… ou du moins mes dernières parutions, parce que chez moi, on ne peut plus vraiment tout lire, à moins de se mettre aux travaux forcés, ce que je ne souhaite à aucun de vous.

En mode « dialogue avec mes visiteurs », j’ai fait beaucoup de progrès… mais ceux qui ne se sentent pas concernés se sauvent à toutes jambes. Ce n’est pas vraiment le rôle d’une bibliothécaire de ne se consacrer qu’à une partie de ses abonnés. Ne croyez-vous pas ?

Si je continue comme ça, il ne m’en restera bientôt plus et je n’aurais qu’à mettre la clef sous la porte…

Ne dites rien, je vais le faire pour vous. C’est vrai qu’il n’y a plus de porte en Quichottinie, depuis que j’ai dû mettre sous le paillasson la clef de la Bibliothèque. Mais… Je suis en train de la rouvrir.

Je range, je dépoussière, avec ceux qui ont décidé de me filer un coup de main (à défaut de coup de pied quelque part pour non respect de mon projet initial).

Siratus m’avait envoyé une image superbe… Je vous l’ai déjà montrée.

D’autres m’envoient des moulins, des portraits, des statues… et tous me disent finalement « Quand vas-tu reprendre ta lecture ? »

Dans le même temps, il y a ceux qui se régalent de mes quichottineries*, de mes quichottinades*, de mes quichottinages*, bref de mes élucubrations quichottinesques* qui n’ont rien à voir avec mon héros préféré.

Un conte, surtout ce conte sans queue ni tête où s’agitent et se posent des lutins de toutes les couleurs, cela peut durer des années… Je pourrais vous les écrire à l’encre violette ces Mille et Une  Nuits de Quichottine.

Mais, bien vite, ceux qui ont perdu le goût de l’enfance s’en lasseraient, préférant le sérieux qu’ils trouvaient auprès de la bibliothécaire des premiers jours.

Comment faire ?

Je me suis installée devant l’un de mes paysages préférés… et j’ai beaucoup réfléchi.

(Je vous rappelle que je me suis mise en « mode sérieux » aujourd’hui. C’est une photographie de mon amie Anne, qui me sert de fond d’écran en ce moment.)

Il est indispensable que je reprenne ma lecture de Don Quichotte. Pas seulement pour ceux qui l’attendent, mais pour moi, parce que je n’aime pas ce temps qui passe sans que je puisse rouvrir mon grand livre.

Il est tout aussi indispensable que je fasse un peu diminuer, sur mon bureau, la pile des livres dont je voudrais vous parler… C’est le rôle d’une bibliothécaire de proposer des livres.

(Après, vous n’êtes évidemment pas obligés de suivre mes propositions de lecture. Mes coups de cœur ne seront pas obligatoirement les vôtres.)

Il est indispensable que je continue à vous montrer des images : celles que je trouve pendant que je voyage, et celles que vous me proposez pour compléter mes collections. Sinon, je vais en oublier… et je sais que vous aurez l’impression que je me moque de vos cadeaux, ce qui n’est pas le cas.

Il est indispensable que je me fasse une vitrine pour les trophées reçus. Je continue d’en recevoir, et si je ne les mets pas en valeur quelque part, je sais aussi que ceux qui m’ont fait l’amitié de me les décerner en auront un peu de chagrin.

Les amitiés bloguesques sont comme celles de la vraie vie… un peu susceptibles parfois. Nous ne sommes pas des machines mais des êtres humains.

Il est indispensable que je continue à faire vivre la bibliothèque avec ces improbables rencontres que j’organise autour du lutin bleu. Ces moments d’échanges me plaisent énormément.

Alors… Comment faire d’après vous ? Comment arriver à réaliser l’impossible dans le temps qui m’est imparti ?

Je ne sais pas…

Il va me falloir alterner mes publications, pour ne pas perdre l’habitude d’écrire sérieusement quand il le faut, afin de ne pas laisser au lutin bleu le soin de vous présenter mes livres, au lutin vert celui de vous raconter mes tableaux, et au lutin arc-en-ciel le rôle de Maître de Cérémonie de Quichottinie (celui qui vous reçoit tour à tour, le mieux possible, et répond à vos commentaires).

* Les mots de la Quichottinie n’ont pas encore tous trouvé une place dans l’un de nos ouvrages de référence

  • – Le Petit Quichottin illustré.
  • – Le Quichottin sans peine.

92 réponses à “Bilan

  1. Waouh ! Que de décisions à cette heure dont je ne sais pas situer le côté de la nuit !

    • Pas vraiment de décisions… juste un constat.

      Je crois que quelque part, je suis trop exigeante.
      L’avenir nous dira que penser de tout cela.

  2. le meilleur moyen d’avancer c’est sans cesse de ce remettre en question….bravo a toi de le faire bon jeudi qing et rene

  3. Je ne vous enverrai de dessin ni de Don Quyichotte, ni de moulins, pas davantage un coup de pied, un conte, peut-être, mais à mon retour de Corse (il va y avoir un trou de dis jours)

  4. je te souhaite une très belle journée. bises

  5. Et bien moi, je dirais : fais comme tu le sens quand tu en as envie ! Si ça devient une contrainte, ce n’est plus aussi agréable et on se lasse …
    Bon jeudi ! Bisoux.

    dom

    • J’en suis d’accord, et c’est bien ce que j’ai l’intention de faire !

      Bonne journée à toi aussi, Dom. Bisous.

  6. Je te laisse le choix de tes « lectures ».

    Je ne sais comment tu peux faire pour tenir le rythme !!!

    Bises et bnne journée !

    • Sourire.. Ne t’en fais pas. Je ferais comme toujours…

      J’écris quand je peux prendre le temps, je programme ou non, je réponds comme je le peux et quand je peux… et je me fais plaisir en allant lire ailleurs ce que mes blogamis écrivent.

      Elle n’est pas belle la vie ?

      Bises affectueuses et bonne journée à vous deux.

  7. suis ton humeur du moment, c’est peut-être la meilleure conseillère !

  8. Des interrogations ? Des doutes ?
    Heureusement, dirais-je, c’est ce qui fait la conscience, et l’intelligence. La vie de l’esprit.
    Et puis, ensuite, c’est la sensibilité qui prend le relais, et je te fais confiance, Quichottine, je te suivrai dans tes lectures et « à yeur » …
    A ton gré, à ton envie …

    Bisous, beaucoup

    • Merci, Midolu.

      Comme je le dis souvent, je passe ma vie à douter… mais, au bout du compte, même si je me suis trompée parfois (ou souvent), je n’ai jamais regretté les décisions prises. C’était mon choix.

      Ici, l’avantage, c’est que je peux faire ce qui me plaît au lieu de faire ce que je dois.

      Bisous, beaucoup, pour toi aussi.

  9. La bibliothécaire a donc 7 tâches principales pour animer la bibliothèque :
    – Jour 1 : reprendre la lecture de Don Quichotte (personnellement 1 jour me suffit car je n’aime pas m’attacher qu’à un seul livre et je l’avoue celui-là n’est pas mon préféré)
    -Jour 2 : continuer l’histoire du « Lutin » – un jour pour prendre un bain de jouvence et une plongée dans l’enfance … Ca fait du bien !
    – Jour 3 : Présentation  des livres (le rôle classique d’une bibliothécaire- Incontournable » !
    – Jour 4 : Reprendre la rédaction des dictionnaires (une travail qui nécessite la bonne volonté des lecteurs promus académiciens d’un jour)
    – Jour 5 : Faire les vitrines (bah! oui la Bibliothèque a besoin de présenter des nouveautés)
    – Jour 6 : Accrocher les tableaux (c’est beau une bibliothèque qui devient aussi lieu d’exposition
    – Jour 7 : Et la boîte à rêves ??? Qui va l’alimenter ?

    Conclusion : Il y a bien 7 jours dans la semaine … Alors ? où est le problème ??? … Oui c’est vrai la Bibliothécaire n’a pas de jour de repos … C’est pas bien … Mais pourquoi ne pas déléguer ? C’est à voir …

    • J’ai adoré ton commentaire, merci !

      Sept jour, mais c’est bien sûr !

      Disons que je le ferai dans un premier temps sur quinze, histoire de me laisser un jour sur deux pour alimenter la boîte à rêve en allant à votre rencontre.

      Déléguer ? Je vais y penser aussi.
      Il va me falloir embaucher des lutins supplémentaires.

      Et puis, après tout, je n’ai pas besoin de faire la cuisine, il me suffit de m’inscrire à la cantine de Liza… Pas de cuisine, pas de courses… Que de temps gagné !

      Il va falloir que je trouve la solution pour les tâches ménagères aussi.

      Finalement, du temps, je vais en récupérer tant que je vais pouvoir suivre ton emploi du temps à la lettre. Chouette !

      Bisous tout plein, Liza !

  10. Les amitiés bloguesques doivent dépasser le virtuel pour en être de vraies…
    J’ai bien aimé ton article d’hier.

    • Merci, Martine.
      Je sais que ce n’est pas toujours simple de franchir ce pas. Mais ça en vaut la peine.

      Passe une belle journée.

  11. Quichottine, Je péfère ta tenue de saltimbanque à celle de comptable. A+

  12. Bigornette

    Je comprends ton bilan, quand le temps dont on dispose est plus court que le travail que l’on voudrait faire, il y a forcément de l’insatisfaction dans l’air…je connais bien cette sensation… et bizarrement on retombre fréquemment dans ce « piege » du net, on se laisse entrainer vers des choses et des gens sympas, mais on ne peut s’empêcher de regretter de laisser de côté d’autres passions , d’autres envies…Reprends ce pourquoi tu as ouvert ton blog et je pense que les personnes qui viennent ici te comprendront…On ne peut pas non plus ne pas froisser, on laisse forcément des personnes que l’on aime bien de côté… car nulle n’a le don d’ubiquité…les personnes intelligentes comprendront… Comme toi je fais le point régulièrement et je prends mes distances régulièrement pour me ressourcer, pour mieux vivre ma vie réelle aussi… Alors Quichottine fais ce que tu as envie de faire et jette tes scrupules , tes doutes par dessus les moulins que tu as sous la main…Bonne journée mon amie… moi je serai là, présente autant que je le pourrai car tu fais partie des gens que j’ai envie de visiter régulièrement… Je t’embrasse très fort!

    • Pas de souci… Tu sais, ce n’est pas parce que je m’interroge que je vais prendre la clef des champs.

      Je fais le point, c’est tout, pour répondre un peu mieux à ceux qui auraient raison de se plaindre.

      Comme tu le dis si bien, je ne peux pas tout faire et être partout, alors, je fais seulement ce que je peux pour que mon blog continue à être ce que je voulais au départ, un lieu où j’ai le droit de me faire plaisir.

      Ceci étant dit, quand les autres peuvent participer, j’aime autant.

      Merci pour ta présence, Bigornette. Je t’embrasse très fort.

  13. Coucou Quichottine ! J’espère que tu vas bien. Bisous à toi et à bientôt !
    Brigitte

  14. JE me suis un peu perdue…  en telisant. mais l’imporant c’est de faire ce que tu as envie non?

  15. Bonjour et merci Quichottine, ohlala du sérieux… suis ton humeur même si quelquefois le chemin est difficile à choisir. Bises

  16. Bonjour Quichottine,

    Je comprends que la photo de l’arbre au soleil couchant te serve de fond d’écran, c’est une très belle photo pour réfléchir et méditer.
    Bon après-midi
    Bises 

  17. Je pense que tout le monde est d’accord, fais comme tu le sens de toute façon c’est toujours intéressant de te lire.

  18. Que de bonnes résolutions…Mais ne t’en fais pas, on adore ton site tel qu’il est;
    on aime écouter tes histoires, trembler pour Don Quichotte ou le Lutin Bleu; échanger
    quelques mots avec toi et savoir que tu écoutes…Si peu le savent…

  19. Rien que pour toi Quichottine…. C’est le dessin d’un ex-petit élève à moi… trop, trop beau…
    http://rolloartabout.over-blog.com/article-35966919.html
    BISOUS. Marité

  20. Fais comme tu veux moi de toute façon je suis preneuse !

    Je t’embrasse

  21. oui faire ce qui nous plait
    et si on pause
    on pause
    heureuse de te lire…

  22. Bonne soirée en écriture!

  23. Bonsoir ma douce Quichottine, cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue faire un tour en Quichottinie..je suis complètement perdue dans mes données récupérées en grande partie heureusement.. mais comme je ne suis pas une brillante technicienne.. quelle galère..
    Elle était bien belle cette image de ton Amiel!! et je comprends finalement que tu te sois arrêtée devant ton payage.. en faisant ton ménage.
    Je me suis amusée à cliquée sur la jolie petite fille… et je me suis retrouvée sur cet article qui nous avait tous laissé sans voix.. heureusement tu es toujours là.
    J’ai bien aimé ton billet et contrairement à toi moi j’ai été élevée par ma grand-mère mais je n’ai pas de petits enfants.. un regret mais c’est le choix de mes enfants.
    je t’envoie plein de bisous là-bas dans ton pays aux moulins à vent..
    le matelot de la terre ferme

    • Merci ! Comme je suis contente de te savoir là !

      J’espère néanmoins que tu n’auras pas trop perdu. C’est dur d’avoir des problèmes d’ordinateur !

      Je t’embrasse très fort.

  24. Va où le vent te pousse, Amielle !
    Regarde les images… Les moulins ont des ailes…Elles tournent 
    Gros bisous d’au loin

    • Les moulins ont des ailes… et, moi, parfois, je voudrais être oiseau.

      Gros bisous à toi aussi, mon Amielle. Merci.

  25. Je passe de temps en temps par chez toi et je suis toujours eblouie par ta capacité de travail , j’ai repris les livres depuis peu après deux années de mise en pause
    et j’avoue que tu symbolises bien pour moi la bibliothecaire un petit bout ici , un autre là et tout ça pour mon bonheur , maintenant le bilan est fait , l’avoir ecrit a du t’ eclaircir les idées alors allons……
    Bises Quichottine

    • Je passe aussi de temps à autre, mais j’avoue que pas très souvent

      Tu étais dans mon ancien carnet d’adresses… mais pas encore sur celui que j’ai ouvert pour 2009. Merci de ces mots qui me font très plaisir.

      J’espère que ton si beau blog va suivre sa route avec toujours autant de bonheur et que je pourrai continuer à y flâner.

      Merci pour tes mots. Bises à toi.

  26. Si Quichottine sent le besoin de se faire moins sérieuse, qu’elle le soit !
    Il m’étonnerait fort que ses fidèles la boudent pour un dit manque de sérieux.
    Puis, derrière les histoires de Quihottine, n’ya t-il pas une pointe de sérieux ?
    Sérieux : oui, mais pas trop tout de même… Je pense que l’on pourrait ennuyer bon et grand nombre…
    Soyions sérieux, imaginatifs… Mieux encore, « Nous », tout simplement (bien que la simplicité ne soit pas toujours)…

    • Sourire pour toi, AneverBeen. Tu as très bien lu mes histoires, et elles ont toujours quelque chose de sérieux.

      Mais, ce sérieux-là, on peut faire semblant de ne pas le voir.

      Je ne vais rien changer… juste prévenir ceux qui ont envie que je change.

      Ce n’est jamais évident de « dire »

  27. je n’ai aucune exigence que tu respectes tes engagements (psst j’étais pas au courant, c’est plus facile pour pas être déçue…!!) et surtout laisse place en toute confiance aux évolutions de l’âme et aux incidences transversales…
    fais ce que tu dois, puis ce que tu peux… nous trouverons bien assez à glâner, j’en suis sûre… 🙂
    belle soirée à toi
    bises

    • Rire… Merci à toi.

      Je continuerai comme je fais, je crois que c’est le mieux !

      Passe une belle soirée et un très bon weekend.

  28. Je pense que tu dois faire selon ton humeur du jour, il ne faut pas trop se donner de contraintes car on y perd le plaisir  d’écrire; tes fidèles te suivront , là où tu les emmèneras, d’autres partiront et reviendront .. chacun  a des goûts différents . et c’est aussi bien ..  bisous

  29. Tu t’interroges tu cherches et trouves des réponses;c’est énorme déjà…tu communiques et je pense qu’on aime ce que tu dégages…ton énergie est admirable,je crois avoir perdu cette belle force là depus peu…mais je ne voudrais pas devenir un de ces vampires qui prennent ,et épuisent …

    • Il ne faut pas vampiriser…

      Moi, j’aime ce que je trouve chez toi. Continue à te laisser porter par tes mots.
      Je ne suis jamais très loin.

  30. tu sais bien que sérieuse ou pas, nous te suivons, sagement, comme des enfants assis en tailleur les mains encadrants le visage, les yeux attentifs, les oreilles au vent ….

  31. Un petit bilan qu’on fait tous à un moment où à un autre (toujours pas fait chez moi, comme quoi, l’exception etc… hé, hé)… Le mode « sérieux », ça me rappelle tout de même le ton général de mes premiers articles, c’était à pleurer d’ennui, j’avais pas encore trouvé les bons mots (même bidouillés)…
    On te fait confiance, tu trouveras comme tout un chacun la bonne marche à suivre… Bon début de semaine Quichottine

    • Je ne sais pas… mais je sais que je m’amuse quand je lis chez toi.

      Je crois que tu as un style inimitable !

      Passe une bonne semaine, Sieglind.

  32. Il n’y a pas de décision à prendre je pense, juste faire ce que tu as envie de faire au moment où tu en as envie, car le plaisir, est le meilleur gage de réussite dans une entreprise…
    Tu n’as pas de délais à respecter, les contraintes, c’est toi qui vas te les choisir alors, fais en sorte qu’elles te soient douces et agréables… et je te dis ça en toute neutralité bien sûr, puisque ce que tu feras dans le bonheur sera délicieux et me fera passer de beaux moments..  
    Bises de la nuit à toi Quichottine 

    • J’en suis d’accord.

      J’envisage mal un blog qui ne serait plus plaisir…

      Je faisais un constat… le bilan de ce que sont mes attentes, en tenant un peu compte des vôtres.

      Finalement, je n’en ferai qu’à ma tête, bien entendu.

      Bises d’un matin un peu gris chez moi ce jour… Mais il ne l’est que dans le ciel !

  33. Le temps n’est pas élastique, ça se saurait, je trouve même que l’élasticité commence à s’user 🙂
    Mais sérieux pour sérieux, je sais que tu trouveras le temps, en général quand les jours racourcissent, on se calfeutre un peu chez soi.

    Alors bon courage ma Quichott’.

    Je t’embrasse très fort.

    • Merci pour ce sourire du matin que tu me laisses…

      Le temps raccourcit au fil des jours… enfin, je crois surtout que je vais bien moins vite !

      Je trouve toujours le moyen de me faire plaisir en faisant ce que j’aime… c’est certain. Tu imagines ce que ce serait si l’on ne pouvait garder que les contraintes et pas ce qui est choix ?

      Merci pour le courage… un plein panier pour toi.

      Je t’embrasse très fort.

  34. Hé ben moi j’ai pas de réclamation à faire… je me plais chez quelque soit ton activité!!
    Bonne journée Quichottine

  35. pourquoi te torturer l’esprit avec tant de questions, il y en a qui ne s’en posent pas autant, tu peux me croire, même pas des questions d’éthique ou de courtoisie envers les autres blogueurs!!! Mais il y a des gens comme toi qui s’en posent trop parfois, je comprends!
    Fais donc comme tu le sens et ne te tracasse pas , moi aussi j’en ai perdu des visiteurs , mais j’en ai gagné d’autres !!!
    bises

    • Un sourire pour toi aussi, Azalaïs. Je ferai comme d’habitude, ce qui me plaît.

      Les visiteurs vont et viennent, je le sais aussi. Il leur arrive de revenir.

      Ceux qui restent sont ceux qui m’offrent un vrai « partage ». J’aime les retrouver.

      Merci d’être parmi eux.

  36. Petite Elfe

    Je suis d’accord, avec les réponses écrites. Ne te pose pas de quesions. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et , inutile de te le dire, tu plais à …. énormément… Mais tu ne veux décevoir personne, ça je le sais. Pense d’abord à toi. Etre égoïste, ça fait du bien aussi. J’en sais quelque chose….

    • Je sais que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. Heureusement. Sinon, ce serait la preuve évidente d’un manque de personnalité.

      Mais, je n’aime pas décevoir, c’est vrai…

      Entre nous, je vais te faire une confidence : je ne crois pas que tu le sois… Je crois que tu commence seulement à te protéger, et tu fais bien.

      Passe une belle journée, Petite Elfe. Merci d’être là.

  37. Tjs ce souci de bien faire et cette peur de décevoir…On n’est pas à l’école, dona.Tu n’as aucun rythme à tenir, ni d’objectifs à tenir, ni de programme….Enfin, on ne te refait pas!!!Bises   VITA

  38. mbouillon

    Je viens de trouver par azar ton nom dans le Blog de Christian, et ça m’a choque un peu que t’appelles ansi. Après je suis rentre dans ton  Blog et j’ai vu ton amour pou le livre Don Quijote, je suis espagnole et j’ai vecu en Espagne, jusqua mon mariage avec un français, mort maintenant, et je suis revenue en Espagne; dans l?Ecole on nous obligée a lire D. Quijote, dans le bac aussi, et j’avais une idée d’un livre ennuyeux, jusqu’a un jour ou je me suis dit, il faut que je le lise au complet, et j’ai touve un livre merveilleux que ma fait rire et pleurer. Despuis je le reli souvant.
    J’aimée l’ilustration faite de d. Quijote et Sancho.
    .Dans ma jeuneusse j’eté bibliothecaire, volontaire pendant 9 ans dans un village espagnol, et en France j’ai colabore dans la Biblioteque parrosiale de Bagneres de Bigorre, et de Vielle. Tant es mon amour pour les livres. Mon amitie a partir de maintenant.   MARU 

    • Bonjour Maru,

      Sois la bienvenue.

      L’adresse que tu m’as laissée ne permet pas de se rendre sur ton blog, j’en suis désolée.

      Je mets le bon lien ici, pour qui voudrait aller à ta rencontre.

      http://marussia.blog50.com/

      J’aime bien ce que j’ai trouvé chez toi. Je reviendrai.

  39. Muad Dib

    Coucou Quichottine, je suis sûr que tu sauras trouver le bon dosage.
    Je te souhaite une très belle soirée.
    Gros bisous,

  40. Alors Quichottine , tu décides de faire le grand nettoyage de printemps en automne, c’est une saison de repos pour la végétation alors comme elle prends ton temps , on ne vit pas au même rythme à cette époque 
    Bonne soirée
    Bisous

    • Sourire… Merci, Urban, tu as raison, il faut prendre son temps !

      Même pour le grand nettoyage de printemps en automne !

      Bisous et bonne soirée à toi aussi.

  41. Ceux qui aiment venir même si ils ne mettent pas forcément tes coms lisent ce qu’ils ont envie ! c’est ça que j’aime chez toi, entièrement ou en partie on se regale autant !!!

  42. Sonya972

    je trouve ça bien de se remettre en question, jusqu’à maintenant j’ai apprécié ce que tu fais.  belle soirée Quichottine

  43. alors là pour moi peu importe le chemin que tu fera prendre à ton blog, du moment que je puisse y trouver un coussin tranquile pour y rêver avec tes histoires qui me ravissent et m’évadent de la réalité pas toujours belle. Je sais que dans un coin de ta tête les lutins y sont pour te conter leurs aventures et j’aime. Bigs bises pour une bonne soirée.

  44. Vividecateri

    Tu fais comme tu le sens! c’est le plus important… Non? bisous

  45. …et il est indispensable que tu sois toi-même avant ou sans goût, tu es celle qui me montre le chemin de la bibliothèque que parfois, j’en oublie le temps… Oui indispensable est le mot à dos d’escargot ou en volant sur ton bel destrier, peu importe, oui, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse comme aime répéter Betty et qui affectionne cette image. Elle reflète nos faiblesses, nos forces, nos envies ou gourmandises, nos peines mais elle me fait avancer.
    Laisse ta porte ouverte, une p’tite fille du prénom de Betty ira se lover quand elle aussi aura Kronos (géniale l’invention de Pierre-Louis;-).

    Un bilan? brrr et dire que je n’aime pas ce mot mais il te va bien, il t’a permis de faire le point. D’ailleurs le mien, de point. annonce ma sortie nocturne vers le pays des rêves. Je passerai faire coucou à tes illustrés après mes 3 jours de mutard
    grosses bises ensoleillés

    • Tu oublies le temps ? Chouette !

      Ici, il n’existe pas vraiment… Sauf lorsque le petit lapin d’Alice passe en courant… « en retard… »

      C’est lui qui de temps en temps me rappelle à l’ordre.

      Pierre-louis a des inventions extraordinaires ! Moi, j’adore !

      Une bizulle pour toi, miss Betty. Emporte-la, elle te rendra toute légère.

      À tout bientôt.

  46. Belle soirée à toi Quichottine