Attente (5)

Je sais, je vous avais dit « ce soir »… et rien n’est arrivé.

Je ne vais pas me justifier, parce que la vie, c’est comme ça, souvent.
Vous espérez pouvoir… et vous avez brusquement un grain de sable qui vient se mettre dans les rouages d’une machine bien réglée.

On ne devrait jamais « promettre » parce qu’il y a trop de de promesses non tenues, ou tenues en retard, parfois trop tard.

Si vous le voulez bien, venez me rejoindre là, pas si loin.

Il y a tant à voir, tant à lire, ici ou là.

Que le silence s’installe un peu en Quichottinie, ce n’est pas la mer à boire, c’est une étape nécessaire.

La fin de l’histoire sera là, très bientôt, c’est vrai, mais sans doute pas aujourd’hui, et peut-être pas non plus demain.

Il vous faudra peut-être attendre quelques jours, mais que sont quelques jours au regard de toute une vie ?

149 réponses à “Attente (5)

  1. Prendre le temps, c’est nécessaire, et le temps de l’attente est un beau moment aussi, celui où on invente, où on rêve, où on « hypothèse » …
    Et le silence a des vertus … J’espère en reparler, mais chut, j’écoute « les sons du silence » …
    Je sais que ton regard est là, Quichottine.
    Je t’embrasse bien fort.

    • Merci, Midolu.

      Je suis heureuse de t’avoir retrouvée, là, qui m’attendais.
      L’attente a tant de raisons !

      Je t’embrasse très fort.

  2. c’est pas grave, il y a toujours des imprévus dans une famille avec enfants et petits enfants. Déjà sans eux, il y en a aussi.

    Prends ton temps, moi….j’ai tout le mien !!!!

    Bises x 2 et bonne fin de semaine

  3. J’espère que tout va bien, pour toi Quichottine…

  4. L’important est que tout aille bien pour toi en ce moment…

  5. esta photo me gusta mucho….
    besos
    tilk

  6. Coucou Quichottine,

    La connexion est rétablie je passe te faire une grosse bise, je reviens te lire plus tard 🙂

  7. christine

    Prends tout ton temps ma Quichottine; la lecture n’en sera que plus belle; gros bisous

  8. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, ne t’inquiètes pas.
    Je te fais confiance pour dénicher ce grain de sable récalcitrant …
    Gros bisous et très belle soirée,

    Muad

  9. Mais l’attente parfois c’est délicieusement insupportable…

  10. Quichottine, j’espère que ce grain de sable est tout petit petit … et qu’il se dissoudra bien vite dans une plage de sable fin, doux …
    Bisous, en attendant bientôt,

  11. Qu’importe l’attente puisqu’on sait que c’est pour la bonne cause ? Les imprévus sont aussi des histoires qui passent à portée de notre vie. Pourquoi est-ce qu’au pays de Quichottine il en serait autrement.
    Ne suis-je pas moi même une passagère qui met du temps à revenir.
    Parfois, il est des promesses qui nous sont volées par des circonstances auxquelles on ne s’attendait…
    J’ai fait une jolie pause sur ton papillon. Je reviendrais donc
    J’espère que tu te portes bien…
    Bises

    • C’est vrai que tu prends ton temps, mais c’est ainsi qu’il faut faire. Nul ici ne doit se sentir « obligé ». Il n’y a pas de porte, pas de chaines, pas de verrou.

      Tu viens quand tu veux, tu es la bienvenue.

      Je vais bien, merci, Sonja.
      Bises à toi.

  12. ne t’inquiète pas ; on attendra le temps qu’il faudra!  ! on ne fait pas toujourss ce qu’on veut dans la vie! bisous

  13. Tu as tout prévu même les chaises … Alors attendons !

  14. Tu as raison, attendre un peu… quelques heures, quelques jours ou quelques semaine, c’est bien peu de choses au regard d’une vie. Alors prends tout ton temps, nous attendrons ton retour.
    Bisous à toi et doux week end, Syl

  15. Je vais t’attendre, le temps que les chaises se remplissent de nouveau du soufle et des cris de vie…..

    Bisous

  16. J’attendrai le jour et la nuit, j’attendrai toujours la suite du discours…

  17. Bonsoir Quichottine,
    Comme quoi les grands esprits se rencontrent
    Tu t’es mariée au Dorat…
    Alpho habite à 20 mn du Dorat…
    Nous y sommes passés cet été quand nous sommes allés à la ferme de la Brame à Oradour Saint Genest…
    En tous cas c’est une très belle région.
    A bientôt
    Bises

    • C’est une région magnifique ! J’adore… et je regrette de l’avoir quittée.

      Merci pour ces bons souvenirs retrouvés chez toi.

      Bises.

  18. mais ne t’en fait pas, on va attendre
    on fait ce que l’on peut mais pas ce que l’on veut
    Bisous ma douce Quichottine

  19. Au moins tu nous as trouvé plusieurs chaises pour nous reposer en attendant. Bonne fin de semaine.

    • C’est vrai… Il y a de la place pour ceux qui veulent bien me tenir compagnie.

      Bonne fin de semaine à toi aussi… mais ce n’est pas vraiment la même.
      Que de retard accumulé ici !

  20. Il reste des places!!! j’arrive!
    bon WE bises

  21. On attendra ma Quichott’, on sait bien comment nous rattrape les aléas de la vie.

  22. Le temps de l’attente permet d’apprécier davantage ce qui vient..Prends ton temps , chère quichottine!

  23. Hélas oui , à qui n’est-il jamais arrivé de manquer à ses promesses ?! pas à moi en tout cas – c’est bien vrai , la Vie c’est comme ça – on fait ce qu’on peut plutôt que ce que l’on veut et tant mieux si on avance lentement pourvu qu’on avance ! Je me suis promis de reprendre la lecture de Clément chez toi …je n’y arrive pas faute de concentration – je recherche beaucoup les musiques c’est à peu près ce qui me convient le mieux – tu veux que je te dises La Douce ? je suis une grosse paresseuse , fatiguée par la canicule , stressée par l’état du Pays et ma région en danger , les neurones faisant du tout terrain …manque de vraie solitude bienfaisante en fait …je t’embrasse  ;-))

    • Ne t’en fais pas pour Clément. Il t’attend ici, et au jardin… deux histoires qui se rejoignent un peu.

      Prends soin de toi, c’est le plus important, il ne faut pas céder à la fatigue et au stress, ce n’est jamais bon. Un peu de repos, un peu de musique (ça, c’est reposant) et, tu verras, tout ira bien pour les mauvais jours.

      Je t’embrasse.

  24. Je rejoins pleinement les propos de Gazou…
    Et dans cette attente, je te fais une grosse bise Quichottine 😉

  25. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, un petit clin d’oeil amical pour te souhaiter un très beau dimanche.
    Je t’embrasse,

    Muad’ Dib : http://muad-statues.over-blog.com

  26. Nous attendrons puisque tu a promis de nous l’écrire
    Gros bisous, Flo

  27. De temps en temps, il faut prendre du recul car le blog nous bouffe!!! Je suis « droguée » au mien et dès que je m’en détache pour « X » raisons, je me sens très mal au point que cela s »en ressente sur le confort de mes nuits. Il faut que je réagisse en positif sinon je vais couler.
    Je crois que toi aussi tu as besoin d’être « seule avec toi ».
    Bises ma chère Quichottine!

    • C’est vrai, cela m’est arrivé aussi.

      Maintenant, je n’hésite plus à m’éloigner. Mais j’avoue que vos mots me manquent quand je n’ai pas la possibilité de les lire.

      Bisous, ma chère Alrisha. Merci pour ta présence.

  28. On va attendre, quel mal cela peut-il bien faire si ce n’est que ça sera encore meilleur !
    Mais j’y pense … et si demain, je me faisais renverser par une voiture ou si je faisais une attaque fourdroyante … te rends-tu compte que je serais partie sans jamais savoir !!! Bon Ok, j’arrête

    Bon dimanche ma Quichottine
    Bisous

    • Ton attente a été récompensée…

      J’espère que tu n’as pas fait d’attaque en attendant, et que tu ne m’en as pas voulu…

      C’est vrai qu’il faut penser à tout.

      Belle journée à toi aussi, ma Léa.

  29. superbe photo très parlante et expressive

  30. Je suis pour l’attente : rien n’est plus ennuyeux qu’un plaisir sarisfait trop vite. Amitiés.

  31. Il est bon d’attendre parfois. Lutter contre son impatience. Apprendre la patience pour être sagesse.
    Quichottine, je me joinds à tes autres aminautes pour attendre la suite et fin de l’hsitoire… Qui n’est pas notre, puisque que Quichottine n’est pas en fin ; juste en  temps de pause pour se retrouver, pour profiter des choses et ceux qui l’entourent… pour enfin nous revenir, à nouveau, pleine de mots qui nous réchauffent, et de fantaisie qui nous illumine.

    A bienôt Quichottine.

    • Merci tout plein, AneverBeen, pour tout ces mots que tu déposes au creux de mon oreille quand je ne suis pas là, et pour ceux qui m’attendent aussi chez toi.

      Profiter de chaque instant de la paix retrouvée, c’est ce que je fais.

      Ta patience a été récompensée, la fin de l’histoire est là et une autre commence…

  32. je prends une chaise à coté de ce penseur face à l’eau, le temps passe et je n’en ai pas conscience devant le calme de cet endroit. T’inquiétes pas pour la fin de l’histoire je sais que le petit pillon est bien au chaud chez toi et que toute bonne fin doit murir lentement. Bigs bises, bonne soirée

    • Lentement.. comme le ragoût qui mijote sur les cuisinière à bois d’autrefois.

      Aujourd’hui, tout va souvent trop vite, mais la vie, elle, choisit.

      Passe une belle journée, Lili. Merci d’avoir attendu avec moi.

  33. Nous attendrons alors, tel la personne que nous voyons sur la photo.
    Prends ton temps Quichottine, moi aussi je vais à mon rythme.
    Pour le musée, il n’est pas très connu hélas et pourtant il contient des merveilles, des costumes anciens, des scènes interactives représentant le souper, les 13 desserts… toutes les histoires liées à la période calendale, c’est vraiment beau.
    Bises 

    • Cette visite m’a fait bien plaisir.

      Le santon qui représente le créateur du musée est fantastique !

      Merci encore de me l’avoir fait découvrir.

      Bises à toi, et surtout, continue de me faire rêver à ton ryhtme.

  34. Oh, je vois qu’il y a encore de la place, je vais m’installer un instant pour profiter de l’infini, un instant de paresse mais quel plaisir tranquille. Bises

  35. ah! combien de fois, je me suis assise sur ces chaises de la Promenade des Anglais ..dans un temps et un espace où j’aimerais bien retourner… mais hélas le temps ne suspend pas son vol…
    bises

    • Une étape de mon amie Anne lors de vacances en Corse.
      Lorsque j’ai vu sa photo, je la lui ai demandée tout de suite.

      Le temps ne s’arrête qu’ici, dans la vraie vie, tout va trop vite…

      Merci d’être là, Gaby. Bises.

  36. Bon lundi Quichottine
    Amitiés, Flo

  37. Comme j’étais à Yeur, en t’attendant j’ai de quoi lire. A+

  38. je promets quand même et j’essaie de m’y tenir le plus souvent. On a tous parfois un empêchement.

    • J’essaie de tenir le plus possible… mais ce sont parfois les délais qui s’allongent !

      Merci, Main Verte. Te retrouver a été un plaisir !

  39. je te souhaite une bonne semaine , bises

  40. Bonjour Quichottine !
    Tu as raison, rebelle-toi, ne te laisse pas imposer un rythme et des délais !

    Au fait, ça y est, j’ai fait mon billet de lecture pour le recueil Paysage Pluriel… C’est un tout petit billet car j’aime lire la poésie mais je ne sais pas en parler… C’est vrai, c’est quelque chose qui se ressent et souvent je ne parviens pas à expliquer pourquoi des vers me plaisent ou au contraire ne me plaisent pas… Heureusement que les artistes bénéficient souvent de critiques un peu moins rustres que moi !!!  

  41. Un petit coucou du soir Quichottine

    T’embrasse et te souhaite une belle nuit étoilée 😉

  42. coucou  je te souhaite une belle journée avec de gros bisous

  43. Je vois qu’il y a encore de la place, alors si tu veux bien, je viens m’installer à tes côtés afin de rendre mon attente plus agréable et je l’espère la tienne aussi.
    Bisous et douce semaine, Syl

  44. Bonjour,
    J’étais sur le blog de Charles Daney, et je vois un commentaire de Quichottine. Un tel nom ne s’oublie pas. D’autant plus que Don Quichotte ne me laisse pas indifférente, j’ai pour lui de la tendresse, beaucoup de tendresse. Je savais bien que nous nous étions croisées déjà quelque part. Et le hasard nous fait nous croiser ailleurs, tout à fait ailleurs, la vie est pleine de surprises !
    Oui, forcément, nous nous croisons dans la galerie de Joëlle !! Et qu’y a t’il sur mon mur, face à moi ?…. le DonQuichotte de Joëlle qui s’en va braver les moulins.

    Bonne journée !

    • Merci, Domi.

      Nous nous sommes croisées souvent. Je suis contente que tu sois là.

      Joëlle et Charles font partie de mes incontournables.

      Le Don Quichotte de Joëlle est une splendeur !

      Bonne journée à toi.

  45. A bientôt 🙂

  46. Bonjour,
    Dimanche, je me suis assise dans le Jardin du Luxembourg et j’ai regardé les petits enfants jouer avec les petits bâteaux sur le bassin, je n’attendais rien, je me suis régalée et émerveillée, cela m’a comblée…
    Bonne journée.
    D@net.

  47. Coucou ma belle, me revoilà, je pointe tout doucement le bout de mon nez après un été « bobo ». Bisous@++

    • Tu as pointé le nez pendant mon absence… Mais merci de l’avoir fait.

      J’espère que tu vas bien maintenant. Bisous, Marie !

  48. C’est bien pour ça que je met souvent des peut être, ou que je le suggére dans mes articles, ou quand je veux faire quelque chose. La roue tourne si vite, qu’on ne sait jamais quand ou si elle va s’arrêter au bon endroit 😉

    Bises quichottine. bien du coup moi j’arrive juste a l’heure huhu

    • J’aime bien cette image… C’est vrai, la vie est un peu un manège aussi… et l’on ne sait jamais où l’on va descendre.

      Bisous, Loralia. Tu es toujours là au non moment ! Merci.

  49. J’ai manqué toute l’histoire du papillon alors je vais la relire depuis le début en plusieurs jours. Bises

  50. Tu vois, je lis à l’envers, à contresens…Cela ne me dérange pas. J’aime bien te découvrir, à ma façon…Et comme je le disais dans mon autre commentaire, si je ne comprends pas tout, cela ne me dérange pas non plus, l’essentiel est, pour moi, de sentir, de  ressentir plus que de comprendre.
    Allez, ma Quichottine ( tu vois j’ai envie d’être un peu plus tendre quand je te sens triste ou affligée d’une quelconque manière) il y a des gens qui t’aiment même s’ils ne t’ont jamais vue avec les yeux…Et puisque « l’essentiel est invisible aux yeux »…

  51. Il y a trop de promesse non tenues..c’est un constat que je fais…depuis l’enfance et qui fait mal(selon la gravité du sujet bien sûr) aux petits et aux grands enfants que nous demeurons au fond de nous…

    • Merci, Angel… Je suis heureuse de voir que nous partageons les mêmes idées.

      Il ne faut pas faire des promesses que l’on sait ne pas pouvoi tenir.

  52. Voilà je m’étais arrêtée ici.

    Attendre mais certainement, quand il s’agit surtout de T’attendre.

    Je t’embrasse

  53. Juste envie de laisser un petit caillou…Et de te dire, comme Lmvie, que je t’embrasse.

  54. Je découvre ton blog par Petite Elphe et je pense revenir….
    Tu as raison, parfois, il faut savoir attendre
    Bisous
    Mirelie

  55. Juste un petit coucou avant de partir demain pour plus de deux semaines.

    Ne pas me souhaiter bonnes vacances en commentaires sur le blog car je ne veux pas qu’on sache à cergy que je ne suis pas là…. Beaucoup savent où j’habite.

    Bisous

  56. Si tu ne prenais pas ton temps, qui le ferait pour toi?

    Comme les terres qu’on laisse en jachère quelques temps afin qu’elles produisent mieux par la suite, je pense que l’esprit doit parfois se poser, se ressourcer, se nourrir avant de continuer sa route…

    Et puis…. c’est la présence amicale et bienveillante qui importe, inutile de vouloir gommer le silence à tout prix… il est parfois plus porteur de significations que les paroles..

    Que ce vendredi te soit doux Quichottine, moi, je t’embrasse bien amicalement. 

    • Merci, Renard.

      Tu ne peux pas savoir combien ta présence me touche.

      Le silence est important, c’est vrai.

      Bisous, Renard, de ce mercredi débutant (pour toi, ces mots qui me parlent de toi).
      Qu’il te soit doux.

  57. patdelapointe

    plus les jours passent, plus les années passent et plus je me ralenti. j’avoue : qu’enfin, j’essaye de profiter de la vie; j’avoue qu’enfin, j’essaye d’arrêter de courir, je m’avoue enfin que la vie mérite d’être respirer… prendre le temps est encore de nos jours un rare privilège…

    • Prendre le temps de l’amitié, je suis sûre que tu sais…

      Respire, Pat. Et assieds-toi un instant.

      Je suis heureuse que tu sois là. Merci.

  58. annielamarmotte

    si on attend c’est souvent que ça en vaut la peine quand rien ne vous y oblige….

  59. The mentalist

    Depuis la maladie, j’ai appris la patience…et la cultive jour aprè jours…
    A bientôt…

  60. T’inquiète pas
    On t’attend,
    Ce n’est qu’un moment
    Une halte
    La patience

  61. J’aaaaaaatttttteeeeeeennnnnddddddddsssssssssssss;   VITA

  62. Petite Elfe

    J’espère en tout cas que ce n’est qu’un grain de sable comme tu dis. Par conséquent, c’est tout petit… et surtout, pas trop grave. Mais parfois il suffit de peu de choses…
    Et de toute façon,  tu n’as aucune raison de te justifier, absolument aucune. A très bientôt.

    • Juste un grain de sable, Petite Elfe.

      Mais je suis heureuse que tu sois là pour m’aider à m’en débarrasser.

      Merci.

  63. KERFON LE CELTE

    Il suffit de se dire qu’une pendule arrêtée est à l’heure deux fois par jour…

    Bon ouikande à tous…

    KERFON LE CELTE

  64. il suffit juste de savoir ce qu’on attend; parfois on attend , on attend, un grand vide s’installe mais on ne sait pas trop avec quoi le remplir! Alors on s’agite en tous sens, on jardine, on cuisine, on répond à des consignes qui ne nous intéressent pas du tout, on répond à un tas de sollicitations ridicules juste pour nous prouver que nous sommes encore là, pas déjà partis dans un ailleurs où personne ne viendra jamais nous rechercher
    Bises Quichottine et ne publie pas trop d’attentes sinon, nous non plus nous ne saurons plus ce que nous attendons! (excuse moi, tu sais comme je suis, je dis trop souvent ce que je pense, c’est un vilain défaut je sais mais je n’y puis rien!)

    • Tu as raison, Azalaïs.

      Il y a ces moments où l’on hésite. Ou l’on est soi-même en retrait, à chercher.
      Je ne sais pas ce qui m’a fait changer d’avis. Mais dans ce méli-mélo de mots qui m’interpelaient, il y avait les tiens.

      Merci.
      … et continue à dire ce que tu penses, c’est ainsi que je t’apprécie.

  65. Il suffit de ne pas se fixer sur son espoir et on n’est pas déçu

    • C’est tout à fait ça !

      Merci pour cette recette à appliquer de toute urgence quand on attend. Laisser venir ce qui doit arriver…

  66. Mon chat se prélasse… J’ai eu votre commentaire par ma messagerie mais il ne s’est pas inscrit en commentaire : une attente insatisfaite, sans doute; Over-blog bigue beaucoup en ce moment, prend son temps pour inscrire un envoi, un peu comme le chat dont on dit qu’il ne se lève que pour aller se coucher (sur votre lit de préférence)

    • Over n’arrête pas de débloguer en ce moment

      Et, même si j’en plaisante, je trouve que c’est dommage pour les relations que nous pouvons entretenir avec nos visiteurs.

      Je crois que là aussi, il faut s’armer de toute la patience dont nous sommes capables.
      Je suis sûre que ça va s’arranger. Les responsables y travaillent.

  67. souvienstoi

    je viendrais bien apprécier cette mer qui  ondule sa beauté  et contempler  ce sublime décor !   bise  amitié

  68. Ydhista Lévisoïtin

    Bonsoir,
    Comme l’on dit bien loin d’ici : hier est passé, demain est un mystère et aujourd’hui est un cadeau, c’est pour cela qu’on l’appelle le présent, alors profitez bien de ce présent, le reste attendra.

    • Je ne connaissais pas ce proverbe.

      Le présent est un cadeau, c’est vrai. Savourons-le.

      Passez une belle journée. Merci.

  69. J’ai pensé à toi hier, j’ai croisé un moulin
    Très bon lundi Ma Quichottine

  70. annielamarmotte

    Bonne journée Madame Quichottine…… on attend sagement

  71. on peut venir à plusieurs ! il y a beaucoup de chaises vides ! bizz

    • C’est vrai… et c’est tant mieux ! Tu imagines s’il fallait attendre debout comme à la poste ?

      Ici, ce serait insupportable !

  72. Ma douce il y a erreur dans ton lien, il manque le « e » final de quichottine

    • Merci infiniment… J’ai corrigé !
      Heureusement que tu n’es pas tout à fait « hors écran ». Je ne clique jamais sur mon propre lien…

  73. un petit détour par ta salle des pas perdus pour te dire qu’il y a une grande différence pour les fidèles entre un blog que l’on ferme ou que l’on met carrément en pause et un blog où l’on dit que l’on attend et que l’on fait attendre, c’est un peu comme l’amoureux qui fait attendre sa belle sans lui donner aucune explication, il se la garde en attente pour après pour une autre fois et elle, elle espère, chaque jour, elle attend elle aussi son ami qui ne vient pas juste parce qu’il lui a dit « attend »
    bises Quichottine

    • Merci, Azalaïs.

      Tes mots font partie de ceux qui ont conduit ma réflexion.

      Tu as tout à fait raison.
      Merci d’avoir été là pour moi. Tu trouves toujours ce qu’il faut dire au moment où je suis en train d’hésiter. Je t’en sais infiniment gré.

      Bises à toi.

  74. mamalilou

    Dans l’attente…
    et sans justification nécessaire…
    no problemo
    bisou d’accompagnement d’un silence sur la partition

    • Merci pour ce passage, Mamalilou.

      Ce bisou d’accompagnement de silence était parfait !

      Bisous pour toi, passe une belle soirée.

  75. Ah si on pouvait échapper aux contingences ! parfois c’est désespérant ! je suppose que la première à regretter cela, c’est toi.Je ne sais pas comment tu arrives à gérer ton blog de la façon qui est la tienne, sans être dépassée.Belle soirée pour toi et bises.

    • Il m’arrive de l’être… Le contraire serait étonnant.

      Je prends du retard dans mes réponses… comme tu vois ici.
      Ensuite, je rattrape.

      Belle soirée pour toi aussi, Morsli.