Les rêves de novembre

Ma boîte aux rêves a failli tomber dans l’oubli, et, pourtant, je n’ai pas arrêté de rêver en me rendant sur vos pages…

J’y ai seulement moins mis de ces pillules que m’avait offert Clo.

Au mois de novembre, je me suis régalée, vous pouvez toujours essayer.

13.11.08 : La valse des mantas

  • Se laisser entraîner dans le monde magique d’Orion.

15.11.08 : Les caresses des yeux

  • Lire Auguste Angellier avec Florence.

22.11.08 : Pleine lune

  • Se laisser entraîner dans la magie d’un merveilleux conte de Noël avec Azalaïs.

28.11.08 : L’étoile du sapin

  • Rêver d’ombres japonaises avec Mimisan.

29.11.08 : Les caprices du génie

  • Un voyage à Paris avec Opium

Et puis, pour se souvenir, les premiers mois de ma Boîte à rêves.

01.10.08 : Les rêves du mois de septembre

01.11.08 : Les rêves du mois d’octobre

8 réponses à “Les rêves de novembre

  1. merci encore, je viens d’aller valser chez les mantas, que de beaux souvenirs qui remontent, merci à toi, merci à quichotte d’avoir si bien guidé mes pas … ça fait du bien, crois moi

    • C’est vrai que j’avais trouvé le billet d’Orion magnifique !

      Je te crois… Merci de m’avoir accompagnée dans mes rêves.

  2. Deux ans… le temps file !
    Azalaïs, des propos parfois trop vifs, je n’allais plus chez elle depuis un moment.
    Mimisan, j’aimais ses articles, il y a pourtant longtemps que je n’y suis pas allée.
    Yvon, j’avais adoré son article et j’ai toujours autant de plaisir à me balader chez lui.
    Je viens de lire « Les caresses des yeux », c’est un beau texte sur lequel on aimerait mettre de jolies photos  ^_^  

    Quichott’, je te souhaite une belle fin de semaine.

    Gros bisous

    • À une allure vertigineuse…

      Je pense que Florence ne t’en voudrait pas de prendre le poème d’Auguste Angellier pour l’illustrer… Je sais que tu saurais le faire de bien belle manière et je serais heureuse de le lire chez toi.

       

      Azalaïs est une écorchée vive, mais j’aime ce qu’elle écrit. Elle et Polly me touchent beaucoup.

      As-tu lu l’autoportrait de l’instant de Polly ? Elle aussi a arrêté d’écrire sur son blog, depuis la fin du mois de janvier dernier, mais, elle a bien voulu répondre à la demande de la Petite Fabrique d’écriture et a publié ce billet, comme tu le faisais pendant un moment, en l’antidatant. Je pense que ce texte te plairait… Mais tu me diras, si tu as un peu de temps devant toi à un moment.

      Mimisan, j’y vais trop rarement. Pourtant, j’aime aussi.

      Yvon, oui, je te croise souvent chez lui. C’est rassurant de penser que tu te promènes encore, rassurant de savoir que tu prends un peu de temps pour toi aussi. Tes articles sont toujours aussi beaux et agréables à lire.

       

      Merci infiniment d’avoir choisi cette page pour te poser dans la bibliothèque. Cela me touche vraiment.

      Je t’embrasse très fort, Kinou. Passe une belle fin de semaine toi aussi.

       

       

  3. Effectivement, Florence ne m’en voudrait sûrement pas de lui piquer le poème, mais la descendance  d’Auguste Angellier, peut-être  ;-Þ

    Chacun peut se retrouver dans ce portrait de Polly, il y a tant de contradictions en nous, selon les jours, nous sommes tous un peu Jean qui pleure et Jean qui rit.

    Je me promène de temps en temps, difficile de délaisser certains blogs et même si je ne dépose pas toujours de commentaires, je vais lire  😉

    Bon début de semaine, je t’embrasse Quichott’ ^_^

    • Je ne sais pas… tu pourrais demander peut-être l’autorisation à ceux qui s’occupent de son fonds ?

      (Tu me charries, là, je sais, mais j’ai été traumatisée par ce qui est arrivé à Muad.)

      Tous un peu souriants, rêveurs, ou nostalgiques… ou pire encore…

      Mais certains mots émeuvent plus que d’autres, je le crois.

       

      Merci de te promener ainsi… et merci d’être revenue.

      Bon début de semaine à toi aussi, Kinou. Je t’embrasse fort.

       

  4. Tiens c’est marrant ça, je vais aller voir tes proposition. L’étoile m’attire bises

    • As-tu aimé ?

      J’ai délaissé cette boîte à rêves, mais je pense que je la remettrai en service un jour ou l’autre…

      Merci, Katara.