Simplement Moi

Cadeau de S.YO
Je sais que si j’attends trop longtemps, je vais oublier…
… C’est vrai que parfois, à force de rêver, ma réalité se perd dans les méandres de mes pensées, dans les allées de la bibliothèque, aussi.

Alors, je n’attends pas.

J’ai eu beaucoup de cadeaux, ici ou là, des messages qui m’ont fait rêver.

(C’est important pour moi, vous le savez.
J’ai même désormais, depuis, hier,
une « Boîte à rêves » où vous pouvez vous servir !)

J’ai eu des mots, des images (ici la version du Quichotte de Otavio Ocampo dans le message de S.YO), et même des poèmes… des acrostiches. Il faudra que je vous les montre.

Mais, dimanche, j’ai eu de la visite… Un poème pour moi, pour ma bibliothèque. Des vers en espagnol, qui venaient de si loin qu’ils avaient failli se briser en route. Heureusement qu’ils étaient bien enveloppés dans leur couverture de nuages.

Vous ne saviez pas qu’ils servaient à cela, les nuages ?
Lorsque le vent les pousse très haut, au-dessus des montagnes et par-delà les flots, il faut les protéger, ces mots, ceux qui s’envolent !
Les écrits voyagent par la poste, mais les paroles ? Les chansons ? Les poèmes que l’on dit d’une voix si légère, presque en chantant….

Eh bien ! Vous le savez, les paroles s’envolent !
Et c’est le vent qui les emporte…

C’est lui qui me les a apportés.

“Noche de misterios
Luna de travesuras
Biblioteca a solas
Van y vienen
Chiquititos y gentiles
Los pequeños y juguetones
Duendes
de la señora Quichottine
Dando saltos,
Dando brincos
De libro en libro
Iluminan las palabras
Despertando nuestro sueños
Niños nos volvemos
Y atrapados en cascadas de colores
Viajamos en el tiempo y en el espacio
Por Bosques , montañas y lagos
¡Qué algarabía en la sala!
A oscuras
Azules, verdes
Y algunos rosas
Apenas perceptibles
Se esparcen en los estantes
De la biblioteca
Chillan, cantan
Y cuando la lámpara de arena se apaga
y los ojos de la dueña se abren
vuelven galopando a su lugar
contentos de las aventuras
que aparecerán
En la bella historia
Que mañana
nuestra amiga
Nos contará.”

“Simplemente yo” (S.YO) para ti sin pretensión

C’est joli, vous savez… il faudrait presque imaginer les lutins de la forêt se donnant rendez-vous dans la bibliothèque, pour y fêter la fin de l’été.

Je vois que parmi vous, il y a des jaloux qui font grise mine. Il ne faut pas, vous savez bien que, tour à tour, je parle de chacun de vous.

Ah ?

C’est vrai ?…. Je me suis trompée, ce n’est pas de la jalousie, c’est un malentendu !

Forcément ! D’habitude, je ne mets pas ici de poème en espagnol…

Mais si ! C’est déjà arrivé, en espagnol, même en Portugais !… et même en allemand aussi, dans un ou deux commentaires.
Parce qu’un poème, ça ne se traduit pas… Sauf par les « vrais traducteurs », ou ceux qui savent le faire.

Comme Charles Baudelaire lorsqu’il traduisait les « Histoires extraordinaires » d’Edgard Poe… ou comme André Maurois qui a fait une magnifique interprétation de « Tu seras un Homme mon fils« … Je suis sûre que vous avez tous lu, un jour ou l’autre, ce poème de Rudyard Kipling aux multiples versions.

Que faire ? Me voilà hésitante…

Alors, Quichottine !
Tu nous le traduis, ce poème ?

Voilà, voilà !
C’est comme si c’était fait… Mais j’espère que S.YO ne va rien dire si je n’ai pas bien traduit…
Ce n’est pas si facile, ce n’est pas mon métier !… et, comme d’habitude, j’ai un peu modifié, joué avec les mots du petit lutin bleu !

Nuit mytérieuse
Lune trompeuse

Bibliothèque esseulée

Vont et viennent
minuscules diablotins
gais lurons à l’air mutin
les lutins
de Dame Quichottine

Trois petits sauts par ci
et quatre bonds par là
de livre en livre
illuminant les mots
et réveillant nos rêves

Nous devenons enfants
emportés par des cascades de couleurs
nous voyageons dans le temps et l’espace
par bois, monts et lacs

Quel chahut dans la salle !

Dans l’obscurité
bleus et verts
et quelques roses
à peine perceptibles
s’éparpillent sur les étagères
de la bibliothèque

Ils poussent des cris, chantent à tue-tête

Lorsque s’éteint la lampe du marchand de sable
et que s’ouvrent les yeux de notre hôtesse
ils rentrent chez eux au galop
contents des mille aventures
que l’on découvrira
dans la belle histoire
que demain
notre amie
nous contera. »

Simplement Moi (S.YO), pour toi, sans prétention.

Voilà… Pardon pour cette « version quichottine » de ton superbe poème, Simplemente Yo !
Merci !

82 réponses à “Simplement Moi

  1. quichottine et syo dans un même article je suis gâté…
    c’est aussi un cadeau pour moi en quelque sorte..
    que placer que alegria
    besos
    tilk

    • C’est moi qui suis gâtée, tu sais, S.Yo qui me donne un poème, et toi qui viens le lire en premier !

      Merci, Tilk !

  2. J’aime beaucoup les paroles protégées dans un écrin de nuages et portées par les vents.
    Très joli poème, merci de l’avoir traduit sans quoi… nada
    Des bisous ma Quichottine

    • Je ne suis pas sûre que tu n’eusses rien compris… (sourire)

      Mais je suis contente d’avoir pu en faire une version qui me convienne, à moi, et qui te plaise, à toi.

      Bisous à toi aussi

  3. Merci pour la traduction, ça valait le coup.

  4. Très belle traduction, c’est dommage je ne comprends pas l’espagnol mais je sais que tu as été fidèle au poème. BIses

    • J’ai fait ce que j’ai pu, j’ai essayé d’en garder l’esprit, si je n’en ai pas conservé toute la lettre…

      Merci d’être là, Eglantine !

  5. Et dire quichottine qu’on s’est manquées….. J’étais de dos… J’écoutais sagement les discours , je les enregistrais avec mon petit APN et mon époux était derrière et prenait quelques photos. J’espère qu’on va pouvoir enfin se rencontrer. Bises

  6. un Quichottine internationale…

  7. Je ne trouve pas les mots, tellement cela m’émeut…Car c’est vraiment beau chez toi

  8. c’est vraiment superbe on te vois réellement en le lisant 🙂
    big bisous

  9. Il est très bien ainsi !!! Merci

    Bises x2

  10. c’est aussi la chanson qui m’est venu dans la tête…..

  11. Effectivement ca fait très plaisir de recevoir uen telle pensée 🙂

  12. C’est tres beau ! merci a toutes les 2 
    je comprends que tu ais de la memoire, tu l’entretiens bien !
    On ne memorise bien qu’avec le coeur je crois. 
    Le phenomene de mnésie fonctionne plus avec l’affect en quelque sorte.
    On memorise ce qui nous touche vraiment.

    C’est une histoire extraordinaire en quelque sorte !  

    • Merci pour ta visite, Félix !

      On obtient toujours de meilleurs résultats pour ce que l’on fait de bon coeur !

      … Et oui, tu as trouvé ;-)))

  13. J’aime le style De S.YO. elle a quelque chose de particulier, qui atteint le coeur…Quant à moi, laisse-moi te preparer une surprise

  14. Magnifique le poème de SYOEt il te va si bien,merci pour la traduction mais je vais bien arriver à apprendre un peu d’espagnol à force de vous lire

  15. Magnifique poème ..et tu as bien fait de traduire car je pensais que c’étais toi qui sautillais au lieu des lutins!..quoique…! Biz***~~

  16. Quichottine, muse des poètes. A+

  17. Joli poème..qui doit être chantant quand il est dit en espagnol…une langue que j’ai commencé à apprendre mais dont malheuereusement j’ai un peu tout oublié…jolie traduction…bravo à l’auteur de cette petite merveille….bisous à Yo et à toi…

  18. Bonjour Quichottine
    C’est joli l’expression  » une boîte à rêves » et je m’en retourne le coeur joyeux..juste à cause d’une expression !!
    Bonne fin de journée à toi !
    A+++++++++++++++

  19. Très beau poème, bravo à S.YO… merci pour la traduction mon espagnol n’est pas tout à fait au point (ni à la virgule d’ailleurs hihihi)

    Besitos Quichottine 

  20. bel hommage. je ne peux juger de la traduction.Je te fais confiance,tu y a mis ton coeur et ton talent.Bises  VITA

    • Je crois que j’ai fait comme si c’était moi qui l’avais écrit… Je suis contente de voir que ma traduction a plu à S.YO… Il faut dire que c’est plus difficile lorsque l’auteur peut venir se plaindre (sourire)

      Merci d’être là, Vita !

  21. Je ne sais pas l’espagnol, puisque j’ai appris l’allemand moi, étant suisesse, mais euh, je reconnais quelques mots! ^^
    Merci à S. Yo et toi pour le poème, il est magnifique! Alors, voilà, je ne peux pas saisir l’original, mais ta version me plaît beaucoup! Et je pense que tu as traduit avec ton coeur et ta franchise alors c’est bien ce qui compte.
    Soyons de petits lutins joyeux qui dansent au son de la vie!
    bisous

    • Tu as raison, Zarbifa’. J’ai fait au mieux, et tu vois, là, je suis contente parce que S.YO est passée aussi, et que ma traduction lui plaît. Elle est parfaitement bilingue… alors, j’appréhendais un peu ;-)))

      Tu veux faire partie de mes lutins, Zarbifa’ ? Je vais y penser…
      …mais je te laisserai le soin de t’occuper du son !

  22. coucou, je préfère le second, la vversion traduite (lol)
    J’ai beaucoup de retard avec ces bugs
    Bisous

    • Tu n’es pas la seule à avoir du retard, il va falloir que je fasse aussi un « passage rapide » si ça continue ! (sourire)

      Merci d’être passé quand même !

  23. Je ne lis pas l’espagnol alors je ne sais pas ce que la « version quichottine » a rajouté a ce mignon poème, j’aime la lampe du marchand de sable qui vient éclairer ta bibliothèque et je m’imagine bien ces facétieux lutins vagonbondants de ci de là.
    Bises
    Santounette

    • J’ai aimé le poème de S.YO, beaucoup… Tu sais, il chante… alors, j’ai essayé de le laisser chanter en français aussi.

  24. hello,
    suite à ton commentaire concernat les fenêtres publicitaires sur mon blog,j’avais déjà remarqué le problème chez moi  mais comme personne ne m’en parlait, je pensais que c’était liè à mon micro.
    je pense que j’ai installé des cochonneries dans les petits gadgets que l’on te propose pour améliorer ton blog (compteur , pendule et autres widgets…).
    j’ en ai desinstallé quelques uns que je soupconne plus fortement que d’autres  d’être à l’origine de cette pollution.Espérons que cela soit efficace.
     bonne journée
    @ bientôt

    • Il y a quelques blogs où cela se produit, c’est vrai que c’est désagréable…
      Surtout si ce n’est pas voulu !

      J’espère aussi que ce sera mieux. Tu dois perdre des visiteurs avec ce genre de problème…

      Merci pour cette réponse. Bonne journée à toi aussi

  25. C’est sûr que ce n’est jamais facile de traduire, alors on appréhende toujours dans ce genre de situation. Mais cela a plu à l’auteur, non je devrais dire touchée, tu as offert un beau cadeau en retour…
    Je veux bien être un lutin (cool, j’aurai un petit bonnet ^^), mais alors, si je dois m’occuper du son, heureusement que tu me préviens, va falloir que j’y réfléchisse!
    bisous

    • Chouette ! Un lutin pour ma bibliothèque… Il va falloir que tu choisisses ta couleur, mais prends le temps… Tu sauras ensuite pourquoi il te faut choisir.

      Bisous, Zarbifa’

  26. voilà ce que j’aime
    à venir flâner comme ça chez toi, comme chez certains bouquinistes, tu repars avec l’édition rare (pour toi) que tu ne savais même pas que tu cherchais en y entrant.
    en me relisant un peu compliqué à comprendre peut être mon raisonnement?
    bonne soirée

    • Non, je comprends tout à fait ce que tu veux dire, et j’en suis très touchée. Merci, Pol.

      Bonne soirée à toi aussi

  27. Ce n’est pas mal en fait de le publier dans sa langue d’origine pour les révisions.
    Je préfère quand même la traduction, mervielleux poème tout en douceur.
     Quichottine, heureusement que tu as mis un lien car ce billet m’avait échappé!
    Je t’embrasse fort, belle journée.
    Dame Sophie

  28. ah bah caalors
    moi qui suis llée chercher mon » espagnol  » au fond de mon cerveau , il y avait la traduction , zut alors !
    bon j’aimerai bien que tu m’écrives une petite histoire de lutin bleu pour ma ptite Ema parce que moi j’ai plus de ressources pour lui raconter des nouvelles !elle les boit comme du ptit lait les histoires , je suis contente elle aimera lire !
    bisous d’iris

    • Mais non, Iris, pas « Zut »… C’est bien de faire appel à ses souvenirs, cela évite qu’ils disparaissent !

      Il  y aura d’autres histoires pour Ema… Je suis contente pour toi que les histoires lui plaisent.

  29. le naufragé

    bibliothéquaire et muse

  30. Les paroles s ‘envolent, et les nuages enrobent les mots qui viennent se poser dans ta bibliothèque…
    Un billet tout en douceur ce matin, je lis, je m’imprègne, je suis bien.
    Merci à S.Yo, merci à toi sans qui S.Yo n’aurait pas fait voler ses mots.

    • Je suis contente de te retrouver là, Polly, tu le sais bien… et je suis heureuse de voir que tu es bien.

      S.Yo n’a pas besoin de moi pour faire voler ses mits, mais j’ai bien aimé qu’elle le fasse aussi, ici.

      Je t’embrasse fort, Polly

  31. C’est vraiment magnifique …

  32. superbe poème! et le chahut des petits lutins est un petit bonheur…

  33. Quel bel hommage! Comme quoi les vers peuvent franchir les frontières en étant mis à l’honneur dans ta bibliothèque.
    Gros bisous Quichottine!

  34. Tu t’es bien débrouillée pour la traduction….c’est aussi beau a lire en espagnole que traduit..et on ne pouvait pas rêver meilleurs mots pour ta bibliothéque 😉

    Bises quichottine ^^

  35. Ouf, OB a enfin fini ses caprices …
    super beau !!!
    Bon mardi ! Bisoux.
    dom, de retour …

  36. Comme Iris ! J’ ai torturé ma cervelle pour la traduction …. et capitulé en pensant que tu l’ aurais faite. ET tu l’ as faite !
    Mes méninges surmenées par leur gymnastique inhabituelle n’ ont pas compris tout de suite que c’ était LA traduction… lol
    A part ça c’ est un poème magnifique. Plein de belles images.
    Cadeau inestimable que celui-ci.
    Bisous ma Quich’

    • Morte de rire… Clo ! Il faut vraiment que tu te reposes… 😉

      C’est vrai, j’aime beaucoup ce poème. Je trouve qu’il va très bien dans la bibliothèque !
      … Je vais devenir une enfant gâtée si j’ai trop de cadeaux…. Tu ne crois pas ? (sourire)

      Bisous, ma Clo

  37. Et bien bravo à Yo ! C’est exactement comme ça que je les voyais tes lutins mutins ! ;o))

    Bonne fin de journée Quichottine
    Bisous

  38. OH la la la quelle belle surprise, je reste sans voix…

    muy emocionada Quichottine, la verdad no me la esperaba. Me gusta escribir para los demas pero soy bastante discreta…

    La verdad que llegar del trabajo super cansada y encontrarme con esta nota pues me da mucha alegria

    Un besote grandote.

    Ta tradution parfaite on ne pouvait pas demander mieux 🙂

    • J’espère que ta sensibilité n’en souffrira pas…

      J’aime aussi écrire pour les autres, lorsque ce qu’ils publient m’ont touchée davantage, c’est ainsi que je le leur fais savoir…

      Je sais que tu ne l’as pas fait pour que je le publie, mais je trouvais qu’il allait bien dans la bibliothèque…

      Fui yo la que se emocionó ayer con tu poema… Muy agradecida.

  39. Passage rapide!
    Bonne soirée bises!

  40. On peut être enfant gâté sans pour autant être capricieux 🙂
    Et puis, tu les mérites ces cadeaux !!!
    Mille bisous sœurette

  41. Rainette

    Je suis ravie d’être passée sur cet article car d’une part ça m’a permis de relire un peu d’espagnol que je ne pratique presque plus et d’autre part car j’ai tout compris sans lire la traduction. Un poème plein de douceur pour une Quichottine qui est de la guimauve pour nos coeurs.

    Bises à toi.

    • Merci… J’aime beaucoup la guimauve 😉

      Bisous, Rainette ! Je suis contente que tu n’aies pas eu besoin de traduction.