Et Sancho pensa…

Don Quichotte est toujours présent dans ma bibliothèque, plus ou moins, selon les jours… Depuis la fin du chapitre dix-huit, je n’ai pas rouvert mon grand livre !

 

Mais que se passe-t-il donc, Quichottine ?
Tu ne l’aimes plus, ton chevalier depuis qu’il a perdu ses dents ?

 

Mais non ! Il n’a pas perdu toutes ses dents, il lui en reste quelques unes que Sancho a comptées, décrites… comme il devait le faire… Sancho est le valet, l’écuyer, pourquoi ne serait-il pas aussi le médecin et le dentiste ?

Moi, à la place de don Quichotte, je me méfierais…

…Ne dit-on pas « mentir comme un arracheur de dents » ?

Il est vrai qu’à l’époque, la médecine…

 

(Eh bien quoi ? Je n’ai pas le droit d’utiliser de points de suspension ? Si vous voulez avoir un aperçu de ce que pouvait être la médecine au temps de Cervantès, il vous faut aller relire Le Médecin malgré lui, de Molière… ou même Le Vilain mire, dans les fabliaux du Moyen Âge !)

 

C’est vrai, je digresse encore et si je continue ainsi, vous n’aurez rien de ce chapitre dix-neuf que je suis censée entamer aujourd’hui !

 

Nous avons donc laissé don Quichotte et Sancho, ce dernier précédant le chevalier et lui racontant quelque chose que nous n’entendions pas, au moment où ils venaient de se sortir, tant bien que mal (et plutôt mal que bien) d’une bataille où le chevalier affronta seul deux armées… de moutons ! Lapidé par leurs bergers qui s’enfuirent sans demander leur reste une fois l’assaillant mis à mal, notre héros est remis en selle par Sancho… qui a perdu dans la bataille le sac, non, le bissac qui contenait toutes les provisions !

 

Le résumé est succinct mais vous pouvez toujours vous reférer aux épisodes précédents !

 

Le titre :

 

Des ingénieux propos que Sancho tint à son maître, et de l’aventure arrivée à celui-ci avec un corps mort, ainsi que d’autres événements fameux

 

Le corps mort… nous verrons plus tard, mais, à mon avis, ce sera encore une aventure à la mode cervantine ! Ce qui nous intéresse ici, ce sont les propos de Sancho. Aujourd’hui, c’est mon titre : « Et Sancho pensa« …

Vous avez remarqué ? Dans certaines versions, le nom de famille de Sancho s’écrit « Pança » et dans d’autres « Pansa« , comme en espagnol. Moi, ici, je joue sur les mots et ce « Pansa » de Sancho, qui nous dit beaucoup en quelques lettres, je le transforme en « pensa », parce qu’il est bien vrai que c’est ce qu’il fait, Sancho, au début du chapitre dix-neuf !

 

Il me semble, seigneur, que toutes ces mésaventures qui nous sont arrivées depuis quelques jours doivent être la peine du péché que Votre Grâce a commis contre l’ordre de sa chevalerie, en manquant d’accomplir le serment que vous aviez fait de ne pas manger pain sur nappe, ni badiner avec la reine, ni tout ce qui s’ensuit, et que vous aviez juré d’accomplir jusqu’à ce que vous ayez enlevé cet armet de Malandrin, ou comme s’appelle le More, car je ne me souviens pas très-bien de son nom.

 

Toutes ces mésaventures à cause d’un péché qu’aurait commis notre héros ?

Vous y croyez, vous ? Non ?

Pourtant, don Quichotte a bien dîné, plusieurs fois même, dans des auberges, il a lutiné Maritornes (elle n’était pas de premier choix, mais la nuit tous les chats sont gris, n’est-ce pas ?… de plus il croyait que c’était la fille du châtelain, il n’avait donc pas tort !)… il a bien commis tous ces péchés !

 

Mais si vous croyez qu’il va l’admettre en baissant la tête, vous vous trompez cruellement !

 

Tu as vraiment raison, Sancho, répondit don Quichotte ; mais, à vrai dire, cela m’était tout à fait sorti de la mémoire. Et tu peux bien être assuré de même que c’est pour la faute que tu as commise en manquant de m’en faire ressouvenir à temps, que tu as attrapé l’aventure de la berne.

 

Vous voyez bien ! C’est encore de la faute de Sancho ! Il n’avait qu’à être, en plus du valet, de l’écuyer, du médecin, de l’apothicaire, du barbier… et tout et tout, la mémoire du chevalier !

 

Vous me direz que c’était bien pratique !

Il n’y avait pas d’agenda, de petits carnets où noter ce qu’il fallait faire, de…

Ce serait rigolo ! Vous imaginez don Quichotte sortant de son armure son dictaphone, le confiant à Sancho qui devrait ensuite mettre à jour l’agenda électronique de son maître…

Quels seraient les outils des héros du XXIe siècle ?

 

Là, il n’en est pas question et cet argument peut toujours être contesté. Sancho n’a rien juré, lui, ce n’est que le valet. Mais don Quichotte prévoit aussitôt d’acheter des « dispenses » pour pouvoir continuer à pécher sans crainte qu’il lui en coûte d’autres désagréments !

 

Vous saviez que c’était possible, autrefois ?

 

Je me demande s’il y avait un barême… et si l’on allait à l’église comme on se rendait au marché, pour acheter le droit de passer outre et ne point se plier aux dix commandements !

 

Toujours est-il qu’ils en sont là, et qu’ils ont faim, très faim, au moment où soudain tout bascule !

Le soleil se couche, il fait nuit, et…

 

– Hou hou ! Où es-tu Quichottine ? Tu vas t’arrêter là ? Mais c’est pas vrai, ça !
Tu ne peux pas nous faire attendre ainsi !
Surtout que maintenant que Davy t’a confié son Quichotte, tu ne peux pas le laisser là en plan, au milieu du chemin !
Si ?

– Eh bien si, justement ! Pour que vous puissiez l’admirer à votre aise !
Le voilà !

Davy Durand_25/03/08

Merci, Davy !


PS du 27 mars à 12h.

Merci aussi à Azalaïs qui m’a gentiment fait remarquer que je n’avais pas remercié tous ceux qui sont allés appuyer ma demande auprès de Davy…
C’est vrai, vous avez été nombreux à aller chez lui, à le prier, que dis-je ?… à l’implorer de bien vouloir me prêter son chevalier…
Alors, merci à vous tous :
Azalaïs, Bigornette, Chana, Gazou, Guthin, Liza, Martine, Muad, Orane, PB-R, Plume, Polly, Siratus, Val’r… et peut-être d’autres car je n’ai pas comptabilisé tous les articles ni les commentaires qu’il a reçus hier.

J’espère seulement que ce que vous avez découvert chez lui vous incitera à y retourner, le plus souvent possible, afin que cette journée ne soit que la première de beaucoup d’autres, toutes aussi encourageantes pour lui !

148 réponses à “Et Sancho pensa…

  1. Bonjour de Canton en Chine,belle image de fin d’article, j’aime bien aussi le « lutiné » , ce n’est plus très usité et pourtant mieux que de.. ,bonne semaine bye

  2. oui, oui, il y avait bien un barême! « pour l’ expiation de vos pêchers, vous allez dire: un Notre Père, deux Notre Dame et trois Je crois en Dieu. »

    Je découvre depuis peu over-blog. Et à petits pas je commence mon exploration. J’ aime beaucoup ton Sancho penseur-soigneur.
    à bientôt

    • Merci, Mélodie ! Sois la bienvenue dans la bibliothèque !

      Il y avait les prières, et les « dispenses » qui s’achetaient, elles, en bons écus, sonnants et trébuchants !

      Bon voyage dans la blogosphère…

  3. J’adore ce dessin, c’est vraiment superbe !

  4. J’aime beaucoup le « lutiner les maritornes »… Le passage est savoureux !
    Bon, j’y vais là…

  5. Fichier hébergé par Archive-Host.com coucou Quichottine…quel plaisir de te lire…elle est vraiment superbe cette illustration…gros bisous…bonne journée….

  6. Hello Quichottine, j’aime ton titre.. plein d’humour.. il n’y a pas de danger que tu n’aimes plus ton Don Quichotte avec ou sans dents. Pauvre Sancho le voilà responsable de tous les maux de ton ami et pourtant il n’a que deux mains et un seul cerveau.. je la trouve bien jolie l’image de Davy qui va nous permettre d’attendre la suite..
    je te souhaite une bonne journée avec plein de bisous.
    chantal

  7. Merci Davy d’avoir répondu positivement à nos requêtes!
    LIZAGRECE

  8. Ces pbs de dispenses et d’indulgences ont contribué à faire basculer l’église ds la Réforme ,mais les pratiques ont perduré un certain temps.Ont-elles totalement disparu??Qd on pense à l’annulation des mariages  par le Vatican  .Bises  VITA

  9. Super il est là est encore plus beau .Tu vois il ne te reste plus qu’à le surveiller.
    Te souhaite une très bonne journée et mille bisous

  10. Dès que Plume m’a parlé de Davy, je suis passée chez lui, beaucoup de talent chez ce jeune artiste qui mérite vraiment de réussir.

    Je suis venue tout à l’heure mais ta bilbiothèque était en plein réaménagement… mon écran était trop petit pour tout lire 😉

    Cette fois… pas possible de rater l’orange ;-Þ

    Bisous Quichott’

    • Dur pour moi !
      … même le orange !

      Je reviendrai au bleu avant longtemps !

      En tout cas, merci pour Davy !

      Passe une belle soirée, Kinou.

  11. Je suis partie chercher le beau temps en vacances et j’ai recupéré une bonne crève qui me laisse sans créativité pour les coms. Un petit coucou enrhumé en passant.

  12. ah dame quichottine
    que de lecture quichottesque pour mon plus grand plaisir !
    bises dusoir
    béa

  13. j’ai bien l’impression que pour certains les dispenses existent toujours mêmesi elles sont monnayées d’une autre manière

  14. Il est super ton blog Quichottine !
    J’ai de super souvenirs de la petite auberge de la Placette del Potro à Courdoue, où Cervantès réajusta plusieurs chapitres de son oeuvre majeure (j’ai souvent séjourné juste à côté dans celles de ses voisins) … Je t’en envoie l’atmosphère envoûtante et picaresque tout à la fois !
    Cordialement,
    Alain MARC

    • Merci…
      C’est vraiment gentil de m’avoir rendu ainsi ma visite…. Merci infiniment pour l’atmosphère que tu m’envoies ! … ça tombe bien, j’en avais besoin !

  15. Remarque : c’est un peu comme maintenant, où il suffit de dire « je suis désolé » pour que tout s’efface

    mais l’esprit n’oublie pas, hélas, et les douleurs restent à jamais gravées

    mais effectivement, on peut encore acheter son pardon, « de nos jours »

    je me suis souvent demandé si celà influençait la sincérité des excuses et du repentir ??

    Bisous Quichottine

    • Il ne suffit pas de dire « je suis désolée »… sauf pour des broutilles.

      Certaines blessures sont tenaces !

      … même lorsque les excuses sont sincères ! Je crois que c’est comme pour tout, il vaut mieux réfléchir avant d’agir !

      Bisous à toi !

  16. C’est comme pour la pêche, il faut acheter le permis (ou la dispense) de  pécher. A+

  17. Oups, je n’y suis pas allée mais j’ai vu que ça avait marché … 😉 Pour Don Quichotte Quichottine, tu sais, quand on aime, on ne compte pas, ni les dents, ni les chapitres … 😉 Douce soirée et gros bisous. C’est en te disant bonsoir que je referme mon ordinateur …

    • Tu ne peux pas être partout, Bandolera !

      … et tu as raison, quand on aime, on ne compte pas…

      Bonne nuit, doux rêves, Bandolera !

  18. Il est magnifique, l’air fuyant les moulins, mais nous savons que s’il recule c’est pour mieux foncer à nouveaux. Il a des yeux globuleux, des yeux de malade. Chez Davy, y en a un qui me regerde, très serieux, et puis y a celui, ici en bas, vers des moulins inaccessibles. J’attends toujours la réponse de Davy sur ses recherches, a partir de quelles bases?
    Les tableaux sont tellemnt beaux, que tu m’excusera, je m’en fous que Sancho pense, c’est pas le moment.

    • En ce moment, il a beaucoup de boulot. Je pense qu’il te répondra, bien sûr !

      … et bien entendu que je t’excuse. Enfin, je suppose que tu ne m’en voudras pas d’avoir parlé de Sancho. Nous en étions là de la lecture…

  19. estoy con la boca abierta ese don quijote es magnifico…..
    besos
    tilk

    • Los tres que Davy me ha mostrado son estupendos.

      Puedes cerrar la boca, Tilk. Tu también haces cosas maravillosas…

      Besos para ti, muy fuertes.

  20. Coucou Quichottine… je viens t’annoncer que je tai tagué…oui je sais que parfois c’est désagréable, moi même je n’aime pas trop…celui là m’a bien plu…car il ne touche pas à notre vie privée, juste à notre imaginaire..faire marcher ses neurones c’est amusant…tu verras il n’y a aucune obligation….gros bisous…Fichier hébergé par Archive-Host.com

  21. Connais-tu la revue trimestrielle de la fondation Brel…mon mari en a un n° qui te plairait…je vais t’en scanner un bout…les revues sont en vente 2 euros sur le site je te mets le lien..la revue de mon homme qui porte sur « l’homme de la Mancha » est  le n° 69….
    http://www.jacquesbrel.be/index2.cfm?lg=FR&pg=shop&num_cat=6&num=30&part=detail
    Je reviens avec un scan (petit) car je suppose interdit…bisous…

    • Non, je ne connaissais pas… merci !

      Tu as eu raison de me donner ce lien que je remets ici (clic) pour qu’il n’y ait qu’à cliquer…

      Je vais y regarder de plus près…

    • Celle-ci, je l’avais dans la pochette du CD de L »Homme de la Mancha… Je l’adore !

      Bisous, Bigornette, que de cadeaux ce matin !

  22. coucou dame quichottine
    merci pour quamille
    je suis allée chez davy : pas mal !
    bises de béa

  23. Moi, j’ai pas de cadeau… et je sais pas dessiner. Alors, juste une pensée…

    • Je la trouve très belle, moi, ta pensée…

      … en général, elles sont rarement seules ! Et, tu vois, c’est ce qu’il me fallait ce matin ! Merci.

  24. Je te souhaite bienvenue chez Bigornette..;je suis ravie…bisous…

  25. Merci pour votre passage, sur ce blog et sur l’autre (suite message à notre amie Siratus) – je n’avais pas osé vous répondre, tellement votre blog est plein de richesses, je me sens vraiment le parent pauvre, qui n’a pas sa place
    bonne journée amitiés Mamy ANNICK

    • Il ne faut pas se sentir comme ça ! J’ai l’impression de faire fuir ceux qui me tiendraient le plus à coeur…

      Richesse ? Je pense que ton blog l’est tout autant ! Nous avons chacune nos spécificité mais aucun blog ne peut exister sans les autres.

      Merci à toi d’être passée, d’être là parmi les amis de la bibliothèque ! Bonne journée à toi aussi…

  26. Quichottine ,tu sais que je ne lis pas beaucoup , par contre je te l’ai dit , le personnage de Don Quichotte m’a toujours fascinée – là , sur ce tableau , je le trouve EPATANT ! et ce n’est pas pour faire plaisir que je le dis , mais bien parce qu’il m’enthousiasme , ainsi que sur le dessin suivant . J’en conclus : Vive Don Quichotte et surtout l’Artiste ! Bisous la douce .

    • Oui… tu me l’as dit déjà.
      Ce tableau est magnifique !… Je l’ai tout de suite adopté.
      Bisous à toi aussi…

  27. GRACIAS POR TU VISITAS …tienes razon le poesia ya no es un arma cargada de futuro ….
    besos
    tilk

    • Gabriel Celaya pensait que « la poésie est une arme chargée de futur« …Je crois que ce qu’il y a c’est qu’aujourd’hui nous sommes peu à l’écouter encore… Peut-être faut-il parler plus fort ?

      … mais ça, c’est un peu hors-sujet !

      Besos, Tilk !

  28. Très bonne soirée Quichottine et bon début de week end.

  29. Bon week end avec un peu de soleil pour nous réchauffer….. Bises enrhumées mais amicales.

  30. D’abord… D’abord : tu as changé de couleur, Quichottine ? Cette nouvelle robe orangée sied à merveille à tes pages !

    Hé puis, chouette, une suite de Don Quichotte. Tien, à propos, j’ai trouvé une ébauche (j’ai bien dit ébauche) de Don Quichotte contre les moutons. Voici :

    Grosses bises à toi, Quichottine !

    • A certaines mais pas à toutes…

      Tu joues avec les ombres… mais ça me plaît bien à moi ! Merci !

      Merci pour ce magnifique cadeau que tu me fais avec cette (que dis-je ?) CES vidéos !!!

      Passe une belle soirée…

  31. Un Notre Père et deux ave, c’est le prix à payer ! Sur ce bonne soirée Quichottine. Je vais voir ton Davy.

    • Bon… tu auras droit à ma reconnaissance… Et tu ne regretteras pas ton voyage sur ses pages !

      Passe une belle soirée, Pivoine !

  32. Chut, je reviens demain, là je tombe de sommeil, je voulais juste te faire un coucou tardif.
    Bisous.

  33. Me voici, me voilà revenu sur les aventures « picaresques » de notre bon Chevalier.

    Et c’est vrai que ce brave aurait eu bien besion d’un organiseur surtout que sa cervelle a tendance à fondre au soleil.

    J’ai trouvé Dulcinée et Rossinante, et si le temps le permet j’irai enf aire quelques photos que je tenverrai.

    Bonne soirée

  34. Pour ma part, je l’en avais prié ici même et je vois que cela a porté ses fruits… Quoi de mieux que cette superbe illustration pour venir accompagner tes billets. La rencontre était évidente et j’aime ce partage entre vos deux blogs.
    Bisous à toi et bon week end,
    Syl

  35. jem’émerveille toujours de la façon dont tu rends vivant ce vieux texte que l’on connaît sans le connaître vraiment

  36. Suite au commentaire de notre amie, je suis retournée dans les paramètres, et je me suis aperçue que la page article, n’avait pas la même présentation que la page d’accueil (d’où articles coupés) j’ai donc remédier à ce défaut – il faut dire que je ne suis pas douée dans les Design
    je te souhaite un bon weekend – amitiés Mamy ANNICK

  37. Bonjour Quichottine – en réponse à ton com chez moi , suite à mon dernier article , il me vient une question, ou plutôt deux :
    Penses-tu que mettre ton blog en pause soit la bonne méthode  à appliquer en faveur duThibet martyre ?…je n’en suis pas sûre .
    Ensuite : toujours en relation avec ton com : Comment peut-on aimer Don Quichotte sans être un chouïa comme lui ? Refuser ce qui apparaît un combat perdu ? Lui , il y a cru ! moi j’y crois !…Un jour ce sera la victoire de l’Humain ! Jamais lâcher la barre ! jamais se décourager ! jamais abandonner ! Bisous chère Quichottine  😉 il est bien vrai que nous n’avons pas du tout le même caractère . Re-bisous la Douce  😉 Moi je me permets de t’attendre AVANT le 8 Août ………

  38. Un p’tit coucou en passant pour te souhaiter un bon week.

  39. Dans l’attente paisible de ton billet chère Quichottine , je suis venue seulement pour te donner un bi , te dire que je trouve chouette que tu aies mis ton blog dans une couleur que tu détestes pour l’amour du Thibet et des Thibétains…qu’il est semblable à un drapeau de prières ( j’adore) flottant dans le vent…et que je te remercie par avance de ce que tu diras  , en attendant , je t’imagine entrain d’écouter Bill….comme je vais le faire  😉

  40. Coucou Quichottine, en ce moment, à l’atelier, on est en plein dans l’Espagne et je vois poindre des petits Quichottes de tous les côtés.
    Merci encore de nous avoir fait connaître le blog de Davy.

  41. Coucou Quichotine…alors en panne…tu dois nous préparer des écrits dont tu as le secret…gros bisous et bonne journée…

  42. Flap … et l’oiseau se pose et dépose … va bene ?

    Je suis de plus en plus étonné de voir ce que tu peux tirer de l’oeuvre Don Quichotesque … bravo en tout cas j’apprécie … le nombre de commentaires est aussi incroyable, rien que pour ce post 2 pages … je suis un peu jaloux … hum non pas vraiment car je n’aurais pas vraiment le temps nécessaire de me consacrer aux réponses …

    ciao busardesque

    • Je suis touchée par ta visite, Busard…

      Merci…

      (Tu sais, ça fait plaisir aussi de répondre à ses visiteurs… Toi, tu réponds aussi, et j’aime bien !)

  43. Ma chère Quichottine, je me demande vraiment si un fantôme ne hante pas mon ordinateur à minuit.. toujours pas inscrit « commentaire » pour moâ MDR..alors je suis revenue « là » .. car je veux te dire bonsoir..
    Quichotinner me plait bien, bien que tu quichotinnes un peu tard (ou un peu tôt) lol.. je me suis amusée à lire ton billet ce soir et ne n’ai pas été enquichottinée du tout..
    Il est bien beau le Don Quichotte de Davy avec sa badine..
    Je ne m’attarde pas ce soir, je vais aller rejoindre Morphée.
    plein de gros bisous  (les poules n’ont plus de dents lol..)
    chantal

    • Ce que tu pourrais essayer de faire, c’est cliquer sur le titre de l’article pour changer de page… je ne sais pas ce qui arrive pour toi, parce que chez moi tout est normal…

      Merci pour ton passage et prends soin de toi…

  44. Je crois bien que oui….à l’époque, on allait à l’église et on en sortait avec l’absolution !!!….moyennant quelques prières, des promesses de ne plus recommencer…..et quelques écus qui arrangent bien les choses….

    Tout comme aujourd’hui….d’ailleurs !!!!

  45. Bon jeudi, joli ce dessin, bises.

  46. bonjour Quichottine,tu fais partager ta passion pour don quichotte;passe une belle journée

  47. Il est vrai qu’on l’apprécie bien mieux en grand ce magnifique dessin. En plus, cela me permet d’attendre patiemment la suite.
    Merci Quichottine. Belle journée à toi.
    Et merci à Davy de te l’avoir confié.

  48. Trouvé ça …peut être tu vaux plus ! !

  49. camomille

    Bonjour Quichottine.. Je remercie Bigornette d’avoir mis ton blog à l’honneur, cela me permet de découvrir un petit bijou… Bravo ! Bonne journée !

  50. Et merci à nous aussi , qui l’avons assailli comme s’il était un moulin plein de vent et des feuilles de dessins non ? bises et bonne journée

  51. bonjour me revoilà apres ma mésaventure chinoise , pas très en forme encore , il faut laisser le temps au temps
    merci pour tes messages gentils
    gros bisous d’Iris

  52. Quichotte

    Je sais aussi me servir d’internet Quichottine! Sancho porte toujours mon auguste ordinateur dans son bissac. Parfois, lorsque nous nous arrêtons pour nous reposer sous un arbre, il écrit à Dulcinée et lui conte mes aventures de la journée.

    • Sancho a pourtant perdu son bissac, messire Quijote !

      … Je suis sûre que le bleu vous manque aussi un peu dans la bibliothèque aujourd’hui…

      Je vous embrasse, bien respectueusement !

  53. Bravo! tu t’attaques au ccs! C’est bien joli tout ça! et tout en harmonie avec cette belle image de Davy que je vais aller voir.. Bonne fin d’après-midi.

    • Je ne sais pas si c’est bien… je dirai que j’apprends… (et que j’en reviendrai sans doute bientôt au bleu.)

      Bonne fin d’après-midi à toi aussi Merci d’être là !

  54. camomille

    Bonsoir Quichottine, bon moment de lecture et tu as un beau comité de soutien… Superbe ce dessin, j’irai faire une tour chez Davy…. Bonne soirée !

  55. dche tribill

    oui,mais…Il faut savoir que chez nous, içi, au pays de la mer, le corps-mort est constitué d’un bloc de béton auquel on amarre une chaine, au bout de laquelle on amarre une grosse bouée, et que cet objet ainsi constitué et appelé :  » corps-mort »,nous sert à amarrer les bateaux quand on les rentrent au port…c’est ainsi que toutes ces bouées que l’on voit flotter dans les ports sont appelées…alors gare à ce que tu vas nous sortir lors de ton histoire de : « corps-mort »…bises-pat

  56. Je passe très tard, je reviendrai te lire entièrement demain

  57. ces dessins sont vraiment très beaux ! mais tu sais bien que c’est toujours de la faute de l’autre, voyons ! par ex, moi, je suis secrétaire et bien ce n’est jamais de la faute du chef mais tjrs celle d’une secrétaire…
    bizzzz

    • Je sais… mais ça me navre un peu de voir que mon héros ne veut pas assumer entièrement ses responsabilités !

      … Merci, Estelle !

  58. Bon vendredi nouveau fond de page… joli!  bises

  59. Merci pour l’image du 27 mars… Je suppose que le matelot c’est toi… Bien maussade ici… tout comme mon humeur du moment… Et pourtant tout devrait rouler, puisque mon mari est à la tête de la mairie… Mais, moi c’est pas lui et lui, c’est pas moi…. Quelle vérité extraordinaire n’est-ce pas???
     Bonne journée Quichottine.

    • Il se pourrait que ce soit moi…

      Merci à toi, Eolina. Il arrive que le bonheur des uns ne comble pas forcément les autres… je comprends ça ! Mais ça va s’arranger, ne t’en fais pas !

      Bonne journée à toi aussi !

  60. Super dessin, belle journée Quichottine, bisous !

  61. Hzllo, je découvre ton univers avec beaucoup de plaisir.

    Le dessin est très beau.

    Bon week-end et à bientôt.

    • Le dessin est magnifique, mais il n’est pas de moi… j’espère que tu prendras le temps d’aller visiter le blog de son auteur !

      Bon weekend à toi… Merci pour ta visite.

  62. Un kikou de fin de semaine

  63. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, mais que t’arrive-t’il en effet !
    Cela frise l’inconscience de laisser tes héros le ventre vide après une discussion si intense.
    La faim risque de les entraîner sur la route d’une nouvelle mésaventure …
    Gros bisous,

    • Comme tu dis, Muad… mais je n’y serai pour pas grand chose ! L’aventure est déjà devant eux, mais ils ne le savent pas encore !

      Gros bisous à toi aussi

  64. Ah! Je le retrouve enfin…
    Et plus je te lis plus j’ai l’impression d’être un pauvre Don Quichotte, il n’a jamais été autant d’actualité (pour moi) qu’en ce moment, face à tous les murs (des moulins) sur lesquels on se heurte dans nos combats quotidiens.

  65. Je reviens de chez la bernache…. Je viens de comprendre ton blog couleur orange… Et ta pause….
    Juste un mot là -dessus: les conflits, et en particulier celui-ci (qui est d’une telle ampleur!!!!) ne se règlent pas à  coup de touches sur un clavier d’ordinateur….
    Bisous Quichottine.

  66. Je ne faisais que passer tout doucement. Chut…. Bon week-end dame Quichottine. Je te le souhaite doux et ensoleillé. Je t’embrasse.

  67. ALAIN JULIEN

    Image and video hosting by TinyPic

    Bonjour , je te fais de gros bisous ! Alain

  68. Un petit coucou pour voir ce que j’ai loupé e pour te faire un gros bizoux Quichottine
    et pis ne t’inquietes pas, je suis sûre que tous autant que moi apprécie le fait que tu sois bavarde!

  69. Bonjour Quichotine,

    Bienvenue sur mon blog qui n’est plus en travaux! Ce n’est
    pas encore le blog des blog mais petit à petit…
                                                      
                                           Léo