Page blanche

Vous y  mettrez tout ce que vous voudrez… ce sera notre secret à nous, un endroit bien tranquille où je vous retrouverai…

Là… ce sera plus facile, il suffira d’imaginer.

……….

Et remplacer ces quelques points de suspension par une image ou quelques mots. 

1 055 réponses à “Page blanche

  1. Il était une fois un bateau qui semblait voler  tant la mer était transparente………et un soleil piquant la peau…..et des mouettes qui se cherchaient les puces sur un rocher affleurant…..et des cigales dans les pins parasol et les agaves et les cactus….et un bercement doux…..floc….floc…..quelques plaintes du vieux bois de la coque…..et un ciel……d’un bleu !!!!!!!

    • Lorsque tu plantes le décor de mon prochain conte… j’aime bien.

      Chris, je me laisse bercer au rythme des vagues, j’écoute les cigales dans le lointain, et le ciel est si bleu que je voudrais m’y perdre, comme les mouettes rieuses du matin.

  2. C’est chouette une page blanche sans angoisses ! ça me plaît bien de pouvoir l’accueillir avec enthousiasme ! Une page claire et silencieuse qui entre à petits pas dans l’univers de l’imaginaire ! Ce qu’on veut, on peut y mettre ? Alors cela peut être des lutins, des elfes et des dragons… Ah mais non ! Tout ce petit monde serait trop bruyant ! Moi, j’aime bien l’idée que cette page reste muette, un petit coin de calme et de secrets… Enfin, presque !

    Un excellent dimanche à toi, Quichottine !

    • J’adore…
      tu as raison, une nouvelle page, elle porte en elle tous les mots que l’on n’a pas encore écrit…

      Les lutins, ce sera bientôt.

      Mais cette page-ci, restera comme elle est. Pleine des mots de mes amis, pleine de tout ce que j’aurais pu y mettre et que vous pourriez deviner.

      Que ta journée soit belle, Sogo !

  3. Nez froid, mains gourdes

    prête-moi tes gants

    pour écrire un mot

  4. Fichier hébergé par Archive-Host.comEh bien j’y dépose mes bisous du dimanche….en espérant que tu passes une bonne journée…

  5. Une page blanche en plus de la mienne, quel drame. Dans ces cas là, j’écoute mon gamin, agé de 4 pommes et 10 cerises. Je lui demande, encore une fois:
    – comment tu t’appelles
    – Je m’appelle H…
    – H… comment ?
    – H… tartines-potage, comme Angelo !
    – ???
    Faut-vous dire, Dame Quichottine, qu’à l’école, à midi, il a droit à ses tartines et du potage, comme son pote Angelo.
    – Les Tartines-potage sont beaucoup ?
    – Non, les Tartines sont plus !
    Comme quoi, méfiez vous des Moulins…, et des Tartines

    • Merci ! Tu n’as pas écrit chez toi aujourd’hui et tu viens écrire ici ! Comme c’est gentil !…

      Je me méfierai des tartines désormais… (sourire)

  6. coucou dame quichottine, 
    désolée mais la page blanche ce n’est pas pour aujourd’hui
    j’ai repris mes écritures de manière plus intensive
    bises de béa

  7. …Un promeneur solitaire,quand la mer se retire et que tombe le soir…Noyé dans le bleu du crépuscule,il regarde son chien gambader,tout est paisible..ce fut une belle journée  ….VITA

    J’aurais aimé mettre une photo mais je ne sais pas encore faire…

    • Laquelle m’aurais-tu apportée, Vita ? Celle que je t’ai empruntée l’autre jour et qui va me servir bientôt ?

      Merci pour cette image en mots que tu viens de placer dans cette page blanche…

      Passe une belle soirée

  8. J’ai pris un cahier neuf, sans spirales, à grosses lignes .. Devant moi il y a le flacon d’encre violette – la couleur d’encre que je préfère … Et puis un boîte en fer-blanc remplie de plumes sergent-major… Je prends un buvard rose que je pose au milieu de la page, je trempe mon porte-plume en plastique, celui où l’on voit des images de Cabourg à l’intérieur, et je commence à tracer des lettres en prenant soin de ne pas dépasser des lignes et des marges. Il ne faut pas non plus faire de taches ! Mais là il y a un moyen des les éviter : il faut tracer ses lettres en tirant la langue, juste un petit peu, et en fronçant le nez … Et des lignes bleues bien nettes, toutes en pleins et en déliés, remplissent le papier, formant des lettres, puis des mots … Je sèche l’encre en passant la main à plat sur le papier buvard … Je l’ôte délicatement : « MON CAHIER A SECRETS … » Je referme le cahier et je vais le cacher dans un recoin de la bibliothèque … LIZAGRECE

    • Liza… tu pourras venir autant que tu voudras. Il y a aussi sur mon bureau, tu sais, de cette encre violette.

      Je te ferai de la place, je pousserai une ou deux piles de livres pour que tu puisses écrire tranquillement, et ensuite, tu me liras tes histoires ?

      Merci…

  9. Remplacer les quelques points de suspension par quelques mots… plus facile à dire qu’à faire… c’est tout ce blanc aussi, ça m’éblouit … Et puis je suis un peu intimidée face à de si belles choses…En tout cas pour te dire merci d’être passée me rendre visite je n’ai aucune hésitation : alors MERCI!!! Et à la prochaine ?

    • Bien entendu… Je reviendrai chez toi ! C’est si joli !

      Merci à toi d’être passée… Comme ça, je peux noter ton adresse.

  10. Bonsoir,
    Je ne sais que vous lire, mon imagination ne me « promène » pas en ce moment, je serais plus inspirée par l’amour, ou le non-amour d’un enfant ou d’un petit-enfant, je pourrai dire des choses, mais je suis encombrée par les informations qui « coulent » la guerre au Tchad et les horreurs qu’elle représenté, là point de poésie…
    Bonne soirée quand même.
    D@net.

  11. Voici l’histoire du « seau bleu »: Un jour, alors que je cherchais…

    …et voilà pourquoi j’ai appelé mon blog ainsi  ;-)

    • Je suis morte de rire, Val’r !!!

      Il n’y a que toi pour raconter comme ça…. mais ça me va (à condition de lire le reste sur ton blog… je vais d’ailleurs aller voir ce qui s’y passe !!!)

      Bonne soirée

  12. Sur cette page blanche, je te glisse le bleu du ciel d’aujourd’hui et le blanc des cygnes à qui j’ai rendu visite, le vert des bourgeons qui risquent de payer cher leur précocité, l’or des nos couchers de soleil, le rouge de ma boîte de thé de Noël, le noir de certains jolis regards que j’ai croisés … Je te laisse ma palette et mes pinceaux pour que tu puisses toi aussi mettre quelques touches à ta guise 😉 Bonne soirée Quichottine ! Gros bisous !

  13. je vais te préparer quelque chose pour cette page blanche
    besos
    tilk

  14. Bonjour dame quichotine première visite chez toi, je vais essayer de v=bien me tenir et de ne pas faire le zouave !! mais quand même kuste une tite chose (y a neuneu qu’est chez toi !!). Chut, on continue c’est beau ton blog et gentil alors je vais juste te faire un tit bisous et m’eclipser comme un voleur (waouhhhh la transition avec M A …) bonne soirée

  15. Bonsoir Quichottine,

    En plus de plusieures pages blanches, je t’offre aussi des pages jaunes:

    ;O))

  16. j’aime bien le blanc….
    j’aime bien le vide….
    j’aime bien….

  17. La page blanche, le cauchemar de l’ecrivain, de la femme politique, de l’eleve et d’oursonne qui se soir manque d’inspiration mais essaiera plus tard
    grosses bises quichottine

  18. Juste un mot, mais sincère
    Merci
    Un gros bisous d’amitié

    Flo

  19. Merci de tes amicales visites en mon absence, Quichottine.

    Nous avons pleuré la disparition d’un être cher.
    Elle nous a dit :
    je reste dans la pièce à côté,
    ne pleurez plus,
    je vous regarde vivre et rire,
    riez  !

    Je t’embrasse…

  20. Bonjour de Canton en Chine,original, la meilleure réponse est à mon avis, celle de Muad, avec sa belle statue , bonne semaine bye

    • Il est vrai qu’il a mis une magnifique image… Merci pour ta visite, Dany…

      … et courage à toi pour ton blog. Avec la censure qui sévit chez vous, je sais que ce n’est pas facile.

      Bonne semaine à toi aussi

  21. Voilà, maintenant tu sais tout. 
    J’espère que ce secret, écrit à l’encre sympathique (secret oblige), trouvera une place avec les siens dans le tiroir si généreusement ouvert.  Grosse bise.

  22. Sur cette page blanche qui est mon angoisse même si je ne suis pas écrivain, je vois un paysage vaste et verdoyant ou alors une mer bleue genre Bahamas. Cela pourrait être le titre du prochain roman ou autre à lire, le titre d’un film à voir toutes affaires cessantes. Sinon laisser la page blanche car c’est beau une page blanche.

    • Tu as raison… Ce qu’il y a avec une page blanche, c’est qu’elle ouvre la porte à tous les rêves.

      Bienvenue dans la bibliothèque, Dasola.

  23. j’ai toujours espéré qu’au-delà
    des miroirs menteurs
    on trouvera la face pure
    de la vérité.
    Amitiés, Flo

  24. Bonjour,
    J’attends avec impatience la suite…
    Bonne journée.
    D@net.

  25. annielamarmotte

    Normalement tu devrais avoir de la visite car je viens de te taguer….. bien amicalement et seulement si tu le veux bien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  26. c’est tout bon!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    je suis certaine qu’il va pousser des ailes à tes moulins….

  27. Une page blanche
    Fraîche comme les joues d’un nouveau né
    Une page blanche
    Pure comme l’air d’une claire matinée
    Une page blanche
    Vierge comme la jeune fiancée
    Une page blanche
    Comme robe de mariée
    Une page blanche
    Iimmaculée
    Une page blanche
    Maintenant encrée
    Une page de vie Blanche
    Pour y être bien ancrés

    Bises des Farfadets ( ferrailleurs…)
    mais qu’iraient-ils faire ailleurs 😉

    • Grand merci pour ce beau poème… Les Farfadets sont toujours les bienvenus ici… et je suis sûre ailleurs aussi !

  28. Que voilà une idée réjouissante …un joli cadeau …une  feuille blanche …immaculée , comme un commencement , je l’imagine légère comme plume d’ange virevoltant dans l’air léger…vais-je l’attraper ? la retenir ? la laisser filer ?…je ne sais …
    Quichottine ,qui ne craquerait devant ces petites merveilles de ton blog à nul autre pareil ?… Amicalement à toi.

  29. Mon crayon à papier glisse sur l’écran

    • Il ne faut pas écrire sur l’écran… mais sur les pages du cahier qui est devant toi, Seb… J’attends ton roman, moi !!!!

  30. Salut à toi, tu fais partie de mes récompensés du jour ! Va voir sur mon blog.. Biz et @+

  31. Trop d’espace pour moi ! Tout ce blanc… Je ne sais que faire court. La preuve … 🙂

  32. Ah, et pour le boulets dans mon genre pourrais-tu rajouter un lien vers le billet du jour ? S’il te plait ?

    • Non, j’ai plutôt mis un lien dans l’accueil vers ma page blanche… mes blogopotes étaient perdus !

      Merci à toi…

  33. Si j’ai peu de temps pour lire , au moins pouvoir te dire que j’adore venir , admirer cette entrée dans ta bibliothèque suffit à me reposer …j’y vois tant de coins et de recoins ,avec des trucs délicieux…oui , c’est un grand plaisir , même si je n’ai pas le temps de vraiement lire …Bisous reconnaissants pour cette précieuse bibliothèque remplie de trésors .

  34. Juste un petit bonjour Quichottine. En ce moment j’ai moins de temps, mais je repasserais te lire dès que je pourrais. Bonne journée et merci de ta visite.

    • Je sais bien Pivoine, mais j’espère que ton aquarelle t’apportera de nombreux visiteurs…

      Bonne journée à toi aussi.

  35. Bonjour Quichottine . Je suis encore là . j’aurais beaucoup aimé t’envoyer avec un petit com , une belle image , mais étant sur une autre plateforme ce n’est peut-être pas possible ?…Bisous la douce.

  36. Ici c’est bien, tu as dit qu’on pouvait venir autant de fois qu’on voulait, alors je viens remplir un peu plus cette page blanche, qui est bourrée de liens ! Je n’ai pas envie d’écrire chez moi, je suis pas un grand intelectuel, j’ai pas toujours des idées, j’écris au jour le jour. Il y aquelques jours, j’avais déjà écris Rien chez moi, je ne vais quand même pas le refaire. J’ai bien essayé avec les stats et les mots clés que mes visiteurs tapotent pour m’atteindre, mais là aussi, il y a trop d’amateurs de cours sur la tectonique des plaques, mais je ne sui pas sur que c’est de la géologie qu’ils recherchent. Je viens marquer une pause, je viens de remarquer le coucher de soleil ici à droite, je suis là-bas. Le coucher de soleil est comme ça, il n’y a pas de Rayon Vert, c’est une pure invention de Jules Verne. Non, le ciel rougit, rougit et puis il noircit petite à petit, il faut arrêter de regarder un soleil couchant juste à temps, sinon comme un steak, il noircit, trop cuit. A cette heure-ci, le soleil est couché, à Tanger. Merci de m’avoir accordé un peu de ta place.

    • Tu peux venir autant de fois que tu le voudras… la porte t’est ouverte, et tu as de la place aussi sur les coussins.

      Parfois, il arrive qu’on n’ait pas envie d’écrire… mais tu vas vite retrouver ta verve habituelle, j’en suis certaine.

      Tu sais, les photos sont trompeuses… Ce n’était pas un coucher mais un lever de soleil… Tout est possible dans le levant. Même l’espoir en une meilleure journée.

      Je t’embrasse, Madame Yoyo, ne t’en fais pas… Tout ira mieux demain !

  37. Ma chère Quichottine, tu semble bouleversée par le départ de Kinou.
    Tu dis, je cite : « Kinou est une grande Dame, bien plus grande que je ne le serai jamais. »
    Tout ça n’est qu’une question de point de vue parce que, sans vouloir te flatter le moins du monde, vue d’ici tu es aussi une grande Dame, d’ailleurs c’est dans ta bibliothèque que j’aime flâner et écouter des histoires.
    Pas de comparaison malsaine qui crée le mal-être de l’âme.
    Tu es différente, tu racontes plein de belles histoires, dans tes textes ou les commentaires que tu laisses chez nous, les blogueurs du dimanche, tes mots sont toujours recouverts d’une gentillesse qui est inimitable. Y a qu’à voir comment tu calmes les tempêtes de notre amie napolitaine. Alors ne réfléchis pas trop, où alors n’en tire pas de conclusions hâtives, et si, cette fois, le moulin est trop haut pour Quichottine, en s’y mettant à plusieurs on le mettra au pas.
    C’est tout, je t’embête pas plus avec ça. Gros bisous et passe une bonne journée.
    • Je le suis…

      Bien sûr, je reviendrai… Quand j’aurai réfléchi à ce que deviendra ma bibliothèque sans ses mécènes.

      Merci d’être passé, et d’avoir déposé là ton commentaire… Tu es quelqu’un de bien, Ruegy.

  38. bonjour
    j’aime lire donc j’ai été attirée par le titre de votre blog… et j’avoue être impressionnée et admirative… je me suis un peu promenée dans vos allées… il faudra que je revienne… on peut s’y perdre !! lol
    je suis nouvelle dans le monde de overblog, mais non dans le monde des blogs… 
    je me permets de vous mettre dans mes liens appréciés, pour pouvoir revenir facilement…
    en tout cas, Bravo !!! c’est superbe !!!
    amicalement, bonne fin de journée
    Lilou

  39. Bonsoir, Quichottine, je reviens écrire quelques mots ici, comme tu le remarques, j’écris très peu sur mon blog, car toute mon énergie bloguesque je la mets parfois dans des commentaires.
    Cette page blanche est un bonheur, une très belle idée, quand on n’as rien d’important à dire, à moins que c’est quand je veux que mes mots ne restent pas devant moi…Prends ton temps pour te repositionner sur la Toile, l’idée d’une bibliothécaire virtuelle ne sera jamais aussi bien qu’ici. Mais ne t’enferme pas dans un chemin, élargit la route, plus de bouquins, plus d’invitations à lire, pourquoi tu ne demanderais pas à tes visiteurs de parler de leurs lectures, cela donnera un peu plus de pluriel à tes articles. Cervantès c’est bien, mais que lisent en ce moment tes blogopotes ? Je dis ça, ça peut être autre chose, mais je sens que tu risque ne pas aller jusqu’au bout de Don Quichotte, ainsi. Cette oeuvre est indiscociable des Lettres Espagnoles et Européennes, elle est aussi multiculturelle, puisque l’Andalus n’est pas loin, l’Orient non plus. Franchi le pas, fais plus de place sur tes étagères à d’autres oeuvres, La Bibliothèque ne peut contenir qu’un seul roman, même si celui-ci est l’icône des Lettres Ibériques.
    Ce ne sont pas des conseils, juste des pensées, car je ne suis pas bibliothécaire

    • Parler de leurs lectures, ils le font parfois, mais pour pouvoir échanger avec eux, il faut que je lise aussi.

      Don Quichotte, c’est le fil conducteur, je le lis très doucement, parce que le jour où je l’aurai fini, Quichottine s’en ira, comme elle est venue, tout doucement et sans rien dire.

      Il y a bien des livres dans ma bibliothèque personnelle, ne t’en fais pas. J’en ai déjà mis quelques-uns, j’en ai d’autres à mettre, mais pas trop vite non plus, il faut donner l’envie de lire et pas décourager…

      Merci, Madame Yoyo de passer par ici et d’y déposer de sages conseils.

      Je comprends ce que tu veux dire, je n’ai pas l’intention de m’enfermer.

  40. Je te souhaite un excellent dimanche.
    Au plaisir. 

  41. Bonsoir Quichottine  😉

    Je dire que je suis touché par ta gentillesse, et que j’ai commencé la lecture de « Lisabelle« .

    Je te dis à bientôt, et te fais la bise.
    Bonne soirée toâ. 

    • Bonsoir Moâ !

      Je suis contente que tu aies reçu ce que tu as gagné par ta présence sur mon blog. Ce n’est pas tous les jours que je pourrai fêter mon 5000e !

      … Merci d’avoir été là !

  42. gros bisous Quichottine , je n’ai pas le temps de lire , car je dois déja lire mon droit…

    a bientot

  43. et hop un passage de marmotte pas bien présente mais juste pour l’amitié

  44. Quichottine , si tu viens lire  « Oh my Love  » chez moi , tu risques de pleurer pour de bon…je ne voudrais pas t’attrister…donc tu es prévenue , ce qui me permets de t’embrasser la conscience tranquille  :-))

  45. Coucou Quichottine. Temps gris qui déteint, pas trop de courage pour des commentaires… Je te fais une grosse bise.

  46. Ceci est une prise d’otage !
    Nous faisons intrusion dans ton blog car aujourd’hui ce n’est pas que la Sainte Rosine, c’est aussi la fin des haricots !
    Pour nous, du moins…
    Nous participons à un concours de cuisine organisé par Ofimer et si nous ne restons pas dans les six premières places grâce aux votes des internautes, nous ne pourrons jamais espérer être jugées par un jury de professionnels gastronomes !
    Alors au diable l’avarice ! A ta souris et sache qu’en deux clics seulement tu peux nous sauver, nous et notre filet de lieu jaune au chocolat blanc et à la violette de Toulouse !
    Bon, nous n’avons pas la prétention de finir 1ères ni d’atteindre un jour la postérité !
    Mais nous sommes sur les dents, nous rayons le plancher, nous n’avons plus d’ongles, nous ne dormons plus, nous ne mangeons plus, car nous craignons de ne pas au moins atteindre la prochaine étape !
    On a tout essayé : supplié nos amis, nos parents, payé nos voisins, alerté les médias, fait des incantations vaudous, mais aujourd’hui, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer, l’humour et… toi ! C’est par là : http://www.polldaddy.com/poll.aspx?p=379899
     
    Alors même si tu ne votes pas pour nous, il nous reste toujours le plaisir de découvrir ton blog qui est très sympa et alimenter ta page planche qui ne l’est pas !
     
  47. Merci …
    Samedi : les résultats ! On te racontera !
    Bises

  48. Quichottine…je viens partager avec toi , l’IMMENSE bonheur que j’ai éprouvé ce matin en allant chez Bill …chutt…juste pour toi amie qui nous écoute avec un doux sourire , juste pour toi maintenant…tu ne peux pas savoir combien j’ai pleuré devant le si merveilleux récit de Bill …je découvrais le bonheur de mon Père…au jour de ma naissance . C’est tellement fabuleux que j’en suis encore toute retournée. Et toi , Merci d’être là , patiente , attentive , ta visite me serait douce en elle-même et aussi pour rendre honneur à Bill . Je t’embrasse tout doux

  49. Chére Quichottine , je n’imaginais pas revenir ici aussi vite…je sais pouvoir te le dire , tu comprends beaucoup de choses…Je suis triste , très triste …Bill est parti…comme ça …sans prévenir…sans un mot il a plié bagage…Crois-tu qu’il puisse vraiement mesurer le chagrin qu’il provoque ?…Dès le matin j’écoutais ses compositions musicales , dans la journée je repassais le lire ,toujours sur ses mélodies, le soir je terminais mes visites chez lui …j’adorais entendre sa voix si douce , écouter ses harmonies tellement belles qu’elles me parlaient au coeur ,sans que j’ai jamais compris un mot d’anglais ,au point qu’il me fit la remarque d’une pensée télépathique possible , je le comprenais si bien qu’il me donna un baiser de la part de MARIKA, cette petite fille sauvage …je suis sûre qu’il est parti sur l’Océan à sa recherche….Un marin ne part jamais m’avait-il dit …Alors il est là …mais OU  ????  Bisous de lassitude .

    • Il sera désormais toujours là dans ma bibliothèque… petit clic sur le lien, dans la liste de mes abonnés… tu le retrouveras !

      Ne sois pas triste…

  50. Chère Quichotine…IL EST REVENU le Marin Irlandais…il a remis sa musique qui ne disparaîtra pas…je suis si émue , un vrai miracle du coeur …tu n’y es pas étrangère !!! Déjà le lien que tu avais mis ,le cache ,m’a donné un espoir…ce matin le soleil resplendit…intraduisible  ce que je ressens quand j’entends sa voix…ça me dépasse ! Merci encore Quichottine pour la peine que tu as prise pour le lien , il t’a entendue …Baisers émus.

  51. Avant de continuer à lire , à écouter , à visiter ailleurs , je suis venue te porter un bouquet de fleurs , un bouquet composé , tout petit , fragile , fleurs de montagne , les seules qu’on ne doit pas cueillir , mais elles sont là , en photo , pour toi …dans la pensée seulement , mais bien présentes, discrètes et douces …comme toi Quichottine…merci encore . Je t’embrasse tout doux .

  52. Merci de ton passage, un bel avenir au petit bout. J’avale moins de pilules de toutes les couleurs ces temps-ci, moins envie d’écrire chez moi, juste une petit délire chez Nymphea, mais pas suffisant pour me virtualiser. On est pas des machines, alors mon coup de gueule tibetain restera sans doute encore quelques jours en première page. J’ai toujours pas de haut-débit, panne et dépassement de forfait. Je ne t’ai jamis dit, mon livre de chevet à moi, c’est les Mille et une Nuits, version « originale » si l’on veut D’Antoine Galland. Tu en l’a effleuré récement dans un de tes articles. Un petit siècle après Don Quichotte…Mais en ce moment, c’est Leon l’Africain que je relis, le papier c’est mieux que l’écran. J’espère que nos enfants et petit-enfants pourront gouter ce plaisir de tourner les feuilles, de mouiller parfois les doigts, de détacher les pages encore liées. Quand je vois tout ce petit monde virtuel qui écrit et lit, j’en doute, mais c’est le prix à payer pour que la culture du « lire » ne se perde pas, et aussi pour qu’elle reste abordable.

    Sacrée page blanche que tu as, une oeuvre qui n’est que préface, continue et infinie.

    • Ah… les Mille et Une Nuits ! Tu sais que j’adore ?

      Tu vois, même s’ils ont sortie une nouvelle traduction qui supprime les contes « inventés » par Galland, j’aime bien l’ancienne !

      Goûter le plaisir de tourner les feuilles… ils l’auront ! Ce sera tellement rare que ça deviendra le but recherché par tous.

      Merci d’être là… Infinie, ma page, mais tant qu’il y aura des visiteurs comme toi, tout ira bien pour elle, elle prendra de plus en plus de place… et de coeur !

      Passe de belle fêtes…

  53. Ho… C’est génial ! Tu as du déjà lire… J’ai deux textes sur la page blanche, dans mes blogs !

    Il est pour moi bien plus aisé d’écrire à partir de là que de rebondir sur les mots des autres…

    Une image, une musique… et là, je peux mettre mes mots…

    Une page blanche… parfait !

    Regardons juste un instant…

    Pour le plaisir, pour le fun…

    Quand je me trouve face à… la liberté…

    Alors là…Je lache mes mots…les cages s’ouvrent… les fenêtres n’ont plus de vitre…

    Le ciel peut bien être rouge ou bleu

    La mer violette

    et le thé blanc

    Les odeurs sont celles qui me plaisent

    Et les instants s’enfuient en riant…

    Bisous  !

    • Alors, tu pourras revenir souvent, Madam’Aga !

      Merci d’être là…

      … et merci pour les mots que tu as déposés sur ma page !

  54. Coucou Quichottine, alors et cette merveille ? Comment va ta nouvelle petite fille ? et sa maman ? et sa grand maman ?
    Je te fais un gros bisou, je reprends doucement le train en marche.

    • Bon retour par chez nous, Ruegy !

      … merci de ne pas déserter… ça me fait très plaisir !

      Le bébé et sa maman vont bien, la mamie a des hauts et des bas mais tout va pour le mieux. Merci de t’en inquiéter.

  55. quel article judicieux, pas mal comme idée !

    Je te souhaite une

  56. Coucou Quichottine, je passe juste te dire un petit bonjour. Je me laisse déborder par je ne sais quoi, peut-être le temps …
    Il faut que je me recadre un peu 🙂
    Gros bisous.

    • Nous sommes tous pareils, Ruegy… Je n’arrive même plus à me suivre. Mais ne t’en fais pas, je ne suis pas prête de t’oublier !

  57. Amour maternel :

    Bisous Quichottine 🙂

  58. Aurais-je ce contentement d’être la 100ème pour te remercier de cette page blanche qui nous permet de venir te chuchotter des choses douces ? tu sais Quichottine , je suis ravie d’avoir vu le visage de Chris …je la trouve plus que jolie d’ailleurs !!! tu nous l’avais dit ,mais chacun ses critères , il me fallait de visu  😉  je trouve sympa qu’elle nous ai fait ce cadeau – Gros bisous à toi nôtre petit virus …lol…

    • Euh…

      Chris avait déjà mis une photo d’elle sur son blog, avant de me rencontrer… sans doute pour que je sache à quoi elle ressemblait, mais je pense que je l’aurais reconnue entre toutes !

      Gros bisous…

  59. Beeuuuhhhoouuu….Mais non bien sûr , je suis tellement contente que nous nous retrouvions tous et toutes dans ta bibliothèque …Bisous joyeux , tu en garderas pour ma jumelle (au passage , obligé que je t’aime aussi puisqu’elle t’aime beaucoup…as-tu vu des jumelles avoir des avis divergeants ? ) n’empêche que dans la réalité …elle a l’âge d’être ma fille et que je la trouve …….bon je l’ai déjà dit !  😉

    • … Bon, je t’ai répondu en partie sur ton blog…

      Tu vois, même si tu n’étais pas le 100e, tu es celui qui a fait changer la page, ça compte aussi, non ?

      Bisous affectueux.

  60. Chére Quichottine , il est très tôt (ou plutôt très tard pour moi ) je suis venue te demander d’aller lire ce que je viens de dire à Polly sur son blog de samedi – je sais que tu en seras triste mais j’espère que tu comprendras – je vous aime beaucoup toutes les deux mais pour ma sécurité j’ai dû renoncer à des liens et ce qui s’y rattachait . J’en suis la première désolée tu peux me croire ! je t’embrasse tout doux – il nous reste ta page blanche si utile tu vois et les blogs en général .

  61. J’aurais presque envie de rire à voir encore (pardonne-moi) une de tes erreurs à mon sujet -parlant du 100 ème com…je te ferai observer que tu dis « celui » en me répondant ….Quichottine qu’est-ce que je t’ai fait ?…LOL…bizarre et sans mauvaise intention ton erreur permanente…bizarre . Même la musique en cache de fonctionne pas au sujet de Bill ( j’ai eu l’imprudence peut-être de glisser la page direct dans mes favoris Internet …flikage assuré et NIENTE !!! que c’est beau la Liberté d’écouter un CADEAU qui nous avait été fait !!! Bien REPRIS !!! je suis parfaitement dégoûtée !!! ça me donne aussi à réfléchir sur des caractères qui peuvent-être manipulateurs  ( je ne parle  de personne en particulier )  Ne te désole pas chère Quichottine , je te fais de gros bisous.

    • Ben oui.. je parlais de ton commentaire, donc, « celui »… parce que je te répondais… tu aurais voulu poster le 100e, ça ne s’est pas fait, mais tu as posté celui qui m’a fait changer de page… c’est vrai que j’aurais dû être plus explicite !

      Erreur permanente… mais non. Juste mauvaise formulation de ma part. Je suis très maladroite, tu ne le savais pas ?

      Tu m’appelles « douce », en fait je ne le suis pas, je suis seulement peu sûre de moi, parce que je passe ma vie à faire des bêtises, et que j’en suis totalement consciente.

      La preuve, elle est là aujourd’hui. Si j’avais rédigé correctement ma réponse, que j’avais écrit : « ton commentaire est celui qui me fait changer de page », il n’y aurait pas eu de confusion.

      La musique de Bill fonctionne encore chez moi… je ne comprends pas trop.

      Je relis ton commentaire… Si, je suis un peu désolée… un peu beaucoup, même, parce que je crois que je t’ai fait de la peine, et que je n’aime pas ça, du tout.

      Je t’embrasse très fort, Blanche…

  62. LOL…ma Quichottine …je te trouve craquante avec tes minuscules erreurs ( j’en fais de bien plus grosses ) et ton souci de ne pas peiner …petit virus aimé de tous…Quichottine ! Ce ne sera pas une indiscrétion mais je peux t’assurer WALLAH !!! que Chris t’adore , elle la forte , la solide , la courageuse , bien plus que je ne le suis , elle a un coeur qui fond devant ta fragilité , elle te couve comme le lait sur le feu …Hihihi….Je peux de nouveau écouter Bill ( je soupçonne Google de m’avoir flické – plus de son ! j’ai tout rétabli… Gros bisous Quichottine 😉

    • Je sais comment est Chris, et je sais aussi que je l’adore. Seul l’avenir dira si cela suffit… L’amitié, tu vois, je me dis que c’est comme l’amour, c’est fragile…

      Je suis contente de voir que tu as retrouvé le son… Je n’aimais pas te savoir triste.

      Gros bisous à toi…

  63. Comme les marionnettes, trois petits tours et puis s’en vont! non sans laisser un souhait de bonne semaine … et à bientôt

  64. Bonjour Quichottine

    Pas mal ton article absence avec les différentes pages selon le temps, les envies et les goûts de chacun

    Pas possible de lire en ce moment alors un petit coucou tout simplement

    • Je suis contente qu’il t’ait plu… et que tu n’aies pas eu besoin du bureau des réclamations.

      Merci pour ce coucou !

  65. une page blanche, la terreur des eleves devant cette dernière, la mienne aussi lorsque j’allais au lycée, meme si encore quelquefois, je me retrouve devant une page blanche sans savoir quoi écrire quichottine.
    je t’embrasse

    • Cette page-ci, Oursonne, c’est seulement pour ça, pour des mots comme les tiens aujourd’hui, qui font plaisir, parce qu’ils disent que tu es là !

  66. Je me laisse tenter par cette page blanche pour te laisser un commentaire. On voudrait parfois avoir plusieurs vies pour avoir le temps de tout découvrir et ton blog est une mine de découvertes. En esthète je m’étais souvent attardée à ta page d’accueil et cette si belle banière et je découvre aujourd’hui les trésors cachés dans ta bibliothèque. Moi qui aime aussi aller à la découverte d’auteurs, je pense que je vais venir flaner plus longuement. Merci Quichottine

  67. Les pages blanche….





    ce sont celles que je préfère !

    • Comme ça, tu peux les remplir ! … ça ne m’étonne pas du tout, monsieur l’Écrivain !

      Que ta soirée soit douce…

  68. Noisette

    Assez facilement je me suis fidélisée .
    Parler de livre peut stimuler quand on se laisse aller a ne rien faireMoi j’ aime bcp la lecture .C’ est une chose queje souhaite aux gens qui s’ enniuent.UN livre ( interessant )
    Ce soir il fera bon rester au frais dehors en attendant que la journée se termine et que la nuit nous enveloppe .Bonne soiréeBien amicalement Noisette.

    • Je ne m’ennuie jamais… et les livres y sont pour beaucoup.

      Merci pour ton passage, Noisette. Quel dommage que tu n’aies pas de blog…!

      Que ta soirée soit belle.

  69. COUCOU Quichottine me revoilou…un passage juste pour des bisous…merci pour tes visites …j’ai aperçu tous tes coms, Merci….je reprends en douceur demain…..gros gros bisous…

  70. Ravie de savoir que tu vas à Naples…j’imagine ton bonheur à retrouver notre Chris – j’espère qu’elle va s’adoucir à ton contact parce que trop de moutarde c’est pas bon et même si nous nous en régalons , je ne voudrais pas qu’elle en prenne d’ulcères de neurones ou de coeur – un peu de miel parfumé et délicat vont lui faire le plus grand bien – Zoubis contents à un  « petit virus  »  LOL…bon départ et BON RETOUR

    • Merci… Si tu savais combien je suis contente ! Chris est charmante, tu sais ? Je suis sûre qu’elle te plairait… (sourire)

      Je ne sais pas qui des deux va choyer l’autre… (rire !) Mais je sais que ce sera une bonne semaine pour nous deux.

      Bisous à toi aussi…

  71. MIROTINE

    C4EST BIEN cette idée de page blanche où on peut dire ce qu’on veut domage qu’on ne puisse pas faire ça sur orange , j’y ferais en article si tu permets bien sur que j’emprunte ton idée. TA BIBLIO EST D4UNE RICHESSES INCROYABLE mais je m’y perds , je ne sais pas si c’est le blog lui même mais je ne comprends rien à toutes ces rubriques et communautés et pages e surpages , il faut être douée en informatique pour tout ça.

    • Bah… je ne l’ai pas fait breveter ! Tu peux en créer une aussi chez toi.

      Ce que je trouve dommage sur orange, c’est qu’on ne puisse pas répondre directement sous le message de nos visiteurs, comme ici.

      Non, ce n’est pas si compliqué, il faut seulement « cliquer » et voir où ça nous emmène…
      Je ne connais rien en informatique… tout le monde peut s’y mettre, il y a de chouettes démonstrations…

      Merci infiniment pour ta visite, Mirotine !

  72. Tu as résisté à tout pour l’amour de Chris : l’avion , ta terreur – un max de pluie vous transformant en éponges , les leçons d’informatique à lui donner …La pluie a lavé les rues en ton honneur – Bon , si t’as un rhume à présent , je te recommande de boire très chaud , je t’envoie une immense écharpe en Cachemire et chaussons assortis  😉   Zoubis moëlleux

    • Merci pour l’écharpe… mais surtout pour les chaussons ! J’adore !

      Gros bisous, Bernache ! Je ne savais pas que tu tricotais aussi bien… ils sont moelleux, c’est vrai… et si doux que je ne vais plus les quitter !

  73. Bonjour Quichottine.
    Euh… tu me manques 😉

  74. Hi hi hi ! C’est marrant, ton truc !
    Alors, seulement un petit coucou en passant 😉 ! Bisoux.
    dom

  75. Je viens de lire chez Polly que tu rentrais aujourd’hui …Heureux retour chére Quichottine …dorée sur tranches ?…lol… Zoubis contents de ton retour , repose-toi bien du voyage , je te souhaite une excellente soirée et bonne nuit sur le plancher des vaches ( c’est quand même plus rassurant qu’en l’air ou sur l’eau ! )

    • Eh oui…

      Dorée côté face… et encore bien trop blanche côté pile… Quichottine bicolore !

      Merci pour tes zoubis, et pour ta chaleureuse présence pendant mon voyage !

  76. Ravie que tu aies passé une délicieuse semaine un brin humide et ravie aussi de te retrouver. Biz

  77. En réalité c’est moi qui te remercie de ta visite, il y a ainsi des passage …………… qui en disent long sans rien dire et font tellement plaisir 🙂
    bon voyage
    big bisous

  78. Je reviendrai, ça c’est sûr. Je suis souvent en manque d’inspiration quand je parcours les rangées de ma bibliothèque préférée. La prochaine fois, je me ferai une petite liste…:)

  79. Petit tour de chien sans chien comme je dis d’habitude …te sachant dans ton home j’ai eu envie de passer …un peu lasse de ce qui se passe en ce moment : Chris qui vitriole la bêtise inconnue qui l’agresse sur son blog , Suricate qui se planque malgré mes appels , Alain-Julien disparu au bataillon …mais pas pour tout le monde  ! ça fait plaisir 🙁   … et des justifications de nymphéa qui n’ont pas lieu d’être sur mon blog ! Houlah…ça commence à faire beaucoup pour moi ! J’espère que demain sera meilleur ! Bisous fatigués Quichottine …je n’imaginais pas la blogosphère comme un champ de bataille ( sauf en politique )

    • Je ne l’imaginais pas non plus ainsi…

      J’ignore si l’on continue à agresser Chris en privé… Je crois n’avoir pas compris ce qui se passait vraiment et pourquoi tout s’est terminé en bataille rangée, au détriment de tant de choses qui comptaient vraiment pour moi.

      Suricate est revenu, Alain-Julien aussi… alors, je suppose que tout va pour le mieux maintenant pour toi.

      Je te souhaite de belles journées…

  80. Je me suis bien defoulée, merci, bisous

  81. Quichottine, je te laisse ce message ici puisque tu nous demandes de ne pas laisser de commentaires sous ton dernier article, celui sur le « nous » qui s’est immiscé entre ton amie et toi. Un article que j’ai lu très attentivement, car j’ai senti à son ton inhabituellement grave qu’il était important pour toi. 
    C’est vrai, je ne prends pas toujours le temps de te lire de A à Z, non pas par manque d’intérêt, mais juste parce que tes articles sont riches, longs et denses et que je n’ai pas toujours le temps nécessaire pour cliquer sur tous les liens qui y sont mêlés. C’est vrai, comme tout le monde, je vais trop vite, je devrais prendre ce temps, quitte à venir moins souvent et à ne lire qu’un article ou deux, mais à fond.

    Pourtant, j’aime aussi venir chez toi en dilettante, juste pour respirer l’odeur de la bibliothèque, t’y laisser un bisou et repartir ailleurs. Dans l’un ou l’autre cas, pour moi, c’est la même amitié que j’exprime, sur des modes différents.

    J’ai été , moi, une bibliothécaire non virtuelle. Je sais donc que dans ces endroits si passants, certaines personnes viennent juste pour dire bonjour, pas forcément pour emprunter un livre, ou juste pour rêver en passant devant un rayon et ressortir aussitôt. Ce bonjour, c’est une marque de leur sympathie pour la bibliothécaire. Et la bibliothèque serait un lieu mort si cette chaleur humaine n’y circulait pas.

    Alors, que te dire ? Sur OB comme ailleurs,  comme au pays de Candy, « il y a des méchants et des gentils » (:D). Pour être plus exacte, (et moins manichéenne, car je n’aime pas ça), les gens arrivent sur les blogs avec ce qu’ils sont, leurs talents, leurs qualités humaines et aussi leurs faiblesses.

    Bien sûr, il faut se protéger de ceux qui sont vraiment « nuisibles », ceux qui cherchent à détruire avec acharnement (et il y en a). Bien sûr, les intrigues ici aussi existent, avec tout le mal qui peut en découler. Chacun de nous, j’en suis presque sûre, en a déjà fait l’amère expérience.
    Pour ma part, je ne rouve comme réponse à cela que la miséricorde. Je n’excuse pas ces gens, je ne les laisse pas me nuire. Mais je n’ai pas envie d’alimenter la spirale de la colère en leur renvoyant la pierre qu’ils me jettent. Je préfère couper les ponts avec eux, en leur expliquant pourquoi.

    Je souhaite sincèrement que ton amitié avec Chris survive à ces manigances dont vous avez fait les frais, et à la façon dont tu en parles, je suis sûre que ce sera le cas.

    Une dernière chose : ne te sens pas obligée de passer chez moi pour me « rendre ma visite ». Quels que soient les principes qui t’ont été inculqués, je t’en prie, si tu viens, fais-le par plaisir et non par devoir. C’est la meilleure amitié que tu pourras me faire.
    La politesse, je m’en contrefiche.
    Je ne la pratique déjà pas trop moi-même, alors…

    Voilà, j’ai été execptionnellement longue aujourd’hui… peut-être parce que j’ai senti l’urgence de prendre ce temps pour toi, aujourd’hui, entièrement.

    Je t’embrasse. Passe de belles vacances et continue à ne quichottiniser QUE POUR TON PLAISIR. Je trouve cette attitude très saine.

    Si jamais tu avais un coup de blues, je te laisse ici la clé de ma réserve personnelle de tourbe. Et tu es la seule à qui j’octroie ce privilège, tu peux en être certaine. 🙂 

    Bisous colibriesques.
    Ptitsa.

    • Je ne sais ce qui sortira de tout cela, Ptitsa… mais ce que je sais c’est que ce commentaire-ci restera en ma mémoire…

      Je ne suis jamais allée chez toi par politesse, tu le sais… je l’espère. La première fois où je t’ai rendu visite, c’était en suivant ton lien, et je m’en suis trouvée très bien !

      Je ne regrette aucun des commentaires que j’ai postés, où que ce soit.

      Ici, tu es la bienvenue, merci d’être là.

  82. J’ai mis du temps à passer te sachant désirer le silence – ce que tu écris au sujet de Chris me touche le coeur , parce que je suis bien placée pour savoir combien tu l’aimes fort  ;-)) Tu as l’avantage important de la connaître en chair et en os , une chance que je n’ai pas – mais  difficile de se représenter la force de l’amitié qu’on peut ressentir pour elle , ne fut-ce que dans le virtuel – cette Chris est tout a fait exceptionnelle .!!! Je viens de passer chez Bigorneau, j’ai tout lu – bon , pas d’animosité envers elle , j’avais des doutes mais je n’ai jamais été fâchée , son blog apporte sa contribution de qualité je l’ai toujours dit – Des caratères si différents …des écrits si dissemblables…c’est peut-être une occasion de s’apercevoir de la richesse intrinsèque de l’humain ,non ?… Toi , la Douce , trop douce à mes yeux ( ben oui quoi ! ) que je pilerais peut-être si je me trouvais en face de toi  (ya des chances et justement parce que je t’aime bien ) je te dis BONNE Journée , Chris continue à nous faire plier de RIRE et d’autres ont fait d’aujourd’hui une journée magique pour tous et toutes qui passeront – à toi de visiter si tu as le temps . Je t ’embrasse joyeusement (y aura bien un Suricate pour venir nous narguer …LOL…)

    • J’aime Chris, tu le dis et je pense qu’elle le sait.

      Pour le reste… je crois que tout cela a fait beaucoup de mal, et pas seulement à nous deux.

      La bibliothèque en souffrira et j’ignore si la bibliothécaire va s’en remettre.

      Merci d’être passée. Je sais que tu me pilerais, tu l’as déjà fait, même sans en avoir tout à fait conscience, je crois.

  83. je viens juste ici (c’est la première fois…) pour dire que je suis complètement d’accord avec le commentaire de Ptisa…
    Je ne connais pas du tout le fin fond de l’histoire… Un blog, c’est pas fait pour rendre des comptes… Ni pour juger le contenu, ni le attitudes  des uns  et des autres… Chacun fait ce qui lui plaît: répondre, pas répondre, rendre une visite ou pas… lire si on a envie de lire.. mùais l’hypocrisie et la jalousie sont  est bien réelles… comme dans la vie, la VRAIE. Parce qu’ici, ce n’est pas la vraie vie…
    Bonne fin de vacances et surtout ne te prends pas la tête, (facile à dire…) mais, surtout, fais ce qui te plaît. A bientôt j’espère…

    • Ici, ce n’est pas la vraie vie mais ça y ressemble tant qu’on s’y laisse prendre parfois et que ça peut aussi faire très mal.

      Merci, Eolina, d’être là.

  84. Tu sais Quichottine que je circule beaucoup – des blogs , en long , en large ,en travers – Pourquoi chez l’un d’entre eux que j’aime bien , j’ai trouvé le com pleurnichard d’une qui parle d’agression comme si ça la concernait ? (bien sûr tu ne peux pas me répondre ) la question n’est là que pour souligner le travail de sape qui est fait …mais par qui ?…j’ignore , je ne mets pas les pieds quand je vois ça , mais franchement ça m’exaspère – Tu n’en es pas responsable sinon je ne viendrais pas chez toi tu le sais …donc  , le travail de sape contre Chris continue !! c’est que je tenais à te faire savoir . Bisous Quichottine et comme dit Chris : mais quelle idée de vouloir supprimer la Bibliothèque ?…j’ajoute avec l’index qui tape ma tempe ( oui tu vois le geste ..lol…)  Mais ça va pas NON ???? RIRE…

    • Merci, Le Bernache… J’ai découvert en rentrant… et ça m’a navrée.

      La bibliothèque est toujours là, mais elle va changer de rideaux !

      Bisous à toi aussi

  85. Novice dans la navigation, j’ai posté un message, lancé de mon rivage, à ta destination. Comme une bouteille à la mer, il tapporte mes vers, mais si jamais il se perd, je mets ici son petit frère.

    Quand l’inspiration viendra

    Un acrostiche sortira

    Illustrant ton surnom

    Commentant ta production

    Hélas pour le moment rien

    Off order en américain

    Tant de mots me viennent pourtant

    Tous les jours en écrivant

    Il suffit de voir Alice

    N’en ais-je pas fait vingt-six

    Et pour toi toujours rien…

    • Il ne s’est pas perdu… et il est donc arrivé deux fois pour émouvoir son destinataire.

      Merci, Philippe !

      … C’est un bel acrostiche… sur Quichottine ! L’inspiration était là !

  86. Voilà que je reviens sur la page blanche, il faut croire qu’aujourd’hui peut-être que mon coeur déborde et que j’ai besoin de parler… je ne sais pourquoi j’ai envie de partager un livre avec toi si un jour le coeur te dit de le lire… Il y a parfois dans sa vie des moments où la maladie envahit le corps et il faut compenser par l’esprit.. je ne sais si c’est cela.. Connais-tu Catherine Clément ? elle a écrit un t rès beau livre (un pavé) « Le Voyage de Théo » (éd. Seuil)
    C’est l’histoire d’un enfant Théo qui est très malade et sa tante décide de lui faire faire le tour du monde afin de le découvrir et rencontrer « toutes les religions »… je m’y suis presque baignée toute entière et mon blog n’est pas un lieu réservé aux livres (rien ne m’y empêche toutefois) mais personne n’y ferai je pense attention. Alors que chez toi, l’écriture est une Grande Dame.
    J’ai été bouleversée par ce roman philosophique à un moment de ma vie où j’en avais sans doute besoin.
    si un jour tu as l’occasion de le lire, cela me ferait plaisir que tu en parles..
    Dommage je ne peux t’envoyer une image, je ne sais pas dans les coms mais un jour je te l’enverrai par mail.
    je t’embrasse
    chantal

    • Je connais Catherine Clément, mais il est vrai que je n’ai pas lu ce livre. Merci pour cette piste de lecture. Je le présenterai dans la bibliothèque dès que possible.

      Je crois qu’un livre est un merveilleux ami lorsqu’on trouve celui qui nous correspond au moment opportun.

      merci pour ta visite et pour ton amitié, Chantal

  87. J’ai appris que c’était ton anniversaire aujourd’hui alors je suis venue te le souhaiter …heureux , ensoleillé , avec gros bisous virtuels chére Quichottine – Je sais arriver bien tard , probablement la dernière ( encore que…) mais des obligations familiales délicieuses m’ont tenue éloignée toute la journée de mon ordi , ce vecteur dont je ne me passe plus …LOL…

    • C’est l’anniversaire de mon blog, oui…

      Tu n’es pas la dernière, loin de là… j’espère que d’autres viendront.

      … et je trouve merveilleux que tu puisses ainsi être auprès des tiens, profites-en !

      Gros bisous à toi aussi

  88. Une fois de plus, j’étais un peu perdue… J’ai eu du mal à retrouver la « page blanche » dans le grand remaniement structurel de la vaste bibliothèque quichottinesque. Et même là, je ne suis encore pas sûre d’être au bon endroit… Car ce que j’ai à déposer, ce n’est ni une « douceur », ni une « réclamation »… c’est une question… d’ordre technique. Alors, ouksékjdoilametr ???

    Plutôt que de me tromper d’étagère (je sais, d’expérience, que les livres mal rangés sont les cauchemars des bonnes bibliothécaires !!! 😉 ) , je vais attendre que tu m’indiques l’endroit adéquat… et je te poserai la question ensuite.

    En attendant, puisque c’est ici le rayon des douceurs… voici quelques bisous tourbeux à savourer « en douce ».
    A quand tu voudras, Quichottine. 🙂

    • Merci pour les bisous… ils feront pousser mes graines à moi (sourire).

      Il n’y a aucune raison que tu te trompes d’étagère… tu peux poster où tu veux. Ici, c’est bien !

  89. Merci, Quichottine, d’avoir encore une fois été si diligente à me répondre… Je profite de mon 2e passage ici pour lire ce que tu as répondu à mon long com’ de l’autre jour (sur Chris).
    Non, en fait ma question portait sur ton design. Comme tu ne m’indiques pas d’autre endroit, je te la laisse finalement ici : je suis en train de plancher sur un autre blog et je voudrais, sur la page d’accueil, avoir une image interactive dont les différentes zones renvoient aux différentes parties du blog (ce ne sera pas une bibliothèque comme chez toi, sois tranquille… je ne plagierai que l’idée, que je trouve fabuleuse depuis la toute 1e fois où je suis venue te rendre visite !!).
    Comment as-tu réussi à faire cela ? qq’un t’a-t-il aidée ? saurais-tu m’expliquer ? J’ai posé la question à Francis, mais il m’a dit qu’il n’était pas compétent pour ce genre de choses. Je pourrais demander sur le forum, mais je préfèrerais l’éviter momentanément… voilà, dis-moi si tu peux m’aider.
    Merci pour ton collier de com’, si gentils comme toujours, et à quand tu voudras. Ca ne presse pas… 😉

    • Mon mari m’a expliqué comment il fallait faire… il faut délimiter des zones dans ton image et relever leurs coordonnées. Tu peux le faire dans un logiciel style photoshop… si tu l’as.

      Ensuite, tu crées un fichier de type « … .map », c’est seulement un peu long parce qu’il faut attribuer à lien à chaque zone et ne pas se tromper.

      Je t’enverrai ce qu’il faut comme explication si tu veux. ou le mien en exemple pour que tu voies ce que ça donne. Si tu as ton image, je peux t’aider aussi si tu me dis ce que tu veux faire.

  90. Oui, je veux bien que tu m’envoies ton image et tes zexplications (tu peux utiliser mon lien contact en bas de page). Pour mon image à moi, je ne suis pas encore bien sûre, j’hésite entre 2 possibilités. Je n’ai pas photoshop, j’utilise « photo impression », mais je dois pouvoir le récupérer au besoin. Merci pour ton aide, à quand tu veux! Une cordiale poignée de bisous pousse-graines pour finir… 😉 a bientôt.

    • Ptitsa, je vais avoir besoin d’une adresse mail, parce que par le formulaire de contact, je ne pourrai pas t’envoyer le fichier map en pièce jointe…

      Remarque, si tu sais éditer la source de ma page sur ton ordi, tu as tout…

      Et si c’est le cas, tu me le dis et je ne t’enverrai que les explications.

  91. merci de m’avoir accordé l’autorisation de mettre en lien ton texte, tu sais il me parle vraiment, vraiment beaucoup (j’ai du être moineau dans une (ou celle ci peut-être) vie 🙂
    big bisous

  92. Je te remercie de me redonner ton amitié, je ne sais pas ce qui t’a fait me la retirer pour un moment, mais je sais qu’elle compte pour moi, même si tu ne me laisses pas de commentaire, ce n’est pas là l’essentiel, et c’est le dernier de mes soucis…Quichottine, ta tendresse  me rappelle celle de  ma mère que j’ai perdue l’année dernière et c’est ce que je rêve de garder

    • Je ne te l’ai reprise, Marlou… Comment as-tu pu le penser ?

      Bien sûr que non ! Ce que tu dis me touche beaucoup. Merci.

      je t’embrasse, Marlou…

  93. Bonjour Quichottine . Aujourd’hui je suis amusée par la présentation  « douceurs  »  ou   « réclamations »   je n’arrivais pas à retrouver cette foutue page blanche …il est vrai que le soleil tape dur sur la tête quelquefois…m’enfin pas sur la mienne heureusement . Il y a des visites qu’on aime et d’autres pas du tout…c’est la Vie ! dans le virtuel comme dans le réel – tu ne parles pas beaucoup mais je sais que tu penses beaucoup à tout ce que tu vois …Se délasser à tout prix , se laver des em…… des mauvaises nouvelles quotidiennes , même si je ne lis pas trop , plaisir de venir toquer à ta porte …un bisou (doux pour toi , d’autres infernaux sont réservés à bien de mes préférés mais tu es fragile  ;-))  – T’ai-je dit que j’adore GOLOV le fils de l’Enfer ? que Ruegy je le vois tout nu dans le soleil ? que Suricate …MON Suricate , me manque en ce moment …ne parlons pas de Chris qui me fait carrément délirer grâve …je la vois en Monstre Sacré ! Quichottine , ta page blanche est épatante ….LOL…je me lâche …Hihihi…

    • Je crois que tu as trouvée cette page de « douceurs » que je vous ai laissée blanche, et dont tu te sers si bien !

      Dame Bernache, je sais que lorsque tu passes par la bibliothèque, les mots que tu y laisses me sont doux, tu es toute tendresse quand tu veux… 🙂

      J’ai vu ton commentaire chez Ruegy… Ruegy aussi est fragile, il ne faut pas le malmener, je crois. Il faut le laisser être lui. Tout nu ? pourquoi pas ? Dans le soleil, certainement. Quand il veut quitter son manteau d’ombre, il est magnifique, mais son manteau ne le dessert pas. Je l’aime, moi, comme il est avec ses mots, qu’ils soient ombre ou lumière.

      Merci pour ton passage, Chris revient, et Grain de sel devrait revenir aussi… Ils ne sont pas partis vraiment.

      Je t’embrasse…

  94. Bonjour Quichottine… J’avais tant de retard dans mes lectures des tiennes, de don quichotte… J’ai souri, comme je souris à chaque fois que je te lis.
    Et tu sais comme j’aime sourire

  95. Quelle foule chez toi !!! Quichottine, merci pour ton petit bonjour chez moi, cela m’a fait touchée. Le travail réalisé sur ton blog est impressionnant. Une œuvre de passionnée . Peut-être aurais-je la chance de te voir trouver un peu de temps pour participer à mes 2 nouveaux thèmes pour mon tortillard des mots sur mon blog … ?

    Bonne soirée au coeur de l’univers de tes livres.
    Bien amicalement, Jenny

    ps : tu as bien raison, on n’est jamais déçue en compagnie d’un bon livre.

    • Bonsoir Jenny !

      J’ai demandé à Mary si elle voulait monter dans le prochain wagon. Elle est d’accord. Alors, je ne dis pas que je participerai à tous mais à l’un d’entre eux, certainement.

      Merci… Bonne soirée à toi aussi

  96. Juste un petit passage pour te déposer une petite pensée…
    Voilà, elle est là…
    Bonne soirée dans ton jardin mouillé… Bisous.

  97. Que ton long week-end soit lumineux, Amielle !
    Gros bisous, Quichottine

  98. J’adore les pages blanches… 😉

  99. Voilà , au plus simple …j’avais envie de venir t’embrasser toi  « la maman de Chris »  La grosse chaleur m’éprouve , me rend très très paresseuse , ou plutot me ralentit tellement que je ne fais pas grand chose . Quichottine , si Chris ne t’avais pas pour adoucir ses souvenirs de sauvetages , je me demande si elle tiendrais le coup ?…Gros bisous  ;-))

    • Chris tiendrait le coup… Elle est comme mon héros préféré, elle tombe parfois mais toujours elle se relève !

      Prends bien soin de toi, Blanche. Je sais que les grosses chaleurs ne te valent rien !

  100. Je n’arrive pas à me passer de ton blog, tu es une ile de paix au milieu d’un monde pas toujours facile à vivre, Bisous du dimanche

    • Merci… c’est un très joli compliment !

      Mais je ne voudrais pas créer de dépendance… (sourire)

      Gros bisous, Florence !

  101. Bonjour Quichottine 😉  Envie de te dire que j’avais trouvé ton poème extraordinaire dans le jeu que nous faisons…tu m’as stupéfaite , rien moins !! Quichottine tu es pleine de trésors cachés à ce que je vois , un talent de plus ! je suis passée voir la marmotte et l’ordinateur (j’ai pris la photo de la bestiole que j’adore ) – je vais sur les pas de Clément voir où il en est ( passionnante ton histoire )  Quichottine , je ne suis pas une flatteuse , tu m’épates !…Nymphéa aussi dont j’ignorais le sens de l’humour – je t’embrasse tout doux (et tu as vu Polly nous a rejointes ) Bref tout cela est très chouette ! Merci pour tout et rends grâce de ce que la Généralissime t’a sauvée avec ses bisous  !  RIRE … Nous vaincrons !!! Signé la teigneuse 😉

    • Ce poème-ci ?

      Or donc en ce matin de bel été trompeur
      Deux armées s’avançaient en prenant l’air moqueur

      D’un côté balayant d’un œil d’impératrice
      Un Suricate tremblant jusque dans ses vibrisses
      Qui essayait soudain d’appeler les Prussiens,
      Notre amie Chris, avait ameuté tous les siens

      La Bernache montée sur d’immenses ergots
      Braillait à qui mieux mieux en riant aux éclats
      Il eût fallut Wagner pour peindre le fracas
      Que ses ailes faisaient, battant au ras des flots.

      Petitbouchon rentrant des lignes ennemies
      Rapportait tous les mots surpris pendant la nuit
      Au général juste sortie de son plumard
      Mais déjà prête à tout : Nymphea de la Mare

      Pendant ce temps sous l’œil de l’Amiral tranquille
      Un Bloggy rugissant de toutes ses quenottes
      S’était saisi d’Achille, activait ses menottes
      Peinturlurait de rouge un terrifiant tableau…

      Les troupes de Grenoble étaient sur le carreau
      Terrassées par le rire, les suricatines
      N’arrivaient même plus à sonner les matines
      Se tordaient sur le sol attendant leur bourreau

      Fendant les flots violents, d’un éperon rageur
      Le vaisseau amiral de Julien de Marseille
      Essayait vainement d’un arpège majeur
      De clore la partition  de tous ces durs d’oreille

      Happé par les flots bleus, du blog alphabetesque
      On aperçut Félix s’essayant au partage
      Mais en vain (faut le dire !) d’une affolante image
      Qui devait tout couvrir de ce combat dantesque…

      Rien n’allait pour personne… et seule Quichottine
      Souriait sans un mot devant cette algarade
      Rêvait à cet ailleurs peuplées de sonatines
      Où elle repartirait après cette tirade.

      déposé chez Chris le 31 juillet à presque 19h ?

      Ou celui posé le lendemain à 9h23 ?

      Quichottine rêvait, innocente et sereine
      Certains en profitaient, en sape souterraine,
      Saluaient chapeau bas, proposaient des bisous
      Faisaient donc leur boulot comme on dit, « allez zou ! »

      La rumeur, sourdement commença à jaillir
      Sur le front on trouva aussitôt à redire
      Quichottine trahissait ? Qu’à cela il ne tienne
      La vengeance serait très judéochrétienne !

      On captura l’impie, la traîtresse, la chienne !
      On lui mit le bâillon, sans oublier les chaînes !
      Et ainsi affublée, tondue, comme il se doit
      On la traîna de suite chez Alphabeta…

      Chris était peu encline à être magnanime
      On n’aime guère les traîtres à la gens féminine !
      Qu’on lui coupe la tête ! Eh bien oui, Quichottine !
      Il fallait d’un exemple arrêter la déprime…

      L’infâme ne dit rien… à quoi bon désormais ?
      Rien ne servait à rien, car le cas entendu
      Mieux valait le billot qu’à la corde un pendu
      Les ennemis vainqueurs en riraient à jamais.

      Ci-gît Quichottine Troubadour sans cervelle
      Qui ne voulant se battre un jour sur la colline
      Accusée de traîtrise fut sur la guilottine
      Racourcie quelque peu… veuillez prier pour elle !

  102. Avant d’aller me coucher, pas au milieu de la nuit pour une fois (car je dois me lever demain!), j’avais juste envie de passer te déposer un peu de ce tant qui ne s’achète pas… mais qui se partage si bien avec ceux qu’on aime. Bonne nuit, Quichottine… 🙂

  103. Pardon de te répondre si tardivement chère Quichottine , j’avoue que cette chaleur qui dure…qui dure…est entrain de me ralentir plus que je ne voudrais (avec un sérieux mal aux pattes en plus, moi qui de ma vie n’ait jamais su ce que c’était ! ) It’s life ! (faut bien que je te sorte le peu de british que je comprend …lol…)  Quichottine , j’ignore pratiquement le msn qui bloque mon ordi , je mets des demandes en attente …inch’Allah ! Gros bisous à toi la Douce  ;-)) Ce sont les deux poèmes qui sont extra mais c’est vrai que c’est le premier qui m’a ébahie quand j’ai découvert .

    • Ici, il ne fait plus aussi chaud, et j’avoue que je préfère, même si je voudrais que le soleil demeure.

      Merci d’être passée… et pour l’anglais aussi !

  104. Bonjour Madame,  (!)
    (C’est rigolo de commencer comme ça sur le Net)
    Il se trouve qu’on est en même temps sur la Toile, à une heure inhabituelle pour moi.
    Je viens presque tous les jours, j’ai lu avec intérêt la présentation de la présentation de Plume de l’histoire de Sarah. C’est un exercice d’écriture qui ne doit pas disparaître, garder les traces de la bêtise humaine, de l’horrible horreur. Tu me poste en ce moment des commentaires, sur des articles difficiles à comprendre. Il y a un lien entre mon altercation avec ceux que j’appelle les nouveaux cons et Sarah. Les nouveaux cons sont en fait les pseudos descendants de Sarah. Sous prétexte que leurs parents, arrière-grands parents ont été honteusement massacrés, ils pensent détenir le droit de haine envers les autres.
    Alors qu’il serait temps d’arrêter cette ronde infernale de Loi du Tallion. Il serait d’arrêter de donner un visage unique à la Peur, à les entendre, seul le judeo-chrétien conservateur est pacifique, tous les autres sont des Terribles.
    Et c’est avec ce genre d’argument qu’on me traite d’intolérant !
    PS Méfies-toi d’OB, ils fournissent sans aucun scrupule ton adresse mail à ceux qui ne demandent qu’à te spammer.
    A bientôt

    • Merci pour ce long message, pour ce bonjour qui résonne merveilleusement à mon oreille !

      J’ai trouvé ton message en revenant de chez toi…

      Je n’ai pas lu encore le livre dont parlait Plume et que j’ai mis sur mon étagère des livres « à lire » pour ne pas l’oublier… alors, je t’en parlerai plus tard.

      Pour le reste, je pense qu’il est temps d’arrêter les combats, d’essayer seulement de vivre, le mieux possible, avec ce qu’ils nous ont laissé.

      PS : J’espère que personne ne viendra me spasmer… je ne suis pas vraiment quelqu’un d’intéressant ;-)))

  105. On pense à toi, Quichottine, ne te fatigue pas trop, bon week-end

  106. Bonjour nôtre petit virus gentil ;-)) J’arrive de chez Chris  où j’ai vu que tu profitais de la présence de ta petite fille – deux gros bisous pour la petite princesse de la part d’une arrière Gd mamie – Je n’ai pas abandonné la lecture du voyage mais comme je veux en profiter pleinement de ce beau récit , je suis obligée de le mettre entre parenthèses en ce moment  (obligations familiales un chouïa contraire à la tranquillité nécessaire pour une lecture sérieuse + la chaleur qui m’a tuée …enfin presque ! ) Sans l’énergie de Chris c’est vrai que j’ai eu vachement envie de mettre en stand by – j’avais fait un article stupide que j’ai supprimé en pleine nuit (LOL) Bref , nous ne sommes pas la bande des quatre  ( des malfaiteurs ) mais pas loin …Comme pour toi c’est un plaisir délectable de savoir qu’on va la retrouver chaque matin…franchement je n’exagère en rien – gros bisous chère Quichottine  ;-))

    • Oui… je fais comme je peux pour faire acte de présence, mais ce n’est pas forcément facile.

      Merci d’être là, Blanche !

  107. Je passe en coup de vent, te faire un p’tit coucou
    Mes pages étant à jour, je te fais un bisou
    J’irai te lire ensuite, et peut-être commenter
    Tes deux derniers articles, si je suis inspiré

  108. Je viens déposer ma douceur du jour 😉
    bises quichottine, porte toi bien ou que tu sois ^^

  109. Bonsoir Quichottine  :-))   J’ai beau chercher  « le voyage » je ne le trouve plus et ça m’ennuie beaucoup parce que je comptais bien le lire en entier – où donc est-il ?…je me perds dans ta bibliothèque …Je t’embrasse tout doux

  110. Pour beaucoup, demain c’est la rentrée !
    mais moi je joue les prolongations, je reprendrai donc le chemin de la bibliothèque à mon retour, pas tous les jours, mais promis, dès que j’aurai un moment  😉

    Plein de bisous Quichott’

    • Kinou !
      Si je te dis que, comme Maître Po l’autre jour, tu me fais un plaisir immense en étant là ce soir… je serai encore loin de la vérité !

      Merci infiniment…

      Profite bien de tes vacances qui se prolongent…

      Plein de bisous pour toi aussi

  111. Je me doutais bien que tu aurais un article sur le voyage immobile, j’ai cherché un peu mais la bibliothèque est tellement grande et je ne pouvais te demander, te réservant la surprise de cette balade.

    Au passage, comme tu me l’as demandé, j’ai remis les commentaires sur les deux articles intermédiaires ainsi qu’un lien pour retrouver TON voyage immobile.

    De plus j’ai enfin réussi à avoir le n° de mon commentaire de départ, ce qui fait que tu peux tourner comme un derviche la rime d’acrostiche.

    Bisous Quichottine

    • Il aurait pu ne pas exister chez moi…
      Et, tu as raison, il y a trop de billets !

      C’est vrai que j’ai mis bien longtemps avant de comprendre comment ça marchait, les numéros de commentaires.

      Tu m’invites pour un tour de manège ? Tu sais, parfois, il n’arrive pas au même endroit.

      Bisous à toi aussi, Philippe !

  112. Tss Tss et les indices… allez un autre tour
    Comme tu le suggérais, j’ai fait Alice un jour*

    *(dans l’autre sens mais la rime…)

    • Il faut que je revienne chez toi, je le sais, mais tout à l’heure si tu veux bien…

      Bisous pour t’aider à attendre !

  113. Sculptures et travaux m’ont pris tout l’été, la plume est en panne d’écriture et les jours ne sont pas assez longs lorsque les nuits sont trop courtes … Corry

  114. Guerre des Bisous !

    Muuuuahhhh!
    Tout ce que tu dois faire pour continuer cette guerre des bisous c’est envoyer ce gros bisou à tous tes Amis
    y compris celui qui te l’a envoyé.

    Tu viens de recevoir un gros bisou de la part d’une personne pour qui tu comptes beaucoup !!!!:

    • Merci, Polly ! J’adore… et je suis heureuse de voir où tu les as déposés en retour…

      Gros bisous à toi aussi.

  115. De gros bisous Quichottine pour tes commentaires que j’ai tellement de plaisir à lire et à relire

    • Je viens lorsque je peux, Marlou, j’essaie aussi de remonter un peu dans le temps. Je découvre tes poèmes avec beaucoup de plaisir (mais est-ce le bon mot ?).

      Je sais que je ne repars jamais sans avoir cueilli çà ou là une émotion.

      Merci, Marlou.

  116. Je profite de cette matinée chômée, (pour cause d’orage nocturne) pour faire rapidement le tour des amies du web.
    Je n’ai plus la force de tenir les yeux ouverts et le neurone en alerte le soir pour écrire quoi que ce soit, pas même les réponses à vos commentaires. Manque d’entrainement certainement, n’étant pas du tout habitué à travailler de façon intensive.
    J’ai toujours eu des activités, même si elles étaient physiques, avec des rythmes de travail variables dans la journée. Mais là, hut heures intensives viennent à bout de mon énergie.
    Tout ça pour te dire que je ne t’oublie pas, et que je viens te saluer en prose pour une fois.
    Des bisous ma Quichottine et à bientôt

    • Tu travailles trop, tu t’es beaucoup investi dans ton blog. Il faut te reposer un peu.

      Merci d’être passé, Philippe.

  117. Juste un Bi en passant  ;-))  J’avais envie aussi de te dire que je me sens privilégiée d’avoir accès ici et à Yeur , que je t’en suis reconnaissante …et voilà , je viens de me faire plaisir une fois de plus !!…LOL…trop triste chez moi les récits en ce moment , je te demande de t’abstenir , sincèrement , comme je l’ai demandé à Alain-Julien qui dans l’épreuve en ce moment – aucun besoin de vous voir sur ma page pour ressentir la douceur de l’amitié , même si elle n’est que virtuelle ,elle compte beaucoup !

    • J’ai lu chez toi, Blanche, mais je n’ai pas laissé de commentaire, c’est vrai.
      Je crois que ce que tu sors de tes souvenirs n’est pas si facile à commenter… je viendrai plus tard, je relirai.

      Merci d’être là.

  118. Les grands esprits se rencontrent comme on dit, j’ai trouvé ton com chez Annie et figures-toi que c’était chose faite (si, si).

    Une « Marmottine » (ça rime avec Quichottine)  née du jour, j’étais à mon maximum en tous les cas :-))

    • Une bien jolie Marmottine… Merci, Joëlle, j’espère que tu vas me la prêter pour mon prochain conte… (sourire)

      Je suis ravie que tu aies pu ainsi faire plaisir à Annie !

  119. Tu butines chez moi pendant que je fais mes semis, petite abeille… 🙂

    Justement je voulais passer par la bibliothèque pour te dire :
    1. merci pour le bisou messin que Sylviane m’a apporté mercredi dernier de ta part dans notre colibriesque zonzon

    2. que parmi mes graines surprises rapportées de vacances, il y en a bien sûr une pour toi et qu’elle fleurira au jardin le mercredi 8 octobre.

    De mon côté, maintenant que je commence à avoir rattrapé tout mon retard virtuel (mais bien réel !!!), j’espère bien trouver cette semaine le temps de m’arrêter farfouiller parmi tes livres. Peut etre bien le 8 ! 😉

    bisous et bonne nuit internaute, butinante, jalonnée de trouvailles… 🙂

    • Je ne savais pas que tu étais là… je m’en suis rendu compte un peu plus tard.

      Alors…

      1. Merci pour ce merci… J’aurais bien aimé te rencontrer aussi.
      2. Merci de m’avertir pour le 8… parce que tu sais que je ne passe pas tous les jours, et cela m’aurait ennuyé de ne pas le voir ce jour-là… (sourire)
      … et merci pour cete graine surprise que tu vas me consacrer, c’est trop gentil !
      3. Je sais que tout le monde manque de temps… alors, merci de celui que tu m’as consacré !

      Bisous, Ptitsa !

  120. Je t’envoie d’amicales pensées. Je suis passée picorer quelques sourires. J’aime me passer des choses pour en retrouver le goût et la saveur à mes retours.

  121. Génial!!!! J’adore ton blog!! Je viens de le parcourir.
    Pourtant, il y  avait longtemps que je lisais le pseudo Quichottine dans les coms sur les blogs et comme une idiote, j’ai raté le lien.
    Mais, ça va car je vais me rattrapper…
    Amicalement

  122. Merci chère Quichottine …j’ai été écouter le player – j’avais besoin de cette douceur ce matin …ça tangue et je suis fatiguée parfois – j’imagine être (peut-être ) dans le même état d’esprit que Bill souvent – la houle intérieure …aborder le rivage désiré …c’est fatiguant , oui fatiguant – l’Horizon est parfois trop beau dans le monde intérieur  ;-))  Je t’embrasse bien tendre La Douce à qui je dois ce moment de repos  ;-))

  123. Coucou Quichottine, j’ai une surprise qui t’attends chez moi…

    Te bise et te souhaite une bonne fin de journée :-)))

  124. Douce nuit, Amielle
    Je t’embrasse

  125. Un peu en retard ce matin… panne de réveil pour moi qui n’en ai jamais eu besoin…oulala! Il faut dire que j’ai très mal dormi, le film »Versailles » remue énormément.
    Passe une bonne journée, Bisous plein Quichottine.
    • Et tu prends le temps de passer… je suis touchée ! Merci, Polly !

      J’espère que tu vas te remettre.

      Bonne journée à toi aussi

  126. Demain, oui, surprise, un cadeau de Noël…mais je le posterai un jour ouvrable…

    • Qu’as-tu trouvé de déraisonnable ?????

      Tu sais, tu n’es pas obligée de le poster, nous nous verrons auparavant !

      Plein de bisous pour toi !

  127. Bonjour Dame Quichottine,
    Merci de ta petite visite dans mon nouvel appart, il n’y avait pas beaucoup de liens et je me demandais qui sonnerait en premier.
    D’autres soucis m’empêchent de prendre tous mes meubles, rapidement comme je le voudrait, alors je prends le temps.
    Déménager virtuellement est aussi casse-tête, on est vite perdu, surtout si d’autres priorités se manifestent.
    Perdu ??…Il me semble que c’est le seul état d’esprit que je connaisse ces temps-ci…Le Bel hidalgo refait parler de lui ici, d’une manière un peu innatendue, il ne s’agit plus d’enquête à la Columbo, ou de scénario à la Hitchcock, plus de suspens sur ce qui va arriver à Sancho….
    Je suis perdu…et c’est bien.
    Cadeau: mon Monty Python préféré avec son Chevalier,…
    Je crois bien qu’ils cherchent aussi à redémarrer…

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

    • Ne sois pas perdu…
      En fait, en ce moment je manque de temps pour faire tout ce que je voudrais, j’ai donc mis mon bel hidalgo de côté, mais, pour ne pas totalement l’oublier, je range ma collection.

      Bientôt je reprendrai ma lecture et je sais que tu seras auprès de moi, comme toujours lorsque je sors mon grand livre.

      Merci pour ton cadeau, il trouvera bientôt sa place au milieu des autres cadeaux de mes blogopotes.

      Oui, il semble que le tournage soit prévu de nouveau. Qui sait ce qu’il adviendra ?
      J’attends…

  128. Un petit coucou hors du temps pour que vive ce billet migrateur.
    Le peu d’inspiration positive depuis déjà longtemps explique mon absence prolongée. Désolé de ne pas passer plus souvent ni ici ni ailleurs. Bises.

    • Merci, Ruegy ! J’adore tes visites, même rares, et tu le sais.

      Je voudrais que tu ailles bien… Ne sois pas désolé et essaie de « positiver » puisque c’est l’inspiration positive qui te manque…

      Je t’embrasse fort !

  129. Coucou Quichottine!!!

    Malgré mon manque de temps pour venir flaner et m’assoir dans ta bibliothèque, je souhaitais te dire que je pense à toi et Qu’une surprise t’attends du Quoté de mon alphabet ;O))

    Qros Bisous ;O))

    • Chouette ! Tu as trouvé le « Q » !!!! Merci infiniment, Elleiram !… et tu en as même trouvé Quatre !

      Gros bisous à toi !!!!

  130. un article pour toi a cette adresse 

    http://heureuse.over-blog.com/

    bonne soiree  

  131. Quichottine,
    Roah, c’est frustrant, j’ai trouvé des tas d’articles à commenter chez toi, mais comme tu le sais, j’aime parfois dire tout ce que cela m’inspire et prendre le temps, pourtant je ne l’ai pas encore trouvé.

    Pardonne-moi mon retard, j’espère pouvoir te rendre visite comme il faut ce week ou la semaine prochaine.

    Je t’embrasse fort.

    • Je n’ai rien à te pardonner, Zarbifa’….
      D’autant que moi non plus je n’avais pas le temps…

      Je viens de pouvoir en voler un peu… mais ensuite, je serai à nouveau deux jours sans ordi !
      Alors… à lundi (pour moi chez toi…)

  132. Toujours pas commenté les articles…
    mais comme je n’avais pas envie de passer sans même te dire quelque chose, je te fais juste un gros coucou!
    Et de gros bisous!
    à bientôt =)

    • Et tu as choisi le bon endroit pour le faire… (sourire)

      Merci pour tes visites, Zarbifa’. Gros bisous à toi aussi

  133. Sourire =) lol (je teste ces nouveaux smileys en passant)

  134. Jadambre
    Pardon, je voulais dire ton blog … :?
    J’ai trop l’habitude des forums :$
    • Il n’y a pas de mal, tu sais… Ici, je bavarde tant avec mes visiteurs, que ce pourrait être mon forum à moi ;)

      Gros bisous, Jadambre !

  135. Jadambre
    Si tu veux, je peux te donner le moulin en grand format, j’ai vu que tu aimais bien et je l’ai trouvé sur un site qui a de très belles images dans la rubrique : Don Quichotte !
    • Ce serait gentil… mais tu pourrais aussi me donner l’adresse de ton lien.

      Ce serait chouette ! … et puis, donner la tienne pour ceux qui voudraient aller te rendre visite, si tu veux… (sourire)

      Merci !

  136. Chère Quichottine…je pense à toi dix fois , vingt fois…je n’arrive pas comme je voudrais , même pas à répondre en un temps correct…tu vois cette patte me ralentit sur tous les plans , j’en ai encore pour deux ou trois mois dans le meilleur des cas- je ne peux négliger le foyer (je sais que tu me comprends ) Bref, La Douce je suis privée de venir comme je voudrais…Bisous…bisous…tout plein de bisous pour toi  ;-))) Encore merci pour cette page qui permet d’exprimer toute la tendresse qu’on peut ressentir pour toi .

    • Merci, Blanche… Je sais le mal que tu éprouves, et je sais que tu manques de temps, comme nous tous.

      Ta présence ici me fait chaud au coeur. Tu le sais bien…

      Tu ne fais pas partie de ceux qui désertent. Cela me touche beaucoup.

      Je t’embrasse fort, très fort !

  137. Douce nuit, Amielle. Gros bisous, tout plein.

  138. la petite pensée du jour:

    vivre, c’est mourir lentement.

    Alors, si la mort est triste, la vie est triste.

    Mais si la mort est une fin heureuse, la vie aussi !

  139. sourire…., merci…….

  140. pour la page blanche :

    http://fr.youtube.com/watch?v=CHrXNBs1-B0

    pour te remercier, amicalement. yo

  141. Quichottine overbog me dit que tu m’as répondu / j’ai cliqué mais je ne trouve rien…..comment puis-je te trouver ? yo

    • Les commentaires sont rangés dans leur ordre d’arrivée… ici, il y en a beaucoup, parce que c’est la page pour tout dire…

  142. Tiens je viens de te voir !  mais il faut faire un retour arrière, bizarre que les derniers com. soient à la fin…..

    Puis-je te demander comment tu as pu déposer la vidéo, moi je n’ai pu mettre que le lien.. Merci et bonne soirée.

    • Mais non, ici, les derniers sont en dernier… N’est-ce pas naturel ?

      On ne peut plus mettre de vidéo dans les commentaires… Mais si tu mets le lien, moi, je peux aller la chercher pour la mettre dans ma réponse. C’est comme ça depuis que la fenêtre a changé.

      C’est pour donner plus de travail à ceux qui répondent ! 

      Bonne nuit, Yo.

  143. J’ai vu en entrant dans ta Bibliothèque que ce jour tu étais absente et le billet programmé ,donc je viens ici pour te dire :Quichottine j’ai failli te perdre avec tous nos ami(e)s…une erreur de manip avait supprimé tous mes liens ! l’horreur !! m’enfin j’ai réussi à tout récupérer et tu trônes en tant que Bibliothécaire officielle ! Bisous la Douce  ;-)) (ne t’oblige à aucune réponse, je te sais surchargée et ce n’est pas nécessaire tu le sais …sourire pour toi )

    • J’ai été absente, oui, et je risque de l’être encore un peu…

      Merci de m’avoir gardée dans tes liens !

      Comme je voudrais avoir du temps… Je sais que nos visites ne sont pas contraintes et c’est ce qui me plaît. Nous savons que nous pensons l’une à l’autre… merci d’être là !

  144. Hummmmmmm… toujours entendu dire que les premiers seront les derniers, mais chez toi, c’est différent et je souris pas facile de s’y retrouver !

    • Il y a des blogs où c’est l’inverse, c’est vrai… mais je préfère que les commentaires soient ainsi, dans leur ordre d’arrivée.

      Sourire… il faudra quand même, pour cette page, que je réfléchisse un peu.

      Merci d’être là

  145. et hop un peu de douceur…..

  146. Bof pas grave……
    « Chacun fait, fait, fait
    qu’il lui plaît, plaît, plaît !
    Sous mes pieds y’a la terre »
    Comme chante « Chagrin d’amour »….
    Quand tu auras 40 pages ce sera dur à ouvrir !
    Je parle d’expérience….mais c’est ton blog ma belle. Amuse-toi.
    Bonne aprés-midi à toi. yo

    • Il faudra juste que je pense à changer le lien… Pour faire atterrir sur la bonne page.

      Merci, Yo. Tu as déjà eu 40 pages de commentaires sur un billet ?

      … Dans ce cas, il faudra que j’écrive une autre page blanche…

  147. La Douce bonjour  😉  J’ai voulu aller dans ton Jardin secret (dans mes Favoris Internet ) page refusée – je suis donc venue ici , déclanché la recherche – résultat : Emmanuelle – Je me suis dit c’est bon – hélas page refusée …As-tu donc fermé la porte ? où travailles-tu dessus ce qui rendrait inaccessible un temps ? Voilà…j’ai vu chez Chris que tu avais été , me semble-t-il , un peu peinée ,de ce qu’elle refuse les blogs trop sucrès – Bon , ce n’est pas nouveau , tu la connais , donc no problème , son affection pour toi n’est pas remise en cause . Il y a pas mal de blogueurs(e)s fatiguès ou malades ces temps-ci . Je t’embrasse et te souhaite de tout coeur une bonne soirée  ;-))

    • Ne t’inquiètes de rien, Blanche. Comme je t’ai répondu chez toi, le jardin est toujours accessible, mais parfois le lien ne fonctionne pas bien.

      Pour Chris, je sais bien… je verrai ce qu’elle mettra demain dans son billet. Elle ne m’a pas répondu, donc, je suppose que je vais avoir droit à une réponse en règle et au grand jour.

      Il y a de nombreux blogueurs absents. Cela se ressent partout. J’espère qu’ils ne sont pas tous malades

      Je t’embrasse, Blanche… Prends soin de toi surtout.
      Bonne nuit.

  148. Je suis là ce matin pour te dire que j’ai bien reçu ton mail – Je vais être claire quant à mon attitude qui consiste à ne pas te répondre directement ,et surtout n’y vois aucune réticence vis-à -vis de toi : il m’est arrivé de correspondre avec une personne d’OB , en toute confiance ,j’ai su par la suite que ce n’était pas elle au bout de la souris , qu’elle avait confié son blog à une autre personne qui répondait à sa place quand elle était absente ! ça je ne l’ai pas digéré , je crains de voir mes coordonnées filer n’importe où ! je suis tenue à la prudence c’est ma règle première –  je suis peinée pour toi mais tu as bien vu que tu n’es pas en cause , elle l’a dit clairement – Quichottine je t’embrasse tout doux , un sourire pour toi , tu sais que Chris n’est pas béni-oui-oui et moi c’est pour ça que je la préfère à tous !

    • Je ne peux pas t’en vouloir de répondre en public, tu l’as fait dans un petit coin, celui que tu fréquentes habituellement.

      Chris est quelqu’un de bien, je le sais. Je l’aime toujours autant.

      Mais elle a eu raison de vouloir que nos chemins se séparent.

      Passe une bonne soirée, Blanche. Bisous tout doux pour toi.

  149. Et me revoilà , après avoir lu ton com chez Chris…je suis très très peinée de ce que je refuse de voir comme une décision sans appel ! pour deux raisons : la première c’est que Chris n’a nullement voulu te blesser et la seconde c’est que tu ne l’as pas compris ! Si elle ne t’as pas écrit tout de suite tu pourrais bien penser quand même qu’elle est fort occupée entre son boulot , ses chiens , sa maisonnée !!…un retard à l’allumage va-t-il tout plomber bêtement entre vous ?…je me suis adressée en direct à toi sur son blog – pour le coup c’est TROP et là c’est toi qui tombe dans le Trop mais celui-là ne fait qu’attrister tout le monde ! Vas-tu jeter le bébé avec l’eau du bain ? Songes-tu à tes ami(e)s …les vrais ?…porte fermée c’est ça que tu veux leur offrir ?…Je te demande de reconsidérer ta décision que personellement je n’accepte pas , mais alors pas dou tou …dou tou !!! Je t’embrasse affectueusement La Douce en te priant de ne pas tout gâcher , nous avons si peu de joies dans ce monde de merde !!!

    • Merci pour ce second passage.

      C’est la seconde fois que mon blog me cause autant de soucis, qu’il interfère dans ma vraie vie. Je ne peux pas me le permettre.

      J’ai voulu croire que je me trompais. Mais le billet de ce matin est encore plus explicite. C’est moi qui suis visée, pas mon blog, même si c’est de lui dont il est question.

      Il n’y aura pas de porte fermée, il y aura seulement quelques rayons vides et un fantôme qui passera de temps en temps. Il y a d’autres bibliothèques, d’autres lieux de rencontres. Mes vrais amis sauront où me trouver. Il n’y a pas que le virtuel, Dieu merci !

      Je sais que me manqueront ces moments de douceur que j’avais ici et au jardin. Mais il est temps que je me réveille. Je le disais à Nymphea l’autre jour. Au royaume des illusions, elles sont le plus souvent perdues.

      Merci pour la tendresse que tu m’as toujours apportée, Blanche, et pardon pour la peine que je vais te faire.

      Je suis taureau, tu vois, je mets très longtemps avant de me mettre en branle. Mais, une fois que j’ai pris ma décision, quitte à foncer dans un mur, plus personne ne peut me retenir.

      Je t’embrasse fort. Merci d’avoir été là pour moi, ici et à Yeur.

  150. Ben t’es mal tombée avec moi parce que je suis Capricorne et d’une ténacité à faire pâlir n’importe qui ! As-tu pensé à Nymphéa justement ?…Ta bibliothèque est un lieu de rencontres apprécièes , aura-tu le coeur d’offrir ton absence à qui espère trouver une compagnie qui la réconforte ?…ça été dur pour moi mais je me suis remise du départ de Chris St James pour son ciel étoilé , rien ne m’a jamais atteint comme cela !…Rien ne le peut plus ,mais je te demande de réfléchir encore , je crois que tu as mieux à offrir qu’un passage fantomatique ! J’espère ne pas t’embrasser pour la dernière fois sur ce blog  , inch’Allah !

    • Justement, je pense à Nymphea. Je pense à bien d’autres.

      Vous êtes là pour Nymphea. Elle n’est plus seule et c’est tant mieux.

      La bibliothèque ne peut exister que si c’est un lieu de partage, pour tous. Elle ne peut exister que si je peux y être sereine.

      Je ne sais pas si vous pouvez le comprendre. Tu m’as toujours appelée « la douce » depuis que Chris m’avait adjoint le mot « douceur ». J’avais besoin de cette douceur.

      Inch’Allah, Blanche. Dieu seul sait de quoi demain sera fait.

      Je t’embrasse…

  151. QuouQuou Quichottine ;O))

    Aspirée une nième fois pas le temps… je fais un passage rapide pour te faire plein de Qros Qros Bisous

    J’espère que les congés de fin d’années qui m’attendent (et réciproquement) me permettront de revenir plus régulièrement te rendre visite…

    En attendant, encore Qros Qros Bisous

    ;O))

    • Merci d’être passée, Elleiram. Cela me fait plaisir !

      Mais prends ton temps, tu sais, il n’y a pas urgence, le blog ne disparaîtra pas.

      Gros bisous à toi aussi

  152. Je veux pas que tu t’en ailles et puis c’est tout

  153. T’aurais le coeur de nous laisser tomber hein ?…Bisous la Douce …par contre je dois bien te dire , sachant les articles programmès ,que sans tes réponses auxquelles tu nous as habitués je décrocherai , comme je l’ai toujours fait , n’acceptant absolument pas une relation à sens unique ! Comme l’a dit Chris on peut très bien venir chez l’une et chez l’autre , encore faut-il qu’il y ait du répondant ( je suis très exigeante de ce côté là , à la mesure de l’estime que je donne )  J’espère bien ne pas te voir transformèe en « mémoire  » aussi agréable fut-elle ! Re-gros bisous – fait très froid , aussi que l’amitié qui t’entoure te réchauffe

    • Je ne sais pas de quoi j’aurais le coeur ou non, Blanche.

      Je sais que je ne ferai pas de mal à ceux qui comptent sur moi.
      Je serai là pour eux, ici ou ailleurs, de toute façon. Même si Quichottine meurt quelqu’un peut lui survivre.

      Je ne m’appelle pas Bill. Je suis seulement moi, avec mes certitudes, mes faiblesses.

      Ce n’est pas de l’orgueil, c’est un constat.

      Je sais que j’ai des visiteurs sincères, je crois que tu en fais partie. Nous n’avons jamais « échangé » de commentaires, tu le sais, le troc, c’est pas trop mon truc. Le compliment bavasseur à répétition non plus. Je pense que tu le sais aussi.

      Je sais ce que j’ai perdu, je sais ce que je vais perdre encore, mais c’est la vie, ne crois-tu pas ?

      Chris l’a bien souligné, il n’y a rien de virtuel, rien… Je ne suis pas philosophe, je ne coupe pas les cheveux en quatre, je ne calcule pas. Je sais seulement ce que je ressens, devant un mot ou une image. Quand je n’ai rien à dire, ou trop à dire, j’essaie d’éviter de le faire.

      Il fait très froid aussi ici, Blanche. Mais il faut que j’avance, malgré tout.

      Je t’embrasse très fort… prends soin de toi

  154. C’est bientôt Noël alors une petite douceur pour toi et tes petits enfants…
    http://www.jacquielawson.com/viewcard.asp?code=1629838983115&source=jl999

    après avoir cliqué sur le lien il faut cliquer sur le sapin.
    Ca plairait à tes petits loups…
    je t’envoie plein de gros bisous
    chantal

    • Merci infiniment, Chantal ! La carte est splendide !

      C’est tout mimi !

      Je la montrerai à tous… Gros bisous… plein !

  155. je te souhaite une  belle journée QUichottine.
    Jet ’embrasse.

  156. Je suis passée sur la pointe des pieds pour ne pas troubler ton repos …surprise de la nouvelle présentation pleine de douceur , ce bleu apaisant …ton amie est de grand talent ! en plus cela correspond à….La Douce  que j’embrasse affectueusement .

    • Elle me connaît bien… Même si elle ne lit jamais – ou presque – ce que j’écris ici.

      Merci d’être là, cela me touche beaucoup.

  157. Je reviens et reprends du service après 2 mois d’immobilisation … je passais parfois sans faire de com, je l’avoue, mais je redeviens opérationnelle et salue mes passagères avec grand plaisir.
    Amitiés, Corinne

  158. Juste envie de venir te remercier ici pour ce que tu m’as conseillé au sujet de firefox – ça m’a rassuré et j’ai franchi le pas – pour mon plus grand plaisir ! ya pas photo entre firefox et IE ! J’en profite à quelques peu de jours de Noël de te souhaiter une heureuse fête en famille . Gros bisous chére Quichottine ;-))

    • Je suis contente que tous aient pu te convaincre, Blanche. C’est vrai que c’est souvent mieux !

      Très bon Noël à toi auss, plein de bisous.

      Je n’ai pas pu poser chez toi mon image, alors, je la mets ici…

  159. muchisimos besos
    para ti
    que te lo pases bien con tu famila
    feliz navidad
    fernando

  160. Merci Quichottine pour le gentil essage laissé sur mon blog .
    Moi aussi je te souhaite un bon reveillon et de bonnes fetes en familles .
    J’ai essayé de te contacter par skype au moment du sac de neouds avec Chris mais les messages sont toujours en attente .
    Je constate que les choses s’arrangent avec le temps et que ceci ne regarde que vous en fin de compte .
    Je passe chez toi assez regulierement  …
    Bonne soiree  

    • Je n’ai plus skype… Il n’a jamais bien fonctionné chez moi, je ne sais pas pourquoi.

      J’avais aussi essayé de te joindre… Au moins pour m’excuser.

      Quelque chose s’est brisé, je le sais. Mais ce n’était pas notre amitié. Seulement la joie que je pouvais éprouver à me rendre sur Alphabeta chaque matin.
      Chris avait raison. Je ne pouvais pas rester dans ses liens, et je ne pouvais pas continuer à faire partie de son groupe d’initiés.

      Je passe, en spectatrice… tout est différent. Mais je ne pouvais prétendre à rien d’autre.

      Merci d’être là aujourd’hui.

      Bonne soirée à toi aussi

  161. Quelques chocolats virtuels et plein de bonnes choses pour ton noel

    • « Cela ne concerne pas les chevaliers errants et ne fait pas partie de leur devoirs de déterminer si les les hommes affligés, prisonniers et enchaînés qu’ils rencontrent sur leur chemin, se trouvent en tel état à cause de leurs crimes ou bien par l’adversité du sort; leur seule tâche consiste en ceci: les aider, considérant non pas leurs méfaits, mais bien leur souffrance. J’ai rencontré un véritable rosaire d’hommes mornes et misérables et me suis conduit envers eux, comme ma religion me le prescrit. Le reste n’a aucune importance. »

      Est-ce que tu voulais me faire lire ?

      Je crois que rien ne peut justifier que je continue à me battre. Il n’y avait pas de méfait. Seulement deux idéologies en présence. Elles auraient pu coexister.

      Je n’ai plus rien à ajouter.

      C’est fini.

      La décision, c’était facile à présent, reste quelques dispositions à prendre.
      Ensuite, il n’y a plus aucune raison que vous continuiez vous en prendre à Quichottine, elle n’existera plus.

  162. Non Non , pas du tout .
    J’ai simplement tapé Don Quichotte sur google, et je suis tombé sur cet article datant de 10 mois, sur un blog que je ne connaissais pas . 
    J’ai pensé simplement qu’en tant de spécialiste de Don Quichotte , cet avis ( tres personnalisé) pouvait t’intéresser .
    N’y voit aucun message particulier , ni aucune mauvaise intention.
    Je pense que le message passé avant etait precis sur le fait que nous n’avons pas à interférer dans votre histoire, qui est en fait une belle histoire d’amour à mon avis .
     

    • Je l’ai pensé aussi… L’article est intéressant, sans aucun doute.

      Je n’ai pas vu de mauvaise intention, Tu as fait ce que tu pouvais et je t’en remercie.

      … Une histoire d’amour ? Un peu, sans doute… qui finira mal, comme toutes les belles histoires d’amour.

      Mais je souris, tu vois… Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions.

      Je t’embrasse, Felix. Merci.

  163. J’aime bien ce lieu où l’on peut déposer une douceur… je suis venue t’embrasser pour te souhaiter une bonne semaine pleine des choses que tu aimes faire.

    Ta page est très jolie et on peut dire que tu nous as facilité le travail..

    le matelot de la terre ferme

    • Je l’aime bien aussi… surtout quand tu y viens !

      Merci, Chantal… Tu es un hardi matelot. Aujourd’hui, je n’ai pas pu faire tout ce que je voulais, mais j’ai commencé !

      Passe une douce semaine !

  164. Hé hé, si j’ai bien compris tu vas te reposer et nous on vient remplir cette page blanche. Tu as trouvé la bonne solution lol d’autant plus que venir déposer chez toi quelques mots d’amitié, ce n’est que du plaisir.
    Gros bisous à toi et douce journée, Syl

    • Je vais me reposer un peu, en rangeant ici ou là… et en venant rendre visite à ceux dont j’ai pris l’abonnement   et à quelques autres, histoire de voir qui est encore là.

      Tu peux aller visiter mes allées, Sylviane. Je suis sûre que tu vas faire des découvertes…

      Mais, tu peux aussi te reposer un peu et en profiter pour délaisser un peu la bibli en découvrant d’autres univers…
      Je ne t’en voudrais pas si tu le faisais, il n’y a pas d’obligation

      … Ceci dit, ça me fait plaisir que tu sois là ! Merci, Sylviane de ta fidélité !

  165. Une page blanche pour aller à la rencontre ou se laisser aller à l’envie des mots qui « gratouillent « , puis qui glissent bienfaisants du fond des profondeurs….hum ! j’aime bien ces pages-là qui se tournent vers des yeux « écouteurs « , cela fait du bien !
    Je te souhaite une bonne nuit, bien au chaud .

    • Merci, Balaline… C’est vrai que je reste un peu au chaud ces temps-ci, c’est la meilleure des thérapies !

      J’aime bien ta façon de voir ma « page blanche »…

      Merci pour tes mots !

  166. Non je ne snobe pas! Simplement je fais une pause et j’ai tellemnt de photos ou autres que je ne sais plus quoi choisir. J’en ai préparé plein et j’en trouve d’autres….
    Même envie de faire une petite bande dessinée sur le lutin bleu.
    bref Syngué sabour je l’ai lu deux fois. La deuxième simplement pour vérifier que j’avais bien lu la même chose que les autres et aussi pour choisir quelques morceaux sans tout dévoiler.
    Hésité aussi pas mal de temps sur comment présenter… trop influencé par tes écrits, que j’admire.

    Bonne journée…

    • Super ! J’aimerais bien que tu en fasses une, de BD…

      Ce livre-là, je te l’ai dit chez toi, mais je suis sûre que je le lirai !

      Il ne faut pas que tu sois influencé… il faut seulement que tu écrives selon ton coeur. Ce sera bien.

      En tout cas, j’ai bien aimé ce que tu en as dit !

      Merci d’être là malgré mon absence, Alphomega !

  167. Cr… Cr… C’est le hérisson qui fouit…

  168. J’ai vu cette partie réservée aux douceurs, alors j’ai bien essuyé mes pieds avant de rentrer et te faire un petit coucou. J’en ai profité pour ouvrir la boite et trouver la légende de Flo sur les guirlandes.
    Gros bisous 

  169. Un petit peu de blanc dehors et je pense à ta page blanche qui se couvre peu à peu de petits signes d’amitié , de douceurs pour conjurer tout ce froid qui sévit au dehors….il suffit parfois de si peu pour ranimer un espoir qui sommeille !
     Je te souhaite une douce nuit .

  170. Juste pour te dire bonne soirée, et bon week-end…

  171. bonne semaine Quichottine…. où que tu sois!!!!

  172. La photo de la mousse est horrible (en tout cas sur mon écran) et je te remercie pour ta délicatesse. En fait elle est trop obscure et les réglages de l’appareil photo n’ont rien arrangé. Mais ça ne fait rien.. on apprend bien en se trompant.
    Pourtant comme disait (il paraît que c’est Lao Tseu) « on apprend bien de ses erreurs mais on apprend mieux de celles des autres ».
    Bonne nuit et bonne semaine.

    • Tu vois… toi, tu es un « pro », pas moi…

      Moi, j’ai trouvé qu’elle était magique… j’ai souri quand elle est apparue, après m’avoir fait tant attendre que j’ai cru qu’elle ne viendrait jamais… alors, tu vois, cette image, c’était ce sourire, pour moi.

      Je sais bien que tu dois me trouver stupide parfois. Mais je n’y peux rien.

      Bonne nuit, Alphomega.

  173. C’est gentil Quichottine d’être passée me voir.  Je viens dans « les douceurs » car je n’ai pas le temps de parcourir la bibliothèque.. suis en plein dans les comptes 2008 de mes assos..et préparation des assemblées générales. Je pète les plombs.. lol..
    Je viens donc déposer quelques petits mots pour te souhaiter une douce nuit, et une douce semaine
    plein de doux baisers du matelot de la terre ferme

    • Je me doute bien que tu dois avoir beaucoup de travail…

      Merci d’être passée, cela me fait plaisir.

      Doux baisers à toi aussi

  174. Une petite douceur pour toi, ce matin. Bises   VITA

  175. Un peu de chaleur à défaud de soleil en ces temps de froidure. Que ces quelques lettres apportent de quoi réchauffer l’esprit.

  176. Bonjour Chère Quichottine, je suis effectivement un peu perdue mais petit à petit… je te souhaite un bon week-end et t’envoie un gros bec – lol –

  177. Juste une petite visite pour te dire que je fais un breack de 2 jours (expo et réunion familiale) et que je pourrai passer sur les blogs et notamment le tien. Des articles sont programmés; bises et à lundi Quichottine

  178. Bonsoir.
    Week-end consacré à arpenter la nature (surtout hier parce qu’aujourd’hui il pleut). Pour le plaisir … et le plaisir.
    Des nouvelles de Zoé! Elle va bien et elle a de la voix… ce ne sont pas ses parents qui me contrediront. Il faut bien que jeunesse se passe!
    Bonne semaine.

    • Aujourd’hui il pleuvait aussi chez nous…

      Je suis contente que Zoé aille bien !

      Merci, Alphomega. Bonne semaine à toi aussi

  179. Bin ich wirklich wieder da? Man soll es glauben… 🙂 Wenigstens möchte ich gern es zu schaffen…

    Merci, mais bon c’est pas moi, c’est le paysage qui fait tout!

    Oups pour le coussin… (sourire). Moi aussi, j’aime bien imaginer 🙂

    Oui, je me suis bien amusée pendant les vacances de Noël et 2e semaine de cours à présent, ça va c’est le mode glande et repos parce qu’on va bientôt recevoir les bulletins ^^

    Bisous Quichottine.

    • Sourire…

      J’ai adoré !

      « glande et repos »… juste avant un épisode sans doute beaucoup plus studieux, après les bulletins ?

      J’espère qu’il te satisfera.

      Bisous, Zarbifa’ Merci…

  180. En fait, je viens de me rendre que j’ai mis deux i à skier ^^ ça doit être à cause de l’orthographe anglaise… 🙂

    Bonne soirée!

    • Si tu savais le nombre de fois où je me trompe…

      Ce n’est pas grave, Zarbifa’, je ne l’avais pas vu ! L’œil ne voit que ce qu’il veut, tu sais ?

      Bonne soirée à toi aussi… enfin, bonne nuit !

  181. Effectivement, l’oeil ne voit que ce qu’il veut… Enfin, ce n’est pas bien grave, et c’est même plus marrant avec deux i 🙂
    Moi, je veux skiier 🙂

    Bisous

    • Je trouve aussi !

      Moi, je ne veux pas « skiier »… … Tu sais pourquoi ? Parce que, les skis, ça glisse !!!!

      Gros bisous, Zarbifa’.

  182. 新年快乐喜 Heureuse nouvelle année du Buffle à toi et ta famille chère Tisseuse de rêves, je dépose là qq bons voeux et t’embrasse plein

    • Merci pour tes voeux, ma chère Joëlle !
      Heureuse nouvelle année du Buffle à toi aussi… et à tous ceux que tu aimes

  183. 322ème commentaire, ouaaaaaah quel succès !!!  et si ton blog devenait sonore … une bibliothèque sonore ???
    Sur mon audioblog avec ton accord … mais l’es-tu ??? viens écouter ma voix qui raconte les livres … le baron de Münchhausen … Proust … Maupassant sur les Blogueurs d’hier …

    http://audioblog.arteradio.com/Audiobooks

    • Pas tant de succès… L’article existe depuis longtemps. C’est le coin à tout et rien.

      Sonore ? Ce n’est pas la première fois qu’on me pose la question.

      Sonore sur ton audioblog, c’est autre chose que de devenir sonore ici.

      Je suis allée écouter ta voix.
      Pour l’instant, je vais y réfléchir.
      Tu voudrais lire quoi ?

  184. shamrouh

    A ta guise … c’est toi qui me dis … je voulais déjà savoir si tu étais ok … à moins que tu préfères le faire avec ta propre voix ???

    ou être interviewée par téléphone ???

    A +

    • Je te trouverai un texte à lire… si tu veux.

      Peut-on ensuite mettre ton enregistrement sur mon blog ? Ou seulement le lien vers le tien ?

      Enregistrer avec ma voix, j’y ai pensé déjà… mais pas pour tout.

      Pour l’interview, on verra un peu plus tard…

  185. <div style= »position: relative; width: 315px; height: 40px; overflow: hidden; »><div style= »position: absolute; »><object width= »315″ height= »40″ id= »music-widget »><param name= »wmode » value= »transparent » /><param name= »type » value= »application/x-shockwave-flash » /><param name= »allowScriptAccess » value= »always » /><param name= »movie » value= »http://jiwa.fr/res/widget/monotitle.swf?trackId=420645&skin=transparent » /><embed src= »http://jiwa.fr/res/widget/monotitle.swf?trackId=420645&skin=transparent » wmode= »transparent » type= »application/x-shockwave-flash » name= »music-widget » width= »315″ height= »40″ allowScriptAccess= »always »></embed></object></div></div><img style= »visibility:hidden;width:0px;height:0px; » border=0 width=0 height=0 src= »http://counters.gigya.com/wildfire/IMP/CXNID=2000002.0NXC/bT*xJmx*PTEyMzMxODYzMTAyMTgmcHQ9MTIzMzE4NjMyMzEwOSZwPTMwODM*MSZkPSZnPTEmdD*mbz1jNjY3NTE*Njk3ZTM*NzJhYjg1MWJiODJiYjk2ZDIwOA==.gif » />

    Bonne soirée

    • Merci… C’est un très beau cadeau pour moi !

      J’essaierai de continuer à croire aux étoiles…

      Bisous et très bonne journée, Alphomega.

  186. P’tit coup de bec en passant, Quichottine. Je reviendrai lundi te lire. Je voulais juste te dire que je pensais à toi et que j’espère que tu vas bien. Grosses bises

  187. Petit cadeau en passant.

    <div style= »width:220px;height:55px; »><object width= »220″ height= »55″><param name= »movie » value= »http://www.deezer.com/embedded/small-widget-v2.swf?idSong=2297164&colorBackground=0x555552&textColor1=0xFFFFFF&colorVolume=0x39D1FD&autoplay=0″></param><embed src= »http://www.deezer.com/embedded/small-widget-v2.swf?idSong=2297164&colorBackground=0x525252&textColor1=0xFFFFFF&colorVolume=0x39D1FD&autoplay=0″ type= »application/x-shockwave-flash » width= »220″ height= »55″></embed></object><br><font size=’1′ color =’#000000′>D&eacute;couvrez <a href=’http://www.deezer.com/fr/jacques-brel.html’>Jacques Brel</a>!</font></div>

    Bonne soirée en attendant le retour d’un temps propice aux voyages.

    • J’adore tes cadeaux, Alphomega !

      Merci…!

      Il faudra attendre les beaux jours maintenant !

      Passe une bonne semaine !

  188. Allez hop, une page blanche abandonnée sur le bureau de Quichottine…moi je me l’approprie et j’y trace plein de ptits dessins de gros bisous…comme ça, lorsqu’elle viendra s’asseoir, la Quichottne, elle verra mes bisous qui lui sauteront à la figure! :-)))

    • Merci, ils sont arrivés à bon port !

      J’adore quand tu voyages sur mes pages !

      Gros bisous à toi aussi, Nickyza. Pardon d’avoir tardé à te répondre…

  189. Le ciel breton est encore bleu ce matin et rayonnant, mais la nuit a déposé une fine (3mm) pellicule de neige immaculée. Déjà à cette heure, le soleil la transforme en petites goutelettes d’eau translucides…Le spectacle est magique.
    Je pense fort à toi. J’ai relu Clément avec plaisir. Je vais continuer à errer dans les allées de ta Bib. tant que je vois clair. Et puis, aller à Yeur…
    Gros bisous, tout plein, Amielle

    • La neige est arrivée jusqu’à vous ?
      Je pense oui, le spectacle doit être fantastique…

      Ne passes pas trop de temps derrière ton écran. Garde-toi pour tes plongées, bientôt !

      Merci… gros bisous à toi aussi, Amielle !

  190. Quichottine
    du haut de son fier coursier
    accueille en ses pages
    tout ce qui se partage
    qui se dit
    ou se vit.
    Venez tous, les amis !
    Laissez votre bagage
    une plume
    un caillou
    ou autre babillage …
    Quichottine nous reçoit
    par ma foi
    me voilà !

    • Grand merci, Ellemra !

      Ce n’était ni plume ni pierre ce que tu as déposé là… Belles fleurs ma foi !
      Tu es la bienvenue, quand tu voudras, quand tu pourras !

  191. C’est un trajet que j’aime bien , venir ici – relisant quelques coms au passage , voilà que ça me donne envie de consacrer du temps à les relire tous – il y a tellement de tendresse pour toi et de toi vers les autres que c’est délicieux – j’envie cette douceur que je n’ai pas (sauf pour les enfants et les animaux ) Bref , tout ça pour te dire que tu peux et dois être très fière d’avoir fait de ton blog un point de réunion – Bisous la Douce , ça me repose chez toi   ;-))

    • Je souris… tu as dû mettre la plupart de tes messages ici…

      Si tu es capable de douceur lorsque tu es avec des enfants ou des animaux, tu en es aussi capable autrement… J’en suis certaine.

      Je ne sais pas si j’ai raison, mais je pense que nous avons tous besoin de cette douceur, de cette tendresse, même si nous avons passé l’âge des câlins depuis longtemps. Pourquoi ne pas considérer que nous sommes tous en droit d’avoir envie d’être aimé comme un petit enfant ?

      Merci pour ta présence, Je suis contente que tu sois là.

  192. j’ai cliqué sur « page blanche » pour y installer un petit extrait mais cela a refait un doublon de la même page, et je n’ai pas pu y écrire.
    Peut-être que je ne m’y prends pas de la bonne manière. où faut-il cliquer pour écrire sur cette page blanche?
    bonne journée! 

    • Il faut faire comme tu le fais… laisser un commentaire. Je viens le lire… et je réponds.

      Je te remercie pour cette visite.

  193. bonjour Quichottine, toujours absente?
    Je temets un lien qui peut t’intéresser, c’est une conteuse:http://lescontesdecathie.blogspot.com/

    • Merci… je suis allée faire un tour…

      J’y retournerai quand j’aurais fini de mettre à jour la bibliothèque.

      Je suis rentrée et j’ai fort à faire…

      Merci de ton passage en mon absence.

  194. J’en profite bien de ta page blanche chère Quichottine – même un livre en bon papier près de moi je ne l’ouvre pas par manque de temps ! ça semble pas vrai et pourtant ça l’est ! tout ça pour te dire que j’ai laissé Clément dans un coin de ma tête , que j’y reviendrai quand ce sera plus calme , parce que je suis , tantôt speed – tantôt chamalow…je venais te dire que tu devrais apprécier mon post d’aujourd’hui puisque j’y parle de la peste Franco-Italienne , nôtre Chris que nous aimons beaucoup  …si tu as le temps et l’envie …RV chez moi (LOL) Gros bisous La Douce

    • Ton billet d’aujourd’hui est très beau, La Bernache. J’aime beaucoup « parce que tu es craquante »… c’est un bel hommage et quelque chose que j’aurais aimé écrire.

      Je suis contente que tu l’aies fait.

      Chris est quelqu’un de profondément sincère. Je l’ai toujours su.
      Je suis heureuse de voir combien votre amitié vous comble l’une et l’autre. J’en suis vraiment heureuse.

      Chris m’avait attribué la douceur. Tu m’as toujours appelée ainsi : La douce…

      Même si c’est très péjoratif au regard de certains… ce ne l’est pas pour moi. Je sais que j’ai besoin de cette douceur, j’ai besoin d’avoir un lieu où je ne me bats pas. Sinon, je n’aurais pas créé ce blog.

      Pour Clément, tu sais, ce n’est qu’une bluette, un conte sans valeur littéraire…
      Chris en dirait : ‘C’est assez nul , chiant , académique , bourré de lieux communs épouvantables , de couacs de violons tziganes , insipide , limite navrant , niveau 5ème pour classes difficiles … » Comme tout ce que j’écris dans la bibliothèque ou ailleurs. Son jugement est sans appel. Nous en avons parlé au téléphone longuement elle et moi. Je n’ai aucune raison de ne pas la croire. N’est-elle pas mon amie ?

      Ne perds pas ton temps en le lisant.

      Mais, ne m’en veux pas, pendant quelque temps, tu risques de ne pas me voir. Je voyage très peu en ce moment. Je ne rends même plus les visites que l’on me fait.

      Merci d’être passée.

  195. …Tu me fous le blues de te voir penser ainsi chère Quichottine – à ton com chez moi j’ai bien senti que quelque chose n’allait pas …ne pas se réveiller …tss…tsss… ça s’appelle déprime ! et là j’accours ici pour entendre , pour t’écouter plutôt du mieux que je peux – Je ne penses pas que tu sois très juste envers Chris au sujet de ces jugements péremptoires – sans doute n’est-elle pas attirée par ces récits mais elle n’a jamais dit (à mon sens ) des choses si négatives au sujet de tes écrits – tout au plus n’est ce pas son créneau ! tu ne peux rien contre ça mais arrête d’écouter la petite voix amère qui te suggère des pensées aussi négatives s’il te plaît – Je ne crois pas être très différente de Chris mentalement et pourtant j’aime ce récit de Clément …je te laisse volontiers Don Quichotte (encore que le personnage soit , par son idéal ,intêressant )
    La tristesse t’habites Quichottine et là tu m’inquiètes …si j’étais auprès de toi , je te dis pas comme je te secouerais les puces !!!
    je sais que tu as des épreuves très très difficiles à supporter MAIS justement , raison de plus pour devenir PLUS DURE dans l’optique de ton propre bien  – je ne sais pas si je me suis bien exprimée – Les lieux et moments de repos sont absolument nécessaires à TOUS les êtres Humains , la Vie est de plus en plus dure , alors je fais une prière pour toi La Douce , exactement comme je l’ai faite pour l’une de mes filles en grande difficulté il n’y a pas très longtemps : QUE LA RAGE TE PRENNE !!! contre cette tristesse qui te ronge – Pour ma fille ça a marché , alors pourquoi pas pour toi ?…Hein ?…que sinon , je te dis pas ce que je vais lui dire à Celui en qui je crois et dont j’EXIGE ! mais woui…mais woui ! qu’il m’écoute ! NA ! Gros bisous La Douce

    • Non, ne t’en fais pas. Je suis triste, c’est vrai. Qui ne le serait pas ? Mais je ne suis pas amère.

      Chris est quelqu’un que j’aime beaucoup, énormément… Mais je sais qu’elle est inflexible. Ce qu’elle a écrit sur son blog, elle me l’a répété de vive voix, je n’ai rien inventé. Elle n’avait aucune raison de me mentir.

      En l’écoutant, je me suis demandé ce que je faisais là et à quel titre.
      Je n’ai pas trouvé de réponse dans ses mots.
      J’avais perdu les miens encore une fois.
      Pour rien.

      Il n’y avait rien à ajouter. Juste un message dans le Refuge. Et du silence.

      Don Quichotte, ce n’est pas rien pour moi. C’est le livre que je prends quand j’ai du chagrin.
      C’est ma thérapie, en quelque sorte. La meilleure que j’aie trouvée depuis longtemps.

      La tristesse passera, elle passe toujours.
      Ne t’inquiètes de rien.

      Ma colère, j’en ai besoin pour mon quotidien.
      Je ne peux pas l’utiliser dans le monde virtuel. Ce serait en faire mauvais usage.

      Tout ira bien.

      Merci d’être passée me répondre ici.

  196. C’est bien dans le quotidien que j’envisageais cette rage vitale chère Quichottine , non dans le virtuel où il est bon que tu exprimes finalement ta réalité humaine faite de douceur  (jusqu’à ta voix entendue une fois , incroyablement douce ! ) Oui , la tristesse passera et puis tu as ton homme , ta famille , ton jardin avec plein de végétation jolie …Affectueusement 

    • C’est vrai, la Bernache, j’ai tout cela… et sans doute davantage. Je sais bien que j’en demandais « trop ».

      C’est vrai que tu connais ma voix… vous êtes peu dans ce cas. Merci pour tes mots.

      Je t’embrasse bien fort.

  197. Quichottine , c’est quoi cette signature 0010 qui m’amuse tant (on pense à 007 de James Bond )  J’imagine que l’inquiètude à dû remplacer la tristesse au sujet de Chris …Comme l’on souhaite entendre longtemps ses gros mots ! :-)) que c’est pas drôle de la savoir en danger , que si on voit « kaï…kaï… »sur son blog , purée !…Je te laisse pour aujourd’hui La Douce , je t’embrasse léger comme l’Alizé  😉

    • Normalement, c’est un bisou… amical d’un émoticône à un autre. Mais, en ce moment, ils ne s’affichent plus.

      J’étais inquiète pour Chris, je l’ai appelée. Mais je suis rassurée, elle va bien. Cest le plus important.

      Merci pour ce bisou. Passe une belle journée.

  198. te dejo una multitud de dulcura
    besos
    tilk

  199. QuouQuou Quichottine!

    Merci pour ta visite sur mon blog…

    A mon tour, je te souhaite une bonne fête de Pâques et bonne dégustation de chocolat! Miam!

    Qros bisous

    ;O))

    • Merci, Elleiram.

      Je suis certaine qu’il aurait été très bon… Dommage que je ne l’aie qu’en image !

      Bisous tout plein !

  200. Bonjour Quichottine!
    Eh oui, c’est moi. Je sais, ça fait longtemps que je n’ai rien écrit mais faut croire que c’est comme ça chez moi: je remarque que chaque année, la crise a lieu en décembre-janvier et ça reprend en été, un peu près. Lol. On va voir si ça va se confirmer x)
    Bisouxxx

    • Bonjour Zarbifa’… Cela me fait plaisir que tu sois là. Merci.

      … mais tu n’as encore rien publié chez toi…??

      J’espère que cela viendra. Même si j’aime te voir ici, j’aime aussi te lire chez toi !
      Gros bisous…

  201. ça c’est tout moi j’avais même pas vu 🙁 mais en tout cas même en retard un super joyeux anniversaire chère Quichotine 🙂
    big bisous

  202. Douceur, douceurs et bisous en ce dimanche de mai …
    Pour toi, Quichottine, avec des pensées et des fleurs …

  203. Douceur, douceurs et bisous en ce dimanche de mai …
    Pour toi, Quichottine, avec des pensées et des fleurs …

    • Merci… OB a encore voulu que tu répètes… mais moi, j’en suis contente, cela me permet de te faire encore un bisou du soir.

      Belle journée à toi pour demain.

  204. Je n’avais pas envie d’ouvrir la boite à rêves, alors je suis venue ici, déposer une petite trace de mon passage.
    Gros bisous Quichottine

    • Merci, Santounette… Tu m’avais dit que tu errais comme une âme en peine… je comprends mieux. Si même les rêves ne t’attiraient plus, c’est grave !

      Je suis heureuse d’être de retour, chez toi aussi. Gros bisous.

  205. Douce balade dans le Sud, Amielle.
    Tes petits lutins vont apprécier les histoires que tu va leur raconter…
    Gros bisous à partager
    Beau dimanche

    • Mes petits lutins n’étaient pas là-bas, mon Amielle. Mais j’étais contente d’aller voir ma filleule.

      Gros bisous pour toi. Passe une douce nuit.

  206. Un tendre coucou de la nuit, Amielle. J’admire toutes les astuces, les trouvailles dont tu as agrémenté la présentation de ton blog !
    Gros bisous, tout plein

    • Il ne tient qu’à toi d’avoir les mêmes…
      Je t’expliquerai.

      Gros bisous tout plein, mon Amielle, prends soin de toi.

  207. Douceurs pour cette nuit, Amielle. Il fera beau demain ! Take care !
    Je t’embrasse bien fort.

    • Il a fait « mitigé »… mais il a fait meilleur.

      Prends soin de toi aussi, mon Amielle. Je t’embrasse très fort.

  208. Douce nuit, Amielle. Soigne toi vite et bien ! Gros bisous, tout plein

  209. Bonsoir Quichottine,
    Je dépose un petit biellet ici, c est peut être pas l endroit, mais je suis hs et lire tes si beaux articles ce soir je ne le peux…
    Tu sais au combien j aime lire tes pages qui à chaque clic nous emmène dans un voyage merveilleux, tu as le don de nous envelopper de tes mots et du coup on en est charmer…
    Je tenais à te laisser une tiote trace  alors je l’ai laissé ici en espérant que tu vas bien… Voilà il se fait déjà tard très tard alors je vais aller dans les bras de Morphée…
    Je te souhaite une douce soirée
    Gros bisous amicaux
    Maïlyse

    • Si, c’est tout à fait l’endroit… Merci !

      Pauvre Maïlyse ! Tu te surmènes… Essaie de te reposer un peu.

      Merci, ici, tout va bien.
      Gros bisous à toi. Bonne nuit.

  210. Courage, ma mie Amielle.
    Je t’envoie ciel bleu et grand soleil de Bretagne pour que cette journée te sois douce.
    Gros bisous, tout plein

  211. j’avais envie de te poster une petit douceur
    j’espère que tu vas bien
    besos
    tilk

  212. bonjour
    je ne comprends plus rien à rien
    je ne sais si ce com te parviendra
    on verra
    je mets la bouteille à la mer

    • Oh, Irène ! Tu ne vas pas bien non plus ?

      J’ai eu un gros coup de cafard… mais c’est passé.
      Je viens te voir très vite !

  213. C’est aujourd’hui que j’ai retrouvé le chemin de la page blanche … Mais saurais-je à nouveau m’y rendre ?
    Je le souhaite, c’est comme une pause, un intermède, toujours en Quichottinie. Enfin, je le sens comme ça …

    Des bisous pour toi, Quichottine, et pour le lutin …

  214. En douceur du dimanche, pour toi, un arbuste couvert d’églantines, qui s’associeront à la porcelaine offerte par Siratus …
    Un arbuste fleuri, car les églantines sont un peu sauvages, et j’aime les laisser à leur nature …
    Avec des bisous, beaucoup

    • J’aime tes messages toujours pleins de délicates attentions.

      Merci pour ces fleurs… et ces bisous  !

      Plein de bisous pour toi aussi.

  215. Une douceur pour toi ce soir, entre un paquet de copies, et un rapport de stage à corriger, et un projet qui se concrétise sur Paris avec mes élèves (youpi) et Mikou qui arrive demain…

    Alors comme le temps passe à folle allure, je me dis qu’en mars on se verra peut-être, avec ma ribambelle d’élèves accrochée à mes basques (euh! faut vite le dire), je suis sûre que je trouverai un moyen de leur échapper.

    Je t’embrasse tendrement.

    • Chouete pour le projet et toutes ces bonnes nouvelles.

      On se verra, j’espère… j’aimerais !

      Je t’embrasse tendrement…

      (Imagine-moi dans mon fauteuil, le coude bien calé pour que mon épaule ne soit pas douloureuse… ce n’est pas ma posture habituelle, mais ça a l’air d’aller… En tout cas, je vais pouvoir écrire, un peu.)

  216. un besito para decirte que pienso en ti
    tilk

  217. un sourire pour toi en un passage furtif surle web!!

  218. « …que c’est ce choix qui compte, et que les autres, tous les autres, ne sont pas là pour t’empêcher de mourir mais pour t’aider à vivre. C’est différent.’

    Merci pour ces mots!! De bon matin , ils m’ont interpellée… et sûr que lorsque l’on regarde « de ce côté là », la vie y est encore meilleure, non pas une fatalité à vivre malgré tout, mais une espérance avec et par ceux qui nous aiment!

    Merci pour cette espérance du matin, bonne journée

    • Merci, Anne…

      Tu vois, je ne savais pas si mes mots convenaient. (ll m’arrive de poster des commentaires dans l’émotion ressentie, et ensuite… je me demande toujours s’ils seront lus de la même façon.)

      Alors, merci pour les tiens, ils me touchent beaucoup.

      Passe une belle soirée.

  219. Take care ! Tu as besoin d’air iodé et de repos au coin du feu 
    Gros bisous, Amielle. Douce nuit

    • C’est vrai… La mer… oui, et un beau feu au soleil de l’amitié.

      Gros bisous mon Amielle. Douce soirée à toi.

  220. Un petit coucou pour te dire bonne nuit ma douce Quichottine et je suis contente de t’avoir appris quelque chose sur le Paon du Jour car peut-être un jour en croiseras-tu un dans ton intérieur !! alors tu sauras ce qu’il ne faut pas faire !
    plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

  221. j’ouvre chez toi ce matin (déjà tard). Il y a plus à lire (c’est tant mieux) que je temps dont je dispose. Alors, je reviendrai plus posément.
    Belle journée

  222. moi aussi Blanche, je suis venu chercher aujurd’hui pour ce  » jour special  »   sans succes !
    un anniversaire, une rencontre, un secret ???
    seuls les lutins pourraient nous renseigner …..

    Bisous bisous …. 

    • Un anniversaire… oui. J’ai répondu à Blanche… mais, pour en savoir davantage, tu pourrais lire ici.

      Merci, Felix, pour ta présence.

  223. Luciolle

    Bonjour, je viens de faire une petite ballade dans ton univers en picorant ici ou là de belles images, de belles histoires… Merci ce fût un beau voyage qui ne fait que commencer, je reviendrai visiter cette contée. En attendant je voulais t’envoyer un peu de tendresse et un joli sourire…

  224. Merci Quichottine;..Passe de doux moments!!!

  225. Je suppose que c’est bien ici…:) Juste te dire que je viens d’aller voir ton carnet d’adresse…Et je suis même dedans ! 🙂 Quel monde, dis donc…Tu es une véritable femme d’affaires, Quichottine ! Je veux dire…Une femme à faire des histoires…De celles qu’on aime lire…Des histoires avec des petits bouts de vie de l’un, de l’une…
    De lune aussi, de lutins…Des histoires en couleurs, parfois en ciel gris, en aube claire, en habits de fêtes…Des histoires à rire, à s’émouvoir, à se révolter…
    Je n’arrive plus à me souvenir comment je t’ai découverte…Mais je suis bien heureuse d’avoir choisi, un jour, d’aller me balader en Quichottinie…

    • Merci, Petit Poucet.

      Je sais que je ne suis pas une femme d’affaires… et je sais maintenant que mes contes ne peuvent pas toujours apporter ces moments de rêve que je souhaite à tous.

      Les mots ne peuvent pas tout.

      Mais bon… C’est comme le Père Noël ou les fées… Ceux qui n’y croient pas ne peuvent pas les voir et ne sentiront pas leurs bienfaits.

      Merci à toi d’être venue là. C’était le bon endroit.

  226. Heureuse année nouvelle, Amielle !

    Tous mes voeux t’accompagnent ainsi que ta famille. Bonne santé à tous.
    Que les vents te soient favorables et te poussent jusqu’en Bretagne…
    Je t’embrasse très fort. Sylvie.

    • Merci infiniment pour tes vœux…
      Je souhaite aussi qu’ils me conduiront jusque là de nouveau.
      Que cette année te permette de réaliser ce que tu désires au plus profond de ton cœur.
      Je t’embrasse très fort, mon Amielle.

  227. N’est ce pas qu’il a quelque chose cet arbre, comme tous ses congénères.
    Bien sur que si tu peux te servir, les jolies choses sont faites pour être partagées et vues de tous !!

  228. Coucou Quichottine,

    je viens de lire ton commentaire chez Kri, et d’abord, je voulais te remercier d’avoir accueilli chez toi mon petit coquelicot, car j’ignorais que tu l’avais dans ta bibliothèque !

    Ensuite, si tu fais un article sur le livre ici, j’aimerais que tu me dises quand il doit paraître pour pouvoir mettre une petite surprise pour toi dans mon jardin ce jour là, en miroir. Si possible pas avant février car je ne sèmerai pas d’ici là (mais à ce que j’ai compris, tu ne prévoyais de toute façon pas de le faire tout de suite).

    Et comme à Kri ce serait peut-être bien que je te donne qqs infos complémentaires en ce qui concerne les utilisations possibles de ce livre avec des enfants.

    Je suis très contente en tout cas de le savoir chez toi, en compagnie des lutins, il va s’y plaire et trouver plein de nouveaux zamis!
    Un grand merci chaleureux à toi et une pleine potée de bisous pour accompagner ce message.

    le petit colibri du jardin

    • Je l’ai acheté lors de ma dernière commande, en même temps que d’autres livres publiés chez The BookEdition (voir article)

      J’en parlerai dans la bibliothèque, évidemment.
      Et je te le dirai lorsque l’article sera prêt.

      Mais pas avant février, c’est bien noté !

      Je mettrai à ce moment-là un lien vers Kri et vers toi bien sûr, en ce qui concerne les utilisations possibles.

      Ici, je donnerai mon ressenti, comme toujours.

      Bisous, Ptitsa. Je suis contente que tu sois là. Merci pour ce passage.

  229. Coucou Quichottine,

    je viens de lire ton commentaire chez Kri, et d’abord, je voulais te remercier d’avoir accueilli chez toi mon petit coquelicot, car j’ignorais que tu l’avais dans ta bibliothèque !

    Ensuite, si tu fais un article sur le livre ici, j’aimerais que tu me dises quand il doit paraître pour pouvoir mettre une petite surprise pour toi dans mon jardin ce jour là, en miroir. Si possible pas avant février car je ne sèmerai pas d’ici là (mais à ce que j’ai compris, tu ne prévoyais de toute façon pas de le faire tout de suite).

    Et comme à Kri ce serait peut-être bien que je te donne qqs infos complémentaires en ce qui concerne les utilisations possibles de ce livre avec des enfants.

    Je suis très contente en tout cas de le savoir chez toi, en compagnie des lutins, il va s’y plaire et trouver plein de nouveaux zamis!
    Un grand merci chaleureux à toi et une pleine potée de bisous pour accompagner ce message.

    le petit colibri du jardin

  230. je te fais un copié collé de la réponse que je te fais sur mon blog à ton dernier commentaire du 21-22 janvier.
    J’avais vraiment très envie de me reposer et si je l’ai vu, je me suis dit que j’aurais les idées plus claires à formaliser sur ces sujets après une nuit de sommeil. Sauf que j’ai assez mal dormi.
    désolée, je terminais de répondre aux coms d’hier et je n’ai pas vu ton dernier com.
    C’était à propos d’une peinture au pastel et du don et de la technique.
    Oui, pour qu’une oeuvre soit de qualité il faut à la fois un don et beaucoup d’exercice. J’aime bien ce beau mot d’artisan et l’art est commun aux deux. Et au delà de l’art tu soulèves le difficile problème de l’éducation et de l’enseignement quel qu’il soit. et l’équilibre à trouver entre l’entrainement par la répétition inlassable et la simulation de la créativité.
    Dans les différnetes « chapelles » qui s’affrontent à ce sujet, je déplore la pensée binaire. Or, il faut beaucoup des deux et ne pas occuper tout le temps des enfants pour qu’ils aient droit à apprivoiser l’ennui et ou à laisser de l’espace à leur imagination, leur intuition, que leur cerveau puisse silencieusement construire ce magnifique réseau de connexions que l’imagerie permet de commencer à explorer et dont on sait si peu de choses.
    On en revient à la télé et aussi aux jeux vidéos dévoreurs de temps, un temps d’enfance qui n’est pas extensible.

    Je t’embrasse et te souhaite plein de courage. Couvres toi bien. et j’espère que ces problèmes de chauffage vont être réparés.

    • Merci pour ce message que tu m’as apporté chez moi, je l’ai lu aussi chez toi (merci à OB qui nous envoie des avis de réponse… 🙂

      Je crois que tu as tout à fait raison… Il faudra je crois revenir à des occupations plus saines et créatrices qui développent l’imagination.

      Ma semaine s’est bien passée… et j’étais bien couverte.

      Bisous, Jeanne. Merci pour tout.

  231. Je n’ai pas trop le courage de lire ce soir, le week-end  a été pénible. Alors je viens te déposer un petit bonsoir ici pour que, quand même, tu ne t’imagines pas que je t’oublie…

    • Ne t’en fais pas… je n’imagine rien de tel.

      Mais merci pour ce bonsoir. J’espère que le weekend qui s’éloigne éloigne aussi les souvenirs pénibles.

  232. Merveilleux… Ça fonctionne ! Disparue… La barre ! Je vais de ce pas la supprimer sur mes 3 autres blogs !

    Merci et bisous à toi, petite magicienne !

    • Disparue, oui, mais pas désactivée… J’espère qu’ils le feront.

      En attendant, tu pourrais peut-être désactiver ta barre sur les liens externes… ce serait mieux pour tes visiteurs et je pense que pour toi aussi.

      Merci.

  233. Merci, ma Quichottine… Voilà, c’est chose faite !!!

    • Merci à toi.

      Mais pour la barre, ça n’aura pas duré assez longtemps pour que je puisse savoir ce que ça apporte où non.

      Ne t’en fais pas. Je crois qu’ils ne pourront pas revenir sur le fait d’avoir désactivé les liens externes…

      Tu es vraiment quelqu’un de super.

  234. Grace à toi j’ai caché la barre Overblog et désactivé le lien externe.

    Merci ! 

    • Merci, mais ça n’a pas duré longtemps. J’ai supprimé ma page, elle ne sert plus à rien.

      Par contre, je suis heureuse que tu aies pu désactiver les liens externes… ils sont très gênants.

      Bisous, Pierre-Louis.

  235. Je ne comprends rien du tout…Et ce n’est pas toi qui n’est pas claire, c’est moi qui suis bouchée…C’est déjà en soi extraordinaire que j’arrive à tenir un blog mais qu’il s’agit d’apporter des modifications, j’en pleurerais bien des fois…Une preuve : j’ai voulu changer la couleur des commentaires, je n’y suis pas arrivée…A la place, tu vois, ce sont mes réponses qui sont entourées alors que je n’ai rien demandé…Comme on sait lire, je laisse comme ça, je n’ose plus y toucher. Alors la barre tu penses si elle me dérange…je ne vois pas à quoi elle sert et quand bien même, elle dénature les blogs…C’est vraiment laid ! J’aimerais bien la cacher aussi  mais il faut aller où ? Dans quel module ? Tu sais, c’est un véritable handicap pour moi de ne rien comprendre. Heureusement que tu es là…

    • Laisse-moi un peu de temps, et je ferai un montage avec les captures d’écran qui vont bien…

      J’espère pourtant que OB fera le nécessaire pour que tout soit expliqué et que l’on puisse ôter la barre ou l’aménager plus facilement.

      Tu as regardé les blogs d’aide ?

  236. Je te laisse tout le temps que tu veux…C’est déjà bien beau que tu proposes des solutions sur ton blog…Les blogs d’aide ? J’y ai déjà passé un temps fou…Pas pour la barre. Pas vraiment eu le temps…Alors je préfère le consacrer à mettre un article, répondre à mes commentaires ou aller rendre quelques visites…
    Merci Quichottine. Bonne soirée…

    • Je n’aurais sans doute pas le temps nécessaire, et, puisque OB contre tout le temps les solutions trouvées, j’ai désormais mis un lien vers un blog d’aide, celui de AnnaK.

      Pour ici, je laisse désormais la barre, et je n’ai fait que ce qui était possible, c’est à dire modifier sa couleur et désactiver sur les liens externes afin de pouvoir continuer à voyager chez les autres sans avoir ce lien vers mon site qui me gêne pour prendre des adresses.

      Voilà tout.
      J’essaie de me mettre à jour en Quichottinie aussi, pour les réponses que je donne un peu trop tardivement… et puis, pour le reste, nous verrons bien.

      Bonne soirée à toi, même si ce n’est pas la même.

  237. Bonsoir ma Quichottine,
    Je suis comme petit poucet rêveur…nulle pour toutes ces manips…Je préfère ne toucher à rien de peur que tout ne disparaisse…mon blog est lisible mais loin d’être joli…regarde ma bannière qui n’est même pas centrée…Je n’ose pas non plus agrandir mes photos…une fois, les photos que j’avais éditées étaient trop larges et avaient fait sauté ma colonne de droite (alors qu’elles n’étaient pas si larges que ça…) j’en ai pleuré car je n’arrivais pas à remettre ma colonne…depuis, je fais le minimum…alors la barre, oula, je n’ose pas y toucher…et pas le temps en ce moment…donc elle restera là quelque temps…voilà on verra quand j’aurai une minute (une minute non, une journée entière avant que je pige tout!!!)
    En fait, je venais surtout te faire un bisou du soir et te dire que je pensais quand même à toi même si je n’ai pas de temps pour blogguer ces temps-ci…Juste quelques minutes ce soir pour aller sur quelques blogamis…pas tous malheureusement!
    Allez, pas seulement UN bisou du soir MAIS un millier!!

    Nicky

    • Ne t’en fais pas pour la barre… Finalement, il vaut mieux ne rien toucher, et, surtout, désactiver les liens externes puisque c’est autorisé et que cela gêne la navigation.

      Pour cela, il te suffit d’aller dans ton administration : configurer / mise en page / accueil (si tu es en mode avancé) / puis de cliquer sur le petit marteau qui apparait sur le module de la barre et de cocher la case qui va bien.

      Pour les photos, j’ai vu que tu avais agrandi… C’est tellement beau ce que tu nous montres ! Merci !

      Un millier de bisous pour toi aussi.

  238. Pour moi la trêve n’a duré qu’une journée, la barre d’OB est revenue (chez toi aussi !) malgré la bidouille html dans l’entête.
    A quoi jour OB ? Il nous autorise à masquer sa barre pour nous la réimposer quelques jours après ? 

    Bon, je retourne à l’écriture ça vaut mieux. ça barde, Kronos et Feuillette sont en train de s’engueuler. 

    Bises. 

  239. Tiens ? Je vois de nouveau la barre OB chez toi alors que chez moi elle reste inivisible.
    Que passa ?

    • La mienne était revenue ce matin, et les bugs s’enchaînaient sur mon blog, ce qui a fait que j’ai retiré la formule. L’as-tu conservée, toi ?

      J’avoue que j’en ai un peu ras la marmite à fondue de tout ce qui arrive… entre les avis de publications qui partent jusqu’à sept fois sans que j’aie rien demandé, les pages qui ne s’affichent pas, les blogs indisponibles, les commentaires impossibles à mettre…

      Un blog doit rester une source de plaisir et de partage…
      Là, c’est ma colère que je voudrais partager, et je ne le peux pas.

      Quand je pense que j’ai tant vanté OB et la qualité de son accueil, j’en suis malade !

      … mais je sais bien que personne n’y est pour rien.

      Pardon de m’épancher un peu.
      Gros bisous, Pierre-louis.
      Passe une bellee soirée.

  240. J’ai conservé la formule et je n’ai pas de bugs visibles pour l’instant ( à part les émoticônes qu’on ne peut mettre dans les commentaires sous Chrome )
    Allez Quichottine, dis toi qu’il y moins bien qu’Overblog et que la tempête va se calmer et que tout rentrera dans l’ordre bientôt (je croise les doigts)
    Peut-être qu’un jour je referai un autre blog promotionnel de la Rémige bleue avec ses meilleurs extraits sous WordPress par exemple…

    • Bien sûr qu’il y a moins bien… Je sais bien.

      Je croise les doigts aussi, au moins pour ceux qui veulent partir et que j’aimais retrouver.

      Quand ton roman sera publié, tu devras avoir un blog pour le promouvoir au mieux. Je pensais que sur OB c’était une bonne solution, parce que c’est une plate-forme de qualité… mais avec tous ces problèmes, je ne sais pas ce que ça va devenir.

      WordPress… c’est compliqué, mais tu es sans doute plus doué que moi.

      Tu pourrais avoir un site chez ton fournisseur d’accès…

  241. On se sent bien sur ton blog, je vais flaner un peu sur tes pages de temps à autres. Bonne continuité

  242. je me pose peu sur les blogs en ce moment et j’avais changé la couleur. Je m’étais bien aperçue de cetter nouvelle façon d’afficher les visites chez les autres mais je ne savais pas que cela venait de la barre. Je vais cdonc de ce pas au moins supprimer les liens externes dans l’administration.
    Merci de cette info et d’avoir relayé notre perplexité ou protestation muette.
    A quand, une vraie possibilité de gérér aussi sa desinscription à une commun auté quand celle-ci pour x raisons ne nous convient pas ou plus ?

    • Pour la désinscription, c’est vrai que ce serait une bonne chose…

      Mais j’ai lu sur le forum que si le gérant de la communauté n’accédait pas à ta demande, tu pouvais le signaler par l’intermédiaire du formulaire. « Signaler un abus ». Mais bien sûr, il faut avoir attendu un peu, parce qu’il peut être parti en vacances.

      Merci pour les liens externes.

  243. J’ai voté, bien sûr, il y a quelques jours. J’a lu et je n’ai pas tout compris mais je pense l’avoir déjà dit. J’ai suivi, il y a deux, trois jours, ta conversation avec Petite Elfe dans son espace à elle et ce fut bien agréable à lire. Et j’ai pu, moi aussi, m’ôter de la vue cette barre encombrante. Merci pour ton aide, Quichottine. Merci d’avoir ouvert cette page.

    • Merci à toi…

      Pour l’instant, j’ignore encore s’il ne faudra pas la remettre… OB n’est pas clair du tout.

  244. Je suis revenue hier soir à la maison accompagnée de mes petits enfants.
    Du haut de la montagne je t’ai trouvé un Quichottinier en cristal, quichottinier d’hiver où sont dissimulés sous la glace quelques quicholivres invisibles qui naîtront au printemps. Il arrive par messager officiel. Envoi spontané, je n’ai pas pris le temps de le photographier, je n’ai pensé qu’au plaisir de te l’envoyer. Si tu  veux bien, scanne-le pour moi et fais le moi parvenir.
    Tu vois, je suis toujours aussi distraite. Pardonne-moi amie.
    Je t’embrasse fort.
    Dame Sophie

    • Je l’ai reçu, et c’est vrai qu’il est magnifique…

      Je vais te l’envoyer, pas de souci. (Le plus tôt possible… il faut que mon époux se charge du scanner, il ne fonctionne pas bien)

      Je n’ai rien à te pardonner, c’est une merveilleuse attention.

      Je t’embrasse fort.

  245. Bon alors oui j’ai une réclamation à faire…C’est que je viens de chez Yvon où il a répondu à mon premier commentaire. Et tu sais, je vois encore bien ton nom par-ci, par-là…Et je lis…Et là, je dois dire que j’ai eu comme un moment de panique…C’est quoi cette histoire de départ ? Dis-moi que ce n’est pas vrai, que tu ne vas t’en aller très loin de nous…Cela ne fait que quelques mois que je t’ai découverte…Alors je viens réclamer…Pas de départ pour Quichottine…Je sais, c’est sans doute un peu égoïste de ma part mais voilà une réaction « à chaud »…J’avais envie de te partager ça.
    Je t’embrasse.

    • Les réclamations, c’était sur la page des réclamations (sourire, ce n’est pas grave du tout…)

      C’est gentil… Tu auras très bientôt la réponse à cette question.
      Je ne crois pas que tu sois égoïste. Je pense seulement que tu n’as pas forcément toutes les données.

      Merci pour cette réaction « à chaud ».

      Je t’embrasse.

  246. Et bien j’ai cliqué sur le ICI en bleu là où il y a une photo avec une poubelle…Je vais aller voir sur le lien que tu mets. Pour en avoir le coeur net 🙂

    • Je comprends mieux… C’est vrai que ce n’était pas un commentaire musclé ou plein de points d’exclamations…

      Merci !

      Tu ne t’étais donc pas trompée…

      Bisous et bonne soirée à toi…

  247. Bonjour La Douce  😉  Je suis peinée de te savoir fatiguée et viens t’embrasser en souhaitant que ça aille mieux – beaucoup de tracas dans tous les azimuths et pour tout le monde je crois – c’est difficile de tenir le cap sans broncher – Je suis de tout coeur avec toi , qui de ton côté doit être encore plus proche de Chris nôtre Chipie préférée , la courageuse , à l’épreuve – Gros bi

    • Je vais mieux… ces quinze jours passés un peu plus loin m’ont fait du bien.

      Mais je ne suis pas arrivée à joindre Chris.

  248. merci pour toutes ces precisions .marre de cette barre que je decoche à chaque fois que je viens sur mon blog! mais si je peux aller plus loin..youpee!

  249. Tu me rassures ! J’ai des morceaux de tout, partout, il faudra bien que j’en finisse certains un jour !

  250. Un billet « migrateur »…

    Je ne sais plus si je migre ou pas…je ne sais plus

    Je pense à toi

    • Les pensées voyages, se rejoignent.

      J’ignore ce que tu décideras, je sais que ce que tu feras sera bon.

      Larguer les amarres, et s’élancer, comme un grand oiseau blanc, pour fendre l’air… et pouvoir un jour se poser là où tu seras bien.

      Je pense à toi aussi.

  251. Bonjour,
    Merci de m’avoir répondu sur le forum OB et je me pemets de venir te poser une question diectement sur ton blog
    Je sais maintenant que je dois supprimer l’historique, mais quand je le fais, je dois retapper mes infos personnelles sur les blogs que je visite quotidiennemennt !
    il faut dire que je ne sais pas ce que je dois cocher pour éviter ce problème
    je te remercie !

    • Merci à toi d’être venue poser la question ici.

      Mais je ne sais pas si la réponse donnée sur ton blog va t’aider complètement. Tu pourais aussi demander à Kinou, elle expliquerait peut-être mieux.

  252. Martine avait écrit du blanc ou du vent sur du blanc…… Eglantine qui est trop fatiguée pour penser à quoi que ce soir ce soir et que cette page blanche angoisse reviendra…… y déposer sa trace

    • Martine m’avait laissé ses points de suspension… un souffle léger en attente du mot à venir…

      Ne sois pas angoissée, Eglantine. Nul n’est obligé d’écrire ici.

      Merci d’être là.

  253. Cette page m’était inconnue. Je l’a marque avant de laisser mes voeux du soir à Quichottine sur sa nouvelle page blanche puisque son invitation à le faire nous est sympathique…

  254. Je l’avoue, Quichottine, je n’ai pas lu tous les commentaires pécédents …

    Sur cette page, j’imprime un bonjour de soleil et des bisous de vent, en souffle …

    • C’est une page où il ne faut surtout pas tout lire…

      Merci pour ce bonjour ensoleillé et ces bisous de vent.

      Je t’adresse les miens en retour.

  255. J’ai lu que tu n’avais pas lu « Novecento pianiste ».

    Comme j’ai adoré « océan mer », « soie », « city » je peux te dire que clui-là est le meilleur (enfin pour moi).

    Je l’ai étudié en classe et il marche formidablement avec les élèves, c’est le signe certain d’une réussite.

    Mai sici, on est dans la douceur, alors encore une pour toi qui fait si  bien l’article pour défendre les livres de tous.

    ps: je suis allée chez Ptitsa, c’est aussi une grande.

    • Bon, alors, à mettre immédiatement dans ma PAL… Comment vais-je réussir à tout faire ?

      Ce que j’ai lu chez Bruno m’a ravie ! Avec ce que tu m’en dis, je ne vais pas résister !

      Merci d’être allée chez Ptitsa et pour ta présence aujourd’hui.

  256. je découvre seulement ta page sur la barre over-blog que j’ai supprimé je crois au bout de quelques jours. Mais les nombreux blogs qui la gardent souvent parce qu’ils sont tributaires d’un parent ou d’un ami pour les bricolages informatiques, plus que parce qu’ils croient y avoir un intérêt pour leur BR me gênent considérablement dans ma navigation et du coup, en plus de mes propres difficultés ordinesques et internesques (je m’amuse à inventer des mots), je les visite beaucoup moins. Plutôt que « il y a x jours, pourrais-tu mettre la date de cette page qui je pense est plus ancienne et m’avait échappée

    bises et très belle journée

    • Je ne vois pas où tu veux que je mette la date…Sur mes « pages » (donc sur celle où je parle de la Barre ?)

      Je préfère, c’est certain, aller sur les blogs qui ne l’ont pas, parce qu’elle ralentit énormément la navigation.

      Merci d’être allée lire cette page.

      Passe une belle soirée, Jeanne, et un très bon week-end.

  257. Deuxième commentaire parce qu’il n’a rien à voir avec le premier et que j’ai un peu la flemme de rechercher ton article concernant mon quichottinier. J’ai bien peur de m’être plantée au sujet de son implantation exacte. Il se pourrait bien (j’ai vérifié hier de visu) qu’il pousse en contre-bas du jardin public du Dôme, celui qui se toruve à côté de l’Hôtel de ville et de la salle des fêtes de Pontoise. L’accès en est en ce moment interdit au public mais en regardant au delà du muret on le voit bien.
    Si tu as l’occasion d’y aller faire un tour, les roses anciennes du ajrdin, même après avoir souffert des orages et de la pluie, ont encore des restes magnifiques et l’ensemble dégage une délicate odeur. Je n’ai pas eu le temps de regarder s’il y avait une exposition au Dôme car pour une fois que j’avais trouvé une place de stationnement, l’horodateur a refusé mes pièces et les autos à côté de moi avaient un papillon pas très agréable du genre à aimer les pare-brise.

    • J’ai mis le lien vers ton quichottinier chez toi.

      En fait, il n’y a pas de problème ici puisque je n’avais pas vraiment donné de précisions.

      J’espère que je pourrai y aller bientôt.

      Merci encore. Bisous.

  258. Gros bisous le la nuit, Amielle.

    Pas moyen de trouver un animal fantastique de chez moi pour votre bestiaire, j’enrage  😉

    • N’enrage pas… Je crois qu’ils n’arriveront pas tous à être croqués… Il y en a plus de cents.

      Gros bisous du midi pour toi aussi. Prends soin de toi mon Amielle.

  259. Bonjour Quichottine, je ne comprends pas ton blogue ce matin et je me demande ce qui se passe, j’ai un mauvais feeling.

    • Chère Solange !

      En fait, je mets mon blog en pause, et j’ai donc un peux rétréci mon « accueil »… Mais, si tu cliques sur le lien vers le dernier article, ou sur n’importe quelle image, tu retrouveras les pages que tu connaissais.

      J’ai eu quelques ennuis, et je dois faire le nécessaire pour que cela ne se reproduise pas.

      Comme je manque un peu de temps en ce moment, je ne peux pas faire autrement que de choisir cette pause. C’est mieux que de fermer tout à fait

      Je t’embrasse fort.

  260. Et je t’ai fait une douceur de plus, j’ai mis un « x » en trop à voeux….  Désolée

  261. Comment ça, un blog en perdition ?…Tu sais quoi ? Comme douceur, il y a un hérisson dans le jardin…Il est en train de manger des croquettes pour chat que j’ai été déposer…

    Mais j’ai une autre « douceur » pour toi…Elle est chez moi…Tu iras lire quand tu auras la possibilité, à tête reposée…Une surprise d’un Petit Poucet rêveur.

    Je t’embrasse, chère dame…

    • Chez toi, un petit prince est passé très vite mais j’ai eu le temps de le lire.

      Merci pour la douceur de tes mots… Je t’embrasse. Prends soin de toi.

  262. Un petit passage avant le départ, je suis un peu triste depuis quelques jours, le manque de mots, mon carnet vide, trop occupée sans doute aux balades ou autres distractions.

    Il faudra que je retrouve ma plume, elle n’est sûrement pas très loin, sauf qu’avec ma vue qui baisse, j’ai un peu de mal.

    Ce n’est pas un commentaire très joyeux, il y a et aura toujours des matins comme ceux-là.

    Ne t’inquiète pas, ce n’est qu’état d’âme égocentré, il y a bien plus grave autour de moi pour que je m’attarde sur mon ego.

    Je vais aller me promener à Yeur.

    Vider la tête,prendre d’autres sentiers et fleurir mes derniers jours avant la rentrée.

    Je t’embrasse très fort ma Quichott’, prends soin de toi.

    • Je suis tellement désolée…Je voudrais tant que tout aille bien pour toi !

      Il est si tard, et je me reproche de ne pas t’avoir répondu par retour…

      Prends soin de toi, Polly… et surtout, remplis ton carnet de voyage de tout ce qui te manquera à la rentrée.

      Je t’embrasse très fort…

  263. Nous nous croisons, souvent … Là, un temps d’arrêt, pour te souhaiter une douce nuit.

    Bisous, Quichottine.

  264. Coucou Quichottine

    merci de ta petite visite..et de tes gentils mots toujours très agréables

    Bonne soirée à toi

    Bisous

    Image du Blog petitemimine.centerblog.net

  265. encore moi car ton article sur la barre m’intrigue…si j’ai bien compris lorsque tu viens sur mon blog, la barre apparait et elle nuit à ton blog et à celui des visiteurs donc il faut que je la supprime, en allant dans mon administration..j’attends ta confirmation avant de faire une fausse manip

    merci beaucoup

    • Je t’ai répondu chez toi.

      Je crois qu’il faudra que je fasse quelques modifications à cette page, mais, dans l’ensemble, elle est toujours d’actualité.

      On peut toujours revenir en arrière. La Barre OB demeure dans ton administration et tu pourras toujours la réactiver si tu n’es pas satisfaite. N’oublie pas de désactiver les liens externes avant tout. C’est ce qui est le plus « négatif » dans la barre.

      Merci à toi et navrée de t’avoir répondu aussi tardivement. Je m’étais absentée et n’avais pas accès au Web.

  266. Bonjour bonjour Quichottine!

    Je sais, le temps passe, et voilà déjà presque deux ans que nous n’avons plus parlé. C’est étrange mais je pense que cette impression l’est encore plus pour toi. Car de mon côté, il est « aisé » de suivre tes traces pendant tout ce temps, en me promenant entre les rayons, les archives et les lecteurs. Mais moi… c’est près d’un dizième de ma vie qui s’est écoulé et tu le sais bien comme on change quand on n’a pas vingt ans… mais je n’aimerais pas précipiter nos retrouvailles en te résumant quoi que ce soit. Je crois qu’au détour d’un de tes messages (enfin de beaucoup même!), nous aurons bien le loisir de plus nous épancher sur les bouleversements de la vie… (A vos doigts, prêts?, écrivez! =D)

    Bonne nuit Quichottine et à une prochaine !

    • Deux ans… c’est fou ce que le temps passe. Tu as donc grandi, toi aussi. Je suppose que tu as continué à écrire ailleurs, à photographier tes instants magiques…

      … enfin, je l’espère de tout coeur…

      Tu sais, on ne revient jamais en arrière. Il faut seulement se retrouver, comme on est, maintenant.

      Tu es prête ?

      J’aimerais que tu me dises ce que tu fais maintenant… Mais prends le temps.

      Douce soirée à toi.

  267. Oui, j’ai continué à écrire, dans un ou deux carnets… ou au clavier de mon ordi. On n’arrête jamais vraiment 🙂

    Je ne sais pas si je suis prête, mais on verra bien ces prochains temps.

    Bonne fin de soirée à toi.

  268. Douceur du jour, face à l’Océan Pacifique, je me réjouis de disposer d’une connexion internet qui fonctionne ce matin avant la première plongée. Il va suffire maintenant que je trouve le temps  😉 Ah, les vacances !

    Je t’embrasse, Amielle.

    • Merci pour cette douceur d’une aurore partagée…

      J’imagine cette image et elle me plaît infiniment.

      Prends bien soin de toi, mon Amielle. Je t’embrasse très fort.

  269.  c’est vrai que, dans la vie de tous les jours, c’est parfois nécessaire de pouvoir exprimer sa colère, sa rage, son dépit…mais sur un blog, je ne sais pas…Ou le blog nous convient et l’on y vient avec un plaisir toujours renouvelé ouil ne nous convient pas et l’on va voir ailleurs, il peut plaire à d’autres et je ne vois aps pourquoi on le dénigrerait et ça, on s’en rend compte très vite..avant que des liens ne se tissent…car le blog, c’est une famille de coeurs et les liens qu’on y tisse sont aussi précieux que ceux de la vie ordinaire

    bonne journée Quichottine!

    • Les liens sont précieux, ceux qui se tissent au fil du temps et qui perdurent malgré l’absence.

      Merci pour ta présence, Gazou.

      Je t’embrasse fort.

  270. Ce n’est en tout cas pas une boite à secrets puisque tout le nonde peut tout lire… des petits secrets alors…
    Je n’ai pas de colère à ecxprimer, en tout cas pas de cette façon mais je dirai, je dirai, autrement Quichott’ … bisous ++++

    • J’aime autant que tu n’aies pas de colère à exprimer ici… et puis, la page blanche, c’est un peu ce que je vous laisse en ce moment.

      Pour combien de temps ? Je ne sais.

      Merci pour ta présence, Marine. Bisous.

  271. …………………………………….

  272. Ça me fait penser à la boîte du « crieur » du roman de Fred Vargas « Pars vite et reviens tard »

    Peut-être un jour, quand j’approcherai ton talent pour parler des livres, alors je parlerai de celui-là

    • Un roman qu’il faudra que je lise un jour… Ma pile déborde. Mais si je passe devant, je penserai à toi.

      Parle-moi de celui-ci… je suis certaine que tu saurais.

  273. Gazou, c’est le petit compagnon à quatre pattes, beaucoup félin avec un rien mutin, de notre fille et de son compagnon. Quelques mois à peine et déjà cabotin, il pose comme une star et a déjà ses exigences.

    Ce qui déplaît fort à notre Voltaire, matou bien installé dans son confort; cabochard à ses heures et qui boude très fort au point de ne pas se montrer jusqu’à ce que le petit importun n’ait gagné ses quartiers nocturnes au premier étage.

    • J’imagine assez bien ces rivalités félines… Merci pour cette réponse à ma question, Alphomega.

      J’ai adoré te lire.

      Passe une belle journée.

  274. Pas trop longtemps, j’espère… tu as des soucis, Quichott ?

    Zoubizous

    • Le soucis font partie de la vie, Marine. Mais je te remercie beaucoup de t’en être inquiétée.

      Gros bisous à toi.

  275. Un petit coin tranquille…

    Je t’apporte les chauds rayons du soleil breton qui illumoinent cette soirée.

    Gros bisous, tout plein, Amielle.