Le chat, la sirène et les lutins

 
Dans la vie de Quichottine,
Bras dessus et bras dessous
Deux beaux lutins de comptine
Étaient venus sans le sou…

Mais qu’est-ce que je fais là ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais vous écrire une chanson ? Une chanson douce avant d’aller dormir ? Nous avons d’autres choses à faire…

Une histoire à terminer…

Ah oui, une histoire

Venez là… Tout près de moi. Je sais. Je n’ai pas franchement l’air d’une mère-grand’ mais qu’est-ce que vous en savez ? Cette histoire, je vais la raconter pour mon amie Élisabeth et pour ses ravissantes petites-filles…

Après tout, le héros de cette histoire, c’est un chat, et pas n’importe lequel, le chat d’Élisabeth, celui qui aime jouer avec les elfes quand il fait soleil dans son jardin et qu’on croit qu’il court après des ombres… (Merci Kri)

Je reprends depuis le début et je ne vais pas m’arrêter, parce que deux petites filles attendent et que je ne peux tergiverser.

Chut ! Vous êtes tous installés ? Baisse un peu l’abat-jour, Tilk ! … Ben oui, il est là aussi… Parce que si le Chat est à Élisabeth, les lutins à Koulou, aujourd’hui, la sirène est à Tilk… Il en a peint une, exprès pour le conte ! Vous voulez voir ?

Roulement de tambour…
Mais qu’est ce que je dis là ?
Il ne peut pas y avoir de roulement de tambour au moment d’aller dormir !
Si ? Vous croyez ? D’accord, mais après vous serez bien sages, silencieux, et vous irez au lit sans rechigner après l’histoire ?

Voilà… La sirène de Tilk :

Sir--ne-Tilk.JPG

Vous savez ce qu’elle fait la sirène ? Elle chante ! Mais oui, parce que la seule chose qu’elle fasse bien, c’est chanter !

Tilk m’a dit qu’il avait mis la sirène dans un aquarium… ça se pourrait. Mais, si en fait le personnage du premier plan était à sa fenêtre, la sirène serait en train de voler… Elle serait dans le ciel… Et vous avez déjà vu une sirène voler ? Moi non ! Je ne l’avais jamais vue… Jusqu’à ce soir où Tilk est venu dans la bibliothèque.

Vous vous souvenez ? Hier ? Je parlais d’un livre que j’avais vu chez Tilk… Ana Non… Eh bien ! Tilk est venu me l’apporter. Nous avons discuté au coin du feu. Tranquillement. Il me parlait de choses et d’autres, de sa prochaine exposition… Au moment où je posais son livre sur la table, que vois-je ? Deux lutins ! Les lutins de Koulou ! Me voyant arriver, ils ont plongé dans mon pot à crayons ! C’est vrai… Je n’ai fait ni une ni deux, je les ai attrapés par les oreilles… qui sont très longues et qui dépassent de leurs bonnets ! Je leur ai demandé ce qu’ils faisaient là…

Ils avaient l’air bien inoffensif… un peu penaud…

– Dame Quichottine (m’ont-ils dit) nous sommes là à cause du chat…
– Quel chat ? (j’avais beau chercher partout, je ne le voyais pas.)
– Mais oui, tu sais, c’était un gros matou aux yeux bleus, un chat roux… avec des dents…!!!!!!
– Des dents !!! Quelle précision ! Je sais bien que les chats ont des dents !
– Mais oui, nous savons bien, nous aussi ! Mais celui-là, Dame Quichottine, il a des dents, des dents…
– Mais vous allez finir cette phrase !!! je commence à en avoir assez de ces dents invisibles !
– Oh !!! Elles n’étaient pas invisibles du tout, c’est vrai ! C’étaient de vraies dents de… requin !

Que n’avaient-ils pas dit ! Quand on parle de requin, de poisson-scie, de poisson-lune… ou même de poisson-chat, c’est tout à fait certain, les sirènes rappliquent !

  • « Les sirènes ? Quichottine !!!! Tu débloques ?
  • Sont-ce les lendemains de fête qui te font divaguer ?
  • Tu n’as parlé que d’une sirène, pas de plusieurs ! Que se passe-t-il ? »

Il se passe que ma Dame de l’Océan a des ennuis et que j’ai envie de parler de ses sirènes
J’ai le droit ? Non ?

D’accord, dans la bibliothèque il n’y en avait qu’une, c’était la semaine dernière !
Depuis, il y en a eu d’autres… et celle de Tilk aujourd’hui…
C’en est encore une autre !

Et vous ne savez pas ? Le chat, il avait réussi à s’échapper.
Il était parti avec la sirène de Koulou… après une scène de séduction digne d’une sirène !

(merci Chris !)

Par contre, mes lutins, eux, ils étaient bien là à essayer de m’expliquer ce qui était arrivé à ce chat merveilleux qui avait des dents de requin…

Trop tard ! je l’avais dit aussi !

C’est à ce moment là qu’est apparue la seconde sirène !
Elle chantait à merveille… c’est vrai ! Déjà Tilk ne voyait plus rien, il était captivé par son chant…
Elle l’avait embobiné, comme font toutes les sirènes !
Moi, j’étais entre deux eaux… Moi qui ne sais pas nager, c’est sûr, j’allais me noyer… Et croyez-moi, ce n’était pas dans un verre d’eau !

J’étais au bord d’un abîme de mots inconnus qui allaient m’entraîner vers je ne sais quelle mystérieuse histoire qui n’en finirait jamais…
Je ne pourrais même pas m’en sortir parce que la sirène, telle l’araignée, était en train de tisser une toile infernale qui m’enveloppait comme dans un cocon.
Déjà je n’étais plus qu’une chose informe… Je sais que si j’avais pu me voir à ce moment là, j’aurais eu peur pour moi !

Le lutin bleu souriait aux anges… il était captivé aussi ! il dodelinait de la tête et ses oreilles commençaient à rétrécir… mauvais signe pour un lutin !

Le lutin vert, éberlué, regardait tout ça… sans bouger !
Ah ? lui ne dodelinait pas ? Il n’était pas ravi ? Il n’avait pas les oreilles en marmelade en écoutant le chant de la sirène ?
Il n’avait donc pas l’oreille musicale ?

Mais non… Le lutin vert n’entendait rien ! Rien du tout ! il voyait seulement que ça n’allait pas très fort dans la bibliothèque. Il voyait cette sirène ouvrant grand la bouche comme si elle allait nous dévorer, l’un après l’autre… comme l’ogre des contes de fées !

Le lutin vert regarda autour de lui… Il n’y avait que des livres, dont un, grand ouvert devant lui. C’était un livre de contes, justement ! Et il y avait là une formule magique qu’il fallait dire quand tout allait mal…

Il réfléchit, juste un instant, pas plus ! (Ce lutin là était le plus intelligent de la Forêt des merveilles…)

Il ouvrit la fenêtre (vous savez bien, celle que j’avais refermée à grand’peine…)
Il avait pris la force
de trois géants !

Il prononça la formule :

Abracadabra… Sirène, envole-toi !

… Et, dès qu’elle en eut franchi le chambranle, il claqua la fenêtre !

Bon débarras !

Tilk, qui était désespérément amoureux, se précipita vers elle, mais déjà il ne pouvait plus l’entendre… Moi, j’étais sauvée, le lutin bleu aussi… Et Tilk aussi, malgré son chagrin…

La sirène venait de découvrir le bonheur de pouvoir voler comme un oiseau… Sans doute sera-t-elle désormais plus heureuse et ne pourra-t-elle plus faire aucun mal…

Et vous… qui êtes là, bien sages, je le dirai au Père Noël, pour que cette année encore, il ne vous oublie pas !

40 réponses à “Le chat, la sirène et les lutins

  1. j’ai eu bcp de mal..etre acteur et en même temps découvrir l’histoire c’était pas facil et en plus cette belle sirène qui me perturbait(et me perturbe encore..)
    merci bcp ça à été un plaisir…un vrai plaisir
    tilk

    • J’espère que je ne t’ai pas blessé en faisant de ta sirène un oiseau… tu vois, je préférais la savoir libre…

      Merci encore pour ce beau cadeau, Tilk. Tu veux bien la prêter à Siratus ?

  2. C’est pas juste !
    Je proteste !
    Moi, j’aimais bien cette sirène qui quittait lentement sa queue  au son d’une musique ……..enfin, d’une musique ….
    C’est pas de sa faute si elle est femelle et….belle !

    Mais, bon. Puisque tu lui as permis de voler, je te pardonne ! (RIRE !)

    ….les lutins étaient trop jeunes pour apprécier certaines choses…..

    • Désolée, Chris… Mais tu sais, à l’origine, ce n’était pas vraiment un conte pour adultes…

      Mais j’ai bien aimé ta version ! D’ailleurs, mes visiteurs curieux iront la lire aussi chez toi…j’ai mis un lien (rire !)

      Merci de me pardonner… 

  3. c’est une fée déguisée en sirène que tu nous racontes,Dona…La sirène,elle,elle ne renonce pas à séduire de sa voix,elle connait le monde des profondeurs …Mais peut-êtyre en a-t-elle eu marre un jour de ces noiceurs et a-t-elle décidé de voir le ciel??VITA

    • Qui sait ? Je ne lui ai pas demandé son pedigree… Peut-être que c’était un farfadet… je ne sais.
      Elle avait l’air d’une sirène et je peux te dire que ça m’a fait drôle de la voir s’envoler !!!

      Elle ne s’est pas écrasée dans les fossés du château, sous la fenêtre de la bibliothèque !

      … donc, c’est sûr, elle volait !

      Passe une belle soirée, Vita

  4. Hé hé, surtout il ne faudra pas m’oublier pour le Père noel car je suis toujours très très sage… si si ! mdr.
    Pour ce qui est de ton mot du jour, je te conseille de te rendre sur le blog d’Anna K sur over blog…
    Bises et bonne soirée,

    Syl

    • Grand merci, Sylviane.

      Bien sûr que je n’oublierai pas… Je fais la liste des personnes que le Père Noël visitera et tu y es, c’est certain !

      Passe une belle soirée

  5. J’apprécie beaucoup venir sur ton blog voir les dernières péripéties avec la sirène et les lutins, que d’aventures, toujous aussi palpitantes.
    Bonne soirée, bises Santounette

  6. Bonjour de Chine,très jolie histoire que je découvre , un petit clin d’oeil a tilk, pour la sirène je préfère celles à siratus, bonne journée bye

    • Siratus a de belles sirène… Tilk a peint celle-ci pour mon histoire, tu vois, il fallait qu’elle soit comme ça. Je suis heureuse qu’il me l’ait offerte.

      Passe un bon dimanche, Dany

  7. Et le chat, qu’est-il devenu ce chat ? Charmé par a sirène aussi ? Ca ne m’étonne pas Quichottine ! Les chats sont de grands sensibles qui s’ignorent souvent … 😉 J’espère que tout va bien pour toi et que tu te retrouves un peu … Douce soirée et gros gros bisous!

    • Tu as raison… Au fait, qu’est-il devenu, celui-là ?

      Il a dû s’endormir, bien sage, au coin de sa cheminée… et rêver aux sirènes, aux lutins… à tout ce monde magique que seuls les chats peuvent voir !

      Tout va bien pour moi… merci, Bandolera !

      Passe une bonne semaine…

  8. J’adore tes contes qui sortent de l’ordinaire. Bonne soirée et bisous

  9. et si on n’est pas sages ? tu nous vends au pere fouettard hein ? 
    je ne savais pas qu’une sirène pouvait faire du mal …et maintenant elle vole ! quelle histoire ! et personne n’en parle aux infos c’est inoui ! c’est pourtant plus intéressant que la belle et la bete a eurodisney ! 
    enfin .bisous /IRIS

    • Ben… Normalement je devrais ! Mais tu vois, j’ai amadoué depuis longtemps le bonhomme, je lui ai confisqué son martinet, et je l’ai mis à lire des contes aux enfants dans la pièce à côté… Histoire qu’il comprenne qu’ils peuvent être très gentils quand on leur donne de quoi rêver.

      Les sirènes, elles sont comme tout le monde, il arrive qu’elles souffrent tellement qu’elles ne se rendent même plus compte combien elles peuvent être blessantes aussi. Je crois que c’est comme dans la vie. Les gens méchants le sont rarement par plaisir, je crois qu’ils sont seulement malheureux.

      La belle et la bête à Eurodisney… tu parles desquelles ??? (MDR)

      Bisous Iris, merci, j’ai bien ri…

  10. Est ce que la sirène de Tilk va finir dans la collection de Siratus , c’est la question ? Bonne fin de journée Quichottine @+

    • C’est une bonne question… J’ai demandé ! Ce serait bien, c’est sûr… mais la décision appartient à Tilk !

      Bonne soirée, Urban

  11. Coucou, amie Quichottine !
    Rassure-toi, mes yeux ne sont que rouges comme le nez de Rudolf, rien de grave (je suis soulagée), cela passera.
    C’est formidable d’avoir une amie comme toi ! Merci encore pour tout.
    Tu mérites d’être le grand Commandeur de la Fanrare de la Galère…Tous les  matelots ont ramé avec coeur pour la faire flotter sous ta houlette !
    Je suis heureuse de revenir à l’heure du conte. J’aime beaucoup la sirène-qui-vole de Tilk et les lutins qui savent dire abracadabra…
    Gros bisous affectueux 

    • Je suis contente de te voir là, Siratus, ma Dame de l’Océan.

      Je voudrais quand même que tu n’en fasses pas trop… Mais tu es grande, tu sais ce que tu peux faire ou non… moi, ça me fait plaisir de voir que tu es là !

      Je suis heureuse que mon histoire t’ait plu.

      Plein de bisous…

  12. Ah….tu chantes si bien le chant des sirènes mais de toi point n’avons-nous peur. A moins que…. devrions-nous nous méfier ?
    Mais non  car toi tu es une gentille et douce sirène qui racontes de belles histoires en mêlant réalité et fantastique. Il fait bon s’asseoir près de toi et t’écouter. Quoi ? C’est déjà fini ? Pas grave car je m’éclipse en emportant quelques lutins, un chat, une sirène, un Père Noël, une formule magique, un aquarium, et même des dents de requins. Bon, je reviens demain pour continuer mon marché.
    Merci

    • Il paraît que ça porte chance, Chana ! (Les dents de requin…)

      Pour le reste, je suis sûre que tout sera en de bonnes mains ! Tu vas récrire l’histoire ? (clin d’oeil complice)

      Passe une belle soirée…

  13. Mio aussi j’ai bien aimé ton histoire… Je te souhaite une bonne fin de journée et m’en vais faire mon devoir de bénévole. A bientôt Quichottine..

  14. Dis donc toi !…..où qu’ t ‘es fourrée ???

    Non, mais…..                                 

    • … Ben, je suis là !

      J’adore te voir me chercher… Mais c’est vrai qu’il fallait aussi que je sois à Yeur !!!

      Je vais y passer…

  15. Muad' Dib

    Bonsoir Quichottine, tu vas dire que je radote mais c’est avec un immense plaisir, surtout après une pause hier, que je parcours tes histoires 
    Tu sais, je crois bien que les liens vers tes blogopotes qui sont disséminés ça et là dans tes articles te servent de repères comme les cailloux du Petit Poucet …
    Je te souhaite une très agréable soirée.
    Bises,

    • Mais non, Muad, je ne dirai jamais que tu radotes ! J’adore te voir là, parmi tous mes blogopotes…. et je crois bien que tu as raison. Je sème des cailloux qu’il suffit de suivre… pour ne pas me perdre !

      Que ta soirée soit belle, Muad…

  16. Si tu batailles trop dans les CSS, va voir les nouveaux designs, l’administration des blogs a été modifié.

    • Merci, Al, j’ai vu que tout avait changé. Je ne sais pas si ça ira plus vite… mais nous verrons bien à l’usage.

      Pour mes CSS, ne t’en fais pas… Il ne reste plus beaucoup à faire, je verrai ça à la rentrée…

  17. le vrai Tilk du blog ?

    j’aime beaucoup ses tableaux et ses écrits singuliers !

  18. Toujours avec le froid polaire et la neige dans le jardin, je reviens après quelques jours d’absence te déposer des bigs

     en t’espérant en pleine forme. Je me balade chez toi et j’ai adoré cet intermède au coin du feu, même si je ne vais pas dormir maintenant (lol). La pauvre siréne si elle vole en ce moment j’espère qu’elle a un manteau bien chaud. Bonne journée.

    • C’est vrai qu’elle ne se décide pas à fondre, notre neige !

      Merci pour ces bisous fleuris, j’adore !

      Ce n’est pas encore la grande forme, mais je me soigne !

      Merci d’être là

  19. et bien je l’avais raté ce conte du chat, de la sirène, des lutins et de… TILK, il m’avaie caché qu’il s’était fait embobiner par une sirène (hi hi, le pauvre !) j’ai lu l’histoire, un ravissement peux pas dire mieux, l’histoire entrecoupée de TES histoires, je me suis bcp amusée
    bonne soirée, bizzz

    • Je suis heureuse que ça t’ait plu… Tilk est moins sérieux ici que sur ses pages

      Merci pour ce sourire que tu m’apportes !

      Bonne soirée à toi aussi