Jean d’Ormesson

Eh non ! Vous n’aurez pas la photographie de ses yeux bleus… et je ne m’y suis pas noyée…

Pourtant, il faut que je vous en dise davantage,  sinon, vous ne pourrez pas comprendre !

Voilà, j’étais à Paris, ça, vous le savez.

Je m’occupais d’un stand… Mais pas à la Foire du Trône ! Vous voyez Quichottine distribuant des lots aux gagnants ou chargeant les fusils d’un stand de tir ? …

(… ça aurait pu, je vous l’accorde !
Ce serait même très rigolo !)

Et, près de moi, il y avait des écrivains qui dédicaçaient leurs ouvrages. Il y en avait des gentils, d’autres moins, certains souriant, d’autres faisant la gueule (c’est trop tard, je l’ai dit !) comme partout !

Je peux vous l’assurer… Vendredi, à côté de moi, il y avait Gonzague… Monsieur de Saint-Bris !  Je l’ai pris en photo aussi, pour quand je lirai l’un de ses livres…

Et puis, le >Maître est arrivé ! Branle-bas de combat dans la salle ! Tout le monde s’affolait !

Le Maître ? Que faisait-il donc ? Il n’était pas à sa table ! Il était dans l’entrée, tranquillement, il regardait d’un œil avide les œuvres d’art qui l’ornaient ! C’est vrai… Il y a des lieux un peu magiques où il y a tant à voir, à admirer, que même un académicien, un peu âgé et qui a dû déjà tant visiter, s’y arrête pourtant, sans se dire que quelqu’un l’attend !

J’en ai profité ! Vous pensez bien ! Je me suis approchée de lui, en parant mon visage du plus beau des sourires que j’aie pu trouver dans mes tiroirs… (Non, ce n’est pas vrai… mais je ne pouvais que lui sourire !) Je l’ai salué.

Il m’a serré la main… en me regardant comme si j’avais été seule au monde.

Vous savez, c’est vrai, c’est un vrai charmeur… Il a le don de regarder ainsi, même quelqu’un qu’il n’a jamais vu… Je lui ai dit fort peu de choses, quelques mots, où je citais le nom du seul écrivain auquel j’aie jamais adressé la parole… Il me regardait gentiment. Je l’aurais bien entretenu davantage mais il avait à faire… On l’attendait à sa table. Je l’ai donc quitté en me disant que j’essaierais de le revoir un peu plus tard.

Un peu plus tard, il y avait moins de monde, Je suis retournée le voir… Il m’a regardée à nouveau, de ce regard si particulier… Il ma re-saluée. Autre lieu, autre situation, je devenais photographe. Il avait vu tant de monde, il avait le droit de m’avoir oubliée, comment lui en vouloir ?

Comme je vous l’ai déjà raconté, il m’a permis de le photographier, d’utiliser mes images. C’est un homme très généreux ! Et moi… je n’avais pas de « pellicule à perdre », j’avais sur ma carte-mémoire suffisamment de place pour le prendre sous toutes les coutures… Mais, je me suis contrainte, je n’ai pris que deux photos… C’était déjà beaucoup, j’en suis consciente…

Enfin, plus tard encore, je suis allée le voir. Il y avait six livres de lui sur la table. Je l’ai regardé, il m’a dit bonjour, à nouveau, pour la troisième fois.

Je n’avais plus mon appareil photo, j’étais devenue une lectrice, comme une autre, enfin, peut-être un peu plus sincère. Je lui ai souri. Je lui ai demandé lequel je devais lire… Je lui en montrais deux… Le dernier, et un recueil publié chez Laffont. Un « Bouquin », comme je les aime, parce qu’ils me font penser à mon premier Don Quichotte… un pavé de plus de mille trois cent pages !

Ormesson-dedicace-1.JPG
J’ai ri. Il m’a dit que je ne le lirais pas… il se trompe. Parce que dans ce livre, il y a des titres qui m’attireraient même s’ils n’étaient pas de lui.

  • Du côté de chez Jean
  • Mon dernier rêve sera pour vous
  • Et toi mon cœur pourquoi bats-tu ?
  • Une autre histoire de la littérature française (les deux tomes)
  • Voyez comme on danse

Mais oui, je le lirai, ce « bouquin » comme on lit une anthologie, le soir au coin du feu, page après page ou au petit bonheur la chance !

Vous y parlez de littérature, vous y présentez vous aussi, vos coups de cœur ! Je le fais, moi, dans ma bibliothèque !

Je vous ai parlé de ce blog où j’écrivais, où venaient me rejoindre des amis, et aussi des personnes que je ne connais pas.

J’ai acheté ce livre, et vous me l’avez dédicacé…

Lorsque vous m’avez demandé mon nom, je vous ai répondu :

“Vous allez rire… Quichottine !”

Et là, brusquement, votre regard a été encore plus merveilleux ! Nous avons parlé de cet amour de la lecture que j’avais, de cet écrivain qui existait déjà selon vous, sur mon blog…

“Écrire un blog, c’est écrire,
c’est faire aussi de la littérature.”

Vous êtes désormais mon parrain, Monsieur l’Académicien.

J’avais déjà un parrain, virtuel… Don Quichotte.

Vous, Monsieur Jean d’Ormesson, en me dédicaçant votre livre, vous avez fait de Quichottine une réalité…

Ormesson_dédicace

Grâce à vous je suis née.

Merci.

90 réponses à “Jean d’Ormesson

  1. Quelle rencontre, quelle émotion… Crois-tu que je pourrais me faire parrainer par Pennac?

    • Je ne sais pas… je ne l’ai jamais vu pour de vrai… Mais pourquoi pas ?

      D’ailleurs tu as raison, il faut aussi que je le fasse mon article sur Pennac !

  2. Heureuse Quichottine.. et au moins on en a la preuve il t’a dédicacé son livre.. wouahhhh.. je n’aurais pas imaginé la troisième question… alors tu auras un bon pavé à lire.. en tout cas un souvenir du charmeur Monsieur d’Ormesson avec ses yeux à faire craquer toutes les femmes…
    plein de bisous et savoure ta chance..
    chantal

  3. Mais la voilà la plus belle histoire que tu  pouvais nous conter Quichottine !…c’est merveilleux …j’en suis vraiement très émue et comme je t’envie ( dans l’affection ) d’avoir semblable parrain !

    • J’espère que je pourrai en narrer d’autres !

      Je l’ai désigné volontaire ! J’espère que ça ne l’ennuiera pas d’être mon parrain. (Y avait-il pensé, lorsqu’il a gentiment écrit cette dédicace ?)

      Bonne soirée à toi, La Bernache !

  4. Quelle belle rencontre avec ce grand Monsieur.
    Un souvenir inoubliable. Peut être viendra t-il sur ce blog un jour?
    Bonne soirée Quichottine.

    • Moment extraordinaire ! Il est sûr que j’y penserai longtemps !

      Qui sait ? Il a été surpris et amusé par le pseudo que je m’étais choisi, il m’en a demandé l’origine… Qui sait, peut-être se souviendra-t-il et ira-t-il chercher dans Google ?

      C’est beau de rêver 😉

      Bonne soirée à toi, Sylvain !

  5. Mais c’est merveilleux pour toi cette rencontre Quichottine,je suis bien contente que tu aies pû le rencontrer et une belle dédicace à part ça.byebye

  6. Quel moment merveilleux tu as passeé …………..super pour toi
    Quichottine

  7. Ooooooooooooooh Quichottine ! Ton texte est magnifique et reflète tant le personnage de cet homme d’exception … Tu as passé de bons moments … je n’en doute pas une seule seconde … Cet homme est un séducteur, c’est vrai mais un vrai séducteur, celui qui accorde du temps et s’intéresse à l’autre, pas le séducteur du XXIème siècle qui ne séduit que pour mettre une croix de plus sur son tableau de chasse … Je te souhaite une magnifique soirée … encore perdue dans les beaux yeux bleus de M. d’Ormesson … Bises !

    • Merci Bandolera… Je crois que tu as raison. Un séducteur… comme l’aurait été mon prince charmant si j’avais eu l’heur de naître princesse dans l’ancien temps !

      Passe une bonne nuit, Bandolera !

  8. je suis persuadée qu’il t’avait reconnu. 
    Il essayait tout simplement de se faire remarquer de toi !

    • Tu crois ?
      Après tout, c’est possible… Mais ça m’a donné l’occasion de lui serrer la main… trois fois ! Il a des mains très douces, des mains soignées, agréables… Euh… Tu crois que j’ai le droit de dire ça ????

      Bonne soirée Katy ! Bonne fête à toi aussi

  9. c’est du sérieux di donc
    mais je comprends j’ai les mêmes sensation avec MICHEL RAGON et GOMEZ ARCOS
    tilk

    • Du sérieux, je ne sais pas, mais c’est bien agréable !
      Tu as rencontré Agustin Gomez Arcos ? En vrai ? quelle chance !

  10. C’est merveilleux, Quichottine, cette re-naissance magique !
    Puisse ce parrain -comme une fée- t’entraîner à écrire toujours plus.
    Déjà j’imagine que tu vas nous raconter quelques unes de ses oeuvres choisies  😉 et pas seulement…
    Gros bisous de la nuit 

  11. Ah comme je te comprends!!!! ces yeux bleus, ce bagout et j’aime bien ce qu’il écrit!
    Un homme savoureux vrai, que je comprends ton émotion!
    Moi j’ai volé une image ! si ça te dit!
    http://www.ionard.com/article-4447099.html
    et oui c’est une de mes aquarelles!
    Douce nuit…. de beaux rêves
    Dany

  12. Super quichottine cette dédicace de ce grand Monsieur….. dont les yeux pétillent d’intelligence et d’humanité. Bisous

  13. Cendres sur la tete !……je ne connais pas ses écrits !…..pas le temps !….j’aime trop écrire moi-meme !
    J’essaierai de me documenter, tout de meme !……puisque tu as désormais, un tel parrain !
    Je voudrais aussi exprimer ma pensée , toute personnelle , c’est plus fort que moi ..: en littérature, il n’y a pas de Maitres !!!!………malgré tout le respect du à un écrivain célèbre et à un académicien !

    • Ne te mets pas de cendres… ni sur la tête ni ailleurs !

      « Maître », c’est une appellation que l’on donne aux académiciens… comme on appelle ainsi les musiciens qui ont eu le prix de Rome ou… enfin, c’est un titre… j’ai d’autres « maîtres », ceux que j’admire pour leurs écrits, pour ce qu’ils sont… mais ça ne veut pas dire que j’en ferais des maîtres à penser, des modèles… Ne t’en fais pas, je suis assez grande maintenant, je suis ce que je suis, je reste « moi ».

      Passe une belle journée, Chris !

  14. Qu’il ne reconnaisse pas la seule au monde, passons. Mais qu’il ne reconnaisse pas la photographe parce qu’elle n’a plus son appareil, c’est attacher plus d’importance aux objets qu’aux personnes, c’est inadmissible. Surtout pour un immortel

    Et à la place de la lectrice, je lui aurais balancé son pavé à la figure ;-Þ

    • Je suis morte de rire, Maître Po ! Je t’adore tu sais ? Tu es le parfait chevalier…

      Mais non, tu n’auras pas besoin d’aller le pourfendre pour m’avoir « oubliée » entre deux rencontres d’une même journée. C’est un très vieux monsieur, tu sais, il a beau être très beau et respirer une profonde humanité, il n’en a pas moins ses quatre-vingt-deux ans et il a parfaitement le droit d’avoir décidé de ne pas se souvenir de toutes les personnes qu’il croise sur sa route…

      Qui sait ? J’espère qu’il se souviendra de Quichottine. Si je m’étais présentée autrement, il m’aurait oubliée dans l’instant !

      … Mais, cher parrain de ma bibliothèque, toi qui es là, si souvent, toi qui ne m’oublies pas dans tes périples bloguesques, tu n’as rien à craindre, jamais il ne pourra te faire concurrence… sauf s’il se mettait à m’écrire tous les jours… 😉

      Merci pour cette image que tu m’as présentée ce matin… Le titre : « La lectrice, le pavé et l’académicien » !!!

      Que ta journée soit douce, Maître Po.

  15. Merci de nous faire partager ce grand moment, belle journée ! 

  16. voilà une belle naissance heureuse ……

  17. Il a du charme des yeux jusqu’au bout de sa plume, il le sait et l’ entretient , c’est bien agréable pour nous.  merci de votre visite.

    • Oui, je suis d’accord… C’est très agréable.

      Merci à vous. Les images que l’on voit chez vous sont magnifiques ! Merci de les partager avec nous.

  18. Pas mal comme parrain…je trouve que tu as bon goût…je te fais des gros bisous et merci pour ce reportage sur ce « grand écrivain » charmeur…bonne journée…

    • Je ne sais pas si j’ai choisi… Je ne le connaissais pas vraiment. Nous dirons que c’est le destin…

      Après, jusqu’où ira-t-il ? Nous verrons bien !

      Bonne journée à toi 

  19. recoucou dame quichottine, je t’invite à aller sur le site d’anne frank, j’ai laissé les coordonnées en dessous la photo du marronnier. à bientôt de savoir ce que tu en penses …biz de béa

  20. Que dire de plus, je ne ferais que répéter ce que les autres commentaires ont déjà si joliment exprimés…
    Beelle soirée à toi Quichott’

    • Merci Kinou…

      J’attends avec impatience cette nuit… tu m’as parlé d’un autre regard…suspense !

      Belle soirée  toi aussi

  21. Remets toi Quichottine, remets toi, ce n’est qu’un académicien, certe parait-il charmeur. : ) . A+

  22. Il a tellement de classe, cet homme dont je ne partage pas du tout les opinions politiques mais que j’adore lire, j’adore, vraiment.

    • Tu vois, je suis tellement ignare à son sujet que je ne connais même pas ses opinions politiques…

      (Oups ! Il va râler mon parrain s’il lit les commentaires….)

      Le peu que j’en ai lu pour l’instant me plaît !

      Passe une belle soirée, Fredogino !

  23. superbe histoire , et bien racontée. Le hasard n’existe pas et sans doute tu merites ce parrainage . et Jack dirait de lui :  » ah … quel bel homme !  » Felix

    • Je ne sais pas Felix… Mais merci pour ta visite et pour ce commentaire si gentil…

      Tu t’es trompé dans ton adresse…

  24. Bon si je comprends bien il a de beaux yeux et en plus il est proche de ses lecteurs. Avoir un académicien en tant que parrain quel immense honneur.
    Bonne soirée Santounette

  25. il a fait aussi des voeux pour nous,alors c’est comme si on l’avait aussi rencontré…Bises  VITA

  26. Une bien jolie rencontre.. racontée avec une tendresse qui va bien au bonhomme Jean. Bravo pour ce morceau de bravoure digne d’une Quichottine qui se respecte. Et nos hommages au vénérable parrain…

  27. Bravo pour ton courage !
    J’ aurais été paralysée par l’ émotion et la timidité …..
    Rouge tomate et guiboles flageolantes !
    Bisous sœurette 🙂

    • Là, je suis toute émue… Tu as suivi mes liens… Merci infiniment, Clo !

      (J’étais sur un petit nuage… mais c’est quelqu’un de très accessible.)

  28. on le savait déjà que tu avais du talent……la preuve  dans ta description du personnage on a ses yeux bleus  plantés dans le regard….merci de les avoir partagés….

  29. Bonjour Quichottine !
    Le « personnage » serait donc aussi affable dans la réalité qu’il semble l’être à la télé ou à la radio ! ça nous changera de certains écrivailleurs prétentieux, sinistres et faux jetons (je ne cafterai pas ceux que mon frères a rencontrés).Ceci dit, je n’ai rien lu de lui ni de Gonzague Saint Bris dont je possède le « Athanase ou la manière bleue » mais que je n’ai pas lu.Heureuse rencontre que tu as faites là, Quichottine !
    Bisous. 

  30. Mistigris

    ah quelle chance d’avoir rencontré ce Monsieur ! j’ai des livres de lui, pas dédicacés, mais j’aime bien le lire! Et l’avoir comme parrain c’est Génial !

    BRAVO QUICHITTINE ; MIAOUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Je ne sais pas si cela me servira, mais… j’ai adoré cette rencontre.

      Merci, Mistigris, d’être allée te promener dans mes archives.

  31. Mistigris

    Bonjour  Quichottine, mais c’est que je l’aime beaucoup ton espace BLOGS !!!

     Et tu sais bien que « les chats sont trés curieux…. » , non je me régale de venir chez toi, je commente et après je vais lire les coms des autres ! Et je comprends que tu prennes un peu de repos, cela nous permets d’aller voir ce que l’on pas eû le temps de lire avant, je découvre toujours chez Toi et « c’est mieux que la télé ! » J’apprends aussi ! merci de répondre  toujours, tu es Géniale !

    MIAOUUUUUUUUUUU!!!!!!!! le temps est gris dans l’Hérault aujourd’hui, mais pas sur les blogs !Bonne journée à toi àYeur !

    • Mieux que la télé ? Merci ! C’est tout gentil.

      Je fais ce que je peux pour pouvoir vous répondre sans trop de retard, mais je n’y arrive pas toujours.

      Bonne journée dans l’Hérault à toi.

  32. Juste un mot: Waouh!!!! Petite chanceuse… ou grande… plutôt…
    Ah! la vie parisienne… Bonne soirée Quichottine.

    • Je sais que j’ai beaucoup de chance !

      … mais tu en as aussi… Tu as moins de grisaille… et de merveilleux paysages !

      Bonne soirée, Eoliina.

  33. Muad' Dib

    Bonsoir Quichottine, quel bonheur de te voir nous faire partager ton plaisir et j’aime beaucoup cette decription de cette rencontre en trois temps.
    Qui s’offre encore le temps de s’offrir des détours ? Toi et tu l’as fait et de fort jolie manière.
    Puisse cette rencontre être un peu plus qu’une rencontre éphémère, ton parrain me semble avoir assez d’humour pour se prêter au jeu.
    Je te souhaite une très bonne soirée au pays des nuages,
    Bises,

    • Il en a… J’en suis certaine, mais je ne peux pas prédire l’avenir.

      Merci pour ces voeux, Muad. Je suis encore en plein rêve, c’est vrai ! Bonne soirée à toi aussi…

      Dès demain, je m’attaque  ma nouvelle étagère !

  34. Bon lundi! belle rencontre je vois

    bises

  35. Quelle magnifique aventure ! Que d’émotions et de plaisir tu as du ressentir ! Je comprends l’émoi qui fut le tien.
    Message enregistré ! La bibliothèque de Quichottine a désormais un parrain… et pas des moindres. Je suis encore plus flattée de faire partie de ses visiteurs.
    Bonne journée Quichottine. Je suis sûre que tu as encore en tête tous ces merveilleux souvenirs qui ont accompagné cette journée particulière.
    Amitiés.

    • Tu as raison, Chana… mais la bibliothèque a d’autres parrains… Don Quichotte, Maître Po… j’y tiens beaucoup !

      Un écrivain est venu faire une dédicace sur l’un de ses livres… Il n’a pas encore tout à fait franchi le pas qu’avait franchi Gwen Keraval en déposant sur l’article qui lui était consacré son adresse !

      Mais qui sait ? Il est toujours permis de rêver….

      Passe une belle journée, Chana

  36. Super! Félicitations!
    J’en ai les yeux qui brillent pour toi!

    • Quelle belle image, Kri ! J’adore tes fées et tes elfes… merci d’en déposer ici !

      Passse une belle journée…

  37. Rainette

    Tu es née ici pour nous, tu es née à présent aussi dans son coeur, dans son regard… 
    Espérons un jour qu’il puisse écrire également un mot ici.
    Bises

  38. coucou dame quichottine, merci pour ton gentil commentaire. j’espère surtout que mon livre plaira à mes lecteurs bisous et bon lundi. béa

  39. J’ai lu tous les commentaires et ton article, bien-sûr. Que dire de plus ? Jean d’Ormesson est un charmeur, c’est indéniable. Et il a lorsqu’il s’exprime, cette politesse  élégante du coeur qui fait de lui un grand monsieur. Pour ne pas plagier les auteurs de commentaires, j’ajouterai une petite remarque personnelle : il a l’ écriture alerte, dynamique et vigoureuse d’un jeune homme.
    Bonne journée Quichottine !

    • J’aime « la politesse élégante du coeur »… Il a aussi le sourire d’un jeune homme, c’est pour ça que toutes les femmes l’adorent et que les hommes en sont … jaloux ?
      Passe une belle soirée, Clerval !

  40. quelle chance !!!!! felicitations /IRIS

  41. isabelle

    Tu es la veinarde de chez veinarde……………….bises.Isabelle.

  42. SUPERBE RENCONTRE EMPREINTE D’EMOTION
    HEUREUSE POUR TOI VRAIMENT BIZ MAUDINETTE

  43. Hé bé!
    Rien que lui!
    Ce sont des moments fabuleux ces rencontres, surtout quand on peut s’entendre sur les mêmes livres cultes.

  44. Et ben !

    tu as eu bien de la chance de rencontrer cet homme là !

    une élégance innée, et des yeux ravageurs, en plus de sa
    Littérature !

    et tu nous prives d’une photo ? !!  vilaine !

    • C’est de sa faute… je n’ai pas réussi à le prendre les yeux levés vers moi… il était trop absorbé par ses dédicaces !

      mdr…

      Merci pour ta visite, Melly !

  45. je me rappelle cet article…que je n’avais pas commenté! Un tel parrain, c’est une joie d’un jour, une fierté!
    Bisous Quichott

    • C’était mon bonheur du jour… mais qu’a-t-il gardé vraiment de cette rencontre ?

      Moi, j’ai seulement ces mots sur la page de garde de son livre.

       

      Ne restera rien d’autre.

      J’avoue que je suis un peu déçue.

       

      Bisous et douce journée à toi.