Petit Prince ?

Je sais qu’il y en a qui guettent…

Ils ont bien remarqué, hier, que nous étions le 9…

 

Le neuf…

Neuf, c’est un chiffre à part. Vous savez pourquoi ?

Neuf… c’est le contraire de tout ce qui peut être laid :

… le vieux, le flétri, le cassé…
 

 

 

Pourtant, quand on arrive à neuf, on change de dizaine… le neuf, c’est la fin de ce qui précédait.

(D’ailleurs, neuf mois… je suis sûre que ça vous dit quelque chose !)

Neuf… vous saviez qu’il y avait neuf muses ? … chacune symbolisant l’un des arts… de l’époque où les dieux et les hommes faisaient bon ménage !

(si bon ménage qu’il arrivait que de belles jeunes filles
donnent naissance à des héros, ou à des demi-dieux…
parce qu’elles s’étaient abandonnées
entre les bras de divins éphèbes…)
 

Il y a neuf arts, aujourd’hui, bien sûr, ça c’est Kinou qui nous a fait plancher dessus, il n’y a pas si longtemps ! Ce ne sont plus les mêmes…

Bon… je vous laisse chercher la symbolique de ce chiffre neuf, qui a tant d’avantages lorsque l’on a dix doigts… et qu’on doit apprendre ses tables de multiplication !

Hier, nous étions le neuf. Donc, il fallait que je me prépare à chercher dans le fond de mon tiroir aux secrets !

Oui !

Ne cherchez pas, je ne suis pas tout à fait perdue pour cette bibliothèque… Je ne fais qu’imiter, un peu, mon amie Chris, vous savez, celle qui vient d’Alphabeta. Son blog est devenu tout beau… elle est en train de se faire une superbe bannière… si belle que j’ai bien envie de lui demander d’en dessiner une pour ma bibliothèque…

(On y verrait ma fenêtre, avec son vitrail moderne en camaïeu de bleus… et l’encoignure cachée derrière une lourde tenture de velours… bleu comme l’océan de Siratus… Les coussins qui en protègent la pierre où je m’assois… Ma bibliothèque est celle d’un château ! Les murs en sont épais de plus d’un mètre et j’ai toute la place qu’il me faut pour vous laisser un peu de place lorsque je vous reçois.)

Devant le tiroir aux secrets, j’hésite… entre trois possibilités…

Il y a L’Homme de La Mancha, mais Pol vient de parler de Jaques Brel, c’était un anniversaire…

Ensuite, il y a un poème… pour Dream Volt… depuis le temps qu’il l’attend, je devrais faire un effort ou il va croire que j’ai oublié !

Enfin, il y en a un autre, pour une certaine Fileuse de lune… Korrigane… Mais pour elle, je vais attendre un peu, il ne faut pas que je me trompe.

Nous dirons donc qu’aujourd’hui, je me contenterai de relever le défi de Dream Volt…

 

Bonheur

Un enfant a souri
il a souri au vent
aux nuages qui passaient
aux oiseaux qui chantaient
à la fleur qui s’ouvrait

Un enfant s’est penché
sur une source claire
il a bu de son eau
parce que
parfois
elle peut être bonne pour le cœur

Un enfant a rêvé
de merveilleux voyages
il a rêvé de lune
et de soleil en feu

Un enfant a parlé
de rêves infinis

Un enfant a chanté
la chanson des oiseaux

Un enfant a dormi sur un tapis de sable.

C’était peut-être un Petit Prince
… il ne s’est pas éveillé

Quichottine, Février 1972

68 réponses à “Petit Prince ?

  1. Il n’y a que sept samouraïs, autant de mercenaires et trois petits cochons…

    • Mais oui, Fredogino… et merci pour les trois petits cochons et ce rire du matin…

      Je regarderai un jour pour voir s’il y a un chiffre auquel on ne puisse rien relier…

      Passe une belle journée, Frédogino

  2. a propos de neuf…
    il y a le livre « le neuf de pique » que j’ai lu il y a fort longtemps… mais que je ne retrouve plus… pour cause d’épuisement!

    • C’est vrai que certains livres disparaissent faute d’avoir assez de lecteurs… ou tout bonnement parce que les éditeurs pensent qu’ils n’en auront plus…

      Il y a plusieurs livres portant ce titre… tu parlais duquel ? celui de science fiction ?

      Passe une belle journée, Modit… j’ai bien aimé ton ange…

  3. Pourquoi le neuf effectivement…  j’avais fait le sept… pourquoi… je ne sais pas non plus… les 7 notes de musique… les  7 péchés capitaux peut-être 😉 mais il y a aussi 3 fois rien et en ayant un peu de temps on doit pouvoir trouver pour tous les autres chiffres…
    Ton poème est très beau mais trop triste par cette journée pluvieuse..
    Je t’embrasse Quichott’

    • Le neuf… par opportunisme… parce que c’était la veille du dix.

      Non, je plaisante, je crois que les hommes ont besoin de symboles et qu’ils les mettent dans ce qu’ils ne savent pas expliquer.

      Le sept, j’aime bien aussi… les jours de la semaine… et comme tu le dis, les notes de musique…

      Il n’est pas triste, mon poème… L’enfant a décidé de rester enfant, comme Peter Pan… il ne veut pas forcément ouvrir les yeux sur un monde qui lui ferait oublier que les fleurs sont belles, que les oiseaux peuvent voler et que le soleil brille pour tous…

      Je t’embrasse aussi, Kinou… Passe une belle fin de journée

  4. Un petit coucou sur ton blog… avec une pause sur ce tendre poème, plein de délicatesse… un bien joli moment…

    Bonne journée ma belle

    • Merci, Alaligne… J’aime bien tes comptines, je les ai découvertes avec le crabe vert de Siratus…

      Passe une belle fn de journée…

  5. Comment ça, l’enfant il ne s’est pas réveillé ????
    Qu’est-ce que vous en savez ?????…..hein !
    Le Petit Prince est bien parmis nous !!!….depuis longtemps, déjà !

    • Ben… il s’est seulement réveillé, à Yeur… Il y avait là-bas tant de place !

      Chris… Belle fin de journée à toi aussi…

  6. c’est une belle promenade que tu nous proposes. Merci.  VITA

  7. Mais c’est la vraie vie de château avec un carnet de bal bien fourni …!!! Ce que m’inspire le chiffre 9 ou neuf c’est que je reviens de faire du shopping où nous avons acheté des habits neufs …!!! bon c’est pas terrible je sais …!! Bonne soirée bises

  8. Je vais me faire cuire un neuf …

  9. Il y a les 9 symphonies de Beethoven   dont la 9ième  avec le mouvement final avec choeur  ‘l »Ode à la joie » devenu hymne Européen .

    Une merveille
    Il y a 9 planètes dans notre système solaire …

    9 une évolution 

    9 héiérarchies céleste :

    Séraphins
    Chérubins
    Trônes

    Kyriotetes
    Dynamis
    Exousiaï

    Archées
    Archanges
    Anges

    Et la 10ième ???

    Bon là on décole dans les hhautes sphères  ..
    Bises des farfadets .. eux, au bas de ces hiérarchies …  😉

    • Pas si bas les Farfadets… La neuvième, il faut la jouer comme un hymne, claquant au vent !

      Merci d’avoir continué la liste !

  10. Toujours un joli texte chez toi. Quelle chance que de pouvoir si bien écrire.
    Très bonne soirée Quichottine.

  11. ouah… la fin vous laisse un goût étrange…

  12. Le neuf s’il n’est pas magique n’en est pas moins fantastique au vu de tout ce qu’il représente. Il suffit pour s’en convaincre de lire cet article qui lui est consacré et améliorer sa connaissance grâce à LA bibliothèque wikipédia.

    Bonne soirée et chut!!! il y aun enfant qui dort.

    • C’est vrai, il y a plein d’articles… et, ici plein de commentaires pour les compléter.

      Bonne nuit à toi aussi, Alphomega… et tu as raison, il ne faut pas faire trop de bruit…

  13. tu as vraiment un beau site; et de belles capacités à l’écriture, j’aime bien oui ; merci d’être passé chez moi; à une prochaine fois avec bonheur

  14. Très beau poême,mais je repasserai volontier NEUF 0000000 fois te relire
    amitie Quichottine et Bizzzzzzz

  15. Que veux-tu dire par « Il ne s’est pas éveillé » : c’est troublant… Pour les neuf muses j’en veux une seule parce que moi je suis vraiment en panne d’inspiration et c’est très désagréable !

    • Je veux juste dire qu’il est resté enfant… Tu vois, dans Le Petit Prince, à la fin, c’est très triste, parce que l’enveloppe charnelle de l’enfant est là, sur le sable du désert… mais en fait il est seulement reparti vers sa planète, tout là-haut, dans le ciel, et il suffit de savoir écouter pour l’entendre rire avec les étoiles…

      Ici, j’ai écrit « peut-être » parce que qui sait… le cliché d’un instant peut être trompeur… et on peut lui donner la suite qu’on veut.

      Je te souhaite une muse près de toi… Bonne journée

  16. Nous sommes à deux fois Neuf aujourd’hui….Neuf …comme la gestation d’un petit être nouveau , qui rêvera de Lune et de Soleil en feu , qui gazouilleras comme les oiseaux , un petit prince dont j’attends la naissance au Printemps , mon petit-petit Café au Lait…Quichottine tu n’as aucune idée de l’émotion qui me prends à lire ce que tu as écris hier et la vue de ta bibliothèque aujourd’hui…un pur moment de bonheur ! Bisous tout doux .

    • Merci à toi… J’espère que ton petit prince t’apportera autant que ce que m’ont apporté les miens… Un enfant, c’est une grande joie. Bisous tout doux à toi aussi…

  17. Quel beau poème… Que dire de plus, rien. Bises

  18. Je ne sais pas si le neuf est une date à retenir… Ce que je sais c’est que j’aime beaucoup ce poéme, je me demande seulement si la dernière phrase ne contredit pas le titre. ça me laisse un gout étrange que je n’arrive pas à expliquer.
    Je le relis encore une fois.
    Grosses bises

    • Je ne sais pas, Ruegy… Lorsque j’ai écrit ce poème, il me semblait évident. Lorsque je le relis, je le vois encore avec mes yeux d’alors, j’ai du mal à le voir autrement. Ce sont vos regards qui parfois le transforment.

      Merci d’être là… Cela me fait très plaisir…

  19. Peut-être que le bonheur ressemble au souvenir de la lumière dans les yeux d’un enfant qui a tant bu, chanté, rêvé…
    Peut-être que le bonheur, c’est l’attente de son éveil ; revoir cette lumière…
    Peut-être que nous avons tous notre petit prince endormi…
    Peut-être que le bonheur, c’est ne pas savoir quel est le meilleur côté des paupières…

    • Bonjour Cyrod.

      Merci d’être passé.

      … et merci pour ce si joli commentaire.
      Il se peut, c’est vrai, que le bonheur ce soit cela : « ne pas savoir quel est le meilleur côté des paupières ».

      J’aime ce que j’ai lu chez toi.

  20. Bonjour Quichottine !
    A cette heure, je ne retiendrai que ton poème, beau et triste à la fois.
    Belle nuit 

    • Merci d’être passée… mais j’espère que ce bonjour nocturne va te permettre de passer une excellente nuit…

      Je t’embrasse, Siratus, belle nuit à toi aussi…

  21. A - Danielle

    Après avoir passée chez Loralie me voilà ! bon mercredi ! bisous !

  22. Muad' Dib

    Bonjour Quichottine, c’est un très beau poème que tu as ressorti du tiroir aux secrets mais je voudrais revenir plutôt sur ton introduction pleine d’esprit consacré au chiffre 9 (neuf) et rendre hommage aux  Muses de l’Antiquité.
    Permets-moi de les citer : Calliope pour l’éloquence, Clio pour l’histoire, Erato pour l’élégie, Euterpe pour la musique, Melpomène pour la tragédie, Polymnie pour la poésie lyrique, Terpsichore pour la danse, Thalie pour la comédie et Uranie pour l’astronomie.
    Je te souhaite une très bonne journée.
    Bises,

    • Merci d’avoir précisé tout cela dans ton commentaire… ainsi tous peuvent voir que les arts de cette époque n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui…

  23. Bonjour, beau poème, bon mercredi bises

  24. bonjour princesse …pourquoi princesse ?? eh bien j’en déduis que tu dois en être une puisque ta bibliothèque est située dans un chateau et que tu t’asseois sur les coussins recouvrant les pierres ( comme les petits bancs de pierre dans les chateaux féodaux) …et tu dois guetter le prince charmant ? on pourrait y voir un tableau avec les rideaux de velours rouge et toi dans ta belle robe et ton heaume sur la tête  non ??,ou peut etre comme Gabrielle d’Estrée mais là c’est plus osé … enfin voilà c’est comme ca que je le vois et c’était peut etre en 1099 ….bisous /iris

    • Tu sais, il y avait un livre que j’avais lu quand j’étais petite fille… et dont on a fait un dessin animé Princesse Sarah et plusieurs films… J’ai vu celui avec Shirley Temple et un, plus récent, de 1995… La petite princesse. Ce qui m’avait plu à l’époque, entre autre, c’est le moment où l’on dit que toutes les filles sont des princesses…

      Moi, lorsque je m’imagine dans ce château, de pierre, je m’imagine l’habillant de velours parce que tu vois, c’est un tissu chaud au toucher, chaud au regard. C’est comme ça que je traite la vie, elle peut être très dure, mais il suffit de l’habiller aussi, de lui donner nos couleurs, notre voix pour que tout aille mieux…

      Je n’ai pas de heaume sur la tête, mais peut-être un petit tricorne… parce que tu vois, Iris, dans ce château, je ne me vois pas souvent femme. Je voudrais être le troubadour amoureux de sa Dame et savoir jouer de la viole de gambe comme Marin Marais… même s’il a vécu bien plus tard… Dans les rêves, on a le droit de tout mélanger !

      En 1099… pourquoi pas ?

      Merci pour ton passage, Iris, et pour ce moment de rêve que je viens de m’accorder grâce à toi.

  25. Quichottine, si tu vois la vie à travers un vitrail en camaïeu de bleus, je ne m’étonne pas que le reflet que tu nous en donnes soit si beau.
    Passe une bonne journée dans ton chateau !
    Bisous !

    • … Je crois que chacun doit se construire sa maison, cabane dans la forêt ou château, tu peux toujours habiller comme tu veux tes fenêtres… Même les troglodytes ont une voie d’accès vers l’extérieur… Il suffit de regarder le ciel et de le colorer du bleu qu’il a dans le sud, au dessus des lavandes en fleurs…

      Bonne journée à toi aussi, Clerval.

      (Ceci dit, je sais que c’est souvent bien difficile… mais il faut, de tout cœur, essayer.)

  26. Comme j’aimerai être une petite souris pour être dans ta bibliothèque…pour me balader au clair de lune…  Non, non pas un rat…
    Quel merveilleux poème…
    PS- j’ai une petite surprise pour toi sur mon livre d’or…  Mais tu sais peut-être … Et si tu aimes le beu…..  Bonne journée..

    • Tu avais deux surprises, Eolina… Merci infiniment !

      … et même si tu étais un rat, je n’ai rien contre ceux qui hantent les bibliothèques… Tu es la bienvenue, Eolina

      Belle soirée à toi !

  27. Pas le beu… le BLEU!!!

  28. Et qui vole un neuf, vole un boeuf !

  29. Rainette

    Je suis venue me reposer chez toi Quichottine, tes mots me font voyager, m’apporte de la quiétude….

    Bises

  30. neuf bisous pour toi!

  31. Je suis revenue relire ton poème… Mes yeux n’avaient pas lu la fin  parce que ce n’est pas la fin qui compte, c’est tout le reste … tout ce qui est dans le regard d’un enfant… C’est vraiment un poème très beau … dans lequel je n’avais pas vu de tristesse… Bonne soirée.

  32. Généreuse princesse à la douce fantaisie, non, tu ne copies personne. Tes billets sont brillants…comme un sou 9  🙂
    Ton poème n’est pas triste, je m’étais trompée, ce matin. Merci de l’avoir sorti de ton tiroir aux secrets.
    Affectueux bisous 

    • On peut mettre bien des choses dans un poème… il est ce que les yeux qui le lisent en font.

      Bisous affectueux Siratus…

  33. Bonjour, bon jeudi bises