L’écume des jours

Aujourd’hui, j’avais prévu de vous parler de L’Écume des jours…  Mais ce sera pour une autre fois.

Dans les allées de ma bibliothèque, sur les nombreuses étagères qui font d’elle un immense labyrinthe, je l’ai vainement cherché. Je ne l’ai pas retrouvé.

Je me suis demandée comment c’était possible. Je suis sûre de l’avoir, de l’avoir lu et relu tant de fois que ses pages ont gardé la marque de mes doigts, et que certaines ont reçu d’autres empreintes, au goût salé !

Et puis, je me suis dit qu’il arrive que certains livres se cachent, lorsqu’ils ont trop fait pleurer. Ils ont peut-être honte, ou alors, ils craignent que les prochaines larmes ne soient pas aussi douces…

Boris Vian, c’est un auteur aux mille facettes. Un auteur dont il faudrait peut-être redécouvrir la tendresse à travers ses écrits les plus beaux.

Ce livre que je cherche en vain… 

(Tenez… vous prenez « vain » vous mélangez les lettres… et ça vous donne « Vian »… c’est une façon pour moi d’hésiter encore à vous en parler… Mon discours sera-t-il vain si je ne m’appuie que sur des souvenirs de lecture ?)

L’Écume des jours, c’est la plus merveilleuse histoire que j’aie jamais lue lorsque j’étais adolescente… Don Quichotte était mon ami… J’aurais aimé le conduire dans le monde de Colin et Chloé…. Pour qu’il puisse la faire vivre, les sauver des méchants, et qu’il empêche la petite souris de mettre sa tête dans la gueule du chat…

Parce que vous voyez, il fallait beaucoup d’amour, beaucoup d’espoir, pour que Colin et Chloé puissent continuer à vivre dans leur monde où tout objet se pliait aux pensées des vivants… J’avais adoré (puis-je l’avouer ?) voir que le carreau d’une fenêtre pouvait se réparer tout seul… 

Je ne peux pas vous citer les phrases, je ne peux pas vous montrer comment le logis se transforme à mesure que la maladie prend place, que l’amour perd espoir… mais ce que je peux vous dire, c’est que ce livre est à lire, et que je vais devoir fouiller encore ma bibliothèque…

À moins que ce ne soit l’un de mes blogopotes qui me l’ait emprunté l’autre soir… pour être sûr que je n’aie pas envie de le relire après être passée chez Chana

L’amour, ça fait parfois pleurer.

76 réponses à “L’écume des jours

  1. oui c’est un très beau livre et maintenant que tu y faispenser c’est vrai qu’il faudrait que je le relise.

  2. Colin me rappelle un  peu Marcelle… il a la fortune qui lui permet de choisir sa vie… mais la vie ne lui sourit guère… et cette histoire d’amour est belle à pleurer… Bonne journée Quichott’ 

    • Les héros de roman parfois se ressemblent et nos pensées vont de l’un à l’autre, même si nous ne cherchons pas à les comparer.

      Merci pour ta visite, Kinou, passe une belle soirée…

  3. Coucou, Quichottine. Je me souviens aussi de l’Ecume des jours, il n’est plus dans ma bibliothèque, emporté par les flots au cours de nos voyages. Je me souviens du pianocktail et d’un air du Duck 🙂 Je vais le rechercher.
    Après ce que j’ai lu chez Chana…tu as raison, l’amour, ça fait parfois pleurer
    Merci. Gros bisous

    • Je n’ai pas parlé de Jean-Sol Partre… et d’autres personnages qui sont autant de clins d’œil aux célébrités de l’époque…

      Le pianocktail… quelle magnifique invention !

      Nous avons perdu nos livres, mais à deux, nous arriverions peut-être à retrouver les aspects principaux du roman ?

      Bisous du soir, Siratus

  4. Très bon début de semaine Quichottine. Je me souviens avoir lu un livre de Boris Vian au lycée…

  5. Lu mais il y a tellement longtemps …Une fois de plus tu me donnes des idées …Quel talent cette Quichottine !

    • Je sens que nous allons être plusieurs à faire nos fonds de tiroirs pour en sortir de vieux livres…

      Merci pour tout

  6. oui quel livre et quel homme derrière l’auteur.

    bonne soirée

  7. Elle se ballade la méchante histoire. Elle saute d’une oreille à l’autre. C’est à peine de l’eau. Ça n’est que de l’écume.

    • Tu vois, j’ai lu ton commentaire, et je ne l’ai pas compris, de prime abord…

      Ensuite, je l’ai relu… après m’être rendue sur ton blog où j’ai trouvé un peu de tout… et quelque chose de très beau que tu offrais à Chana…

      http://rohicland.over-blog.com/article-12894661.html

      Alors, je me suis dit que certains commentaires étaient comme nos textes, ils ont besoin d’être reçus par un lecteur attentif et que je ne l’avais sans doute pas suffisamment été.

      Merci d’être passé, Rohic, bienvenu dans ma bibliothèque.

  8. Moi, j’ai toujours rêvé d’apprendre à jouer du pianocktail…

    Bonne soirée.

  9. J’ai souvent lu du Vian quand j’étais à l’école,j’aimais bcp
    Bonne semaine Quichottine

    • Tu vois, moi, Vian, je n’ai pas tout aimé dans ce que j’ai lu… Mais certains de ses poèmes et ce livre-ci… oui, je trouve qu’il y a quelque chose dans son écriture à découvrir…

      Bonne semaine à toi Caruso

  10. Je préfère Zazie…
    Mais l’écume des jours, un vrai beau morceau de farfelu tout de même…

    • Zazie dans le métro ? Oui, Raymond Queneau. J’aime aussi… Un peu décalé… Il faudra peut-être que j’en parle.

      Bonne soirée Fredogino.

  11. Boris Vian n’est pas l’un de mes favoris encore que « J’irai cracher sur vos tombes » est une étude de moeurs assez particulière.

    Bonne soirée et si l’amour fait parfois pleurer, il ravit souvent les coeurs (dans tous les sens du terme)

    • Boris Vian n’est pas non plus l’un de mes favoris… je pense qu’on peut aimer un livre, ou même un seul passage de ce livre sans pour autant approuver ou aimer toute l’œuvre d’un auteur…

      J’ai été émue par ce roman, je pense qu’il a laissé dans mes souvenirs une trace importante, mais tu vois, d’autres écrits m’ont laissée plutôt embarrassée, ne sachant trop que penser. Un peu « déçue » (?)

      Voilà sans doute la raison pour laquelle je n’ai pas intitulé mon article « Boris Vian » et que je ne l’ai pas non plus classé dans « mes auteurs »…

      Pour ce qui est de l’amour, je suis d’accord avec toi… et merci pour ce jeu de mots…

  12. …l’amour…..ça fait TOUJOURS pleurer !

  13. L’écume des jours.C’est fou j’avais ouvlié ce livre que j’ai tant aimé il y a quarante ans……. et vian resurgit la soudain , ce n’est pas vain. Merci

    • Il arrive que certains souvenirs se fassent brusquement très présents, je ne sais pas pourquoi…

      Passe une belle journée, Martine.

  14. Coucou Q. 😉

    Je rebondis sur ton vain, anagramme de Vian. De même que Boris est celle de brios… bon, je reconnais qu’au pluriel, ça sonne un peu bizarre. Mais n’oublions pas que Boris Vian lui-même avait choisi une angramme de son nom comme pseudo, Bison ravi.

    Quant à ton livre, peut-être l’as-tu prêté à quelqu’un ? 😉

    • Il m’arrive de prêter des livres, mais pas très souvent… En fait, je ne les prête qu’à ceux que j’aime… comme on le ferait d’un ami, je n’aime pas risquer de les mettre en de mauvaises mains ! 😉

      Bison ravi… Il va falloir que je me penche davantage sur cet auteur…

      Passe une belle journée, Maître Po.

  15. Flap .. l’oiseau se pose et dépose … L’écume des jours évoque une certaine légèreté des choses, la vie de l’apparence première. Dessous l’écume se cache … l’enclume des jours plus lourde à porter et à supporter. mais c’est la totalité de la bière que l’on boit, pas uniquement la mousse !!! busardement

    • Je savais, Busard, que tu trouverais une image… j’aime bien, je dois dire, lorsque tu arrêtes ton vol pour déposer de tels mots sur un blog.

      Merci.

  16. belle histoire tellement bizarre aussi mais qui laisse des souvenirs
    encore un que je dois relire

  17. Une belle façon de me redonner envie de me plonger dans l’Ecume des jours… je n’ai pas du le relire depuis une vingtaine d’années !!!
    Cet article est très alléchant …

  18. Que ferais-je sans toi, attentive Quichottine ? Merci beaucoup.
    Belle journée. Je ne pourrai revenir qu’assez tard.
    Gros bisous 

  19. AH ben oui sans être une grande littéraire, je me rappelle de l’écume des jours …!!! Ben alors entre ce livre qui ne voulait pas se laisser lire et l’autre sui se cache c’est une grève de livres, de lecteur (ou plutôt de lectrice) …!!!??? Bisous

    • Merci Christine ! J’ai bien ri 😉

      Je dois dire que ça arrive aussi, une grève de livres… Mais je ne vais pas les laisser faire, crois-moi !!!

      Jeudi, ils reviendront en force !

  20. Parce qu’il est aussi le livre préféré d’un ami, je me suis décidé il y a un mois de cela à le lire. Honte à moi, je n’ai pas réussi à dépasser la page 30. Je ne saurais vraiment dire pourquoi, je n’ai jamais réussi à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux personnages. Pour l’instant il traîne quelque part sur mon étagère, en attente d’être réouvert. Un jour qui sait…

    Bonne journée à toi Quichottine !

    😉

    • Je crois que Vian avait une écriture très particulière… Il faut vraiment que je le retrouve !

      Tu vois, Enigmus, pour l’instant, je n’ai retrouvé que L’Arrache-coeur… et celui-là, je sais que je ne l’ai pas aimé. Il m’a laissé un fort goût d’amertume que je ne saurais expliquer.

      Passe une bonne soirée…

  21. quel beau souvenir que cette lecture en effet, pour moi aussi – et vian a marqué la chanson aussi . bravo .
    merci pour ton passage et ton commentaire sur mon blog . à une nouvelle fois avec bonheur

    • Merci à toi, Naejlou… j’ai bien aimé la façon dont tu te parlais… quel dialogue !!!! (monologue ? dialogue à une voix ? monologue à deux voix ?)

      A bientôt !

  22. Quelle façon passionnée de décrire ses lectures.
    Tu es une vraie passionnée. On a envie de lire lorsque tu décris personnages et narrateur. C’est assez extraordinnaire
    Merci pour tes tuyaux
    Bisous pleins et à bientôt

  23. c’est loin la lecture du gd meaulne…merci pour ce souvenir, je l’ai lu plusieurs années de suite et j’ai vu le film plusieurs fois aussi avec ma soeur…a la 2ieme fois elle pleurait déjà en entrant dans le cinéma…

  24. Tout est lié , tout s’explique !!!!

  25. j’adorais aussi l’écume des jours, cette belle histoire d’amour triste où le monde se rétrécit et s’âbime en même temps que la maladie progresse, ce nénuphar qui pousse et prend la place de la vie…
    J’ai adoré une autre histoire d’amour qui pourrait être triste et qui est tellement pepsante de vie= Harold et Maud…tu l’as lu? c’est une hymne a la vie

    • Harold et Maud… J’ai vu au théâtre, il y a longtemps… mais je ne l’ai pas lu. Il faudra que je le fasse. Merci pour cette piste de lecture.

  26. Coucou Quichottine,
    J’ai eu une période Vian… L’Écume des Jours bien sûr, étudié au collège, mais de là L’Automne à Pékin, mon préféré je pense, et les Chroniques de Jazz bien sûr (en bonne Zazotteuse que je fus à une époque…)
    Vian, je l’ai trop lu et relu je pense, il y a bien longtemps que je ne l’ai pas « retrouvé », mais il n’en continue pas moins à occuper une place fort honorable dans mon Top 10 personnel des auteurs !
    Gros bisous et merci de ta fidélité — à bientôt, Quicho !

    • Comme je suis contente de te voir là, Ophi !

      … et heureuse que tu ressortes pour moi cet ancien billet ! Vian, je n’aime pas tout, mais c’est un grand écrivain, à mon avis.

      Gros bisous à toi

  27. Là je te suis Quichottine ! Quel talent, quel charme, et la musique qu’il transporte sous ses semelles, qui hante les caves de Saint-Germain des Près, moi aussi j’aimerais le relire, j’ ai gardé de ce livre des souvenirs vagues, mais l’envie d’y revenir…
    A Toulouse il y avait un café qui portait le nom de L’Écume des jours » …

  28. Je suis allée lire le très prenant texte de Chana et je me dis que beaucoup d’entre nous peuvent s’y retrouver…

  29. Coucou Q. 😉

    Je rebondis sur ton vain, anagramme de Vian. De même que Boris est celle de brios… bon, je reconnais qu’au pluriel, ça sonne un peu bizarre. Mais n’oublions pas que Boris Vian lui-même avait choisi une angramme de son nom comme pseudo, Bison ravi.

    Quant à ton livre, peut-être l’as-tu prêté à quelqu’un ? 😉

  30. Permettez-nous de vous offrir une brassée de nénuphars.

    • Tant qu’ils sont en bouquets, ils ne sont pas dangereux…comme celui qui avait envahi les poumons de Chloé… Merci Galet. Je suis très touchée…

  31. J’ ai lu, lu, relu, et re relu ce livre magnifique. C’ était le premier livre de Vian que je lisais, et j’ ai été conquise…… Livre que j’ ai perdu au cours d’ un de mes nombreux déménagements….
    Une  bribe de phrase me revient en mémoire, à propos de je ne sais plus quoi :  « …….sans faire plus de bruit qu’ une souris qui rêve…. »
    En cherchant bien au fond de ma mémoire, je pense en retrouver d’ autres….Bonne journée

    • Merci, Clo… il y a de nombreuses phrases magnifiques dans ce roman… qui ressemble à un poème !

      Ta citation en est la preuve…

      Passe une bonne soirée, Clo

  32. Un choc en voyant le thème de ton article d’aujourd’hui. Je me suis acheté il y a peu ce roman poignant tout en sachant que je l’avais déjà lu. Et presqu’en même temps, j’en ai retrouvé un exemplaire chez moi. Tu as perdu le tien…moi je l’ai en double. Etonnant, non ?

    L’image de la chambre de Chloé alitée…les mots-valise…et des nouvelles de ce cher Jean-Sol Partre…
    J’ai une tendresse particulière pour ce roman. Que d’émotion !

    • Je soupçonne ma fille de l’avoir subtilisé… C’est très étonnant, en effet, Clerval…

      Passe une belle soirée…

  33. bonne soirée Quichotine

  34. bonne soirée Quichotine

  35. Encore un livre qui était passé aux oubliettes… Il va falloir  remettre de l’ordre dans tout ça… C’est vraiment bien de nous remémorer tous ces livres… Au fait, merci d’avoir pris  le temps d’écouter les musiques… Tu as bien fait car en ce moment, ça ne marche plus… OB a pas de bugs depuis quelque temps… C’est à tour de rôle on dirait… Bonne soirée.

    • ça va sans doute s’arranger ?… je ne suis pas allée vérifier avec d’autres navigateurs… Tu en as parlé sur l’aide, dans le Forum ???

      Merci Eolina…

  36. Muad' Dib

    Quichottine, je dois t’avouer, concernant l’Ecume des jours, que je ne suis jamais allé plus loin que la 1ère page, préférant à l’époque les romans de Vernon Sullivan.
    C’est étrange, mais c’est un livre, va savoir pourquoi, que je n’ai pas rencontré …
    Je te souhaite une très bonne soirée et te remercie de me le présenter à nouveau.
    Bises,

    • Tu sais, Muad… Il y a des œuvres qui parlent et d’autres pas… Tu as le droit de ne pas accrocher à un livre… au contraire ! Si tu aimais tous les livres, c’est que tu n’en aimerais aucun vraiment. Je te comprends…

      D’ailleurs tu me donnes une idée pour mon prochain article.

      Merci Muad !

  37. c’est toujours un plaisir de te lire …moi qui aime tant lire …également …mais qui est loin d’interpréter les mots comme tu le fais ..j’ai lu l’écume des jours …c’était il y a longtemps je vais le relire qd je le retrouverai …tu m’en as donné l’envie …peut etre parce que dans chacun de nous ( enfin pour moi c’est sur ) il y a une petite souris et que chaque jour il faut s’empecher de mettre sa tête dans la gueule du chat …pour ma part hélas je l’ai fait souvent trop naive trop trop trop tout …bises /IRIS

  38. L’amour fou que porte Colin à Chloé et que Boris Vian raconte si bien car Colin lui ressemble me semble-t-il… Encore une histoire de mots que Vian orchestre savamment. Ces mots que je n’ai pas pour te remercier de m’avoir citée au bas de ton article. Satanés mots qui font toujours défaut quand on le veut le moins. Ces mots dans lesquels tu plonges avec aisance et que tu fais tiens en nous présentant ta bibliothèque où l’on trouve tout : des rencontres et des découvertes, de l’humour et du talent, de la poésie et de l’amour. Vois-tu, ce livre que tu ne retrouves pas et qui a sa place sur tes étagères, retrouvera son chemin tout seul parce qu’il sait qu’il est aimé. Ta bibliothèque est une invitation où tes livres sont nos hôtes. Bonne journée Quichottine. Je t’embrasse. Chana
  39. Bonjour,
    je découvre votre blog par hasard. Je ne suis pas un accroc de Vian…mais bizarrement le personnage m’a toujours fasciné…

    • Bienvenu sur ce blog, alors… C’est un peu tard pour tout de suite… mais je ne manquerai pas d’aller vous rendre visite tout à l’heure…