Un petit mot…

A vous qui êtes passés… fidèles… avec le petit mot gentil qui conforte, qui donne envie de continuer… je vais vous raconter une petite histoire, elle pourrait figurer dans un petit carnet plein de ces choses qu’on ne dit pas… ou qu’on transforme, parce que c’est plus simple parfois.

Il était une fois, un petit lutin bleu, tout bleu…

Dans le monde des histoires que racontait le Troubadour au vert pourpoint, le petit lutin bleu, c’est celui qui ne sait rien faire d’autre que raconter des histoires.

Il ne sait rien, il vit au fond d’une forêt dont les grands arbres lancent vers le ciel de magnifiques branches aux mille couleurs. Ils sont reliés entre eux par des liserons qui sont l’un des moyens de communication qu’utilisent les lutins pour s’inviter les uns les autres à de très grandes fêtes.

Les lutins adorent faire la fête… mais, le petit lutin bleu est souvent mal à l’aise, il ne s’y sent pas bien, il est trop maladroit, il ne sait pas danser, il ne sait pas chanter, il ne sait que rêver à ce que pourrait être la forêt si le soleil ne se cachait jamais derrière sa couette de nuages !

Un jour, pourtant, il remporta un concours… Le roi des lutins adore organiser des concours. Il pense qu’il est ainsi plus important pour ses sujets… Il décide, tout seul, de qui mérite ou non les trophées qu’il distribue avec parcimonie

Le petit lutin bleu était là, tout heureux devant sa belle image. Elle était si belle ! Elle scintillait de tous les feux de la Saint-Jean et du quatorze juillet réunis… C’est vrai.

Mais alors qu’il était perdu dans la contemplation de son image, alors qu’il avait envie de chanter, à tue-tête, et de faire des galipettes sur la plage de sable d’or où paressait le ruisseau, quelqu’un passa… et lui dit que le concours était truqué, et qu’il n’avait aucun mérite, que tout cela n’était que broutilles qui ne le mèneraient à rien.

Brusquement, l’image perdit ses couleurs, la chanson s’arrêta, au bord des lèvres, et le petit lutin bleu se sentit tout triste… comme autrefois, comme lorsqu’il pensait qu’il ne saurait jamais rien faire de ses dix doigts…

Ce n’est pas facile, pour un lutin bleu, de se faire une place dans la grande forêt… il ne suffit pas de savoir rêver et de raconter ses rêves, il faut aussi être capable de tenir compte de ceux qui sont là, tout autour, et qui ne pensent pas toujours que les mots dits peuvent cacher ceux qui sont tus.

Le petit lutin était triste, mais pas désespéré. Il posa l’image sur une étagère de la bibliothèque de Quichottine.

Je l’ai trouvée ce soir, mais elle était si vieille, si fragile, que je n’ai pas pu vous la montrer. J’ai cherché partout le lutin bleu, je ne l’ai pas trouvé, mais qui sait ?

Sans doute reviendra-t-il un jour, quand il aura compris qu’une image, même très belle, ce n’est rien, à côté des mots déposés, jour après jour par ceux qui passaient et qui l’écoutaient, comme ça, pour rien… et qui, eux, ne pensaient pas qu’il ne valait rien !

56 réponses à “Un petit mot…

  1. Pourquoi ce petit lutin bleu au lieu d’être triste, n’a-t-il pas répondu que la vie n’était qu’un vaste concours truqué et que ce n’était pas toujours les plus méritants qui étaient récompensés…  et que la forêt  pouvait cacher des oreilles attentives, prêtes à écouter un petit lutin bleu qui n’est pas sans importance… je t’embrasse, passe une bonne nuit Quichott’

    • Le petit lutin bleu a été pris de court je crois bien… Comme il arrive parfois…

      Bonne nuit Kinou, que tes rêves soient doux.

  2. Bonsoir petite Quichottine ! J’aime beaucoupe ton histoire et ton petit lutin bleu. Heureux de voir que tu es toujours là !

    😉

  3. Je suis parti chez les Schtroumpfs, je m’y sens moins seul.

    • Pourquoi ? Parce qu’ils chantent en chœur ? Ne t’en fais pas, il faut seulement que tu te promènes davantage… Tu es allé voir les BD de Kinou ? de Chen Jie ? Je t’assure qu’il y a de quoi faire sans pour autant délaisser les Schtroumpfs…

  4. J’ai pris du temps pour rentrer dans les enchanteurs de Romain Gary ce week-end… Tu m’y fais penser, là…

  5. cristalline

    Les mots guérissent de tout, il est vrai. Qu’il est bon de communiquer. Encore faut-il savoir écouter l’autre, échanger sans que ça se transforme en crise. Il faut aussi parfois avouer plutôt que de laisser place aux non-dits et aux rancoeurs. Merci pour ce conte, Quichottine, et à bientôt. Amitiés.

  6. des mots contre les maux

  7. Bonjour Quichottine ! Voilà où conduisent la méchanceté et la jalousie des hommes et pas que dans les fables…!!! Bonne journée

    • Ici, j’ai une chance folle, je suis entourée par des amis, j’y tiens. Le reste n’a pas vraiment d’importance…

      Bonne soirée, Christine

  8. Je prend une fleur du bouquet de Michka(on ne m en voudra pas )pour te l offrir en remerciement du réconfort moral que tu m as apporté
    Gros Bisous Quichottine

    • Les fleurs sont là et chacun peu en prendre un petit peu, surtout si c’est pour me les rendre 😉

      Bisous, Caruso, j’espère que tu vas mieux…

  9. Trés belle fable pleine de sensibilité et de talent. A bientôt.

  10. Une fable qui fait réflichir, nous sommes toujours soumis au jugement des autres, l’important c’est de savoir reconnaitre la sincérité.

  11. petit lutin bleu, ne sois pas triste, on te retrouve même au fin fond des tiroirs… ainsi tu vivras toujours…

  12. Bonjour Quichottine
    Vu le temps pas très ensoleillé, je visite votre Univers ; je ne pourrais jamais tout lire oui mais dans ce tiroir aux secrets, un petit lutin bleu est apparu devant mes yeux et je dois vous dire que chez moi, en ma maison, il y en a partout qui court  en décor bien sûr je les collectionne, j aime le monde féerique des lutins et elfes…
    Je vais continuer ma petite visite virtuelle et je vous souhaite une bonne apm…
    Bises amicales

  13. Un conte du lutin bleu savoureux. Bonne soirée et bisous

  14. Muad' Dib

    Quichottine, je reste sous le charme de cette petite fable très sympathique et j’espère que tu trouveras bien vite le lutin bleu pour lui rendre son image certes, mais surtout pour lui apporter le réconfort de la magie de tes mots …
    Je te souhaite une très bonne fin de soirée.
    Bises d’un rêveur,

  15. Nous sommes ou avons été ce petit lutin bleu un jour ou l’autre… Merci pour ces jolis mots une fois encore…. Bonne nuit.

    • Eolina. Il y a dans chacun de nous quelque chose qui nous rappelle qu’un jour ou l’autre nous nous sommes tous abreuvés dans l’océan des histoires… Le tout est de le retrouver.

  16. Ne soit pas triste, le petit lutin bleu ! Nous voyons tous ton image sur la bibliothèque de Quichottine, si, si elle reprend des couleurs pour danser avec les mots, pour rêver avec les amis sincères !
    Bisoux affectueux de la nuit, Quichottine ! 

    • Chut !!! il est là… au fond de la bibliothèque… je l’ai trouvé, il s’était endormi entre mon Don Quichotte et un recueil de poèmes.. dont je vous parlerai demain !

      Bonne nuit, Siratus…

  17. OK…je suis certaine d’avoir très bien compris !….je l’aurais dit de façon tellement différente !!!!! (rire!)……mais le résultat aurait été le meme : le monde est ainsi fait !
    L’enthousiasme est perpétuellement attaqué par ceux que j’appelle les « scieurs de papattes  » et il faut énormément de ténacité pour résister à leur présence….la seule force qui le permet est  » CROIRE  EN  SOI  « …….

    • Tu as bien raison, Chris… Et je suis bien sûre que tu en aurais tiré de quoi rire et faire rire à gorge déployée !

  18. Saper l’ enthousiasme d’ un lutin bleu revient à l’ évincer……Le lutin bleu s’ éclipse et se cache….. Peut-être a-t-il tort , peut-être a-t-il raison ? Lui seul pourrait le dire……..

    • Lui seul pourrait le dire… mais il préfère se taire. Chacun a sa propre façon de réagir. Il faut penser à tous.

      Clo. Passe un bon lundi… même sous la pluie !

  19. Bonjour, bon lundi bises

  20. Rainette

    Quichottine, le petit lutin bleu est en chacun de nous et merci à toi d’éveiller nos sens avec tes mots jour après jour…

    Bises

    • Je crois aussi… Il suffit parfois de pas grand chose pour le réveiller… merci Rainette. Passe une bonne journée…

  21. Coucou Quichottine, heureuse de te voir de retour.
    En déposant son image dans ta bibliothèque, ce lutin bleu bien attachant, savait très bien ce qu’il faisait. Il savait que tu ferais revivre l’image, il savait qu’en nous racontant son histoire, tu ferais chanter ses mots. Ceux-ci ne restent désormais plus « tus ». Quelle imagination et quel talent d’ainsi vêtir l’histoire à partir d’une image. Ce petit lutin bleu d’un autre monde me semble exister grâce à toi. Cette fable est belle, empreinte de poésie et de tendresse, merci. Chana

  22. c’est très joli …et on pourrait raconetr celà à pas mal de personnes celà ferait une belle leçon …la comprendraient-ils ? c’est une autre histoire en tous les cas moi je l’aime bien ce lutin ci …chz moi j’en ai plein aussi qui sont tres coquins et j’en prends soin bises /IRIS

  23. Celui qui se targue de savoir faire s’expose à être dépassé par le savoir qu’il faut sans cesse actualiser.
    Alors que celui qui rêve ne connait pas de limites, son imagination le pousse toujours plus loin.
     C’est pourquoi le petit lutin ne devrait pas être complexé par ses « incompétences ».
    Mais le monde moderne est sans pitié pour les rêveurs qu’il laisse sur le bas-côté .
    Très belle histoire. Merci Quichottine !

    • Les rêveurs apportent au monde ce qui lui manquerait : une envie d’infini…

      Merci pour ton passage, Clerval, passe une belle soirée !

  24. Michka t’offre un bien beau bouquet, Quichottine !
    Je ne peux plus rien écrire après toutes ces roses…
    Belle soirée
    Affectueux bisous 

    • Ben… moi, je ne sais plus où me mettre… c’est beaucoup !

      Mais tes mots ont beaucoup d’importance pour moi, Siratus…

      Passe une belle soirée aussi… :0010 affectueux.

  25. Coucou Quichottine, très jolie histoire. Gros bisous et bonne journée.

  26. Je suis sous le charme, je suis sûre qu’il reviendra avec ses mots déposés qui racontent aussi tous les mots tus.

    • … Crois-tu, Polly, que tous les mots tus puissent être dits un jour ?

      Je ne sais pas.

      Mais, en tout cas, merci d’être là.

  27. et bien maintenant , j’en sais un peu plus sur ce lutin bleu !  passe une bonne semaine