Caillebotte

Pour l’anniversaire de ma meilleure amie, je voulais vous parler d’un artiste qu’elle aime beaucoup…

Gustave Caillebotte

Lorsque je lui ai parlé de ma visite au Musée d’Orsay, la semaine dernière, elle m’a dit :

« Tu les as vus, les raboteurs de parquet…? »

Bien sûr que je les avais vus !

Quoique… mal je l’avoue !

La toile est grande, on manque un peu de recul.
Les couleurs sont sombres et de grands rideaux voilent la lumière pour ne pas abîmer le tableau !

Mais je les ai vus, magnifiques !

En passant auprès d’eux, j’ai senti l’odeur des copeaux, de la sueur des ouvriers, j’ai entendu leurs paroles…

Gustave Caillebotte
Les Raboteurs de parquet, 1875
Caillebotte,1875
Huile sur toile
(1,02 x 1,465 m)

Vous savez, celui que vous voyez sur la droite… Eh bien !
Il s’appelle Fernand. C’est un ancien marin.

On l’a débarqué en rentrant d’une pêche… à la baleine !
On l’avait remarqué pour sa prédisposition à se battre et à s’adonner à la boisson.
Il s’est fait virer du navire avec tous ses bagages.

Le bateau est reparti… Mais lui, il est resté sur le quai, maudissant ces fichus abrutis qui n’avaient, selon lui, rien compris, et qui le battaient froid.

Il a dû se trouver un autre emploi… où il puisse emporter avec lui sa bouteille… D’ailleurs, vous la voyez, à droite du tableau. Tout près de lui, son verre est à demi rempli.

Aujourd’hui, il a décidé de mettre en boîte son compagnon.

Lui, on ne le voit pas beaucoup…

Pourtant il est au centre !

Il bosse comme un fou. Il s’appelle Clément.
Il aurait bien voulu s’appeler autrement !

Il se dit que ce prénom ne lui va pas bien, qu’il a fait de lui la risée de tous ses camarades depuis le jardin d’enfants ! Clément est maintenant grand et fort, mais il n’a toujours pas oublié les quolibets qu’on inventait pour lui. Il est devenu taciturne.

Il travaille en rêvant à son amie Aube…
Il trouve que ce prénom lui va comme un gant. Il le décline quand il lui parle…

Mon Aube, mon Aubade, mon Aubette chérie…

Aube travaille dans la dentelle, elle est cousette, chez Madame Marie, de la rue Saint-Vincent.

Ils se retrouvent le dimanche, parfois, pour aller à Nogent regarder les beaux messieurs et leurs dames canoter sur la Marne. Il lui écrit des poèmes. Il a chez lui un petit recueil des odes de Marot… Un homonyme à lui. Sa mère s’en était fait un livre de chevet après l’avoir volé chez un libraire ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il s’appelle Clément !

Mais là, voilà, Fernand lui prend la tête !
Fernand, lui, est jaloux de sa cousette !

Fernand n’a pour maîtresses que celles que l’on croise près de la Porte Saint Martin… robes légères… et peu farouches… forcément ! Elles partagent avec lui un peu plus que leurs couches. Quand il part de chez elles, il se sent plus léger (surtout sa bourse !)…

Mais là, il se venge.

Il se dit qu’il ne court pas grand risque, il y a du travail à finir s’ils veulent être payés (on les paye à la tâche)… alors, ils n’ont pas vraiment de temps pour régler leur différend à coups de poings… ou de marteaux !

(D’ailleurs, moi, si j’étais lui, je ferais attention !
Il y a sur le sol, tout prêt à l’emploi et tout près de leurs mains de quoi se faire très mal…)

Quant à Sergio, l’Italien… celui que vous voyez à gauche… il se dit qu’il vaut mieux qu’il reste dans son coin. Sinon on va encore le traiter de rital… alors qu’il est né dans le Quercy (lui aussi) et que sa mère était Normande.

Ben… elle avait fauté, la mère… un soir de pleine lune… avec un vendangeur qui lui avait conté fleurette (bien à l’abri derrière une meule de foin…).

Sergio était né neuf mois plus tard, et sa mère lui avait donné le prénom de son père. Mais des aïeux italiens, il n’avait pas gardé grand chose…

(Une certaine capacité à parler avec les mains, et un regard de velours)

… Et même…
Il était un peu rat, comme son grand-père auvergnat !

Et voilà… Voilà pourquoi l’atmosphère est tendue…

D’après vous ?

Si Fernand continue à poncer son parquet en provoquant Clément… Que va-t-il se passer ? Allons-nous assister à un combat de géants ? Et que fera Sergio ?

Et que deviendra Aubette si l’on doit s’entretuer pour elle ?

Moi, je suis ressortie de la pièce, en silence, sur la pointe des pieds, pour ne pas me faire remarquer… Je ne sais rien de plus… Pour le reste…

Il faudra demander à Gustave Caillebotte
On le trouve au Musée d’Orsay !

62 réponses à “Caillebotte

  1. MAGNIFIQUE  !!!!!!!……as-tu "inventé" l’histoire ou est-elle vraie, de sources littéraires ???
    L’histoire de ces trois beaux mecs est d’un réalisme époustouflant et, si tu réussis ainsi à "entrer" dans les tableaux, j’attends avec impatience le prochain !

    • Quand un tableau me plaît, il me parle… Je mets en mots ce qu’il me dit. Voilà. Merci pour ce compliment ! J’espère ne pas te décevoir avec le prochain…

  2. Je suis une fan inconditionnelle de Caillebotte
    Moi aussi tu m as gâtée alors
    bises

  3. Je pars en vacances avec une odeur de copeaux… en attendant de retrouver celle des pins !!! ce tableau est d’un réalisme incroyable… on a l’impression de se trouver à côté d’eux !!! à bientôt Quichott’

    • Ah ! Là, ça me plaît bien !! J’adore les odeurs de bois, coupé, scié, raboté… ou non. Passe de bonnes vacances Kinou !

  4. Pas mal cette toile dis-moi !! J’aime surtout la petite histoire qui va avec. C’est vrai que des fois on voit des gens dans la rue, et on ne s’imagine pas du tout ce qui se passe dans leur vie. Et si des fois on savait ! On aurait peut-être pitié, ou on aurait un élan d’amour, de joie, de peine… envers cette personne… !
    Enfin ! Je te souhaite une très bonne journée !
    Bisous
    Boubou

  5. Petit message hors sujet : BiiiiiiiiiiiiisOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUU!!
    BiiiiiiiiiiiiiiSssssssooooooooooouououoououououououo!!
    j’arrive pas à mettre d’image!! snifouille!!! ( snifouille est l’expression d’un grand désarroi!!!!!!!!!)
    Bon sinon je pense toujours à l’article que je dois faire par rapport à une bd mais j’ai été un peu bousculée et l’article s’allonge.

     

     

  6. Salut Quichottine,
    C’est fou ce que j’apprends à chaque fois que je viens chez toi, c’est un concentré de culture ^^
    Je me coucherais moins bête ce soir.
    Gros bisous et bonne journée

    • Tu me fais rire Tatiana… Mais j’apprécie beaucoup tes visites… Tu sais, ce n’est que de la fiction, ce que je raconte. Pour apprendre, il faut cliquer sur les liens ! Bisous, passe une bonne journée aussi !

  7. Kikou Quichottine,merci de ta visite et de ton com.Heureux que cette petite blague t’as plue.Je viens de passer un bon moment à te lire,et je epux te dire que je reviendrai très volontier.Si tu aimes l’humour,j’en ai plusieurs déja publiée,ainsi que pas mal d’images très comiques.
    A très bientôt
    Amitie et bizzz

  8. Ah mais pourtant, Clément est un super prénom 😀 D’ailleurs je remercie au passage Clément Ader et mes parents, c’est grâce à eux que je m’appelle comme ça maintenant :o)

    Super tableau sinon, les jeux de lumières sont absolument epoustouflants de réalisme et de précision. Je connaissais Caillebotte de nom, peut-être de toile aussi mais j’en avais pas souvenir. Ah lala, j’ai tellement hâte d’aller à ce Musée D’Orsay ! Depuis le temps …

    trève de bavardage ! C’est la guerre :

    ……………….. …ღbisous
    ……………….. ……ღbisous
    ……………….. ………..ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ……….ღbisous
    ……………….. …..ღbisous
    ………………ღbisous
    ………….ღbisous
    ………ღbisous
    …..ღbisous
    …ღbisous
    .ღ……………… ………..ღ….ღbisous
    ღ………………. …….ღ………..ღbisous
    .ღ……………… ….ღ…………… .ღbisous
    ..ღ…………….. ..ღ…………….. .ღbisous
    …ღ……………. ……………….. ღbisous
    …..ღ………….. ………………ღbisous
    ……..ღ……….. …………..ღbisous
    ………..ღ…….. ………..ღbisous
    …………..ღ….. ………ღbisous
    ………………ღ. ……ღbisous
    ……………….. .ღ..ღbisous
    ……………….. …ღ__bisous

    • Moi, c’est l’un de mes prénoms favoris… Un personnage récurrent dans les histoires que j’écris.
      La guerre n’est pas encore finie ??? Merci pour cet envoi !!! Passe un bon après midi.

  9. Quel talent Quichottine. Un plaisir que de te lire.

    Bon après midi.

  10. Ah……… merci  … pour ce tableau .. sans doute un de mes préferés … et l’histoire que tu nous as concoctée pile-poil avec son ambiance … 
    Je ne ferai aucun commentaire sur ce tableau …  je ne saurai pas le faire … mais il me plait …

    bises aa

  11. Ton histoire est prenante. Quel plaisir de  te lire ! Je t’imagine dans cette pièce sombre du musée, captant chaque once de lumière…
    Belle soirée, Quichottine
    Gros bisous

  12. Bonsoir, bon WE bises.

  13. c’est amusant car je reçois tes commentaires alors que je suis en train de découvrir ton blog!!!  Je ne voyais pas ce tableau de Caillebotte sous cet angle-là. Tu me donnes des idées…

    Bravo pour ton blog!

    • Des idées de sujets d’expression écrite ?

      Imaginer, c’est parfois plus facile à partir d’une image, d’une phrase à développer.

      Un tableau, une photo, on peut les commenter de façon sérieuse, il y a de grands universitaires qui le font à merveille ou tout inventer, se laisser porter. C’est ce que je fais, parce que vois-tu, en peinture, je n’y connais pas grand chose, alors, c’est comme toujours, je me laisse porter par ce que je ressens… Bonne soirée, Va l’r…

  14. J’avais aussi beaucoup aimé cette toile, peut être simplement pour l’originalité du sujet ! Et bravo pour l’histoire !

  15. Tu écris beaucoup, on peut passer des heures et des heures sur ton blog

  16. Je l’ai trouvée aussi magnifique cette toile, comme tant d’autres d’ailleurs au Musée d’Orsay. Tiens je n’avais pas vu la bouteille. Et pourtant j’ai essayé de prendre un peu de recul comme tu dis pour mieux l’apprécier. Mais la pièce n’est pas si grande, et les visiteurs commençaient à être nombreux. En tout cas, elle est impressionnante de réalisme.

    • Je suis d’accord avec toi, on a beaucoup de mal à la voir, surtout lorsque la pièce est pleine de visiteurs…

      J’ai trouvé aussi qu’elle était très réaliste… C’est un merveilleux peintre, je crois !

      Merci, Pivoine, pour ta longue visite d’aujourd’hui. Cela m’a fait très plaisir. Je ne m’y attendais pas, c’est une très bonne surprise !

      Encore bon anniversaire, Pivoine !

  17. J’aime beaucoup les tableaux parisiens de Caillebotte. Ces raboteurs de parquet ne m’attiraient pas particulièrement et le tableau aperçu à Orsay… trop grand pour moi. Et puis je suis venue le regarder chez toi de temps en temps, et j’ai vu … l’alternance de mat et de brillant sur les lattes, le rebord de fenêtre en fer forgé… et ce point de vue qui donne une sorte de vertige.
    Bonne semaine 🙂

    • Merci pour tes mots… C’est vrai que ce tableau n’est pas forcément mis en valeur à Orsay, j’ai trouvé la pièce si sombre…

      Bonne semaine à toi aussi… et pardon d’avoir tardé à te répondre.

  18. Ce tableau nous raconte bien des choses à travers votre regard perspicace. J’ai bien aimé ce marin qui a quitté le pont de son bateau  pour se reconvertir en raboteur de plancher d’appartement. Caillebotte,  caillebotis sont bien proches…

    • Sourire… J’adore votre interprétation. Je n’y avais pas pensé !

       

      Merci pour cette visite, Georges. Passez une bonne journée.

  19. Puisque tu as magnifiquement parlé de l’ambiance , de l’histoire des personnages…je voudrais ajouter une petite réflexion : j’aime beaucoup la lumière qui éclaire ce tableau , qui met en valeur les muscles de ces hommes rendant leur travail plus réel que nature .

    Pour ce qui est de la photo que j’ai laissée sur O., tu peux en disposer à ta guise . Cela me fait plaisir de te l’offrir .

    Et enfin, je voulais te dire : "A bientôt ! ". Je m’écarte des blogs pour un certain temps .Merci pout ton amitié .Bisous !

    • Merci Clerval ! Oui… je suis d’accord avec toi pour la lumière. La seule qu’il y avait dans la pièce au musée venait de la fenêtre peinte dans ce tableau. C’était magique ! Reviens-nous quand tu le pourras.

  20. Derrière chaque tableau , il y a une histoire. Pense-t-on justement à l’histoire qu’il y a derrière le tableau qu’on admire? On observe les couleurs, la lumière, etc…. Mais l’histoire, je n’en suis pas sûre. Merci de m’y avoir fait penser. A bientôt. Bonne journée.

    • Je le crois aussi… Je peux rester des heures devant un tableau qui me parle. C’est comme une histoire qu’on me raconterait et que j’écouterais, les yeux écarquillés, en attente… Bonne journée à toi aussi.

  21. j’adore l’ambiance qui se détache de ce tableau…
    réponse à ta question: non, le château de Bannes ne se visite pas, il appartient à un propi=riétaire privé, qui le restaure de manière magistrale!
    bisous

    • Merci… Je ne connaissais pas le château que tu as photographié, c’est pour ça que je te demandais. Il est magnifique !

  22. Quelle toile!
    Et quelle histoire!
    On n’imagine plus l’une sans l’autre après t’avoir lue.

    Bon aprèm’
    Bisous

    • J’aime beaucoup cette toile… Et je suis contente de voir que mon histoire t’a plu. Bonne fin de journée Cali !

  23. Tout concorde! magnifique histoire!

  24. superbe peinture, très réaliste… je ne connaissais pas, meric de me le montrer.
    bisess

  25. La guerre des bisous est déclarée sur la blogosphère ! Pleins de bisous pour toi ! et retour à l’envoyeur (moi) bisous !

    ……………….. …ღbisous
    ……………….. ……ღbisous
    ……………….. ………..ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ………….ღbisous
    ……………….. ……….ღbisous
    ……………….. …..ღbisous
    ………………ღbisous
    ………….ღbisous
    ………ღbisous
    …..ღbisous
    …ღbisous
    .ღ……………… ………..ღ….ღbisous
    ღ………………. …….ღ………..ღbisous
    .ღ……………… ….ღ…………… .ღbisous
    ..ღ…………….. ..ღ…………….. .ღbisous
    …ღ……………. ……………….. ღbisous
    …..ღ………….. ………………ღbisous
    ……..ღ……….. …………..ღbisous
    ………..ღ…….. ………..ღbisous
    …………..ღ….. ………ღbisous
    ………………ღ. ……ღbisous
    ……………….. .ღ..ღbisous
    ……………….. …ღ__bisous

  26. bonsoir QUACHOTTINE , je passe  te remercier  pour ton comm , et surtout parceque tu rends hommage à tous ces grands peintres , 😉 bravo ! 

    PS. si tu veut voir ce qui suit , sur ma toile , j’édites un 3ème jet  ce soir vers 22heures ; désolé , mais * je travaille par étapes , sur cette toile , elle est tres spéciale pour moi , habituellement ,  je prends les pinceaux tres vite ….merci  

    à bientot

  27. Je me souviens du regard de mes enfants devant cette toile, comme s’ils étaient là les raboteurs, à côté.
    Je me suis glissée dans l’histoire que tu racontes sur eux, je crois que la prochaine fois que je la verrai, je repenserai au Fernand, au Clément et au Sergio.
    Et à Aube…

    • Merci, Polly… tu vas bientôt avoir terminé la visite de ma galerie… tu m’impressionnes par ton assiduité, moi qui le suis si peu actuellement chez toi !

  28. Que de choses n’ai-je pas lues chez toi…………

  29. Alain-Julien BENITEZ

    Image and video hosting by TinyPic

    -Biensur que je connaissais G.CAILLEBOTTE ….Ces toiles sont somptueuses . Mais ton interprétation de cette toile est formidable….BRAVO

    • Merci… Tu as fait une digression dans ta lecture de Clément… en suivant mon lien, ça me plaît beaucoup !

      Merci…

  30. une imagination qui anime bien ce tableau (j’aimerais bien faire des visites de musées avec Toi Quichottine !!)

    je retourne sur ton article du jour !

  31. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    quelle surprise !
    je croyais vraiment que tu avais interrogé l’esprit de Caillebotte !
    je ne me saouvenais pas être venu voir ce tableau chez toi…
    cet article est assez ancien mais je reconnais avec une certaine émotion quelques noms de tes visiteurs d’alors
    bonne soirée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Je suis ravie que cela te plaise.

      Les visiteurs d’alors nous manquent beaucoup… lorsqu’ils ne sont plus là.

       

      Passe une douce journée. Bises amicales d’ici.