Et Sancho… pensa !

Mon petit carnet est rangé, bien à l’abri, au fond de son tiroir à secrets. Je réfléchis… et s’il n’y avait rien ? Rien du tout ? Seulement des pages, blanches, comme celles où j’écris pour vous parler de mes amis !

Mais puisque vous vous êtes dérangés, que vous êtes curieux de savoir ce qu’il y a là…

Je vais vous parler de Sancho Pança.

Vous l’avez tous en mémoire. 
C’est bien sûr le « petit gros » qui accompagne le « grand maigre« . 

Ça, tout le monde le sait ! 

 

 

Les dessinateurs du monde entier l’ont dessiné,
croqué, gravé,
peint,
en noir et blanc ou en couleur…
sur papier, toile ou tapisserie !

(Sauf Koulou !…
Mais il a des circonstances atténuantes,
je n’avais demandé qu’une Quichottine
Comment aurait-il pu deviner
qu’il me fallait une Sanchette ?)

(Picasso)

Bien avant Laurel & Hardy, le couple formé par Don Quichotte & Sancho Pança parcourut sans le vouloir tous nos livres d’images.

Mais, ce que l’on sait moins (car il le cache bien) c’est que Sancho est un malin… du moins quand je l’assaisonne « à la sauce Quichottine« , parce que Cervantès en avait fait un sot.

En ce même temps don Quichotte sollicita un laboureur son voisin, homme de bien (si c’est que ce titre se puisse donner à un qui est pauvre), mais qui avait fort peu de plomb dans la caboche.

[Don Quichotte, I, 7]

C’est un homme de bien qui n’a pas de biens mais qui fait bien de suivre don Quichotte car ce dernier lui promet d’être d’une île gouverneur dès qu’il aura bien fait l’écuyer. Il lui promet plus d’or que n’aurait pu en fabriquer Sancho avec le peu de plomb dont sa cervelle était pourvue.

Qu’auriez-vous fait ?

Voilà qu’un voisin lui propose de fuir les corvées quotidiennes, les jérémiades de sa femme, les criailleries des marmots, de s’en aller sur des routes qui ne pourront que le mener à être gouverneur d’une île, pour le moins. Parce qu’il se pourrait même qu’il devînt roi.

Ah ? Roi ? Mais s’il est roi… sa femme sera reine
(Ça, c’est bien vu !)

Et ça, Sancho ne le veut pas.

Sachez, seigneur, qu’elle ne vaut pas deux maravédis pour être reine ; comtesse lui siérait bien mieux ; et encore Dieu nous soit en aide !

[Don Quichotte, I, 7]

Nous n’en saurons pas davantage sur la femme de Sancho, Jehanne Guttierrez ou Marie ? Les noms se mélangent encore. Elle n’a pas d’importance, la femme Guttierrez. Elle n’a pas de prénom puisqu’à cinq lignes d’écart la voilà Jehanne ou Marie… Nous rions.

Elle ne sera pas reine, mais que sera Sancho ?

Gustave Doré

Pour l’instant, nous n’en savons rien.

 

Il est parti, suivant son maître,
sur les routes de La Mancha.

Le couple légendaire est désormais formé.

Il y a toujours don Quichotte… Mais il y a Sancho Pança.
(Gustave Doré)

36 réponses à “Et Sancho… pensa !

  1. Sancho, il était peut-etre gros, il avait peut etre l’air d’une andouille……mais il avait des couilles……d’aller vers l’INCONNU, de suivre une étoile…

  2. Avant toi, Don Quichotte, pour moi, c’était Don Quichotte, Dulcinée, Rossinante et Sancho Pança, juste des noms et quelques moulins. Point. Aujourd’hui, ça commence à être bien plus, grâce à toi. Merci 😉

  3. je viens juste de lire de ton article ce ne serait pas plutot sancho prend ça!(sancho pança)

  4. le premier duo de BD comique de l’histoire… restait à inventer la BD… Hergé l’a fait…

    • Que je suis contente, te voilà ! Alors… tu n’auras plus qu’à créer les personnages d’une BD dont le titre serait « Quichottine et Sanchette, voyages à travers la blogosphère » , Merci d’être passé Koulou !

  5. Hello en ce soir pluvieux!! J’avoue, j’ai beau avoir une marraine espagnole, une mère dévoreuse de bouquins, je n’ai jamais lu Don Quijotte!! Pourtant ma mère l’a bien rangé dans sa bibliothèque… Mais par la même occasion j’ai aussi Dai Sijie ou Pa Kin à lire, ils ont des romans moins gros mais voila… j’adore les livres, mais j’aime assez peu lire les romans. Pourtant on le dirait pas quand on regarde ma chambre! ^__-

  6. Je suis en train de me demander si je ne vais pas sortir mon exemplaire de la bibliothèque car j’ai besoin de me rafraîchir la mémoire . Et puis en même temps, j’écouterai Brel qui l’a chanté , sous l’oeil de ma petite sculpture en bois d’olivier…souvenir d’Espagne . Merci de donner une nouvelle fraîcheur à ces personnages ! Bisous !

    • Brel… dans « L’homme de la Mancha » était tellement génial ! (je l’ai vu… et je ne peux plus m’imaginer Don Quichotte sans lui !) Je suis heureuse que mes textes te donnent envie de le relire !

  7. Il faut toujours un faire valoir, pour apprécier un héros. Mais sans sancho que serait don quichotte, sans garcia que serait zorro, sans boule que serait bill ? oki je m’en vais —->j’ai honte ^^

    • Pourquoi avoir honte ??? Je suis d’accord avec toi… Mais tu verras que parfois on peut inverser les rôles… Que serait Sancho sans Don Quichotte ? … Je sors aussi !!!

  8. Bonsoir
    Tout a été dit (et bien dit), alors rien à ajouter
    Rien… c’est mal me connaître…
    Un trait de caractère d’abord, je pense que Don Quichotte, qui a pour lui « la culture » s’autorise à avoir des idées, Sancho lui dans sa simplicité reste toujours si proche de la vérité…

    Et enfin un autre hommage… Cet article est sur Sancho… et vous parler de Brel, le Grand Don Quichotte…
    Mais pourquoi ne pas parler de Dario Moreno, le divin Sancho…

    (Mais nous les petits gros, on nous néglige 🙂

    • Tu sais, L’Homme de la Mancha (clic), j’en parle aussi, dans la bibliothèque… mais tu n’en es pas encore là…

      Et puis, Dario-Moreno/Sancho, j’ai failli le voir… mais il était mort avant que j’aille assister au spectacle au Théâtre des Champs Elysées à Paris. Tu y es allé, toi ? Nous aurions pu nous y croiser…

      Allez… pour toi !

  9. Bonsoir,

    Voila la question qui laisse un goût amer…
    On est jeune, alors on se dit… un jour, j’irai…
    Et puis tout s’arrête, on découvre que même les géants ne sont pas éternels… et on est passé à côté d’un immense bonheur…
    (et en plus j’aurais pu te rencontrer !!! alors là je ne vais jamais m’en remettre 🙂
    Bises,

    • Je ris… Mais bien sûr que tu vas t’en remettre !

      Si tu savais le nombre de gens que j’aurais aimé voir et que je n’ai jamais vus…!

      (par contre, c’est vrai que tu es passé à côté de quelque chose de vraiment magnifique… tellement…!!!)

      Que cela ne t’empêche pas de passer une belle soirée.

  10. Sancho Pança, Sancho pensa … Et je dis que Sancho pansa son âne (et même le cheval du don) …

    Pour cela, c’est une  » bonne  » personne, qui pense à entretenir et à soigner son  » serviteur « . 

     

    Peu importe si l’histoire ne le dit pas, mais il ne peut en être qu’ainsi, car la monture de Sancho n’aurait pu parcourir tous ces chemins en l’absence d’attentions régulières … 

     

    Bonne fin de semaine. Bisous, Quichottine.

    • Peut-être parce qu’autrefois c’était une évidence.

       

      Tu as raison, aujourd’hui, de le souligner.

       

      Bisous et bonne soirée, Midolu. Merci.

  11. Bonsoir Quichottine !
    Voilà le duo formé, de nouvelles aventures peuvent commencer.
    Je me demande s’il existe des duos célèbres dans la littérature française. J’ai l’impression que le héros littéraire français est solitaire.
    Bisous,
    Martine

    • C’est une bonne question…

      Je crois qu’il l’est jusqu’au XIXe siècle, la plupart du temps… Il faudra que je cherche mieux.

      Réponse bientôt. 🙂

      Bisous et douce journée à toi.

  12. Quichottine,

    moi je trouve ça formidable

    de pouvoir arrêter la boutique un moment

    et de prendre le temps de remmettre

    à l’honneur de nobles vieilleries….

    Bravo et bonne soirée !

    Loop

  13. Je t’ai même fait le cadeau

    d’un  » m  » facultatif !!!

    Bonne soirée

    Loop

    ps. Je prépare en ce moment

    un petit paquet pour la Grèce :

     » Ithaque « 

    circulera de maison en maison

    uniquement au pays d’Homère.

    Première hôtesse :

    Evanna,

    qui habite à deux pas de l’Acropole…

  14. diche tribill

    bonjour, à KOULOU : l’avatar

  15. il faut toujours un bouffon mais Sancho me fais penser au sergent garcia dans ZORRO bête et attendrissant bigkiss

  16. Sans son fidèle écuyer par de Don Quichotte parce que partir sur les routes de la mancha seul était vouer à l’échec ;)) @ bientôt Quichottine 🙂

  17. Roland Ivy

    Et si tout simplement, ce pauvre Sancho n’en avait pas une de femme, mais une collection… comme pourraient le laisser supposer les noms multiples.

    Ca ne t’ouvre pas des horizons, ça ? Un Sancho, coureur de jupons… L’avais-tu seulement imaginé ?

    En plus, Il ne veut pas qu’elle devienne reine. Laquelle choisir ?

    Une petite grivoiserie pour finir.
    On est au pays des corridas. Imagines-tu Sancho chantant tel Nougarro  » J’entrerai dans l’arène… » ? Il veut bien servir notre petit joufflu mais de là à s’exposer devant tout le monde. Non, il préfère être sans grade, un suiveur…

    • Euh… je sais bien que nous sortons de l’Espagne Mozarabe… mais ce n’est pas une raison pour accepter la polygamie…

      Mais, des don Juan, il y en avait plein… et j’imagine mal Sancho dans ce rôle… Quoique… après tout ?

      Sancho est un suiveur… mais il observe beaucoup, il apprend.

      Passe une belle journée, Roland !