Une scène ordinaire, avec Grand Mistral

Un cliché ordinaire pour une scène ordinaire dans une vie ordinaire”… c’est du moins ce que pensait le photographe en figeant pour l’éternité ce moment-là…
160422_Georges Pignet

Mais était-ce vraiment si “ordinaire” ?

Tout invitait au voyage dans ce paysage… un voyage où il faudrait sans doute changer de cap.

L’eau qui accompagne la rêverie des promeneurs, le virage d’une route dont on ne sait où elle nous mènera… et même ces bancs où l’on s’arrête un instant, juste un moment ou plus longtemps.

Lui, il ne voit rien, il se concentre sur l’écran de son portable. C’est à ne pas y croire !… Il lui téléphonait et elle lui a raccroché au nez ! Il se sent tout penaud, comme derrière une porte qu’on viendrait de claquer en le laissant les bras ballants, un bouquet à la main.

Il ne voit rien, il ne sait rien… Un couple passait, main dans la main.

Elle et Lui, doucement, le pas alourdi par les jours gris, mais le sourire aux lèvres, forts de tous les combats gagnés, malgré tous ceux qu’ils avaient perdus.

Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre”, disait Saint-Exupéry*.

Aimer, c’est sans doute savoir franchir les obstacles pour avancer ensemble, l’un soutenant l’autre, comme Lui aujourd’hui.

Un pas après l’autre, sur le même chemin… “en regardant dans la même direction”.

Juste un pas après l’autre… jusqu’à ce moment où le banc où ils s’asseyaient parfois reste vide.

D’autres viendront les remplacer, se feront des promesses qui ne seront pas toutes tenues, mais qu’importe ?

Seuls comptent ces moments où la vie nous éclaire et pose sur nos chemins des milliers d’étoiles ou de réverbères, compagnons attentifs et muets qui nous évitent de trébucher.

© Quichottine, mai 2016

* Antoine de Saint-Exupéry, Terre des Hommes, 1939

Merci à Georges Pignet qui m’a donné l’autorisation d’utiliser cette photo. Vous pouvez la voir en plus grand d’un simple clic sur l’image.

98 réponses à “Une scène ordinaire, avec Grand Mistral

  1. Une très belle scène, je trouve, et tes mots lui ouvrent un espace infiniment présent.
    Ne sommes-nous pas des romans ambulants traçant nos mots muets sur les tableaux des jours?

    • Quichottine

      Merci, Hélène.
      Ta présence et tes mots me touchent infiniment.
      Oui, je suis sûre que nous sommes des romans ambulants, en cours de rédaction. 🙂
      Passe une douce journée.

  2. L’ordinaire me rassure, je ne recherche pas l’extraordinaire qui peut-être si éphémère… maintenir l’ordinaire est déjà tout une aventure… rester à deux sur un chemin commun, pas si simple que ça… merci à vous deux, bises

    • Quichottine

      C’est vrai que ce n’est pas si simple, une fois les premiers émois passés, il faut trouver ses marques, apprendre ce qu’il faut de soi et de l’autre.
      Mais lorsqu’on y arrive, c’est mieux que de laisser tomber à la première occasion.
      Bises et douce journée jill.

  3. A deux pour traverser les petits moments ordinaires de la vie… A deux pour tenter de rendre les petits moments ordinaires en extraordinaires… En tout cas il y a bien des fois où j ‘aimerai être deux…

    • Quichottine

      Les petits moments peuvent se traverser seuls, pour les autres, il vaut mieux être deux, enfin, c’est ce que je crois.
      Merci pour tes mots, Débla.

  4. Je ne saurais dire mieux que Débla ! J’avais déjà laissé mon ressenti chez Georges, ici, c’est autre chose. Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci pour tout, Galet.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  5. belle photo et belle interprétation
    besotes
    fernando

  6. Bonjour Quichottine
    Que c’est beau ..il faut dire que la photo inspire dèja un très beau ressenti
    être deux …
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci, Claudine.
      Je ne prêche pas pour un monde « facile », mais je sais que le fait de l’aborder à deux est une grande chance…
      Bises et douce journée.

  7. Très belle et fructueuse imagination à partir d’un beau cliché. Faire parler les images n’est pas donné à tout le monde.
    Bravo Quichottine.
    Bonne semaine,
    eMmA

  8. La citation colle parfaitement à l’image !
    Bonne semaine, bises

  9. Il n’y a rien de plus extraordinaire que l’ordinaire.

  10. Excellent texte bien en rapport avec la photo,
    bravo pour cette belle réalisation et interprétation,
    bon lundi,
    Domie de domandalas

  11. Etre deux… Un roman d’amour aux nombreux chapitres dont, inéluctablement, il faut un jour écrire le mot FIN. Souvent bien trop tôt. Mais existe-t-il un bon moment pour ça ?
    Et après ???
    Je t’embrasse ma douce Quichottine. Un bisous aussi à ton Archange. A bientôt.

    • Quichottine

      Je ne sais pas… je crois que pour celui qui reste le mot « fin » est terrible.
      Après… il y en a qui arrivent à reconstruire une autre vie, d’autres restent avec les souvenirs des jours heureux. L’important est de redonner un sens à sa vie.
      Je t’embrasse fort ma Cricri. Bisous transmis. 🙂

  12. Cette superbe photo t’a inspiré de belles réflexions. La vie à deux n’est pas un long fleuve tranquille ! Pas facile de rendre des moments ordinaires, extraordinaires. Merci ma Quichottine pour ce beau ressenti.
    Bises et bon début de semaine. ZAZA

    • Quichottine

      Je sais bien que rien n’est simple. Chacun vit différemment le quotidien.
      Merci à toi pour tes mots.
      Bises et bon début de semaine à toi aussi.

  13. II y aura toujours un couple frémissant
    Pour qui ce matin-là sera l’aube première
    II y aura toujours l’eau, le vent, la lumière
    Rien ne passe après tout si ce n’est le passant…

    • Quichottine

      Ces mots d’Aragon me touchent toujours autant… 🙂
      Merci, Emma. C’est vrai que ce passage aurait tout à fait convenu à l’image de Georges.

  14. Cette image est magnifique. J’ai suivi ton lien
    Merci à toi pour cette belle découverte bien sûr et pour ton interprétation signée de ta plume toujours si remplie d’humanité.

    • Quichottine

      Et merci à toi, Marie.
      J’aime quand les images me parlent. 🙂

  15. C’est très beau, merci Quichottine
    Douce journée & bisous

  16. S’il te plaît, Quichottine, n’arrête jamais de peindre la vie de si douces couleurs ! Je ne me lasserai jamais de te lire 🙂

    • Quichottine

      Merci Emmanuelle. Je ne peux rien promettre, mais tant que je pourrais… 🙂
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  17. A deux,on supporte mieux les fardeaux que la vie nous envoie ; du moins c’est ce qu’on espère.Ce n’ets pas toujours le cas hélas.
    J’aime ton interprétation de cette jolie photo .
    Je te souhaite une belle semaine . Bisous

    • Quichottine

      Je sais que j’ai beaucoup de chance et que d’autres ne l’ont pas.
      Ce serait tellement plus facile…
      Merci pour ta présence, Fanfan. Bisous et douce semaine à toi.

  18. mamyannick50

    comme toujours très agréable de lire tes articles, et j’aime cette photo ; j’espère que tu as passé un bon weekend ; pour nous 4 jours très agréable au mobil et avec soleil – bisous et bonne semaine Mamy Annick

    • Quichottine

      Merci, Mamyannick. Je suis contente pour toi.
      Bisous et douce semaine.

  19. un bien bel arrêt sur image qui t’a inspiré de belles réflexions. Bises et belle semaine Quichotine

  20. Bonjour ma douce Quichottine, c’est vrai que cette simple photo invite au voyage, entre imagination et réalité. Ta dernière phrase m’a vraiment touchée.
    Je t’envoie mille pensées amicales et je t’embrasse.
    chatou

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et tes mots, ma Chatou.
      Mille bisous à toi aussi. 🙂

  21. Un bien joli texte Quichottine sous cette image épurée, ordinaire mais devenue avec tes mots extra–ordinaire

  22. De jolis mots sur une très belle photo. L’un ne va pas sans l’autre… Gros bisous Quichottine et merveilleuse journée

    • Quichottine

      Tu as tout à fait raison : l’un ne va pas sans l’autre et mes mots ne seraient rien sans la photo.
      Gros bisous et douce journée Nell.

  23. Coucou Quichottine,
    Tu as écris un bien joli texte sur cette photo de Georges.
    J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce cliché, et j’ai beaucoup aimé lire tes mots.
    Je t’embrasse et t’envoie mes pensées.

    • Quichottine

      Merci pour tout, Pascale.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  24. belle histoire et belle conclusion..Merci quichottine

  25. Cette citation…je l’écrivais déjà sur la couverture de mes cahiers de lycéenne ! Et je croyais ferme que ce serait facile à réaliser ! Mais je crois que je ne me suis jamais écartée de cette ligne malgré les difficultés de la vie.Tu as très bien su mettre en regard cette photo toute simple avec la pensée de Saint- Exupéry et avec tes mots, elle est devenue encore plus belle et émouvante. Merci Quichottine te lire est toujours un immense plaisir.

    • Quichottine

      Rien n’est jamais facile… mais on peut tout faire pour que ses propres rêves soient possibles.
      Merci pour tout, Manou. Passe une douce journée.

  26. « Un cliché ordinaire pour une scène ordinaire dans une vie ordinaire”

    Tu en as fait une histoire extraordinaire!

    • Quichottine

      Merci, Marie.
      Le cliché était loin d’être ordinaire… j’ai beaucoup aimé ce qu’il m’a raconté.

  27. Que tu as bien illustré cette photo « ordinaire »! Notre connexion à internet étant paresseuse en e moment, j’ai eu ton texte bien avant que la photo ne s’affiche, ce qui m’a permis de la regarder tout à fait différemment que je ne l’aurais fait si elle était apparue en même temps ue le texte : j’avais eu le temps de m’imprégner des mots. Merci belle Dame.
    Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Merci pour ta présence malgré les difficultés de connexion…
      … et un grand merci pour tes mots.
      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  28. L’est rigolo Saint-Exupéry avec ses grandes phrases. S’aimer et vivre à deux, ce n’est pas simple. Je n’y suis pas arrivée malgré tous mes essais. Je vis donc faute de mieux avec Nounours et moi j’aime le regarder droit dans les yeux. De toute manière, il rechigne à marcher à mes côtés dans la même direction, il dit que je vais trop vite, que ses petites gambettes si douces soient-elles, n’arrivent pas à me suivre !
    Bon, j’essaie là de te faire sourire. Dans la difficulté, quelqu’un qui nous prend dans ses bras, qui essuie nos larmes, simplement çà, même en silence, cela aide à continuer cette vie, pas facile du tout.
    Je pense à toi, à ta fille, à vous …
    Gros bisous

    • Quichottine

      Tu as réussi à me faire sourire… Merci, Annick.
      Je sais que ceux qui ont trouvé l’amour de leur vie ont beaucoup de chance et que ce n’est pas le cas de tous, hélas !
      Nous avons de la chance d’être deux… sinon, la vie serait aujourd’hui impossible.
      Merci pour tes pensées… je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  29. Ton imagination c’est vraiment mise au service de l’image, bravo j’aime beaucoup. Bisoussss

    • Quichottine

      Ravie que ça te plaise. Merci, Renée.
      Bises et douce journée.

  30. J’aime beaucoup les histoires imaginées à partir d’une photo . Chacun a une version très différente parfois … la tienne est pleine de sensibilité face aux moments de la vie loin d’être simple même quand elle est ordinaire.
    Pensées bien amicales

    • Quichottine

      C’est toujours le quotidien qui est le plus difficile à partager… 🙂
      Merci pour tes mots et ta présence, Zoé.
      Passe une douce journée.

  31. Comme cette histoire est douce et toute pleine d’amour. Tu écris très bien….. je te remercie pour cette minute de bonheur. Bonne soirée.

  32. Un moment de plénitude.
    Merci pour cette balade sur ce bord d’infinie tendresse.

    Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Je t’embrasse bien fort. Passe une douce journée.

  33. A ………………c’est ma deuxième photo que tu habilles de tes mots et je t’en remercie fortement.
    Ton interprétation me plaît.
    Il est vrai que dans ce cliché des « destins » se croisent sans le savoir ou pas…………….et se tangentent.
    comme nous tous ailleurs dans la ville ou sur les chemins………………toujours sans le savoir ou pas.

    Amitiés A…………………et encore une fois merci.

    Ne te gêne pas pour emprunter encore et encore……..Sourire………C’est trop beau.

    Bises A.

    • Quichottine

      Merci une fois encore, Georges, pour tout. 🙂
      Bises et douce journée.

  34. Un beau passage.
    Et puis bientôt mon premier livre

  35. Tu as raison, aimer, c’est regarder dans la même direction, main dans la mains et traverser ensemble les joies et les obstacles…
    C’est fou ce qu’une simple photo, peut faire vagabonder ton esprit. Continue encore et encore à nous enchanter.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci pour ce ressenti.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  36. Belle photo et bien interprétée, toujours intéressantes tes histoires.

    • Quichottine

      Merci Solange. Je suis toujours contente quand ça vous plaît. 🙂

  37. Une citation apparemment en harmonie avec la photo , mais …….. avec ton regard , il y a toujours un mais ! Tout à coup la photo prend vie, tes mots accompagnent chaque élément du cliché en leur donnant un sens . J’aime beaucoup ta conclusion .
    Merci pour cette peinture tout en sensibilité et tendresse.
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci erato.
      Certaines images me parlent plus que d’autres, mais je n’aurais jamais le temps nécessaire pour parler de toutes celles qui me plaisent. 🙁
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  38. Il n’y a que toi pour transformer ce moment ordinaire en moment éclairé pour éviter de trébucher 🙂
    Douce soirée ma Quichottine et GROS BISOUS !

    • Quichottine

      Sourire… il y avait tant de lumière sur cette image… 🙂
      Gros bisous et douce journée à toi Marité.

  39. Les vedettes, ce sont les lampadaires qui triomphent ds le paysage si effacé, les hommes vont , voient, passent ou ignorent les autres. En fait, une photo pas si ordinaire que ça. VITA

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi. C’est ce qui m’a frappée au départ. 😉

  40. Balaline

    Mais la vie n’est pas ordinaire, ni les heures,ni les passants…et l’on court vers ces moments précieux qui exaltent nos jours, nos rencontres et bâtissent un avenir.
    J’irai bien m’asseoir sur ce banc pour écouter chanter le vent, regarder passer les nuages et attendre le prince charmant !
    Merci Quichottine pour ce moment partagé et à Georges qui a su t’inspirer.

    • Quichottine

      J’aime prendre ce temps aussi… écouter ce que chante le vent, m’envoler rejoindre les nuages, y faire la ronde avec les oiseaux… Le prince charmant n’est parfois que l’arbre où l’on construit son nid.
      Merci pour ta présence et tes mots Balaline.

  41. Je suis juste rentrée, pas encore ouvert les blogs.
    Je commence par le tien : je savais que j’y trouverais de beaux mots qui me font rêver …
    Merci à toi, pour tout.
    Gros bisoux, ma quichottine.

    • Quichottine

      J’espère que ton escapade aura été ensoleillée…
      Bon retour, ma chère Dom.
      Gros bisous et douce journée.

  42. Bonjour Quichottine
    Et merci pour le lien, son blog Grand Mistral est fermé et je ne retrouvait plus sa trace
    Bon mardi

    • Quichottine

      Je ne connaissais pas le précédent… alors je suis ravie si ce message t’a permis de le retrouver.
      Passe une douce journée Kri.

  43. Regarder une photo c’est déjà poser un regard sur un instant extra ordinaire puisqu’il a été extrait du temps

    • Quichottine

      Je trouve aussi… Merci à tous les photographes pour ces instants hors du temps. 🙂

  44. J’ai beaucoup aimé ta comparaison, si comparaison il y a, entre le couple qui vit sa vie et le jeune qui la vit par le téléphone. Auras-tu compris ?
    Je suis trop fatiguée pour faire une grand discours.
    J’espère seulement pour vous.
    Bisous Quichottine

    • Quichottine

      Je ne sais pas… mais j’espère de tout cœur que tu vas bien, Pimprenelle.
      Si tu dois te reposer, fais-le, c’est important.
      Bisous et douce journée. Prends bien soin de toi.

  45. Bonsoir Quichottine. J’aime bien ton interprétation de cette photo. Même si l’on n’est pas toujours d’accord c’est plus facile de traverser les obstacles à deux. Bisous

    • Quichottine

      Pas tous n’ont la chance de trouver l’âme soeur qui les accompagnera à travers les obstacles, mais quand c’est le cas, c’est mieux.
      Bisous et douce journée.

  46. d’abord, l’on voit le couple , les lampadaires, la mer … et le regard descend et voit l’homme. J’ai beaucoup aimé ton texte ; bien sûr que tous les gens qui se donnent la main ne vivront pas ensemble ou finiront de vivre ensemble (un copain vient d’aller voir un avocat aujourd’hui pour terminer une histoire de plus de 40 ans). Parfois, c’est la seule solution.
    vivons chaque bon moment pleinement ; bises

    • Quichottine

      L’âge, puis le grand âge, apportent des difficultés auxquelles on ne peut jamais s’attendre.
      Rien n’est aussi simple qu’on voudrait le faire croire, mais ça vaut le coup d’essayer.
      Bises et douce journée.

  47. Daniel et moi nous promenons rarement en couple. Les balades le fatiguent, l’ennuient.
    Nous nous retrouvons autrement tous les jours dans la simplicité du quotidien.
    Par contre, j’aime les balades photographiques et il sait me laisser libre d’en profiter.
    S’aimer, c’est aussi se comprendre à demi-mots sans être obligé de s’asseoir sur un banc pour en parler.
    Bonne fin de journée Quichottine ! Bises

    • Quichottine

      Se comprendre à demi-mot… j’aime bien ce que tu écris, Monique.
      Mais parfois, il faut cependant prendre le temps de la parole. Sinon, le silence qui s’installe peut être très lourd, trop lourd.
      Bonne journée à toi aussi, Monique. Merci pour tout.

  48. Bonjour Quichottine, malgré le sérieux de la situation je m’amuse. Avec mon épouse il nous arrive de faire parler les personnages de la rue, des promenades ou aux terrasses de café. nous leur inventons des métiers, des aventures, des situations. ton inspiration sur cette image m’a fait pensé à ces jeux et parfois la réalité dépasse la fiction, méfions nous des eaux qui dorment ! Cordiales pensées

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Pierre.
      Donner d’autres vies à ceux qui nous entourent, c’est chouette, même si ces vies sont généralement bien différentes de leur réalité.
      Amitiés.

  49. J’aime
    quand l’extraordinaire déroule son chemin
    dans les jours ordinaires
    comme quand la réalité se fait plus belle
    que nos rêves

  50. Bonsoir Quichottine,
    J’aime bien également cette scène, et la lecture que vous en faîtes, est très pertinente, avec ces citations à bons escient.
    Une belle soirée à vous,
    Au plaisir,
    David,