Post scriptum (3)

Jamais deux sans trois… C’est ce que l’on me disait quand commençaient mes séries de bêtises, lorsque j’étais enfant. Il faut dire qu’il m’arrivait bien souvent d’accumuler les catastrophes.

 

Pas par méchanceté, je ne crois pas… pas par maladresse non plus… Par distraction, par inattention.

 

J’étais toujours entre deux livres. Comme Christian je devenais sourde au monde qui m’entourait. Alors, on me faisait revenir à la réalité, souvent sans me laisser le temps de reprendre tout à fait mes esprits… et c’est ainsi que je faisais les choses machinalement, sans réfléchir…

 

Je crois que je devais être du genre à me laver les dents avec du Mytosil, à mettre du sucre en poudre dans le pot à gros sel, à casser de la vaisselle en la déposant à côté de l’évier au lieu de l’y placer correctement.

 

J’étais encore à Yeur, bien qu’ignorant à l’époque que cet endroit incroyable existât.

 

 

091217_Kri_Nulle-part.jpg Merci à Kri pour son image

 

 

Donc, jamais deux sans trois…

 

Aujourd’hui, troisième ajout à ma quichottineraie, suite aux visites de Christian. Deux nouvelles découvertes pour vous, si vous le désirez bien sûr.

 

Je pense que Christian a dû rencontrer le lutin bleu… à moins que ce ne soit celui de Tréguier ?

Il suffit de le lire…

 

Qui sait quel lutin échappé de la maison d’Ernest Renan ou du chemin creux d’une lande bretonne a choisi d’habiter désormais au pied de ce fayard couronné ? Il doit s’agir d’un grand sage, fatigué par la vie trépidante de ce siècle, où les écus, pistoles, yens et dollars ont pris le pouvoir dans les grandes villes.

Ici, confortablement installé au milieu des racines, le lutin de Tréguier passait une retraite paisible, surveillant la croissance des morilles et des asperges sauvages. Un travail tranquille où il excellait, surtout au printemps et parfois en automne, à l’arrière saison.

Il avait demandé aux grands troncs de lui laisser un passage pour les rayons du soleil, et celui-ci s’arrangeait pour y glisser sa lumière en se quichtortillant un peu. En échange, il montrait au soleil les violettes et les brins de muguet que sans lui, l’astre n’aurait pu découvrir.

Il faisait bon vivre ici, en Miregi
Le grillon Commentaire n°38 posté par Christian le 24/04/2010 à 09h19

Le second quichottinier de PatriarchTout le monde sait que la Bretagne est le pays des choux de toutes sortes. La maman bretonne prépare dans sa cuisine de la pâte à choux, selon une recette héritée de ses ancêtres, avec du crachin d’hiver sans sel, de la terre de bruyère de première mouture et des choux adolescents montés en graines.

Et son laboureur de mari s’en va déposer dans les sillons une noisette de pâtes qu’il recouvre aussitôt de terre bretonne indigeste pour que les gnomes gourmands ne s’en régalent pas la nuit venue.

On les plante avec les pieds, à la mode, à la mode, ……… chante-t’il pour se distraire un peu de cette tâche monotone, Pensez un peu : trois bons cents et plus que ça de coups de pied par sillon !

Cette année, Yannick de Paimpol avait semé des choux fleurs. Sa femme avait remplacé la terre de bruyère noire qui convient surtout pour les choux rouges par du plâtre de Paris immaculé garanti grand teint ! Il avait acheté ses graines de choux chez le Sieur Patriarch, homme de grande réputation dans le Landernau et même au-delà, en lointaine Quichottinie, plus loin que les Monts d’Arrée.

Yannick s’était renseigné au Cidre-café du village, qui possédait une machine nouvelle qui parlait à tout le monde, pas fière pour un sou. Hein ! Terre nette qu’il fallait dire ! Une machine pas si terre à terre que ça, et en tout cas, c’était pas net du tout pour lui.

C’est le gamin du cafetier qui l’avait aidé à passer commande de ses graines de choux. Patriach faisait crédit, chose rare à notre époque.

Cette année-là, un brouillard s’installa sur le pays du granit rose pendant 100 jours. De mémoire de choufficulteur, on n’avait jamais vu ça. On ne voyait pas ses pieds quand on marchait, et seuls ceux qui savaient marcher sur les mains pouvaient aller et venir. Mais ça ne faisait pas grand monde dans le village.

Ce ne fut qu’en avril, bien après Pâques, que Yannick pu se rendre dans son champ.

Et devinez ! Ses têtes de choux fleurs étaient multicolores, bouquet de coroles de liserons, de pois de senteur, de marguerites et même des compliqués escholtzias.

Jamais Yannick ne s’était senti aussi gai. Il se promit de continuer à planter de cette manière et rentra chez lui en chantant à tue tête :

On les plante avec le blog, à la mode, à la mode, on les plante avec le blog ; à la mode de chez nous !!!

Commentaire n°39 posté par Christian le 24/04/2010 à 17h12

 

Merci, Christian d’avoir joué au lutin bleu sur mes pages.

 

74 réponses à “Post scriptum (3)

  1. Le lutin bleu Christian a beaucoup d’imagination et sait nous faire voir des choses subtiles qui parfois nous échappes.

  2. Merci de ton passage sur mon blog pendant mon absence.
    Je vais essayer de faire un coucou à tout le monde …
    Bonne fin de semaine ! Bisoux

    PS : je reviens lire plus longuement après mes visites …


    • Ne t’en fais pas, Dom. Tu peux attendre un peu avant de revenir.

      Je sais que tu seras débordée, encore plus que moi quand je m’absente.

      Bonne fin de semaine à toi aussi.

  3. Sourires ! Quel imagonation débordante ce Christian. J’ai bien aimé ses deux « histoires »

     

    Merci à vous deux !!

     

     

    Bises et belle journée. Avec toujours le souk, chez nous en ce moment.

    • Je savais qu’elles te plairaient !

      Merci à toi, Patriarch.

      Courage pour vos travaux. Bises et belle journée à vous deux.

  4. Comment dis tu le « choufficulteur »…..Curieux ce chou devenu arbre en fleur…..

    • Puis-je disposer d’un « joker » ? Je ne sais pas comment on l’appelle.

      Merci pour tes mots. Passe une belle journée, malgré ce temps un peu gris.

  5. Et encore un point pour la Bretagne ! Que personne ne vienne dire qu’on ne tourne pas rond sous nos chapeaux… Je le sais, moi qui ai perdu mes pieds et un peu plus, jusqu’à la taille, sur le Menez Hom, alors que ma tête regardait le soleil. Impression bizarre qui m’a laissé un merveilleux souvenir ! Je vote Christian à la prochaine élection de quichobarde. Fais passer l’info

    • Un quichobarde… J’adore !

      Merci pour ces mots, Galet. Je ne connais pas le Menez Hom. Mais j’imagine assez.

      Tu y as essayé de voler ?

  6. Quelle imagination, ce christian, il me laisse sans voix !

  7. oui oui la Bretagne est le pays de choux et j’ai un grand faible pour les petits choux à la crème pâtissière, sourires. et encore un sourire né de cette lecture…bonne journée, bizzzz

  8. Un peu « OGM  » quand même les choux fleurs de Yannick …

  9. j’ai fait un peu la même chose il y a quelques mois : j’ai mis une crème sur ma brosse à dent et au moment où j’allais me laver les dents, j’ai vu que c’était une crème à la cortisone… burk !

  10. Bravo à Christian pour son imagination, j’ai adoré ces histoires

    et j’ai retenu, la pâte à choux, tu sais celle que l’on garnie avec de la crême patissière et que l’on nappe de chocolat hummmm

    Bon , j’arrête

    bisous et bon vendredi

    • J’adore !…

      Tu as raison d’arrêter, parce que j’ai vraiment faim et que je risque de ne pas t’en laisser !

      Bisous et très bon vendredi à toi, Corinne. Merci.

  11. Voilà deux beaux textes de Christian qui vont faire aimer la Bretagne à ceux et celles qui ne la connaissent pas …un pays de lutins de contes et de légendes, le pays d’Ernest Renan et de Christian! Bravo et merci à toi Quichottine de m’avoir fait découvrir le blog du lutin breton …

    PS C’est qui Siratus? je suis d’accord pour la sirène ….

  12. Christian a une imagination débordante, je suis toujours admirative quand je le lis.
    La Bretagne et les choux fleurs, tout un art le plantage des choux à la mode des blogs.
    Bonne journée Quichottine
    Bises

    • Tout un art… c’est bien vrai !

      Merci, Santounette, pour tous ces mots du matin.

      Je te souhaite une très belle journée… avec du soleil.

  13. J’ai un faible, je l’avoue, pour le lutin de Tréguier, j’irais bien avec lui surveiller la pousse des champignons, adossée à un arbre centenaire, sans trop bouger, pour ne pas effrayer mes rêves. Bises

    • Je l’adore… C’est un merveilleux souvenir pour moi.

       

      Ne pas effrayer ses rêves… quelle belle image que celle-ci !

      Merci, Adamante. Bises à toi.

  14. pour les generateurs de bêtises a répetition, nous avons une expression qui dit:  » elle butine de connerie en connerie… »

    • MDR ! J’adore cette expression… Elle va tout à fait avec l’image de papillon que j’ai dans la blogosphère.

      Merci, Eleonor. Passe une belle journée.

  15. Jamais deux sans trois n’est qu’un trois en un ou trois sans nain ou croissant nain…

  16. quand on est chez toi on est A Yeur effectivement!!! j’adore ces deux histoires de Christian des choux comme ça c’est du tonnerre de Brest !!!

    Merci Quichottine je décompresse , c’est enfin vendredi, mes zyeux sont au pays des merveilles, bonheur!! bizzoux du vendredi !!! profite bien de Yeur!!

    • Contente pour toi…

      Merci pour tes mots. C’est vraiment gentil !

       

      Je te souhaite un très bon premier mai et de belles journées pour cette fin de semaine.

      Bisous doux.

  17. Un p’tit coucou par chez toi Quichottine, je reviendrai…

    Gros bisous accompagnés de quelques brins de muguet pour notre Tisseuse de rêves 🙂

  18. Coucou ma douce Quichottine, bizarre, bizarre quand j’étais enfant, j’entendais les mêmes mots.. mais moi je mets toujours la vaisselle à côté, le porte-monnaie dans le réfrigérateur, et me prends les pieds dans le paillaisson.. Miss Castrophe c’est moi.

    Deux beaux arbres à planter dans ta quichottineraie! l’arbre à choux ça il fallait le planter celui-là

    bonne soirée et bon week end du premier mai

    plein de baisers glacés ce soir..

    le matelot de la terre ferme

    • Merci, Chantal de faire partie du bataillon des catastrophes ambulantes… je me sens moins seule tout à coup !

       

      Passe un très bon premier mai toi aussi, avec pas trop de fraîcheur, même si le thermomètre descend.

      Bisous tout plein.

  19. Bravo à Christian! Il a beaucoup d’humour, c’est un vrai plaisir de le lire!

     Je te souhaite un bon week end du premier mai n’étant pas sûre de pouvoir passer

     demain à cause de mon stage; bisous

    • Merci pour ces brins de bonheur !

      Ton stage doit être super, profite bien de chacune de ses heures !

      Bisous tout plein. Que ce premier mai te soit doux.

  20. En écoutant les mots de Christian, je vois un rayon de soleil se quichtortiller pour effleurer les violettes et humer la mousse tendre, et le brin de muguet, au pied du quichottinier de Miregi … Une image délicieuse, en infusion de quichothym …

     

    Et puis, puisque c’est permis, j’accompagne la boisson d’un chou crémeux et d’une chouquette … C’est Christian qui en est responsable, du chou bien pommé issu des graines de Patriarch au chou pâtissier, il n’y avait qu’un pas, que j’ai franchi sans scrupule ! Je ne suis pas la seule … 

     

    Merci, pour ces douceurs et ces sourires … Bises …

    • Personnellement, j’adore les chouquettes ! Merci à toi pour ce commentaire délicieux.

      Je vais prendre deux kilos rien qu’en te lisant !

       

      Bisous affectueux, Midolu.

  21. deux histoires bien savoureuses à la mode des pays imaginaires et rêver, cela permet tant de voyages …

  22. Bravo à Christian pour ces beaux textes !

  23. Quichottine est-ce qu’on-t-as dit que Liedich a écrit quelque chose pour toi sur son blogue.

    • Merci, Solange… Je n’avais pas vu ses mots pour moi, mais Annie m’en a informé.

      Je suis contente que tu me l’aies dit aussi. J’aurais été navrée de ne pas le voir.

      Liedich a écrit un superbe poème, et j’ai été très émue de voir qu’il me l’avait dédié. Je lui ai répondu très vite. Je ne voulais surtout pas qu’il me croie indifférente à son attention.

       

      Merci encore.

  24. Il joue bien au lutin Christian. J’aime particulièrement ce lutin de Tréguier, heureux retraité, qui surveille les morilles et les asperges sauvages.

    Que ces belles histoires me plaisent Quichottine.

    Je t’embrasse très fort.

    Surtout ne perds pas Christian.

    • Elles me plaisent aussi beaucoup….

       

      Tu sais bien que les visiteurs passent, parfois s’installent plus longuement… mais ils repartent quand ils le souhaitent, sans que l’on puisse rien faire pour leur dire de rester.

       

      Je t’embrasse très fort aussi, Sophie. Passe une douce journée.

  25. Excellent ! Il y a beaucoup d’humour, de douceur et de gaieté dans ces choux… A déguster uniquement avec les yeux bien sûr ! 

     

  26. Le chou breton devenu fleur, j’aime mais je n’aime pas le choufleur. Bises

  27. Oo° Kri °oO

    Merci à ce lutin bleu (et à toi Quichottine) pour cette balade en mots dans l’imaginaire… un milieu où je me trouve très bien.

    Un milieu de nulle part…attention toutefois , il y a un trou au centre

    Bisous

    • Je sais… Il faut faire très attention quand on s’y promène. Mais j’aime beaucoup !

      Christian a fait merveille sous ces deux arbres.

       

      Bisous, Kri, et encore merci pour cette image qui prouve que ce pays existe bien.

  28. patdelapointe

    d’abord : et d’une  t’as pas une tête à faire des bêtises…, mon p’tit gars : lui, il a fait tomber hier soir, l’ordinateur de son  » papounet » : direct sur le carrelage…ça c’est une grosse bêtise…ben comme c’est une bêtise d’enfant, l’ordi à dit qu’on ne le plante pas avec le blog comme le dit christian, non, on ne le plante pas…ben tu vois puisque je suis là : il n’est pas planté…

    • Pourtant, cela m’arrive aussi, même si moins maintenant que je suis censée être « grande ».

      Je crois que tu as eu de la chance avec ton ordi… et ton petit bonhomme aussi !

      Ouf !

       

      Bisous du matin bien avancé, Pat. Passe une bonne journée.

  29. Séverine

    Hihihi, on est un peu du même pays, celui des rêves !… ^^
    (raison pour laquelle le Mitosyl était toujours rangé trèèèèèèèèès loin du lavabo de la salle de bains, on ne sait jamais !)
    Bisous et belle journée, Quichottine

    • Rire !

       

      Vaut mieux ne rien laisser traîner dans ces cas-là !

      Bisous et belle journée à toi aussi, Séverine. Merci.

  30. C’est toujours un plaisir de trouver les mots qui chentent de Christian… mais c’est normal! c’est un grillon….

  31. annielamarmotte

    je range très souvent mes clefs au frigo……

  32. Ton article est un florilège et le bouquet, A! le bouquet… Pourquoi, n’en reçoit-on pas d’aurri original ?

    Bisous la magicienne ! Et quoi, tu enfant tu vivais dans les nuages… mais Don Quichotte n’est-il pas ton maître à penser ?

    Nettoue

    • Merci, Nettoue !

       

      … je suis encore souvent dans les nuages, mais il me faut de temps à autre revenir sur terre…

      Pour Don Quichotte, tu as raison !

      Passe une belle journée.

  33. Moi aussi j’étais le roi des petites bêtises mais c’est parce que j’étais toujours la tête dans mes pensées , un rêveur 🙂 en grandissant , j’en fait moins mais ça me demande beaucoup de concentration :O

    Bon week-end du 1er mai Quichottine

    Bisous

    • Rire en te lisant… Finalement, nous sommes plus nombreux dans ce cas-là que je le croyais !

       

      Bon weekend du premier mai à toi aussi, Urban.

      Bisous.

  34. quel plaisir de revenir dans ton monde et d’y redécouvrir les merveilles qui nourissent les rêves. Christian est très fort à cet exercise, j’ai adoré

    Petit retour en pointillé, plus tellement de temps pour le blog, dur dur de refaire le jardin avec le beau temps et les douleurs après (lol) Bonne soirée avec des bigs bises 

    • Il est très fort, c’est certain.

       

      Je pense à toi au jardin, c’est vrai que c’est souvent difficile. Mais quel bonheur de voir son travail récompensé !

       

      Je te souhaite un très bon weekend de premier mai, Lili.

      Bisous.

  35. ils sont bien jolis ces commentaires…………. les remlieras tu un jour pour en faire un livre ? Bisous, Dame, et plein de bonheur à toi

    • Je ne sais pas… il faudrait peut-être que je fasse un sondage pour savoir si certains seraient intéressés.

       

      Ce pourrait être possible, à condition d’en offrir les droits d’auteurs à une association et que tous ceux qui m’ont apporté des mots ou des images en soient d’accord.

       

      Bisous, Croc. Plein de bonheur pour toi aussi. Merci.

  36. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, j’aime beaucoup la photo de Kri.

    Peut être qu’ailleurs, au milieu de nulle part, se trouve quelques réponses …

    Bon début de semaine et à bientôt,

    Bises,

  37. Un vrai régal que cette page de lecture.

    Merci à Christian pour ce texte et à toi pour sa publication.

    Gros bisous ma Quich’ 🙂