Amitié, avec Claudine/Canelle

J’ai repris doucement vos newsletters… remonté le temps patiemment, mais avec beaucoup de plaisir.

J’ai volé des images, ici ou là, comme toujours, pour ce qu’elles me racontaient, en espérant que cela vous plairait.

Il n’est jamais très bon de s’enfermer dans la mélancolie, même pour un manuscrit en cours de rédaction.

Voici donc une première image, elle était chez Claudine, elle vient du Canada. Son billet s’intitulait « Là-bas aussi« , et montrait de merveilleux tableaux de street-art.

Il y en avait d’autres, évidemment… mais celui-ci m’a raconté une histoire d’amitié.

– On dit…
On dit que là-bas, loin, très loin…

– Loin de quoi ?

– Loin de nos zones tempérées où l’hiver peu à peu disparaît, s’éparpillant en journées où alternent soleil et pluie, laissant le plus souvent la grisaille en toile de fond, mais où la neige ne fait plus que de rares apparitions… donc, là-bas, il existe un pays où les hivers ressemblent encore à ceux qui furent les nôtres autrefois.

On dit…
On dit que les sorties y sont rares, car il faut affronter la neige et le blizzard, lutter contre ce vent glacial qui essaie de vous emporter à chacun de vos pas.

– Il faudrait se contenter de l’essentiel, mais l’hiver est si long ! Et puis… l’essentiel… de quoi parle-t-on ?

Des provisions qui finissent par manquer ? De l’envie de juste prendre l’air pour ne pas se confiner dans le logis, même si une douce chaleur y règne et que l’on peut s’asseoir au coin du feu pour dévorer des livres ou raconter des histoires ?…

– L’essentiel… on dit qu’il est invisible pour les yeux.

– Est-ce vrai ?

– Réfléchis au lieu de poser des questions inutiles qui m’empêchent de raconter mon histoire, leur histoire… Lorsqu’on ne fait que regarder sans ouvrir son cœur à tout ce qui nous est proposé, on ne voit rien.

– On peut regarder sans voir ?

– Bien sûr… mais ce n’est pas souhaitable. On s’y habitue, on ne cherche plus l’invisible, l’essentiel. Tout devient monotone, surfait, déjà vu… et pourtant, il y a tant de choses qui semblent ordinaires et qui ne le sont pas !

Les nuages dans le ciel, le soleil du petit matin, le ciel qui s’embrase soudain. L’arbre qui a ouvert ses bras très grand pour accueillir les oiseaux fatigués, ces oiseaux qui font tellement partie de notre environnement qu’on ne les voit plus que lorsqu’ils ne sont pas là…

Le papillon qui se pose un instant, fermant ses ailes ou les déployant pour les sécher très vite avant de repartir pour un nouveau voyage… La rose qui se laisse bercer comme une belle alanguie sur la balancelle du jardin.

Tant et tant de merveilles qui s’offrent au passant seulement s’il en prend le temps…

– Alors, là-bas… c’est pareil, même quand la neige fait disparaître les paysages ?

– Oui, ce sont des cadeaux qui n’ont pas de frontière, pas de date limite de conservation, mais qu’il faut saisir très vite, pour les garder longtemps.

(Le lutin bleu savait qu’il était important de rassurer Quichottine, de lui donner de nouveau l’envie d’être là, attentive, juste heureuse de vivre l’instant présent… c’est pourquoi il décida de ne pas la gronder.)

On dit…
On dit donc que là-bas, ce qui comptait ce jour-là, c’était cette visite inattendue, les moments partagés, le chocolat tout chaud que l’on avait versé dans de grandes tasses aux décors de Noël, les galettes sucrées au sirop d’érable, les regards et les mots, même ceux qui ponctuaient les silences.

Ils étaient arrivés en début d’après-midi, mais ils devaient regagner leur logis avant la nuit. Ils portaient chacun une valise, comme s’ils avaient voulu demeurer quelques jours.

Mais, bien sûr, ce n’était pas le cas.

En repartant, les valises étaient bien plus légères… sais-tu pourquoi ?

(Quichottine hocha la tête, non, elle ne savait pas.)

Le Lutin bleu sourit, regardant si l’un des visiteurs avait une réponse. Il y avait tant de possible.

– Voyons… nous approchions de Noël… c’est facile !

Devinez !

(à suivre…)

103 réponses à “Amitié, avec Claudine/Canelle

  1. Coucou Quichottine,
    Je suis ravie de te voir reprendre le cours de tes discussions avec le lutin bleu et de fait ravie de pouvoir te relier.
    Chacun à sa manière d’appréhender le fil de l’existence, et tant de choses entrent en ligne de compte.
    C’est comme voir et regarder, je ne crois pas que ce soit la même chose.
    Merci pour ce partage.
    Bises et bonne journée

    • Et merci pour ta présence fidèle.
      Tu as raison, voir et regarder ce n’est pas la même chose.
      Tu sais les deux. 🙂
      Bises et douce journée à toi.

  2. Merci pour ce conte qui ressemble à un conte de l’avent, et qui va se poursuivre, je subodore, avec la joie d’offrir…

    • Joie d’offrir sans rien attendre en retour, mais joie aussi de recevoir, même quand on arrive les mains vides.
      Merci à toi pour tout.

  3. Oui vu chez Canelle, ce beau voyage loin de sa France que je suis au jour le jour… ces deux personnages sont bien courageux, Noël oblige, et si invités… ils affrontent les intempéries chargés… de cadeaux… ,-) merci Quichottine, bises

    • Je ne me suis pas demandé s’ils étaient invités… Peut-être ont-ils seulement voulu faire une surprise à leurs amis.
      Recevoir l’inattendu, c’est important aussi.
      Les cadeaux sont là, mais, au final, sont-ils tous dans les valises dont ils sont chargés ?
      Merci pour tout, jill.
      Passe une douce journée.

  4. Très joli texte comme toujours l’amie

  5. On devine bien sûr, mais j’attends la fin de l’histoire que tu racontes si bien 🙂
    A propos des newsletters que tu suis avec tant d’attention et de gentillesse, je voulais te dire que tu ne dois pas te sentir obligée, en tous cas chez moi, de tout regarder. Je t’assure que je ne t’en voudrais pas et que je continuerai à venir te lire tout pareil 🙂
    Bonne journée Quichottine

    • Tu m’as lu et écrit bien avant que je te rende la pareille, je ne me sens aucunement obligée, juste cela me plaît. 🙂
      Merci pour tout, almanito. La vie continue, l’histoire aussi. 🙂
      Passe une douce journée.

  6. Merci au lutin bleu de nous avoir plongé dans cette atmosphère des hivers d’antan.
    Je crois deviner ce qu’il y a à l’intérieur des valises mais j’attends avec impatience que le lutin bleu nous en dise plus .
    Bonne journée Quichottine
    Bises

  7. Lutin bleu est sorti e sa cachette que ça fais plaisirs…..Des livres étaient sans doute dans la valises si ce n’est les cadeaux ou les cadeaux sont justement les livres il en faut pour affronter ce long hiver là-bas….Bisous Quichottine

    • Tu as raison, sans aucun doute, les livres sont toujours une bonne idée de cadeau.
      Merci pour tout, Renée.
      Bisous et douce journée.

  8. Lutin bleu va nous le dire, dis ? Oui, parce que je sais qu’il est heureux, tout comme nous, de te voir un eu moins « enfermée »
    Tu me fais souvenir de Snow qui, elle aussi, envoyait de si beaux tableaux de rues.
    Je t’embrasse Quichottine

    • Snow me manque aussi beaucoup… j’espère qu’elle va bien.
      Le Lutin bleu est à l’oeuvre, ne t’en fais pas. Ce sera pour bientôt.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  9. annielamarmotte

    Ah… Claudine !

  10. Bonjour Quichottine . Merci pour ce texte si doux à lire. Contente aussi de retrouver Lutin bleu qui va nous ravir le cœur avec la réponse à ta devinette . Je t’embrasse.

  11. C’était donc là La Maison du Père Noël ?

  12. Une très belle réalisation de street-art qui a suscité chez toi une histoire charmante, émouvante, et qui nous fait approcher Noël, encore loin, et l’amitié, et l’essentiel …
    Merci Quichottine et le lutin, ainsi que Claudine-Canelle.
    Bises affectueuses.

    • Merci à toi, midolu, pour tout.
      Je suis contente que ça vous plaise.
      Bises affectueuses et douce journée.

  13. Tiens, d’habitude c’est toi qui raconte et le Lutin qui met son grain de sel… Mais ça fait du bien aussi d’être celle qui écoute, n’est-ce pas ? Même si… Les valises étaient peut-être pleines d’espoirs, de projets, d’envies à partager ? Je t’en souhaite en tout cas de pleines malles, des caisses et des cargaisons… et je t’embrasse très fort pour t’encourager dans ton écriture.

    • Tu brûles… 🙂
      Il est bon que de temps en temps je l’écoute. Il se penserait inutile sinon. 🙂
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  14. Cool joli message pour la fin d’annee

  15. Coucou Quichottine
    Je suis heureuse que cette photo t’ai donné envie de reprendre ta plume , et que ta conversation avec lutin bleu soit si agreable
    Il y avait tant de choses dans ces valises …mais j’ai quand même envie de connaitre la suite ..
    Merci à toi Quichottine
    Gros bisous

    • Merci à vous deux de me l’avoir prêtée.
      La suite viendra bientôt. 🙂
      Gros bisous et douce journée.

  16. Content que ce tag t’es inspiré ce joli texte,bizzzz

    • Merci à vous.
      Je suis navrée de ne pas avoir pu valider vos commentaires tout de suite.
      Passez une douce journée.

  17. Bonsoir Quichottine,
    Tu prépares un nouveau livre ?
    En attendant, merci pour cette jolie histoire qui nous met dans l’ambiance de Noël, et hâte de lire la suite.
    Gros bisous et douce soirée
    (merci pour toutes tes visites et petits mots déposés, mais ne te sens pas obligée de passer sur tous mes billets 😉 même si je te lis avec un immense bonheur)

    • Je viens d’y mettre le point final… sauf bien sûr si le manuscrit est accepté par un éditeur et qu’il me demande quelques retouches.
      La suite viendra tout bientôt.
      Ne t’en fais pas pour mes visites… je ne peux pas forcément répondre tous les jours, mais je lis tout dès que je peux. C’est un bonheur aussi pour moi. 🙂
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  18. Magnifique écriture et des retrouvailles si belles, douces et pétillantes avec ton Lutin Bleu,
    Dans ce conte, la vie nous dit tant de choses qui exaltent le coeur et l’âme!
    Merci Quichottine, je t’envoie de gros bisous tu sais
    Cendrine

  19. Quand on trouve un lieu de vie accueillant, on peut laisser à la porte ses soucis et n’avoir plus de valises à trainer… Mais bien sûr le Lutin bleu ne me dira pas si j’ai comprisou pas. J’attendrai donc la suite avec plaisir et patience.

    • Il y avait sans doute des cadeaux dans la valise, mais pas que… et tu as compris l’essentiel.
      Merci pour tout, Mimi.
      Passe une douce journée.

  20. mireille sablon

    … tu nous ravis avec ton récit dont nous attendons la suite. Oui Cannelle nous enchante avec ses belles photos de là-bas…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    • La suite viendra tout bientôt.
      Je suis heureuse que ça te plaise.
      Bises et douce journée Mireille.

  21. Bonjour Quichottine, merci pour ce moment de bonheur à te lire… BELLE et Bonne journée

  22. Reprendre sa plume pour commencer à aller mieux peut être. C’est ce que je te souhaite et avec cette histoire on te retrouve. Belle journée

  23. Coucou douce Quichottine, une très jolie photo qui t’a inspirée ce joli dialogue avec ton ami le Lutin bleu. D’imaginer que tes valises sembleraient plus légères serait réconfortant. Je m’imagine buvant un bon chocolat chaud devant la cheminée..
    Douce journée et des bisous tout plein
    chatou

    • Les miennes se feront sans doute moins lourdes au fil du temps.
      Pas de chocolat chaud en ce moment… le médecin m’a mise au régime. 🙂
      Mais je peux toujours en rêver.
      Bisous tout plein et douce journée ma Chatou.

  24. J’adore ton histoire et ce tableau car j’aime la neige . Je me vois au coin du feu , bavardant avec mes visiteurs et leur offrant un bon chocolat chaud avant qu’ils ne repartent affronter le froid. Je pense qu’ils avaient des cadeaux et des bonnes choses, peut-être dans leurs valises ?
    Je t’embrasse et j’attends la suite.

    • Des cadeaux, sans aucun doute… et peut-être davantage à partager.
      La suite va arriver bientôt.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  25. Ce joli « Streeet Art » t’a bien inspirée. Toutes ces petites choses si présentes et que l’on ne voit pas. Ce sont ces petits moments de la vie qu’il faut savoir « regarder » comme de petits bonheurs de chaque instant.
    Cette valise qui s’est délestée de cadeaux est arrivée au bon moment. A + pour pour la suite !
    Contente de retrouver tes écrits avec ce regard vers le futur !
    Bises du jour chère Quichottine !

  26. C’est vrai que parfois nous n’avons plus le réflexe de regarder les merveilles qui nous entourent même par un temps doux alors encore moins quand il y a de la neige; et pourtant c’est beau la neige le matin quand tout le monde dort et que personne n’a encore marché dedans jolie histoire merci pour ce beau moment d’écriture bisous

    • Et merci à toi pour ta présence fidèle malgré mon absence.
      J’adore la neige au petit matin, lorsqu’elle est encore vierge de tout passage…
      Passe une douce journée. Bisous.

  27. Merci pour ce joli texte sur « l’essentiel » qui est invisible pour les yeux dit le Renard au Petit Prince, et même si le Lutin bleu toujours espiègle coupe l’histoire j’ai beaucoup aimé la lire et j’attends la suite…
    Belle après midi

    • Merci, Livia.
      La suite viendra bientôt.
      Belle après midi à toi aussi, même si ce n’est pas la même. 🙂

  28. Bonsoir Quichottine , un vrai plaisir de te lire et retrouver ton petit lutin coquin 😉 Tu as choisi une belle image , Claudine me fait souvent découvrir des photos superbes de street art , j’adore …
    J’espère que tu vas bien , je t’embrasse bien fort et te souhaite une belle soirée

    • Merci pour ta présence et tes mots, Marie.
      Je vais le mieux possible, mais tout va s’arranger.
      J’ai adoré ces images.
      Je t’embrasse bien fort. Douce et belle journée à vous deux.

  29. Un joli poème en fête comme tu sais nous présenter.

  30. Heureuse de te retrouver avec ton petit lutin sur des mots de neige lointaine!

  31. Bonsoir Quichottine. Je suis heureuse que tu écrives à nouveau, des articles sur ce blog et le manuscrit dont tu parles. Bonne soirée et bisous

    • J’ai mis le point final à mon manuscrit… je vais essayer de trouver un éditeur.
      Bisous et douce journée. Merci pour tout.

  32. Une belle histoire comme tu sais si bien les écrire. j’ai hâte de voir ce qu’il y a dans la valise. Peut-être des cadeaux pour Noël ?
    Bisous et bonne nuit

    • Des cadeaux pour Noël, et davantage… la suite pour bientôt.
      Bisous et douce journée Lilwenna.

  33. Bonjour Quichottine,

    Heureuse de te retrouver en compagnie du facétieux lutin bleu.
    Les valises plus légères en repartant? Soit ils ont apporté des cadeaux. Soit c’est une image et ils sont repartis le cœur allégé et l’âme plus sereine .
    Je t’embrasse bien fort

    • Les deux mon capitaine. 🙂
      Je suis aussi très heureuse de vous retrouver.
      Je t’embrasse bien fort. Passe une douce journée.

  34. La magie de Noël agit sur les coeurs, partager des moments simples, se réjouir d’un bol de chocolat, la nature tjs là pour nous, c’est ce tout qui participe à notre bonheur et nous redonne le goût de vivre et d’aller de l’avent. Bises VITA

    • Tu as tout à fait raison… continuons de partager des choses simples de nos vies. C’est important.
      Bises et douce journée.

  35. Eglantine-Lilas

    Un bout de phrase m’a interpellé :  » même pour un manuscrit en cours de rédaction »
    est ce à dire que …? Rhô mais tu sais bien que je suis curieuse 🙂
    tendresses

    • Je viens d’y mettre le point final… mais je vous en avais avertis. 🙂
      Maintenant, je ne sais si ce manuscrit trouvera un éditeur, je le voudrais.
      L’important était juste de trouver les derniers mots.
      Tendresses à toi aussi, Amie.
      Je t’embrasse très fort.

  36. Salut,

    il fait beau alors ce matin on est sorti pour faire une balade.

    Demain c’est la fête des seins saints.

    Bonne journée

  37. mon neveu avec femme et enfants ont migré au Canada en juillet, partant de France, laissant pour elle, des peines. Tout semble aller pour le mieux, chaque jour quand elle rentre du travail, elle longe le Saint Laurent.
    Je suis contente de voir que tu prépares un manuscrit. Cela prend du temps pour l’enfanter. Bises

    • C’est important aussi de trouver un lieu où calmer sa peine.
      Ce manuscrit a pris son temps… près de quarante ans. 🙂
      Je viens d’y mettre le point final, à moins qu’un éditeur me demande de le modifier.
      Merci pour tout, Durgalola. Bises et douce journée.

  38. Une petite halte dans tes lignes ce matin chère Quichottine, t’embrasse

  39. Ton lutin sait de quoi il parle, et puis dans un mois et demi c’est presque NOEL, NOEL magique… même s’il ne neigera peut être pas comme au Canada. Bonne journée et bises.

    • C’est vrai que Noël peut être magique… et j’espère qu’il le sera pour tous ceux qui ont besoin de cette magie.
      Bises et douce journée Élisabeth. Merci pour tes passages en mon absence.

  40. Merci pour ce moment passé en ta compagnie et le lutin bleu.. Avec cette photo de Claudine..
    Cette valise parait bien léger dans ce rude climat canadien…..
    Douce journée Quichottine..

    • Il est certain qu’elle ne contient pas de vêtements adaptés à la saison… 😉
      Merci à toi pour ta présence et tes mots.
      Passe une douce journée.

  41. Bonjour Quichottine. Une prose douce-amère qui reflète ta mélancolie…
    J’aime ton récit et j’attends la suite avec impatience, mais pour répondre à ta question, bien-sûr, comme Noël approche, on pense aux cadeaux , mais moi j’ai envie de te dire que si les valises sont plus légères, c’est parce qu’ils ont partagé un bon moment chaleureux avec leurs amis, mais aussi peut-être, que si ils étaient venus avec des soucis pleins la tête, ils repartent le coeur plus léger, d’avoir passé un si merveilleux moment avec leurs amis…

    • Ton message me touche énormément, Babeth.
      Les partages amicaux ne sont pas faits que de cadeaux, même si l’on dit que de petits cadeaux entretiennent l’amitié, ce n’est pas suffisant.
      Il y a bien plus, la présence, les mots dits, ceux que l’on ne dit pas et qu’ils entendent malgré tout…
      Merci d’être là.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  42. Le lutin bleu réapparaît, quelle bonne surprise !

  43. Salut,
    Je me paye une chiatique du tonnerre alors je passe en vitesse.

    Heureusement il y a la Tiotte qui me soigne.

    J’espère que la pluie ne fait pas de dégâts.

    Bonne semaine

  44. Jolies discussion et illustration.
    Oui Noël approche…
    Bisous Quichottine

  45. Je retrouve avec plaisir ton blog et tes mots que j’aime toujours autant.
    Merci pour ce partage et ta belle inspiration pour cette image.
     » Bon début de semaine toujours bien gris après le passage d’amélie qui n’a pas fait de trop gros dégâts.
    Je reprends un peu mes visites mais elles ne seront certainement pas quotidiennes,
    ce sera selon si je suis bien ou pas.
    Gros bisoux doux ma quichottine ♥ « 

  46. Coucou Quichottine
    Je suis tellement contente de te retrouver et de retrouver ton lutin bleu que j’ai relu ton texte deux fois 🙂 J’ai compris que tu écrivais et je viens de voir dans les commentaires précédents que je n’avais pas rêvé. Je suis vraiment heureuse de savoir que tu as concrétisé ton désir. Pour en revenir aux valises, je pense qu’elles ont été allégées parce que sans doute quelques petits cadeaux en avaient été retirés mais surtout parce qu’ils avaient partagé tellement de belles choses autour de ce chocolat chaud et des petits gâteaux de noël que leur soucis, leurs peines, se sont envolées et que de vouloir vivre maintenant l’instant présent leur a enlevé un grand poids. Elles sont si lourdes parfois nos valises, entre ce qui est ou a été, ce qu’on imagine, ce qui nous arrive vraiment, qu’on ne peut plus avancer.
    Bisous et une douce journée

  47. Merci Quichottine pour ce joli conte qui nous offre des sourires en cet automne si gris et tout triste.
    Léa te remercie en te disant que l’océan lui offre plein de rêves qu’elle aime partager.Bisous de nous deux.

  48. Le lutin bleu est de retour, c’est sympa, encore une belle histoire.
    Je sais que c’est loin pour toi Quichottine toutes les manifestations que je présente, j’ai fait des vidéos mais j’ai l’impression qu’elles ne sont pas trop regardées et vu que je floute les visages, cela me prend du temps donc j’évite d’en mettre.
    J’ai envie de soleil même si nous n’avons pas à nous plaindre.
    Bonne journée
    Bises

  49. Bonjour Quichottine, j’aime ta plume à la fois poétique, lucide et un peu mélancolique sur la vie qui passe. Mais , tu as tout à fait raison de dire qu’il n’est jamais très bon de s’enfermer dans la mélancolie, surtout au cours de l’écriture d’un prochain projet. Je te redis ici que je suis ravi de posséder ton petit dernier « Les métiers improbables » qui est une réussite et que je lis avec bonheur et je suis d’autant plus ravi d’avoir pu ,grâce à cet achat permis la réalisation de deux rêves d’enfants . je salue d’ailleurs les membres de l’association « Rêves » qui se trouve non loin de Lyon, à Trévoux ou j’ai même joué cet été : https://vimeo.com/352067445

  50. Belle inspiration à propos de cette image.
    Heureuse de te revoir, et hâte de connaître la suite de l’histoire…

  51. Très joli texte…!!

    L’essentiel est dans l’invisible…C’est tellement vrai
    Vivre l’instant présent dans sa si profonde résonnance

    J’imagine aisément la chaleur douillette d’une tasse de chocolat auprès du feu, en contemplant la chute des flocons de neige..le paysage d’hiver invite à la méditation..

    On devrait réapprendre à vivre au rythme des saisons et de la nature, car celle-ci est facétieuse..
    Je suis heureuse de constater que Lutin Bleu se montre toujours présent…

    Je te souhaite un très bon (long^^) week-end
    Toutes mes amitiés,
    Bisous,

  52. Salut,

    Le temps est be pour un mois de novembre.

    J’ai fabriqué un mangeoire pour les oiseaux.

    Bon week-end

  53. J’avais un peu perdu le chemin des blogs, j’y reviens avec plaisir et je suis ravie de te retrouver. Canelle nous emporte dans un merveilleux voyage effectivement .

  54. Un petit coucou en ce lundi férié, et très pluvieux chez nous .J’espère que tu vas bien et que le moral est bon malgré tout. Je t’embrasse.

  55. Coucou Quichottine
    Suis heureuse de te voir reprendre des forces ! et merci pour ce tendre billet très poétique…
    Te souhaite bcp de réussites avec ton manuscrit…
    Je t’embrasse de tout coeur

  56. Ravie de passer par ici ce matin et de prendre de vos nouvelles.
    Je reviendrai pour la suite, puisqu’il va y avoir une suite.
    Bonne journée.

  57. Coucou Quichottine, enfin te revoilà avec ce délicieux, ce troublant, ce si doux conte qui m’a ému. Comme j’aime t’entendre, te lire puisque ce sont tes mots, même si ta voix ne s’y trouve pas, je l’imagine. Ces valises sont emplies de douceurs, de vrais bonheurs, mais aussi, peut-être, de nostalgie, comme si l’on posait une émotion, un trop-plein… Je me languis de savoir la suite et si heureuse que tu puisses, je l’espère, être éditée. Je t’embrasse bien affectueusement et te dis à bientôt même si je ne suis pas autant régulière sur mon blog. A bientôt

  58. Salut,

    Le temps est frais alors on reste au chaud.

    On regarde les oiseaux qui se régalent à la mangeoire.

    Bonne journée

  59. Salut
    Le temps est agréable pour un mois de novembre.
    Le soleil était présent lors de courses ce matin.
    Bonne journée

  60. On sent déjà le parfum de Noël
    Belle et douce journée Quichottine

  61. Un retour c’est toujours bien.

  62. Je suis super contente de retrouver le lutin bleu. Ce contentement (ce bonheur même) m’a même surprise. Cette façon d’écrire sous forme de dialogue est très plaisante. Légère et profonde à la fois. C’est comme du théâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.