Enquête

Changeons de décors, voulez-vous ?

Dans une salle un peu sombre, encombrée, un désordre où même une chatte ne retrouverait pas ses petits, le Lutin bleu réfléchit.

Il a accroché son bonnet sur un vieux porte-manteau de bois où pend aussi un vieil imperméable tout fripé.

(Dans un coin de la bibliothèque, l’inspecteur Columbo tend soudain l’oreille. Il cherche depuis quelques jours son manteau de pluie fétiche qu’il n’a jamais pu abandonner, sauf lorsqu’il se faisait passer pour un parrain de la Mafia.)

Avez-vous déjà vu le Lutin bleu sans bonnet ? Je vous assure que ça vaut le détour. Il a les cheveux hirsutes, plantés bien drus malgré son grand âge… vous vous souvenez ? Aux dires de Quichottine, ce lutin à l’humeur changeante a plus de mille cinq cents ans.

La pièce est sombre, donc, et seule une petite lampe éclaire le bureau où s’amoncellent dossiers et pense-bêtes en tout genre.

– Voyons, voyons, où en sommes-nous ?

Depuis deux jours, les indices se sont accumulés et n’importe quel enquêteur vous dirait qu’il est important, une fois que l’on sait quand et comment, de trouver le pourquoi qui vous mettra sur la piste du coupable.

Une femme, donc, a été emmurée, vivante, dans la façade d’un immeuble d’une ville du Midi de la France.

Bien que n’ayant aucune précision sur l’identité de la belle inconnue, il est fort probable qu’elle ait pu déplaire ou faire de l’ombre à son bourreau.

Déplaire… elle est pourtant fort jolie. Un laideron aurait sans doute été plus à l’abri.

Faire de l’ombre… avait-elle attiré les attentions d’un homme marié, et donc la jalousie morbide de la femme délaissée ? Elle est assez jolie pour attirer tous les regards, un corps de Vénus au bain.

180410_Ingres_La source

Jean Auguste Ingres, La source, 1820-1856 Musée d’Orsay, Paris

Nombreux seraient les peintres qui auraient essayé de la peindre et auxquels elle se serait refusée. Vous pensez bien… depuis le temps !

Ses parents le lui avaient dit : “Ne te promène donc pas toute nue !”, mais, siècle après siècle, elle n’avait cessé d’apparaître aux uns et aux autres, dans des rêves pas toujours sages, muse sans cesse invoquée, un peu capricieuse aussi.

Elle choisissait ses préférés, leur soufflait rimes ou romans, dont elle s’échappait toujours, laissant dans l’âme et l’esprit de ses amants d’un jour un amer parfum d’inachevé.

Et puis…

Et puis voilà qu’une image incroyable surgissait. Elle, toujours elle, mais captive, emprisonnée dans un simple creux de mur.

– Bizarre, bizarre… Comme c’est bizarre !

Le Lutin bleu secoua la tête. Il devait à tout prix se concentrer sur sa recherche.

Depuis que Quichottine l’avait mis au défi de raconter l’histoire, l’appel à témoins n’avait guère donné de résultats.

Une Bretonne à l’œil acéré et à l’oreille attentive avait affirmé l’avoir entendue :

“Tournez-vous, Madame, que je puisses m’habiller et paraître correctement devant vous. Ensuite nous continuerons cette agréable discussion, et peut-être vous révèlerai-je à quoi ressemble le voisin de la salle de bain d’à-côté…”  (1)

Ainsi donc, la belle inconnue aurait oser épier son voisin pendant ses ablutions du matin ? Non mais, quel toupet !

S’il avait porté plainte, elle aurait été accusée de viol d’intimité, ou tout au moins d’atteinte à la vie privée !

Un appel depuis chez les Ch’tis, avait suggéré deux prénoms…

“Serait-ce Delphine ou Marinette des « Contes du chat perché » ? 🙂”  (2)

Ainsi donc, l’une ou l’autre aurait assez grandi pour devenir cette belle jeune femme au regard un peu tristounet…?

Mais laquelle ? Elles étaient toujours ensemble, ces chipies !

Une historienne spécialiste de l’Antiquité s’était même indignée.

“Si Vénus reste entre deux portes, n’est-ce pas justement pour faire rêver ceux qui l’apercevraient ?”(3)

Les enquêteurs du jour étaient donc des briseurs de rêves ? Il y avait de quoi se fâcher en ce cas, et cesser immédiatement les recherches !

Mais le rêve n’était-il pas encore présent lorsqu’une petite voix évoqua Jean Cocteau et Orphée ? (4)

“Elle a peut-être voulu être un passe-muraille et s’est retrouvée coinçée, un peu triste de ne pouvoir avancer ou bien de sa « cachette », elle entend des paroles qui la peinent…” (5)

C’était plus que certain. Mais volontairement ou non ? Là résidait le problème !

Shakespeare aurait sans doute écrit toute une tragédie… Des amants incompris, un amour interdit. Tout se serait achevé dans un bain de sang entre bandes rivales, ou mieux encore, par un double suicide.

Mais là ?

Le Lutin bleu repassait en boucle toutes les histoires que contenait la Bibliothèque quichottinienne, celles qu’elle avait lues, celles qu’elle lirait plus tard, celles qu’elle écrirait encore sur des pages jamais publiées et qu’elle réservait à ceux qui continuaient à grimper une à une chaque marche de son château de sable et de mots.

L’inconnue aurait pu être une vestale qui aurait désobéi aux règles qu’on lui imposait.

Elle avait le droit d’être belle, de se montrer presque nue, mais elle n’avait pas celui de rompre son vœu de chasteté. Quel homme avait osé lui inspirer un amour plus fort que celui des Dieux ?

Pourquoi chercher si loin ?

Le Lutin bleu secoua la tête, remit son bonnet. Il réfléchirait mieux ainsi.

(À suivre)

1. Merci Galet.
2. Merci, Marité.
3. Merci, Livia.
4. Merci, Liliane.
5. Merci, Vita.

96 réponses à “Enquête

  1. Tes histoires sont comme ces cabanes à trésors où l’on ne sait jamais ce que l’on va y trouver, et d’où l’on ressort riche de mille rêves de plus !
    Passe une très douce journée en veillant bien à ce que Lutin bleu garde son bonnet, ce printemps est encore bien frileux !!!
    Immense bisou châle-heureux : sabine

    • Merci.
      Il est toujours plus efficace avec son bonnet. 🙂
      Bisous Sabine, passe une douce journée.

  2. Bonjour, ma quichottine
    Hé bien, voila notre lutin parti dans une enquête qui me semble bien fastidieuse car tout se mélange, romans, photos, souvenirs … Bizarre, bizarre.
    On ne sait plus trop où on en est, mais j’attends la suite avec impatience …

    Bons résultats, suite à ma visite chez le cardiologue.
    Tout semble en ordre.
    Bon mardi, gris et pluvieux.
    Bisoux.

    • Je suis heureuse que ta visite se soit bien passée… Ouf !
      Pour ce qui est du mélange, c’est mon grand défaut. Je n’arrive pas à me concentrer… un peu comme mon lutin. 🙂
      Bisous et douce journée ma Dom.

  3. Coucou Quichottine,
    Tu me fais sourire, tu me surprends et du m’épates. Tu as une imagination fantastique et je pense que tu peux écrire des romans sans souci.
    Là on donne dans le Thriller 😉
    Merci une fois de plus pour ce moment et vraiment sourire à la description de ton Lutin bleu.
    Bisous et bonne journée

    • En fait, non.
      On me reprocherait l’abus de références diverses… et je ne peux pas m’empêcher de faire appel à ceux qui m’ont précédée. 🙂
      Bisous et douce journée Pascale.

  4. Je lis avec plaisir le reste de l’histoire. Pourquoi ne me suis je pas exprimée sur elle ? Maintenant que j’y réfléchis, peut être que je me suis trop identifiée à elle coincée par des murs invisibles dans cette ville que je déteste ne pouvant même pas en sortir pour aller embrasser notre fils qui ne veut plus nous voir et cela à cause d’une amie à qui je voulais faire plaisir en prenant sur moi pour retourner dans cette ville et qui ne méritait franchement pas cet effort. Bisous

    • Tu sais, je te comprends tout à fait.
      Je crois que je serais comme toi si je ne pouvais pas voir mes enfants… c’est triste.
      Bisous et douce journée Martine. Merci encore pour ta photo.

  5. Quelle belle histoire Quichottine, savamment entre mêlée d’un tas de références à nous faire tourbillonner la tête et nous font sourire. J’ai hâte de connaître la suite!

  6. Du temps qu’il fait, il vaut mieux que Lutin Bleu garde son bonnet , il trouvera la solution ainsi. J’attends la suite de l’enquette

    • Même quand il fait beau, il est toujours mieux avec son bonnet. 🙂
      Passe une douce journée. Merci pour tout.

  7. Une image qui n’a pas fini de faire travailler notre imaginaire quand en plus Lutin bleu enquête, nous n’osons plus rien dire pour ne pas le déranger dans ses pensées, mais nous n’en pensons pas moins 🙂 Ébahis par les propos de Quichottine qui nous ravissent et nous effraient à la fois…nous ne pouvons que répéter en boucle nous aussi…Bizarre, bizarre en effet !
    Merci pour cette histoire à suivre. Je te suivrai bien sûr avec grand plaisir… bisous

    • Merci à toi pour tout, Manou.
      La suite, bientôt.
      Je vais être en pointillé encore sur l’ordi ce mois-ci.
      Bisous et douce journée.

  8. une histoire et quelle histoire Quichottine tant de références demande une enquête très approfondie… Le Lutin bleu a du pain sur la planche !
    bisous

  9. tu nous tiens en haleine, Quichottine, avec tes amies ! néanmoins cette histoire me fait frissonner en pensant aux terribles reclusoirs évoqués par Hugo, ou Jean Teulé (http://textesatoutvent.blogspot.fr/2013/05/je-francois-villon-jean-teule-les-loges.html)

    • Ton message était dans les commentaires en attente, du fait du lien donné.
      J’avoue que je n’ai pas lu le livre de Jean Teulé, et j’ai peur de ne jamais le lire.
      Mais j’ai lu les extraits donnés sur la page que tu cites.
      Je ferais en sorte que notre recluse ne reste pas dans sa prison.
      Je comprends tout à fait ton frisson.

  10. Pauvre Lutin ! Avec tous les indices semés par Quichottine, il en perd son bonnet… et nous aussi d’ailleurs. Quel chemin prendre ? Bon, d’accord, il vaut mieux attendre la suite et patienter. Patienter, quel mot difficile !

    • Le risque était de vous perdre en route, c’est vrai.
      J’espère que la suite te plaira.
      Bises et douce journée Mimi.

  11. Le lutin qui nous fait Agatha Christie ça promet…..était-il lui aussi amoureux de cette nymphe pour se soucier autant de résoudre l’énigme? Tu devrais creuser Quichottine peut-être te fat-il des cachotteries: Bisousssss

  12. La beauté est parfois une calamité pour celles qui l’ont … On va bien voir ce que le lutin bleu va nous raconter … Il a le choix avec les références qui tu lui donnes comme des petits cailloux blancs…
    Attendons la suite. Bisous

  13. J’attends la suite avec impatience !

  14. Salut
    Ca m’a l’air intéressant alors j’attends la suite.
    Bonn ejournée

  15. Quelle imagination et quelle histoire !… qui nous laisse sur notre faim ! alors à demain pour la suite, en espérant que ça suffira au lutin bleu pour résoudre cette énigme…
    Douce soirée Quichotine & gros bisous

    • Demain ou dans quelques jours, selon le temps dont je dispose… Mes journées sont bien remplies en ce moment.
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  16. quelle imagination , avec Feydeau et Shakespeare à la rescousse ^^

    bisous

  17. Bonsoir Quichottine, oh oh Bizarre, bizarre, vous avez dit , bizarre ?J’aime assez l’idée d’un désordre où même une chatte ne retrouverait pas ses petits; C’est donc ici , le retour du Lutin bleu sans son bonnet avec les cheveux hirsutes qui réfléchit et cela donne une histoire croustillante… le printemps est radieux !

  18. coucou, quelle imagination fantastique ; bisous

  19. tu aurais pu écrire les textes du film…– Bizarre, bizarre… Comme c’est bizarre !

    • Je suis trop vieille maintenant, mais c’est vrai que ça m’aurait bien plu.
      Passe une douce journée Gérard.

  20. Quel beau texte ! Voilà ton petit lutin bleu devenu détective ! Je me demande où il va nous mener.
    Bisous et bonne soirée

    • J’avoue que je me le demande aussi… mais l’important est qu’il ne nous déçoive pas. 🙂
      Bisous et douce journée Lilwenna. Merci pour tout.

  21. je passe te faire un petit au-revoir avant de partir en vacances ; peut être que je verrai une femme au bain … bises et porte toi bien.

    • Sûrement… Je me souviens que mon ami Muad’Dib en voyait un peu partout… et ses photos me manquent aujourd’hui.
      Bises et bonnes vacances, Andrée.
      Profitez bien de ces moments.

  22. Le lutin bleu remet son bonnet , j’ai hâte de savoir quelles solutions il va proposer pour cette énigme
    Toujours aussi captivante ton histoire Quichottine
    Bonne soirée
    Bisous

    • Merci. Il est toujours plus efficaces lorsqu’il garde son bonnet. 🙂
      Bisous et douce journée Jazzy.

  23. Voilà notre Lutin détective !! J’attends la suite avec impatience!!
    Douce soirée, bises Quichottine

  24. Bonsoir Quichottine, j’admire ton imagination, merci pour ce délicieux moment

  25. Coucou Quichottine
    Lutin bleu perplexe?? c’est pas frequent …mais il va trouver et j’ai hate de découvrir sa reflexion ..meme si tu as reussi a lui un peu le tournis…sourires !!
    Bonne journée à toi
    Bises

    • Pour l’instant, il hésite encore. Tout est possible.
      Bises et douce journée Claudine. Merci pour tout.

  26. comme c’est bizarre, vraiment, mon com d’hier s’est envolé

    • Il ne s’était pas envolé… mais comme je n’avais pas ouvert mon administration hier, il était resté dans les commentaires en attente.
      J’en suis navrée.
      Je cours après le temps encore ce mois-ci.
      Passe une douce journée Emma.

  27. Que de monde pour résooudre cette énigme qui ppourtant demeure …

    • Disons que plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances de la résoudre. 🙂
      Merci, Liza.

  28. Bonjour ma chère Quichottine,
    Ton avis de parution ne m’est parvenu que cette nuit et je commence donc par une récréation avant de passer à des occupations moins distrayantes.
    J’ai aimé ton allusion à Delphine et Marinette. Je les avais oubliées ces deux là et c’est avec un peu de nostalgie, mais beaucoup de plaisir, que je me les remémore…
    Ces vieux livres de lecture n’ont plus cours, mais j’en ai gardé plein de « petits » souvenirs de texte qui me reviennent parfois. Comme pour les dictées d’ailleurs qui nous faisaient découvrir des auteurs.
    Petite écolière au CM1 et au CM2, j’aimais beaucoup ces moments.
    Institutrice stagiaire, dans des temps très anciens, j’ai eu une classe de filles du « Certif' », c’était pour moi un régal de leur choisir des textes de dictées.
    Je m’égare souvent dans mes souvenirs grâce à ton talent de conteuse, tu sais si bien les solliciter ces souvenirs… 😉
    Au fait, elle est vraiment superbe cette jeune personne à la cruche…
    Plein de tendres bisous et de douces pensées volent vers vous. Mes respects au Lutin bleu.

    • Nous avons des souvenirs communs et ils me ravissent.
      Merci pour tout, ma Cricri.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  29. Bonjour Quichottine. Elle a peut-être juste voulu aider un oiseau blessé, s’est insérée dans ce recoin et s’est retrouvée bloquée. Comme lorsque l’on se coince un doigt ou une main dans un goulot étroit : l’entrée est facile et la sortie impossible… Bonne journée et bisous

  30. Je viens de recevoir un coup de fil de l’inspecteur Brod : il ne voudrait pas interférer dans l’enquête du Lutin bleu (d’autant qu’Interpol semble de la partie), mais il est tout prêt à donner de sa personne (d’autant plus que le corps du délit est bien beau !). Tiens-moi au courant ! Ou plutôt lui…

  31. Une imagination débordante, des histoires qui s’emboitent un peu comme les poupées russes…
    Qu’allons-nous trouver à la fin!

  32. Ton monde avec le Lutin bleu est toujours plein de merveilleuses surprises érudites…
    Belle journée

  33. Coucou Quichottine….
    que dire? que toutes les histoires que tu partages avec nous sont magnifiques et nous emportent très loin… qu’elles nous font réfléchir sur nous même et sur les autres. J’aime beaucoup même si je ne laisse pas souvent de com mais je me régale, je me délecte a chaque fois
    de chaque mot, de chaque phrase que tu manie comme une pro que tu es. Bisous de Fée

  34. Oh! mais quelle abracadabrante histoire, m chère Quichottine. J’en perds mon chapeau (ou plutôt mon bonnet). J’attends la suite avec impatience. La réplique est savoureuse et j’aime beaucoup l’entendre. Deux magnifiques acteurs que nous avions là. Belle fin d’après-midi et gros bisous

  35. Viiiiiiiiiiite la suite! J’ai hâte …
    Bises

  36. En voilà une belle histoire, c’est bien raconté

  37. Rooh, la, la, l’histoire se corse et je crains que le lutin bleu ne s’en sorte pas… Aura-t-il le flair de Columbo ou de l’inspecteur Gadget ? Sinon appeler à la rescousse le FBI, je ne vois que ça 🙂
    À bientôt pour une suite haletante…
    Douce soirée et GROS BISOUS ma Quichottine.

    • L’inspecteur Gadget… ah oui ! Je n’y avais pas pensé, mais c’est une bonne idée.
      Merci, Marité.
      Gros bisous et doux dimanche à toi.

  38. Le lutin bleu en pleine enquête alors j’attends la suite..Va-t’il nous sortir la fameuse phrase comme dans la série « les cinq dernière minutes  » comme disait Raymond Souplex dans le rôle de l’inspecteur  » Bon dieu…maisc’est bien sur. » alors vite petit lutin bleu remet ton bonnet comme inspecteur son fameux chapeau…..Bises quichottine..

    • L’inspecteur Bourel… quel bon souvenir !
      Merci, Mireille. Un personnage de plus à insérer dans l’histoire en cours.
      Bises et douce journée.

  39. Salut

    Pas terrible te temps ce matin ,

    Il fait frais et cela sent la pluie.

    Bonne journée

  40. Quelle imagination ! Un lutin enquêteur. Je pense que ce lutin n’a pas fini de nous étonner pour nous montrer encore les nombreuses cordes qui restent à son arc… chanteur, danseur, etc etc
    C’est toujours un enchantement de te lire. Bonne journée.

  41. Ton imagination a mille facettes et ce pour notre plus grand plaisir.
    Nous voici dans une scène policière, j’attends la suite………
    Passe une belle fin de journée
    encore sous la pluie pour moi.
    De gros bisous
    Maryse

    • J’espère que tu n’auras pas trop longtemps à attendre.
      Merci pour tout, Maryse.
      Gros bisous et douce journée.

  42. Coucou Quichottine
    Ouf ! enfin le temps de lire la suite.. et je suis vraiment ravie que Lutin bleu mène l’enquête.. Je vais le suivre pas à pas…
    Bisous

  43. Tu sais nous tenir en haleine chère conteuse merci pour ces sourires, t’embrasse

  44. Si belle cette Vénus ! Ton Lutin Bleu enquête…
    Bizarre, bizarre !!!
    Quelle imagination !
    Je t’embrasse Dame Quichottine et bon WE

  45. Salut
    Il fait beau temps alors qu’on attendait la pluie.
    On a pu faire tranquillement les courses.
    Bon week-end

    • C’est bien. Ici, il a plu à verses, j’espère que ce ne sera pas le cas aujourd’hui.
      Bon dimanche, Tiot.

  46. Jolie histoire, j’attend la suite, belle fin de semaine.

  47. Un Lutin Bleu doté d’une facétieuse et riche inspiration!
    Merci Quichottine, le plaisir de lire tes mots est enveloppant
    Grosses bises et bon week-end
    Cendrine

  48. Si, sur le porte manteau, se trouvent accrochés un vieil imperméable tout fripé et le bonnet de Lutin Bleu … l’enquête promet d’être difficile et je m’en réjouis. Vont ils se rencontrer ces deux là ? Cela m’amuserait beaucoup.
    J’ai bien aimé toutes tes références. Cela m’oblige à faire fonctionner un peu ma tête.
    Maintenant qu’il a remis son bonnet, la sienne de tête va fonctionner à fond. Glisse lui àç l’oreille veux tu Quichottine qu’il n’aille pas trop vite en besogne, j’aimerais le suivre encore un peu dans son enquête.
    Gros bisous et bon après-midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *