Fleurs de rocaille

Elles montent à l’assaut de la montagne, parfois…

060922_AA

Je voudrais savoir ce qu’elles attendent, pour quoi ?
Que veulent-elles gagner ?
Quelle course bizarre, quel combat sans merci
se livrent-elles ainsi ?

Il y a dans leur quête l’absurdité du monde,
elles n’iront pas loin,
mais elles essaient quand même…

Je crois que je ressemble à ces fleurs insensées,
je voudrais m’évader, je m’élance et retombe,
retenue par ce fil auquel je suis liée,
racines de la fleur, chaînes de la recluse,
je n’irai pas plus loin que ces fleurs de rocaille,
un peu dans le soleil
et un peu dans la nuit…

© Quichottine
Cergy, 22 septembre 2006

104 réponses à “Fleurs de rocaille

  1. Bonjour Qucihottine, maman avait son coin de fleurs de rocailles au jardin… simplement accrochées au lieu de pierres, sans prendre de la hauteur, mais qui sans être volumineuses savent fleurir leur monde… 😉 Ah comme les petites gens qui ne font pas de bruit mais agissent… merci, bises

    • Quichottine

      « comme ces petites gens qui ne font pas de bruit mais agissent »… que je suis d’accord avec toi !
      Merci, jill.
      Passe une douce journée. Bises.

  2. Ces petites fleurs intrépides gardent l’espoir de pouvoir, un jour, escalader la montagne.
    Moi, je trouve qu’elles sont porteuses de plein de messages …
    Bonne fin de semaine … en famille, pour moi !
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Quichottine

      Je trouve aussi…
      Profite bien de ces journée familiales.
      Bisous doux et bonne fin de semaine à toi aussi.

  3. mireille du sablon

    …quel symbole! nous restons souvent attachée par nos racines, notre quotidien, par la « force des choses » mais…essayons de nous épanouir…autrement!
    Bisous du jour de Mireille du sablon

    • Quichottine

      Ce n’est pas toujours simple… mais l’important est sans doute de pouvoir garder un peu d’espoir.
      Bisous et douce journée Mireille.

  4. Elles s’accrochent à la rocaille, elles vivent de rien tant leurs racines sont peu profondes mais nous émerveillent par leur floraison intense et durable…comme savent si bien le faire tes mots. Mais l’air de rien, peu à peu elles gagnent du terrain ! Merci Quichottine et passe une douce journée.

  5. Oui, mais ces fleurs sont si belles, tout comme ton Etre…

    • Quichottine

      Les fleurs sont bien plus belles… mais merci, eMmA, c’est tout gentil.

  6. Tu as bien fait de le rééditer, il est très beau. Une belle image de la ténacité, de la volonté à continuer malgré l’adversité. Bises

    • Quichottine

      Ce poème est ancien, mais il n’était pas sur mon blog. 😉
      En ce moment, je manque un peu de temps, mais je crois qu’il correspond toujours à ce que je ressens.
      Merci pour tout, Martine. Bises et douce journée.

  7. Elles sont la vie même.
    On se demande comment elles peuvent résister malgré les conditions extrêmes mais elles le font.
    Elles sont vie. Et ton poème est vie, cette joie de nous dire, cette joie de te lire, comme un bienfait dans l’aridité des jours.

    Tendresse.

    • Quichottine

      Merci, Polly.
      J’admire ceux qui arrivent à résister dans de telles conditions. Ce n’est jamais facile.
      Tendresse… je t’embrasse très fort.

  8. Bonjour Quichottine
    Ces fleurs , symboles de la vie qui doit a tout prix resister aux autres forces et qui finalement sont les plus fortes !
    Merci à toi
    Bises

    • Quichottine

      Je crois que c’était important de le dire… et même si nous n’arrivons pas toujours à faire comme elles, essayons. 🙂
      Bises et douce journée Claudine. Merci pour tout.

  9. ces fleurs émerveillent pas leur ténacité à vivre, elles s’accrochent et on les admire, comme j’admire les si jolis mots de ton poème ,mais j’ai comme l’impression d’un regret en lisant tes mots.
    je te souhaite une très belle journée
    danièle

    • Quichottine

      Regret de n’être pas toujours aussi forte qu’elles… 🙂
      Merci, Danièle. Passe une douce journée.

  10. Elles s’élèvent ces petites fleurs mais savent que pour s’épanouir la racine mère ne peut e^tre loin, chaque année elles revivent avec insistance et gagnent un petit peu de liberté.
    gros bisous Quichottine passe une douce journée, tes mots sont de si belles fleurs

    • Quichottine

      Merci Josette. J’aime ces fleurs qui poussent n’importe où et qui vivent pourtant, comme si elles avaient tout le nécessaire dans juste un peu de poussière…

      Gros bisous et douce journée Josette.

  11. Soyons ce que nous sommes, ni plus ni moins mais soyons-le pleinement…..comme les petites fleurs de rocaille…Bonne journée Quichottine.

    • Quichottine

      Essayons… le plus possible. 🙂
      Bonne journée à toi aussi, Gazou. Merci pour tout.

  12. parfois à la fin de la journée je me demande combien de temps je vais pouvoir résister encore à ce que la vie me demande au quotidien, j’ai l’impression d’être sur un manège démoniaque qui me fait tourner à l’infini et m’empêche la moindre pause. la nuit je cauchemarde pour m’éveiller épuisée dès le matin car je sais que ce sera encore une journée passer à me cogner la tête contre les murs et pourtant j’avance, jusqu’à quand, ça je ne sais pas , peut-être mourrais-je avant ma mère ce qui est le sort de beaucoup d’aidants hélas mais j’avance, je n’ai pas le choix, même pas celui de m’évader car je suis vide, désespérément vide

    • Quichottine

      Je ne sais que répondre…
      Tes mots me touchent infiniment car je connais ta détresse mais je crois pourtant que ta force est immense, qu’elle grandit chaque jour, même si tu as l’impression de ne plus avoir l’énergie nécessaire, tu continues à la puiser au fond de toi.
      Ce que nous vivons toi et moi est différent… j’ai Emmanuelle, c’est notre enfant, et toi, tu as ta maman. Mais l’une comme l’autre nous sommes contraintes d’accepter ce que d’autres nous imposent, de nous battre pour des choses qui ne devraient pas exister…
      Tu vas lutter encore, parce que ta force est dans ta colère contre cette société déshumanisée.
      Je regrette seulement que toute cette énergie dépensée ne te permette plus de penser aussi un peu à toi…
      Je sais que c’est un peu ridicule de le dire, mais il faut que tu conserves juste un peu de temps pour ce qui peut t’apporter un peu de chaleur, de douceur. La vie est si dure !
      Prends bien soin de toi, Azalaïs. Ce que tu fais aujourd’hui et depuis si longtemps pour ta maman ne doit pas te détruire.
      Tu as tant de richesses en toi, tu es loin d’être vide, même si tout se ligue contre toi et t’en donne l’impression.
      Je t’embrasse fort, très fort.

  13. Un beau billet encore comme celui d’hier que j’ai lu bien sûr mais pas commenté…
    Résister comme ces fleurs… un rêve pour beaucoup d’entre nous car la vie n’est pas un long fleuve tranquille . Mais ceux là qui luttent ont toute mon admiration (et tu en fais partie ); pas comme moi qui suis très atteinte par le moindre problème qui m’arrive ou à ceux qui me sont chers. On ne m’a pas donné les gènes pour lutter. .. hélas ! Je suis le verre à moitié vide! Merci pour ce billet qui me permet de faire le point sur moi même…
    Bonne journée

    • Quichottine

      Je crois pourtant que tu ne dois pas te laisser aller… même si ça te paraît difficile, même aux moments où tu voudrais abandonner.
      C’est vrai que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais je crois que nous avons tous un rôle à y jouer…
      C’est peut-être bizarre de parler de rôle, mais je n’ai pas d’autre mot.
      Je lisais l’autre jour chez Gazou « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »… je me dis que nous devons puiser dans nos échecs la force d’en affronter d’autres. Tomber parfois pour mieux nous relever.
      « Tu seras un homme », écrivait Kipling (dans la traduction d’André Maurois). C’est peut-être utopique, mais j’y crois.
      A moitié vide ou à moitié plein, le verre est là. Il suffit peut-être de continuer à regarder ce qui est beau, et, ça, tu le fais très bien. Ne l’oublie pas. 🙂
      Passe une douce journée Marie.

  14. Je suis touchée par les mots d’Azalaïs…

  15. « Il y a plus de héros dans l’ombre que dans la lumière ». Ces petites fleurs en sont l’exemple. Quel bel exemple de ténacité. Merci Quichottine pour ces mots du jour. Passe une belle journée.

    • Quichottine

      Je le crois aussi…
      Merci à toi, Mimi.
      Passe une douce journée.

  16. Naturesereine

    C’est très beau Quichottine gros bisous

    • Quichottine

      Merci. Je suis heureuse que ça te plaise.
      Gros bisous et douce journée.

  17. Et c’est la vie ! Tenir, résister, avancer. Ces fleurs étonnent toujours, elles savent s’adapter à l’aridité, au froid, au chaud … Tout comme certains d’entre nous. Elles ont leurs racines et s’y tiennent pour résister, tout comme nous.
    Bisous

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Je ne sais pas où elles puisent leur force, mais j’espère que nous saurons trouver celle qui nous est nécessaire.
      Passe une douce journée Pimprenelle. Bisous.

  18. Elles sont un beau symbole de la volonté de vivre accrochée à ses racines . Sans doute sont elles moins encombrées que nous!
    Ton article est très beau.
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      « Moins encombrées que nous »… je ne sais pas. Mais je vais y réfléchir. 🙂
      Merci, Zoé. Bises et douce journée.

  19. Comme tu le dis bien, comme toi j’ai souvent l’impression de faire du sur-place, ma vie m’y oblige, je voudrais habiter ailleurs et bien non, pas possible … je dois attendre un peu sans doute ? j’obéis donc à Madame la vie et je vis au mieux jour après jour, sans plus me poser de questions.
    Bel après-midi Quichottine et mille bisous

    • Quichottine

      Qui sait ? Peut-être l’avenir sera-t-il autre ?
      Il ne faut pas désespérer… et je sais que tu as de quoi résister.
      Carpe Diem, Annick.
      Merci pour tout ce que tu nous apporte au quotidien.
      Mille bisous et douce journée.

  20. Une question de fond, que tu poses là.
    A quoi Serge? Où, vais je?
    Vu de loin, moi avec un phare rouge sur la tête, mes gesticulations journalières ont elle une signification? Alors que tout l’espace m’est offert, pourquoi mon phare ne bouge presque pas?
    C’est comme toi, tu le penses, les plus grands voyages sont intérieurs, invisibles, sauf pour le cœur.
    Un beau voyage, c’est aller à la rencontre de l’autre, et là, un univers se déploie devant soi.
    Pour les plantes, elle s’accrochent à vie, et c’est ensemble qu’elles sont plus fortes pour conquérir un espace nouveau, et ce, avant les autres.
    Comme tu dis bien ça en 2006.
    Ton avis maintenant en 2016?

    • Quichottine

      Dix ans plus tard, mon avis n’a pas changé, est-ce un bien, est-ce un mal ?
      Je crois toujours que nous n’avons pas besoin de plus que ce que la vie nous offre, même si nous rêvons de davantage.
      Être ensemble pour lutter, c’est toujours plus facile.
      Mais il y a pourtant des écueils que nous devons affronter seuls.
      Merci, Yann.
      Passe une douce journée.

  21. On se demande toujours comment ces petites fleurs arrivent à s’accrocher à cette rocaille à puiser cette force qui les font lutter comme un être qui s’accroche à son espace à sa terre à la vie une par une elle grignote du terrain … On puise notre force du moins on essaie de puisé notre force pour résister car la vie n’est pas un long fleuve tranquille ( je ne vais pas étendre mes états âne ) quand je vois ce que la vie à réservé à ta petite qui s’accroche comme cette rocaille ….. ma Quichottine je te quitte en te souhaitant une bonne et douce journée .. Bises..

    • Quichottine

      Elle s’accroche… mais il m’arrive de me demander pourquoi.
      Bises et douce journée à toi aussi, Mireille.

  22. Ces fleurs de rocaille m’épatent tous les ans quand elles réapparaissent… Je les admire et je me dis qu’elles sont l’espoir permanent d’une renaissance et c’est rassurant ! Ton poème est magnifique ma Quichottine. Merci !
    Douce journée et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Rassurant, c’est un mot qui me plaît bien.
      Merci, Marité.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  23. Coucou ma chère Quichottine, elles grimpent ou descendent sans bruit pour devenir de beaux tapis colorés, accrochées par je ne sais quel fil. J’ai lu tes mots avec beaucoup de plaisir. Contrairement à ces petites fleurs de rocaille, l’Homme demande beaucoup à la nature pour survivre.
    Douce fin de semaine et plein de bisous.
    chatou

    • Quichottine

      Il est vrai que nous sommes plus exigeants, mais sommes-nous plus heureux ?
      Plein de bisous et douce journée ma Chatou.

  24. Bonjour ma chère Quichottine,
    elles sont petites…mais elles s’accrochent encore et encore sur cette brûlante rocaille. Elles sont si belles de vie, d’espoir, de ténacité. Les mots d’Azalaïs m’ont touchés… Gros bisous à toi et douce journée

    • Quichottine

      Ils m’ont touchée aussi…
      Merci, ma chère Nell.
      Gros bisous et douce journée.

  25. Oh !! Un bien joli texte de l’an 2006 (dix ans déjà !) .Pour répondre à ta question , non, je ne suis plus en vacances, de retour depuis la fin juillet. Bel été à toi !

    PS: en septembre, la parution d’un troisième single extrait de »Heureux Pêcheur », lequel a ton avis ?

    • Quichottine

      Merci, Jerry.
      Je ne sais pas pour le single, mais j’espère qu’il aura beaucoup de succès. 🙂

  26. Petites fleurs qui s’accrochent et vivent presque de rien et de l’air du temps.

  27. qui sait si ces petites fleurs accrochées à ces pierres ne rêvent pas non plus de voyages ? va savoir ?
    pensées pour tous celles et ceux qui sont dans l’inconfort ou la douleur d’une situation subie à laquelle elles ils ne peuvent échapper que par désertion. Ainsi va la vie. Assumer parce qu’il en va ainsi ou fuir comme j’en vois quelquefois. bises et belle fin de semaine

    • Quichottine

      Peut-être…
      Merci pour tes pensées, Jeanne.
      Bises et douce journée.

  28. Bonjour Quichottine. J’adore ces fleurs de rocaille qui s’accrochent aux flancs des montagnes et leur donnent un air de gaieté. Ton poème est très beau. Bonne soirée et bisous

    • Quichottine

      Merci. Je suis contente qu’il te plaise.
      Bisous et douce journée.

  29. C’est un très beau texte
    La persévérance est une belle vertus
    Bon weekend
    Gros gros bisous créoles

    • Quichottine

      Ce n’est pas toujours simple, mais il faut essayer…
      Passe une douce journée ma Sonya. J’espère que tu vas bien.
      Gros bisous.

  30. beau poème ; la beauté des humbles est lumineuse. Bises

  31. un joli poème pour ces jolies fleurs !!
    bisou

  32. Ces fleurs de rocaille sont d’une grandeur et d’une fraîcheur précieuse…..

  33. Que de lecture … et de beaux témoignages, très émouvants …
    Un petit coucou pendant que tout le monde dort …
    Bon week end !
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Quichottine

      En ce moment je suis plutôt crevée… alors, j’avoue que je dormais aussi. 😉
      Bisous doux ma chère Dom. Merci pour tout.

  34. Je suis émue par ton poème et par le message d’Azalaïs . Je souhaite que ces si jolies petites fleurs vous apportent la sérénité et le bonheur
    Bises du cœur

  35. Ces rhodos sont bonheur de rencontre sur le chemin escarpé des sommets, comme un clin d’œil encourageant à grimper… C’est une belle ressemblance !
    (je t’ai répondu à ton commentaire chez moi)

  36. Elles s’accrochent, mais elles vivent…
    Elles grimpent et elles espèrent… Ainsi va la vie !
    Très jolies photo et paroles. Merci Quichottine. Gros bisous.
    Belle journée.

    • Quichottine

      Un beau symbole…
      Merci à toi aussi, ma Liliane.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  37. Il n’est pas donné à tous de courir le monde et parfois moi aussi je le regrette.. Mais je crois qu’avoir des racines bien ancrées est encore plus précieux et permet d’avoir la tête dans les nuages… Bisous et belle journée à toi.

    • Quichottine

      J’aime bien aussi avoir la tête dans les nuages… 🙂
      Bisous et belle journée Cathycat.

  38. corinne56

    C’est très touchant ce que tu écris. Les soupirs exhalés au creux de l’attente résonnent sur ta page. Il faut s’accrocher et garder espoir même sur le gris des jours et même si la vie est éphémère. Bisous et bonne fin de journée.

    • Quichottine

      Nous essayons tous et toutes je crois, mais il y a des moments où c’est plus difficile.
      Bisous et douce journée Corinne.

  39. L'Espigaou

    J’ai dans mon jardin un coin de rocaille où je laisse ses petites fleurs s’épanouir comme elles le désirent.
    Elles semblent m’expliquer qu’avec beaucoup de courage on peut arriver, on peut lutter contre tout, même contre la maladie qui parfois envahit notre maison, parfois on pourrait perdre patience, on pourrait perdre la foie, mais non lutter c’est vivre encore un peu (au ralenti).
    En te lisant j’ai l’impression d’être le bout de terre qui le tient debout et lui donne l’envie de lutter.
    Merci pour tes si jolis mots qui me touchent énormément.
    Je t’embrasse très fort
    Maryse

    • Quichottine

      Merci, Maryse, de si bien comprendre.
      Je t’embrasse très fort, prends bien soin de toi et de ceux que tu chéris.

  40. Elles n’ont pas eu la chance de pousser dans un lieu favorable, mais elles font ce qu’elles ont à faire, modestement, j.aime beaucoup
    Belle et bonne soirée Quichottine

    • Quichottine

      Merci Jackie.
      Je suis contente que ça te plaise.
      Passe une douce journée.

  41. Elles nous donnent une leçon de courage ces petites fleurs qui s’acharnent à vouloir vire malgré l’environnement hostile .On devrait suivre leur exemple lorsque le moral est en baisse. Je t’embrasse

    • Quichottine

      Je crois que finalement nous avons beaucoup à apprendre d’elles…
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  42. Très beau poème.
    Mais si la fleur de rocaille par sa condition statique , embellit la rocaille et charme notre regard , par tes écrits , tu ravis notre âme . Il ne suffit pas d’aller loin pour donner du bonheur et en recevoir.
    Je te souhaite un doux dimanche , je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci infiniment pour tes mots et ta présence erato.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  43. J’aime beaucoup tes fleurs de rocaille.
    Je suis touchée par le commentaire d’Azalaïs… et aussi par ta réponse…
    La détresse, le vide, le manque d’énergie… Toujours se battre pour continuer d’avancer…
    On se demande pourquoi… toutes ces épreuves que nous devons affronter…
    J’ai aidé et accompagné mon mari jusqu’au bout et maintenant je me sens bien seule…
    Bises à vous 2

    • Quichottine

      La solitude après tant de souffrances… je pense à toi bien souvent, Béa.
      Merci pour tout.
      Bises et douce journée malgré tout.

  44. L’essentiel
    c’est d’être en chemin
    et peu importe tout le reste

    • Quichottine

      Je ne sais… mais je sais qu’il faut continuer d’avancer pour ne pas sombrer.

  45. Les fleurs de rocailles sont des serpentins d’espérance!

  46. Si Quichottine, il suffit juste de retirer cette chaine… On peut même garder ses racines tout en volant très haut.
    Pour ce qui est des fleurs de rocailles, Lionel Terray les aurait appelées « Les conquérantes de l’inutile » mais pourquoi aujourd’hui, faut-il que toutes nos actions, nos choix, nos rêves, soit utiles à quelque chose et que représente ce quelque chose ?

  47. Courage et ténacité comme toi elles sont! Un peu pessimiste là non?

  48. Elles veulent s’étendre encore et encore. Elles essaient d’aller le plus loin possible. C’est juste une conquête pour vivre plus fort certainement.

    • Quichottine

      « Juste une conquête »…
      Je crois que c’est plus que cela.

  49. Ces petites fleurs qui s’accrochent ainsi à la paroi: quelle leçon d’humilité ! Elles ont fait beaucoup d’efforts pour arriver jusque là et ne savent si elles pourront aller plus loin. Elles se contentent d’être belles et de pouvoir se faire remarquer par leurs couleurs.
    Tout comme elles, il faut essayer.
    Quel joli partage et jolis écrits !
    Bises du soir Chère Quichottine !

  50. Je suis comme ces fleurs, sauvage dans l’âme. … à vouloir être là où j’ai envie même si ce n’est pas possible, je resiste dans ma tête et retse dans mon vagabondage sauvage, là parfois, souvent ailleurs, bien moins ici sur le net, qui m’attire moins mais que je suis de loin….. besos amiga

    • Quichottine

      Tu nous manques, Mahina, tu me manques.
      Ton blog ne nous laisse plus la possibilité de te laisser un message, ton dernier est bien trop ancien déjà.
      Résister, continuer à vivre, à espérer, je crois.
      Merci pour ta présence aujourd’hui.
      Je t’embrasse fort. Besos amiga. Prends bien soin de toi.

  51. Mais tu es là, et de ta part d’ombre tu éclaires ici de tes mots…

    • Quichottine

      Tes mots me touchent beaucoup… merci, Galet.
      (Même si je ne suis pas certaine que tu aies raison.)