Rencontre, avec Balaline

Vous le croiserez peut-être, au détour d’un chemin, ou le long d’un ruisseau, d’un pré trop bien gardé.

Il surgira de nulle part, sans qu’aucun bruit ne vous ait alerté.

– Qui ?

– Mais voyons ! L’homme de bois !

–Robin ?

– Je n’ai pas dit “L’homme des bois”, j’ai parlé de “L’homme de bois”, l’improbable pèlerin…

– Ah… Pinocchio s’est mis en marche ?

– Non, non, ce n’est pas Pinocchio non plus ! Pourquoi veux-tu toujours donner un nom, rapporter nos rencontres à celles déjà vues sur d’autres pages ? Tu es incroyable, toi !

– Un nom, c’est important. N’est-ce pas ce nom et son importance qui t’a fait nous parler du premier chapitre de ton héros préféré ? Don Quichotte aurait-il vécu toutes ses aventures, serait-il sorti de son livre s’il n’avait lui-même choisi son nom ?

(Quichottine, elle, choisit de ne pas répondre. Elle savait que c’était vrai. N’avait-elle pas hésité un moment avant d’opter pour celui qu’elle porterait sur la Toile ?)

– Veux-tu que je te parle de lui ou non ?

(Balaline, qui passait par là, hocha la tête énergiquement. Bien sûr qu’elle le voulait, et d’autres avec elle, évidemment, quoi que puisse ajouter le Lutin bleu de Quichottine, il fallait absolument en savoir plus.)

On dit…
On dit qu’un jour, il y a de cela bien longtemps, bien avant que la Terre eût décidé d’enraciner les arbres, l’un d’entre eux s’ennuyait dans la forêt où il était né.

Ce n’est pas qu’elle était laide, non, pas du tout. De nombreuses essences y croissaient paisiblement, admirant tour à tour le Soleil qui réchauffait leurs jours et la Lune qui ensongeait leurs nuits.

De temps à autre, bien plus souvent qu’on l’imagine, un oiseau se posait sur l’un ou l’autre, y bâtissait son nid, et le cycle de la vie reprenait, plus rapide, plus tendre aussi.

Celui qui avait été choisi se gonflait d’importance, même si, convenez-en, il n’y avait pas là de quoi s’enorgueillir ainsi.

Mais lui… lui, le héros de notre histoire, n’avait jamais su tendre assez loin ses branches : aucun de ces oiseaux n’avait daigné y faire simplement halte un moment.

Il se morfondait.

Un jour, il s’amputa de l’une d’entre elles pour que, dans le trou béant qu’elle laissait, au moins un écureuil s’attarde…

Ce fut peine perdue. Aucun animal ne grimpa jusqu’à l’abri offert.

L’arbre était solitaire et il le resterait.

Il se mit à insulter le soleil et la lune, jusqu’à la plus petite étoile dont les rires étaient telles des banderilles qu’on lui dardait du ciel.

Une nuit, alors qu’un nuage complice avait masqué la forêt et ses habitants, il s’échappa du cercle dont il se sentait tellement prisonnier.

Il franchit chacun des obstacles que la Terre avait dressés entre lui et la liberté.

En sortant du couvert des plus grands arbres, le vent qui se levait le surprit. Jamais notre héros n’avait eu à subir un assaut si violent.

Il faillit choir et aurait eu, sûrement, bien du mal à se redresser. Il n’avait pas l’habitude. Il devait maintenant apprendre à marcher seul, et c’était un apprentissage bien difficile auquel il n’avait pas pensé.

Dans la forêt, les arbres s’agrippaient les uns aux autres, les plus forts soutenant les plus faibles. C’était ainsi depuis la nuit des temps.

Il se courba un peu et poursuivit sa route.

Il ignorait où elle le menait, d’où elle venait… mais pour lui rien n’avait d’importance. Rien d’autre que cette griserie qu’il sentait monter du plus profond de son être.

Il était libre d’aller et de venir, il pourrait même rebrousser chemin si c’était nécessaire.

On dit…
On dit qu’il avança longtemps, apprenant peu à peu à ne pas avoir peur de l’inconnu qui se présentait parfois et qui l’obligeait à suspendre sa marche pour un moment, un jour, ou peut-être une année… Qui saurait mesurer le temps de l’arbre ?

On dit…
On dit qu’il découvrit enfin que le monde n’avait pas de limites, que chaque jour était différent.

Il apprivoisa la lumière, le vent… Il perdit peu à peu l’inutile, l’accessoire, pour ne garder que l’essentiel.

On dit que seuls les doux rêveurs peuvent le voir passer, et même le rejoindre en suivant ses traces dans la neige ou sur la mousse.

Et, vous savez quoi ? Celui qui se fait désormais appeler “L’homme de bois” sait alors tendre les bras et vous y accueillir doucement, comme si vous étiez un oiseau ou un petit enfant. Il vous berce en chantonnant l’hymne que lui a offert la Terre, pas rancunière pour deux sous.

Elle a, depuis, enraciné les arbres, vous le savez tous, mais cet arbre-là lui tient bien trop à cœur pour qu’elle lui ait ôté une liberté si chèrement gagnée.

160220_Balaline

Merci à Balaline pour cette image sans laquelle mes mots seraient vains.

172 réponses à “Rencontre, avec Balaline

  1. Bonjour Quichottine, je découvre le blog de balaline… ah il est dans la nature de ces… personnages !! De quoi écrire un conte tiens, merci pour le tien ! 😉 Bonne semaine de la part de jill, bises

    • Quichottine

      Je suis certaine que tu pourrais aussi. 🙂
      Merci, jill.
      Bises et douce journée.

  2. Encore une belle inspiration sur cette photo originale.
    Merci pour tes mots.
    Bon début de semaine, froid et venteux !
    Bisoux, ma chère quichottine

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Merci à toi pour les tiens et pour ta fidélité.
      Bisous et douce journée ma chère Dom.

  3. une belle rencontre entre Quichottine et cet homme de bois …les mots sont aussi beaux que la photo. Ton talent de conteuse est si fort 🙂 qu’ en te lisant les images sont si présentes que j’ai l’impression d’être assise à coté du Lutin bleu – une bise spéciale pour toi Lutin 🙂 –
    bien entendu j’ai suivi ton lien…toujours d ‘heureuses découvertes
    bises du lundi matin !

    • Quichottine

      Merci pour tout, Églantine.
      Je suis toujours ravie quand ça vous plaît. 🙂
      Bisous de beaucoup plus tard…

  4. Bonjour,
    Je suis allée visiter Balaline, j’aime beaucoup son regard poétique et très émouvant, je retournerai la visiter.
    Merci pour le partage.
    Bonne journée.
    D@net.

  5. merci pour ce partage, je suis toujours en admiration devant la facilité de vos plumes moi dont les idées sont de plus en plus en repos – je te souhaite une bonne semaine – bisous Mamy Annick

    • Quichottine

      Merci pour ce joli compliment, Mamy Annick.
      Prends bien soin de toi. Bisous et douce journée.

  6. un bien beau texte pour débuter la journée en beauté 🙂 v voir balaline 🙂
    bisous

    • Quichottine

      Merci. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous et douce journée Fab.

  7. Que cet arbre est sympathique dans son envie de l’autre !!!
    Bonne semaine Quichottine…

  8. Bonjour Quichottine
    Quelle belle histoire que celle de l’ homme de bois de Balaline ..je ne la connaissais pas , je viens de lui rendre une petite visite son univers est très interessant
    Et t’ecouter raconter cette histoire a été un vrai plaisir !
    Belle leçon de vie ..
    Merci à toi ma douce Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi pour ta lecture attentive et tes mots.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous et douce journée Claudine.

  9. Merci à toi et à Balaline de nous rappeler combien la nature nous donne à rêver une autre réalité… Et si nous aussi, ne gardions que l’essentiel 🙂

    • Quichottine

      Ce serait une bonne chose… mais beaucoup ont envie de plus.
      Merci pour tout, Emmanuelle.
      Passe une douce journée.

  10. Quichottine dès le début de ton histoire, j’ai pensé au Magicien d’Oz
    L’homme en fer blanc partait sur les chemins pour trouver le Magicien et lui demander un cœur, l’homme de paille, l’épouvantail voulait de la cervelle dans sa tête molle de paille et ton Homme de bois lui est parti pour  » apprivoiser la lumière, le vent… Et perdre peu à peu l’inutile, l’accessoire, pour ne garder que l’essentiel. »
    Des quêtes fort enrichissantes…
    Merci Quichottine pour ta belle histoire
    Et merci à ballaline pour cette photo très suggestive

    • Quichottine

      C’est un conte que j’aime beaucoup, et j’ai vu le film plusieurs fois… mais j’avoue ne pas y avoir pensé en écrivant. Merci d’avoir fait le lien.
      Passe une douce journée Jamadrou.

  11. Comme quoi il faut se méfier des apparences et savoir écouter, comme quand petits nous mettions nos oreilles contre les poteaux de téléphone en croyant écouter les conversations d’une maison à l’autre ? Merci Quichotine pour ce voyage .

    • Quichottine

      C’est un bon souvenir, j’adore !
      Merci pour tes mots, Pierre.
      Passe une douce journée.

  12. Je ne sais pas pourquoi j’ai perdu le contact avec le blog de Balaline (qui devait être sur Ob) et je suis contente que ton conte émouvant à partir de son image me le fasse redécouvrir. bises et belle semaine Quichottine

    • Quichottine

      J’ai aussi perdu le contact avec beaucoup… mais, comme toi, j’en retrouve parfois.
      Merci pour tout, Jeanne.
      Bises et douce semaine à toi aussi.

  13. Je l’attendais…..:-)
    j’imaginais Marie se promenant avec Balaline, à regarder les gnomes de la nature.
    et quand j’ai vu la photo de Balaline, je me suis dit qu’il voulait partir à la rencontre de mon arbre-oiseau….
    (http://adichats.fr/2009/10/comme-un-oiseau-37903294-comments/)

    • Quichottine

      C’est vrai qu’il le pourrait…ton arbre oiseau s’était envolé, mais j’ai adoré le revoir grâce à toi.
      Merci, Mahina.
      Bisous et douce journée.

  14. une belle rencontre…les arbres ne sont pas que de bois Quichottine … j’aime l’histoire de celui-ci et je vais aller découvrir balaline de ce pas
    je t’embrasse

  15. Un très joli conte pour cet arbre de bois qui, étonnamment, ressemble à un homme. On a envie de le suivre et de marcher dans ses pas. Merci ma Quichottine pour ce texte absolument magique !
    Douce journée et GROS BISOUS.

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Marité.
      Je suis ravie que cela te plaise.
      Douce journée et gros bisous à toi.

  16. J’ai aimé ton texte. Bises

  17. M'mamzelle jeanne

    Jolis mots de confiance pour l’avenir ..
    Très beau texte.. merci Quichottine
    Que cette semaine soit belle !

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Que ta semaine soit belle aussi, M’mamzelle Jeanne.

  18. Un bien belle histoire pour cette arbre Quichottine c’est un régale de te lire.
    Et merci de nous faire découvrir univers de balaline.
    Bonne semaine à vous deux bises.

  19. Coucou ma Quichotine,
    J’ai été captivée par tes mots ma belle. Un bien joli blog que celui de Balaline. La photo de cet arbre est magnifique. Comment ne pas être sensible à ce personnage que les doux rêveurs peuvent croiser dans leurs contes. Merci pour cet excellent partage. Bises et bon début de semaine

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Je suis ravie que ça t’ait plu.
      Bises et douce fin de semaine, ma Zaza.

  20. Elle fait de belles photos Balaline.
    Voilà un très beau conte ,un instant de magie, avec cet arbre qui semble marcher pour de bon. Qui sait si un jour il ne partira pas vraiment ?
    Je te souhaite une belle semaine, l’hiver fait un retour en force ces jours-ci .Bisous

    • Quichottine

      Je trouve aussi, pour Balaline, j’aime aussi ses mots.
      L’hiver va et vient, mais il ne pourra pas empêcher le printemps de revenir.
      Bisous et douce journée Fanfan.

  21. La photo est extraordinaire et tu l’illustres si bien !
    N’aie crainte, lorsque nous nous rencontrerons, je te servirai une boisson civilisée (rire)
    Je t’embrasse très ort, Dame, j’espère que tu vas mieux.

    • Quichottine

      Chouette ! J’espère que ce sera dans pas longtemps. 🙂
      Je t’embrasse très fort, Dame Croc. Je vais mieux.

  22. Coucou Quichottine,
    J’ai vraiment adoré ton histoire, un véritable moment de fraîcheur de vie dans ton récit.
    Et puis superbe cette photo, il en devient vivant.
    Merci à toi pour tout cela, pour ta douce rêverie qui nous emporte.
    Bise et bonne journée

    • Quichottine

      Merci, Pascale.
      J’aime ces moments de partage, ces rencontres… Ici ou là, c’est toujours un régal pour moi.
      Bises et douce journée à toi.

  23. Chapeau Quichottine !! la photo de cet arbre (que dis-je , de ce prestigieux tronc) t’a fortement bien inspiré ! “L’homme de bois” est un homme de légende , de celles que l’on écrit dans le marbre gravé !

  24. Avec Baladine et Quichottine je me suis bien baladée et j’ai rencontré un arbre étrange … mais sympa. Merci pour ce bon moment.
    Bel après-midi et gros bisous

  25. Merci pour cette belle histoire qui colle bien avec la photo de l’arbre qui ressemble à un homme.

  26. Balaline

    Chère Quichottine,
    Me voilà toute « chavirée » et émue à la lecture de ce si beau conte car l’homme de bois vient d’avoir, grâce à toi, un nouveau voyage à s’offrir, puisqu’il est aussi poète à ses heures et poursuit le reste du temps, son rêve d’amour et de liberté en pays de terres inconnues.
    Merci à toi pour ce moment ensoleillé ainsi qu’à toutes tes amies qui ont déposé des mots si élogieux.
    De gros bisous,
    Balaline

    • Quichottine

      Ton arbre m’a émue… merci à toi aussi, Balaline.
      Sans toi, cette histoire n’existerait pas.
      Bisous et douce journée.

  27. Bonjour Quichottine. Cela faisait un certain temps que je n’avais pu réussir à venir te voir. Tes mots pourtant – et tes histoires – sont toujours aussi beaux, rencontre avec un homme de bois donc et un nouveau blog.
    Merci.

    • Quichottine

      Pas vraiment un nouveau blog, juste une adresse qui a changé depuis la mutation obéienne.
      Merci à toi pour ta visite, Marjolaine.
      Passe une douce journée.

  28. Cette photo est superbe et le conte qu’elle t’a inspiré me plaît beaucoup . J’ai toujours vu les arbres comme des êtres vivants .
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Moi aussi… je n’aime pas les voir mourir ou voir les humains les blesser…
      Bises et douce journée Zoé.

  29. Balaline, un nom hors du commun et l’homme de bois, voici un conte fort poétique qui ranime le regard et permet de se plonger avec délice dans les méandres d’une délicieuse balade.

    Merci pour ce joli moment

    Belle fin de journée et gros bisous d’EvaJoe

  30. L’arbre semble marcher dans la neige, une belle découverte Quichottine.

    • Quichottine

      Merci.
      J’espère que ta pause en Toscane se passe bien. 🙂

  31. Merci Quichottine pour cette jolie histoire ! La photo est originale aussi.
    Je t’embrasse fort, bonne soirée. Bisous.

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta présence et tes mots.
      Je t’embrasse fort ma Liliane. Passe une douce journée.

  32. Très joli conte et superbe photo
    Merci à vous deux

  33. Un conte qui me touche beaucoup .
    Je découvre le blog de Balaline avec bonheur.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Je suis heureuse qu’il te plaise.
      Bises et douce journée erato.
      Merci pour tout.

  34. On dit… qu’il a enfin trouvé le lieu idéal pour se reposer de sa longue quête, que des araignées ont tissé des hamacs de soie entre ses branches pour qu’il berce les lutins de la quichottineraie… On dit qu’il est fier de se sentir utile.

    • Quichottine

      J’adore !
      Quelle belle fin à cette histoire, Galet.
      Merci !

  35. L’arbre libre. Quel bonheur ici alors qu’on vient de nous couper la forêt voisine. Un désastre pour les écureuils, les oiseaux et tant d’autres qui y trouvaient refuge, y compris nos chats fort déçus de ne plus vagabonder sur la mousse tendre.
    J’aime ton arbre qui ne deviendra ni cagettes, palettes, papier, granulés…

    Bisous tendresse

    • Quichottine

      Je n’aime pas non plus les voir détruits par l’homme.
      Que je voudrais que nous sachions faire autrement…
      Bisous tendresse, ma Polly. Passe une douce journée.

  36. Une bien jolie histoire, et la photo de Balanine est belle et insolite !
    Bisous et bonne semaine

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous et douce semaine à toi aussi.

  37. Encore un joli conte !
    Je veux bien, moi le suivre dans la neige ou dans la mousse car, comme lui, j’essaie de ne conserver que l’essentiel.
    Merci Quichottine pour ce partage…

    • Quichottine

      C’est une bonne philosophie… Bravo !
      Merci à toi pour ta présence et tes mots.

  38. Superbe, j’adore te lire
    Gros bisous, Flo

  39. Un bonhomme en bois
    qui marche dans la neige
    et ta soufflé un très beau texte!

  40. coucou
    Je retrouve avec bonheur ton incomparable façon d’harmoniser mots et images …
    Je me laisse porter dans ton envol de mots et de rêves.
    Bisou et douce journée ma Quichottine

    • Quichottine

      Merci, Cri.
      Ton compliment me touche beaucoup.
      Je suis ravie que ça te plaise.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  41. comme lui, j’espère que nous saurons perdre l’accessoire, l’inutile et ne garder que l’essentiel

  42. Une image très sympathique qui a su t’inspirer une belle histoire…Comme on les aime…Humaine et sensible. Bises VITA

  43. cet arbre, je ne m »étonne pas qu’il t’ait inspiré ; jamais je ne pensais voir un arbre voyageur .. bises et merci

    • Quichottine

      Je suis heureuse d’avoir pu vous faire partager cette rencontre.
      Merci, Durgalola.
      Bises et douce journée.

  44. Crois tu que s’il avait rencontré une jolie fleur il serait resté de bois ? 🙂

  45. j’aime beaucoup la forme de cet arbre …. à bientôt Quichottine

    • Quichottine

      Je m’en doutais… 🙂
      Je suis sûre que tu l’auras photographié aussi.
      Passe une douce journée Dom.

  46. Voilà une bien étrange photo avec laquelle tu as su créer et raconter une bien belle histoire.
    Comme je l’ai dit à balaline, je possède une trentaine de photos comme celle-ci. Chaque fois que je suis en forêt, je ne manque jamais de prendre en photo les arbres qui ont des allures humaines. On dirait parfois que je suis seul à les voir. Il paraît que ça s’appelle de la pareidolie.
    je compte en faire un montage diapo. Il me faudra aussi construire une histoire autour des ces étranges personnages ert laa musique qui va bien.

    Bises de bonne soirée Quichottine.

    • Quichottine

      Je ne connaissais pas ce mot… et je ne pensais pas qu’on puisse avoir nommé cette façon de regarder les arbres.
      Tu vois bien que tu n’es pas seul dans ce cas… 🙂
      J’ai hâte de voir ton montage. Ce serait chouette !
      Bises de douce journée Margimond.

  47. un bel arbre joliment raconté
    bizzzzzzzzzzzz

  48. Etre bercée par un arbre… comme cela doit être agréable !… 🙂 Belle soirée à toi Gros bisous

  49. Un arbre immobile qui est allé plus loin pourtant que bien des humains : un sage !

  50. J’aime bien ton histoire et la photo est originale, je passerai la voir chez Baladine.

  51. L’Homme de Bois ressemble à à nombre d’Hommes considérés comme trop insignifiants ou pas assez rassurants pour attirer les petits oiseaux quand ils sont noyés dans la « jungle » humaine, et pour peu qu’ils en sortent, les voilà dans la lumière et le regard sur eux change.
    Beau conte et belle parabole

    PS: bien sûr que tu peux prendre la bulle et c’est même avec grand plaisir qu’elle t’est acquise

    • Quichottine

      Un immense merci à toi, alphomega.
      Ta lecture attentive me touche infiniment.
      Merci encore pour la photo dont j’ai illustré l’article suivant.

  52. Salut
    La nature est belle. C’est bien de la conter.
    Bonne journée

  53. En regardant cette image il me vient une idée de chanson que M’man chantait sur nos grands parcours à pied pour nous rendre à la gare la plus proche ( mes parents n’ont eu une voiture que fort tard)
    En avant les Zouaves!
    Jeunes vétérans!
    En avant les braves
    Et serrez vos rangs.
    Vous êtes de taille
    A vaincre aisément,
    Voici la bataille,
    Zouaves en avant!
    Voici la bataille,
    Zouaves en avant!
    En avant! en avant!
    Ah… ah… ah …
    Ramplamplan…

  54. J’adore les arbres qui ont une apparence d’humains. Celui-ci semble aller prendre le train … Joli conte qui fait rêver. Gros bisous Quichottine et bel après-midi à toi.

    • Quichottine

      Merci, Nell.
      Je suis contente d’avoir pu vous faire rêver.
      Passe une douce journée. Gros bisous.

  55. Les racines c’est la marche du dedans!
    Merci pour ce conte d’où l’on peut recueillir bien des réflexions.

    • Quichottine

      Merci pour ta lecture attentive et tes mots.
      Passe une douce journée Hélène.

  56. Désolée Quichottine j’ai fait une erreur dans mon lien du site le banc du rien faire. Je te fais la correction.

  57. Ha cet homme en bois dans les bois, comme il aura fait parler
    C’est toujours plaisant de te lire e t de rêver
    bisous Quichottine

    • Quichottine

      Merci.
      J’ai aimé rêver avec lui.
      Bisous et douce journée Dgidgi.

  58. Bonsoir Quichottine. Merci pour ce conte de l’homme de bois. J’adore les arbres et je viiste souvent mes préférés et caresse leur tronc. Bisous

    • Quichottine

      Nous nous ressemblons beaucoup, je crois. 🙂
      Bisous et douce journée.

  59. Balaline, voilà un nom que je ne connais pas. Je vais regarder ça de plus près.

  60. Bonjour Quichottine
    Tu sais combien j’affectionne les trognes
    Donc j’adore ton billet!

    • Quichottine

      Chouette ! Je suis ravie que ça t’ait plu. 🙂
      Passe une douce journée Kri.

  61. Bonjour Grande Quichottine,

    Avant de prendre part à ce billet, l’on a lu celui concernant les petits carnets bleus. 🙂 Même si nous ne sommes une enfant née des années 70, la lecture pourrait nous être appréciable. En ce moment, et après lu Le portrait de Dorian Gray de WILDE en plus d’avoir pris part à d’autres textes, Elle est sur le point d’achever la lecture des contes d’Anne FRANK, recueil découvert à la Bourse aux Livres implantée dans l’un des centres villes principaux de la métropole.

    On a beaucoup apprécié ce billet, pour ses fond et forme. 🙂
    On a souri en découvrant la photographie qui nous a fait songer aux arbres que l’on dessine et d’autres que l’on a également pris en photographies. Les arbres, comme les nuages (ceux de la veille nous ont fait rencontrer un cochon, un ours et un ourson ^^), peuvent nous accorder de surprenantes rencontres et sont, en prenant le temps de les observer, d’appréciables sources d’inspiration.

    Passe une bonne fin de semaine, Quichottine.

    Au plaisir! 🙂

    • Quichottine

      C’est toi qui m’as fait découvrir cette autre publication d’Anne Frank. Merci encore.

      Je suis heureuse que tu aies aimé mon conte.
      Merci, AnB.
      Passe une douce journée.

  62. Il a subi le pire
    il marche, il avance
    il a subi la décapitation
    l’homme arbre a un coeur
    gros comme ça
    il ne craint ni le froid
    ni le étés brûlants
    il doit se tenir loin
    très loin de l’homme
    et de ses lames meurtrières…

    Peut-être réchauffera-t-il une bonne âme
    dans une cheminée au feu réconfortant…

    Meri Quichottine

    • Quichottine

      J’espère qu’il n’ira pas au feu… mais tu as raison, s’il pouvait encore réchauffer une bonne âme, ce serait bien.

  63. On peut aussi en terminer ainsi

    Peut-être un jour
    à force de tendre un bras suppliant
    au bout de ses marches immobiles
    réchauffera-t-il une bonne âme
    dans sa cheminée où crépitera
    avec magnificence et chaleur
    son esprit et sa force

    Merci pour cette belle page Quichottine

  64. Quel beau mouvement capturé !

  65. Je suis allée faire un tour chez Balaline et j’y ai rencontré l’homme de bois . Moi, il m’impressionne tellement que j’en ai peur! Et toutes ces image surprenantes qu’on trouve autour de lui (dans l’imagination de Balaline bien sûr). Tu nous contes de jolies choses sur cet homme en bois. Il m’inspire aussi mais je préfère dans un premier temps (premier?) parler de la peur qu’il me fait car il n’est pas en bois mais bien réel, oui!
    BOnne soirée,
    Gigri

    • Quichottine

      Chacun ressent comme il le peut les choses.
      Merci d’avoir aussi partagé ta peur, Gigri.
      Bonne journée à toi.

  66. Il y a des dialogues dans tes textes. J’aime beaucoup. C’est vivant.
    Et puis, à travers des dialogues, des questions se posent, des questions importantes.

    • Quichottine

      Pas tous n’ont envie de les voir… mais je suis contente que tu l’aies fait.
      Merci, Dalva.

  67. Je suis admirative de ta manière à nous conter les choses de la vie. Tes mots sont toujours tellement pleins de douceur. Tu dois avoir une sensibilité hors du commun. Lorsque je viens te lire j’ai l’impression à chaque foi, d’entrer dans un livre de contes magiques.
    Bisous Quichottine … je vais fermer mes volets, mais je ferai attention, on ne sait jamais si un arbre avait la bonne idée de traverser le jardin 😉
    Bisous et bonne soirée Quichottine.

    • Quichottine

      Le livre n’est pas encore tout à fait prêt, il prend forme chaque jour. 🙂
      Merci pour tout, Kprice.
      Bisous et douce journée.

  68. Coucou ma douce Quichottine un beau duo, j’ai aimé tes mots et la photo de l’homme de bois de Balaline.
    Je te souhaite un bon dimanche et un bon début de semaine.
    Plein de gros bisous
    chatou

    • Quichottine

      J’en suis ravie…
      Merci, ma Chatou.
      Plein de gros bisous à toi aussi. Passe une douce journée.

  69. Voilà un arbre qui sait ce qu’il veut et qui a su aller jusqu’au bout de son désir. Il mérite bien sa liberté.

    J’ai aimé lire tes mots qui m’ont fait voyager aux côtés de cet arbre. Le voilà à la vue des hommes.

    Bises du soir et à + Quichottine !

    • Quichottine

      Merci !
      La liberté n’a pas de prix. 🙂
      Bisous et douce journée Alrisha.

  70. Comme ton histoire est jolie, bien que je l’avais déjà lue, j’ai aimé la relire…
    Douce soirée ma gentille Quichottine, gros bisous, Flo

    • Quichottine

      Merci.
      Lire et relire, c’est aussi mon plaisir.
      Gros bisous et douce journée ma Flo.

  71. Salut
    Un petit passage pour te souhaiter une bonne semaine.

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      J’espère que tu auras passé un bonne semaine toi aussi.

  72. Quel plaisir de se laisser porter par les mots de ce joli conte ! Beau moment d’évasion parmi les arbres.
    Merci Quichottine. Belle semaine.
    Sido

    • Quichottine

      Merci à toi aussi, Sido.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bises et douce journée.

  73. Bonjour Quichottine, l’homme de bois n’est pas resté de marbre devant tant de beauté !!

    Bon jeudi !!

    Diantre, je ne pensais pas être dans l’air du temps à ce point : https://www.youtube.com/watch?v=mYAF6Mkf3v0

    • Quichottine

      Tes chansons sont souvent le reflet de ce que nous vivons.
      Merci, Jerry.

  74. En avant !! marche!!

    Dans la troupe, y’a pas d’jambe de bois
    Y’a des nouilles, mais ça n’se voit pas !
    La meilleure façon d’marcher
    C’est encore la notre
    C’est de mettre un pied d’vant l’autre
    Et d’recommencer !
    Un deux ! Un deux !

  75. Oh, Quichottine (tendre admiratrice de Don Quichotte !), déjà chacune de tes histoires je les « bois » avec des yeux d’enfant émerveillée, impatiente et à la fois ne voulant pas arriver à la fin ….!
    Mais, là, ton histoire m’a emportée ……….
    Elle m’a emportée sur ces chemins que j’ai tant aimé parcourir, et que je parcourrais encore. Ces chemins que l’on entame souvent blessé et solitaire dans son coeur et dont on ressort regorgeant d’amour pour soi et pour les autres !

    Le petit écureuil viendra te voir maintenant, bel arbre voyageur, j’en suis sûre !!!

    Merci, Quichottine, pour cette histoire pleine de sens et d’humanité ….Je t’envoie un bisou des plus châle-heureux (surtout par ces froids …Je ne sais chez toi mais chez moi c’est la tempête) : sabine

    • Quichottine

      La tempête est passée chez nous… sans trop de dégâts. Aujourd’hui, il fait beau.
      Merci pour ton très beau commentaire, Sabine.
      Je suis toujours ravie quand ça vous plaît.
      Passe une douce journée. Bisous.

  76. Marie de Cabardouche

    Chhhut, ne pas le déranger ! Ce vieil arbre a beaucoup bourlingué, il s’est assis pour se reposer, caressez son bras tendu et murmurez seulement « salut à toi l’Homme de bois, tu n’es pas seul, on est avec toi » et alors, si vous avez du cœur, vous pourrez entendre battre le sien…
    Merci Quichottine !

  77. Bonjour chère Quichottine. Je viens de lire ta page « Vieillir » où je n’ai pas vu le pavé commentaires, sans doute que la « boîte » est pleine 😉 ! Comme je suis en accord avec ce que tu y as écrit ! Et je ne t’en voudrais jamais si tu passes ou réponds en retard, je suis pareille … Mais nous ne nous perdons pas de vue, la preuve. L’Homme des Bois, si merveilleusement conté, j’aimerais bien le rencontrer … Bises, que la vie te soit la plus douce possible et à un de ces jours :).

    • Quichottine

      Les commentaires se ferment automatiquement quand un article a plus de 30 jours… 🙂
      Nous ne nous perdons pas, et cela me touche beaucoup.
      Merci, Lenaïg.
      Bises et douce journée.

  78. Nature source intarissable d’inspiration!
    Merveilleux conte les arbres ont un coeur, une âme….. je les aime!
    Milles bisous Quichottine!
    SylviAnne

    • Quichottine

      J’en étais certaines… Merci, SylviAnne.
      Mille bisous et douce journée à toi, une caresse à Messire Merlin.

  79. Je te souhaite un bon week end;le mois de mars est frisquet! Bises

  80. Eh bien, voici un joli conte, Quichottine!! Et la photo est assez incroyable!! 😀 La nature a vraiment des ressources incroyables!! 😉 Gros bisous.

    • Quichottine

      Je suis contente qu’il te plaise. La nature a bien plus à nous donner que ce que nous lui volons.
      Bisous et douce journée Rebecca.

  81. https://youtu.be/qd8ol12XxGY Un petit cadeau d’une voix tellement pure…

  82. Durgalola

    Bonsoir Quichottine
    Merci pour tes visites. J’espère surtout que tu vas bien. Bises

    • Quichottine

      T’en fais pas… des hauts et des bas, mais dans l’ensemble, tout va bien.
      Bises et douce journée Durgalola.

  83. Encore une belle histoire. J’admire ton imagination Quichottine !
    Bonne semaine

    • Quichottine

      Je suis contente que ça te plaise, Marlène.
      Passe une douce semaine toi aussi.

  84. Une pure merveille ton conte.
    Tu sais, je préfère souvent la solitude à la compagnie des humains car justement ils s’encombrent de tout un tas de pensées et d’objets inutiles qui les empêchent de voir l’essentiel.
    Je t’embrasse !

    • Quichottine

      Merci, Aude.
      Je suis d’accord avec toi… mais je sais aussi que ce n’est pas facile à faire.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  85. L’histoire d’un arbre de bois ou comment traverser la vie, combattre les tourments, les chagrins, les douleurs en allant de l’avant. J’étais pour dire, ne pas baisser les bras, mais lui est allé jusqu’à s’en couper un pour essayer de donner asile. Je suis sûre qu’il y arrivera et que sa solitude sera comblée.
    Belle photo, belle histoire. Merci Quichottine
    Bisous printaniers.

    • Quichottine

      Un grand merci à toi, Pimprenelle.
      Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Bisous et douce journée.

  86. Quelle imagination fertile et adorable. Tu es une sacrée conteuse Quichottine. Comme j’aime te lire
    merci pour l’évasion
    Gros bisous contents!!!

    • Quichottine

      Ton contentement me ravit. 🙂
      Merci, Martine.
      Passe une douce journée.