Élisabeth Leroy, Les petits carnets bleus

Élisabeth Leroy a déjà publié de nombreux livres, mais celui-ci était son premier roman.

Je l’ai acheté il y a quelques temps mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire. J’en suis bien sûr désolée, car ce retard aurait pu lui faire penser que je m’étais arrêtée à la page 21, comme une lectrice dont elle parle dans l’une de ses réponses à un commentaire chez elle.

[…] mon livre est sorti il y a plusieurs années. Mes lecteurs ont aimé en majorité, sauf une personne (qui a abandonné la lecture au bout du quart, à la page 25 environ sur 110 pages). Je pense que cette personne n’était pas assez « ouverte ». Elle n’a pas connu les années 70 et cela ne l’intéressait pas. Pourtant, Laura qui n’a pas connu ces années là, puisque née au tout début de cette décennie, a aimé. Mais on ne peut pas plaire à tout le monde. […]

Ce n’était pas le cas. Je l’ai lu en entier pendant l’un de ces trajets où le temps semble toujours trop long quand on ne peut l’occuper à autre chose.

Je crois qu’il n’est jamais facile d’évoquer une tranche de vie. Celle qu’Élisabeth nous offre sur ses pages nous fait découvrir une jeune fille, Juliette, de son entrée au Lycée jusqu’à son mariage, une période s’écoulant de 1969 à 1973.

160105_Elisabeth Leroy_Couverture

Vous trouverez sur le blog de l’auteur, « Boulevard des Résistants« , plusieurs extraits de ce livre. (voir les trois derniers articles de la catégorie : “le journal de Juliette”)

Roman ? biographie ? en tout cas, document permettant de comprendre l’évolution de notre société depuis les lendemains de mai 1968. Être une jeune fille à ce moment-là n’est pas du tout comme l’être aujourd’hui. Pourtant, je crois que toutes pourraient se poser les mêmes questions sur la vie, l’amour, et les contraintes qui conduisent nos choix.

Élisabeth Leroy
Les petits carnets bleus
TheBookEdition, mars 2011
ISBN : 978-2-9532831-3-6

82 réponses à “Élisabeth Leroy, Les petits carnets bleus

  1. Merci Quichottine pour cette page et l’ardeur que tu mets à nous faire connaître des auteurs et leurs ouvrages.
    J’aime le titre de celui que tu mets en avant aujourd’hui.
    Amitiés,
    eMmA

    • Quichottine

      J’aime aussi son titre. 🙂
      J’ai endossé les lunettes de la Bibliothécaire obéienne, juste pour quelques jours. Mon rôle assumé étant de montrer des livres dont on ne parle pas, pas forcément pour dire que je les aime ou non. 😉
      Merci d’être là, eMmA.
      Amitiés.

  2. C’est tout à fait mon époque de jeunesse. Je vais déjà aller découvrir les extraits. Merci ma Quichottine pour le temps que tu accordes aux autres.

    Tendresse.

    • Quichottine

      Il faut seulement se faire une opinion.
      Merci pour tout, ma Polly.

      Tendresse.

  3. Sourire, 69, je sortais juste du lycée, 73, je me mariais….
    Bises et bonnejournée

    • Quichottine

      Nous nous sommes donc mariées la même année. 🙂
      Bises et douce journée ABC.

  4. En 68 j’avais 13 ans… mon adolescence qui démarre… on fait des plans sur la comète, merci Quichottine de nous donner à lire les aminautes qui publient… belle journée, bises à toi

    • Quichottine

      En pleine adolescence, donc. 🙂

      Publier à compte d’auteur n’est pas facile. C’est seulement une vitrine que j’offre aux aminautes. Ensuite, c’est à eux de séduire des lecteurs potentiels.
      Surtout, toujours lire les extraits, sinon, on risque d’être déçus à la lecture de l’ouvrage entier.

      Bises et belle journée à toi aussi, jill.

  5. Bonjour Quichottine
    Merci pour ce lien en partage
    J’etais jeune fille en 1968 , cela doit être interessant de lire ce livre
    Bonne journée à toi
    bises

    • Quichottine

      C’est une façon de retrouver ses propres souvenirs, mais il y en a d’autres. 🙂
      Merci à toi pour ta présence et tes mots.
      Bises et douce journée Claudine.

  6. fmarmotte5

    69/73 une sequence très agitée dans ma vie personnelle. Je ne sais pas si je pourrais faire un retour sur image objectif ? Je note ce livre il serait interressant de comparer les choix de vie.Nous sommes en ce moment chez ma belle-mère pour une opération de la cataracte: pas d’ordinateur ni wifi dans la campagne d’antan, juste une liaison 3G fragile. Passe une bonne journée

    • Quichottine

      Si tu es intéressé, n’oublie pas de lire les extraits.
      L’époque est une chose, la façon de la raconter peut influencer l’idée que l’on se fait du livre.
      Courage pour tout, Pierre. Je souhaite que tout se passe bien pour ta belle-mère, l’opération devient très courante.
      Passe une douce journée.
      Amitiés.

  7. Un pan de vie pour tout un chacun qui l’a vécu à sa façon… J’étais trop sage pour en être bouleversée, la contestation a été pour plus tard !

    • Quichottine

      Sourire… Je t’imagine sage, mais j’espère toutefois que tu ne l’étais pas trop. 🙂

  8. Eglantine

    de la lecture en perspective 🙂

  9. Ah, 1968, l’année de mes 20 ans ! de mon premier travail, de ma rencontre avec le père de mes enfants, du décès de ma maman … etc etc … voilà donc un livre qui devrait m’en apprendre beaucoup, me rappeler surtout …
    Merci pour ce titre Quichottine, je note.
    Gros bisous

    • Quichottine

      Une année riche en émotion, donc.
      Je crois que les extraits donnent une bonne idée du contenu du livre.
      Commence par ça. 🙂
      Gros bisous et douce journée.

  10. Pareil qu’Annick… pour mes 20 ans. Ce fût une année riche en événements 🙂
    Je note et en parle à ma bibliothécaire.
    Doux mercredi ma Quichottine. Je t’embrasse fort.

    • Quichottine

      Comme à Annick, je te conseille de commencer par en lire les extraits.

      Merci pour tout, Marité.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  11. J’ai connu cette période là comme toi mais ce qui m’intéresse dans mes lectures ce n’est pas de revenir en arrière, c’est justement de me mettre à la place de personnes qui ont vécu ce que je n’ai pas connu pour développer mon ouverture d’esprit, mieux comprendre le monde qui nous entoure. Je trouve que l’auteur qui parle de sa lectrice qui n’a pas aimé son livre et qui déplore son manque d’ouverture devrait avant tout développer sa propre tolérance. Excuse moi mais tu sais que je dis toujours ce que je pense sans l’envelopper. Bisous

    • Quichottine

      Je n’ai rien à excuser.
      J’avoue que sa réaction m’a surprise.

      Chacun a son propre ressenti, il est indiscutable. 🙂
      Bisous et douce journée Martine. Merci pour ta grande franchise que j’apprécie.

  12. Une période qui parait très lointaine tant les choses ont changé.

    • Quichottine

      C’est vrai.
      Je crois que même nos enfants ne peuvent l’imaginer. 🙂

  13. Bonjour Quichottine, bananier d’Emile Sèze ! je ne connais pas encore ce livre d’ Élisabeth Leroy. je trouve que la lecture est un abandon dans le temps si un lecteur ou une lectrice ne s’y ouvre pas, il n’y pas lieu de fouetter un chameau mais cela renseigne un peu sur ce que peut faire surgir en soi le sujet du roman. Parfois l’on est comme secoué par une lecture, un mot , un propos et çà rend la découverte de ce roman encore plus intriguant !

    • Quichottine

      La référence à ton article de bonne année est amusante.
      Merci pour tes mots en partage.
      J’aime beaucoup cet avis. 🙂

      • je suis ravi que çà te plaise. Bon jeudi, Quichottine . j’aimerai que cette année 2016 soit celle de l’humour, de l’amour et de la paix .

  14. Et pourtant ce furent des années heureuses…
    Je ne connais pas cet auteur, je vais me renseigner, merci pour ton ressenti
    Bises

    • Quichottine

      Tout dépend du contexte je crois.
      Ceux qui ont vécu ces années n’ont pas tous le même ressenti. Le comparer peut être intéressant.

      J’ai donné des liens pour lire des extraits, c’est important pour se faire sa propre idée sur le contenu d’un livre.
      Bises et douce journée Livia.

  15. 69, j’étais déjà dans le monde du travail, seule dans la région parisienne et j’avais essuyé mai 68 avec la faim au ventre puisque m^me mon salaire de misère, je ne pouvais pas le percevoir!
    quand je pense à cette époque et que je vois comment nos jeunes appréhendent le monde du travail j’ai l’impression d’être un fossile
    je pense comme Martine que ne pas aimer un livre, ce n’est pas ne pas être ouvert c’est simplement le droit du lecteur et il m’arrive souvent de ne pas aller au bout de mes livres, la vie est trop courte pour s’obliger à lire des choses qui nous ennuient tout comme on a le droit de ne pas vouloir fréquenter des gens qui nous hérissent ou dont les opinions nous révulsent

    • Quichottine

      Tu n’es pas un fossile.
      Nous avons eu tort de vouloir que nos jeunes n’aies pas à affronter dans de mauvaises conditions leur vie d’adulte. Nous ne les avons pas armés correctement.

      Ces années n’ont pas été vécues de la même façon par tous.

      Je partage l’opinion de Martine, donc la tienne. 🙂
      Merci pour tes mots, Azalaïs.
      Passe une douce journée. Bises.

  16. Ah ces années ! J’étais maman, heureuse même si sans le sou puisque en 68 mon époux faisait sa dernière année de cours.!
    Il est certain que chacun vit le temps d’une manière différente.
    Bisous Quichottine

    • Quichottine

      Merci de le préciser. 🙂
      Bisous et douce journée Pimprenelle.

  17. Bonjour Quichottine,
    Nous ne sommes pas souvent sur eklablog en ce moment…
    Je viens te souhaiter une bonne et heureuse année 2016!
    Une année pleine de petits bonheurs éparpillés tout partout sur ton chemin et celui des être que tu aimes!
    Une Année de Santé….de Joies…. de Livres….
    ‘Les années 68 ‘ où étais-je???lol
    Bisous de très belle soirée Quichottine,
    SylviAnne et Messire Merlin

    • Quichottine

      Coucou à vous deux. 🙂
      Bonne et heureuse année à toi aussi, SylviAnne et un câlin à Messire Merlin.

      Bisous et douce journée.

  18. 69-73, mes années ado… Ce ne sont pas mes années préférées mais chaque époque est importante dans notre construction. Ce livre pourrait me plaire. Je le note. Bisous

    • Quichottine

      Je ne sais pas s’il peut te plaire. Lis-en d’abord les extraits. 🙂
      Bisous et douce journée Cathycat.
      Merci pour ta présence et tes mots.

  19. en 68 j’avais 25 ans et en 70 je me mariais en 73 j’avais 2 garçons …des années bien chargées en occupations nouvelles !

    • Quichottine

      Merci pour ce partage de moments de ta vie, Josette.
      Années chargées, c’est vrai. 🙂

  20. Bonsoir Quichottine
    Des années pas faciles pour tout le monde !!!!
    je ne suis plus une assidue des livres, maintenant je télécharge ce qui est nettement plus pratique pour nos voyages, mais je lis toujours
    Une bonne année à toi, gros bisous

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Je te souhaite une année riche en nouvelles découvertes. Gros bisous.

  21. merci pour ce partage même si j’ai déjà tant à lire que je n’ajoute plus rien à ma propre pal qui menace de s’effondrer … sourires
    bises et belle soirée

    • Quichottine

      De toute façon, avant d’ajouter un livre à ma PAL, j’essaie maintenant, le plus possible, d’en lire des extraits. 🙂
      Bises et douce journée Jeanne.

  22. Merci de nous faire partager tes lectures. J’étais en 5ème en 1968… Bisous

    • Quichottine

      Nous sommes de la même génération… j’étais en seconde. 🙂
      Bisous et douce journée.

  23. Merci beaucoup Quichottine de nous parler de cet auteur avec tant de ferveur. Bises et bonne soirée.

    • Quichottine

      Ferveur… euh…
      Je n’ai fait que mettre en vitrine un livre de plus. 🙂
      Bises et douce journée Zaza.

  24. Merci Quichottine. Toujours très présent chez toi le partage.
    J’étais encore un peu jeunette en 68 mais avoir été ado au cours des années 70 c’était plutôt chouette.
    Je note cet ouvrage, mais j’avoue que j’ai déjà pas mal à lire d’avance.
    Bisous et belle fin de soirée à toi

    • Quichottine

      Je me demande ce que j’aurais vécu à ce moment-là si j’avais eu cinq années de moins… 🙂
      Avant de mettre ce livre dans ta PAL, n’oublie pas d’en lire des extraits puisque l’auteur nous le permet si gentiment.

      Bisous et douce journée Pascale.

  25. joli petit carnet !! probablement que l’histoire est très belle aussi
    bizzzzzzzzzzzzz

    • Quichottine

      C’est vrai que la couverture est jolie.
      Pour le contenu du livre, tu peux t’en faire une idée en lisant les extraits.
      Bises et douce journée.

  26. nous ne pouvons pas aimer les mêmes livres et en plus, certains jours, tu liras un livre, 2 ans plus tard, non … il y a des moments même pour un livre.
    J’irai voir son blog. Je te souhaite une douce soirée.

    • Quichottine

      C’est vrai que nous n’appréhendons pas les pages d’un livre de la même façon et qu’une relecture ne ressemblera jamais à notre première lecture. L’important, c’est de pouvoir en lire les extraits, ce qui n’est pas toujours possible pour un livre auto-édité.

      Merci pour tout, Andrée. Passe une douce journée.

  27. Pris note de l’auteur proposé, Quichotine

  28. Merci Quichottine… Mon fils est né en 1969… Une belle année.
    Belle soirée. Gros bisous.

    • Quichottine

      Je suis heureuse qu’elle ait été belle pour toi.

      En 69, je passais mon bac de français.
      Je commençais à comprendre les conséquences du décès de mes parents…

      Gros bisous et douce journée ma Liliane.

  29. Tu me donnes envie de le lire car c’est aussi une époque qui me concerne …
    Vais voir ce qu’il en est.
    Bon jeudi, toujours dans la maussaditude …
    ♥ Bisoux, ma chère Quichottine ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Je compte sur toi pour commencer par en lire les extraits chez Élisabeth. 🙂

      Tu as raison, il fait bien gris aujourd’hui. 🙁
      Mais passe une douce journée malgré tout. Bisous ma chère Dom.

  30. Les années 70, j’en garde des souvenirs mitigés comme de toute période avec ses bons et mauvais moments évidemment, pourtant j’aime à me souvenir surtout de l’insouciance, de la gaieté, de toutes les découvertes et de toutes les rencontres qui à présent quand j’y pense me font sourire, de soirées un peu folles où les soucis s’évaporaient comme neige au soleil, j’étais à Toulouse et cette ville pétillait…
    Merci Quichottine et bisous

    • Quichottine

      J’aime l’imaginer en te lisant…
      Merci pour Toulouse qui pétillait.

      Bisous et douce journée.

  31. Une découverte intéressante…
    Merci Quichottine
    Bises

  32. Merci pour ce nouveau partage Quichottine. 1969…j’avais deux ans !
    Bisous & douce journée

    • Quichottine

      Alors, tout cela te semblerait bien dérisoire… 🙂
      Bisous et douce journée Laure.

  33. Merci beaucoup Quichottine pour ton retour de lecteur. Cela me permet de continuer dans mes projets d’écriture. Je reviens te lire tout à l’heure. Merci beaucoup pour ton ressenti sur mon livre.

    • Quichottine

      Merci à toi. Tu m’as permis de compléter mes propres souvenirs. 🙂

  34. mireille du sablon

    Mai 68, la période du décès de mon père, que ce fut pénible à vivre!, rien ne fonctionnait et nous n’avions aucune aide financière…malgré tout, je lirais volontiers ces « petits carnets bleus »!
    Bises de Mireille du Sablon

  35. Je suis revenue lire les commentaires. Oui c’est vrai que j’ai fait une « boulette » en disant mon ressenti au sujet de la personne qui n’a pas pu terminer la lecture de mon livre que je lui proposais gratuitement. Je pense, comme je l’ai dit en conclusion, qu’on ne peut pas plaire à tout le monde… d’autant que je parle à certains endroits du livre de ma religion. Peut être est-ce cela qui ne lui a pas plu….. nous sommes tous et toutes différents. Bon après midi. Merci beaucoup.

    • Quichottine

      C’est vrai que c’était maladroit.
      Mais dans ce livre, tu as le droit d’évoquer chaque moment, et la religion ne doit pas être un tabou.

      Pour le reste, et parce que je crois qu’il est important que tu continues à écrire, que tu en as l’envie et le talent, je te donnerai seulement un conseil qui, je l’espère, ne te blessera pas.

      J’ai eu l’impression en te lisant, que tu te refusais à prendre position, à t’impliquer émotionnellement, comme si tu étais un chercheur qui observe et note le plus succinctement possible le résultat de ses expérience. Je n’ai pas ressenti la chaleur que tu mets dans d’autres écrits. C’est dommage.

      Mais c’est un premier livre, je l’ai lu plus comme un document que comme un roman, même si les personnages sont attachants.

      Passe une douce journée. Merci à toi.

  36. Merci Quichottine, j’ai eu des retours sur un autre site, dans le même sens que ce que tu dis. Deux personnes m’ont dit qu’ils auraient aimé en savoir plus sur les sentiments et les impressions de Juliette. J’essaierai à l’avenir de mettre plus de profondeur dans les personnages. C’est d’ailleurs ce que je fais pour mon prochain manuscrit en cours d’écriture. Merci beaucoup pour tes critiques constructives. Bon après midi. (je ne pense pas que la lectrice que j’ai critiquée passe sur mon blog, je ne lui ai pas donné l’adresse de mon blog, tout s’est fait par mail).

    • Quichottine

      Merci à toi pour notre échange au sujet de ton premier livre.
      Je suis certaine que chaque écrivain peut apprendre des avis de ses lecteurs.

      Bonne continuation pour le manuscrit en cours.
      Passe une douce journée.

  37. Une période que j’ai bien connu, j’en ai avalé des kilomètres, tenant la main de mon fiancé de l’époque. De magnifiques ballades, des grands bols d’air, j’y ai découvert des endroits en bord de garonne absolument superbes, c’était ….
    Je vais aller voir son roman
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci pour ces souvenirs, Annick.
      C’était de belles journées. 🙂
      Je t’embrasse.

  38. Une période qui nous parle forcément . En 69 j’étais à Madagascar ,en train de me battre avec les cafards ,les moustiques et j’essayais de passer mon permis de conduire ….Je suis donc si vieille? Hi!hi!

    C’est intéressant de nous faire connaître quelques-unes de tes lectures. Beaucoup de livres passent inaperçus par manque de publicité .
    Bisous

    • Quichottine

      Rire !
      Je crois que tu ne seras jamais vieille, ma Fanfan.
      Garde ta façon de nous montrer la vie et de t’émerveiller.
      Bisous et douce journée. Merci pour ce partage.

  39. Merci de nous faire découvrir livres et auteurs.
    J’ai bien connu cette période .
    Belle soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi de me suivre si fidèlement.
      Bises et douce journée erato.

  40. Merci Quichottine pour cette occasion de découvrir un nouveau livre.
    J’ai suivi les évènements de 68 depuis le Maroc où j’étais coopérante .J’ai regretté de ne pas être là! J’ai rejoint le mouvement gauchiste en 70 à mon retour à la fac de Caen puis m’en suis éloignée mais ai gardé de cette époque la certitude que la Liberté est un bien précieux à défendre .

    • Quichottine

      Merci pour ces souvenirs, Zoé.
      Je crois aussi que la liberté est notre bien le plus précieux. 🙂
      Douce et belle journée à toi.

  41. Ce livre doit être intéressant pour connaître l’état d’esprit des jeunes de l’époque.
    Je n’ai pas connu cette époque, je me demande toujours comment les mentalités auraient évolué sans mai 68 qui a laissé des traces indélébiles.