Les petites choses…

Je vous lisais… et je réfléchissais, comme souvent lorsque je lis, que ce soit sur écran ou sur papier.

Je crois que je n’ai jamais su lire sans aller au-delà des mots que je continue à croire écrits rien que pour moi.

– Rien que pour toi ? C’est très égoïste !

Égocentrique… Sûrement.

Tu sais, lire, c’est quelque chose de très personnel, sauf lorsqu’on partage une lecture à haute voix.

– Tu vas nous dire que la lecture est plurielle…

Plurielle… oui, c’est un mot que je pourrais employer. On ne lit jamais de la même façon un poème ou une recette de cuisine, un annuaire téléphonique, un dictionnaire ou un roman…

– Tu sais que tu vas trop vite en besogne quand tu écris ainsi ?

Bien sûr, mais un blog demande d’aller vite… vers l’essentiel de la pensée. Je pourrais écrire des pages et des pages à ce sujet. Mais ce sera pour une autre fois.

(Le Lutin bleu éclata de rire… il s’y attendait. La Bibliothécaire l’avait habitué à ces parenthèses qu’elle ouvrait sans jamais les refermer.)

– Peut-on savoir quel était le sujet de tes réflexions ?

Je songeais à ces petites choses… Toutes celles qui nous entourent, auxquelles nous ne portons pas d’attention…

– Tu pourrais préciser ?

Nous courons après le temps, nous bousculons nos vies pour arriver plus tôt, plus loin, mieux… et puis…

– Et puis ?

Et puis, un jour,  une image, un mot, une note de musique, quelque chose d’inattendu, nous réveille.

– Nous réveille ? Étions-nous endormis ?

Un peu… Nous avions oublié que le plus important n’était pas dans la course effrénée vers un bonheur plus ou moins factice, convenu.

Ce jour-là, l’air semble soudain plus léger, la lumière plus chaude, les couleurs plus vives.

– Comme au printemps ?

Un peu… comme un bourgeon près d’éclore, comme un oisillon perché au bord du nid qui regarde sans peur le sol avant de s’envoler, comme l’enfant qui s’élance en testant son équilibre, de la terre au ciel, à cloche-pied sur une marelle…

Tout est encore à construire et rien, non, rien n’est impossible.

– Rien ?

Non, rien… Il suffit d’oublier la pluie, de choisir son chemin, et, même s’il le faut cheminer, doucement, perdu dans ses pensées, à contre-courant.

Tableau de Karine Villard, avec la permission de l'artiste.

Tableau de Karine Villard, avec la permission de l’artiste.

De nombreux tableaux de la galerie de Karine Villard m’ont touchée. Celui-ci me parlait de solitude, de tout ce que nous devons affronter dans nos vies.

J’ai voulu y voir autre chose : la volonté d’espérer et de vivre, envers et contre tout.

98 réponses à “Les petites choses…

  1. Bonjour Quichottine, quel coup de pinceau, je suis allée voir sa galerie de tableaux…. l’homme qui marche seul sous la pluie… sans parapluie, autrement que les autres c’est joli aussi, merci à toi… Bises de jill

    • Quichottine

      Merci d’avoir visité sa galerie.
      Bises et douce journée jill.

  2. J’y vois aussi la solitude, la solitude en ville, la non communication, on passe sans se voir. En Vendée où j’habite les gens quand ils se rencontrent dans la rue se disent bonjour pour la plupart, se sourient.
    Belle journée. Bises

    • Quichottine

      Tu as raison… le plus souvent, ici, on se croise sans se saluer, fusse d’un sourire.
      Je ne peux que le regretter.
      Bises et belle journée à toi aussi Martine.

  3. Peinture qui reflète bien la vie urbaine où l’on est seul entouré de milliers de personnes…
    Merci pour ta lecture optimiste qui donne espoir.
    Bises et bonne journée

    • Quichottine

      Et merci à toi pour tes mots. 🙂
      Bises et douce journée Jackie.

  4. marcher sous la pluie ou aimer la subir en baissant silencieusement la tête..
    quant aux mots ils sont écrits pour rebondir ailleurs, différents.

    • Quichottine

      C’est vrai qu’ils ne sont pas faciles à maîtriser. 🙂
      Merci, Telos.
      Passe une douce journée.

  5. On peut toujours faire deux lectures d’un même tableau, deux lectures qui ne s’opposent pas mais se complètent, dans toutes les situations de notre vie il en est peut-être de même
    Bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Je pense que rien n’est impossible, et qu’il suffit vraiment de ne pas se fermer sur une seule des interprétations possibles.
      Bonne journée à toi aussi Gazou.

  6. Personnellement j’aime la solitude. J’en ai besoin. Même si j’aime aussi me retrouver parmi les autres et échanger. Il suffit de trouver le bon équilibre entre les deux.

  7. wahooo, j’ai parcouru pastels et aqua, ces dernières sont superbes! colorées et vivantes, même pour les murs!! 😉
    Dans celle-ci, je vois « passe passant…je reste replié sur moi-même, dans ma solitude…. »
    Buenas dias

    • Quichottine

      J’ai adoré ses paysages, ces rues où la lumière est palpable.
      Merci pour tes mots Mahina.
      Passe une douce journée. 🙂

  8. Bonjour,
    Ta réflexion me mène directement à mes amis randonneurs dont certains marchent toujours en tête, sans regarder autour ni s’émerveiller des beautés de la nature, tandis que d’autres, dont je suis, trainent un peu en arrière pour capter le bon air, humer les senteurs des bois, admirer les premières petites fleurs printanières, marcher pour marcher n’apporte pas grand chose, en tout cas pour moi…
    Bonne journée à toi.
    D@net.

    • Quichottine

      Ce doit être pour cela que je ne vais pas en randonnée en groupe.
      J’aime trop marcher à mon rythme et prendre le temps de regarder.
      Bonne journée à toi aussi D@net. Merci !

  9. Solitude entourée d’une foule …
    Bonjour Quichottine
    Cela doit arriver de se retrouver très seule au milieu d’une réunion , d’une rue ,de sa propre famille
    d’être en décalée avec la vie telle qu’elle devrait être ..J’en ai fait l’expérience tout de suite après l’épreuve maladie ….
    Mais bon tu as raison de parler d’espérance de vie …
    Bises à toi

    • Quichottine

      Cela arrive souvent, je crois…
      Merci pour ce partage, Claudine.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  10. emmanuelle

    Quel beau tableau en effet ! Je vois cependant une belle note de légèreté et d’espoir mêlée aux douces couleurs, ce qui fait écho à ton billet.
    Moi aussi, je ne peux m’empêcher d’aller au-delà des mots, toujours, même à l’oral, au cours d’une simple conversation. J’ai souvent l’impression que cela m’aide à être plus proche des autres, de l’auteur quel qu’il soit, même si je me trompe parfois…
    Belle journée à toi 🙂

    • Quichottine

      Merci.
      Je pense qu’il vaut mieux se tromper que de ne pas avoir essayé. 🙂
      Passe une douce journée Emmanuelle. 🙂

  11. Bonjour, chère Quchottine
    J’y vois, moi aussi la solitude, avec tout ce monde bruyant et pressé qui ne fait pas attention à ce qui les entoure …
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      Nous devrions pouvoir mieux regarder autour de nous.
      Mais je sais que ce n’est pas toujours possible.
      Bisous doux et belle journée à toi, ma chère Dom.

  12. Un petit coucou mon Amie avant de partir une fois de plus(pour combien de temps?, j’en sais rien ) vers un monde que j’apprécie de moins en moins.
    bisous tout plein
    La solitude…
    c’est une fine mouche,
    elle épie la moindre défaillance,
    puis s’empare de ton être tout en douceur ,
    petit à petit , et devient souvent la seule compagne, envahissante
    des longues journée de la vie solitaire

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage Celiandra.
      J’espère que ce nouveau séjour te permettra d’aller mieux.
      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse très fort.

  13. bonjour Quichottine,
    un très joli article sur des riens
    qui peut nous emmener loin dans la réflexion sur la Vie…
    et ta conclusion est optimiste
    mais il faut mettre la main à la pâte,
    construire…
    oui… « cultiver notre jardin »
    bonne journée à toi
    bises

    • Quichottine

      Merci Jean-Marie.
      Je crois qu’aucun de ces petits « riens » n’est à négliger.
      Bonne journée à toi aussi.
      Bises amicales.

  14. C’est drôle comment on voit le tableau à la première lecture ou plutôt vision… beaucoup parle de solitude ville… moi ce qui m’a accroché ce sont les couleurs et la mise en scène! quel talent! j’y fais un saut!
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Tu as raison, Dany. C’est une superbe mise en scène.
      Bises et douce journée. Merci d’avoir suivi ce lien.

  15. “Et puis, un jour, une image, un mot, une note de musique, quelque chose d’inattendu, nous réveille.”

    comme le gout d’une madeleine, par exemple ? qui ne fait pas que nous secouer dans notre spleen, et nous rebrancher sur l’espérance, mais nous repasse le film des jours heureux

    Ce n’est pas le cœur de ta réflexion, mais quand on évoque “les petites choses” je pense toujours à ce passage de Châteaubriand : “Quelle importance pourrions-nous attacher aux choses de ce monde ? L’amitié ? Elle disparait quand celui qui est aimé tombe dans le malheur, ou quand celui qui aime devient puissant. L’amour ? Il est trompé, fugitif ou coupable. La renommée ? Vous la partagez avec la médiocrité ou le crime. La fortune ? Pourrait-on compter comme un bien cette frivolité ? Restent ces jours, dits heureux, qui coulent ignorés dans l’obscurité des soins domestiques, et qui ne laissent à l’homme ni l’envie de perdre ni de recommencer la vie.”

    • Quichottine

      Merci pour Proust et Chateaubriand.
      Je crois encore à l’amitié, même si je sais qu’elle est rare.
      Je crois en l’amour… sans doute parce que j’ai la chance de partager la vie d’un être merveilleux depuis plus de quarante ans.
      Pour le reste ? Je pense que les petits riens valent souvent plus que les grandes choses que l’on brigue sans jamais les obtenir.
      Merci pour tes mots, Emma.
      Passe une douce journée.

  16. La vie est faite de tant de petits riens qui font notre grand tout… Chacun l’exprime comme il le peut. Les tableaux de Karine sont très parlants…
    Bons petits riens pour toute la journée, tu en feras un bouquet ce soir :-))

    • Quichottine

      Merci pour Karine.
      J’essaierai de faire au mieux pour les petites choses d’aujourd’hui. 😉
      Passe une douce journée ABC. Merci.

  17. bonjour…
    encore moi, je reviens ! car tes petites choses de la vie…
    me mènent « loin » : je suis allé voir le site de Karine Villard
    c’est de toute beauté… !

    si elle en est d’accord, tu pourrais nous présenter son œuvre dans une de tes participations éventuelles au Tableau du Samedi ?
    une simple suggestion, bien sûr
    je ne suis pas obsédé par cette communauté
    mais j’aime voir et faire partager ce qui est beau…
    excuse-moi…
    très bonne journée à toi
    bises amicales

    • Quichottine

      Je vais y réfléchir bien sûr !
      Merci pour ta suggestion Jean-Marie.
      Je n’ai rien à excuser.
      Passe une douce journée.
      Bises amicales à toi aussi.

  18. Bonjour Quichottine
    Belle dissertation sur la lecture, une réflexion sur notre façon de vivre.
    Les tableaux de ce peintre sont magnifiques.

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis contente qu’ils te plaisent.
      Passe une douce journée.

  19. J’aime bien ta lecture de ce tableau ; on est souvent plus seul dans la foule qu’avec peu de personnes .
    C’est justement ce qui fait la richesse d’un tableau et même d’une lecture: chacun l’interprète en fonction de son vécu personnel .
    Je suis allée faire un tour sur le site de Karine Villard : un grand talent !
    Bisous

    • Quichottine

      Merci d’avoir suivi le lien. 🙂
      … et merci encore pour ta présence et tes mots en partage.
      J’aime les images et les tableaux pour tout ce qu’ils sont capables d’exprimer…. et que chacun interprète à son gré.
      Passe une douce journée Fanfan. Bisous.

  20. Solitude? possible. De contre-courant aussi puisque tout le monde va dans un sens et lui anonyme va à l’opposé. Ce lui au visage caché peut-être chacun ou l’autre.
    Très beau tableau et merci de me l’avoir fait découvrir

    • Quichottine

      « Chacun ou l’autre »… c’est si vrai.
      Merci pour tes mots, alphomega.
      Passe une douce journée.

  21. m'annette

    J’aime ce dessin à la mine de plomb, il me fait penser à Humphrey Bogart!
    Ses dessins sont très travaillés! Merci de nous les avoir fait découvrir
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      J’ai aimé parcourir sa galerie.
      Merci de l’avoir fait aussi.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  22. j’aime cet homme qui marche à contre courant…c’est ce qui m’attire en premier vers lui !
    (je n’ai pas réussi à ouvrir le lien, je repasserai ce soir)
    bises Quichottine

    • Quichottine

      J’espère que tu as pu le faire finalement.
      Bises et douce journée Josette.

  23. bonjour Quichottine, je vais aller voir les tableaux de KV et pour les mots, ils viennent d’un coup, quelquefois avant d’être écrits, ils ont besoin de mûrir en nous, d’autres fois, ils s’envolent si nous ne les couchons pas sur une feuille.
    Bises et j’espère que ta main va mieux

    • Quichottine

      Ma main va mieux… je commence à pouvoir l’utiliser, même si je souffre encore après mes séances de rééducation.
      Les mots sont capricieux. Il ne faut pas les laisser s’envoler.
      Passe une douce journée Durgalola. Merci d’avoir suivi les liens.

  24. Sur quelle douleur, sur quel chagrin cet homme se replie-t-il ?
    J’aime ressentir parfois ce sentiment d’isolement parmi la foule., chose impossible dans nos petits bourgs où chacun de nos gestes est épié. Je m’y sens plus libre.
    Aujourd’hui nous avons du chagrin…
    Je t’embrasse ma Quichottine et je te souhaite un bon après-midi. Tu es moins fatiguée ?

    • Quichottine

      Personne ne le saura…
      Je suis d’accord avec toi pour les petits villages. Mais c’est aussi une grande chance que l’on a de n’y être pas complètement isolé.
      Merci pour tout ma Cricri.

      La fatigue va et vient… mais je vais mieux et bientôt tout cela sera oublié. 🙂
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  25. tu as raison
    parfois un rien nous arrête
    j’irai voir ce lien que tu indiques
    je te souhaite une agréable journée de mercredi
    qu’elle soit ensoleillée
    ti bo du jour

  26. naturesereine

    prendre le temps de pauser parfois et comme le dit si bien bonheur du jour dans son dernier article de ne rien faire du tout bisous

    • Quichottine

      Merci de m’y avoir fait penser… Il y a un moment que je ne lui ai pas rendu visite. 🙁
      Ne rien faire du tout est un bonheur bien rare… à savourer.
      Passe une douce journée. Bisous.

  27. Savoir se poser et regarder
    Lire comme tu le dis au-delà des mots…
    je vois la solitude qui marche
    mais elle marche
    vers peut-être un phare
    une lumière
    perdu au coeur de la grisaille

    • Quichottine

      Marcher vers la lumière, la chercher, la trouver parfois, même au cœur de la nuit.
      Merci pour tes mots poèmes Marie.

  28. Solitude au milieu des autres, au milieu du bruit et avancer coûte que coûte sans se retourner. Croiser les autres sans que personne ne se retourne ou lève la tête.
    Pourvu que cette sensation ressentie à la lecture de l’image ne devienne pas le lot quotidien de chacun en vieillissant ou dans quelques années dans ce monde qui semble aller à la dérive.

    Bisous tout doux Quichottine !

    • Quichottine

      Je l’espère aussi… notre monde va changer, sinon, il mourra.
      Bisous tout doux pour toi aussi Alrisha.

  29. bonsoir !!
    la pluie est souvent utilisée pour traduire la tristesse, la solitude , le mauvais œil en quelque sorte-
    mais on peut imaginer tout autre chose sur ce tableau–tête baissée cet homme va bousculer une jeune femme et va débuter une véritable histoire d’amour- ils se marièrent —
    c’est aussi l’histoire du verre moitié plein ou moitié vide-
    ce serait bien de faire un défit écriture sur ce tableau . lire ce que chacune pense-
    bonne soirée – bisous !!

    • Quichottine

      Un sourire pour toi… C’est vrai que tout est possible, même cette rencontre.
      Pour le défi, je vais éviter. Je sais qu’il y en a déjà beaucoup sur la Toile et nous ne pouvons pas répondre à tous.
      Bisous et douce journée Lady Marianne.

  30. seul dans la ville !! c’st se que m’inspire ce tableau !!!!! mais peut être au détour d’une rue cela peut changer !!! qui sait ???
    bonne soirée quichottine !!
    bisou

    • Quichottine

      Qui sait ?
      Tout est possible, Nickie.
      Bisous et douce journée à toi.

  31. La solitude est parfois pire en groupe. Superbe ce tableau.

    • Quichottine

      Je suis d’accord.
      Merci pour Karine, Gérard.
      Passe une douce journée.

  32. Je ressens aussi dans ce tableau très expressif la solitude des gens pressés. Et en plus , il pleut !
    Une compagne de plus en plus collante de nos jours!
    Je suis allée voir la galerie de Karine Villard , c’est magnifique, beaucoup de réalisme dans les expressions, merci Quichottine pour ce partage .
    Douce soirée, bisous

    • Quichottine

      Merci à toi d’avoir suivi ce lien.
      J’ai tant aimé parcourir sa galerie que je suis contente de voir qu’elle vous plaît aussi.
      Merci pour tout, erato.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  33. Laurent FUCHS

    Un petit coucou en passant après une longue journée de travail.

    Bises.

  34. parfois on est très seul même entouré de gens que l’on connaît, d’autres s’isolent volontairement, c’est difficile de savoir
    les tableaux de Karine Villard sont très beaux
    bonne soirée

    • Quichottine

      S’isoler ou subir un isolement involontaire, même parmi les siens… Tu as raison, je ne peux pas trancher non plus.
      Merci pour Karine, Azalaïs.
      Passe une douce journée.

  35. quand on pense à un mot bien précis il peut en découler un bien joli texte
    et en ville on passe à côté de l’autre sans le voir ce n’est pas mon cas venant de la campagne mais ici à marseille, on se croise sans se regarder, on est bousculé même pas un pardon on laisse passer même pas un merci

    • Quichottine

      Tu décris brièvement la réalité. J’aime ce que tu écris tout en déplorant devoir approuver.
      « on est bousculé même pas un pardon on laisse passer même pas un merci »

      Tout devient presque normal alors qu’il suffirait d’un sourire.
      Passe une douce journée Flipperine. Merci pour ce partage.

  36. Très beau ce tableau qui dépeint bien l’atmosphère de la ville. J’aime ce qu’il t’a inspiré.

  37. Ce tableau est très beau, et tes mots très justes. Dans une même situation, face à une même image, nous aurons toutes et tous des impressions différentes, tant notre vie passée nous a « formés » (ou « déformés » 😉 ). Et des choses insignifiantes pour certains auront une beauté éclatante pour d’autres âmes plus sensibles ! 🙂 Je me trouve parfois bête à verser une larme devant un texte, en écoutant une musique, ou même en me promenant dans certains lieux ou avec certaines personnes. Pourquoi bête ? Parce que j’ai l’impression d’être la seule (ou presque) à qui ça arrive…
    Gros grs bisous Quichottine, et prends soin de toi

    • Quichottine

      Je te rassure tout de suite… tu n’es pas la seule dans ce cas. 🙂
      Merci pour tout, Séverine.
      Gros bisous et douce journée.

  38. C’est drôle, je ne vois pas non plus la solitude dans ce tableau, plutôt la singularité et le courage d’aller à contre-courant ce qui finalement donne de la couleur à ce tableau plutôt triste. Et ta propre lecture dégage de la légèreté et de l’optimisme. Bisous à toi.

  39. Bonsoir Quichottine

    Pauvre homme qui a égaré son parapluie, à moins que que ce soit celui à qui Brassens l’a emprunté pour secourir une inconnue. D’un autre côté, c’est le seul humain de ce tableau qui soit vivant, coloré, alors que les autre prennent l’aspect de fantômes. Qui est le plus seul dans ce dessin ?

    Et encore, il existe tant de formes de solitude qu’il faudrait plusieurs pages pour en faire le tour. Depuis celle insoutenable de l’être muré dans son cerveau, ne pouvant pas communiquer à l’autre, jusqu’à celle légère comme une bulle de savon de celui qui a réussi seul l’ascension d’un immeuble à mains nues, tu as toutes les nuances, de la lourde à l’aérienne. Et là comme ailleurs, il y a toujours pire solitude que la sienne propre, je garde mon optimisme lorsque le fond de l

    • Quichottine

      Je n’ai pas de réponse… Mais j’aime bien l’idée qu’il ait prêté son parapluie. 🙂

  40. Je continue après un mouvement de doigt inopportun.
    lorsque le fond de la nuit est plus sombre qu’il ne le faudrait.

    Bises du grillon

    • Quichottine

      Merci… Je crois que c’est cet optimisme qui nous permet d’avancer.
      Bises et douce journée Christian.

  41. Elle a un très beau coup de crayon .
    Dans les grandes villes je me suis toujours sentie seule..
    Pour te répondre ici et ainsi t’éviter de revenir sur ma page, je n’ai jamais vraiment pêché au bord de l’eau, je suis trop remuante, je ferais fuir le poisson, et puis toucher le ver me dégoute, en plus j’aurais scrupule de le suspendre à un crochet malgré ma répulsion !
    Bisous Quichottine

    • Quichottine

      Un sourire devant ta réponse. 🙂
      Nous ferions des pêcheurs peu aptes à effrayer les poissons. 😉
      Bisous et douce journée Marine.

  42. C’est un beau tableau mais très triste : solitude, refermement sur soi, pluie, grisaille. Merci pour ton texte qui y voit aussi de l’espoir. Bisous

    • Quichottine

      Chacun l’interprète à son idée, comme toutes les images.
      Merci pour tes mots.
      Bisous et douce journée à toi.

  43. coucou
    Je te souhaite une excellente soirée
    le soleil est fâché en ce moment
    temps mitigé chez nous avec une houle persistante
    bisous

    • Quichottine

      Ici, il passe encore et ça fait du bien. 🙂
      Merci pour ce partage ma Sonya.
      J’espère que vous aurez beau temps demain.
      Bisous et douce soirée.

  44. bonjour Quichottine.
    Individualité dans la foule, chacun son chemin, plus beau que le pas cadencé des soldats, une trace aléatoire de l’espèce humaine avec ses hauts et ses bas mais comme tu le dis pleine d’espérance et de promesses. Karine Villard publie de ses œuvres sur Facebook, j’ai eu l’occasion d’admirer son talent, mine de plomb et autres je n’avait pas vu cette toile. Bonne fin de journée.

    • Quichottine

      Tu sais que je ne suis pas sur FB…
      Mais je suis contente d’apprendre que tu connais déjà son œuvre. J’ai beaucoup aimé visiter sa galerie.

      Bonne fin de journée à toi aussi. 🙂

  45. Bonjour Quichottine ,
    J’aime ce qu’à t’a inspiré le tableau de mon amie Karine . Un vrai plaisir de la découvrir dans ton univers .
    Je t’embrasse bien fort et vous souhaite à tous les deux une belle soirée
    A très bientôt…

    • Quichottine

      Je suis ravie que ça te plaise, Marie.
      J’ai tant aimé visiter sa galerie !
      Merci pour tout… Je t’embrasse bien fort aussi. Nos amitiés et belle soirée à vous deux.

  46. Bonjour et un grand merci Quichottine pour la pub vers mon lien 😉
    et en référence à ce beau texte,
    il est vrai que résidant dans une petite ville et ayant vécue dans une grande, j ai noté cette différence de l’anonymat des grandes agglomérations… le RER du matin, tête baissée, à demi réveillée comme des milliers de gens à l heure de pointe…des inconnus parmi des inconnus…
    et l’inverse, actuellement là ou je vis, tout le monde connait tout le monde, un, deux, trois bonjour, un arrêt café avec une amie et un second qui vient se greffer à nous puis un troisième ! 😉
    pour ma part, c est décidé je ne remettrais plus les pieds dans une grande ville !!! 😉
    …merci encore pour ce partage Quichottine =)
    et un petit coucou à Marie Poupée, Marmotte, un clin d oeil à Martine de Vendée (toute mon enfance) et un grand merci pour tous ces commentaires concernant mes dessins
    à bientôt
    Karine

    • Quichottine

      Et un grand merci à toi pour m’avoir permis d’utiliser l’une des œuvres de ta galerie.

      La grande ville a aussi ses avantages, mais j’avoue que j’aime aussi la douceur qu’on ne rencontre plus ici. 🙁

      Je remercie Marie Poupée de m’avoir fait te connaître. C’était une magnifique découverte.

      Douce et belle soirée à toi.

  47. J’ai aimé te lire,
    le grand mot est lâché, la solitude, à laquelle chacun est confronté à un moment de sa vie, , l’espoir est au bout du tunnel
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Je souhaite que tous le trouvent…
      Merci, Tit’Anik.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  48. J’ai longtemps été une lectrice égoïste, je crois que c’est le blog qui m’a appris le partage de la lecture… très beau tableau aussi !

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, Marie.
      Je crois toujours qu’il est difficile de partager ses lectures. Lorsqu’elles arrivent à nous toucher, c’est qu’elles éveillent en nous des sentiments ou des souvenirs qu’on ne veut pas toujours ouvrir à tous.

      Passe une douce journée.

  49. mon coucou du jour
    pour te souhaiter une excellente fin de journée
    très bon weekend
    ti bo

    • Quichottine

      Un grand merci ma Sonya.
      Pardon pour mon peu de présence… j’espère que tout sera plus facile bientôt.
      Passe un très bon week-end toi aussi.
      Bisous.