Histoire de blog (fin)

La lettre (suite et fin)

(Quichottine reprit la lettre où elle l’avait laissée.)

« Un nom, c’est important, surtout lorsqu’on en a acquis plusieurs au fil des ans.
Mais pourquoi vous raconter tout cela ?

Un blog, ce pourrait n’être qu’un journal intime que l’on ouvre à tous, un livre dont les pages meurent aussi vite que naissent d’autres pages. Rien, donc, seulement des mots ou des images abandonnés à des inconnus dont on ne sait rien, qui se cachent derrière un pseudo, qui affichent des portraits qui sont rarement les leurs… Beaucoup le pensent, et c’est sans doute un peu vrai.

Mais il arrive que ce soit autre chose : un grand salon où l’on se rencontre, où l’on échange des mots, et, parfois, un peu plus : un lieu où l’on apprend à se connaître, à distinguer le vrai du faux. »

– Là, tu t’avances un peu. Il y en a qui trichent, qui te bercent d’illusions.

Comme partout. C’est pourquoi il faut être prudent.

– Tu ne l’as pas été…

(Le Lutin bleu soupira, le Lutin vert venait encore une fois d’avoir le dessus. Depuis le temps qu’il lui disait de prendre garde, que tout le monde n’est pas toujours beau et gentil !)

C’est vrai. Mais nous ne sommes pas encore là.

« Les visiteurs de ma « bibliothèque virtuelle » ne firent d’abord que passer. C’était normal. Elle n’était encore qu’un embryon de blog, personne n’aurait pu parier sur ce qu’elle deviendrait.
Ensuite, ils s’y invitèrent plus souvent, s’installèrent pour lire, pour écouter les histoires, pour rêver de voyages qu’ils ne feraient jamais, comme la plupart de ceux qui errent sur la Toile avant d’y ancrer leur propre navire, d’y construire leur propre espace virtuel : « un blog ».
La bibliothèque de Quichottine devint pendant un temps un lieu où chacun pouvait trouver sa place. Les voyageurs qui s’installèrent en Quichottinie y plantèrent une quichottineraie, y firent rouler des quichotrains… Arbres à livres, trains de l’amitié, tout se passait autour des livres mais, plus encore, autour de ces rêves que nous faisions d’habiter un monde meilleur. »

– C’étaient de bons moments… de vrais partages bloguesques, tout le monde participait avec bonheur !
– Et tu n’as pas évoqué cette langue nouvelle qu’ils avaient inventée…. comme ces langages secrets sortis de l’imagination des enfants pour pimenter leurs jeux, comme ces mots réservés aux initiés ! (Le lutin vert se régalait. Il aimait toujours montrer que sa mémoire ne faiblissait pas.)

Oui. C’étaient de bons moments. Je me suis toujours émerveillée des trouvailles de mes aminautes. Cali les appelait des « blogopotes »…
Cali*… elle avait créé une communauté qui était devenue si nombreuse que…

(Quichottine laissa sa voix en suspens. Y avait-il eu un moment où son salon était devenu trop petit pour ceux qui s’y pressaient ? Un moment où la jalousie de certains avait rendu les rencontres impossibles ? Elle ne voulait pas y croire. Non, personne n’est assez méchant pour vouloir détruire ce qui ne nuit à personne…)

– Décidément, tu es incorrigible ! Ta naïveté te perdra !
– Mais ne t’attarde pas… continue !

« C’est alors que naquit la communauté des Doux rêveurs de Quichottinie. Une communauté sans autre but que celui de chercher le plus souvent possible un petit coin de ciel bleu.
Un petit coin de ciel bleu ? Savez-vous combien c’est important de ne pas toujours voir la vie en noir, même lorsque le sort s’acharne ? »

Je crois que tous le savent… Combien d’entre nous n’ont aucun soucis ? Même mes lutins, parfois, restent les bras ballants ne sachant comment résoudre leurs propres problèmes !

(Le Lutin bleu et son double vert froncèrent les sourcils : elle n’allait tout de même pas livrer à d’autres leurs secrets. Ce serait un crime !)

« Je crois que c’est ce qui a été le point de départ de notre grand projet : réunir des personnalités et des talents qui ne se connaissaient pas vraiment, qui ne se rencontreraient sans doute jamais en dehors des mots échangés sur la Toile, et, ensemble, composer une  anthologie qui serait vendue au profit des enfants malades.
Ce n’est pas parce qu’un enfant est malade, qu’il se sait condamné à plus ou moins brève échéance, qu’il n’a pas le droit de rêver. Les associations qui s’occupent de réaliser leurs rêves l’ont bien compris. Un rêve, quel qu’il soit, peut permettre à chacun de continuer à se battre contre l’adversité, contre la maladie, contre les infirmités qui ferment tant de portes aujourd’hui.
Ce qui était une idée, une envie de rendre utile le temps passé devant l’écran de mon ordinateur, est devenu le projet de plusieurs internautes, d’une nouvelle communauté qui œuvra pour que cette publication soit une réussite. »

– Arrête ! s’écrièrent les deux lutins en chœur. Tu vas encore parler des anthologies, et à force de le faire, tu vas lasser tes lecteurs !

Les lasser ? Pourtant, n’est-ce pas important de rappeler ce qui fut notre réussite à tous ?

– Mais ce n’est pas terminé…

Non, pas encore. Il reste la troisième, cette superbe marguerite à cent trois pétales, toutes différentes, toutes offertes de bon coeur pour une même cause…

– Alors, tu as raison d’en parler, dit de sa voix fluette le Lutin bleu qui faillit ajouter « nananère » en direction du Lutin vert.

« Nous fumes quarante-cinq pour L’atelier de Mijoty, un livre où chaque auteur habilla de couleurs et de mots une petite sorcière appelée Mijoty.
Un second projet réunit soixante-huit internautes autour d’une Boîte à Rêves que chacun orna à sa façon afin que cette nouvelle anthologie soit un succès.
Un dicton s’appliquera pour nous aussi : « Jamais deux sans trois ».
Notre nouveau projet a pour titre La marguerite des possibles. Le livre a réuni sur ses pages cent trois auteurs et illustrateurs, de tous âges, venus de tous les horizons. Certains sont connus, célèbres, d’autres non. Ils sont écrivains, photographes, artistes peintres, dessinateurs, ou simplement doux rêveurs…. Mais qu’importe ? Sur ces pages solidaires, ils sont le plus souvent seulement un prénom ou un pseudonyme. »

Elle ne les connaissait pas tous, elle n’en avait rencontré que quelques-uns, mais elle n’avait pas douté une seconde de cette solidarité bloguesque qui les réunissait une fois encore.

« Notre « marguerite » est à l’image de tous ceux qui sont passés un jour dans La Bibliothèque de Quichottine, à l’image de tous ceux qui ont envie d’aller plus loin, et surtout, de faire en sorte que le fait de bloguer ne soit pas seulement un plaisir, un jeu, mais puisse aussi être le point de départ d’actions solidaires.
Ce sera notre troisième anthologie éphémère, notre troisième action en faveur de l’association « Rêves ».
Chacune aura permis à un enfant de réaliser son rêve le p
lus cher, lui a offert une journée, ou plusieurs, dans un cadre où il pouvait oublier sa maladie en compagnie de ceux qui l’entourent au quotidien, de ceux pour qui c’est tellement difficile d’envisager un « demain ». »

(Quichottine regarda autour d’elle. C’était tellement difficile de ne pas savoir ce que serait demain… celui que l’on voudrait si différent d’aujourd’hui. Les deux lutins semblaient scruter l’auditoire… Elle ne saurait jamais jusqu’où elle pourrait aller sur le chemin choisi, mais elle n’avait pas envie de baisser les bras à son tour comme d’autres l’avaient fait avant elle.)

« On m’a demandé si je savais pourquoi j’avais choisi ce pseudonyme, ce qui m’avait conduit à l’assumer comme je le fais depuis six ans sur la Toile, si j’étais consciente du rôle que j’avais décidé d’y jouer…
Ma réponse est « oui ». Et, tant que je le pourrai, tant qu’il y aura des internautes – blogueurs ou non – pour m’accompagner, me soutenir, pour m’envoyer de petits morceaux de leur œuvre, pour composer les pages de nos livres, des lecteurs pour les lire en sachant que chacun de nous a donné, sans contrepartie aucune, de son temps et de son cœur pour que ces « anthologies » n’aient d’éphémères que leur nom, nous continuerons à en publier et nous offrirons à ceux qui en ont le plus besoin le fruit de nos rêves à nous. »

Avant de signer sa lettre, Quichottine nota la date, tout en haut de sa page. C’était le 24 juillet 2013, un mercredi comme les autres.
… et puis… Parce qu’elle savait bien que tout cela ne dépendait plus vraiment d’elle, elle glissa sa page entre celles de son livre préféré, ouvrit grand la fenêtre de sa bibliothèque obéienne et attendit que le vent lui apporte d’autres histoires.

100924 Marlene Mamie-adore-tricoter-des-pulls
(Image de Marlène)

* De blog en blog, d’essai en essai, Cali quitta finalement la Toile. Mais tous ceux qui l’ont aimée y pensent encore aujourd’hui. Sa bonne humeur, sa gentillesse, son talent étaient sans faille.

106 réponses à “Histoire de blog (fin)

  1. Magie du virtuel, j’anticipe et découvre la fin-mot d’une « Marguerite » sans Béhémoth ni pluie de billets sur les spectateurs d’un tour de magie, mais je souhaite une réelle réussite à cette entreprise. Merci.

  2. Coucou ma Quichottine,
    La ZAZA est à nouveau reliée au monde, nouvelle live-box opérationnelle et fonctionnelle. Je vais enfin pouvoir reprendre ma tournée des blogs et aller rêver chez toi. Maintenant, il faut souhaiter que les orages soient moins violents dans l’ouest de la France.
    Alors je viens de rattraper mon retard. Je viens de me régaler ta saga « histoire de blog ». Merci pour ce moment de rêve et passe le bonjour aux lutins.
    Bises et bon mardi. ZAZA

    • Pas de souci.
      Je suis contente que tu aies retrouvé la possibilité de bloguer.

      Merci pour tout, Zaza.

      Bisous et douce journée.

  3. Quelles belles aventures (fabuleuse, la Boîte à rêves) et péripéties évoquées dans tes Histoires de blog, Quichottine/Amielle ! Merci. Les lutins sont tes complices 😉

    (Peu à peu, je tente de reprendre le fil de la blogosphère)
    Belle journée. Gros bisous, tout plein

    • Merci mon Amielle. Ta visite et tes mots m’ont fait grand plaisir.

      Prends bien soin de toi surtout.

      Je t’embrasse très fort. Belle journée à toi aussi.

  4. Que de bien belles choses n’est ce pas? pas toujours facile mais le résultat est si beau !!
    Bises Quichottine

    • Notre marguerite sera la plus belle de nos anthologies, même si elle n’est pas en couleur. 🙂

      Merci à toi aussi d’avoir participé.

      Bises et douce journée.

  5. Une belle aventure mais une aventure qui a demandé et qui demandera encore beaucoup d’énergie de ta part…
    Merci d’être le moteur, la locomotive de cette aventure, Quichottine. Je crois que ce train-là est le plus joli qui soit. Il est porteur d ‘espoir et c’est très beau.
    Je t’embrasse bien fort.

    • De notre part à tous, je crois, pour que lors du bilan, tout soit positif.

      Merci à toi aussi qui participes depuis le début à ces rêves, d’une façon ou d’une autre.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse très fort.

  6. Quand le virtuel entre dans le réel en se proposant de réaliser un rêve d’enfant avec l’aide de plus de cent blogueurs, connus ou pas, qui se connaissent ou pas pour se faire… bravo pour l’idée et la réalistion ensuite… Bonne nuit Quichottine, bises et merci encore !

  7. C’est une belle œuvre que tu as initiée…
    Gros bisous Quichottine, que ta journée soit riche en petits bonheurs…

    • Et, heureusement pour moi, vous étiez partants pour me suivre.

      Merci d’avoir été présente chaque fois, de différentes façon, mais chacune d’elle compte pour la réussite d’un projet.

      Je suis contente que tu sois parmi les auteurs de notre Marguerite, Cricri. Merci encore, pour tout.

      Gros bisous et douce journée à toi.

  8. Un petit mot posé là, deux petits mots, trois.
    Et la marguerite parle.

    Un bonheur pour tous les participants aussi ce petit geste dans la grande insignifiance du monde.

    C’est tout à fait bon de savoir que le virtuel peut permettre un acte de bonté.

    Je t’embrasse plein.

    • Je trouve aussi…

      Lorsque le virtuel entre dans la réalité, et qu’il le fait ainsi, c’est rassurant… 🙂

      Je t’embrasse plein. Passe une douce journée, ma Polly. Merci pour tout ce que tu fais encore pour que ce projet soit une réussite.

  9. Bonjour Quichottine ,
    Hier je découvrais cette « fin de blog » mais j’attendais aujourd’hui afin de partager avec tous, ces bons moments , ces beaux souvenirs et te remercier de tout le temps que tu prends pour nous offrir du rêve …
    Encore toutes mes félicitations aux participants de cette belle marguerite qui j’en suis sure apportera tant de bonheur aux enfants !
    Gros bisous Quichottine et belle journée

    • Notre marguerite est en voie d’achèvement… Nous sommes dans les temps grâce à mes deux complices, Azalaïs et Polly qui ont aussi travaillé avec patience et ont mis toute leur attention dans la relecture des textes reçus.

      Ce sera un très beau livre, et je suis émeveillée de voir que tant nous ont suivies dans ce nouveau projet.

      Merci à toi aussi, Marie. Je sais d’avance que tu seras parmi nos lecteurs. 🙂

      Passe une douce journée. Gros bisous à partager.

  10. Tous mes compliments pour ces liens tissés en ces possibles chère Quichottine, t’embrasse !

    • Merci, Joëlle… et un immense merci pour ta propre participation à notre Marguerite.

      T’embrasse fort. Passe une douce journée.

  11. C’est la marguerite du bonheur !!!
    Chaque pétale est si important qu’on ne l’effeuillera pas…
    Douce journée ma Quichottine.
    Je t’embrasse fort. Merci pour ces mots doux 🙂

    • Merci… Je sais que j’ai eu beaucoup de bonheur à participer à sa création. Le reste maintenant dépend de nous tous.

      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée Marité.

  12. Quelle merveilleuse aventure…qu’elle continue le plus longtemps possible… c’est mon souhait le plus cher pour nous tous…
    Bises Quichottine, continue de nous faire rêver
    Passe une bonne journée.

    • Merci, Jackie.

      Je crois que c’est notre souhait à tous, et je suis contente que tu aies pu participer à ce nouvel opus.

      Bises et douce journée à toi aussi.

  13. C’est dommage que tu penses que ce sont simplement les mots qui sont échangés. Le mot n’est qu’un simple outil qui aide à traduire émotion et sentiment. C’est pour ça que la littérature est un exercice bien difficile car il ne suffit pas de les aligner (les mots) même joliment, il faut qu’il s’en dégage une musique et surtout quelque chose à transmettre.

    • Je pense que les mots sont importants mais je suis d’accord avec toi… je ne faisais que traduire ce que l’on dit souvent quand on parle de blog. Mon propre avis est différent.

      Depuis le temps que tu me lis, tu as dû le savoir bien vite. Ce qui compte, c’est ce que nous arrivons à transmettre à celui qui les lit.

      Il y a des textes « vides »… et c’est dommage.

      Merci d’avoir précisé.

      Passe une douce journée, Liza.

  14. une bien belle histoire, Cervantes peut être aurait aimé

    • Je ne sais pas… mais je voudrais vraiment que tout cela ne reste pas dans le dommaine de l’Utopie quichottesque. 🙂

  15. Un serrement au coeur, à n’avoir pas participé à offrir un pétale à cette merveilleuse Marguerite …
    Et un souvenir ému et reconnaissant à l’amie d’enfance qui porte ce prénom.
    Bises, Quichottine.

    • Il ne faut pas regretter, Midolu. Je sais que tu aurais été un merveilleux pétale supplémentaire dans notre marguerite, mais, ce sera pour la prochaine fois. Tu ne pouvais pas être partout…

      Tu as eu tant à faire pour faire en sorte que tout aille au mieux malgré les soucis !

      Je suis sûre que tu participeras malgré tout à notre rêve commun, autrement, c’est important aussi.

      Merci pour ce souvenir partagé.

      Je t’embrasse fort, Midolu. Passe une douce journée.

  16. L’illustration de Marlène est magnifique!

    • C’est toujours le cas avec elle… j’adore ce qu’elle fait !

      Merci pour elle, Kri.

      Passe une douce journée. Bises.

  17. bonjour-
    un bel hommage à Cali que je n’ai pas connu-
    je suis une nouvelle-
    pourquoi parler au passé ? ça m’inquiète –
    bonne et longue route !! bisous !!!

    • Ne sois pas inquiète.

      Même si la bibliothèque obéienne va fermer ses portes bientôt, je ne pars pas tout à fait, au contraire.

      Le chemin ne fait que commencer ailleurs. 🙂

      Bisous et douce journée à toi, Lady Marianne. Merci pour tout.

  18. je ne connais pas ton blog depuis le début, je l’ai découvert en découvrant ta communauté des doux rêveurs. C’était bien ces communautés qui nous permettaient de découvrir de nouveaux blogs ! En tout cas, depuis, je prends toujours un réel plaisir à venir découvrir tes belles histoires, et les commentaires de tes petits lutins! Et je t’admire pour avoir mis en place cette façon de donner un peu de rêve et de bonheur à des enfants
    J’espère que tu nous feras encore longtemps rêver !
    bisous et bonne journée

    • Je l’espère aussi… Je suis heureuse de t’avoir rencontrée, Lilwenna, même si ce n’est que par l’intermédiaire de nos blogs.

      Merci pour tout, Lilwenna.

      Passe une douce journée. Bisous.

  19. Quelle belle aventure que la tienne, que de rencontres, de découvertes, d’amitiés, de partages depuis tout ce temps.
    Tenir un blog prend déjà un temps fou, en tenir plusieurs et réaliser tout cela est pour moi une véritable prouesse.
    Merci Quichottine pour tout ce que tu apportes.
    A bientôt et gros bisous
    Annick

    • Ce furent de très bons moments et j’espère de tout coeur que ce n’est pas fini, même si je vous appelle à me suivre ailleurs.

      Je vais fermer ici. Tu sais, je n’ai jamais publié partout en même temps… et il m’arrive aussi de rester de longs moments sans publier. 😉

      Merci à toi, pour tout.

      Passe une douce journée. A très vite chez toi. 🙂 Gros bisous.

  20. J’aime bien cet »historique »…Des liens plus que virtuels , des liens de l’esprit et du coeur pour bcp. Biiises VITA

  21. J’aime à croire que l’image de Marlène tricote une écharpe de vent qui porte tous tes espoirs.
    Bien sûr que si tu le demandes et le souhaite, je serai partante pour une quatrième aventure. Je pense que tu auras toujours des blogueurs(euses) pour t’accompagner.
    Merci d’avoir pris la peine d’écrire cette longue missive.
    Je t’embrasse.

    • J’aime à le croire aussi…

      Continuons à tricoter l’espoir.

      Je croise les doigts pour que tous veuillent bien continuer à être de l’aventure, même en me suivant ailleurs.

      Merci à toi de l’avoir lue.

      Je t’embrasse très fort, Pimprenelle.

  22. Que j’ai aimé « La Quichottineraie », mais pas qu’elle, j’aime aussi ce qui vit autour de la magicienne qui anime ce blog de rêve et d’espoirs.
    Bisous pour toi

  23. Heureux hasard qui m’a fait prendre le chemin de ton blog!

    http://img199.imageshack.us/img199/9056/8i7r.jpg

    • Heureux destin qui m’a permis de te rencontrer, fusse virtuellement, Marie.

      Ton image, est absolument splendide !

      Merci.

  24. Mistigris34

    hello !! superbe tout cela, tu ne risques pas que je te laisse faire toute seule…(grands rires ! ) nous sommes beaucoup; et c’est tant mieux,
    bonne fin de semaine, gros gros bisous, MIAOU !!!!

    • Rire… Je compte sur toi… et je sais que je peux le faire.

      Merci pour tout Mistigris.

      Gros gros bisous à toi aussi. Passe une bonne fin de semaine aussi.

  25. un blog un lieu de partage

  26. Je suis heureuse d’avoir participé à « L’atelier de Mijoty » et j’espère vraiment qu’il y aura un quatrième volume. Parce que ce que nous avons fait avec Mijoty et ce que vous autres avez fait avec « La boîte à rêves » et « La marguerite des possibles » est un magnifique hommage à la vie, à ce qu’elle peut apporter grâce à la solidarité.

    • Je le suis aussi… et j’espère de tout coeur que tu participeras encore, même si tu n’as pas pu être des nôtres cette fois.

      Merci pour tout, Naniloup. Passe une douce journée.

  27. Le seul « avantage » d’être en retard, cette fois-ci, c’est d’avoir pu tout lire, sans ce suspens insoutenable jusqu’au prochain article… Et pourtant, tu m’as fait peur, ma Quichottine, dans les toutes premières lignes, qui pour moi avaient un peu la sonorité lancinante d’un glas… Va-t-elle annoncer qu’elle ferme sa porte, que nous ne pourrons plus jamais jouer à saute-lutin ? Mais non, c’était un constat, édulcoré bien sûr, de ta longue aventure ici, nous dans ton sillage. Alors continuons ensemble cette belle histoire, nous sommes là « Petit cheval blanc »… »tous derrière, tous derrière »…

    • Sourire… je ne voulais pas vous effrayer, et, pourtant, je sais que ma bibliothèque est ailleurs maintenant.

      Trop d’incertitudes ici… j’y reviendrai peut-être si tout s’arrange. Je ne veux pas être défaitiste. J’ai du mal à vouloir effacer totalement ce lieu. Mais je devrai le faire peut-être, et, à ce moment là, ma bibliothèque renaîtra telle qu’elle est ici, dans un nouvel endroit.

      Tu connais mes ayeurs… alors, je t’y recevrai chaque fois avec le même plaisir que je le fais ici.

      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  28. Une belle étude sur l’âme d’un blog, de ton blog qui a permis de donner tant de bonheur par sa fraîcheur et sa générosité.
    Passe une douce soiré, bisous

    • Merci, erato.

      Ce blog va être en pause, mais je sais que tu me suis déjà ailleurs.

      Bisous et douce journée à toi.

  29. J’ai pris le train en cours de route et je suis heureuse de t’avoir rencontrée sur mon chemin… Merci Quichottine.
    Je t’embrasse très fort. Bonne soirée.

    • Je suis heureuse aussi que nous nous soyons trouvées.

      Je t’embrasse très fort, Liliane.

      Passe une douce journée.

  30. ce que j’aime c’est qu’au delà des rencontres virtuelles, finalement ce sont des danses d’âme, des danses libres que nous exécutons et si quelquefois comme dans la vraie vie, il y a des jalousies, des rivalités, des déceptions, il existe ces partages fragiles précieux
    bises

  31. Emotions bloguesques : deux lutins interrogateurs en quête de vérités, un petit monde virtuel dans la confidence, une marguerite s’effeuillant avec noblesse de ses cent trois pétales pour adresser un gage d’espoir … une très belle et généreuse aventure Quichottinienne.
    Je te souhaite une douce nuit …. amitiés Quichottine

    • Un gage d’espoir qui je l’espère parviendra à continuer à en donner…

      Merci pour tout, Antoine.

      A très vite chez toi… Feuilleter les pages de ton album est une merveilleuse façon de rêver.

      Douce journée à toi. Amitiés.

  32. una aventura maravillosa que he compartido un poco
    pero con mucho placer
    besitos
    tilk

    • J’aurais aimé que tu sois de ce nouvel opus, mais la vie ne l’a pas voulu.

      L’important, c’est que tu ailles mieux.

      Bises, Tilk. Passe une douce journée.

  33. Les orages nous ont laissés un peu de fraîcheur à se partager, chichement mais contentons-nous, c’est l’été !

    Dommage pour DSK, il aurait fais un président capable et expérimenté
    Bises ma Quichottine

  34. un blog qui se prépare à la postface en somme. qui va se poursuivre ailleurs, j’en suis convaincue. J’aimais bien cette plate-forme mais la nouvelle me déroute beaucoup aussi.
    J’ai à peine entrevu le blog de Cali. mais tu m’as conduit vers d’autres espaces
    Un grand merci pour ta ténacité et ta fidélité

    • Oui, tu avais bien deviné. Il faut un jour tourner la page.

      Merci à toi, pour tout.

      Je t’embrasse, passe une douce journée.

  35. Il est vrai que je ne te connais pas depuis 6 ans, moins certes, mais avec toujours un plaisir aussi grand à te lire.
    les virtuelles qui deviennent des rencontres réelles que du bonheur, c’est un peu mon Dada découvrir, alors en allant au devant des autres je m’enrichis gratuitement et pour me reposer je viens dans tes pages rêver un peu,
    Mais j’ai aussi apprit que tous ne sont pas que sincères , alors !!!
    Moi c’est la photo, on ne peut pas savoir tout faire , hein !!!! mais ce que tu fais tu le fais si bien.

    A la demande de certaines personnes
    Pour notre galerie photos Jooméo ; http://jooméo.com/lesdgimis
    Nom de l’utilisateur et mot de passe : public.
    Bisou et bonne soiréeFichier hébergé par Archive-Host.com

    • Merci pour cette invitation à visiter ta galerie photo.

      Je suis un piètre photographe, mais tu as raison, on ne peut pas tout faire, et heureusement !

      Bisous et douce journée à vous deux.

  36. Je n’ai pas participé à cette belle aventure, mais je reste admiratif par ta passion de bien faire et de l’art de la communiquer.

  37. c’est vrai que je n’ai pas eu l’occasion de connaître Cali
    j’aurai bien voulu…
    c’est tellement vrai ce que tu dis au sujet de tes lecteurs

    j’aime tes écrits

    je te fais de gros bisous ma douce

    • Merci de me suivre et de me lire avec tant d’attention, Sonya.

      Gros bisous et douce journée à toi. A très vite. 🙂

  38. un petit coucou pour prendre de tes nouvelles ,cette canicule a été dure à supporter et après un superbe orage et des flots de pluie ,la fraicheur est revenue ,elle est la bienvenue
    Plein de chaudoudous et prends soin de toi
    Sonia la petite fourmi

    • Merci pour ce coucou.

      C’est vrai qu’un peu de fraîcheur fait du bien, mais il faut garder le soleil. 🙂

      Plein de bises à toi aussi. Passe une douce journée Sonia.

  39. Bonjour Quichottine

    Je suis très heureuse d’avoir un jour,
    m’être ici, arrêtée
    Jamais je ne le regretterai
    Mes amis le Lutin Bleu et le Lutin vert
    m’avaient quelle femme extraordinaire
    tu étais et à ce jour,
    je suis loin d’être décue,
    au contraire
    A chaque fois que je m’évade ici
    et que je lis et relis tes écrits,
    je repars dans mon Monde irréel et infini.
    MERCI
    Bisous
    Celiandra

    • Merci pour ces mots en partage, Celiandra.

      Ta participation à la vie de ce blog et des anthologies a beaucoup compté.

      Bisous et douce journée à toi.

  40. Je viens de lire cette citation magnifique de Louis Aragon:
    « La vie est un voyageur qui laisse traîner son manteau derrière lui, pour effacer ses traces. » Mais en Quichottinie, les Lutins verts ou bleus sont heureusement chaque fois-là pour soulever le manteau dans un sillage d’étoiles et laisser au lecteur au fil des semaines les textes poétiques et aquarellés de la Bibliothécaire aux rayons des rêves. Merci de lutter contre les vents mauvais de la vie, et de nous faire découvrir chaque fois un coin de ciel bleu..

    • Que c’est joli !

      Merci pour ces mots laissés en partage et pour votre amitié.

      Passez une douce journée, Georges.

  41. tu es une de mes plus fidèle habitué depuis la création de mon blog ….. bise Quichottine

    • Tu as été l’un des premiers visiteurs de ce blog, je ne l’oublierai pas, Dom.

      Merci pour tout.

      Bises et douce journée à toi.

  42. Tu m’as fait regretter de ne pas avoir participé à ta grande « marguerite ».
    Tu as raison, Quichottine, un blog, c’est un peu un « salon »,on y bavarde, on y lit, on y passe. Chez toi, en Quichottinie, on se sent bien, libre de rêver.

    • Tu participeras peut-être à de nouveaux projets. Je le souhaite de tout coeur, ton écriture me plaît beaucoup.

      Je serais fière de te compter parmi nos auteurs.

      Merci pour tout… et pour ce beau compliment que tu me fais.

      Passe une douce journée, Carole.

  43. Anticipé! alors le chat?

  44. Coucou Dame Quichottine
    Suite et fin de l’Histoire de ton Blog…
    Passionnant ! J’afficherai aussi très bientôt les 6 ans d’existence du mien.Une sacrée aventure d’écrire chaque jour sur la Blogosphère avec en prime de riches rencontres avec mes blogopotes (je les nomme également ainsi… ou bien copinautes. C’est mieux que blogueur) dont je ne me lasse point. Ce serait peut-être amusant de faire un petit point qur le pourquoi du comment de mon Journal de Bord. Quant au nom que l’on choisit, il est rarement le fruit du hasard… Quichottine te va fort bien.
    Bises et belle soirée.
    Béa kimcat

    • Merci pour ces mots qui me touchent.

      Je crois que Lisabelle a été le premier livre d’aminaute que j’aie commenté ici. 😉

      Passe une douce journée, Kimcat, et surtout continue !

      Bises et douce journée à toi.

  45. Je crois que tout le monde rêverais d’avoir une chambre comme celle là !

  46. une bien belle aventure que j’aurais aimé connaître à ces débuts.

    • Merci, Jamadrou.

      Je suis contente que tu sois de ce nouvel opus de nos anthologies. Merci encore.

      Passe une belle journée.

  47. tu as ouvert la parole aux possibles et les possibles se réalisent que dire d’autres que : BRAVO et MERCI !
    Merci pour les enfants, pour ton fidèle lutin, pour les rencontres, pour les échanges, pour toi, pour tous nos partages, pour les rêves qui ne s’effaceront pas….
    Oui MERCI !

    • Je sais que c’est important, pour vous, pour moi aussi, très.

      Ces rêves que nous faisons, ceux qui nous permettent de réaliser ceux des enfants, sont ce à quoi je tiens le plus.

      Alors, merci de m’aider à continuer.

  48. près cette lecture je te dépose mon amical bonjour ainsi qu’aux lutins.

  49. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine

    une magnifique synthèse !
    qui n’oublie rien ni personne
    tu nous a entraînés dans des entreprises émouvantes et solidaires
    et nous te devons cette fierté
    merci
    bonne journée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Je n’aurais rien pu réaliser sans vous, et je le sais.

      L’important est d’oeuvrer tous ensemble.

      Merci à toi aussi, Jean-Marie.

      Passe une douce journée. Gros bisous d’amitiés.

  50. Beaucoup de nostalgie dans ces « Histoires de blog ». Je crois que chacun d’entre nous a des « histoires de blog » toutes plus ou moins heureuses… On y fait de nouvelles rencontres, qui se concrétisent parfois… Et il y a aussi des retrouvailles car la toile permet aussi à des personnes qui ne sont pas vues depuis moult décennies de se retrouver. A bientôt dans ton (tes) ailleurs. Bonne journée.

    • Tu sais comme moi combien il est parfois difficile de tourner la page… Mais je sais aussi que tu as déjà mes ailleurs en mémoire. Nous ne nous perdrons pas, Marie.

      Tu comptes beaucoup pour moi.

      Passe une douce journée.

  51. j’ai toujours différentes sensations à la lecture de tes textes. Là, je suis émue. Parfois je souris, d’autres fois je frissonne. Tu as un don pour transmettre les émotions. J’aime venir ici ou ailleurs juste pour te lire. (Je ne suis jamais bien loin…) Bise

    • Je suis toujours heureuse de te retrouver Christine. C’est vrai que je m’inquiète quand tu n’as rien publié depuis un moment, même si je sais que tu es très occupée.

      Merci de m’avoir rassurée, et merci pour ce beau compliment.

      Bises et douce journée à toi.

  52. voaycroc

    C’est toujours un bonheur que de te lire, mais ces 5 épisodes furent un vrai bonheur, merci.
    Cali, je me demandais ce qu’elle était devenue : au fil de mes déménagements, tant réels que bloguesques j’ai fini par perdre le fil qui me reliait au dernier blog – confidentiel – qu’elle avait créé. As tu de ses nouvelles ?
    Bises d’ici dame

    • Je n’ai pas eu de ses nouvelles depuis longtemps. J’espère qu’elle va bien.

      Son blog confidentiel a disparu aussi. 🙁

      Merci à toi d’avoir suivi cet historique qui n’est sans doute pas complet mais qui me tenait à coeur.

      Bises et douce journée Dame Croc.

  53. C’est vrai qu’on a vu les blogs évolués depuis quelques années , ils ont maintenant une connexion vers les réseaux sociaux* mais le sont -ils d’avantage ? La fin sur O-B sera donc un départ ailleurs …
    Bonne soirée Quiche (:-*

    • Je ne crois pas que ce soit une bonne chose d’ouvrir vers trop de réseaux.

      Mais mon ailleurs existe et j’espère de tout coeur que tu m’y suivras.

      Passe une douce journée. Bisous.