Davy Durand, Intimité

Il y a eu Marlène… et il y a Davy.

Tout le monde sait le lien particulier qui m’unit à mon copain Davy. Nous avons publié ensemble un roman à quatre mains : Papilio, le monde merveilleux d’un doux rêveur.

(Voir Le livre d’or de Papilio)

C’était une belle aventure intellectuelle, un grand moment de bonheur, aussi, de pouvoir le dédicacer au Salon du Livre de Paris cette année.

Mais l’histoire n’est pas achevée, elle continuera bientôt, sous une forme dont j’ignore encore tout, ou presque.

En attendant, je m’occupe de La Marguerite des possibles… et lui, lui, il a publié un recueil de dessins, de ceux dont il a le secret, sans autre mot que le titre : Intimité.

Que se passe-t-il dans l’intimité de mon copain Davy ?

Je ne saurais vous dire sa réalité, mais, ce livre sans mots n’est pas sans histoire à raconter.

J’en ai fait l’expérience avec ma plus jeune petite-fille… Elle a cinq ans, et, même si elle aime lire et relire avec moi ses livres préférés, elle aime en découvrir d’autres.

Celui-ci l’a d’abord surprise : « Il n’y a rien d’écrit ? »

Il est vrai que les livres où seules les images l’intéressaient sont désormais sur une étagère où elle se rend de temps en temps pour y feuilleter ceux qui ont su la faire rire ou rêver.

Rien ? Mais si ! Regarde bien les images !

Elle m’a observée un moment. Je crois qu’elle se demandait si je n’avais pas un peu perdu la tête…

Puis, elle s’est prêtée au jeu.

« Il était une fois… »
– Papilio ! A soufflé son aînée qui ne faisait que passer.

Le personnage de Davy lui ressemble tant !

– Il était une fois Papilio, a répété, docilement, la petite sœur.

Et ?

– Je sais que Papilio se cherchait un ami. C’est toi qui l’avais écrit.

Oui, c’est vrai. Il se cherchait un ami… et donc…

– Il l’a trouvé.

L’enfant tourne les pages… Papilio, c’est Paris, la grande ville, les immeubles, les cheminées qui fument, les voitures, les avertisseurs sonores des conducteurs exaspérés dans les bouchons.

Elle rit, il y a vraiment beaucoup de nuages dont on ne sait jamais s’ils apporteront la pluie dont Papilio est si friand.

– Tu crois que c’est là qu’il va trouver son ami ?

Elle est inquiète. Je crois qu’elle voudrait que je lui dise qu’un ami est précieux, mais qu’il n’est pas besoin de le chercher aussi longtemps, qu’on peut le trouver tout près…
Mais je la laisse découvrir. Elle me parle du pont, de la rivière, de cette porte qu’il faut franchir pour aller dans le jardin.

Le jardin… elle adore les fleurs, se couche volontiers dans l’herbe pour observer les coccinelles, les fourmis. Elle fait de gros bouquets de pâquerettes qu’elle met pour moi dans le petit, tout petit verre que j’ai gardé à cet effet.

Elle me parle de Papilio… Celui-ci comme toujours flâne, le nez au vent, les mains dans les poches.

– Tu crois qu’il siffle aussi, qu’il rit derrière son écharpe ?

L’écharpe avec elle serait de toutes les couleurs. J’hésite encore à lui laisser le livre pour qu’elle le colorie à son idée. Un jour peut-être…

Il avance… il va vers l’ami.
Ce sera « Cui ».

Lui, je le connais déjà, il a suivi Papilio chez les géants, mais je ne l’avais pas dit.

Lorsqu’on ne peut pas être oiseau, on peut s’en faire un ami.

Je crois que c’est le plus important, de cette « intimité » que j’ai découverte sur ses pages, des ces moments partagés avec ma petite-fille qui racontait, qui attendait parfois que je confirme ses dires.
Je rêvais, moi, j’écrivais les mots qu’il n’avait pas écrits.

Davy est né avec un crayon dans les mains, j’en suis persuadée. Je l’ai accompagné un long moment au salon du livre, je l’ai vu crayonner, sans relâche, pendant toute une matinée.

Il n’a pas eu besoin du crayon du géant pour devenir ce qu’il est. Un merveilleux dessinateur dont la jeunesse prouve que la valeur n’attend pas le nombre des années.

Si vous avez aimé ses illustrations de Papilio, vous aimerez aussi ce petit livre sans mots, ce livre qui raconte au fil des pages une belle histoire d’amitié.

Davy Durand
Intimité
TheBookEdition 2013
12 €
ISBN : 978-2-9545000-0-3
Pour en savoir davantage :
D’autres images chez Davy Durand :

49 réponses à “Davy Durand, Intimité

  1. J'aime ces dessins apparemment minimalistes mais où tout est dit !
    T'as vu l'heure ? Holala !!!
    J'entends que Mr Pépé dort bien ! 😉
    Gros bisous et fais de beaux rêves.

    • Oups… tu t'es couchée bien tard !

      Il y a beaucoup dans les images de Davy, le plus souvent, elles n'ont pas besoin de mots. Il suffit de se laisser porter.

      Gros bisous et douce journée, Cricri.

  2. Bonjour Quichottine… Un style bien à lui, merci pour l'annonce de ce livre de monsieur Durand… ah le colorier je ne sais si mamie voudra un jour, sourire…. Bises de jill bon jeudi Quichottine !

    • Je ne sais… peut-être pourrais-je lui confier l'un des exemplaires que j'ai en ma possession, rien que pour voir. 🙂

      Bises et douce journée à toi, jill. Merci pour tout.

  3. Martine.

    J'aime beaucoup comment tu nous parles du livre de Davy par l'intermédiaire du regard de ta petite fille car un livre sans mots avec des dessins plein de poésie est super pour des enfants qui ne savent pas lire. Pourquoi pas le donner à colorier à ta petite fille afin de donner de la couleur à la vie à défaut de mots. Bisous Quichottine

    • Un jour sans doute, bientôt.
      Pour son prochain anniversaire. D'ici là, elle aura encore progressé dans ses envies de coloriage et, surtout, dans ses réalisations. Je lui offrirai en même temps une boîte de crayons de couleur, des vrais, pour que le papier de les absorbe pas. 🙂

      Bisous et douce journée, Martine.

  4. J'imagine le bonheur de Davy en lisant tes lignes… Quelle belle manière de s'approprier son livre, l'imagination qui galope, les mots qui se sèment au gré de l'imagination, la grande soeur qui souffle le grain de ses souvenirs et Quichottine qui donne vie à tout cela. Ton article m'enchante !…
    Je repars quelques jours chez ma maman. A très vite. Gros bisous

  5. Et voilà une nouvelle acquisition pour moi et surtout pour la bibliothèque de mes petits en devenir un peu plus grands..
    Merci pour le lien Quichottine que je viens de rajouter sur mon bogspot !!sourires , avec le tien bien sur !!
    Bonne journée à toi et gros bisous

    • J'ai vu chez Davy que tu aurais voulu une dédicace. Je suis désolée de ne pas avoir précisé qu'on pouvait commander directement chez lui…

      Cependant, ça peut peut-être s'arranger quand il sera moins pris par son déménagement/aménagement (la vie a aussi ses exigences)

      Bisous et douce journée à toi.

  6. Un style personnel que j'aime beaucoup

  7. j'aime beaucoup ses dessins. Il a trouvé un style vraiment reconnaissable tout en faisant parler les images

  8. J'aime beaucoup sa façon de dessiner. C'est un très grand artiste et il mérite amplement que tu lui fasses cet éloge. Bonne journée Quichottine.

  9. Ton ami bénéficie d'un grand soutien en ta personne ma Quichottine, et ta petite fille est surement un bon juge, les enfants sentent les choses

    Un mot inconsidéré sous le coup de l’exaspération et une carrière honorable peut-être brisée ! Le monde!de certains français est celui de la délation !
    Bisous ma douce

    • J'apprécie beaucoup ce qu'il fait.
      Je crois que je ne sais pas parler de ce que je n'aime pas. 🙂

      Merci pour ta réponse.

      Bisous et douce journée Nettoue.

  10. Le minimalisme des teintes participe à la poésie du livre de Davy et les illustrations n'ont pas fini de révéler leurs secrets, ceux de l'histoire, et toutes ces choses qui n'apparaissent pas à la première " lecture " …
    Bises, Quichottine. J'ai aussi adoré la relation que tu fais de la rencontre de ta petite fille avec Intimité. Un moment précieux.

    • Je suis tout à fait d'accord avec toi… les dessins de Davy sont chargés de poésie, de secrets qu'ils dévoilent au lecteur attentif.

      Merci… J'ai aussi aimé la raconter. Ce sont des moments privilégiés.

      Bises Midolu. Je te souhaite une merveilleuse journée.

  11. J'aime beaucoup découvrir des livres avec mes petits-enfants.
    Le regard neuf qu'il porte sur la vie sans les préjugés, le rêve qui l'emporte sur la réalité…
    J'ai aimé Papilio et son univers magique !!!

  12. Merci pour ce partage Quichottine
    Douce soirée & gros bisous de nous deux

  13. si elle a aimé
    c'est un livre qui se laisse faciement lire
    en plus on a déjà vu les illustration de Davy
    je lui souhaite du succès
    je te souhaite une agréable soirée

    ti bo

  14. J'aime aussi beaucoup ses dessins et ta manière de nous raconté tout cela
    Bisous tout plein

  15. Bonne fin de semaine.
    Bisoux

  16. Bonjour ma Quichottine
    Je ne regrette pas, ma migration, mes ami(es), ont suivi l'itinéraire indiqué … Et c'est l'essentiel
    Bisous mon amie

  17. Un livre où la poésie rencontre la sensibilité des coeurs rêveurs, où les mots jouent avec leurs ombres et leurs reflets, tu nous happes vers la beauté des choses, tu parles remarquablement des créations de ton ami, je lui souhaite un beau succès, l'essentiel demeurant le chemin d'écriture, celui qui nous fait battre le coeur en l'empruntant, la magie de la création et du partage.
    Je te souhaite une excellente soirée, gros bisous
    Cendrine

  18. Bonjour Quichottine,
    je trouve très beau la grand-maman avec sa petite fille de 5 ans

    qui regarde et lit un livre.

    Ce doit être spécial de vous voir toutes les deux.

    ce monsieur Davy est unique , c,est ce qu je pense en voyant ses dessins.

    merci d'être venu voter, je suis contente que tu sois venue.
    À bientôt Quichottine.

    • Je suis contente que cela te plaise… Merci, Nadia.
      C'est vrai que Davy est unique, et d'une gentillesse sans pareille.

      Je suis aussi très contente d'avoir pu venir voter, je sais que je ne le fais pas assez souvent, et pourtant, je pense beaucoup à toi.

      Passe une douce journée. Merci pour tout.

  19. Bon week-end.
    Bisoux

  20. tu nous mets l'eau à la bouche!

  21. un petit coucou pour te souhaiter une excellente fin de journée
    j'espère que tu as passé une très belle journée
    gros bisous

  22. Et la vie naquit d'un trait de crayon, qui s'étire et s'enroule… Tu m'as fait découvrir le dessinateur, j'adore ses courts métrages. C'est une belle réussite qu'une histoire sans paroles…

    • Je trouve aussi… J'ai toujours aimé les livres d'images 🙂

      Je suis contente que Davy ait publié en solo celui-ci.

      Merci, Galet.
      Passe une douce journée.

  23. Une rêverie toujours aussi poétique j'aime beaucoup. Petit coucou et sympathie de passage entre deux sorties montagnes, amitiés.

    • Merci, Pierre.

      Je suis ravie que tu aies repris tes sorties… j'aime la façon dont tu les partages avec nous.

      Amitiés.

  24. Pas de mots? Chacun peut donc s'inventer sa propre histoire. Il pourrait y avoir autant d'histoires que de … "lecteurs".
    Pourquoi pas?
    Bon weekend.

    • Tout à fait. C'est la magie des livres d'images… tu ne crois pas ?

      Passe une douce journée Philippe. Merci pour tout.

  25. bonsoir, ma chère Quichottine,
    un très douce histoire
    qui n'a pas besoin de mots
    les enfants savent les trouver
    surtout quand tu les guide
    sans en avoir l'air
    j'adore les dessins de Davy Durand !
    bonne soirée et bon dimanche à toi
    gros bisous d'amitié
    jean-marie