Retour du salon du livre

Bonjour,

Je ne vais pas pouvoir répondre tout de suite à vos gentils messages concernant notre dédicace au salon du livre.

Nous avons passé là-bas une bonne matinée, qui s’est achevée un peu plus tard que prévu initialement.

J’espérais pouvoir vous écrire dès mon retour, mais j’avoue que j’étais épuisée.

J’ai fait là-bas de belles rencontres, même si pas très nombreuses. Parler de ce que l’on aime, de ce qui a suscité l’écriture de ce livre, avec des personnes de tous âges qui semblaient intéressées, c’était agréable.

J’ai pu aussi présenter notre action pour « Rêves »… et, même si je n’ai pas vendu de nouvel exemplaire de nos deux anthologies, au moins j’ai distribué plusieurs des « prospectus » que j’avais imprimé pour les faire connaître.

J’ai du monde chez moi en cette fin de semaine, alors, il se peut que je ne puisse pas programmer mon compte-rendu prévu initialement pour demain.

Ensuite, je délaisserai Papilio, qui mène sa vie de livre en auto-édition, et reprendrai mes écrits habituels.

La bibliothécaire ne doit pas ne parler que de ses propres livres. Ce serait dommage.

Il fait un peu gris aujourd’hui encore chez nous, mais je sais, pour avoir pu me rendre chez vous, sans toujours y laisser de trace, que ce n’est pas le cas partout.

Profitez bien de ce week-end… et prenez bien soin de vous.

Je vous embrasse bien fort

Quichottine

(Newsletter envoyée à 176 abonnés)

Les commentaires sont fermés