Robert Sabatier, Colette et moi…

Je vais évoquer un livre que j’aurais pu offrir à Mamychachat pour la remercier pour la gentille publicité qu’elle m’a faite sur son blog et pour le petit chat qui m’accompagne désormais.

 

111107_Mamychachat_3.jpg

En fait, c’est un livre surprenant, différent, comme tout ce qui concerne Colette et ses romans.

(Ce qui suit est une parenthèse… mais le livre, ce sera pour la prochaine fois. Pardon à ceux qui n’aiment pas les digressions)

Vous ai-je dit que lorsque j’étais plus jeune, j’ai envoyé un roman que j’avais écrit à Robert Sabatier ? Il fallait que je fusse bien jeune, et bien hardie, aussi, pour envoyer ce manuscrit à l’un des romanciers les plus « en vogue » de cette époque.

J’avais… à peine vingt ans, et je voulais savoir ce que valait mon écriture. Je me disais que si je n’osais pas le faire, à ce moment-là plus qu’à un autre, je n’oserais plus jamais.

Qui ne risque rien… n’a rien, évidemment.

J’attendais un avis, je l’ai eu. Je suis certaine que vous n’imagineriez pas aujourd’hui un grand écrivain se penchant avec gentillesse sur des pages mal dactylographiées (j’étais très inexperte en ce qui concerne la mise en page et ma machine à écrire n’avait rien en commun avec les logiciels de traitement de texte que nous utilisons maintenant). Il l’a fait. Il m’a indiqué ce que je devrais revoir avant de présenter mon roman à un éditeur, et plus encore, m’a donné une piste de lecture…

« Vous devriez lire un peu Colette… » m’avait-il écrit à la fin de sa lettre.

Je l’ai fait. Ce n’est peut-être pas pensable, mais elle avait échappé à ma soif de lecture. Je n’avais jamais rien lu d’elle, pas même un petit paragraphe dans mon Lagarde et Michard.

Je lus aussitôt les « Claudine », car c’est ce que je trouvais de « disponible » sur les rayons de ma bibliothèque.

Pourquoi Colette plutôt qu’une autre ? La question me poursuivait tandis que je lisais. Robert Sabatier aurait pu me demander de lire Mme de Sévigné, ou d’autres grandes plumes du passé ou du présent. (Pour l’avenir, il n’aurait sans doute pas su me conseiller.)

Mon roman avait pour sujet – déjà – une histoire d’amitié un peu étrange entre deux femmes que rien n’aurait dû rassembler. L’une vivait le jour, l’autre la nuit… Je me dis que si je l’écrivais aujourd’hui il serait différent. J’ai grandi depuis, j’ai beaucoup lu, et pas seulement Colette.

Cependant, ce que je n’avais pas compris alors m’est beaucoup plus évident. Il voulait que j’ajoute à la fraîcheur de mon écrit ce petit plus qui donne du piment à la lecture. Un peu de sensualité (il n’y en avait pas, je dois dire qu’à vingt ans j’étais encore un peu nunuche) qui aurait donné plus de véracité à l’histoire que je racontais. Ce n’était pas un conte pour enfants, et, pourtant, rien de ce que j’y avais consigné ne méritait une quelconque censure.

Bref, L’écrivain avait raison. Il ne me l’avait pas dit ainsi, mais, je le sais maintenant, ce roman n’était qu’un joli petit brouillon à recopier lorsque j’en saurais davantage sur le monde et les échanges humains.

Un jour… peut-être.

En tout cas, je le remercie ici de m’avoir conduit à Colette, de me l’avoir présentée, et de m’avoir laissée la découvrir, peu à peu, au fil de mes lectures.

Claudine, bien sûr, mais pas seulement elle.

J’en parlerai encore, sans doute, à d’autres moments. Ce jour-là, dans un « ailleurs » où la Toile me fait cruellement défaut, j’avais emporté « La Chatte » et j’en ouvrais les pages jaunies avec le même plaisir doublé d’angoisse.

Les livres de poche ne résistent pas vraiment au temps. Ceux qu’on a lu plus souvent finissent par se composer de feuilles volantes et il faut prendre garde à ne pas laisser de fenêtre ouverte… Je me dis qu’elles prendraient la clef des champs trop vite et qu’il me serait impossible de les rattraper.

Ici, ce n’est pas le cas, même si le papier a jauni, la tranche n’est pas abîmée. Pas de notes de ma part, de phrases soulignées, comme je le faisais à l’époque. Je regarde la date d’impression de mon exemplaire : 1988.

Je me rassure, tout est normal. J’avais appris entretemps à ne plus noter directement sur les livres ce que j’aimais.

La Chatte, c’est le roman de trois amours… et d’une immense déception. Une définition trop sommaire qu’il va falloir agrémenter de quelques précisions pour ne pas voir ce livre relégué au rang de roman à l’eau de rose pour adolescente attardée.

(À suivre)

89 réponses à “Robert Sabatier, Colette et moi…

  1. je viens de remarquer sur ton blog, …
    j’ai cru que tu tenais un arc..
    mais non, c’est une plume d’oie
    ouf !

  2. Hello ma chère Quichottine, comme il est beau ce petit chat, j’espère qu’il ne va pas griffer Rossinante en passant lol..
    Tu me replonges à nouveau dans ma jeunesse avec Lagarde et Michard c’était des condensés dans lesquelles j’aimais me plonger.
    Et tu nous dis que tu as écrit à Patrick Sabatier (que je suis jalouse,j’aimais tous ces romans), allons ma demoiselle vous ne doutez de rien !! et il t’a répondu.. quelle chance et de a plus belle plume sans doute car à l’époque (oh là j’exagère) il n’y avait pas les emails..
    Je crois qu’à 20ans j’avais lu Colette mais j’en était aux premiers livres de Claudine.. après elle a grandi avec sa sexualité.. alors que nous n’étions que de petites oies blanches..(cela n’engage que moi).
    Merci mon amie de ce tout ce que tu nous offres.
    Je me plais beaucoup dans mon petit village qui ressemble plus à une grande famille !
    des bisous tout plein du matelot de la galère

    • Robert… pas Patrick, mais pas de souci, lapsus qui pourrait m’arriver pour d’autres auteurs.

      Je ris… Nous serions peut-être devenus blogopotes si ça avait eu lieu aujourd’hui…

       

      Je suis d’accord pour l’oie blanche… c’est un peu ce que je pense de moi aussi à cette époque.

      Merci à toi, Chantal. Bisous tout plein et belle journée à venir.

  3. yo he leido poco à colette sobre todo durante mis estudios
    mira estoy leindo de nuevo à Anrdée Chedid..
    besos
    tilk

  4. souvenir émouvant
    de gentillesse
    je connais mal colette mais je devrai rectifier

    • Quand tu le voudras/pourra. Je sais que ce n’est pas toujours facile de trouver le temps.

      Merci, Jeanne. Passe une belle journée.

  5. IL est mignon ton chaton .J’ai lu voila bien longtemps SABATIER, j’ai quelques livre encore . Je n’est jamais lu COLETTE , simplement l’hisoire de ses jardins mais les colles CLAUDINE sa me dit quelques chose , cest peut etre la môde de ses colles.Je te souhaite un bon Dimanche remplis de gentillesse bizzz

    • Les cols Claudine… oui, ça me dit aussi !

      Je ne pense pas que la mode de ces cols soit revenue. Mais on ne sait jamais.

      Bisous et belle journée, Thérèse. Merci pour ce partage.

  6. Je dois relire Colette, et cela fait déjà un moment que j’y penses, peut-être à la nouvelle médiathèque du chef lieu de Canton trouverais-je ses livres, merci de parler de ses beaux livres qui dans le temps nous ont charmés….

  7. Bonsoir Quichottine,
    Ce fut une belle initiative.
    Robert Sabatier, qu’est-ce que j’ai pu le lire jeune.
    Bon week-end
    Bisous

    • Sourire… Il est l’auteur de nombre de bestsellers. Je crois que nous étions beaucoup dans ce cas.

      Passe une belle journée. Bisous.

  8. C’est vraiment bien que tu aies eu le courage, l’innocence de confier ton manuscrit à Robert Sabatier .Je pense que peu de grands romanciers prendraient le temps aujourd’hui de lire et commenter un livre d’un  » élève  » . Penses-tu le poursuivre et l’éditer?
    Je ne reçois plus les news!!!
    Bonne soirée, bisous Quichottine

    • Un jour, oui… mais celui-ci sera tout à fait différent.

      Les news font grève… Enfin, elles sont revenues depuis, mais, bizarement, pas toutes.

      Bisous et belle journée à toi, Erato.

  9. Je sais que cela demande beaucoup de temps, mais tu devrais le réécrire ton roman, avec toute l’expérience que tu as maintenant. C’était courageux de lui envoyer ce que tu avais écrit et il a été bien gentil de te conseiller. Bon dimanche, bises.

    • Je sais que je devrais… mais je sais aussi les problèmes que rencontrent les auteurs pour se faire éditer. Je ne suis pas certaine de pouvoir écrire un roman, même si je suis très bavarde.

      Merci pour ta présence et tes mots. Bises et belle journée à vous deux.

  10. salut
    j’aime lire tous les soirs avant de me coucher
    bonne soirée

  11. Coucou rapide pour te souhaiter un bon dimanche !
    Bisoux

  12. Il faudrait que je relise Colette moi aussi, je la connais mal finalement

  13. Je n’ai lu que celui-là de Colette et je l’ai beaucoup aimé.
    Ce serait bien que tu reprennes ton ancien roman et que tu l’édites…

  14. Bonjour Quichottine, je ne t’ai pas oubliée et je trouve très difficile le peu de temps que j’ai présentement.
    C’est rare qu’un grand écrivain répond et il a été délicat je trouve car ce n’est que plus tard que tu as compris sa réponse.
    Bonne journée Quichottine,oui,j’espère recevoir beaucoup de participants aux photos.

    • Merci, Nadia… Tu vas avoir beaucoup de travail maintenant avec la communauté. Mais c’est super que tu aies pu la reprendre.

      Merci pour ce partage qui me touche.

      Passe une bonne journée toi aussi.

  15. Bonsoir,
    J’admire ton courage d’avoir eu l’idée d’envoyer ton manuscrit à Robert Sabatier, que j’aime beaucoup aussi.
    JE n’aurais pas osé, je n’ai pas ton talent, je te félicite et merci de ta visite.
    Bonne soirée.
    D@net.

    • Aujourd’hui, j’ignore si je l’aurais fait, sachant ce que je sais maintenant.

      Merci à toi pour ce beau compliment.

      Passe une douce journée.

  16. je trouve déjà très bien d’avoir écrit un livre même s’il n’est pas publié …bise quichottine

    • Sourire… L’important était dans le geste. C’était la première fois que je « montrais » vraiment à quelqu’un que j’admirais ce dont j’étais capable.

      Aujourd’hui, je n’aurais sans doute pas osé.

      Bises et belle journée, Dom.

  17. A vingt ans je découvrais avec un homme la passion avec un grand P, terrible !
    Et je t’avoue que Colette était bien loin de moi à ce moment là…depuis je me suis rattrapée !

    Bisous

    • Moi… je rêvais de prince charmant, et il n’y en avait pas encore dans mon environnement.

      Merci pour ce partage, LmVie.

      Bisous et belle journée à toi.

  18. C’était un bon conseil de lire Colette

  19. Bonsoir Quichottine,
    Un passage tardif pour te souhaiter une bonne fin de soirée.
    Bisous

  20. Colette Magny…c’est bien aussi

  21. Trois sucettes à la menthe

    Un cornet sorbet à la framboise

    Elle était fine comme une allumette

    Et câline aussi, ma petite suédoise…

    Loop

  22. rien que Robert Sabatier! il est sympa de t’avoir répondu et fait découvrir Colette….
    sympa ton chat!

    bisous de Cayenne et bon début de semaine.

  23. je ne crois pas que, de nos jours, un écrivain prenne le temps de répondre …
    Tu as eu de la chance.
    Bon début de semaine.
    Bisoux

  24. J’aime beaucoup Robert Sabatier. Je me souviens des allumettes suédoises et de Colette et ses Claudine et cela ne m’étonne pas que ce grand Monsieur t’ait conseillé de lire Colette… Bises

  25. ça donne envie de relire « la chatte » de Colette et de lire remanié avec l’expérience ton manuscrit. Robert Sabatier, c’est la trilogie des « Allumettes Suédoises »… tuas été vraiment intrépide sur ce coup là, comme tu as su intègré les « arts créatifs » de Mamychat à ces beaux souvenirs.
    Cordialement.

  26. Bonjour Quichottine,
    Un cucou en ce début de semaine.
    Bon lundi
    Bisous

  27. Tu as été bien audacieuse Quichottine, j’ai une fois envoyé un roman qui a été refusé, ( je ne dirai pas où) j’en ai pleuré, mais avec le recul, je me dis que ce groupe de lecture ne devait avoir aucun goût lol
    Gros bisous, Flo

  28. Bonsoir Quichottine !
    Ton amour de la littérature s’exprime dans tous tes écrits. Bravo pour tes livres, tes contes, tes audaces.
    Bisous,
    Martine

  29. Colette, est-ce que j’ai lu un livre d’elle un jour? je ne crois pas… autrement je m’en souviendrais.
    A découvrir, donc

  30. Bonsoir Quichottine,

    Ce grand monsieur a été très gentil et t’a bien conseillé.
    Tu as un grand talent de conteuse.
    Colette. J’ai lu presque toute sa série des Claudine, et puis Kiki la doucette et Toby chien. Lus et relus. J’aime tant Colette

    Merci pour ce joli partage
    gros bisous du soir
    Martine

  31. Une belle histoire, une belle expérience, une belle leçon qui s’est transformée avec le temps et la maturité, un beau souvenir… Un bien joli article Quichottine. Bisous

  32. Je n’ai pas encore rencontré Colette sur ma route. Peut-être un jour… Plus tard que Quichottine à l’époque à moins que d’ici les 5 mois à venir, l’auteur se présente à nous… 😉

    La Chatte est vraiment très réussie. Une belle création, en supposant que cela en soit une de MamyChachat.J’apprécie… beaucoup. Et je suppose que Perlouille s’est ravie de découvrir ce nouveau compagnon aux côtés de Quichottine en plus des siens 🙂

    Qu’est devenu le roman de Quichottine ? Le projet nous sera-t-il un jour présenté et ce même en dehors de la plateforme, de la toile ? O.o

    Je ne connais également pas Robert Sabatier. Mais même sans cela, l’auteur pourrait nous paraître comme sympathique puisqu’il te fut attentif et conseillé.

    A suivre donc… Et à cette suite, nous devrions découvrir La Chatte ; est-ce qu’AneverBeen a bien entendu ?
    La saison actuelle ne lui réussit pas ^^’

    Que ces soirée et nuit des plus proches te soient agréables Grande Quichottine.

    A bientôt…

  33. J’ai lu quelques Claudine, sans grande conviction. Colette ne m’a pas fait voyager comme d’autres. Tu devrais publier ton roman, si ce n’est déjà fait. Bisous

  34. Bonjour Quichottine

    L’aventure culottée de tes 20 ans a du suffisamment amuser Robert Sabatier pour qu’il prenne la plume pour t’écrire. C’est tout à son honneur que d’encourager une jeune femme et de se souvenir de ses débuts.

    Ta note me mets en mémoire un petit ouvrage écrit par Colette, intitulé « Regarde » , où une vingtaine d’animaux sont croqués en quelques lignes. Chaque page était illustrée par un grand d’alors, des Jouve, Samivel, et autres que mon père tenait en grande estime.

    Il me fit lire ce livre, format pratiquement A3, en s’extasiant sur la justesse des paroles et des dessins. Avec mes 15 ou 16 ans, tout cela me passait au dessus de la tête et je n’ai retenu que la sourde colère du père incapable de me faire partager la beauté de ce « Regarde »

    Depuis, je me suis rattrapé avec cette auteure, mais j’ai gardé comme leçon qu’il y avait un âge pour être sensible à l’art et qu’il ne servait à rien de vouloir aller plus vite que la maturation du jeune.

    C’est quand même normal d’être encore un peu nunuche à 20 ans ! Le contraire serait inquiétant.

    Bises du grillon

  35. Quelle gentillesse , ce Robert Sabatier!

  36. Mamychachat

    Arggg, vite, la suite … Je vois que Pépita bis se plaît bien chez toi et qu’elle t’inspire … c’est le rôle de nos minous-minettes n’est-ce-pas ? Quel écrivain n’a pas eu de chat à ses côtés ?
    Très bel après-midi et gros bisous 🙂
    Ronrons de la « vraie » Pépita !

    • La suite… bientôt.
      Mais il fallait que je m’occupe un peu de la promotion de notre recueil.

       

      Encore merci pour ce joli chat… J’adore !

      Bisous tout plein et un câlin pour la vraie Pépita.

  37. Oh comme il est mignon ce petit chat j’adore,j’ai découvert il y a quelques temps Annick et Pepita et j’adore son humour et sa bonne humeur.
    Je t’avoue n’avoir jamais lu Colette…
    Bon week end Quichottine et mon chèque est prêt il partira lundi pour 5 exemplaires 🙂 Merci pour tout
    Gros bisous de nous deux

    • Merci, Laure.

      J’ai bien reçu ton chèque de souscription, tout va bien et tes cinq exemplaires te rejoindront bientôt. (dès que je les aurai reçus)

       

      Passe une belle journée. Gros bisous à vous deux.

  38. je crois que j’ai lu tous les Colette dans mon adolescence ;il faudrait peut-être que je les relise un jour.
    Tu devrais le reprendre ton roman maintenant que tu connais un peu plus la vie …
    C’est très gentil de la part de Robert Sabatier de t’avoir répondu; peu d’écrivains le font.
    Je te souhaite un bonne fin de journée; Bisous

    • J’ai compris ce qu’il voulait… mais j’ignore ce que ça donnera.

      Passe une belle fin de soirée et une bonne journée à venir. Bisous et grande merci pour ce partage.

  39. Superbe ce chat ma Quichottine. Quant à Lagarde et Michel, les « Claudine », tu me repousse de quelques dizaines d’années. Comme le temps passe. Bises et bonne journée

  40. Et nien je vais suivre, j’ai lu quelque ouvrages de Cplette et surtout sa biographie, que j’ai aimé !
    Bises Quichottine et bonne fin de semaine à toi

  41. Mistigris

    ah ! c’est bien toi çà ! tu commence, tu « appâtes », et hop…la suite la prochaine fois, au moins tu sais faire revenir tes lecteurs…enfin ceux qui aiment te lire, Bonne soirée, Bisous MIAOUUU!!!!!!!!!!!!!

    • Ceux qui n’ont pas peur de devoir attendre un peu…

      Je m’occupe de l’anthologie, et ensuite, je reviens.

      Passe une belle journée à venir, Mistigris. Merci !

  42. Tu as eu bien raison d’oser, qui ne risque rien n’a rien et il a été super gentil de prendre le temps de répondre… Un jour peut-être reprendras-tu ta plume pour rajouter la touche manquante… Je me suis laissés dire que les réponses, même négatives, signifiaient que le manuscrit était digne d’intérêt mais qu’il fallait bosser encore….
    Merci d’avoir partagé cette belle expérience et le plus apporté par Colette.
    Bises

    • C’est quelqu’un de bien, j’en suis certaine.

      Si je relis mon manuscrit d’alors, je vois bien aujourd’hui ce qu’il manquait. C’était une « bluette », pas davantage.

      Aujourd’hui, je l’écrirais autrement.

       

      Merci à toi pour ce partage. Bises et belle journée, ABC.

  43. bonjour,
    Il faudrait que je relise Colette, c’est trop loin, je ne me souviens plus de ses écrits. En fait, il faudrait tout relire !
    Merci pour ces souvenirs de jeunesse.
    Bien amicalement et bon dimanche.

    • On ne peut ni tout lire ni tout relire… alors, lis ce qui te plaît, ce sera bien.

      Passe une belle journée toi aussi, Clara. Merci pour ce partage.

  44. Colette ? Mais que ça date pour moi aussi lol, on ne rajeunit pas big bisous Quichottine

  45. canelle56

    Colette , toute une époque ..je ne suis pas sure que nos jeunes la lise de nos jours ..dommage car surement très porteur
    Tu devrais peut être réessayer avec ton écriture actuelle de le retoucher et qui sait …
    Bises Quichottine

    • Je ne sais pas… Cet après-midi, j’ai vu qu’ils continuent de la publier… Un recueil de six romans et nouvelles chez France Loisirs… Elle aura de nouveaux lecteurs sans doute par le biais des clubs de lecture.

       

      Je me demande ce que ça donnera… Je ne sais pas, mais tu as raison, il faudra essayer.

      Bises et belle journée à toi.

  46. Séverine

    Ou comment nous enchanter avec un sacré souvenir !
    Cette réponse de Sabatier était sans doute très juste, vu le sujet de ton premier écrit. Le reprendrais-tu maintenant, avec davantage de maturité ?…
    Gros bisous, Quichottine, passe un bon après-midi

    • Je pense que je le ferai, un de ces jours.

      Peut-être juste pour voir si j’en suis capable… Les temps changent. J’ignore ce que ça donnerait.

      Bisous et belle journée à toi, Séverine.

  47. Rébecca

    Tu m’as donné envie de lire et relire Colette 🙂

    En tous cas, je suis d’accord avec toi, lorsqu’on écrit, on doit prendre garde à ces petits détails qui rendent le récit réel et captive notre lecteur !

    • Bonjour Rebecca.

      Je viens de parcourir quelques articles de ton blog… C’es très intéressant. Je reviendrai après la fin de la souscription du recueil en cours.

       

      Merci pour ta visite et ces mots.

  48. Marc Lefrançois

    Très bel article qui me donne envie de découvrir cette Chatte…

  49. tu en avais « du toupet » quand tu étais jeune!! ( ce n’est pas péjoratif!!), jamais je n’orai osé…mais peut-être, d’abord, parce que si j’écrivais dans un journal qui partait régulièrement en fumée, je ne savais « écrire »!!
    ce serait rigolo de voir comment tu le ré-écrirai maintenant…
    Malgré mon silence, je ne t’oublie pas!!
    Besos Cariña

    • Je pense que beaucoup de pages changeraient…

      Merci pour ta présence et, ne t’en fais pas, je sais que les mots sont parfois inutiles entre amis.

       

      Je ne sais si j’oserai maintenant lui écrire, mais qui sait ?

      Bisous et douce journée, Cariña.

  50. Tu pourrais nous mettre aujourd’hui quelques lignes de ce petit brouillon en y ajoutant la sensualité qu’il manquait à tes écrits à l’époque 😉
    Bonne fin de soirée Quichottine
    Bisous :*

  51. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine,
    tu présente si bien l’oeuvre de Colette
    je t’avoue je j’ai mis longtemps avant de l’apprécier
    mais maintenant j’aime beaucoup
    bonne journée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  52. Bonne semaine ma belle, j’aime beaucoup le nouveau membre de la bibliothèque !
    Je t’embrasse

  53. Hé ben dis donc, tu connaissais déjà ta voie à 20 ans! … et du cran avec ca la demoiselle 😉

  54. Oeil de mouche

    bsr

    certainement un bon roman et j’aime bien comme vous l’avez illustré avec ce chat, bravo!

    je vous invite à visiter ou à revisiter mon blog

    à bientôt

  55. un bien doux billet … Colette la première fois que je l’ai lu c’est en allant en colo en Allemagne de l’Est (j’avais 12 ans) … un doux souvenir .. les écrivains encore aujourd’hui nous écrivent si nous prenons la peine de leur écrire. récemment j’ai reçu un mail de Patrick Lévy (Sadhu, un voyage initiatique) et il y a bien plus longtemps, très longtemps même, un courrier de Julien Gracq. Bises et j’en veux encore des billets comme ça qui remuent la mémoire.

  56. c’est amusant moi aussi un jour j’ai envoyé un manuscrit au éditions Albin Michel, je ne sais pas si aujourd’hui j’oserai même le relire c’était il y a si longtemps !
    j’ai lu aussi Colette et j’ai paritulièrement aimé « la chatte » que j’ai relu l’été dernier
    bises et bonne journée