L’atelier de Mijoty : Adamante

Au fur et à mesure de l’avancée des travaux, il faut répondre à d’autres questions, trouver la bonne mise en page.

C’est facile pour un texte en prose. Vous l’avez vu avec celui d’Azalaïs. ll suffisait de formater les paragraphes, les alinéas et la police de caractères, pour que le texte trouve naturellement sa place.

Pour le dialogue théâtral, il a fallu chercher un peu plus.

Aimela avait centré le texte chez elle. Ce format ne convenait pas pour notre page, beaucoup plus large que celle du blog de son auteur. Je l’ai donc « justifié » mais j’ai gardé les didascalies (renseignements sur la personne qui parle et ses attitudes, ici : Mijoty et L’auteur) au centre, comme on le fait généralement pour ces écrits.

Je n’ai eu aucun mal à insérer les images. Tout allait pour le mieux.

C’est alors que je me suis confrontée au problème des textes en vers.

Tout peut changer d’une présentation à l’autre.

Vous savez qu’Adamante m’a donné carte  blanche pour utiliser sa page, texte et image.

J’ai fait des essais…

Si je mettais l’image en haut à gauche, comme sur les autres pages, et que je respectais sa présentation en texte « centré », j’avais un énorme problème : près de l’image, les vers de son poème se scindaient et, ce faisant, je brisais la « respiration » du texte, son rythme, ce qui est la pire des choses qui puisse arriver à de la poésie, vous en conviendrez… Et mon maître à penser en la matière, Henri Meschonnic, sortait illico de sa tombe pour me tirer les oreilles !

Il serait furieux.

Je l’imaginais, fulminant, sourcils froncés et cheveux en bataille, me reprochant de n’avoir même pas attendu qu’il redevienne poussière pour lui faire honte ! Une de ses plus ferventes lectrices oubliant tous les préceptes longuement évoqués dans ses ouvrages, assénés encore et encore lors de ses conférences… Nul ne pourrait l’admettre !

Un poème, ce sont des mots, mais pas seulement, ce sont aussi les blancs de la page, les coupures qui obligent le souffle à rester en suspens au milieu d’une phrase, après l’un de ses mots… parfois pour mettre en valeur celui que l’on attend… Tout compte.

Un poème, c’est à la fois un texte, un tableau et une partition de musique à interpréter.

C’est donc en pensant à mon ancien professeur que j’ai composé la page d’Adamante, déplacé l’image, pour la centrer à la fin de son texte, juste avant sa signature.

La voilà.

110228_Adamante.jpg (En cliquant sur l’image, vous pourrez lire le texte chez son auteur : Adamante)

Merci pour cette page, Adamante.

72 réponses à “L’atelier de Mijoty : Adamante

  1. Merci à toi Quichottine, la mise en page a l’air très bien et, en effet, tous ces paramètres sont importants pour respecter le souffle. Je découvre tes capacités et je ne doute pas que l’œuvre sera belle. Amitiés

  2. Bravo ! belle mise en page !

  3. Beau travail ! Bravo.

    Bon mercredi !
    Bisoux

  4. Souvent dans les recueils de poésie le poème est sur 2 pages et l’image après. J’ai acheté hier un livre de poésie aux mots migrateurs qui était ainsi. J’en ai acheté un autre dont l’image était à droit mais elle remplissait toute la page.

    Tu peux changer la place de mon image si tu veux, elle n’a pas forcément besoin d’être dans le texte. Bises

    • Merci, Martine.

      Je ne sais pas encore comment seront tes pages, mais ce qu’il faut c’est que l’ensemble soit harmonieux. Dans la mesure du possible, je respecterai ta présentation.

      Bises et bonne journée.

  5. Merci de nous expliquer toutes les difficultés de la mise en page…pour moi qui suis très incompétente en ce domaine, c’est très intéressant !

    • Je crois que chacun peut apprendre, parce que tous peuvent avoir envie de passer à l’auto-édition un jour et qu’il est dommage de ne pas connaître ce qui peut rebuter les lecteurs.

      Merci pour tout, Gazou.

  6. Coup de chapeau Quichottine, quand je vois le travail que demande la simple mise en page de mon bouquin, je suis tes pas d’éditrice de textes aux formes tellement diverses, un grand bravo pour ton implication.

    Bises

  7. Tu es merveilleuse, ma Quichottine. Une anthologie, à toi toute seule?  Même pour la première encyclopédie, ils s’étaient  mis à plusieurs, eux!  Il est vrai que tout auteur,

    tout poète crée ces fameux silences dont tu parles.

    Et ils ont un rôle au moins aussi important que les mots.

    J’aimerais bien me joindre à vous, mais je suis terriblement maniaque, tu le sais, et toute ma concentration est rivée sur…(….)Je t’embrasse bien, bien fort. Tu as entrepris une tâche énorme.

    Je ne peux que t’envoyer d’ énorme bisous, mais ce sera mieux que rien, non? 

    • Je ne suis pas vraiment seule, puisque vous êtes tous là.

      Ce qu’il y a, c’est que certains vont devoir revoir leur copie s’ils veulent participer… Il y a des textes vraiment trop longs et qui ne vont peut-être pas se satisfaire de « coupures ».

      Je suis en train d’y réfléchir.

      D’énormes bisous, c’est super ! Merci pour tes encouragements, Hélène.

      Je t’envoie les miens en retour.

  8. Bonjour Quichottine…  Ca prend tournure et comme Paris qui ne s’est pas faite en un jour tu avances bien dans ton projet… Oui Adamante sait nous en conter !  Bises de jill, bonne journée à toi.

    • Merci, JB.

      C’est tout gentil de continuer à le suivre ainsi.

      Pour l’instant, le projet Mijoty fait cent pages… mais il sera moins important, certains textes excèdent la limite autorisée. Les auteurs vont devoir réviser leur copie.

      Passe une belle journée. Bises à toi aussi.

  9. il me faut encore 20 ans pour arriver à ce que tu fais…..

    Pauvre de moi…..rires. Tu sais, avec le peu que je sais faire, cela me conviens très bien. Bises  de nous deux et bonne journée chez toi

    • Et je me demande bien combien il me faudrait d’années pour arriver à faire le quart de la moitié de ce que tu as réalisé dans la tienne…

      Merci tout plein, Patriarch.

      Bises affectueuses et belle journée à venir pour vous deux.

  10. Seigneur, scinder là où ne veut pas , briser la respiration du poème, bien sûr c’est le gros gros écueil…  C’est ce que je te disais il y a peu, tu t’en doutes, Quichott’, quelle difficulté parfois, et respecter les marges, ouf, c’est vraiment difficile, d’ailleurs il m’arrive de changer… le rythme, à changer des mots, à force de ne pas arriver à ce que je veux, ce qui m’agace c’est certain, d’où la pause… la repause… bref, je te comprends 5/5 ! Comme dit la pub… « j’y arriverais !… »

    Châpeau amie

    Bisous tout plein

  11. Merci pour toutes ces explications, c’est très intéressant, mais quel travail? Et c’est agréable à l’oeil. Bises.

    • Merci, Solange. Il faut que ce le soit, c’est mieux pour un livre. S’il est raté, il n’aura pas de lecteurs.

      Passe une douce soirée. Bises.

  12. Tu poses la question de la place de l’image, il est sûr qu’une présentaion papier au format que tu as choisi change d’une page de blog, c’est interessant de voir  les astuces que tu trouves pour parvenir à tes fins? Dans le passé j’avais fait une maquette, imprimée et photocopiée pour envoyer des poèmes à des éditeurs, je dois reconnaître que c’est un challenge.

    Bon courage Quichottine

    • Il faut absolument en rendre la présentation agréable… Même si le contenu est primordial, le contenant sera ce qui va attirer le lecteur.

      Merci pour ton soutien, Pierre.

  13. Rien à y redire, très belle mise en page bravo Quichottine bisous !

  14. C’est un travail de longue haleine… Mais le résultat est prometteur ! Bravo (à Adamante aussi).

  15. Encore une jolie page ! Bravo à tous les participants et à toi pour cette organisation. Bonne soirée et amitiés

  16. Quel travail , mais tu le fais avec tant de conviction et de perfection . Bonne soirée, bisous Quichottine

  17. Quand on constate tout le travail  qu’il faut pour la mise en page, je ne sais pas si je vais avoir  le courage  d’écrire un livre  !!

    Bisous

    • Ben si… Tu pourras toujours demander de l’aide pour la mise en page… L’important, c’est malgré tout d’écrire le livre.

      Bisous.

  18. Bonjour Quichottine,

    Je suis tout à fait d’accord pour que tu utilises mon texte « Des couleurs pour Mijoty » pour l’oeuvre que tu prépares. Je suis même très contente d’y participer. A très bientôt. Je reviens très vite sur la blogosphère. Bisous à tous

  19. mijoty

    grise et non grisée 😉

    ah oui !

    et non déguisée…

    mijoty de nuit ne nuit..

    à personne 😉

    elle est sage …

    se fond dans le paysage

    😉

    bises

    christelle

  20. Bon week-end et merci pour le bon accueil littéraire ! Pascal

  21. Aujourd’hui j’avais un peu de temps et j’ai cliqué sur le lien pour découvrir ce ravissant dialogue, j’ai beaucoup aimé.
    Pour la vidéo de mon dernier article, je me doute bien que peu de mes visiteurs auront le temps de la regarder, je l’ai mise surtout pour les personnes n’ayant pas de blog et qui ont le temps de la regarder.

    • Je la regarderai quand notre recueil sera enfin disponible en ligne…

      Je prendrai le temps, parce que tu sais, j’aime !

      Bisous, Santounette. J’espère que tu vas mieux.

  22. Oui tout compte…

    Douce soirée

  23. salut

    je te souhaite de bonnes vacances

  24. Je sais que tu es absente et occupée mais là c’est urgent, si tu as envie de retourner un jour au Marché de la poésie. Si possible, fait tourner l’info. Merci.

    • Je m’en suis occupée en rentrant… Je ne pouvais vraiment rien faire là-bas. Je n’ai aucun accès à Internet.

      Je crois que j’ai plus touché de monde par l’intermédiaire de la Petite Fabrique que je n’aurais pu le faire ici…

  25. bonjour quichottine, je trouve que tu fait un super bon travail, moi je ne saurais pas.

    passe une bonne journée bises

    • C’est un vrai travail… et un métier qui tend à disparaître sans qu’on en ait donné aux auteurs les ficelles.

  26. jean-marie

    bonsoir, chère Quichottine,
    quel travail !
    quelle recherche !
    mais le résultat est très réussi et l’auteure satisfaite
    bravo
    bisous d’amitié
    jean-marie

  27. tu sais Qing est vraiment facile a vivre, elle mange tout, ne rouspette jamais…enfin presque…lol

    merci de ton coup de pouce bises

  28. patdelapointe

    avant de te félicité…ce que tout le monde fait…j’attendrais la fin…mais quel boulot ! là est mon admiration.

    • Tu as raison… mieux vaut ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

      Merci pour ta présence et ton soutien.

  29. Pour moi, là… »le prof en la matière », c’est toi… je ne me risquerai à aucune critique, n’y connaissant strictement rien!

    Par contre, je suis entièrement d’accord avec ta phrase:

    « Un poème, c’est à la fois un texte, un tableau et une partition de musique à interpréter. »

    et chaque mot de la phrase: tableau, partition peut être mis en avant et remplacé par l’autre…

    Bonne journée

    • Merci, Mahina. Je suis d’accord… là, il faudrait pouvoir écrire les mots en parallèles et non en série…

      Bonne journée à toi.

  30. Oo° Kri °oO

    Très belle mise en page!! Bravo

  31. Oh lala, je ne pensais pas qu’il était aussi difficile de mettre des textes en page !!!

    Quel labeur !

    Bravo ma Quich’

    • Ce ne peut pas être du texte au kilomètre…

      Su un blog non plus, mais, sur le blog, généralement, tu fais à ta convenance puisqu’il n’y a que toi en jeu.

      (Et tu sais bien qu’il y a des blogs plus agréables à consulter que d’autres dont le contenu est pourtant équivalent.)

      Gros bisous Madame ma Sœur Aînée. Merci pour ta présence.

  32. Je crois que tu t’es attachée à un travail de titan, ma Quichottine, et je sais aussi que tu y arriveras, car comme je te l’ai déjà dis, toi, évolus dans une sphère à part, où je tente de me faufiler !

    Je t’embrasse ma douce. Je suis aller voir le blog de Mijoty

    • Tu auras ta place dans la seconde anthologie, Nettoue. Je sais déjà avec quel texte, et ça me fait très plaisir.

      Merci d’avoir suivi le lien. Bisous.

  33. m'annette

    cela paraît tellement évident, une fois que c’est fait!!!!!!

    bravo à vous deux, et à ton maître!

    bises!

  34. Déficience Mentale

    Je n’aurais jamais pensé que c’était aussi difficile ! Et bien, encore bon courage, et puis comme j’ai lu ta news , je vais donc proposer mon aide à cette jeune femme ! 🙂 Bonne soirée et à très bientôt.

    • C’est tout gentil, Def.

      Je pense que plus son panel sera grand, mieux ce sera pour les statistiques de sa recherche.

      Bonne soirée à toi aussi. Merci.

  35. Le petit texte d’oceane est prêt , il paraitra en fin de semaine

    bises Quichottine

    j’ai bien reçu ton lien

  36. Et bien… que d’explications intéressantes. Personnellement quand je faisais la mise en page de mes deux derniers recueils, c’était tout au feeling… et rererere… commencer, je ne sais combien de fois. Mais bon, je n’avais de comptes à rendre qu’à moi-même… et que de fois j’enrageais parce que ça ne collait pas..
    Et toi avec cette publication multiple, tu trouves le temps de donner des explications collectives… Chapeau bas. Quel courage! non ce n’est pas du courage, (enfin si…) c’est de l’altruisme…

    • Tu as fait un travail magnifique et ton dernier recueil est tout à fait splendide. J’ai beaucoup aimé.

      Je pense que le faire « au feeling » est possible quand on a beaucoup fréquenté les livres et c’est ton cas.

      Je me dis que les quelques explications que j’ai données pourront aider certains auteurs qui s’auto-publient.

      Merci pour tout, Marie.