Découragement

Cela vous est déjà arrivé, j’en suis sûre.

 

Vous êtes en train de vivre un véritable rêve, enfin, presque…

 

Un projet qui vous tient vraiment à cœur est en train de prendre forme, chaque élément, comme dans un puzzle, se mettant en place doucement, patiemment…

 

Tout va bien, très bien, même… trop bien, en fait.

 

Et puis, à un moment donné, vous vous rendez compte qu’il y a un os, un truc qui ne va pas, qui ne dépend plus de vous…

 

Un point important auquel vous n’aviez pas pensé…

 

Et alors, c’est comme si tout s’écroulait autour de vous…

 

 

Je crois que vous sauriez peut-être me dire quoi faire.

 

Mais, en attendant, je suis comme l’oiseau photographié par Pascal sur son château de sable.

 

110224_Pascal_L-Osmose.jpg

 

 

Je ne sais pas ce qu’il deviendra quand la mer va monter, tout à l’heure, inexorablement, parce que c’est comme ça que ce doit être, que la vie n’est pas vraiment un rêve.

 

 

Vous y croyez, vous ? Quichottine se désespérant tout en haut de sa tour ?

 

Vous devriez…

 

J’attends une réponse, et c’est de cette réponse que dépend tout notre projet.

 

 

 

128 réponses à “Découragement

  1. Courage Quichottine, le chemin qui se présente sera le bon, quoi qu’il arrive, je le sais d’expérience, tout trouve toujours sa solution et je ne sens pas là quoi que ce soit de désagréable. Devrais-je signer la Pythie ? Bises

    La photo du chateau de sable est vraiment superbe.

    • Non, pas vraiment désagréable… Juste des difficultés supplémentaires que je n’avais pas prévues.

       

      C’est vrai pour la photo du château de sable…

  2. J’ai toujours essayé d’aller au bout de mes reves..quoi qu’il en coute.Parfois il suffit de prendre une autre face du problème pour qu’apparaisse le possible…A tenter.

  3. Tu ne dois pas ou plutôt tu ne peux pas baisser les bras, tous devant l’écran froid des illusions, nous attendons une suite…

    Bonne soirée ma Quichottineuse, bisous, Flo

    PS: dis nous comment t’aider

    • J’espérais tant pouvoir trouver une aide pour tous les problèmes administratifs rencontrés…!

       

      Mais non, notre projet de livre vient d’être refusé…

       

      Il faudra trouver un autre moyen qui puisse contenter tout le monde.

  4. Allo Quichottine, pfffffff! les impondérables de la vie..  Mais tu sais.. voir ton ouvrage terminée comme tu l’espère.. ça aide!.. la Vie, à se décider de quel côté balancer.. Tire fort!!!!!    Gros bisous

  5. Le découragement, je l’ai connu, le connais encore en des jours trop gris et le connaitrai encore, probablement, par la suite comme j’ai connu, connais à des moments et d’autres et connaitrai encore la solitude.

    Ne te sens pas seule, Quichottine. Tente donc ! Car si tu n’essaies pas, tu ne sauras pas ! Et alors, en tentant, tu n’aurais que peu à perdre et si ce projet est celui auquel je songe actuellement, je m’y prêterai et qu’importe que ce même se concrétise ou non car même si ce n’est que par le biais de la virtualité, il aura existé entre nous ; eux, moi et toi, Grande Quichottine.

    Et du haut de ta tour qui pourrait bien s’effondrer, sache qu’à ses pieds, il y en a pour la soutenir ou au moins te rattraper ! 🙂

    Je ne sais si elle saura te consoler, t’apporter un peu de douceur et chaleur mais de tout coeur, je t’offre une bise : « SmOuAcK ! » (Grosse mais non baveuse ! 🙂 C’est niais mais l’on pourrait espérer que cela aura susciter une esquisse de sourire à la la bibliothécaire).

    A bientôt…

    • Oh non ! Je sais bien que je ne suis pas seule, j’en ai eu encore la preuve ici, avec tous vos messages de soutien, votre amitié si vive, si présente à travers vos mots…

       

      Mais cela suffit-il quand on se bat contre les lourdeurs administratives ? Contre l’incompréhension des responsables ?

       

      Je ne sais pas.

       

      Merci, un grand merci en tout cas pour ta présence et cette bise magnifique qui, oui, m’a fait sourire.

       

  6. Il est toujours des moments où on a envie de tout laisser tomber, et parfois la situation s’éclaire tout simplement parce qu’on a soudain trouvé une solution.

    Laisse mijoter t’aurait dit Mijoty, c’est parfois bien meilleur après.

    Les obstacles sont parfois très constructifs.

     

    Je t’embrasse très fort.

    • La solution m’apparaît de moins en moins possible…

      Mais je vais encore chercher.

       

      Comme je voudrais être riche, très riche… à millions… Fonder ma propre maison d’édition et organiser ces anthologies éphémères pour une cause ou une autre en sachant que les associations auxquelles je m’adresserais m’accueilleraient alors à bras ouverts !

       

      C’est dur de penser qu’à leurs yeux nous ne sommes qu’une poignée de blogueurs, pas très intéressants, finalement.

       

      J’espère encore me tromper.

       

      Merci pour ta présence, Polly. Il ne faut pas que je perde espoir… il ne faut pas.

      Je t’embrasse très, très fort.

  7. ohh oui plus d’une fois cela m’arrive…souvent le château de sable s’écroule mais la volonté est là pour en reconstruire un autre, mais parfois….

    • Parfois ça ne marche pas…

      Alors, que faut-il faire ?

       

      Le recueil est là… tout prêt, ou presque. Tu sais bien qu’il ne manque que la couverture pour pouvoir l’envoyer sous presse…

       

      Mais le faut-il encore si l’association contactée n’est éventuellement intéressée que par nos dons en espèce ? Il serait presque raisonnable de mettre l’ouvrage en ligne avec une incitation à verser une somme, même minime, à l’association que chacun veut soutenir…

  8. De l’imprimeur ?  Bonne soirée chez toi tout de même et bises de nous deux. Et surtout passes une bonne nuit. Ne te fais pas trops de mouron…..

  9. Ne désespères pas Quichottine.

    Mon père disait toujours « gardes la tête haute ».

    Bonne soirée

    Bisous

    • Sécher ses larmes…

      Et garder la tête haute, le plus possible, tu as raison.

      Merci, Chris, pour ton soutien.

      Bisous.

  10. J’espère que tu auras de bonnes nouvelles!

    Bises et bonne soirée

    • Je n’en ai pas… mais je crois que je finirai par trouver la parade.

      Merci pour ton soutien.
      Bises et bonne journée à toi.

  11. Bonsoir Douce Dame Quichottine.

    Voilà un texte qui laisse dans l’ombre le sujet principal : la raison de ton doute.

    Je me rappelle que tu avais à mon égard les mots pour m’encourager lorsque je marchais dans ce tunnel noir, et que souvent je trébuchais, tu me disais que la lumière est toujours au bout.

    Je sais d’expérience que cela est vrai, je sais aussi combien il est douloureux d’avoir l’impression que tout ce que nous échaffaudons peut se trouver balayer par un simple coup de vent que nous n’attendions pas. Mais je sais aussi que le temps est un allié, même si souvent nous le trouvons bien trop long !

    Je voudrais juste que mes simples paroles t’apportent mon soutien amical et affectueux, je te souhaite bon courage ma Douce Quichottine.

    Je t’embrasse fort

    Claire

    • Là-bas, il y a toujours un petit coin de ciel bleu…

      Alors, oui, je l’espère. J’espère encore trouver une solution, malgré tout. Mais je ne vois pas comment.

       

      Merci à toi, Claire, pour ta présence affectueuse et ton soutien.

      Je t’embrasse fort.

  12. Mais comme on dit : « qui n’essaie rien n’a rien … »

    Et puis, peut-être que les choses vont s’arranger. Je te le souhaite.

     

    • Tu as raison… Il faut que je trouve le moyen de contourner les réticences administratives… ce n’est pas gagné, mais ça peut !

       

      Merci pour tes mots d’encouragement…

  13. Je pense aux difficultés de l’impression voire de l’édition pour ton projet… Si tu édites sur internet http://www.publibook.com/ est une solution. Enfin, j’imagine que c’est ce qui te décourage, mais peut-être pas !!! Dis-nous tout… On va trouver une solution.
    Je t’embrasse. Bonne soirée quand même.

    • Non… J’ai regardé sur Publibook, aussi. Finalement, ce pourrait être l’une des options possibles même si je pense qu’elle sera plus onéreuse que TheBookEdition sachant que le manuscrit est prêt.

       

      Je vais vous en reparler à tête reposée.

      Merci d’être là. Je t’embrasse fort.

  14. Ne pas baisser les bras quoi qu’il arrive et toujours son objectif en tête….

  15. Un petit moment de faiblesse, d’incertitude ? Mais tu es si forte ! Demain est un autre jour !!! Prends courage, pense à tous ceux que tu aimes et qui t’aiment aussi… Si je peux t’aider tu peux compter sur moi…
    Je t’embrasse très fort Quichottine, repose toi et demain le moral sera revenu !

    • Je pense à tous ceux qui seraient tellement déçus !

      (moi la première, je l’avoue)

       

      Nous trouverons la solution…

  16. no se de lo que se trata pero siempre hay una solucion …a mi cuando saco un libro siempre ma occuren cosas raras …pero siempre tiene uno que ir adelante

    besos

    tilk

  17. Alors,

    Pénéloop demanda :

     » Eh bien…

    Que se passe-t-il ?

    Loop

    • Peut-être avais-je été trop confiante, trop naïve.

      Le receuil sortira, mais sans l’appui des associations contactées. Il faudra faire « autrement ».

  18. J’ai trouvé une citation qui, je trouve, va bien à votre projet

    et au sentiment que tu ressens aujourd’hui :

    « Lorsque l’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, alors que lorsqu’on rêve à plusieurs, c’est déjà une réalité partagée, c’est le ressort de l’histoire. » E. Camara

    Alors, Quichottine, tu n’es pas seule et cette réalité partagée trouvera forcément une solution.

    Votre histoire est belle ! Courage. Je t’embrasse fort.

    • Je ne suis pas seule… vous êtes tous là avec moi. Alors, je ne devrais pas être si triste… C’est vrai.

       

      Il doit y avoir des solutions.

       

      Merci pour ton soutien et ta présence, Lazza. Je t’embrasse fort aussi.

  19. Comme tu dis, la vie a de ces surprises!!

    Courage et………….merci!

  20. A la lecture de ton message Quichottine, je dois comprendre que  c’est le chateau de sable qui s’effondre!!!!  oh non;  ton investissement n’est pas vain  il y a certainement une solution ??  Peut-etre pourront nous  toutes et tous t’aider à la résoudre.

    • Il y a des solutions… Mais il faut y penser à tête reposée.

      Vous allez m’aider, bien sûr, vous le faites déjà par votre présence.

      Merci !

  21. découverte de l’oiseau sur la branche !!   le chateau m’a l’air drôlement bien construit et solide !! alors je doux rêve que la réponse soit celle attendue !! j’en croise les connexions de néon   c’est fichtrement long l’attente !! gros bizzzoux Quichottine , merci pour ton dévouement

    • Nous allons tous trouver une solution…

      Merci d’avoir croisé les connexions de néon…

       

      Gros bisous tout plein pour toi.

  22. Je t’envoie beaucoup de courage et de détermination. Et si je peux faire plus… je ne demande pas mieux

  23. S’il reste un peu d’espoir je souhaite qu’il tourne en ta faveur, si près du but. Croisons les doigts.

    Bises

  24. Bonjour Quichottine,

    que se passe t-il ? Comme tu dis « notre projet » est ce du livre dont tu parles ?

    Je suis une habituée de Lulu, si je peux être utile ?

    Gros bisous

    • Oui, pour Lulu… Tu pourais me dire s’ils ont des exigences au niveau du format des images…

      J’ai consulté leur site, ils sont plus chers que TheBookEdition… mais c’est l’une des possibilités que j’ai de mener à terme notre projet.

      Merci pour ton soutien, Hauteclaire. Gros bisous à toi aussi.

  25. coucou Quichottine

    Je ne sais pas très bien ce qui peut te décourager ainsi, mais garde le moral

    ton projet est beaucoup trop beau, il ne peut pas s’effondrer comme ce château de sable

    Tu sais depuis pas mal de temps maintenant, je dois les affronter un à un ces obstacles, quand j’en passe un, un autre ressurgit et parfois j’ai envie de …… tout claquer là

    Bon courage et gros bisous

  26. Elle va venir cette réponse et elle sera positive, je le sens. Bisous Quichottine.

    • Ele a été négative… mais je peux peut-être faire autrement.

      Bisous et grand merci pour ta présence et ton soutien.

  27. Je croise les doigts, et comme nous sommes nombreux, l’espoir est grand !!!  Bisous Quichottine… haut les coeurs !   JB

  28. Il ne faut pas t’avouer vaincue, il doit bien y avoir une solution.
    Si je peux faire quelque chose pour t’aider, je suis là.
    Tu as beaucoup d’amis sincères qui sont tous mobilisés, par la pensée, pour te soutenir, moralement.

    Bon mardi, malgré tout.
    BisouXXX

    dom, qui attend le verdict aujourd’hui …


    • Ce soutien est déjà fantastique.. Merci !!

       

      Je sais que je vais trouver… il le faut. Je ne veux pas abandonner.

      Passe un bon mardi toi aussi, Dom. Je t’embrasse fort.

  29. Jolie photo!!! joli château! joli beau!

    Bises

  30. Bonjour Quichottine.

    A chaque problème sa solution. parfois découragé je fais une pause et j’attends comme une petite graine que la chaleur revienne pour germer.

    Si ça ne vient pas de toi , c’est peut être un problème financier lier à l’édition de Mijoty? Une idée : faire une souscription avec des engagements d’achat.(auparavant faire évaluer le coût de l’opération par l’éditeur). Puis faire un appel de fond auprès des gens interressés (auteurs, associations, familles…)celà oblige à créer un compte, éventuellement une association (loi 1901) A moins qu’une association existante accepte le concept et se charge des formalités?

    Dit nous en plus?

    bon courage tu n’es pas seule.

    Cordialement

    • Le coût en passant par là où c’est le moins cher en auto-édition, c’est 16,01€ (en prix coûtant, à l’unité).

       

      Ensuite, oui, se pose la création d’une association, ou d’une maison d’édition qui pourrait assumer la partie légale de la publication.

      Je n’ai plus d’espoir concernant l’implication des l’association à laquelle je voulais rétrocéder nos droits d’auteur, la réponse de ce matin est négative…

       

      Je réfléchis… Il faut vraiment que je trouve une solution.

       

      Vous êtes tous merveilleux… Merci pour votre présence attentive et le soutien apporté.

  31. Voilà Dona bien découragée….Tout projet a ses phases, l’enthousiasme, le doute et enfin la réalisation avec sa prise de risques. L’important est d’agir pour réussir. Ce serait bien aussi si tu nous disais plus précisément les raisons de cette lassitude. Tu fais partager les joies, fais partager aussi les difficultés ou les peines.

    Les vagues vont sur le rivage, le château est de toutes façons éphémère, mais toi qui le construis, tu le sais, tu ne crains donc rien, tu sauras te mettre à l’abri . Bises  VITA

    • Merci pour ces mots-là, Vita.

      Je vais vous expliquer.

       

      Je ne veux pas laisser tomber le projet.

      Bises et encore un immense merci pour ta présence.

  32. C’est frustrant de ne pas pouvoir agir et de devoir attendre la décision d’autres. Le stoïcisme serait une bonne réponse : se moquer de ce qui ne dépend pas de nous, mais hélas… l’homme est espoir. Hélas? Pas tant que ça.

    Bisous et bon courage.

    • Je ne sais pas comment… mais je dois arriver à faire en sorte que notre projet ne tombe pas à l’eau… il est bien trop avancé…

      Merci pour ton soutien et ta présence, Mali. Bisous.

  33. Dans tout parcours il y a des entraves mais je sais que tu vas prendre le recul nécessaire pour régler le problème. Tu n’es pas seule alors appelle à l’aide. Mais je t’en supplie ne te mets pas trop de pression.

    Courage mon amie, il y a toujours une solution.

    Je t’embrasse très fort.

    • Je crois que tu as raison.. Vous êtes bien trop nombreux derrière moi pour que je me laisse aller ainsi.

      Merci pour ta présence et ton amitié. Je t’embrasse très fort.

  34. Nous attendons avec toi…en espérant que tout va bien se passer

  35. Ne te décourages pas Quichottine, d’ailleurs tout le monde va te le dire, tu as commencé une belle réalisation, alors laisses passer la vague et avance… Ne retiens pas les péripéties, elles existent mais la vie continue, bien sûr..

    Avec amitié

    • Merci !

      Je n’aurais pas dû me laisser aller… finalement, il y a sûrement une solution !

      Merci pour ton amitié et ta présence, Marine.

  36. Chère Quichottine

    Pas toujours facile de te suivre car des éléments manquent au puzzle. J’ai lu avec attention les commentaires d’hier et d’aujourd’hui et je vois que d’autres se demandent, comme moi, ce qui se passe. Tu en dis trop ou pas assez, donc il est  difficle de t’aider avec ce peu d’éléments.

    D’après ce que j’ai pu comprendre tu t’es adressé à des association pour qu’elles soient le relais de ton projet moyennnant reversement de droits d’auteurs et celles-ci auraient refusé ?

    Dans un de tes commentaires tu penses que « si tu étais arrivée avec des millions à leur proposer elles auraient accepté. »

    Pas si sûr !

    J’ai travaillé 40 ans de ma vie avec et pour le système associatif que je connais très bien. Ce n’est pas si simple. les associations cultutrelles (ou sportives)(sérieuses) ne peuvent vivre que si elles sont subventionnées. Or, les subventions ne s’obtiennent pas comme ça. Il faut avoir fait ses preuves, avoir une gestion et une comptabilité rigoureuses, des projets qui adaptés  au développement d »une région, d’une population … bref ! et ensuite appliquer  un cahier des charges imposé par le Minsitère de tutelle.

    Etant donné que tout nouveau projet hors ceux votés en assemblée générale    d’une association doivent être soumis à un nouveau  vote, tu penses bien que en arrivant avec un projet sous le bras n’est pas suffisant.

    Cela peut paraître un fonctionnement  bureaucratique bien lourd, mais en même temps, les associations gèrent des biens collectifs et de l’argent appartenant au contribuable.

    Je te dis tout cela pour que tu comprennes que les refus que tu as essuyés ne sont pas à considérer comme des échecs mais simplement la conséquence d’un fonctionnement.

    La seule chose, c’est qu’il faut admettre qu’il ne suffit pas  d’avoir de la bonne volonté, il faut connaître comment fonctionnent  les instances. Je sais que tu dis toujours ne pas aimer  la politique – mais la politique ( du grec politis – citoyen) c’est aussi connaître le fonctionnement de la société dans laquelle on vit.

     

     

    • Ce que je désirais, c’était pouvoir les mentionner dans le recueil. Et ça aurait été bien que les droits puissent leur être versés directement au lieu de passer par moi… mais, là, c’est impossible.

       

      J’aurais aimé que leur réponse ne soit pas un peu « bateau », et qu’elle montre qu’au moins ils avaient lu ma lettre.

       

      Ce n’est pas si grave, finalement. Notre projet va aboutir, et une fois les fonds réunis, ils en veulent bien…

       

      Merci pour ton aide et tes explications… Tu as raison, je suis un peu nulle sur ce coup-là !

  37. Que pouvons-nous faire pour t’aider, Quichotine ? As-tu contacté beaucoup d’associations ? veux-tu que nous en cherchions d’autres ? Tu sais, tu n’es pas seule et si un petit quelque chose peut être tenté de notre côté n’hésite pas à le dire !

    Je t’embrasse

    Anne

    • Non, je n’en ai pas contacté « beaucoup », les plus connues… peut-être parce que j’ai l’impression qu’elles sont « sérieuses ».

       

      Ne t’en fais pas, Anne. « Les Petits Princes » veulent bien de notre don quand nous pourrons leur envoyer de l’argent. C’est le recueil qu’ils refusent. Il faudra assumer le projet jusqu’à la vente… et leur reverser l’argent (à eux ou à une autre association) ensuite.

       

      Merci tout plein pour ta présence, Anne. Je t’embrasse.

  38. Même avec les meilleures intentions du monde ont a souvent des déceptions, ne perd pas confiance. Je t,embrasse.

  39. Hallo Quichottine,

    je viens de t’envoyer un mail par ton contact, tu me diras ..

    Bisous

  40. Un petit bisou d’encouragement……bises de nous deux

  41. Problèmes administratifs…terrible !

    Prends soin de toi

  42. Je comprends que cette attente ait été pesante et la réponse décevante…

  43. Il est toujours des moments où on a envie de tout laisser tomber, et parfois la situation s’éclaire tout simplement parce qu’on a soudain trouvé une solution.

    Laisse mijoter t’aurait dit Mijoty, c’est parfois bien meilleur après.

    Les obstacles sont parfois très constructifs.

     

    Je t’embrasse très fort.

  44. Bonsoir Douce Dame Quichottine.

    Voilà un texte qui laisse dans l’ombre le sujet principal : la raison de ton doute.

    Je me rappelle que tu avais à mon égard les mots pour m’encourager lorsque je marchais dans ce tunnel noir, et que souvent je trébuchais, tu me disais que la lumière est toujours au bout.

    Je sais d’expérience que cela est vrai, je sais aussi combien il est douloureux d’avoir l’impression que tout ce que nous échaffaudons peut se trouver balayer par un simple coup de vent que nous n’attendions pas. Mais je sais aussi que le temps est un allié, même si souvent nous le trouvons bien trop long !

    Je voudrais juste que mes simples paroles t’apportent mon soutien amical et affectueux, je te souhaite bon courage ma Douce Quichottine.

    Je t’embrasse fort

    Claire

  45. Comme tu dis, la vie a de ces surprises!!

    Courage et………….merci!

  46. A la lecture de ton message Quichottine, je dois comprendre que  c’est le chateau de sable qui s’effondre!!!!  oh non;  ton investissement n’est pas vain  il y a certainement une solution ??  Peut-etre pourront nous  toutes et tous t’aider à la résoudre.

  47. Il ne faut pas t’avouer vaincue, il doit bien y avoir une solution.
    Si je peux faire quelque chose pour t’aider, je suis là.
    Tu as beaucoup d’amis sincères qui sont tous mobilisés, par la pensée, pour te soutenir, moralement.

    Bon mardi, malgré tout.
    BisouXXX

    dom, qui attend le verdict aujourd’hui …


  48. m'annette

    et bien, Quichottine!

    nous allons croiser les doigts, en espérant que tout va s’arranger!

    Comme tu ne nous dis pas tout, difficile d’imaginer ce qui arrive,

    mais j’espère très fort que tu es découragée uniquement parce tu es fatiguée!

    Je t’embrasse très fort!

    • Ce n’est pas évident. Pour l’instant, j’ai plutôt l’impression de n’interresser personne au niveau des associations contactées.

       

      Je serai arrivée vers elles en disant « j’ai des millions à vous offrir » on m’aurait peut-être déroulé le tapis rouge… Là, je n’ai rien qu’un recueil et de la bonne volonté, cela ne semble pas suffire.

       

      Merci pour tes encouragments, M’Annette. J’espère trouver une solution.

  49. •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972

    je te comprends

    mais ne te décourage pas trop vite

    aie confiance

    je te souhaite une douce semaine

     

     

    ¸.•♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸

    • Merci, Sonya…

      J’essaie de tenir bon, mais ce n’est pas facile…

       

      Passe une douce semaine toi aussi. Je t’embrasse.

  50. Ne desespères pas, tu as fait tout ton possible j’en suis certaine, et puis ce n’est pas parce qu’il y a un caillou sur le chemin que le chemin doit s’arrêter et si ce caillou devient rocher ou fragment de montagne alors on peut toujours en faire le tour, évidement cela peut prendre du temps et de l’énergie, mais je suis sûre que tu y arriveras.

    • En faire le tour… Oui, ce sera sans doute la meilleure solution.

       

      Merci tout plein, Laure, pour ta confiance et ce réconfort que tu m’apportes.

      Gros bisous.

  51. patdelapointe

    deux claques et un coup de pied dans les fesses

    un demi lit de lait 3 oeufs, une gousse de vanille un peu de caramel et tu te fais des flans aux oeufs….

    du beurre du sucre des oeufs des fruits confits, de la farine…tu remets le tout dans l’ordre, tu beurre un moule et : un cake.. avec une tasse de thé…

    un bout de chemin, et un gros calin de ton copain pendant que tu tricottes devant le feu…

    une visite guidée dans le pote agé..et l’espoir d’être satisfait de l’aventure, dans l’attente que les légumes poussent…

    un couché de soleil à pamer tenant un verre de champagne avec des croquettes d’apéro…

    un coup de téléphone de tes petites filles qui te font oubliées que t’as d’autres chats à fouetter…

    et la vie est belle, mérite d’être vécue, sachant qu’hier c’est déja trop tard et que demain : tu sais pas…alors soit heureuse de respirer l’air radioactif du foutupyjama puisqu’on te dira qu’ya rien à craindre et que tout va bien………

    moi, Moi : je te dis que tout va bien et que le reste n’est qu’embrouille et emmerde inutiles, car la vie c’est comme le gout : chacun y trouve ce qu’il y peut…et ce n’est pas grand chose…Qui te l’a dit ???..la petite souris…..

    bisoux

     

     

    • J’aime beaucoup la façon dont tu règles le problème… L’archange a apprécié aussi.

       

      Tu as raison, le reste n’est qu’emmerdes inutiles.

      Je vais trouver.

  52. canelle56

    Allez , courage ma Quichottine , tout va bien se passer j’en suis sure , on croise les doigts …

    Je t’embrasse très fort

    • Je ne sais pas comment je vais réussir à régler le problème, mais je vais y travailler.

      Je t’embrasse très fort aussi… Merci, Canelle, pour ton soutien.

  53. Il faut nous en dire plus, comment peut-on t’aider ?  tu n’es pas seule, nous sommes tous là près de toi, pour toi. C’est vrai que parfois des branches nous font tomber, on baisse les bras par cet imprévu mais les chutes existes pour pouvoir nous aider à mieux nous relever.

    Courage, vu les messages, tu sais que nous sommes derrière toi.

    Quel est le problème ?

    Allez, ne t’en fait pas, même si le projet doit attendre encore un peu, il se concrétrisera car on t’y aidera… un pour tous, tous avec Quichottine !

    Repose toi, dors sur tes deux oreilles et demain sera un autre jour. Douce soirée.

    • Vous êtes tous là et vous êtes merveilleux.

      Les problèmes sont d’ordre administratifs et légaux.

      Je ne sais pas comment les contourner. Il faudrait sans doute que je devienne éditrice à mon tour.

       

      Merci pour ton soutien, Cécile. Passe une belle journée. Bisous.

  54. quand la mer va monter, le chateau va s’écrouler, mais… l’oiseau se sera envolé, une brise légère l’a appelé pour lui dire, tu te sens seul? regarde, là bas, regarde, tant pensent à toi, ils ne t’aideront peut-être pas, mais ils sont là…n’est-ce pas le plus important?………..

    • Si, ls m’aideront, c’est certain…

       

      Et, tu as raison, c’est le plus important.

      Je t’embrasse très fort, Mahina. Merci !

  55. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    mais que se passe-t-il ?
    nous savons tous que ce projet est très prenant
    et que tu t’y es lancée à fond
    mais quel obstacle nouveau vient de se présenter ?
    et surtout, de quelle façon veux-tu que l’on t’aide ?
    je suis prêt
    nous sommes prêts…
    dis-nous…
    à bientôt
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Des trucs administratifs, très bêtes et très légaux…

       

      C’est cruche, très cruche de ma part de ne pas y avoir pensé plus tôt.

       

      J’ai  besoin maintenant d’un peu de temps pour réfléchir, mais je ne veux pas abandonner le projet.

       

      Merci pour ta présence, Jean-Marie. Gros bisous.

  56. mais NON voyons, Quichottine ne va pas se désespérer –  une Quichottine ça ne renonce JAMAIS !

    je suis sûre que vous allez avoir « la » solution (même si je ne sais pas exactement où le maillon rouille)

    gros bisous

    • Là, tu as raison, je ne vais pas renoncer, même si je suis désespérée.

       

      Il s’agit de problèmes administratifs dont je ne vois pas le bout…

      Mais nous finirons bien par découvrir comment contourner l’obstacle.

       

      Merci pour ta présence et ton soutien, Melly. Gros bisous à toi aussi.

  57. bonjour quichottine, comme me disais mon grand père….et il avais raison, j’en ai fait ma règle de vie.

    dans l’énnoncé d’un problème il y a une partie de la solution.

    si je peut t’aider ??

    passe une bonne journée bises

    • Ton grand père avait tout à fait raison, René…

      Chaque problème doit trouver une solution.

      Passez une bonne journée, bises à vous deux.

      Un grand merci…

       

  58. Quichottine tu en as trop dit ..mais surtout pas assez !…Si sérieusement si on peut creuser nos méninges ou notre Néon faut peut être nous en dire plus…peut être ben que personne à la solution..mais peut être ben que oui …une suggestion, une idée…vois le nombre de réponses de tout ça il peut bien jaillir quelque chose !

     

    bises on attend la suite

    • Il a jailli surtout une superbe gerbe d’amitié vraie qui m’a fait un bien fou… Merci pour tout, pour ta présence aussi, Eglantine.

       

      Oui, il faut que je série un à un les problèmes avec leurs solutions possibles.

      Vous êtes merveilleux.

      Bises à toi.

  59. Bizarreries obéennes: cet article vient juste de tomber dans ma boîte à lettres !!!

    Bisous ma Douce Quich’

    • Je ne sais pas trop ce qui se passe en ce moment… mais heureusement que tu as fini par le recevoir…

      Bisous tout plein.

  60. Bizarreries obéennes: cet article vient juste de tomber dans ma boîte à lettres !!!

    Bisous ma Douce Quich’

  61. Je suis toujours en retard pour lire tes articles… Il suffirait que je m’abonne à ton blog;.. Ce serait mieux…

  62. Je susi peut-être naïve….  Mais…tu gères la vente du recueil toi-même et tu reverses les bénéfices au nom de tous les blogueurs… On te fera confiance…non? .

    C’est trop simple sans doute …

    • Je pense qu’il est important que vous me fassiez confiance… Sinon, c’est ingérable !

      Merci de me l’offrir ainsi…

  63. ♫ ♪ Kri ♪ ♫

    Le chemin de vie est jonché de cailloux et de pierres … au lieu de trébucher sur ces pierres, il faut s’en servir comme tremplin … et hop hop hop

    • J’aime cette idée… D’ailleurs, vous étiez tous là pour me soutenir… Alors, tout va aller le mieux possible, j’en suis certaine.

      Je t’embrasse très fort, Kri.

  64. je vais voir la suite que je soupçonne

  65. Déficience Mentale

    Le découragement se dépasse par l’espoir, et l’envie de toucher ce qu’il a après. Courage , Quichottine ! Les autres, pour t’encourager, auront certainement fait mieux que ma piètre parole.

    Alors, je te fais une bises, et vais aller lire les prochains articles…

    • Il y a toujours un après… et, lorsque l’on n’est pas seul pour l’affronter, il peut y avoir un autre jour encore et assez de jours ensuite pour que le projet aboutisse…

       

      Merci, Florian.

  66. Séverine

    Je ne comprends pas forcément tout, mais où est le souci en-dehors de la formule « auto-édition + verser les bénefs à une association pour les enfants » ???

    Je pensais que c’était la solution retenue.

    Les assos déjà formées ne peuvent pas forcément financer de publications si leurs statuts ne le permettent pas + si ce n’est pas budgété…

    Gros bisous, Quichottine, ne te décourage pas.
    Et n’oublie pas que :

    « Tout problème a sa solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème » !!! 😉

    • C’est cette solution qui sera la bonne, de toute façon.

       

      Je ne leur demandais pas de financer. Il n’y aura rien à avancer…

       

      Il n’y a plus de problème… tout va s’arranger.

  67. Bonjour Quichottine,

    J’ai lu avec intérêt cet article et le suivant, sans pouvoir vraiment aider, en Belgique c’est pire.

    Ce n’est pas évident de se faire éditer, même si le but est non lucratif, c’est sans doute même plus difficile.

    Un petit lien que tu connais sans doute, Centre National du Livre

    Il y a aussi à gauche, en page d’accueil des aides, peut-être que vous rentrez dans les critères ?

    Bon courage

    • C’est partout pareil, il y a trop de livres…

      Pour le CNL, je connaissais, mais ils ne sont pas à jour en ce qui concerne l’auto-édition, les liens sont morts ou les sites désormais en sommeil.

       

      Merci en tout cas, Yoyo. Le livre verra le jour. Votre aide a été très efficace et je n’ai pas laissé tomber.

      Douce première soirée d’avril.