Pascal Lazzarotti, Amnésie

Comment s’appelait-elle ?

La question revenait sans cesse à son esprit. Elle ne pouvait pas y répondre.

Un jour, elle s’était perdue, dans une attente qui lui semblait aujourd’hui trop vaine.

Elle savait pourtant qu’elle existait.

Les images se succédaient dans ses pensées sans qu’elle sache si elle devait s’y arrêter.

Des gestes cent fois accomplis. Se lever, gommer les traces de la nuit, se préparer, s’habiller, sortir… Le quotidien et ses tâches mille fois répétées. Veiller à ce que rien ne manque. Agir pour que tout soit parfait.

Parfait… ou presque. Il manquait toujours quelque chose.

Une fleur, au cœur du bouquet, qui se faisait soudain absente.

La page arrachée au cahier où elle était pourtant sûre d’avoir écrit.

Elle s’interrogeait, front à la vitre, scrutant la rue, et, bien plus loin, le ciel et les nuages.

Qui était-elle ?

Qui lui avait donné, un jour, la sensation étrange qu’elle ressentait encore ?

Quels étaient les bras qui l’avaient accueillie, les mains qui l’avaient caressée, l’être qui avait assouvi son désir, lui offrant sans compter plaisir et tendresse ?

Attendre, espérer, rêver à ce retour incertain.

… Attendre…

Elle avait tellement souhaité qu’il revienne, elle avait tellement pleuré que le temps, pris d’une pitié soudaine, lui avait apporté ce qu’elle ne souhaitait pas.

Il avait effacé de sa mémoire… les noms.

101019_Lazza_Dame_sans_nom.jpg Pascal Lazzarotti, Portrait sans titre, 2010
(aquarelle 24 x 30 cm)

Merci à mon ami Pascal Lazzarotti pour ce magnifique tableau.

C’est un tableau « sans titre », une dame sans nom… Il nous a demandé des suggestions. Si vous avez des idées, il suffit de cliquer sur l’image pour aller lui en faire part.

Lien en clair pour Solange et ceux pour qui mes liens ne fonctionnent pas.

http://www.lazza.fr/article-portrait-8-sans-titre-59201668.html

156 réponses à “Pascal Lazzarotti, Amnésie

  1. Un tableau très inspirant et tu lui as collé un texte qui colle parfaitement bien!

  2. J’aime beaucoup ce tableau aussi. Bises Quichottine. Bonne semaine

    • Il me parle toujours autant… C’est très troublant.

      Bisous et douce soirée, Martine.

      Bonne nouvelle semaine et nouvelle année pour bientôt.

  3. Je trouve aussi ce tableau magnifiquement expressif.

    Bravo Pascal et merci Quichottine d’autant partager.

    Bises celtiques.

    KLC

  4. Kri !

    Pour l’autre sein cent francs…!

    KLC

  5. Tes quelques mots sur un tableau et jaillit la lumière. Elle était pourtant si présente sur le visage sans nom de cette belle femme.

    Tu es épatante mon amie de nous faire rêver ainsi. (mais je crois bien que je me répète) Merci à Pascal et à toi.

    Je t’embrasse très fort.

    • Merci à toi, Sophie, pour tes mots toujours aussi empreints de gentillesse.

      Je t’embrasse très fort. Passe une belle journée.

  6. superbe tableau, vraiment superbe !!!! ton histoire lui va bien, il y a subtil mélange de douceur-tristesse dans le regard de cette jeune dame. Son corps gracile semble si fragile par rapport au poids de ses pensées….merci à tous les deux et bisous

  7. Un texte et un tableau superbes tous les  deux…

    Penses-tu que Pascal Lazzarotti ait besoin d’une autre « identité » pour « elle? »

    Je t’embrasse fort, Quichottine chère.

    • Je ne le pense pas… Elle « est », avec ou sans les mots.

       

      C’est fou ce qu’elle a pu me toucher !

      Je t’embrasse fort, Hélène. Passe une bonne journée.

  8. Je suis allée faire un tour chez ce peintre;  son style me plaît bien.

    Tu as  su contruire une touchante et inquiétante histoire  autour du portrait de cette jeune femme au regard  égaré et au passé perdu . On comprend mieux l’expression de son visage  à la lecture de son drame.

    Je t’embrasse et te souhaite une bonne soirée.

    • Merci, Fanfan. Je lui ai donné les mots qui m’étaient venus en la voyant.

      Son regard est à la fois tendre et triste… comme la chanson que Pascal a rajouté à son billet.

       

      Passe une belle journée.

  9. Ton histoire est poignante, elle m’étreint le coeur.

    Cependant, je n’ai pas vu dans ce beau portrait l’absence des mots, des noms.

    Le bras droit enserrant son corps, son coeur, elle se protège du monde extérieur, mais pas par crainte, sauf de laisser échapper ses pensées.

    Le tableau est  » expressif « , et pour moi il y a l’image d’une introspection, d’un voyage intérieur.

    Je ne me sens pas le  » droit  » de lui donner un nom. Il appartient à Pascal, et ce serait un peu une trahison.

    Merci de ce partage.

    Bises, Quichottine.

    • Un voyage intérieur… oui, certainement.

      Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Merci à toi aussi pour ce partage.

      Bises, Midolu. Passe une belle journée.

  10. Que sugèrer comme titre Quichottine après un si beau texte : Amnésie. Nul besoin d’être femme pour avoir traversé des instants (des instants  seulement) d’abandon et d’errance des jours qui se suivent en matins sans projets!

    beaucoup d’émotion du tableau et du texte merci à vous deux

    Pierre

  11. Quelle terrible justesse dans tes mots qui s’appliquent bien au delà d’une relation sentimentale, quand le fil du rasoir devient si ténu que l’on ne sait plus de quel côté tomber.

  12. Fredogino

    Les beaux yeux hagards de cette jeune femme cadrent arfaitement avec l’absence suggérée, jolis mots, jolis choix…

  13. Elle est encore bien jeune pour désespérer !!

     

    Belle fin de journée., Quichottine, avec bises de nous deux.

    • Un chagrin d’amour n’a pas d’âge, je pense.

      Peut-être songeait-elle seulement en s’habillant à ce qu’elle ferait de sa journée.

       

      Merci, Patriarch. Belle autre journée et bises à vous deux.

  14. Dans ses beaux yeux je vois l’attente et la tristesse, le désarroi, c’est magnifique…
    Ton texte me plaît beaucoup, c’est une piste…
    Je ne propose rien, c’est trop personnel ! 

    Je t’embrasses amie Quichott’

  15. Mistigris

    Qu’il est joli ce tableau ! et ton texte aussi me plaît bien, je reviendrai encore le relire, Merci Quichottine, MIAOUUUU!!!!!!!!!!!!!

  16. tu as vu un côté nostalgique à ce tableau  et c ‘est joliment écrit …je suis plutôt encline à penser à quelque chose de plus —–maternel—- la jeune mère au sein découvert  regarde tendrement son nouveau_né et se préparer à l-allaitement… !

    il faut dire que ma fille est enceinte …cela explique sans doute !

     

    • Lazza a ajouté une chanson sous son tableau.

      Le côté maternel y était bien, mais avec une immense tristesse.

       

      … J’espère que tu vas pouvoir la rejoindre sans encombre. Fais bon séjour là-bas.

  17. Une très belle histoire pour la femme sans nom. Cette aquarelle est magnifique, vous formez un beau duo. Merci pour le lien.

  18. L’attente est parfois terrible à la longue. un texte poétique qui me rappelle des mauvais souvenirs.

    bonne soirée

    clem

  19. sabe ..ella sabe ..ella sabe que el no volvera …

    besos

    tilk

    • Il ne reviendra pas, c’est certain… et pourtant, il reste l’espoir qu’il se souvienne un jour.

      Qui sait ce que sera demain ?

      Bises à toi, Tilk.

  20. Ce tableau me fait penser à « La belle Romaine » de Modigliani.

    Et ton ami semble aussi être d’origine italienne ?

    Belle soirée Quichottine. GROS BISOUS.

     

    • J’ai aussi pensé à Modigliani en la voyant.Tu me parles de La Belle Romaine, c’est vrai.

      Pour ma part, c’était plutôt le côté longiligne et tout en douceur que l’on retrouve dans de nombreux tableaux, et pas seulement dans les portraits de femme.

      J’ignore l’originie de Lazza, son nom ressemble effectivement à ceux de là-bas.

       

      Merci pour ce partage, Marité. Passe une bonne journée.

  21. une belle histoire pour une belle aquarelle.

    C’est un même instant habillage du matin pour commencer une nouvelle journée et un lent déshabillage du soir, l’esprit fatigué pour un repos mérité.

    bisous …

  22. Je  m’interroge !!!!!!

    Un nom …. c’est vrai c’est important mais parfois

    si difficile à porter, alors aimons la personne sans se soucier de ….. comment elle s’appelle

    Elle est belle et semble tellement douce, tu vois même sans nom, on l’aime bien

     

    Bisous

    • Je suis d’accord, Corinne. Pour aimer, tu n’as pas besoin de te soucier du nom…

       

      Vraiment contente qu’elle te plaise. Merci pour ce partage.

      Bisous.

  23. « perdue dans ses pensées »

  24. Allo Quichottine, quand un extrême s’installe insinueusement et qu’on se réveille à ne plus savoir.. de quel côté ira-t-elle. Une belle vision de ce tableau. Bises

  25. Wouhaaaa ! J’adore ce tableau ! ainsi que la prose qu’il t’a inspirée …

    Bon jeudi ! Bisoux.

    dom

     

  26. Oui elle pourrait s’appeler amnésie, je trouve que cela lui va bien…. Très joli ce tableau. Bises

  27. Il n’y a pas de situations désespérées, il n’y a que des gens qui en désespèrent…

    Grosses bises Quichottine…

    Je t’attends, sur mon boulevard, pour la manif…

    départ 8 h15…

    KLC

  28. bonne journée matinale Quichottine

  29. Mais voyons, chère Quichottine, tu sais bien que les enchères n’intéressent que les gens chers…

    Si je te suis cher, je veux voir l’autre sein…

    KLC

  30. Magnifique aquarelle! et joli texte. Belle association. Je vais réfléchir à lui trouver un nom. 

    Bonne journée

  31. l’Amnésie

    ne pas se souvenir

    de celui qui nous aime

    nous prend

    nous cajole

    savourer l’instant

    comme une illusion

    et l’instant suivant

    hurler son désarroi

    lorsque l’on cherche,

    en vain,

    dans son esprit

    le chemin

    qui , à lui,

    ménera…

    bisous

    bonne journée 😉

    christelle

    • Magie d’un commentaire qui m’a beaucoup touchée… Merci, Christelle.

      Je suis vraiment navrée de l’avoir laissé si longtemps sans réponse.

       

      C’est un très beau partage…

      Bonne journée à toi aussi. Je t’embrasse.

  32. Une belle association qui donne un bel article. Bravo à vous deux. Bonne journée.

    • Merci, Bernard.

      Bonne journée à toi aussi, en espérant que tu ne m’en veuilles pas de te répondre si tardivement.

  33. J’avais tout comme toi adoré « L’attente »…

    Parfois nous n’avons plus de nom ni de titre : Perte d’identité

    Je t’embrasse

     

    • Parfois les souvenirs se dérobent… j’espère ne jamais perdre ceux que j’ai conservés.

      Je t’embrasse, Lmvie. Passe une belle journée.

  34. Voilà je lui ai suggéré : Identité

    Et j’ai lu les autres coms suggérés sur son site

    C’est très amusant comme chacun d’entre nous « suggère » en fonction de son vécu…qui a dit que nous étions influencés ????

    ReBisous

  35. Le regard perdu de cette femme…qui cherche désespérément à se raccrocher à un petit rien qui la « recollerait » à un bout d’elle-même…Jolie interprétation de ce tableau, Quichottine !

  36. Quelle beauté ce texte , cette absence de mots est contée avec beaucoup de tendresse.Le tableau est magnifique .Bon après midi Quichottine

    • Merci, Andrée.

      Je viens d’aller faire un tour chez toi… je suis sûre de t’avoir déjà croisée ici ou là… tes images sont fantastiques.

       

      … Je suis vraiment navrée de te répondre aussi tardivement. Ton commentaire m’a fait très plaisir.

  37. Très belle expression que ce portrait, j’irai voir Pascal… merci Quichottine !

    Bisous tout plein

  38. Pour le momen, je n’ai aps trop d’idée. J’étais à Athènes depuis 2 jours et j’ai 165 messages en retard idont à peu près autant d’articles de blogs à lire, alors, à plus tard

    • Les retours après une absence sont toujours difficile… J’ai un énorme retard dans mes réponses…

      Merci d’être passés si vite ici.

  39. Je suis allée sur le blog de Pascal..merci!

  40. J’aime beaucoup ce tableau, la beauté fragile et le désaroi qui émane de cette jeune femme!

    Ton interprétation est très intéressante, originale.

    Pour moi ce tableau a ravivé le souvenir d’une jeune femme demi-nue il y a déjà

    2 ans de cela, se contemplant dans le miroir et disant adieu à l’un de ses seins…

    Nous partagions la même chambre d’hôpital, mais je te rassures tout va bien pour nous 2 maintenant!

    Amicalement

    Marcelle

    • C’est vrai que c’était aussi un « possible » de ce tableau…

      Merci pour ce partage, Marcelle. Prends bien soin de toi, surtout si tu vas bien.

  41. Bonsoir Quichottine. Tes jolis mots brossent un très joli portrait de cette jeune femme qui semble tendre et fragile, sur la toile de Pascal Lazzarotti. Bonne soirée et bisous

  42. Non, mon absence n’était pas due à une crise d’amnésie mais à un enchaînement de circonstances (pas toutes atténuantes).

    Ce texte est superbe et accompagne cette image à la perfection.

    Le prénom de cette jeune femme? si je me rappelle bien, elle s’appelle… Espérance

  43. Bonne fin de semaine ! Bisoux.

    dom fièvreuse …

    • Tu étais malade ce jour-là… aujourd’hui, tu as bossé… J’espère que tu n’auras pas repris froid.

      Passe une belle soirée. Bisous.

  44. patricia11

    La mémoire à deux sens.

  45. Pas d’idée de titre Quichottine ou juste la dame triste

    Amitiés, Flo

  46. ne plus connaître son identité, les personnes qu’on aime, cela doit être très difficile à vivre – très beau tableau pour illustrer ce récit ; une seule phrase Mlle vous êtes très belle, mais ATTENTION le froid s’installe,  vous risquez d’être malade – bisous d’maitié Mamy ANNICK

  47. l’amnésie peut-être bienfaitrice.

    bye

  48. Il est beau ce tableau, cette femme tout en délicatesse, perdue elle déclenche l’émotion. Et puis ton histoire qui s’y colle comme une pièce du puzzle de la mémoire. Bises

  49. bien entendu je suis allée voir..derrière l’image

    bisous

  50. J’ai bcp aimé ce texte sur l’amnésie et la sensation de perte..

    J’avais écrit un petit texte il y a assez longtemps,ce serait un vrai beau sujet de de bouquin (que d’autres ont du traiter) mais qui peut se décliner à l’infini.C’est un thème inquiétant et facinant .

    Bonne soirée à  toi

    • Inquiétant et fascinant… oui, je pense que je retrouve mes émotions dans tes mots.

      Passe une belle journée, Adèle. Navrée de te répondre si tard.

  51. j’ajoute que le tableau dans sa simplicité est saisissant!

  52. merci pour cette présentation, merci, tu sais comme je les apprécie, et pour les liens

    gros bisous

  53. Bonsoir Quichottine,

    Je viens d’apprécier ta superbe histoire. Magnifique pour accompagner cette très jolie aquarelle. .Emouvant, fin, et délicat comme la peinture!

    Merci et belle soirée

    Martine/Arabesques

  54. Je me rappelle de ta superbe broderie autour de ce potrait attendrissant d’une femme fragile, qui semble un peu perdue…

  55. Bonsoir Quichottine. Tu as inventé une belle histoir à cette jeune femme qui semble éperdue… Bisous

  56. Ohhh mais décachez moi cet autre sein…

  57. Magnifique ce tableau ma Quichottine, même si Tartuffe déclamait « Couvrez ce sein que je ne saurais voir.Par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées. » Bises et bon mercredi

    • Merci pour cette citation que Kri et Kerfon avaient en tête aussi.

      Je pense, et j’espère, que personne n’aura été choqué par ce tableau.

       

      Bises et bonne journée à toi.

  58. Ce texte est terrible, je n’avais pas vu venir la chute. J’aime beaucoup le tableau et j’ai une idée de titre « Au matin… » Quen dis-tu ? Elle vient de se maqueller et faire son chignon, elle s’apprête à retirer sa chemise de nuit pour s’habiller.

    • L’adresse qui s’affiche pour ton blog est erronée et conduit à une page qui n’existe pas.

      Je la remets ici :

      http://bdaucdi.over-blog.com/

       

      Tu as raison aussi pour « Au matin »… Le soir pourrait être aussi une bonne idée. Pensées juste avant de défaire son chignon. Elle est en train de revêtir sa chemise de nuit.

       

      Lazza a été très heureux de voir tant de propositions…

      Merci pour la tienne, LLT.

  59. si elle continue à maigrir de la sorte, l’autre bretelle va tomber c’est sûr, il va falloir que je lui envoie un pain d’épice à la confiture de figues pour la replumer un peu!

    ton texte est magnifique Quichottine

    bises

  60. J’y suis allé, j’ai vu, j’ai proposé … puisqu’aussi bien il est demandeur; mais ma proposition lui appartient désormais ! Merci Quichottine de m’avoir donné envie d’aller voir par moi-même …

    Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

  61. Les bafouilles de Figaro

    très beau tableau !

  62. et bien voilà une inconnue qui s’est livrée joliment à ta plume et que tu as su avec ta finesse nous retranscrire

  63. C’est le soir, elle est ds sa chambre, elle repense à lui, à cette rencontre…Elle est loin, très loin…..VITA

  64. Il faudrait que cet homme la sert à nouveau dans ses bras pour que la belle retrouve la mémoire ;))

    Bonne soirée Quichottine Bisous

  65. J’aime ce texte …. la peinture à de quoi inspirer  je le reconnais …

    merci à toi Quichottine de nous faire rêver

    bises

  66. jean-mariecomme c'est beau, mon Aza ! c'est la Poésie celle qui me touche vraiment

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    c’est de toute beauté !
    et si émouvant,
    le tableau bien sûr
    et ton texte qui s’accorde si bien avec lui
    bisous amicaux
    jean-marie

  67. belgique-chine

    bon jeudi vite je doit partir

  68. Séverine

    Tu as eu une belle idée pour accompagner cet air tellement absent de la (pourtant jeuns) femme du tableau. C’est poignant.

    Bisous Quichottine, bonne journée

    • C’est ce que le tableau m’a dit… Il aurait sans doute raconté une autre histoire à une autre.

       

      Bisous et bonne journée, Séverine. Pardon de mon retard à te répondre.

  69. Que de tristesse dans son beau regard! Et c’est vrai qu’en voyant ce tableau on est presque obligé de lire une histoire dans ses yeux. Elle a l’air si dépitée, et sa tenue en rajoute encore davantage. Il a beaucoup de talent. Je vais lui proposer un titre. Pourquoi pas « Attente »….

    • Je suis heureuse que ce tableau t’ait plu.

      Tu sais, il y a comme ça des moments que j’aime plus que d’autres sur mon blog, et celui-ci en est un.

       

      Merci pour ta présence. Je suis navrée d’avoir tant tardé à te répondre.

  70. Oo° Kri °oO

    KLC

    Je peux voir et tâter la marchandise avant de toper pour cent francs?

     J’achète pas un chat dans un sac môa

    Et pis 100 francs?… 100 francs congolais ?

    • Ton intepellation m’a fait rire… j’ai adoré !

      Merci, Kri.

       

      … en fait, il pensait peut-être à des francs suisses… ?

  71. C’est un texte très émouvant ! Le portrait qui l’accompagne ne serait mieux nul part ailleurs. Elle semble si perdue dans un lointain qu’elle ne parvient pas à atteindre !

    Je t’embrasse ma belle Quichottine, merci de ton grand talent, à celuis de ton ami pascal également

     

    • Merci à toi…

      Mon absence relative sur mon blog me fait te répondre bien tard… j’espère que tu voudras bien m’en excuser.

       

      Je te souhaite un très beau dernier dimanche d’octobre, Nettoue.

  72. belgique-chine

    bonjour quichottine, toi qui aime jouer avec les mots, tu voie qu’un mots peut cacher un nom, avec le nom de ces deux tours, dans 2 villes

    bonne fin de semaine

  73. Je lis en ce moment  » Le goût des pépins de pomme » de K.Hagena  et j’ai retrouvé dans ton histoire des similitudes… Dans le roman, il est plus question de la maladie d’Hazheimer que de l’amnésie, mais les manifestations aux yeux des autres sont très proches.Quoiqu’il en soit, ce magnifique portrait t’a fort bien inspirée et… nous a permis de découvrir un bel artiste. Merci à toi.

    • Je n’ai pas lu ce livre… mais qui sait ? Peut-être un jour.

      Je suis contente que ce portrait t’ait plu. Merci, Jakline.

  74. Yes mots collent si bien au tableau que comme elle comment ne pas être toute attente ?

    (aujourd’hui, j’ai commandé le livre de Barbara Constantine)

    • Merci…

      Tu me diras quand tu l’auras fini ce que tu en auras pensé ?

      J’aime bien avoir les retours, positifs ou négatifs, ils sont importants pour moi.

       

      (J’espère que tu ne m’en voudras pas de répondre si tard…)

  75. ♥ Trinity ♥

    C’est toujours avec autant de talent que tu donnes vie aux tableaux !

    Ton récit est triste et pourrait donner l’occasion d’ouvrir un grand débat, est-il préférable d’oublier, la douleur s’en trouve-t-elle diminuée ?….. je ne sais pas !

    Je t’embrasse dame Poétesse !

    Trinity

    • Je ne peux pas répondre à cette question, Trinity. Par contre, oui, il m’arrive de me la poser aussi.

       

      Je t’embrasse fort. J’espère que tu vas bien.

  76. j’aime bien ton interprétation de cette image et je voulais te dire que j’apprécie beaucoup ton blog que je ne mets pas en favori car il est très lourd et déjà mes lecteurs ont parfois du mal à ouvrir mes pages, cela me tenait à coeur de te le dire )

    Bises

  77. hier, j’ai feuilleté…il va me falloir du temps… de l’envie de retrouver internet et me défire » de Sarrance. Ce main, je me suis arrêtée ici,parce que j’aime bcp de tableau d Lazza… Il est douceur………

    • Te défaire de Sarrance… Je ne crois pas qu’il le faille. Fais entrer Sarrance dans ton espace un peu plus, pour l’y retrouver quand les jours sont gris.

       

      Le tableau de Lazza m’a séduite, comme si souvent chez lui, je suis émue par ce que j’y trouve.

       

      Merci, Mahina, pour tout.

  78. « la nuisette » ? – comme titre ?