La bibliothèque

Assise dans la bibliothèque, dans le grand fauteuil bleu, Quichottine réfléchissait.

 

Le soir tombait, comme ce jour-là, lorsque don Quichotte était rentré en fort piteux état de sa première fugue.

 

On l’avait dévêtu, soigné, mis au lit comme un enfant. On n’avait rien dit devant lui. Comment dire au maître des lieux que ce n’était pas raisonnable ?

 

IMPOSSBLE !

 

 

(La vérité ne peut pas toujours être dite, même, et peut-être surtout, au preux chevalier qui la défend corps et âme !)

 

 

Il était attendu, par ses proches, par ses amis.

 

– Des amis ? Pourtant, à le regarder passer sa vie dans la bibliothèque, nous pensions qu’il n’en avait pas.

 

Et bien si ! Comme je vous l’avais dit en ce matin du 11 juillet 2007, sa nièce, sa gouvernante, le curé et le barbier se réunirent en secret, une fois le chevalier endormi.

 

Quatre personnes pour un crime effroyable. Je l’avais appelé alors un crime de « lèse-bibliothèque ».

 

 

On peut encore rêver à la collection formidable qu’il avait mis plus d’un demi-siècle à composer, des livres de toutes catégories, des poèmes, des élégies, des romans de chevalerie… et j’en passe !

 

Tout ce qui avait nourri son imaginaire.

Tout ce que vous auriez sans doute aimé découvrir.

 

 

Je suis sûre que c’est à cette immense bibliothèque que pensait Antonio de La Gandara quand il y peint son Don Quichotte.

 

 

1912_Antonio_de_La_Gandara_Don_quichotte_declamation_Sancho.jpg

Antonio de la Gandara (1861-1917)
La Déclamation de Don Quichotte à Sancho Pança, 1912
Huile sur toile (81 x 61.5 cm)
(Collection privée)

(Image prêtée par Xavier Mathieu)

 

 

 

On peut encore en rêver, mais… Mais on ne pourra plus jamais en lire le moindre exemplaire.

 

Les « amis » de don Quichotte, ceux qui ont décidé de le sauver malgré lui de sa folie, ont pris le temps de tout brûler.

 

 

 

Est-il possible de sauver quelqu’un malgré lui ? se demandait Quichottine en interrogeant les nuages qui passaient.

 

Est-il possible de brûler des livres ?

 

 

L’Histoire (avec un H majuscule) a noté sur ses pages tant de bibliothèques en feu, tant d’interdictions de lire, de destructions de savoirs… Lire, ce n’est pas seulement rêver, c’est apprendre, trouver les outils de la compréhension du monde.

 

 

Maintenir les hommes dans l’ignorance, c’est le plus sûr moyen de les asservir.

 

 

 

Quichottine est très loin, trop loin peut-être de ce héros qui a conquis le monde, quatre siècles plus tôt. Mais, dans la plaine, quelque part en Quichottinie, un cavalier en armure continue de croire en ses rêves.

 

 

 

Merci à Midolu qui m’a fait découvrir ce peintre et le site où Xavier Mathieu réunit tout ce qui a trait à son oeuvre.

Merci à Xavier Mathieu de m’avoir autorisée à utiliser cette image. Je souhaite une belle réussite à son livre Antonio de La Gandara, un témoin de la Belle Époque à paraître prochainement. (Lien vers la fiche de souscription obtenu grâce à Midolu dans son commentaire.)

 

88 réponses à “La bibliothèque

  1. Merci pour cette intéressante, très intéressante balade, je garde des images plein les yeux. Oui, maintenir les hommes dans l’ignorance est le plus sûr moyen de les asservir, voilà pourquoi la première chose que font les tyrans c’est de décapiter la culture. Belle nuit, Quichottine, j’ai pris beaucoup de plaisir ce soir. Adamante

  2. J’aime bien ce tableau … Un peu sombre, peut-être …

    Bon mercredi ! Bisoux frisquets.
       
    dom

    • J’ai gardée la photo telle quelle… j’aurais peut-être due l’éclaircir un peu, mais j’ignore à quoi ressemble le tableau dans la réalité.

       

      Merci, Dom. J’espère que tu auras passé une bonne journée. Bisous doux du soir. (Ta vahiné me fait frissonner.)

  3. Même si il est un peu sombre, Un joli tableau qui manquait vraiment à ta bibliothèque… On ne pouvait pas trouver mieux. Bises

  4. c’est vrai que nous apprenons plein de chose en lisant

    Je sais que depuis la maternelle, tous les instits disent d’essayer de donner un livre à un enfant et le laisser lire ce qu’il veut

    Que se soit, une BD, le programme TV, un livre de cuisine, peu importe c’est de la lecture, un moment d’évasion et de découverte surtout pour un môme

    Je te souhaite une belle journée

    Bisous

  5. Merci de nous faire connaître ce portrait de Don Quichotte et cet artiste…Je suis allée voir le site de Xavier Mathieu

  6. en 2 mots ou peut-être plus! j’aime bien le tableau ..il me fait penser aux caricatures de Daumier  . Le côté sombre est de bon aloi  car j’imagine assez l’ambiance d’une bibiothèque silencieuse dans la pénombre…

    et j’ai beaucoup aimé ton texte …

    merci de tes fidèles passages chez moi . J’apprécie!

  7. Belle jounée chez toi Quichottine, Eliane vient de rentrer des courses avec filles aînée. Bises de nous deux !!

    • Tu as donc eu du monde au logis aujourd’hui… J’en suis heureuse pour vous.

      Bises et douce soirée à vous deux.

  8. Les autodafés sont toujours possibles, par contre sauver quelqu’un de lui-même ne l’est pas. C’est une manière de reconnaître ses propres limites

    • Tu as raison pour l’un et pour l’autre… Seuls les rêves n’ont pas de limites.

       

      … ou plutôt si, le réveil.

  9. C’est vrai qu’elle mérite d’être découverte cette toile, elle est superbe !… gros bisous Quichottine

  10. patricia11

    Bonjour Quichottine.

    Bruler un livre c’est bruler une mémoire.

    • La réciproque est vraie.

      Dans les pays de forte culture orale, on dit qu’un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.

       

      Je n’aime pas voir disparaître l’un ou l’autre sans laisser de traces.

  11. C’est une peinture magnifique, j’aime beaucoup. Tenir les gens dans l’ignorance, les empêcher de communiquer c’est les détruire.

  12. bonjour Quichottine ! il est vrai que de tout temps les hommes de pouvoir ont cherché à maintenir les populations dans l’ignorance et le summum fut atteint lorsque l’on brula les livres …j’apprécie ce récit et ce blog ! bravo !

    • Bonjour Jean-Philippe.

      Merci pour ton passage et ces mots.

       

      Tu as un blog assez extraordinaire. Mais il n’est pas facile d’y voyager. Des fenêtres publicitaires s’ouvrent à chaque changement de page ou lorsqu’on veut te déposer un commentaire… c’est dommage.

  13. Une très belle toile qui t’a permis de rêver et à moi de rencontrer cet artiste.

    Bisous ma douce amie.

  14. Lire commence comme Liberté…
    Merci Quichottine pour ce bel article et ce si beau tableau.

    GROS BISOUS.

  15. Quel beau tableau  à mettre dans une bibliothèque !

     

    (je continue la transformation de mon blog et je mets un extrait à chaque billet selon ton excellente suggestion. Merci !)

  16. Possible de brûler des livres ? : hélas oui…

    Sauver une personne malgré elle : Non.

    Belle nuit à toi avec des doux bisous

     

     

    • Réponses brèves mais efficaces.

      Je suis d’accord avec toi, même si je rêve d’un monde où il serait impossible de brûler des livres.

       

      Belle nuit et doux bisous à toi aussi.

  17. Tu as raison de parler de crime lorsqu’on brûle des livres! Les tyrans le savent bien  que l’ignorance est le meilleur moyen de tenir un peuple sous leur coupe; j’avais lu un proverbe chinois qui disait à peu près ceci:

    « malheur au peuple dont le seuil   des écoles est  plein d’herbe  et heureux le peuple où le seuil des écoles est usé ! »

    Pauvre Don Quichotte ;je le plains avec des amis pareils!

    Bisous

     

     

    • Un très beau proverbe que tu partages ici, Fanfan. Merci.

       

      Ne t’en fais pas…

      Je pense qu’ils l’aiment et essaient de faire de leur mieux… mais ils n’emploient pas la bonne méthode.

       

      Bisous.

  18. manu'elle

    Quels trésors recèlait celle d’Alexandrie ?…

    • De nombreux manuscrits et parchemins anciens, uniques, que l’on ne peut qu’imaginer aujourd’hui.

      … Sans doute beaucoup plus.

  19. Je vais pas trop le lire, je pense que je vais commencer par le début, tranquillou …

  20. Combien de livres détruits, brûlés, profanés, disparus à la suite de tant de conflits ou d’ignorance, d’idées erronées ou perverses…

    Je vais aller fureter chez ce Xavier Matthieu, Quichott’

    Plein de bisous du jeudi matin

  21. coucou Quichottine, merci pour tes nombreuses visites et tes bisous qui réchauffent le coeur. je viens de lire une de tes réponses sur le blog de Gazou sur l’identité 2 : beaucoup d’atitudes peuvent paraitre égoïstes aux autres et pourtant il y a des moments qui nous sont effectivement nécessaires pour NOUS seuls afin qu’ensuite la générosité de l’être puisse se manifester à l’Autre….c’est quand même difficile de se dire qu’il faut être soi pour pouvoir donner, ce serait trop simple de pouvoir donner tout simplement….

    • Merci pour ce partage, Solyzaan.

       

      Je te remercie d’avoir réagi ainsi à mon commentaire chez Gazou. Je sais que c’est aussi très important de prendre ces moments de solitude pour pouvoir être plus disponibles ensuite.

       

      Même si nous voudrions pouvoir donner tout simplement.

  22. Alexandrie, c’était moi…depuis l’ordi de ma fille ! Je m’y perds…

    • Merci d’avoir rectifié… j’étais étonnée.

      Je suis contente que ce soit toi. Rassurée.

      Bises et bonne journée, ma douce Amie.

  23. Oui, il s’agit bien de l’image de couverture de l’ouvrage.

    Je vais essayer de trouver un lien si tu ne peux pas ouvrir les PDF.

    A bientôt.

    • J’ai essayé de nouveau, mais je ne peux pas accéder à ces documents. C’est étrange parce qu’il y a tout ce qu’il faut sur mon ordinateur pour lire des pdf…

       

      Merci en tout cas.

      Je me demande si je ne vais pas écrire  à l’auteur pour qu’il m’envoie son bon de souscription par un autre canal…

  24. Bonsoir Quichottine et merci pour la découverte de ce peintre ! Offrir un livre c’est ouvrir une fenêtre… Donner le goût de lire c’est encore mieux car quand on sait lire on peut tout apprendre, tout découvrir, grandir, s’envoler sur un petit nuage…

    Bisous

  25. Bonne soirée dans ta bibliothèque!

  26. Calliope

     J’aime ce que tu dis sur le fait que l’ignorance maintient dans la dépendance et la faiblesse..Il faudrait tant que les jeunes en soient tous conscients,de cette chance d’apprendre…et qu’on les aide à vouloir découvrir la culture,une vraie richesse pour le futur!

    bises

  27. Bonsoir chère Quichottine qui continue ( et tu fais bien de croire qu’on peut changer le monde et de continuer à rêver…)

    Sur une de tes questions, te souviens-tu du remarquable film « Farenheit 451 » ?

    • Je ne l’ai malheureusement pas vu. Mais j’ai déjà croisé le livre de Ray Bradbury.

      La science-fiction n’est souvent qu’une réalité poussée à l’extrême, afin de nous faire réfléchir.

       

      Merci pour ta présence, Colette.

  28. Ça serait nettement mieux en mettant le lien pour le blog en question !

    http://livrenblog.blogspot.com/2010/10/antonio-de-la-gandara.html

  29. Bonsoir Quichottine,

    L’obscurantisme est, en effet, un moyen d’avoir contrôle sur ceux qui se font moins cultivés, non par manque de soif de savoir, mais par privation du droit de découvrir, de s’enrichir, d’apprendre, de se cultiver davantage et ainsi, peut-être, être maître de soi.

    Je n’ai toujours pas trouver temps ni opportunité de lire la fabuleuse Histoire de Don Quichottine par Miguel de Cervantes mais ai, en revanche, eu la possibilité de visionner deux animés inspirés par ce personnage qu’est, et apprécie tant Quichottine, Don Quichottine.


    Les folles aventures de Rucio et Les aventures de Don Quichotte.


    Peut-être devrai-je en toucher mots par là-bas…

    Je ne sais encore ; nous verrons cela, en temps voulu.

    J’apprécie le tableau qui nous fut présenté. Quichottine s’est se faire prêter de bien belles images et peintures. Merci de ces découverte et partage.

    Une belle soirée, Quichottine.

     

    A bientôt.

     

    • Merci, AneverBeen, pour ces deux dessins animés.

      Je ne les ai jamais visionnés.

       

      J’attends donc – sans impatience – mais serais très contente d’avoir tes avis.

       

      Belle soirée à toi aussi.

  30. un monde où il serait impossible de brûler les livres… soupir…

    lourd de sens ce billet, mon cerveau et mon esprit sont partis tous azimuths, maintenant je vais réfléchir un bon bout… évidemment ça va mûrir tout ça, et faire l’objet de quelques pontes sur caplibre dans le mois qui suit…

    merci qui? merci Quichottine….

    bisous

    • Beaucoup à dire, chaque fois que je reprends mon grand livre. Il y avait tant, là, à lire entre les lignes. Merci de l’avoir fait, Mamalilou.

       

      Bisous.

  31. belgique-chine

    bonjour quichottine, je suis du meme avis, mais j’ajouterais quitte a m’attiré les foudres de beaucoup, l’homme a aussi inventé les dieux dans le meme but.

    bonne journée

    • Je ne sais pas si ce sont les dieux ou les religions… mais là, je serai plus prudente dans mes affirmations.

      Merci pour ce partage, René. Bonne journée à toi aussi.

  32. Très beau tableau ma Quichottiine. Je partage l’avis général, un peu sombre, mais tellement beau.  Bises et bonne journée

  33. Oo° Kri °oO

    Une très belle Huile mais les tons sont un peu sombres à mon goût

    Très bon mercredi Quichottine

    • Le problème, c’est que je ne sais pas s’il est sombre dans la réalité ou seulement sur cette image…

       

      Passe une belle soirée, Kri.

  34. canelle56

    « La Bliothèque » lieu ou je pourrais rester des heures …ce tableau d’un autre temps symbolise bien cet endroit ..lieu de paix , de decouverte , de voyage , de vie tout simplement

    bises Quichottine

    • Tu vois, il y a un endroit que j’aime, énormément…  J’y ai passé beaucoup de temps.

      La Bibliothèque Nationale de France, à Paris, rue de Richelieu…

      J’y aurais volontier passé toute ma vie, assise au milieu des livres, dans cette atmosphère feutrée à la lumière tamisée.

       

      Souvenirs…

      Merci, Canelle.

  35. Un peu comme Laurel et Hardy…..VITA

  36. Séverine

    Tu as raison, Quichottine. Lorsqu’on ouvre un livre, on se cultive toujours, d’une manière ou d’une autre (même s’il s’agit d’un bouquin de cuisine, non ?! ;)), et comme a dit H.Heine, « Là où l’on brûle des livres, on finit toujours par brûler des Hommes »…
    Sans aller jusque là, du moins pour l’instant, on voit bien qu’insidieusement la culture est de plus en plus censurée ou réduite à néant par les coupes franches dans les budgets, ainsi que l’éducation, d’ailleurs !… Sinistres perspectives pour nos enfants qui n’auront pas autour d’eux et à leur disposition de quoi éveiller leur curiosité ou étancher leur éventuelle soif d' »autre chose » (autre chose que la télé ou les jeux…).
    Gros bisous, bonne journée !

    • Tu es une créatrice de talent… et tu vois les choses d’encore plus près que moi.

       

      J’espère que tout va s’arranger, mais j’avoue que j’ai un peu peur de ce qui se passe.

       

      Gros bisous et bonne soirée, Séverine. Merci pour ce partage.

  37. Lire est un bonheur de chaque jour !! Un rappel essentiel que tu nous fais là….

    Amitiés

  38. Entre un livre et une personne, l’attachement peut être très fort, à l’image d’un couple fusionnel. La séparation, la perte irrémédiable provoquent une douleur à la mesure de la force du lien.

     

    Je garderai en tête cette image de don Quichotte déclamant dans la bibliothèque …

     

    Pour le titre du livre de Xavier Mathieu, c’est cette présentation que j’ai vue :

     http://www.lagandara.fr/photo/news/fichedesouscription.pdf

     

    Bonne fin de journée, Quichottine.

    • Je crois aussi.

      Je suis navrée pour la fiche de souscription. Je n’arrive à ouvrir le documents pdf dans aucun navigateur.

      Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. J’espère que d’autres pourront l’ouvrir.

      Par contre, grâce à toi, j’ai trouvé une image de couverture… Mais est-ce le bon ouvrage ? Je ne sais.

       

      Bonne fin de journée à toi aussi. Bisous.

  39. merci à toutes les deux pour cette découverte

    bonne soirée

  40. « assise dans sa bibliothèque »…j’aime, vraiment oui j’aime cette image et sensation à l’imaginer.
    Belle nuit et tout plein de bonnes choses bise en fait non grosses bises Betty

    • Merci pour ces mots-là, Betty.

      Belle nuit à toi aussi, dans une autre image tout aussi agréable à imaginer pour moi.

      Grosses bises à toi.

  41. C’est vrai que le tableau est sombre. Mais l’est-il à l’origine? Ça c’est une autre histoire…

    Merci donc à vous trois. Bonne soirée.

  42. Essaie de l’ouvrir par le lien au dessous de l’image sur ce blog …

    En souhaitant que cela fonctionne …

    Bon samedi, Quichottine.

  43. ♥ Trinity ♥

    Très joli ce tableau qui a sa place dans la bibliothèque, mais je trouve la photo un peu sombre et pourtant je suis persuadée qu’il y a des détails à regarder.

    Bisous Quichottine

    Trinity

    • Je n’ai pas retouché la photo. Tu as sans doute raison de le penser.

      Les tableaux cachent souvent des secrets.

       

      Bisous, Trinity. Merci pour ces mots.

  44. Il est de plus en plus maigre … Est-ce que Sancho lui vole son pain ?

    Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net