Mon ailleurs

Dans mon ailleurs à moi, il y a du soleil, de la pluie et de la neige aussi… et de grands arbres qui souffrent dans la tempête…

100306_Courcuire.jpg

Dans mon ailleurs à moi, il y  a deux petites filles qui rient, qui pleurent aussi, parfois, comme tous les enfants.

Deux petits lutins qui m’appellent « Mamie » et qui m’offrent des fleurs, et des baisers-sourires aux parfums d’innocence.

Des fleurs pour Mamie, 7 mars 2010

Dans mon ailleurs à moi, je redeviens la dame qui tricote ses rêves en écoutant le vent.

 

 

Image de Muad Merci à Muad pour cette image

 

(Première édition le 8 mars 2010.)

232 réponses à “Mon ailleurs

  1. Je suis contente de ton retour Quichottine.
    Je vois que tu as été gâtée pour la fête des grands-mères, elles sont belles ces fleurs.
    Tu vas en avoir de la lecture à faire, j’ai vu des quichottiniers en train de pousser ça et là.
    Bonne soirée
    Gros bisous 

    • Tu as raison, il y en a partout..

      Merci, Sanounette, d’avoir été si présente en mon absence.

      Gros bisous et bonne soirée à toi.

  2. patricia11

    Bonne nuit Quichottine dans ton ailleurs à toi.

  3. Tricoteuse de rêves, j’aime bien.

  4. Bonne soirée et bon retour!!!

  5. héhé, ben oui ça prend du temps, j’connais ça… :o)
    gros bisous bien tricoté, point de riz double et double fil, mon préféré!

    belle nuit à toi

    • Merci pour ces bisous que toi seule sais donner.

      Belle nuit à toi aussi… Un peu plus tard.
      Passe une bonne fin de semaine, Mamalilou.

  6. Chère Douce ne t’inquiètes pas de ne pas répondre aux coms  dans un premier temps comme tu voudrais – c’est secondaire – ce qui compte c’est que tu sois là , ça nous rassure  ( je crois que je peux dire NOUS parce que nous sommes nombreux et nombreuses à t’aimer )  Profite du bonheur de tes petites-filles , le temps passe si vite – je t’embrasse fort , puis tu prends tes petites filles dans tes bras et tu poses un baiser sur leur petite tête de la part d’une arrière-grd’mamie qui adore les enfants , nôtre seule richesse

  7. contente de ton retour
    Il faut bien en profiter  de ces petits…ils grandissent si vite !

  8. Ton ailleurs a l’air bien jolie. Profites bien de tes lutins, ils s’échappent si vite.

  9. C’est joliment décrit Quichottine, tes mots sont douceur
    Amitiés, Flo

  10. superbes fleurs!! TU as été gâtée!! Prends le temps …
    je t’embrasse

  11. Mon ailleurs n’est pas aussi loin que le tien, mais il lui ressemble beaucoup ! Contente de te savoir de retour. Je t’envoie une brassée de bleu bien froid…

    • Nous partageons donc aussi nos « ailleurs »…
      Merci, Galet… J’aime bien cette brassée de bleu, même glacé.

  12. J’ai écrit avant de lire, et maintenant que c’est fait, j’ose m’insinuer dans les mots de Mr Yoyo qui a dit, mieux que moi, ce que je ressens quand je te visite !

    • Sourire… C’est ce que je fais souvent, écrire avant de lire ce que les autres ont dit.

      Peut-être pour rester tout à fait sincère.

      Le commentaire de Mr Yoyo est magnifique.
      Je le mettrai en bonne place bientôt.

      J’en suis restée toute émue, encore aujourd’hui.

      Alors, merci à toi aussi.

  13. De tes deux « ailleurs » je préfère celui des fleurs. Le premier est froid et gris alors que le deuxième déborde de chaleur, de couleurs et de tendresse.
    Nous voilà revenus dans l’Indre après un week-end dans les Landes et prêts aussi à panser les blessures laissées par la tempête.

    • Vous allez avoir beaucoup de travail… Mais je vous sais courageux.

      Mes « ailleurs » sont comme la vie, et, bien sûr, je suis comme toi, je préfère celui des fleurs.

      Merci d’être passé à ton retour.
      Bisous à vous partager.

  14. Mistigris

    Bonjour, que de jolies fleurs et mots ! je passai juste comme çà pour te
    souhaiter une belle journée, la neige est aussi passé chez nous mais s’est vite envolée,c’est rare mais cela arrive ; et quelle pagaille !
    Bonne soirée, de gros « ronrons », MIAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Merci pour ce passage…

      La neige est rarement la bienvenue, même lorsqu’elle est jolie. Sauf dans les stations de ski, bien sûr !

      Bonne soirée à toi aussi.

  15. Coucou Quichottine,

    Plaisir de te lire à nouveau… Bon retour en Quichottinie, t’embrasse !

  16. Tu sembles « lointaine »

    Je t’embrasse

  17. ton Ailleurs est très séduisant!
     je n’ai pas entendu le son de la voix de mes petites filles…leur maman a appelé pour dire qu’elles étaient en train de jouer!!!
    je fais une bise amicale à la Quichottine-Mamie.

    • Certaines personnes ne savent pas combien elles peuvent faire mal…

      Je suis navrée pour toi, Edith.

      J’espère qu’elles seront bientôt assez grandes pour t’appeler seules.
      Bise amicale à toi aussi.

  18. belle priorité ………….

    @ plus tard

  19. Ça me semble bien beau dans ton ailleur. Profites-en bien.

  20. Très belle surprise!!!
    bon mercredi bises!

  21. Ton « ailleurs » semble être juste un monde parallèle, où chacun de nous se retrouve,mais sans se voir…

    Ton « ailleurs » ressemble au mien…
    Il est plein de rêve, de joies, de tristesse, d’inquiètudes et de sourires…

    Alors, comme tous ceux qui t’aiment, je suis heureux de savoir que tu as aussi un « ailleurs » où je n’ai pas à rester trop longtemps…

    • Je suis heureuse que tu sois là… Mon ailleurs m’éloigne de vous et pourtant j’y suis toujours contente de vous lire, quand c’est possible.

      Paradoxe ?

      Vous n’êtes pas physiquement là, mais vous êtes très présents, sans le savoir.

      Merci, Yvon.

  22. De bien belles fleurs aux couleurs si vives et si chaudes pour une Mamie-fleur elle aussi…

  23. Deuxième essai…

    De bien jolies fleurs aux couleurs si vives et si chaudes, des fleurs -soleil pour une Mamie-fleur elle aussi…

  24. L’ordi m’a affiché une page blanche avec « error ». Mais je vois que le commentaire est passé. Comme cela tu en auras trois d’un coup 🙂

  25. Notre ailleurs, c’est justement lui qui nous aide à vivre le présent. C’est une Quichotinnissade de dire que nous avons  tous une vie double: notre, votre, leur Blog, qui nous permet de rêver sans limite, et la réalité qui nous habille de son vêtement qui nous engonce tous les jours. Veillez-bien sur ces deux petites merveilles qui vous le rendront au centuple .
    Elles en entendrons des contes extraordinaires de petits lutins quand leur Grand-Mère tournera les pages du Livre de la Forêt !.

    • J’aime bien votre nouveau mot, Georges. Vous avez beaucoup enrichi mon dictionnaire quichottinien.

      J’ai beaucoup de chance, mes petites-filles sont adorables avec moi… le plus souvent.
      J’ignore ce qu’elles garderont dans leurs souvenirs, mais j’espère qu’il y aura aussi ces histoires…

      Merci

  26. Deux petites filles qui vont bien profiter de ton pays de nulle part, si vivant dans tes mots … Profites bien d’elles aussi, la jeunesse est la sève de la vie.
    bises

    • Merci, Jeanne. J’espère qu’elles en garderont quelque chose lorsque la vie les aura conduites à l’âge adulte. Juste le souvenir d’un ailleurs où je pourrai les retrouver.

      Bises à toi.

  27. Prends ton temps et surtout profites bien de ton ailleurs…à toi !!!

    Bises de nous deux !!

  28. Petite Elfe

    Je croyais avoir posté… je pensais donc t’avoir dit de prendre ton temps. De plus, tu n’es pas obligée de répondre à tous les commentaires. Ça va te prendre beaucoup de temps, j’imagine… Personnellement je ne serai pas froissée. Je sais que tu es là et que tu vas bien et ça me convient. Mais te connaissant un peu maintenant….
    Bisous.

    • Tu vois… Je commence par ceux d’aujourd’hui… et je ferai ce que je pourrai, pas davantage.
      Chaque jour un peu, et, qui sait, peut-être arriverais-je à tout faire ?

      Je me suis donné un peu de temps pour republier les articles qui sont passés inaperçus, encore une fois, pendant mon absence.

      Merci de si bien me connaître…
      Bisous, Petite Elfe.

  29. Ma douce Quichottine, que tu dois être heureuse auprès de tes petits lutins. et que de belles violettes pour la fête des mamies sans doute.. tu pourras les planter à la Quichottinerie au pied d’un arbre de ta Quichottineraie.
    je t’envoie plein d’affectueux bisous de haute savoie et je suis heureuse, je viens de retrouver ma connection après plusieurs d’invasions virales ….
    le matelot de la terre ferme

    • Je vais les planter dans mon jardin dès que ce sera possible. Pour l’instant, j’en profite chez moi… Elles sont vraiment jolies !

      Je suis contente que tu aies réussi à te défaire de tes virus…

      Merci pour ton passage, Chantal. Passe une douce soirée.

  30. Et qu’elles sont belles ces fleurs de printemps offertes à une Mamie rêveuse qui doit savoir raconter les plus beaux contes du monde à deux enfants ébahis !
    Contente de te savoir rentrée !
    Ne réponds pas à tous tes coms reçus en ton absence: mission impossible, Quichottine !  On sait que tu les auras lus et c’est ça qui compte !

    Plein de bisous ensoleillés !!

    Nicky

    • C’est vrai qu’elles sont jolies… J’adore !

      Je suis heureuse de vous retrouver… et d’avoir pu lire tant de gentils messages !

      Pour l’instant… Je réponds à ceux d’aujourd’hui et j’essaierai d’en faire un peu chaque jour, si c’est possible.

      Merci, Nicky, pour tes bisous ensoleillés. Ils font du bien !

  31. l’ame d’une poëte, très agréable votre petit monde

    • Merci d’avoir pris le temps de me rendre visite.

      L’histoire que vous racontez chez vous est intéressante.
      Vous l’avez scindée en extraits très brefs… donc faciles à lire.

  32. Chacun à son ailleurs !!!
    bises et bonne soirée!

  33. Coucou Quichottine.

    Pourquoi en bas, la fin des plantations nous envoie sur un site d’horloge ?

    • Ah… C’est parce que jusqu’au huit mars, il y a eu un compteur.

      La nouvelle publication de la quichottineraie devait correspondre au premier jour d’une très longue pause.

      Il faut que j’ôte le code qui l’affichait.
      Merci de m’en faire souvenir.

  34. Tout le bonheur de la terre quoi!
    amicalement
    Paul

  35. Dans ton ailleurs, moi j’y suis bien…car je sais que tu es là

    Je t’embrasse

  36. Bonsoir,
    J’essaie, vainement, de faire un quichottinnier, mais je ne suis pas douée…
    Tout vient à point…
    Bonne soirée.
    D@net.

  37. Bonsoir,
    Et j’ai sussi du mal à poster mon commentaire, je disais donc que j’essayais, vainement, de faire un quichottinier maos que je n’étais pas douée du tout !
    Tout vient à point !!
    Bonne soirée.
    D@net.

  38. profite bien de ton ailleurs avec tes ptits lutins aux pensées fleuries !!  bizzoux Quichottine on ne peut pas être partout à la fois !!

    • C’est vrai… on ne peut pas. C’est souvent bien dommage. Un don d’ubiquité m’irait bien !
      Tu n’en as pas sous la main ?

  39. j’ai passé un très bon moment à lire Mr Yoyo, c’est vrai que chez toi tout invite à se relaxer, il faut du temps pour farfouiller dans tes fils de Quichottine, mais tu nous enmène vraiment dans un monde à part , à partager !  Bravo Mr Yoyo pour avoir si bien  exprimé ses sentiments, pour quelqu’un qui préfère lire qu’écrire, je crois que c’est un fameux compliment pour toi !! bizzoux

    • Monsieur Yoyo m’a écrit une page magnifique… Je ne l’en remercierai jamais assez.

      Merci à toi de l’avoir lue.

      Bisous, Pascale.

  40. Ah combien nous l’adorons cette Mona Yeur !
    Elle répand un tel  parfum de bonheur !…
    Du son de sa voix, au souffle de son coeur,
    Elle fait chanter le Moulin de nos Heures  …

    Bises des farfadets

  41. Je vois que tu as passé d’agréables moments!!! De quoi se ressourcer !
    Merci pour tes passages ! Va doucement pour parcourir les blogs car tu vas te fatiguer !
    Gros bisous Quichottine, passe une bonne nuit !

  42. Merci pour ton passage ma douce Quichottine, je te souhaite une douce nuit et je t’embrasse
    chantal

  43. L’essentiel est que tu sois là, chère Quichottine! Tu nous a donné tant de toi, ne t’essouffles pas, repose-toi un peu. Nous te sommes fidèle, nous reviendrons. Et continue à tricoter tes rêves….Je t’embrasse.

  44. Gros bisous, bon jeudi, les fleurs sont vraiment superbes
    Amitiés, Flo

  45. Je vois que tu veux fermer ton blog!!! plus d’articles!
    bonne soirée bises

    • Pas tout de suite… 🙂

      Les articles paraissent bien, mais tu n’avais pas regardé au bon endroit.
      J’ai remodifié l’accueil, ce sera plus conforme à ce à quoi vous êtes habitués.

      Bonne soirée et bises à toi aussi.

  46. Tu as un très bel ailleurs…….. Bonne journée Mamy avc bises de nous deux !!

    • Les filles arrivent demain…

      Ensuite, très peu d’ordinateur pendant quelque temps.

      Il n’y aura pas de publication, j’essaierai de prendre de vos nouvelles.

       

  47. Il faut savoir se sauvegarder des « ailleurs ».

    Bises Quichottine !

  48. Ailleurs, tout un rêve, d’ailleurs !

    Bonne fin de journée

  49. Le plus beau ailleurs du monde 🙂 profite

  50. Ma Quichottine… Ton ailleurs est la plus belle des quichottineraie. Profite-bien de tes petites filles.
    Je t’embrasse très fort.

    • Le plus possible…

       

      Merci, Marité. Je t’embrasse très fort aussi.

      J’espère que tu passes de belles fêtes de Pâques.

  51. j’aime bien « la dame qui tricote ses rêves en écoutant le vent. »..

  52. Il est beau on ailleurs; bisous

    et bonnes fêtes  de Pâques

    Bisous

  53. Des rires et des sourires qui chassent tous les nuages, toutes les tempêtes et font fondre la neige mais aussi les coeurs les plus endurcis.

    Bon week-end pascal à toi (et vous) aussi

  54. Ce texte est décidément très joli et touchant. Je te souhaite un heureux week-end de Pâques avec tes lutins.

  55. joyeuses fêtes de pâques en famille

  56. Ailleurs !!!! ailleurs est un autre jour!

    bon samedi !!! bises

  57.  

    et bisous

  58. Dans ces sourires et leur amour,il y aune partie de pur bonheur…

  59. J’espère que tu vas nous tricoter une belle écharpe bleue!

    Dans mon ailleurs, j’ai enfin revu trente gamins qui étaient tout aussi heureux que moi de nos retrouvailles. Vivement la rentrée!!

    Pour compléter le com de Mr Yoyo, je dirai qu’en effet, je ne me considère pas comme une artiste mais plutôt comme une « partageuse d’émotions ». Emotions que l’on éprouve chaque fois que l’on passe dans ta bibliothèque.

    Je me suis replongée dans la lecture de don Quichotte (en effet, je n’avais pas terminé le deuxième tome des aventures de ce bel hidalgo) et j’en savoure chaque page. C’est grâce aux billets que tu rédigeais sur lui à l’époque (dans un ailleurs lointain) que j’ai eu l’envie de le lire.Merci.

    • Une écharpe bleue… c’est un bonne idée !

      Merci pour tes mots, pour ceux qui complètent ceux de Mr Yoyo… je suis contente que tu les aies lus.

      Et merci pour ce verbe « savourer » que tu emploies. Je suis contente de t’avoir fait découvrir mon grand livre.

  60. Il est joli ton ailleurs Quichottine. Joyeuses Pâques. Bises

  61. Comme il est beau ton ailleurs ma douce Quichottinne..

    Qui va chercher les oeufs dans le jardin ??? sous les yeux tendrement embués de sa mamie …Vraiment je me languis d’être mamie..

    Je t’embrasse et te souhaite de bonnes fêtes de Pàques

    le matelot de la terre ferme

    • Mes petites filles…

      Tu le seras un jour, sûrement…

      J’espère que tu as passé de belles fêtes aussi. Je t’embrasse fort.

  62. Le vent souffle, mais les attaches du coeur sont solides …

    Tiens bien le vent, Quichottine, et passe de belles journées, ici et ailleurs.

    Bon week-end. Je t’embrasse fort.

    • Merci, Midolu… Ce sont celles qui tiennent le mieux.

      Je t’embrasse fort. J’espère que tu as passé un bon week-end aussi.

  63.  belle journée quichottine

    il pleut doucettement ce matin

    pas d’oeuf mais le jardin est content…

    bises

     

  64. Un petit coucou douce Quichottine.. il ne pleut pas des oeufs en chocolat mais de l’eau… lol.. vivement le soleil !

    belle journée avec plein de bisous

    le matelot de la terre ferme

    • C’est vrai que nos Pâques furent bien arrosées… de pluie plus de chocolat.

      Le soleil fait de brèves apparitions, mais ça fait du bien.

      Belle journée et plein de bisous pour toi aussi, Matelot.

  65. Bonjour !

    tu es tagguée dans mon petit chez moi, à bientôt !

  66. Tu dois avoir des aiguilles magiques. Bon dimanche.

    • Je tricote avec deux baguettes… comme toute fée qui se respecte.

      Merci, Bernard, passe une belle journée, même si ce n’est pas la même.

  67. Il est beau ton ailleur fleurie et en agréable compagnie. Bonsoir et grosses bises.

  68. Je pense qu’en ce moment tu es en ton « ailleurs ».

     

     

    Profites en  bises de nous deux et pour ceux de ton « ailleurs »  aussi!!

  69. Ailleurs, ici, partout…

    Il est mystérieux ton univers, mais plein de richesses et de beauté.

    Belle journée,

    eMmA

  70. Coucou Quichottine

    Pour Lucyle c’était mon amie et elle est partie

    Gros bisous, Flo

  71. J’ai oublié de te dire, Lucyle était mon amie, elle fut ravie à la vie, il y a peu de temps

    Amitiés, gros bisous, Flo

  72. c’est ton dernier article ???

    c’est toujours le même

     

    J’arrive sur celui là…tu es en voyage ?

     

    En pause ?

     

    Plein de bisous en tout cas et une forte pensée

    • Non, ce n’est pas le dernier… c’est un de ceux que je peux installer là quand je suis en pause, ou absente pour longtemps.

      Merci d’être passée, LmVie. Je t’embrasse très fort.

  73. bleu-marine (chez souvienstoi)

    quel bol d’oxygène et de bien être par chez toi, tite quichottine : un grand merci et plein de bizoux d’amitié !!

    • Chère Bleu-marine…

      Tes mots chez vous m’ont beaucoup touchée. Quelle merveilleuse lettre à ta maman pour son anniversaire !

      Je t’embrase fort. Merci.

  74. En ce moment,il y a de jolies violettes parfumées dans le sous-bois , comme celles de ton image.

    Je te souhaite une bonne semaine; bisous

    • Merci, Fanfan… C’est vrai que les fleurs commencent à se montrer un peu partout et ça fait bien plaisir… signe de printemps !

      Bonne semaine à toi aussi. Bisous.

  75. Dans ton ailleurs à toi, je marche  les yeux mi-clos pour mieux écouter les histoires que raconte ta forêt des merveilles. Chut… il ne faut pas déranger la rêverie du promeneur solitaire.

  76. Tu as beaucoup de chance d’être amie et tes petits-enfants doivent t’adorer ! Bisous

  77. Tes mots sont si jolis, Quichottine ! C’est un vrai plaisir de te lire. Bisous

    • J’y repars mardi…

      Là-bas, je n’aurai pas de connexion… donc, absence pendant une longue semaine près de mes petits enfants.

       

      Bisous.

  78.  il me plait bien ton « ailleurs » ..il est tout de douceur …

    bonne soirée

    bisous

  79. Le plus beau et le plus tendre des « ailleurs »…

  80. Brigitte L.

    Un grand bonheur à cultiver que l’art d’être grand mère.J’attends mon tour pour cet été.Bises

  81. Venir ici feuilleter les articles, sans se soucier du contexte ni du moment qui les ont engendrés. Juste les lire, se dire « tiens, c’est vrai ça! » ou encore « P…n que c’est beau! » ou plus rarement « elle radote comme son amoureux, le Chevalier Don Quichotte ».
    Les lire et dans tous les cas s’évader, oublier le présent, oublier même de revenir terminer le texte, tellement certains sont quichottinés.
    On se retrouve 20 milles Lieux sous la mer avec Siratus, presque au centre de la Terre, à deux pas du Vésuve avec la sulfureuse Alphabeta, dans un atelier de recherches artistiques, celui de Val’r (oui, elle dit qu’elle est artiste, mais comme un artiste cherche tout le temps à se perfectionner, on n’est jamais artiste, on cherche à le devenir).
    En me baladant sous les quichottiniers, je trouve aussi une immense collection, sans doute la plus grande au monde, de statues. C’est Muad, comme un déménageur infatiguable, qui nous les apporte sur un plateau.
    Les liens nous emmènent vers parfois le Néant, Clerval n’existe plus ! Foutaise, elle existe encore ailleurs et ici. La Ballade en Quichottinie nous propose aussi de découvrir un…comment dire, un…cinglé de l’écriture, je n’ai pas toujours compris ce qu’il écrivait (je ne comprends déjà pas ce que j’écris), je le comprends quand il parle musique, PB-R c’est un gars coincé entre une guitare électrique et des bouquins, il écrit en zozottant, je l’en remercie car ze comprends mieux.
    « Et puis t’as les autres… » comme dirait Brel, mais sans ces sarcasmes de cette merveilleuse chanson, les autres qui dessinent, qui étalent leurs créations, j’en suis jaloux.
    Alors, douce voix de Mamie Quichottine, je t’envie et te remercie de me proposer une bibliothèque dont les étagères sont garnies d’êtres humains fabuleux, tes Blogopotes.
    Pour moi, qui aime plus lire qu’écrire, c’est un bonheur, c’est mieux que la page d’accueil d’OB, ici on trouve une parcelle d’humanité, peut-être les meilleurs internautes du Monde connecté.
    Moi qui vit entre ceux qui sont accrochés à la Toile et ceux qui en ont à peine entendu parler, venir ici me permet de vérifier que l’humain est bon.

    Les minorités haineuses de la Grande Toile ne viennent pas ici, car Don Quichotte veille, et puis la lecture n’est pas leur qualité première.
    Me revoilà avec Cervantès, qui m’a guidé un jour ici. J’y suis arrivé comme un gros bêta, comme un Sancho Panza, et puis petit à petit on devient plus lucide, l’inversion s’opère, comme la douce folie quitte Alonso, l’art de bien se tenir à table investi Sancho le Paysan.

    Tu n’a jamais terminé de nous conter le Livre, tu n’as jamais fini ton reportage, c’était prévisible, car ce Bouquin n’est pas comme les autres, il est enchanté. L’âme de l’Ingénieux y vit, quelle que soit l’édition, le format ou la langue, Cervantès à tuer Alonso Quijano, pour qu’il hante le bouquin, que des éminents chercheurs, étudiants ou philosophes ne puissent jamais cerner l’entièrté du mal dont souffrait Alonso, le manque d’humanité.
    Et paradoxe étrange, on ne lit qu’humanité dans le livre, les horreurs et les belles choses. Les rares animaux ne sont que moutons, un âne, un vieux canasson et de célèbres monstres.
    L’humain, bon et méchant est partout, l’idée de raconter le livre était donc courue d’avance, car il aurait fallu raconter l’Homme.
    Mais cette tentative, fini par réunir, comme je l’ai écrit plus haut, une parcelle d’humanité, preuve s’il en est de l’immense talent de Mamie Nova et bien entendu du fantôme d’Alonso Quijano, mon modèle de folie, celle que je tends à atteindre.
    Pourquoi j’écris tout cela ?
    Parce que ailleurs il n’y aura pas tout cela, ce qui sera reposant
    parce que ailleurs, c’est l’endroit où il faut vivre, alors qu’ici est le lieu où il faut sans cesse écrire. Que tu le veuilles ou non, Alonso te pousse, à moins qu’il te prends délicatement la main, pour que tu écrives à en devenir folle.
    Et ça c’est pas bon, la folie doit venir en premier, la sérenité après.
    A tous les anciens et nouveaux, n’oubliez jamais que dans la Bibliothèque, l’ombre du bel Hidalgo est présente, que dans votre Ballade en Quichottinie, vous serez toujours accompagné par Alonso, même si c’est Quichottine qui vous tiens la main.
    Et puis enfin, l’Ombre que j’ai vu maintes et maintes fois dans la bibliothèque est heureuse, heureuse d’avoir entendu une douce voix, un peu tremblottante, le tract sans doute, une voix qui la rassure, car quand on est une Ombre fantôme, on n’a toujours un peu peur, même si on est Ombre de Chevalier.
    Bisous aux deux petits bouts, qui ont une énorme chance, celle d’avoir une Mamie qui fait revivre des Chevaliers.

    • Tu es passé, chaque fois que je doutais…
      Comme si tu savais.

      Tu passes le plus souvent en silence, sauf à ces moments-là.

      Que te dire ?

      J’ai lu et relu tes mots… et je les ai gardés pour la fin, alors que j’ai déjà répondu à tous les commentaires de ce billet antidaté qui rejoindra bientôt de nouveau la première page.

      Je crois que depuis le temps que tu me lis, tu dois me connaître par coeur… Tu es très impressionnant.

      Tu as nommé tous les anciens… ou presque… Ces liens que tu as suivis et qui t’ont fait découvrir d’autres espaces que j’aime bien.

      Les autres, oui, parce qu’on ne peut pas tous les citer dans un commentaire, c’est impossible, ou… le commentaire serait avalé par OB qui les préfère un peu moins longs.

      Mais tous comptent… Peut-être parce que j’ai appris à les connaître et que j’ai tissé longuement la toile où chacun pouvait trouver son propre fil.

      Tu comptes aussi, beaucoup. Je me souviens de cette « petite fillotte de don Quichotte », comme tu m’appelais, de la « quichottineuse », de tous ces moments partagés.

      Pour moi, tu es intimement mêlé à mon grand livre, à sa lecture ici, à nos interprétations intemporelles. Alors, c’est vrai, je suis heureuse que tu sois passé ici, ce jour-là, alors que j’étais en train de fermer la Quichottineraie, que je m’interrogeais sur la Quichottinie, que je doutais.

      Mon Chevalier est là, toujours. Je sais qu’il ne m’en veut pas de l’avoir délaissé pour ces arbres d’amitié. Mais je sais aussi que je dois lui revenir, parce que ce n’est pas folie d’avoir envie de partager ce qu’il a été, ce qu’il est pour moi, avec d’autres.

      Je raconte… cette voix que je vous ai offerte, c’était dur, tu sais… je n’ai pas l’habitude de parler devant un écran, de m’enregistrer.

      C’est plus facile d’écrire…

      J’ai pris tes mots… et même si je ne t’ai pas répondu tout de suite, ne m’en veux pas. Ils m’ont émue, beaucoup.

      … et je les ai déposés sur la page de mon quichottinier.

      Pour ne pas les oublier.

      Merci, Mr Yoyo.

  82. j’aime le commentaire de Mr yoyo…. pour une fois que je lis les commentaires avant d’en mettre un! sourire….
    ce soir, je vais m’endormir avec un Pavallois, je t’en donnerai le titre….
    Bonne nuit

    • Je l’ai adoré… et j’ai transformé le quichottinier de Quichottine pour l’y insérer.

      Merci, Mahina. Ton Pavallois est splendide ! Bonne nuit.

  83. Marlène

    Ca a l’air joli ton ailleurs.

  84. Oo° Kri °oO

    Ces bouquets de pensées sont magnifiques
    Ne t’inquiète pas Quichotine, c’est la vraie vie avant tout …on t’attend patiemment
    ps : Auncune NL ce matin dans ma BAL

  85. J’aime beaucoup ton ailleurs…même si le soleil et la douceur du printemps serient préférables… en tout cas il ressemble un peu au mien…je te fais un coucou et plein de bisous et continue à tricoter tes rêves… c’est une magnifique image comme tu sais si bien en créer….à bientôt amie Quichottine, je suis toujours en pause…mais je publie le mercredi…

    • Merci Bigornette. C’est vraiment gentil.

      Je passerai chez toi dès que OB me redonnera la possibilité de déposer des commentaires.

      En attendant, je t’embrasse très fort ici.

  86. Hélène, le-calame-et-la-plume.

    Tout en tricotant, écoute ce vent, Quichottine…
    C’est un vent très doux, apaisant, une sorte de litanie du passé, mais chuchotée, caressée…
    Parfois, cet Aquilon se transforme en tempête, mais il te souffle aussi « tu n’es pas seule; prends ton temps, gentille Quichottine… »
    Je t’embrasse,
    Hélène.

  87. Coucou Quichottine, j’aime bien cette idée de fleurs offertes.
    Je te souhaite une belle journée.
    Gros bisous

    • Je suis contente que ça te plaise. Merci, Muad.

      J’espère que tu auras passé aussi une belle journée.
      Gros bisous à toi.

  88. Ces petites pensées sont magnifiques… ça fait du bien, nous sommes si impatients du printemps ! Bises Quichottine.

    • Le rouge-gorge chez toi en avait certainement besoin… et les violettes l’ont annoncé. Le printemps sera bientôt là.

      Bises à toi, Jackie. Merci pour cette visite.

  89. KERFON LE CELTE

    Il est joli ton ailleurs…
    C’est drôle mais il ressemble comme deux gouttes d’eau au mien…

    Bon ap » » Kichottine…

    KLC

  90. Je reviens et je trouve pour ainsi dire « porte fermée ». Qu’ai-je manqué comme info….Le blog me parait rétréci, est-ce la fin???Bises   VITA

    • Chère, très chère Vita !

      La porte est entrouverte… et tu l’as bien senti.
      J’ignore encore ce que je vais faire, tu peux sourire, Quichottine hésite, comme si souvent.

      J’ai ici des messages qui m’inciteraient à continuer, et, pourtant, il se peut qu’un jour il n’y ait plus rien que la quichottineraie et nos partages en Quichottinie, comme un témoignage de ce qui fut une très belle histoire, comme un livre écrit à plusieurs mains.

      Il suffit de cliquer sur le titre pour tout retrouver, comme avant.

      Alors, d’ici une quinzaine de jours, soit tu retrouveras la Quichottinie que tu connaissais, soit il y aura, ouverte toute grande, la quichottineraie.

      Moi, je serai à la bibliothèque ou au jardin… Comme autrefois.

      Merci d’être là, Vita.

  91. J’aime ton pull.. Du fait main rien de plus vrai à mes yeux.
    Au fait au point mousse ou ? biz & ravie de te retrouver aus-si! Betty

    • Sourire… Du fait main, en point dentelle, comme autrefois.

      C’est le point qui convient au rêve. Avec un peu de mousse en finition… couleur champagne sur fond d’azur.

      Merci, Betty.

  92. Séverine

    Eh bien j’espère que tes deux lutines garderont longtemps leur innocence, et tout cet amour qu’elles exhalent. J’espère aussi que les grands arbres se remmetront vite de cet hiver mouvementé, et que les beaux jours poseront sur leurs branches des tonnes de petits bonheurs vert espoir.
    Gros bisous, Quichottine, et belle journée à toi

    • Je l’espère aussi… Mais l’hiver est bien long cette année.

      Pour mes petites-filles, je sais que leur mère veille sur elles, et cela me fait chaud au cœur.

      Gros bisous à toi, Séverine. Merci.
      Passe une belle soirée.

  93. prends ton temps, soigne ton tricot………….et, oui, je reçois tes commentaires, il te suffit juste de rafraichir la page après avoir posté, et tu les verras s’afficher…… bisous Madame

  94. Brigitte L.

    Un ailleurs dont tout le monde rêve.Bises

  95. tricoter ses rêves n écoutant le vent c’est très beau comme image

    bonne soirée

  96. Profite-bien de ton ailleurs…

    Bonne nuit.

  97. KERFON LE CELTE

    J’aime beaucoup ton ailleurs, surtout comme tu le racontes ici…

    Grosses bises « Kichottine »…

    KLC

  98. Oo° Kri °oO

    Je t’imagine dans ton ailleurs … tu dois être une mammy super!

    • Je ne sais pas ce qu’elles disent de moi, mais j’aime bien les voir arriver… Quand un enfant te saute dans les bras, c’est que ça va !

  99. Marc Lefrançois

    Bravo pour votre blog très sympa… J’aime aussi beaucoup certaines photos…

  100. Coucou Quichottine, j’aime bien cet ailleurs avec les 2 petites filles, la mamie et les fleurs.

    Dans mon ailleurs, j’ai mis de nouveaux liens pour que mes visiteurs puissent découvrir les morceaux.

    Je t’embrasse,

     

    • Merci, Muad…

      J’aime beaucoup ton ailleurs… mais tu ne m’as pas encore répondu. As-tu vraiment perdu les clefs de ton Musée ?

      Passe une belle journée.

  101. Continue à tricoter tes rêves, Quichottine, pour le bonheur des  » petits bouts de toi »

  102. patdelapointe

    moi j’aime bien quand tu te mets à tricotter le vent…y’a du boulot, vient ici, en ce momment ça déborde…bises

  103. Marie-Claire

    La vie est faite de tant de choses…  Il faut en profiter pleinement.

     

     Gros bisous,

    A bientôt !

  104. Marc Lefrançois

    Et quand j’écoute mes rêves, je tricote le vent…

  105. Séverine

    Bonnes fêtes de Pâques, Quichottine, dans ton « ici » ou ton « ailleurs » …

    Je t’embrasse

    • Merci.

      Je les ai passées dans mon ailleurs… c’était bon.

      J’espère que pour toi aussi.

      Belle journée Séverine !

  106. Bisous et bonn fête de Pâques Quichottine !

  107. Très bon lundi de Pâques!

  108. belgique-chine

    très beau texte mais un peu triste, quoi une baise de moral ??

    bonne fin de journée avec toute notre amitiés

  109. SONYA972

    c’est vraiment très beau Quichottine

    passe une très belle fin de journée

    gros bisous 

  110. Coucou Quichottine, voici juste une petite image pour terminer le week-end en douceur.

    Je t’embrasse

  111. KERFON LE CELTE

    Le 106 ème commentaire  de ce billet sera, de ma part, une bise du soir…

    KLC

    • Il était temps que je revienne pour envoyer cet ailleurs à l’endroit de mon blog où je l’avais créé.

       

      Merci pour cette bise du soir, Kerfon. Tes passages en Quichottinie me font toujours très plaisir.

  112. Et dans mon ailleurs à moi ce soir…il y avait tes allées. Bise chocolatée belle  Quichottine

  113. Et dans ton Ailleurs à toi, le temps ayant sa juste valeur, il y fait bon vivre…

    Gros bisous ma Quichounette