Joëlle Chen, L’arbre de vie

Il y a, au pied de la Bibliothèque, non loin de la quichottineraie, un arbre différent.

Ce n’est pas un quichottinier, non, c’est le Gardien. Il se dresse entre deux mondes, celui de la Quichottinie,  un peu magique, et celui de la réalité…

– Mais, la Quichottinie, c’est réel aussi… Tu ne peux pas dire que c’est seulement du virtuel ! Depuis le mois de janvier, depuis que tu as demandé que l’on te dessine un quichottinier, tu en as reçu, beaucoup, de toutes sortes, de presque chacun de tes visiteurs habituels, et même de visiteurs inconnus…

C’est vrai… de nombreux visiteurs, même de ceux qui ne viennent pas souvent. Mais, c’est cela, la Quichottinie, un pays sans douane, sans grilles. Tout le monde est le bienvenu, sans obligation de s’installer, sans obligation de rester plus longtemps qu’un moment de partage, fût-il bref.

On peut aussi seulement jeter un coup d’œil et estimer qu’une visite plus approfondie est inutile…

Tout est permis, tout est possible en Quichottinie.
Tout…

Sauf le non-respect des lieux et de ses habitants.

C’est pourquoi il y a un gardien.

– Que fait-il ?

Il est là, depuis la nuit des temps, il me protège, moi.

– Toi ?

Oui, moi…

– Tu as besoin d’être protégée ? De qui ?

De moi, surtout, je crois.

Derrière Quichottine, cet être qui, pour l’instant, n’existe que sur le Web et sur la page de garde de certains livres que l’on m’a dédicacés – Vous vous souvenez ? Le premier à l’avoir fait, c’était Jean D’Ormesson – derrière Quichottine, il y a moi.

C’est ce « moi » que le Gardien protège.

– Mais comment le peut-il ? Ce n’est qu’un arbre ! Il pouvait être un quichottinier parmi d’autres et trouver une place dans la quichottineraie… C’était facile de rajouter une case dans ton tableau !

Non, il ne le pouvait pas… Ce gardien-là, c’est un tableau… Un tableau de Joëlle, un tableau qui, comme d’autres, plus que d’autres, m’a parlé dès que je l’ai vu chez elle. Il n’avait pas encore de titre, seulement des points de suspension.

– Il était « en attente »…

Oui, en attente… en attente du commentaire qui permettrait à Joëlle de le nommer, comme souvent chez elle. Je dois dire que j’aime bien ce moment-là, celui où je guette dans les messages déposés par ses visiteurs celui qui aura l’heur de peser sur la décision. Pourquoi un mot plutôt qu’un autre ? Je ne sais pas. Il me semble que même Joëlle ne pourrait pas répondre à cette question.

Je crois qu’il y a des moments où l’on entre en communion avec une image, et, au-delà de l’image, avec l’artiste qui l’a créée. Tableau ou photographie, montage…

– Ce n’est pas du tout la même chose !

C’est vrai. Pourtant, Joëlle fait aussi des photos, elle les montre sur son blog… et j’ai déjà vu des photographies qui étaient de vrais tableaux, chez elle, mais aussi chez Petite Elfe, chez Clo… je suis sûre que vous auriez des milliers d’exemples à me donner.

– Alors, pourquoi n’as-tu pas mis l’arbre de Joëlle dans tes tableaux ?

Parce que je ne pouvais pas… Dans mes tableaux, J’ai déjà un tableau de Joëlle. Vous ne vous souvenez pas de Brocéliande ? Pourtant, c’est lui qui permet d’ouvrir ma pinacothèque lorsque vous êtes sur l’une des pages de la Quichottinie. Et je me suis promis de ne pas mettre plus d’un tableau par artiste, il y en a tant à montrer !

– C’est comme si tu ne lisais qu’un seul livre par auteur ! Là, tu exagères vraiment !

Pourquoi ? Cela n’empêche pas de montrer les peintres dans d’autres rubriques… Il suffit de fouiller un peu.

– Tu digresses, là… Tu ne crois pas ?

C’est vrai… Il faudrait que je vous montre ce Gardien de ma vie, que je vous dise comment je l’ai vu, comment je le vois aujourd’hui…

Alors… Voici tout d’abord L’arbre de Vie.

100209_Joelle_Chen_Once.jpg
Lorsque je l’ai vu chez Joëlle, la première fois, je lui ai dit :

C’en est un… Bien sûr !

Tu me le prêteras, dis, pour que je te raconte mon quichottinier à moi ?

Bientôt… très bientôt.

Cet arbre est magique… douloureux pourtant, mais si vivant, plein de force malgré ses blessures…

Mais il faut que je le peigne doucement, sans le forcer, sans lui faire de mal… de mes mots, comme tu l’as fait de tes couleurs.

Merci, Joëlle. Commentaire n°28 posté par Quichottine le 06/02/2010 à 11h53

Et puis, j’ai laissé passer le temps…

– Pourquoi ? Elle n’a pas voulu te le prêter ?

Oh ! Mais si ! Bien sûr qu’elle me l’a prêté… Elle attendait, bien gentiment, sans hâte, elle m’a laissé l’imaginer, l’entourer de mes mots à moi, le regarder même…

Et, peu à peu, le second quichottinier de Joëlle est sorti de la quichottineraie, il est devenu mon arbre à moi, mon arbre à souvenirs, mon Gardien.

Celui que je voyais de ma fenêtre, celui qui s’était appuyé négligemment – non, pas si négligemment que ça ! – au mur de mon château de sable pour m’obliger à résister, à ne pas baisser les bras.

Cet arbre de vie, il est comme moi, entre ombre et lumière, encore hésitant… Fort de tout ce qu’il a puisé au fil des jours, dans l’eau que l’on voit à ses pieds…

– De l’eau ?

Oui, de l’eau… des larmes… ou de l’encre qui sait ? Ce bleu que je mets partout autour de moi, pour me permettre d’exister. Ce bleu qui habille mon lutin, mes fleurs des champs et des parterres, mes pensées… et même mon ciel, où que je sois.

– Il y a du bleu… mais le reste ?

Le reste ? L’automne et le printemps dans son feuillage, la force de la sève qui se répand et surgit partout, de la moindre blessure, pour mêler l’aurore au crépuscule… La nuit… ce moment où tout s’éteint, et où, pourtant, tout pourrait encore exister, à l’ombre de mes souvenirs.

– Ce noir…

Une ombre… seulement une ombre, celle que le Gardien jette comme un manteau sur cette partie de moi que je ne dois pas montrer, qui doit rester secrète…

– L’arbre se tord, tu vois bien, il a mal… il souffre… il va mourir peut-être…

N
on, il ne mourra pas. Il a, comme nous tous, des moments de faiblesse, des moments où tout semble trop lourd. Des moments où il peine… où il a de la peine, du chagrin. Il a des moments où il se sent roseau… mais il est chêne, il est destiné à survivre à Quichottine, à me survivre à moi… aussi.

– Mais s’il est chêne, la tempête pourra le déraciner !

Non. Elle ne pourra pas. Jamais.
Parce que là où il est, désormais, même la Tempête sera musique…

Merci, Joëlle, pour le magnifique tableau que tu m’as offert.
Il a trouvé sa place, au dessus du piano.

109 réponses à “Joëlle Chen, L’arbre de vie

  1. J’aime beaucoup ton texte et cette peinture que l’on pourrait aussi appeler l’arbre à l’envie.
    L’envie de découvrir d’autres horizons , d’autrezs sensibilités .
    C’est que l’on perçoit dans ton blog cette ouverture vers les autres en toute simpicité mais avec talent.

    Bien amicalement

    • Un grand merci pour ces mots… et pour avoir remonté un peu le temps.

      Amicalement à toi.

      Passe une douce journée.

  2. il est vraiment beauil y a vraiment du talent sur les blogs
    besos
    tilk

  3. joli…..ton état d »âme !!!! Merci. Bises de nous deux et bon dimanche !!

  4. En voilà un qui est fortement enraciné, si fort malgré la fragilité qu’il sait dévoiler.
    Et tu l’as vraiment bien exprimé, raconté, apprivoisé.

    Je t’embrasse très fort.

    • Apprivoiser un arbre… oui, ou plutôt n’est-ce pas le tableau de Joëlle qui lui, m’a apprivoisée ?

      Merci, ma Polly. Je t’embrasse très fort aussi. Passe un très bon dimanche.

  5. Quelle chance d’être la gardienne d’un tableau de Joëlle Chen ..
    ais c’est que tu le émrites … Bon Dimanche

    • Une chance infinie…

      C’est mercredi aujourd’hui… déjà ! Tant de temps pour te répondre…
      Il était temps que je m’y mette !

      Passe une belle journée.

  6. J’adore le traitement des couleurs et le rendu de ce tableau.mais tu l’as si bien décrit qu’il n’y a rien à ajouter sinon mon admiration/
    Bises

  7. Ah! oui, il est superbe, vraiment magique avec ses habits sombres…
    Arbre de vie, arbre d’amitié.
    Je te souhaite une belle fête Mamie Quichottine et t’embrasse fort.
    Dame Sophie

  8. voici qui renforce ma conviction de l’humanité des arbres, peut être est-ce pour cela que lorsqu’on parle des enfants on s’exclame « comme il a poussé! » :-))
    bisous

    • Superbe !

      Tu as raison, ce doit être pour ça…

      Bisous, Fab. Je suis heureuse que tu aies pu passer… même si je te réponds fort tardivement.

  9. Je suis allée sur le site de Joëlle Chen, je n’ai vu qu’une partie de ses productions mais je trouve déjà son univers magnifique.
    Merci pour le lien Quichottine.
    Bon dimanche!

    • Merci, Val’r, d’avoir suivi ce lien…

      … et pardon de t’envoyer une réponse si tardive. Bon mercredi à toi.

  10. Losque nous avons évoqué ta future Académie, bien sûr, il ne pouvait être question que de lui ! « Plus bleu que le bleu de tes yeux… » Encore du bleu que tu aimes tant, et qui est l’ombre douce de cet arbre torturé, qui penche du côté clair, heureusement…

    • « Pencher du côté clair »… C’est vrai, ça aurait été terrible s’il avait préféré le côté sombre…

      Merci, Galet.

      J’espère que tes vacances se passent au mieux pour toi.

  11. Petite elfe

    C’est bien de l’avoir choisi pour garder ta forêt. Les tableaux de Joëlle sont très beaux. Il m’est arrivé d’aller me poser sur ces pages.
    Bonne journée.

    • C’est vrai que c’était sa place… il faudra ensuite que je réorganise toute la quichottineraie selon les prévisions initiales.

      Et l’arbre de Joëlle y retrouvera sa place de gardien.

      Bonne journée à toi aussi, Petite Elfe. Pardon de te répondre aussi tardivement.

  12. L’arbre de Joëlle est comme un sage… il sait, ne dit rien mais pense…
    Beau dimanche Quichottine. BISOUS.

    • Ne rien dire et penser…

      J’ai beau être très bavarde, il m’arrive aussi de penser. C’est vrai qu’à ce moment-là, la plupart du temps, je me tais.

      Doux mercredi, Marité. C’est une journée de printemps, je suis très en retard, mais on m’a toujours dit : « mieux vaut tard que jamais ».

      Plein de bisous pour toi.

  13. Mistigris

    MIAOU…voilà je suis passé là aussi, c’est beau, et je reviens toujours, et comme
    je sais combien cela fait plaisir d’avoir un petit « miaou », c’est fait, bonne fin de
    journée à toi, j’admire ce que tu fais(répondre à tous !) comment tu fais ????
    MIAOU,MIAOU,MIAOUuuuuuuuuuuu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Merci pour ces mots que tu me laisses, c’est vrai qu’ils font plaisir.

      Répondre… Je le fais, toujours, c’est vrai.
      Mais il m’arrive, comme aujourd’hui, d’avoir tellement de retard que c’est presque difficile de trouver des excuses.

      Je n’en ai pas vraiment.

      Passe une belle journée, Mistigris.

  14. On dirait que l’arbre se penche pour chercher la lumière. Quand j’ai lu le début de l’article, je pensais que le danger venait du Yéti, mais non, il est tout autre.
    Tu nous fais découvrir encore un bien beau tableau de Joëlle Chen qui a beaucoup de talent.
    Au-dessus du piano, tu joues du piano Quichottine?
    A bientôt
    Bise 

    • Joëlle a un talent fou…

      … j’en jouais beaucoup autrefois, maintenant, beaucoup moins.
      L’ordinateur a remplacé le piano. Mais je ne l’ai pas tout à fait délaissé.

      Merci, Santounette. Ta fidélité est exemplaire.

  15. un petit passage pour un bonsoir bises !

  16. bien beau gardien que cet arbre de Joëlle Chen dont j’aime beaucoup les tableaux. Ton texte m’a ému aussi, entre confidences et discrétion …
    Se préserver de la tentation d’oubleir sa part d’enfance.
    Et cet arbre avec cette eau bleue aux racines …
    Beau et fructueux voyage, Quichottine. Je musarderai dans les allées de la quichotinie en attendant ton retour.

    • Ton commentaire m’avait beaucoup émue lorsque je l’ai lu… pardon de te répondre aussi tard.

      Je crois qu’il est important de garder cette part, d’y puiser la force de résister, toujours entre l’ombre et la lumière. La vie est un fil parfois, nous nous y déplaçons sans filet. Ne rien casser, et regarder tout droit devant.

      Je t’embrasse très fort, Jeanne. merci pour ta présence, si fidèle…

  17. les créations de Joëlle sont fabuleuses et c’est encore grâce à toi que j’ai découvert son talent !!!! bon dimanche à toutes les deux, bizzzzz

    • Tisseuse de liens… Joëlle m’appelle la Tisseuse de rêves…

      J’aime bien ces voyages et les découvertes que j’y ai faites aussi.

      Bon mercredi à toi, Solyzaan, beaucoup plus tard.

  18. Elle fait de très belles choses Joëlle et cet arbre c’est une réusite.

    • J’ai eu le coup de foudre la première fois que je me suis rendue chez elle…
      Je continue.

      Cet arbre ne pouvait pas ne pas se trouver là.

  19. je me suis promenée au fil de ta quichottineraie, il y en a de magnifiques, je me rends compte du travail que cela t’occasionne pour les planter tous et en faire une histoire, à quand le recueil ??? bonne fin de dimanche, tu as fait un très beau pays !! une merveille, et j’ai pas tout vu!! bizzoux

    • Un recueil ? Non, peut-être pas… ou alors, il faudrait que je fasse quelque chose qui ait un sens hors du blog.

      Là, c’est bien parce que ceux qui viennent savent de quoi je parle, mais, pour quelqu’un d’extérieur, je ne suis pas sûre que ça ait le moindre intérêt.

      Il est temps de revenir à mes publications habituelles, sinon, tout le monde va penser que je ne sais que planter des arbres…

      Bisous, Pascale. Pardon de te répondre si tard.

  20. Ouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
    Quelle écriture et quel tableau!!!
    Magnifiques…
    Si tu pouvais me donner un ou deux conseils sur le design du Blog, je ne dis pas non…
    Et encore bravo
    Mon premier autographe PPDA…ben oui
    Bisous ma grande et à très vite dans le pays de Quichottine!!!
     

  21. Ouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
    Quelle écriture et quel tableau!!!
    Magnifiques…
    Si tu pouvais me donner un ou deux conseils sur le design du Blog, je ne dis pas non…
    Et encore bravo
    Mon premier autographe PPDA…ben oui
    Bisous ma grande et à très vite dans le pays de Quichottine!!!
     

  22. Les peintures de Brocéliande et de l’arbre de vie sont magnifiques…

  23. même le tempête sera musique ….
    je te reconnais bien là, quichottine, il est bien beau ton arbre et il saura te protéger sans nul doute, je t’embrasse bien fort ….

  24. Magnifique en effet ! Quelle profondeur ! Je suis restée un moment devant !

  25. Joelle Chen a un grand talent. Je ne sais quoi j’ai le plus aimé,le tableau impressionant ou le commentaire de Quichottine. Les deux à la fois bien sur. Cet arbre protégera certainement de ses branches étendues, et Quichottine et son auteur Joelle d’une éventuelle tempete .

    • Joëlle a un vrai talent… Je ne me lasse pas de visiter sa galerie.

      J’espère vraiment être à l’abri des tempêtes… mais je n’en suis pas si sûre.

      Merci pour votre présence, Geoges.

  26. L’arbre de Joëlle épouse les formes, les couleurs, les âges de la vie …
    Près de toi qui l’a compris, il a  » naturellement  » trouvé sa place. Et si, pour préserver votre complicité, on ne peut le voir en tableau , je me plais à l’imaginer … 

    Bon dimanche, avec bises du Berry …

    • Je sais que tu l’imagines très bien.

      J’ai adoré l’arbre de Joëlle au premier regard.

      Bonne fin de soirée du lundi, ma belle aminaute.

  27.  » toi qui l’as compris  » … Encore un éclat de coquille

  28. Il sera un fidèle gardien    ce arbre tourmenté et beau ; comment pourrait-il en être autrement avec les mots  et les sentiments qu’il a en garde?

    Ell fait de très belles céations Cette artiste

    Bisous

  29. je passe comme la tempête déposer un bisou non pas sur l’arbre mais sur ta joue, mouillée par la pluie en rafale…

    que ta soirée soit belle

    • Il faut dire que le temps n’est pas encore au soleil…

      Merci pour ce bisou dans la tempête.

      Reçois le mien en retour. Passe une belle journée.

  30. Mon attrapeur de rayons t’est acquis.

    Au vu d’un tel gardien je comprends qu’en Quichottinie la paix est préservée

    • Je l’avais mis dans le jardin, mais tu l’as vu… merci infiniment, Alphomega.

      Je sais qu’il reviendra aussi en Quichottinie, mais plus tard, et peut-être avec une autre histoire.

  31. Je ne résiste pas à te déposer un arbre de Paques…bien que la quichottineraie déborde!

    http://farm3.static.flickr.com/2125/2387063853_0654709803.jpg

  32. C’est une très belle peinture, cet arbre fera un bon gardien.Bisous.

  33. au dessus du piano, voilà un bel endroit pour prendre place, peut-être les branches danseront-elles au rythme des notes…grosses bises à toutes les deux

  34. Un autre superbe tableau de Joëlle et quel magnifique cadeau. A+

  35. Du bleu pour exister…

     

    J’ai rêvéde toi cette nuit, nous nous rencontrions, tu m’apportais un petit gâteau, « une douceur »ai-je interprété ce matin fait de pâte de « brique » tu sais cette âte fine, délicate, fragile et si légère…(sans commentaire)

    Tu portais un manteau bleu….

     

    Je me tais en t’embrassant

     

    J

     

     

    • Merci, pour ces mots, et pour ce rêve.

      Lorsque nous nous verrons il y a peu de chance que je porte un manteau bleu… Mais qui sait ?

      Le gâteau serait plus probale… léger, délicat, fragile… oui, j’imagine tout à fait !

      Merci pour cette gourmandise du soir.

      Je t’embrasse fort.

  36. Je le sais maintenant en bonne place et en excellente compagnie…
    Merci pour le bel article que tu lui consacrais et à tous tes amis-visiteurs pour leurs mots d’amitié. Je t’embrasse très chaleureusement chère Quichottine 😉

    • Je l’ai publié le 7 mars… je pensais que je t’en avais avertie… mais je vois que non.

      J’en suis navrée, vraiment.

      Je suis contente que tu aies pu le voir finalement. Merci encore, Joëlle. Je t’embrasse très fort.

  37. Il est très beau l’arbre de Joëlle. Bises

  38. Tu es vraiment bonne pour écrire Quichottine,ce texte est formidable,on devine bien des choses..ainsi je comprends que tu aimes mon papillon bleu et dire que je ne l’ai vu qu’une fois et il s’était posé à mes pieds tout simplement,je l’ai trouvé très joli et significatif à ce moment-là.

    merci de tes belles visites Quichottine.

    Amicalement.

  39. Merci Quitchottine pour ton passage chez moi.

     

    Je suis moi aussi à la recherche depuis un bon moment de ce qui provoque cette apparition de pub… Je pense que je vais changer de blog si je ne trouve pas. Moi aussi cela m’exaspère !

    Amitiés.

    Brigitte

    • Je ne sais pas… as-tu mis un compteur de visites ou quelque chose d’extérieur ?

      C’est vraiment très étonnant parce que je vais sur d’autres blogs de Canal et tu es le seul parmi eux où ça arrive.

      Merci en tout cas d’être venue m’apporter cette réponse.

      Amicalement à toi.

  40. Je pense que tu as raison Quitchottinne, j’ai enlevé le compteur et j’ai l’impression qu’il n’y a plus de pollution de pub. Grand merci pour cette info.

    Amicalement

    Brigitte

  41. Joëlle a beaucoup de talent. J’adore surtout ses portraits et ses animaux. Bisous

    • J’adore ses portraits… ses photos… mais j’aime aussi me promener dans ses paysages au couteau.

      Ils me parlent souvent.

      Bisous du matin, Écureuil bleu.

  42. Bonjour Quichotine

    voilà toute l’histoire du Quichotinier   sympatique et belle peinture de Joëlle bien adapté à son rôle de gardien

    Amitiés

    Juliette

    • Tu as remonté le temps, c’est tout gentil.

       

      C’est un tableau que j’aime beaucoup…

       

      Passe une belle journée.

  43. Tu es en train de te constituer une forêt miraculeuse; de quoi écrire un nouveau conte…

  44. … une forêt de Quichottiniers ?

    la blogsphère a de l’atmosphère !

    il joue du piano l’Arbre de Joëlle ?

  45. patdelapointe

    ah! tu joues du piano ! t’en parles jamais….raconte un peu la musique…

    • Jamais ? Hou là ! Il va falloir que tu révise un peu !

      Quelques pistes peut-être ?

      Gros bisous, Pat. La musique et moi, c’est une longue, très longue histoire.

  46. Merci à vous deux, c’est vraiment un très bel arbre sur lequel on peut compter.
    Gros bisous à vous deux,
    Bon dimanche,

  47. canelle56

    Il va faire bon de se promener dans cette forêt  , bises Quichottine

  48. Oo° Kri °oO

    Les peintures de Joêlle sont superbes et si expressives …
     Bon dimanche Quichottine

    • Je trouve aussi.

      Joëlle est une passeuse d’émotions.

      … Euh… Je suis tellement en retard que ce sera un bon mercredi pour toi… beaucoup plus tard.

  49. J’adore les tableaux de Joelle!

  50. Ce tableau de Joëlle te va comme un gant.
    Tout en contrastes et pourtant fortement stable.
    Bisous ma Quich’ et bon dimanche 🙂
    /0010/

    • J’aime beaucoup la façon dont tu me vois… j’espère que je ne te décevrai pas.

      Bisous, ma Clo, et bon mercredi à toi… Beaucoup plus tard.

  51. j’ai visité chez Joëlle, un certain soir d’errance, et j’ai été subjuguée par son oeuvre……….. bises du soir

  52. KERFON LE CELTE

    « L’arbre de vie…! »

    Hêtre ou ne pas hêtre !

    Hêtre, faire le boulot et mourir un peu plié !

    Ce n’est pas pour rien que la cheminée « suie »…

    KLC

    • J’aime quand tu joues avec les mots…

      Le hêtres sont des arbres que j’aime… alors, va savoir pourquoi il y a des bouleaux dans mon jardin !

      … sans doute parce qu’ils sont plus petits… ou que mon jardin n’a rien d’un parc de châteaux de conte de fées.

      Merci, Kerfon.

  53. c’est sûr que c’est un cadeau qui te portera chance !

    Ton article est riche et émouvant et il m’a fait penser à un article que j’ai écrit au tout début de mon blog avec un collage sur le thème des arbres, le tout s’appelle « Requiem pour un arbre et je crois que cela devrait te plaire, il n’a jamais été commenté et put etre bien jamais été lu

    Bises d’amitié

    • Merci pour ce Requiem pour un arbre.Tu avais raison de me le signaler.

      Maintenant, il ne sera plus orphelin.

      Bises à toi, Fransua.

  54. hello

    comme je comprends

    j’avoue que j’aurai bien besoin d’un arbre encore lus gros por me soutenir en ce moment , il va falloir que j’aille voir Joelle por qu’elle me fasse n baobab au moins avec tous mes soucis

    gros bisous d’iris

    • Je vais croiser les doigts pour que tes soucis trouvent bientôt une solution.

      Un baobab, ça finit par prendre beaucoup de place…

      Gros bisous à toi aussi.

  55. Un beau cadeau !

    Passage en Quichttinie ce soir pour te souhaiter un bon week-end ! Gros bisous !