Dessins de fée pour une histoire

Il faut que je vous raconte, que je vous montre l’un des plus beaux cadeaux que j’aie reçu…

Vous souvenez-vous ? Je vous l’ai dit bien souvent, je ne sais pas dessiner, même s’il m’arrive de colorier de temps en temps, parce que j’aime les couleurs.

Vous êtes tous très gentils avec moi, certains me prêtent des images, des photographies, des tableaux. Cela me permet d’illustrer mes histoires et le moindre petit article a désormais ce qu’il faut d’illustration pour être agréable à regarder, surtout lorsqu’on est un visiteur pressé.

Mais, là, j’ai eu une belle surprise.

Vous souvenez-vous d’Élisabeth ?

J’avais écrit pour sa petite fille, et pour toutes celles qui avaient envie d’être fée, un conte, de ceux que Quichottine raconte quand elle revêt sa houppelande de lutin bleu.

Élisabeth m’a écrit. Le texte était bien sûr bien trop long pour une petite fille de six ans. Mais, pas si long si on le découpait en épisodes… comme autrefois. Elle ne voulait changer aucun mot, elle a respecté ce défi.

Élisabeth a imprimé l’histoire, sur huit pages, l’a donnée à sa fille à raison d’une page par jour.

La petite fée l’a lue… avec l’aide de sa maman. C’est le mieux, lorsqu’on est petit, d’avoir un « grand » pour lire aussi.

Et puis… elle a dessiné, pour moi, peu à peu, l’histoire sur ses pages. Sa maman les a scannées pour me les montrer.

C’était de belles étrennes ! Mon conte écrit pour elle avait trouvé ses images, celles qu’une petite fée m’offrait en retour des moments passés, un peu avant Noël.

Merci, Élisabeth, de m’avoir fait parvenir ces pages, et merci à votre petite fée de m’avoir confié ses dessins.

Ils peuvent illustrer désormais mon conte dans la Bibliothèque quichottinienne.

La petite fée et le lutin bleu

Il était une fois, dans un pays très grand, très, très grand, une petite fille, très petite, très, très petite, qui aurait aimé être fée.

Une fée, c’est comme une princesse… mais en plus beau.
Une princesse qui aurait des ailes, comme les libellules, fines et transparentes, qui brillent sous la lune et qui, dans la journée, se cacherait dans les fleurs des champs et des jardins, pour ne pas risquer d’être vue.
Une fée, c’est mieux qu’une princesse, parce qu’elle peut, d’un seul coup de baguette magique, exaucer tous les vœux…
Une fée, ça a des chaussures qui peuvent vous emporter d’un endroit à l’autre, sans risque de se perdre ou de se tromper de chemin, même la nuit, même quand l’orage gronde et que tous les petits enfants du monde se réfugient auprès de ceux qu’ils aiment pour ne pas avoir peur des éclairs et du tonnerre.

Une fée… oui, c’est vraiment ce qu’elle voulait.

Alors, elle écrivit une lettre au Père Noël. Elle était sûre qu’il trouverait dans sa hotte de quoi la transformer.

100103 Petite-fee1 Légende : Petite fille avec sa baguette magique, sa robe de fée,
rose à pois mauve et ses chaussures assorties.


Mais le Père Noël ne peut pas toujours tout. Il est un peu cachottier. Il garde ses secrets.
En particulier, il ne dit jamais, non jamais, ce qui pourrait le trahir.

(Il a très peur que les enfants ne croient plus en lui… surtout qu’il a déjà beaucoup de mal à faire admettre aux adultes sa présence. Ils cherchent tous à le remplacer. Ils se mettent à tous les coins de rue, dans les magasins, dans les salons, partout où des enfants peuvent entraîner leurs parents. Ils paradent avec une grande barbe blanche… et un bel habit rouge.)

Le Père Noël serait encore Noël, même sans habit rouge et sans barbe blanche. Il a tant de pouvoir !

Mais, en aucune façon, il ne peut transformer une petite fille en ce qu’elle n’est pas.

C’est ce que le Père Noël lui avait répondu… En fait, il avait mis, au pied du sapin, une jolie robe, des ailes de fée des bois, une baguette qui n’avait rien de magique… forcément.

100103 Petite-fee2 Légende : le père-noël est à genoux.
Il met un faux-vrai déguisement dans le cadeau.


Et la petite fille en fut si triste que le lutin bleu dut lui rendre visite.

Il surgit auprès d’elle alors qu’elle se lamentait, pleurant son rêve brisé.

– Bonjour.

– Bonsoir. (La petite fille avait bien vu que le soir tombait.)

– C’est vrai… Bonsoir.

– Qui es-tu ? Est-ce le Père Noël qui t’envoie ?

– Le Père Noël ? Pourquoi ? Non, je n’ai pas réussi à entrer dans son atelier… mais je t’ai entendu pleurer.

– Je ne pleurais pas ! (La petite fille renifla, ce qui était la preuve d’un énorme mensonge…)

– Bon, tu ne pleurais pas… Mais, disons que j’ai entendu ce que tu disais de ta baguette magique… C’est une belle baguette.

– Oui, elle est jolie avec sa petite étoile vert fluo. Mais elle ne marche pas, même avec « Abracadabra ».

– Ce n’est pas ainsi qu’il faut faire…

– Ah ? Pourtant c’est ce qu’on dit dans les contes de fées que maman me lit.

– Les contes ne disent pas toujours la vérité… même si…

100103 Petite-fee3 Légende : Le lutin bleu, les ronds sont la décoration du mur de la maison de la petite fille.
Le triangle vert, c’est le rêve brisé. La petite goutte, c’est la larme.


– Même si ? (La petite fille trouvait que le lutin prenait vraiment beaucoup de temps pour lui répondre… et, là, il avait laissé sa phrase, sans la terminer. Il se taisait en la regardant. Elle se demanda même s’il y avait un peu de confiture sur le bout de son nez… ou si un énorme bouton y avait poussé depuis qu’elle s’était regardée dans le miroir le matin même.)

– Ce n’est pas important… Ce que je voulais dire, c’est que ce n’est pas ce bel habit ou la baguette qui te fera fée… comme ce n’est pas une couronne qui te fera princesse.

– Je ne veux pas être princesse ! (La petite fille tapa du pied… Elle se demandait qui était ce petit être bizarre mais elle n’osa pas se rouler par terre, elle était déjà bien trop grande pour un caprice.)

– Je sais bien, tu l’es déjà !

– Je le suis ? Tu racontes n’importe quoi !

– Bien sûr, comme toutes les petites filles du monde…

– Pas vrai ! (Elle se souvenait des images vues sur l’écran du téléviseur : des enfants du bout du monde, ceux qui ont faim, ceux qui ont froid, ceux qui vivent dans la rue… Elle avait fait des cauchemars et sa maman avait dû lui expliquer…)

– Mais si !

Le lutin bleu lui raconta que toutes les petites filles du monde, toutes, même celles qui souffraient, même celles qui n’avaient pas à manger, même celles que l’on battait ou que l’on enfermait dans un placard pour les punir alors qu’elles n’avaient même pas fait de bêtises, étaient des princesses, depuis le premier jour, le premier sourire…

– Un sourire ?

– Bien sûr. Un sourire. Il te suffit de regarder autrement. Il te suffit d’imaginer.

– Imaginer ? C’est quoi ?

– Transformer…
– Transformer ? Mais je ne peux pas ! Je n’ai pas de baguette magique !

– Ni de formule… puisqu’elle ne fonctionne pas si l’on n’est pas fée… C’est ce que tu penses ?

– Oui. (Elle se tut. Elle était revenue à son chagrin. Elle n’était pas fée, et, même le Père Noël n’y pouvait rien.)

100103 Petite-fee4 Légende: le père-noël est triste parce qu’il ne peut pas offrir à la petite fille de vraies ailes,
les chaussures, la robe et il sait que la petite fille va pleurer.


Le lutin bleu disparut. Il revint avec une image… l’image d’une rose fanée.

– Tu as vu ?

– Quoi ? C’est seulement une vieille photo…

– Non, regarde mieux !

– Un tableau, avec une rose fanée…

– Ce pourrait être une « nature morte », ça ne l’est pas, mais seulement si tu veux.

– Si je veux ?

– Oui, si tu veux. Il te suffit d’imaginer, très fort, très, très fort…

– Moi, je veux bien, mais qu’est-ce que c’est « imaginer »… la fleur est morte.

– Tu la regardes, et puis tu fermes les yeux, tu essaies de la revoir comme elle était avant de mourir.

– Comme elle était avant de mourir… répéta la petite fille en fermant les yeux.

Le lutin bleu ne dit plus rien… il attendait le résultat de ce rêve éveillé.

– Elle brillait dans le jardin, c’était une rose-soleil !

– Oui !

Il était très satisfait du résultat. La petite fille, c’est certain, était un peu princesse et un peu fée, puisqu’elle pouvait voir dans une rose fanée la reine du jardin d’avant la pluie.

– Mais, ça ne change rien ! (La petite fille insistait, comme tous les enfants du monde quand ils veulent obtenir quelque chose.)

– Si, au contraire, ça change tout.

– Tout ?

– Oui, tout, tu verras. Tu as la meilleure des baguettes magiques qui soient, et tu ne le sais pas !

100103 Petite-fee5 Légende : Le lutin montre l’image de la rose fanée à la petite fille et elle dit :”ha !”,
elle est impressionnée.


– Tu es fée, bien sûr… comme toutes les petites filles du monde. Tu peux tout transformer à ta guise. Mais à toi de choisir ce que tu préfères. Si tu souris, tout ce que tu imagineras prendra les couleurs du soleil, comme cette rose. Tu pourras rendre ta vie belle, même si tu as faim et froid. Tu pourras être princesse dans une robe déchirée. Regarde bien… dans ce vase, dans cette fleur fanée, tu as pu voir le jardin, la rose avant la pluie. Si tu grognes, si tu grimaces et te fâches, tu ne verras même plus la beauté de ce tableau. Tu ne verras que le gris. Tout sera laid…

– Mais je serai toujours fée ?

– C’est vrai, parce que, quoi que tu fasses, avec ou sans le Père Noël, tu l’es.

– Alors ? (La petite fille insistait, elle voulait comprendre, comme tous les enfants du monde.)

– Tu seras l’une de ces méchantes fées des contes, comme la fée Carabosse. Tu seras l’une de celles qui ne veulent pas que l’on soit heureux et qui détruisent au lieu de construire.

– Juste avec un sourire ou une grimace ?

– Oui, Juste avec un sourire… et oublie les grimaces !

100103 Petite-fee6 Légende : C’est le rêve de la petite fille. Elle est fée. C’est son rêve


Le lutin bleu disparut dans la nuit, comme tous les lutins bleus quand ils ont raconté leur histoire, et la petite fille, si petite, si belle derrière son sourire, imagina les histoires qu’elle pourrait raconter, juste avec ce qu’elle avait vu dans sa journée.

Il n’y avait plus de chagrin, même si la peine était là, devant le miroir.

Derrière le miroir du temps, il y aurait désormais la vie d’avant les larmes. La mort était là, bien sûr, la maladie, les soucis, tout ce qu’on montrait dans le journal et qui était la réalité qu’elle aurait voulu transformer. Les cadeaux de Noël seraient ce qu’ils seraient, pas davantage, mais…

Mais, il y avait ce « mais » du lutin bleu, ce moment où d’un sourire, d’un seul sourire, elle pourrait transformer ce qui l’entourait et trouver belle la pluie en imaginant le soleil.

Quichottine, 11 décembre 2009
.

Alors, sachant qu’Élisabeth a expliqué à sa fille que j’étais « la Fée des histoires », ne vous étonnez pas si cette petite fée de six ans m’a écrit pour me remercier, elle aussi…

100103 Petite-fee

Vous ne trouvez pas que c’est un beau partage ?
Merci de tout cœur à Élisabeth et sa fille.

.

124 réponses à “Dessins de fée pour une histoire

  1. roaaaaaa que si on aime le partage
    c’est trop chou
    merci beau cou, oui parce qu’il est beau ton cou pour le coup…
    avec ce collier de vibrations joyeuses!!! 🙂
    belle douce nuit à toi

    • Rire !

      Merci, Mamalilou…

      C’est vrai que ce message m’a fait énormément plaisir !
      Je suis vraiment contente que ces dessins vous plaisent.

      Douce nuit à toi aussi… mais celle qui suit !

  2. bravo à cette petite fille d’avoir si bien illustré cette jolie histoire
    On y retrouve les expressions qui correspondent exactement aux personnages
    Trop mignon le petit mot de remerciement

    Gros bisous

  3. Beaucoup de fraicheur dans cette histoire, j’aime bien !!! Belle journée avec bises de nous deux;

    • Merci, Patriarch.

      J’espère de tout cœur que votre journée a été aussi belle que la mienne.
      Bisous affectueux à vous deux.

  4. Quelle belle note….. Cette petite fille dessine très bien et j’aime bien la légende sur le rêve de la fée, très touchants…… Bisous à la fée quichottine

  5. L’année commence très bien … Quel beau cadeau … Très touchant. Je trouve que cette petite fille dessine rès bien. J’aimerai tant dessiner ainsi. Je l’envie beaucoup.
    C’est une cadeau très précieux et c’est une chance que les abonnées de la bibliothèque puissent en profiter

  6. Oh la la c’est génial, finalement ce sont les dessins d’enfants qui vont le mieux, pas besoin d’un illustrateur quand on a un enfant pour dessiner ! ça transforme tout ! Et c’est magnifique !!!
    Merci encore pour ton passage sur Montceau triathlon : le BR est à 76 depuis ce matin grâce à vous tous alors une nouvelle fois je viens vous remercier toit et les autres pour ce que vous faites !

    • Merci.

      Pour toi, j’espère que tu obtiendras vite le niveau que tu souhaites. C’est vrai que ça te faciliterait la vie.

  7. Un petit coucou en coup de vent comme toujours. Je cours plus vite que le Mistral et la Tramontane réunis, la vie d’artiste lol!!! Juste pour te souhaiter mille bonnes choses pour l’année à venir et pour la suite, tant que j’y suis. Gros bisous.

    • Sourire… C’est signe que tout va bien pour toi. Merci pour tes vœux, Marie.

      Reçois les miens en retour. Je te souhaite plein de succès dans ce que tu entreprends.

      Gros bisous à toi aussi.

  8. émouvant
    touchant
    superbe
    et j’en passe des mots de tendresse
    bises à vous

  9. C’est très touchant, c’est un beau cadeau qu’elle t’as fait. Ton histoire valait bien ces beaux dessins

    • C’est vrai… pour le cadeau.
      Et puis… j’aurais aimé être enfant pour lire mon histoire…

      Merci de l’avoir aimée toi aussi.

  10. Tu donnes pour recevoir et tu viens de recevoir « beau cou »

    Bisous

  11. Oh les beaux dessins ! Que de joie de vivre et d’imagination dans ces formes et ces couleurs !
    Bises
    Marie

  12. c’est un magnifique échange !  ces petts dessins sont très touchants!
    Tu n’as plus qu’à l’imprimer et l’éditer!!
    C’estdans ces moments-là qu’on apprécie toutc e que peut apporter un blog  , en émotions , amitiés et plaisirs
    bisous gentille fée

    • Rire… C’est vrai que c’est un très beau partage… aussi ne l’ai-je pas gardé pour moi !

      Bisous pour toi, Fanfan.

  13. ce partage est merveilleux !!! c’est comme si la magie du conte prenait vie et cela me ravit !!! bravo à toutes les deux, que dis-je à toutes les trois et longue vie aux partages, bizzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  14. C’est superbe ! J’avais lu ton conte pour elle mais ses dessins sont très b eaux. j’aime bien la joie exprimée sur la dernière ! Bisous à toi

  15. Une bien belle histoire d’hiver et si tendrement illustrée
    voici un peu de notre hiver c’est l’étang derrière la maison

  16. Quelle émotion, que de chaleur dans ce partage…Telle que je te connais, tu es heureuse!
    Et moi avec toi, pour toi, pour vous trois…Ces dessins sont adorables.
    Je t’embrasse ma douce amie conteuse…
    Dame Sophie

  17. vraiment tres beau ce conte quichottine …dommage que je ne soit pas papa sinon je l’aurai raconté a mes enfants , bise

    • Merci, Mrcafe.

      Qui sait si tu n’auras pas l’occasion un jour de le raconter…
      Tu n’as aucun enfant dans ton entourage non plus ?

  18. Si ma mémoire est bonne, je te l’avais dit que tu devais être un peu fée toi aussi…Je savais que je ne m’étais pas trompée 🙂
    Merci pour ce beau partage, fée Quichottine…

  19.  c’est magnifique vraiment !
    C’est vraiment un beau cadeau! un beau partage!

  20. C’est merveilleux …
    On sent la complicité dans ce tissage à six mains …
    Et quelle fraîcheur dans les illustrations de l’enfant d’Elisabeth !
    Je suis envoûtée …
    Bravo, les trois fées …

  21. J’adore cette complicité à trois. C’est un merveilleux cadeau. Les petits savent illustrer  admirablement bien. J’aime aussi « les dictées à l’adulte » où tu écris ce que l’enfant te dit de son dessin qui devient souvent une longue histoire.
    BISOUS.

    • Je trouve aussi…

      C’est vrai que j’imagine que les légendes que m’a envoyées Elisabeth sont celles que sa fille lui a dictées.

      Bisous et merci, Marité.

  22. Dans les très nombreuses visites de mes ruines, je n’ai jamais vu une fée et une princesse aussi belles… wahouuu

  23. Magnifique ! Beaucoup d’amour, juste l’essentiel. Le rêve ! Soirée bonne.     

  24. voilà un beau livre, illustré pour toi toute seule! c’est un beau cadeau!

  25. merci beaucoup mais tu ne le savais pas alors ne t’ inquiète pas

    bisous

    • Je ne m’inquiète pas… mais j’aurais dû passer si je n’avais pas autant de retard dans mes réponses !

      Merci Corinne. Bisous doux.

  26. On ne pouvait t’envoyer plus fabuleux cadeau, Amielle ! Merci de nous faire partager le bonheur d’Elisabeth et de sa fille.
    Gros bisous de la nuit

  27. J’ai pris mon temps pour arriver, parce que ça glisse aujourd’hui ! J’avais déjà sucé le conte, comme un bonbon à la violette, et maintenant je regarde ces dessins si fidèles à ton discours. C’est bien ainsi. Ici aussi, ma petite fille s’invente des histoires et fait des dessins ; après, je mets en forme ses mots, les imprime ainsi que ses dessins et les relie. Elle a décidé qu’elle serait écrivain et qu’elle vendrait ses livres sur le marché !

    • Elle a un très bel objectif pour sa vie…

      Moi, j’ai connu un grand Pierrot blême qui vendait ses poèmes sur les quais de la Seine….

      À cette époque, je m’habillais en noir avec une grande écharpe rouge…. et c’était comme ça que j’imaginais tous les poètes. Je voulais leur ressembler…

      Ta petite-fille a beaucoup de chance que tu croies en elle… ça lui permettra de réussir.

      Merci pour tout cela, Galet !
      Comme j’aurais aimé te rencontrer plus tôt !

  28. C’est assez géant ,ce partage entre une toute petite fille..qui reçoit et donne un vrai cadeau de fée!
    ça rejoint exactement ce que je disais dans mon texte,la semaine dernière..
    Bises Quichottine

  29. Whaouhhh !!! Quel merveilleux cadeaux on t’a fait et quel merveilleux cadeau tu nous fais à ton tour… Ces dessins d’enfant sont tout simplement superbe !

    Comme tu le sais déjà, j’ai un faible tout particulier pour les dessins d’enfants, et là je dois dire…

    Je ne sais lequel me plaît le plus : le père noël à genoux ? Ou non, la petite fille qui est une fée dans son rêve !!! À moins que… La petite fille déguisée en fée… Je crois qu’en fait, je les aime tous autant les uns que les autres

    Merci à toi pour ce très beau partage, Quichottine, et passe une excellente soirée…

    Bisous

  30. Ohhh là là… Je ne me suis pas relue, ou si, mais trop tard ! Et je viens de m’apercevoir que j’ai fait plein de fautes d’AUTREGRAPHE, j’ai honte !!!

  31. C’est en effet le plus beau chemin que pouvait faire ce conte, aller chercher les images dans le coeur d’une petite fée, pour qu’il prenne toute sa vie.

    Bonne année, en éritures, en lectures

  32. Ah? je croyais que c’était la vérité ……
    Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

    • Sourire… Il y a toujours une part de vérité dans les contes… surtout pour les enfants. Non ?

      Sinon, à quoi bon les écrire ?

  33. « Je t’aime beau cou », c’est exactement ce qu’il faut dire quand on saute au cou de quelqu’un qu’on aime et les esprits chagrins qui pourraient sourire en y voyant autre chose n’ont qu’à bien se tenir… les fées pourraient bien rabattre leur caquet.

    Les dessins sont excellents et quelle « chouette » idée que celle de cette petite fille.

    • Merci, Alphomega.

      C’est ainsi qu’il faut faire. Rester spontané pour profiter de chaque joie que le destin peut placer sur notre route.

  34. C’est magnifique, c’est délicieux !
    On apprécie énormément le partage du partage de Quichottine !
    Quelle déliecieuse petite, qu’est cette fée à robe rose et pois mauves !
    On apprécie, également, le conte de Qucihottine illustré de ces dessins, certes enfantins, mais si touchants.

    Et en effet, même d’après la Princesse Sarah, toutes les filles sont des princesses…
    Qui attendent leur prince charmant !
    Si nous pouvons faire rêver ceux qui en ont encore la possibilité, faisons-le…
    Illuminer le coeur des petits et adoucir celui des plus grands…
    Quichottine le fait à merveille.

    AneverBeen aussi a déjà pris la plume… 
    Mais elle ne fait pas autant rêver que Quichottine…

    Une belle soirée à Quchottine… 
     

    • Tu as raison… mais Princesse Sarah… je ne sais pas si les petites filles de six ans la regardent encore.
      Quel merveilleux dessin animé !

      Tu écris autrement, mais ton écriture n’a rien à envier à la mienne.

      Belle soirée à toi aussi, AneverBeen.

  35. Qucihottine sait-elle qu’il eut un film inspiré de l’animé Princesse Sarah ?
    Aurait-elle souhaité le visionner ?
    A l’occasion, AneverBeen pernsera à en parler (elle eut droit à ce film par hasard sans savoir qu’il existait -et à penser, que peu le savent) si Quichottine souhaite en savoir davantage…

    • AneverBeen sait-elle que la première fois que Quichottine entendit parler de Sarah, c’était dans un film très ancien dont l’héroïne était jouée par Shirley Temple ?

      Sait-elle que Quichottine se régala – enfant – à la lecture d’un livre traduit de l’anglais dont l’auteur, Frances Burnett a également écrit l’histoire merveilleuse du Petit Lord Fauntleroy ?

      Je serais ravie d’apprendre qu’il y eût d’autres films sur cette merveilleuse histoire que chaque petite fille devrait lire… et j’ai hâte de lire ce que tu en écriras chez toi…

      Merci infiniment pour tes mots, mon aminaute.

  36. Très touchant!!
    J’ai louper pas mal de choses, je fais donc un petit tour!
    Très bonne année à toi Quichottine!!
    Que du bohneur et de jolies surprises!
    J’espère que tout va bien pour toi 🙂
    Laura.

    • Merci, Laorra… Tout va bien, même si je me perds un peu en ce moment dans ma quichottineraie.

      J’ai adoré ce partage avec une fillette et sa maman.

      J’espère que tu vas bien toi aussi et que cette année t’apportera le succès dans ce que tu entreprendras.

  37. Ah ! Quichottine et AneverBeen connaissent toutes deux Princesse Sarah en animé mais les films insiprés de ce dernier s’avèrent être différents…
    Nous tenterons donc d’en parler, à l’occasion =) Rien que pour Quichottine (mais ce sera avec plaisir ^^ Entendons-nous !) !
    Je ne connaissais que de nom Miss Temple ; j’ai profité du lien que m’avait proposé notre bibliothécaire pour en apprendre davantage sur cette personne.
    Pour ce qui est du Petit Lord Fauntleroy, nous connaissons, également…
    Hélas, nous n’avons pas eu la possibilité de visionner le film en sa totalité…
    Et le livre, de le rencontrer en chemin…
    Mais un jour, peut-être et non sans hasard…

    Une belle soirée à Quichottine et à bientôt ; dont,  pour prendre connaissance de ces arbres enchanteurs…

     

    • Je suis ravie ! Bientôt d’autres échanges toi et moi.

      Shirley a beaucoup vieilli (les films ne seraient plus pareil) mais j’aime toujours autant les regarder.

      Merci, AneverBeen, pour ta présence en mon pays.

  38. C’est un très beau conte joliment illustré par la fille d’Elisabeth. Bisous

  39. c’est pour des moments comme ça que j’aime les blogs
    tu as bcp de chance mi querida…
    besos
    tilk

  40. Si c’est beau ? je suis tout émue….

  41. annielamarmotte

    ça ferait un beau livre

  42. Oo° Kri °oO

    Quel beau cadeau!!
    Il est rare qu’on remercie les fées et elfes pour tout ce qu’elles font chaque minute de chaque jour pour les enfants mais aussi pour les adultes.
    Voilà la fée Quichottine bien remerciée et elle le mérite, son conte est magnifique
     Et que dire des dessins d’elisabeth?…ils sont tout simplement merveilleux… Bravo à tous!

    • Elisabeth est la maman… mais c’est vrai que je n’ai pas donné le prénom de l’artiste. Chut, pour toi seule, et parce que tu es un elfe, elle s’appelle Annabelle.  N’est-ce pas un merveilleux prénom pour une fée ?

      Merci, Kri.

  43. canelle56

    Magnifique!!!!j imagine bien ma petite oceane a travers ton histoire….j ‘ai beaucoup aime les illustrations adaptées a ton histoire
    très beau partage
    bises Fée Quichottine »

    • Ce qui me ravit, vraiment, c’est qu’ils viennent d’une petite fille… et, tu vois, à son âge (six ans), j’aurais été incapable d’en faire autant.

      Merci, Canelle !

  44. Quel magnifique cadeau!! qui j’imagine, a amené une larme de joie…
    Bonne journée Quichottine

  45. Violette dame mauve

    Excuse le copié/collé mais je n’ai pas encore la force de répondre différemment à chacun. Une vraie première nuit de sommeil m’aide ce matin mais j’en ai encore quelques unes à rattraper.
    Toujours sous les quintes de toux mais moins rapprochées.
    Bonne année et gros bisous
    Violette

  46. Severine

    Eh bien, eh bien, que ça a dû être émouvant, de recevoir ces dessins, qui collent si parfaitement à ta très jolie histoire… et le petit mot de remerciement aussi. Ca fait partie des choses pour lesquelles on se lève avec le sourire aux lèvres dès le matin…
    J’en profite pour te déposer ici un grand merci, Quichottine, pour tes bons voeux ! Très belle année à toi également, santé (essentiel…), joie et rires au quotidien, et tout ce à quoi tu aspires le plus pour 2010 !!!
    Bises

    • Je suis d’accord… c’est un beau cadeau de la vie.

      Merci pour ces vœux en retour, Séverine. Je te renouvelle les miens ici.

      Bises à toi.

  47. C’est comme ça que j’aime lire Quichottine et par mon adorable du jour, sensation, je ne peux que te comprendre. Les enfants sont….et ton histoire m’a enchantée. Le lutin bleu, les fées et la vilaine Carabosse, tout un poème…
    Merci pour cette lecture du soir. 
    Bise Dame Quichottine

    • Merci à toi d’être passée ce soir… tu sais combien j’apprécie nos échanges, ici ou là.

      Bises à toi, Miss Betty.

  48. oui très beau partage en effet , toutes le spetites filles revent d’être une fée , ma petite Ema adore qu’on lui lise des histoires de fées et de proncesses , maintenant elle commence à lire déjà elle est erntrée en CP en septembre et se débrouille très bien pour lire elle m^me malf=gré qu’elle continue à adorer qu’on lui ranconte aussi les histoires , profitons de ces bons moments
    l’année commence donc bien
    bonheur et santé à toi
    bisous d’iris

    • Ce n’est pas parce qu’on sait lire que l’on n’aime plus écouter d’autres lire…

      Il faut continuer à les lui raconter.

      Profitons, tu as raison.

      Merci pour tes vœux en retour, Iris.
      Je te renouvelle les miens ici. Bonheur et santé à toi et à ceux que tu aimes.

      Bisous.

  49. C’est un très beau partage.
    La petite Fée a bien de la chance et toi aussi.

    Je t’embrasse très fort, mais aussi la petite Fée et Elisabeth.

  50. j’ai bien fait de m’ssoir confortablem,nt sur un coussin, j’ai adoré cette histoire si poètique et si juste. Je félicite cette belle petite fée qui dessine merveilleusement, je lui trouve un immense talent, est-ce une future artiste pour tes belles histoires ma douce Quichotine. Bonne fin de journée pour l’instant sans la neige annoncée (et c’est tant mieux) mais des pluies verglaçantes pour demain c’est pas mieux LOL Bigs bises 

    • Elle est au loin… mais j’espère qu’elle continuera à dessiner.

      Merci, Lili… Je crois qu’entre les deux, j’aurais préféré la neige…
      Bonne soirée et bises à toi aussi.

  51. Petite Elfe

    Je suis allée relire mon commentaire… pour ne pas écrire un doublon. Et curieusement, je pensais que j’avais écrit ceci:
    Cette histoire n’est pas sans rappeler un certain petit prince dans le désert… La façon de raconter et le fond de l’histoire… Mais j’avais quand même cité Saint-Ex… Je ne me suis donc pas trompée dans mon interprétation, puisqu’à deux reprises je fais la même allusion.
    Et là, j’adore les images… Si ça faisait 40 pages tu pouvais publier sur « TheBookedition » avec les images… hummm un régal… et du coup je l’aurais acheté pour le lire à mes « petits »de l’école ….
    Merci à vous trois pour ce petit  chef-d’oeuvre.

    • Cela ne fait pas quarante page, et, même si je publie l’histoire bientôt, je le ferai sans ces images pour garder l’homogénéité d’un ensemble.

      … Je ne peux pas demander à une petite fille d’être mon illustratrice pour tout un recueil de contes… Si ?

      Les illustrations de la fille d’Elisabeth resteront ici, tant que sa maman me le permettra.

  52. patdelapointe

    c’est trés attendrissants tous ces dessins…

  53. Petite Elfe

    « Je ne peux pas demander à une petite fille d’être mon illustratrice pour tout un recueil de contes »…
    Mais pourquoi pas? Ce serait une première et quelle originalité… Ce livre aurait un succès auprès des petits.

    Bonne nuit.

    • Euh… parce que les autres contes sont déjà illustrés, et que je ferais de la peine à mon amie si je n’utilisais pas ses images…Alors, voilà.

      En tout cas, je vais y réfléchir…

      Bonne nuit, petite Elfe.

  54. Un bien joli présent, Quichottine, il faut dire que tu sais fort bien manier la baguette !

  55. J’aime beaucoup ton histoire, et les illustrations de la fée-lectrice ^^
    Elle me rassure aussi, je me dis que j’ai su garder mes pouvoirs magiques même si je les ai fait évoluer…

    Bonne soirée Quichottine

  56. Bonsoir bonsoir!
    A c’est magnifique ce partage! Quel beau cadeau tu as eu là!
    Bises et douce nuit
    Dany 

  57. Finalement, cette petite fille EST une Fée de 6 ans ….
    Tu ne crois pas que tu devrais te décider à écrire des contes ….?
    Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net

  58. Touchant, superbe…VITA

  59. De ton « Quichottinier » ? Qu’entends-tu par là ? En mots ou en images ? Il faut quue je revienne lire l’article que tu viens de publier à ce sujet avec plus d’attention, mais avant, j’aimerais continuer à ranger encore un peu chez moi…

    En tout cas, pourquoi pas… Ça me plairai bien de te faire un vrai cadeau, moi aussi…

    À très bientôt et gros bisous, Quichottine

    • Tu as cherché sans moi… et tu as trouvé.
      C’est merveilleux !

      J’ai adoré, vraiment, ce Quichottinier que tu m’offres de si belle façon.
      Merci !

  60. et bien moi je ne sais pas écrire ! je viens de parcourir ton blog et je veux bien te donner des illustrations si tu le désire . tu as du talent! bonne année et bonne continuation !

  61. Crois-moi sur parole, j’ ai essuyé une larme …..
    Tant est belle cette aventure à trois .
    Trop sentimentale peut-être ????
    Bisous sœurette et merci pour ce partage

    • Je te crois… j’étais très émue aussi.

      Non, je ne pense pas que ce soit ça. Je crois que ces moments de rencontre sont vraiment très forts.

      Bisous à toi aussi, Madame ma sœur aînée. Merci d’être là.

  62. Parce que le regard, la perception et le trait d’un enfant révèle l’authentique et la vérité… Bel article…
    Kaléi