Papillon… bleu ?

Hier… enfin, un hier plus ou moins loin, je ne sais pas… (Le temps est très élastique en Quichottinie)

… Hier, je vous disais que c’était la fête et qu’il revenait. Bien sûr, c’est tout à fait évident, et, beaucoup d’entre vous ont compris de qui il s’agissait.

Mais…

  • – Mais ? Tu ne vas pas encore nous faire l’une de tes digressions habituelles, si ?

Eh bien… Je ne sais pas non plus. Vous savez bien qu’il m’arrive d’être plus ou moins « hésitante »…

  • – Hésitante ? Mais ce n’est pas « plus ou moins » ! Tu hésites toujours ! Tu devrais, une bonne fois pour toutes, choisir entre être là ou dans ton « à Yeur » que nous connaissons tous par cœur !

Par cœur ? Je ne sais pas. Certains d’entre vous, oui. Mais les petits nouveaux ? Ceux qui n’ont vu de Quichottine que quelques images un peu floues? Ceux qui me voient comme un petit lutin malicieux, un peu « crampon » parfois, comme le chiton de mon amie-jumelle…

Vous ne connaissez pas ? Il est un peu primitif, il s’accroche… et si l’on veut l’ôter du rocher où il a élu domicile, il se met en boule, un peu comme un cloporte.

Il ne voit rien… ou pas grand chose.

Je crois que la vie est belle pour lui, il porte une cotte de maille, comme les chevaliers des temps passés. Elle est censée le protéger.

L’embêtant, c’est que les armes d’aujourd’hui ne sont pas celles d’autrefois. Une cotte de maille n’est pas suffisante, il faudrait au moins l’armure de Dark Vador.

  • – Dark Vador ? Tu ne préférerais pas celle d’un des héros du Seigneur des Anneaux ? Ou celle de Don Quichotte ?

Je ne sais pas… Il n’est pas toujours bon d’être en pleine lumière.

  • – Mais… Que t’arrive-t-il ? Tu ne vas pas pencher du côté sombre ? Pas toi !

Voyez-vous …

Quichottine a fermé les yeux un instant, elle réfléchit. Elle pense à son petit papillon bleu.
Un papillon porteur d’espoir, si léger, si tenu, si tendre pourtant. Un papillon qu’elle imagine encore partout où elle l’a vu, ils sont nombreux ceux chez qui elle pourrait encore aller ce matin, en quête de douceur, de beauté, de soleil.
Si elle les citait tous, ça n’en finirait plus… Trop de liens, comme toujours, les mots tout enquichottinisés ne pourraient plus s’envoler.

Voyez-vous… Tandis que, dans le jardin, j’étais à la recherche du lutin bleu, un papillon s’est approché de mon oreille…

  • – Un papillon ? Il ne manquerait plus qu’il fût bleu ! Comme celui de Michka, celui d’Alphomega, de Kri, de Loralia…!

Ben voilà ! Moi, je ne voulais pas citer de noms, et vous m’en sortez tous du fond de vos chapeaux ! Et pourquoi pas Nadia, ou Alrisha ? Je suis sûre qu’elles en ont aussi ! Et tant d’autres ! Vous voulez vraiment que certains de mes visiteurs soient tristes de voir que je ne parle pas d’eux ? Michka pourrait me reprocher de ne pas avoir cherché dans l’un de ses « ailleurs » !

  • – Bon, passons ! Alors, ton papillon ?

Ben… il n’était pas bleu ! Il était tout gris… mais pas ivre, non !


Alors qu’il s’approchait de moi, j’ai vu de la suie sur ses ailes.

  • – De la suie ? Il n’y a pas de suie dans les jardins !

C’est vrai, pas de suie. Je me suis donc demandé dans quelle galère il était allé se fourrer. Il ne voulait pas me le dire, vous pensez bien ! Il était si fâché d’avoir perdu sa belle couleur azurée !

Avez-vous déjà vu un papillon s’égarer du côté sombre ? Loralia a raison, ce n’est pas possible pour un papillon !

Alors j’ai revêtu mon manteau « mille pages » – il faisait un peu froid -, j’ai pris dans mon tiroir mon grand cahier et dans ma trousse mon stylo préféré, et j’ai commencé à écrire…

  • – Et alors ? Alors ? Dis-nous, Quichottine ! Tu ne vas pas nous faire attendre encore ?

Attendre ? Mais nous passons toute notre vie à attendre, à attendre ceux qu’on aime, à espérer des jours meilleurs, la pluie ou bien le soleil, suivant le temps qu’il fait. Nous ne sommes jamais contents…

  • – Ce n’est pas vrai ! Il arrive aussi que l’on soit satisfait !

C’est vrai, cela arrive aussi. Mais, d’une heure à l’autre, d’un jour à l’autre, d’une année à l’autre, qui peut assurer n’avoir jamais attendu, désiré autre chose ?

C’est ce qui est arrivé au petit papillon bleu.

Et, si vous voulez en savoir plus il vous faudra revenir… demain !

78 réponses à “Papillon… bleu ?

  1. Tu nous la fais belle …là. Attendre demain….c’est long encore demain …… des heures,des minutes et des secondes !!!

    Bon je sens que ma nuit sera agitée, à penser aux papillons !!!

    Bonne fin de journée, avec bises !!

    • Demain, ce peut être très proche…

      Je ne veux pas que ta nuit soit agitée… Tout ira bien pour ce papillon-là.

      Je vous embrasse tous les deux très fort.

  2. Comme je reviens de vacances je peux être patiente, Je reviendrai pour la suite.

    • Sourire… Approche un peu, Solange. Je vais te dire tout bas, tu n’es pas obligée d’attendre pour lire la suite.

      Disons que ce sera un cadeau pour ton retour.

      Je suis heureuse que tu sois là.

  3. mets ce petit pillon près de ton coeur pour qu’il se repose car à mon avis il est très fatigué et a viré au gris comme notre teint quand nous sommes épuisés, je pense qu’après une bonne nuit de repos, il va te murmurer au creux de l’oreille son aventure, car c’est pas banal de devenir gris pour un pillon bleu et cela laisse entrevoir un magnifique songe à venir.
    Ce matinb soleil et j’y ai cru donc bermuda et débardeur et maintenant toujours bnermuda mais un corsage en plus sur les épaules car pas chaud, je pense que la grenouille de la météo s’est encore lourdement trompée. Très bonne fin de journée avec des bigs bises

    • Tu as raison, ce n’est pas banal !

      Et la suite de la suite le sera encore moins.

      J’ai eu froid aujourd’hui aussi. Je crois que demain je sortirai un pull !
      La météo se trompe souvent !

      Passe une belle soirée, Lili. Bigs bises à toi aussi.

  4. Le petit papillon bleu … Je l’attends aussi, et avec lui la suite …

    Quichottine, tu as revêtu ce merveilleux manteau mille pages où  » se cachent les lutins et les trolls, les sorcières et les dragons  » et aussi ……… Mais, attendons …

    Mille bisous …

  5. trop joli et tellement vrai!!!
    je te bise plein

  6. Bon … nous attendrons demain alors Quichottine, je suis curieuse de savoir ce qu’il est arrivé à ce bel agité que l’on voit papillonner dans les hautes herbes. Belle soirée à toi ! Je t’embrasse

    • J’aime bien quand tu parles du « bel agité »…

      Moi, tu vois, je ne l’ai jamais vu « en vrai ».
      Il faudra vraiment que j’essaie de le trouver.

      Demain, c’est tout bientôt.

      Je t’embrasse, Bandolera. Merci.

  7. Alors qu’a-t-il fait ce papillon ? Pourquoi est-il  poudré de gris ? J’ai cherché l’énigme jusque dans les plis du manteau aux mille pages. Je suis rentrée bredouille. Me reste plus qu’à attendre .

    • Urban en donne la réponse exacte un peu plus bas… mais j’ai une autre version, bien entendu !

      Je suis sûre que tu t’en doutais…

  8. Alors qu’a-t-il fait ce papillon ? Pourquoi est-il  poudré de gris ? J’ai cherché l’énigme jusque dans les plis du manteau aux mille pages. Je suis rentrée bredouille. Me reste plus qu’à attendre .

  9. Tu es extraordinaire ma Quichottine, j’ai souri tout au long de ce long chemin que tu viens de nous faire parcourir…
    Attendre dans ces conditions, je veux bien. Oui, car ce n’est « qu’espoir » de belle aventure avec toi! Et tu sais, j’adore tes digressions.
    C’est ici, à travers tous les liens de la blogosphère que j’ai découvert le monde des papillons. C’est fabuleux. depuis je leur porte un autre regard.
    Je disais un jour à Michka « tu vois, Michka, lorsque tu seras très vieux, tu pourras faire visiter ta collection de papillons  » Et nous avons ri…Bien entendu!
    Je t’embrasse fort.
    Dame Sophie

    • Les papillons de Michka sont magnifiques !

      Je suis contente que tu viennes attendre avec moi.

      Merci, Dame Sophie. Je t’embrasse très fort.

  10. tu vois c’est amusant ton histoire de papillon, ce matin j’en ai reçu un tout bleu, et j’ai commencé la journée avec cette caresse sur la joue, ce frêle battement d’aile, cet instant fragile comme un souffle sur mes cils.

    • Comme c’est joli !

      Ma Polly… j’adore ces moments magiques où tes mots se font poésie.

      Merci.

      J’imagine, c’est doux.

  11. J’en ai photographié un (un bleu) cet après-midi et même plein d’autres papillons dont plusieurs que je n’avais jamais vus. Je voulais rester à écrire des coms à tous mes aminautes chez qui je n’ai pas eu le temps d’aller ces derniers temps et puis, le soleil me faisait de l’oeil, alors, je n’ai pas résisté à l’appel de mon chemin creux et des friches alentours.
    Mais, il ne faut pas que j’oublie que j’étais venue pour te féliciter de ta belle prestation au concours chez Siratus!!! Bravo à toi !!!
    Bonne fin de soirée, bises Quichottine !

    • Merci, Alrisha.
      Tu as bien fait de te promener… Bientôt les chemins auront toute autre allure.

      Profite du soleil.

      Passe une bonne nuit; Bises à toi.

  12. ah ah ah …il faudra donc attendre…
    besos
    tilk

  13. J’avais eu temps de lire ce billet précédemment (je ne savais me rendre sur le lien donné par Quichottine ).
    J’étais venue, me retrouvant sur ce chemin. Je l’ai découvert et y ai rencontrer un joli papillon gris…
    Quichottine l’a accueilli en Quichottinie et AneverBeen s’y sent mieux encore ! ^^

    Une belle, belle, belle soirée…

    • Le gris n’est pas toujours triste, tu sais…
      Il y en a aussi en Quichottinie, gris et bleu, c’est joli.

      Très belle soirée à toi, AneverBeen.

  14. merci Quichottine pour ces petits papilons qui font notre bonheur!
    bisous

  15. ce papillon est superbe !
    bonne soirée.

  16. Un papillon aux idées grises, si grises qu’elles ont couvert ses ailes d’amertume et de regrets ! Mais demain sera un autre jour puisque sous ta plume le gris fondra au soleil et qu’il libérera le bleu !
    bonne nuit Quichottine, en rose ou en bleu

    • Merci, Balaline.

      C’est si gentil !

      Mais ce n’est pas la raison que je donnerai… tu verras, il y a d’autres possibles.

      Bonne nuit à toi aussi, en rose « et » bleu.

  17. Pauvre papillon gris…

  18. Où a-t-il perdu son bleu ?

  19. Je reviendrai donc demain pour la suite…

  20. Douce nuit Amielle.
    Que tendre papillon de tes rêves dépose ses caresses sur tes joues.
    Je t’embrasse, fort

  21. Attente, satisfaction, hésitation que de sujets capitaux, profonds tu soulèves de façon si légère sur des ailes de papillon…et tu en fait un très bel article

    Je t’embrasse

    • Un sourire pour toi, Lmvie.

      Merci d’être venue partager mes interrogations.

      Tu as lu encore une fois plus loin que les mots. Cela me fait plaisir.

      Je t’embrasse.

  22. Si beaux les papillons et j’avoue avoir un faible pour Michka, un véritable bonheur de se promener dans ses pages. Horreur Quichottine, j’ai honte du retard que j’ai dans mes liens. Il va falloir que je me réveille…

    • C’est vrai que Michka est un très bon photographe. J’aime beaucoup me promener aussi sur ses pages.

      Ne t’en fais pas… Je suis contente que tu sois là. Ne t’obliges pas à tout lire !

  23. Un papillon gris!!!! magnifique!

  24. c’est ton Don Quichotte qui  revient avec l’armure de dark Vador ?

    je t’assure que tes visiteurs n’avaient rien pigés, ou alors j’ai mal lu les commentaires, c’est possible aussi

    Ce papillon là est en fait une femmelle si j’en crois Didier  , ce serait donc non pas Dark Vador mais la princesse Leila, en reconnaissance ?  Je le  savais que çe ne pouvait être que le bon côté de la force  ^^

    • Tu en sais plus que moi, et sans doute plus que mes visiteurs réunis.

      La princesse Leila… Je l’aimais bien. Une grande dame sous une apparence si fragile.
      Le bon côté, c’est sûr !

      Merci, Loralia.

  25. Un souffle, juste un souffle, au creux de son oreille et papillon redeviendra bleu 🙂

    • Mas ce souffle viendra-t-il a temps pour lui et pour la demoiselle en péril ?

      Je suis heureuse de te retrouver, Gondolfo… à très bientôt chez toi.

  26. a-t-il traversé un nuage de pluie pour en ressortir tout gris ce joli papillon?
    je vais tout de suite aux nouvelles !!bises

  27. Les papillons gris naissent-ils l’instant d’avant l’aube ou sont-ils délavés par la pluie ? Je ne sais plus… Sur les chemins innombrables qui traversent la Quichottinie je crois que je me suis perdu, mais c’est tellement agréable.

    • Tu t’es perdu ?

      L’important c’est que tu aies trouvé un endroit pour t’y reposer.
      Les papillons gris naissent à la nuit… comme les chats. (Je palaisante, je ne suis pas spécialiste… il paraît qu’il s’agit des femelles de l’espèce.)

      Merci, Decrypto.

  28. Il est superbe ton papillon, je n’aurai pas la suite de l’histoire je ne la retrouve pas mais j’imagine… Bises

    • La suite était dans l’article suivant… et puis là… et enfin là.

      Mais je crois qu’il faudrait que je la continue quand même, parce que, comme bien souvent, je l’ai achevée en queue de poisson !

      Merci, Martine.

  29. De papillon bleu en papillon bleu, jusqu’où vas tu nous emmener ? Bonne soirée à toi

    • Où je pourrai…

      Enfin plutôt où vous m’avez suivie.

       

      Bonne soirée à toi aussi. Merci d’avoir été là et d’y être encore. Je t’embrasse fort.

  30. mets ce petit pillon près de ton coeur pour qu’il se repose car à mon avis il est très fatigué et a viré au gris comme notre teint quand nous sommes épuisés, je pense qu’après une bonne nuit de repos, il va te murmurer au creux de l’oreille son aventure, car c’est pas banal de devenir gris pour un pillon bleu et cela laisse entrevoir un magnifique songe à venir.
    Ce matinb soleil et j’y ai cru donc bermuda et débardeur et maintenant toujours bnermuda mais un corsage en plus sur les épaules car pas chaud, je pense que la grenouille de la météo s’est encore lourdement trompée. Très bonne fin de journée avec des bigs bises

  31. Le petit papillon bleu … Je l’attends aussi, et avec lui la suite …

    Quichottine, tu as revêtu ce merveilleux manteau mille pages où  » se cachent les lutins et les trolls, les sorcières et les dragons  » et aussi ……… Mais, attendons …

    Mille bisous …

  32. tu vois c’est amusant ton histoire de papillon, ce matin j’en ai reçu un tout bleu, et j’ai commencé la journée avec cette caresse sur la joue, ce frêle battement d’aile, cet instant fragile comme un souffle sur mes cils.

  33. Je crois qu’il est amoureux ton papillon bleu, et comme pour s’établir avec sa belle il lui faut plus de sous, il fait des heures supplémentaires, il travaille la nuit, c’est pour ça qu’il s’est habillé en papillon de nuit tout gris…
    Mais ça ne devrait pas durer, c’est juste le temps d’offrir une cérémonie digne d’elle à sa belle.
    Je te dis à demain alors, et ne t’inquiète pas, je vais essayer de récupérer mon retard pris avec ces problèmes de connection internet.
    Que ton dimanche soit serein Quichottine, je t’embrasse. 

    • Amoureux ?

      C’est une belle idée… mais ce n’est pas forcément celle que j’ai choisie pour la suite.

      Je ne m’inquiète pas, Renard. Je sais que tu feras ce que tu pourras, mais ne te mets pas aux pièces. Ce serait dommage.

      Tu lis, je suis contente… même si tu ne peux pas tout lire. Ne t’en fais pas pour ça !

      Je t’embrasse très fort. Passe une belle soirée.

  34. Petite Elfe...................de retour......

    Tout d’abord je te félicite d’avoir réussi avec brio le concours de  notre petite sirène préférée.
    Ensuite, les contrastes de couleurs de ce cliché de papillon  sont magnifiques!
    Cette photo mérite un prix et tu le lui as donné…
    Bravo à l’auteure. Bonne soirée.

    • Je suis sûre que si tu avais été là tu aurais aussi été sur le podium.

      Loralia fait de belles photographies.
      J’ai de la chance d’avoir de tels photographes parmi mes blogamis. Tu en fais partie.

      Passe une belle soirée, Petite Elfe.
      Bon retour.

  35. J’essaierai de revenir…
     Mais tu ne me tireras pas les oreilles heing

  36. l’art et la manière de nous envoyer « à yeur »…. sourire… quant au paillon… je ne sais opas faire ici, et puis… c’est un papillon qui aime les chardons bleus…alors… il leur a laissé sa couleur et en apris une autre pour aller chercher l’arc en ciel…. tu sauras attendre?…. comme tu nous fais attendre, sourire
    Adichat

    • Un peu… mais c’est vrai que c’est important, cet « à Yeur » quand on visite la Quichottinie. Ne crois-tu pas ?

      Quelle belle idée, Mahina, que ce papillon en quête de couleurs !

      Oui, je saurais attendre. Mais, tu sais, la suite est là.

      Un bouquet de sourires pour toi.
      Adichat.

  37. Je ne crois pas que ton papillon soit couvert de suie mais plutôt que c’est une femelle et pour qu’à nouveau elle resplendisse de mille couleurs , elle devra trouver l’amour
    Félicitations pour avoir gagné ex -equo au jeu de Siratus .
    Bisous Quichottine
    @++

    • Sourire… Tu as la bonne explication.

      Mais ce n’est sans doute pas celle que je donnerai.

      Mes félicitations à toi aussi. Je suis contente d’avoir été à tes côtés sur le podium.

      Bisous, Urban. Merci.

  38. Quel teasing!
    Il me tarde….

    Belle nuit joli papillon

  39. annielamarmotte

    alors je reviendrai….

  40. Chère Dona, j’ai un peu de mal à trouver du temps pour la chasse aux papillons…Et pourtant, il est mignon…Bises   VITA

  41. l’azuré c’est je ne sais pas pourquoi, un papillon qui sait charmer ses spectateurs en se posant toujours sur un environnement qui met ses couleurs en valeur comme le lotier jaune ou bien les feuilles mortes! il va falloir que je te fasse cadeau d’une des photos de mon chéribibi comme l’appelle Joëlle, c’est le roi des papillons
    bises

    • Ce doit être parce qu’il est charmant qu’il m’a charmée….

      Merci pour la photo. J’en serais ravie.

      Bises à toi.