Nathanaël et sa pluie de lumière

J’ai laissé un commentaire chez Nathanaël.

Pourquoi ici ?

Il m’arrive de suivre les liens, même si je n’ai pas le temps.

J’ai suivi celui de Lazza… et je suis arrivée chez vous, tranquille.

J’ai remonté le temps, sans me demander ce que je faisais là.

J’ai croisé des visages, des sourires, des interrogations, des certitudes, de page en page… puis toutes les quatre pages, juste pour voir jusqu’où j’allais aller pour trouver « mon » image, celle qui me ferait m’arrêter.

J’ai failli, deux fois, écrire… et j’ai continué jusqu’ici.

J’aime cette lumière, même si c’est la pluie qui la fait jouer sur les pavés.

Pourrez-vous me la prêter un jour ? Posté par Quichottine, 27 août 2009 à 22:24

C’est vrai, je m’étais arrêtée chez Lazza… Cela faisait si longtemps qu’il ne m’avait pas donné de nouvelles que je le croyais perdu à tout jamais. Cela arrive si souvent !

J’étais donc chez Lazza, vous savez, celui qui a peint « L’Attente » (à voir dans le billet original, ici). Il n’avait pas écrit grand chose. Il ne me donnait qu’un lien, il me montrait un chemin.

Je l’ai suivi… et je suis arrivée sur un livre d’images… J’en ai quelques-uns, vous savez bien, dans mes tiroirs. Je vous en parlerai demain.

Je l’ai feuilleté, découvrant des portraits magnifiques, des mains, des images qui m’appelaient, l’une après l’autre… Jusqu’à celle-ci.

Il l’appelait « Pluie de Lumière« … et moi, je sentais la pluie sur mes épaules, une pluie qui ne mouillait pas.

Je regardais cette lumière et je me disais que je n’aurais plus jamais peur ou froid dans ma nuit.

C’était comme si la ville entière m’appartenait, comme si je pouvais m’y enfoncer sans plus jamais craindre les mauvaises rencontres.

J’étais riche de cet or que Nathanaël avait mis sous mes yeux.

Je pouvais reprendre ma route.

Enfin !

61 réponses à “Nathanaël et sa pluie de lumière

  1. Choc des photos. Ses titres sont aussi percutants !

    Tu brilles , Amielle, de paillettes qui illuminent le coeur. Que les chemins de la Quichottinie sont doux à suivre…
    Douce nuit. Gros bisous, tout plein

    (psitt, le lien Pluie de lumière ne marche pas)

    • Ils pouvaient l’être, pour ceux qui avaient l’âme pure d’un enfant.

      Merci d’être ce que tu es, mon amie, ma jumelle, ma Dame de l’Océan. Ne te laisse surtout pas atteindre par ceux qui n’aiment pas l’amitié.

      Merci de m’avoir dit pour le lien, j’ai corrigé.
      Je te souhaite une belle journée. Bisous tout plein.

  2. Pavé d’or, et lavé …
    Quichotine, j’aime suivre les liens que tu offres et prendre mon temps pour te lire et relire. Et là, maintenant, je suis malheureuse, car j’ai repris le chemin des écoles sinon celui des écoliers et j’ai moins de disponibilité … 
    Mais voilà, levée un peu plus tôt, j’ai trouvé chez Nathanaël de très belles attitudes et des photos qui parlent toutes seules.
    Merci à toi et à Nathanaël.
    Belle journée, avec des bises du mardi en pluie douce ….

    • Bonjour Midolu…
      C’est la rentrée pour toi aussi…

      Il y a su le Net des lieux magnifiques, des endroits où je me sens bien.

      Il y en a d’autres où il ne faut jamais s’aventurer.

      Prends soin de toi et très bonne rentrée !
      Je t’embrasse fort.

  3. Il est bien beau le livre d’images de Nathanaël …

  4. Je rentre de vacances. Je viendrai rattrapper au fur et à mesure mon retard de lecture. Très jolie photo…. Je comprends ton coup de coeur. Bises

    • C’est une belle photo…

      Ne t’en fais pas pour le retard de lecture, j’en ai énormément chez toi !

      Bon retour, Eglantine.

  5. Tu nous offres ce matin un très beau cadeau!
    une pluie d’or, c’est ainsi que je la sens sur moi.
    Une pluie douce et rassurante après avoir eu tellement chaud.
    Une nuit où le rêve nous conduira si loin dans le pays de ces artistes à l’âme si fertile.
    c’était un vrai bonheur ici, chez toi, ce matin juste avant de partir doucement…
    Merci.
    Gros bisous de belle journée Quichottine.
    Sophie

    • J’ai cru quelle pourrait me protéger… mais c’était une armure bien fragile.

      Je t’embrasse très fort, ma Sophie.
      Que ta journée soit belle et douce !

  6. Tu as des yeux formidables, plein d’imagination , c’est vrai aussi que cette photo aide grandement . Bonne journée et bises

    Je profites que ma connexio fonctionne ne ce moment pour faire le plus de « coucou » possible.

    rebises x 2

    • Merci, Patriarch.

      J’ai pu passer chez toi ce matin. Quel bonheur de te suivre sur les chemins de tes souvenirs.
      Merci pour tout.

      Bisous affectueux à vous deux.

  7. Toujours cette magnifique empathie qui nous guide sur les chemins du beau, du tendre, du vrai. Tu fais plus que nous montrer la route : tu ouvres les portes et tu nous laisses contempler, et nous ne pouvons qu’aimer ce que tu nous montre. A toi et à tous tes amis, merci !

    • L’empathie est à double tranchant, parfois, Galet.
      Mais la vie est ainsi faite.

      Merci à toi pour ces années partagées, ces mots qui ont tant compté.

      Je t’embrasse.

  8. Désolée pour la faute, j’étais trop prise par le sujet !

    • Il n’y a pas de faute…
      Crois-tu que je sois en mesure de les voir ? Ce qui compte, c’est ce que tu as dit.
      Merci encore.

  9. muchas gracias por barme hecho descubrir ese blog…me ha encantado
    besos
    tilk

  10. Ca alors ! Qui a grignoté mon commentaire ? J’attends un peu, on ne sait jamais…

  11. Tu penses toujours aux autres avant toi…
    Gros bisous ma Quichottine
    Amitiés, Flo

    • Il arrive un moment où il faut penser aussi à soi.

      Maintenant.

      Je t’embrasse très fort, Flo. Merci pour ces moments que tu m’as offerts.

  12. Merci Quichottine pour la belle découverte… t’embrasse plein

  13. Superbe ce macadam, il me rappelle les pavés de Dubrovnik quand j’y suis allée juste après la guerre, pas de touristes, nous étions mon mari et mes deux filles les seuls, sur ce pavé brillant, unique à cette ville, chargée d’histoire, je n’oublierai jamais…oui il est des « images » qui marquent à jamais…comme des mots.

    je t’embrasse fort

    • Tout peut marquer…

      Il faut seulement faire attention de ne pas trop s’approcher de ce qui peut faire mal.

      Je t’embrasse fort.

  14. Splendide, cette pluie de lumière, on te comprend Quichottine !

  15. Magnifique cet or en pluie ! Merci.

  16. Quelle lumière !!! Tu sais mettre en valeur cette pluie qui souvent chagrine.
    Bisous.

  17. Jolie photo!!! elle annonce la rentrée sous la pluie!
    Bises et bonne soirée!

  18. Ca nétait pas plus long, mais mon message de « désespoir » était passé alors que les deux premiers n’apparaissaient pas ! Je devrais pourtant commencer à connaître le système… Bonne fin d’après-midi. Je prends le thé en pensant à toi !

    • En ce moment, c’est la galère pour les commentaires !

      Je viens prendre le thé chez toi aujourd’hui… Mais je suis en avance, nous pourrons papoter un peu ! 

  19. je viens d’y faire une promenade, merci pour cette découverte, j’adore ses portraits

  20. J’aime beaucoup le titre de cette photo, il est explicite. Quelle belle photo de cette pluie de lumière.

  21. C’est une belle image oui 😉
    on dirait de l’or dans la nuit .

  22. Une pluie de lumière, de cannelle, de safran…?
    Non, une pluie d’or nous dis tu.

    Pas celui que certains mettent en lingots dans leurs coffres, plutôt de cet or en feuilles très fines qu’on met sur les chocolats de noêl, dont on gaine certains meubles délicatement et des bibelots aussi…

    Pas étonnant que tu ne te sois pas sentie mouillée Quichottine, cette pluie n’est pas d’eau, par contre, si tu passes devant un miroir, tu verras la multitude de minuscules paillettes d’or qui parsèment tes cheveux et ta gorge, comme celles dont se poudrent les jeunes femmes pour les fêtes.
    Juste que ces paillettes là, elles respirent la nuit car chacune d’elle contient un petit coeur qui au contact de la peau d’un humain se met à battre. Et c’est pour ça que tu t’es sentie irrésistiblement attirée par cette pluie, elles avaient besoin de se mettre à vivre grâce à un contact humain.
    En fait, tu es tombée dans un guet-apens, mais… quel joli rendez-vous…
    Bises de la nuit de moi à toi 

    • J’aurais aimé être avec toi, aujourd’hui, pour que tu me dises tout ça, que tu me prouves que ce  n’étaient pas de ces paillettes qui font que d’autres se retournent et rient tout bas.

      Poudre aux yeux…

      Pourtant, tu vois, j’avais tellement envie de croire que les mots étaient faits pour guérir et non pour blesser !

      Tellement envie…
      Mais c’est trop tard maintenant.

      Merci pour tout, Renard. C’était une magnifique rencontre que la tienne.
      Je t’embrasse très fort.

  23. annielamarmotte

    c’est un plaisir que d’explorer ton labyrinthe…..

  24. Le miroir de la nuit urbaine magnifiée par la nature…VITA

  25. ~~ Kri ~~

    Cette photo est tout sauf mouillée détrempée… très belle!

  26. KERFON LE CELTE

    Verlaine devra mettre son imperméable
     et, puisque c’est bientôt la rentrée, revoir sa copie :

    Il pleure dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville ;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur ?
    …/…

    KLC

    • Merci pour Verlaine…

      J’y pensais justement.

      C’est bien la pire peine
      De ne savoir pourquoi
      Sans amour et sans haine
      Mon coeur a tant de peine!

      Merci, infiniment, pour tout, Kerfon.

  27. Salut Quiqui!

    Ah! ENFIN quelqu’un qui partage mon idée de la pluie qui ne mouille pas, c’est la première fois que je fais cette rencontre. Je n’avais encore jamais pu convaincre personne de ce concept… entre Quiki…. entre Kiqui… ça doit être ça, le fil invisible…

  28. c’est une belle photo !!!

  29. J’ai aimé les mains… fascination…

  30. La lumière certes mais surtout la couleur chaude des pavés qui ruisellent sous la pluie! De quoi s’arrêter devant un tel cliché!
    Bises du soir Quichottine!

  31. Bonne journée sous la pluie
    Pas beau ce matin!
    le soleil va peut être finir par nous éclairer.
    Bises.