Le Poète et la Sirène

Aujourd’hui, dans la Bibliothèque, règne un parfum de mystère et de tendresse.

Quichottine a revêtu son « manteau mille pages », c’est certain.

Les visiteurs habituels ont pris place, chacun sur son coussin préféré… ou derrière le pilier où ils aiment se tenir, parfois, lorsqu’ils ne souhaitent pas être vus.

Dehors, la nuit tombe, incertaine. Un papillon-caméléon volette derrière le vitrail de la fenêtre.

Je vous regarde… Vous ne le savez pas encore, mais j’ai fait ma moisson d’images.

Grâce à elles, j’ai une histoire à raconter, des mots qui sont nés de la terre, comme ces personnages que l’on m’a offerts.

Imaginez… D’abord, va surgir de la nuit une petite fille, tranquille, sans problème, sans autres problèmes que ceux qu’elle trouve dans son livre de calcul

Ben non ! De mon temps, à neuf ans, on ne faisait pas de mathématiques… On faisait du calcul et des problèmes… Sur la page du « cahier du jour », solution et opérations étaient séparées d’un trait d’encre, tiré bien droit, à la règle, et non pas à main levée.

On tirait aussi un peu la langue, en espérant que la plume Sergent-major ne baverait pas. Certains avaient, pour cela, plus de chance. Ils n’avaient que des « T.B » dans la marge. Moi, j’avais beau m’appliquer, je n’y arrivais pas… J’étais le plus souvent « passable », et je passais d’une classe à l’autre, bien sûr, mais sans faire de merveilles. Il m’a fallu du temps pour être bonne élève !

Donc, une petite fille, lit… ça aurait pu être une magnifique image de lecture, ce sera l’héroïne de mon conte.

image de Miregi, http://parleschemins.over-blog.com

– Mais… Quichottine ! Enfin ! Ce n’est pas une petite fille, c’est un lutin, un petit lutin ocre rouge… Il est splendide !

Je sais… C’est un cadeau du blog de Miregi. Il y avait même des mots avec cette image. Des mots merveilleux, un tout début de conte.

De passage à Tréguier lors de notre randonnée dans les Côtes d’Armor, BB et moi avons fait une halte dans une librairie. Et là, dans le patio attenant, j’ai rencontré ce lutin de terre ocre, concentré sur sa lecture ! Il a levé les yeux quand j’ai pris la photo.

Je lui ai dit, doucement, pour ne pas le déranger : « C’est pour Quichottine! » et je suis partie sur la pointe des pieds !
  

Vous imaginez ? Un lutin perché sur la fenêtre d’un libraire ? Que pouvait-il y faire d’autre que de lire ?

Il lisait…

– Alors, finalement, ce n’est plus une petite fille ?

Mais non. Puisque vous avez vu que c’était un lutin, un petit lutin ocre, un lutin de ceux qui font surgir de la terre mille merveilles…

– Des merveilles ?

Des merveilles… Il suffit qu’ils aient envie de quelque chose, et rien qu’en y pensant, le désir prend corps.

Tous ceux qui étaient là, visiteurs d’autrefois ou d’aujourd’hui, des plus jeunes aux plus âgés, se mirent à penser à ce qui serait bien s’ils avaient ce pouvoir. Transformer un grain de sable en autre chose…

Mmm… Les plus gourmands échafaudaient des pièces montées nappées de chocolat, de crèmes diverses aux parfums subtils… Les plus avides entassaient des trésors. D’autres se contentaient de faire fleurir les fleurs dans un jardin tandis que ceux qu’ils voisinaient pensaient chaumière ou château.

Il y avait tant de rêves différents que la pièce se mit à grandir, grandir, grandir…

(Elle eût certainement éclaté comme une grenouille si je n’étais pas intervenue.)

Oui, des merveilles… mais pas seulement. Ce lutin-là ne doit jamais être contrarié, il n’a pas le droit d’avoir de mauvaises pensées… Parce qu’elles se réaliseraient aussi !

– Oh !

Chacun imagina alors ce qui pouvait arriver dans une journée « normale »… Nul n’aurait juré qu’il n’avait jamais envoyé son voisin au diable ou souhaité une quelconque catastrophe qui lui aurait donné la bonne excuse pour échapper à l’une de ses corvées… Là encore, les pensées étaient nombreuses et la pièce retrouva immédiatement sa taille normale.

(Les visiteurs l’avaient échappé belle cette fois encore. La Bibliothèque survivrait.)

Mais nous avons de la chance… Ce lutin-là est un doux rêveur. Il n’a que de bons sentiments.
De plus, comme tous les lutins, il ne peut réaliser qu’un souhait par jour… vous vous souvenez ?

Les uns et les autres se regardèrent en essayant de deviner qui trouverait le conte où Quichottine l’avait dit.

(Interrogation orale… mais silencieuse. Surtout ne pas être interrogé. Se cacher, mais sans se faire remarquer… Cela ne vous est jamais arrivé ?)

Ici, notre lutin lisait. C’était le seul moment où il ne contrôlait pas vraiment ses pensées.

Son livre parlait d’un jeune poète qui cheminait en quête d’aventures.

– Il s’appelait Clément ?

Mais non ! Pourquoi ?

– Tu ne t’en souviens plus ? Pourtant, tu as commencé à nous raconter son histoire. Tu sais bien ! Celle de Clément le Troubadour. Encore une histoire que tu n’as pas terminée !

C’est vrai. J’y reviendrai.
Là, ce n’était pas un troubadour, c’était un Compagnon.

– Un « Compagnon » ? Comme à Troyes ?

À Troyes ?

– Mais oui ! Dans ton carnet de voyages ! Tu partais à Compostelle… Mais tu dois bien te souvenir ! Là non plus tu n’as pas fini ! Tu as planté José et ses aquarelles ! Heureusement que Mahina a terminé son lutin, elle… Toi, tu ne nous as même pas dit pourquoi il ne voulait pas être un lutin d’or, c’est une belle vie que de travailler en dormant !

Ah… C’est ce que vous croyez. Ce n’est pas si agréable, vous savez. Nous verrons plus tard. Pour l’instant, mon petit lutin-qui-lisait imaginait son compagnon…

– S’il l’imaginait, il va le créer !

Mais oui. Un compagnon de terre, un jeune poète qui rêvait d’océan.

– Tu nous le montres, ce « compagnon-marin-poète » ?

Bien sûr ! Je l’ai trouvé chez Sylviane.

Image de Sylviane, portofolioms.over-blog.fr/article-36303890.html

Il y cherchait une sirène.

– Une sirène ? Mais ce n’est pas chez Sylviane qu’il aurait dû aller ! Il aurait dû se rendre un dimanche chez Siratus… Ou peut-être chez certains de ses blogamis qui lui en envoient chaque fois qu’ils en trouvent. Que faisait-il d’autre là-bas ?

Il écrivait des poèmes, comme le Ca
valier.

– Le cavalier ? Encore un autre blogopote inconnu ?

Non, un blogopote disparu… un qui s’est transformé, de blog en blog et qui s’est échappé de la blogosphère.

Mais, curieusement, certains de ses billets traînent encore sur OB. J’en ai recopié un, juste pour vous montrer et que j’en garde une trace quand ils auront tout effacé.

Bouteille à la mer

Sur la plage de sable blanc je lance des bouteilles
Vers toi jolie sirène par delà l’archipel
Voguent, voguent aux vents, remontent les courants
Vers ton rocher d’attente où tu t’es endormie
Parée de mille patelles, de couteaux et d’ormeaux
Coquillages bruissants en papillons de mots
Qui viennent sur chaque écaille caresser mes baisers
Et laisser sur ta peau tous mes sens interdits

Un Cavalier

Il était triste… Le petit lutin-qui-lisait avait dû refermer son livre avant d’avoir terminé son histoire.

– Pourquoi ?

Parce que Miregi l’avait pris en photo.

– Ah oui ? Ça l’avait dérangé dans sa lecture ?

Non, pas du tout. Mais, comme il n’avait jamais entendu parler de moi, il a voulu en connaître un peu plus. Il a retourné toutes mes étagères… Il a mis une pagaille pas possible sur mon bureau !

– Tu lui en veux ? Tu l’as chassé ?

Non, ce n’est qu’un petit lutin, un doux rêveur, un peu malicieux parfois, mais pas méchant du tout.
Je lui ai rendu son livre après l’avoir lu.

– Tu l’as lu ?

Mais oui. De toute façon, il ne pouvait rien faire avant le lendemain. J’avais le temps.

– Et alors ? Il a retrouvé le « marin-poète-compagnon » ?

Bien sûr ! Il lui a dit où trouver sa sirène…

– Il sait donc tout ?

Mais non, pas tout à fait. Là, il lui a fallu l’aide de Muad.

– Tu ne peux donc pas t’empêcher de nous enquichottiner tous dans tes billets ! Que vient faire là Muad ?

Il m’a montré le chemin, pour l’image.

La sirène était chez Elise. Elle attendait celui qui viendrait, magnifique au milieu de ses sœurs, à Eze.

Image d'Elise, http://intourist.over-blog.com/article-36119104.html

– Mais ce n’est pas une sirène !

Ah non ? Vous êtes sûrs ? Pour le savoir, il faut aller chez Elise et cliquer sur ses images, on peut les voir en très grand.

… Vous avez raison, ce n’est pas une sirène, mais… Mais qu’aurait fait notre « Compagnon-poète-marin » d’une sirène ?
Là, il put la courtiser, la séduire… et l’emmener bien loin sur l’océan, sur un immense voilier.



(Mon histoire est finie… mais je n’oublie pas que d’autres attendent leur conclusion.
Bien sûr, comme toujours, les liens dont j’ai enquichottiné ce billet ne sont pas indispensables. Ce sont seulement des chemins que je vous montre et que vous pourrez suivre – à votre gré – lors de ma prochaine absence.)

164 réponses à “Le Poète et la Sirène

  1. Et une fois de plus tu sais nous embarquer dans ton imaginaire avec bonheur. Heureuse qu’une de mes photos puisse te servir dans cette histoire. Merci pour le lien ma chère Quichottine.
    Bisous et doux week end, Syl

  2. Joli conte bien écrit ..

  3. christine

    J’espère que notre « marin -poète -compagnon »  fut très heureux avec sa promise et vécurent très longtemps amoureux                         bonne et belle nuit  bisous

  4. Qu’il est mignon ce petit lutin-liseur, Quichottine…comme j’aurais aimé avoir le même sur la fenêtre de ma librairie…
    Tu veux bien que je te l’emprunte pour peupler mes rêves cette nuit?

    • Je veux bien te le prêter… mais il n’est pas vraiment à moi, il est à Miregi.

      Je pense qu’il sera sur son blog bientôt.

      Je le trouve fantastique !

  5. une belle histoire avec les liens a suivre. non je suis aller 2 X dans ce parc bon samedi qing et rene

    • Il y a toujours des liens… mais je ne crois pas que ceux qui les suivent soient déçus.

      Passez une belle fin de semaine. Merci pour ta réponse.

  6. Bonjour Quichottine,j’ai toujours trouvé que tu en avais de idées pour écrire.merci de ton beau commentaire,oui,je suis contente d,avoir rencontré des blogopotes qui étaient virtuels et qui sont devenus des visages et des amies.
    Bonne journée Quichottine et à bientôt.

    • Ces rencontres sont fantastiques !

      … et quand elles sont suivies d’amitié, c’est vraiment bien.

      Bonne journée à toi, Nadia.

  7. Et voila, je me suis encore laissée embarquer dans ta belle histoire en cliquant à droite et à gauche ! Maintenant, je vais être à la bourre … lolll
    Bon week-end ! Bisoux.

    • Oh… j’en suis désolée. Ici, je ne pense jamais au temps, je le devrais.

      Bon weekend à toi aussi, Dom. Bisous doux.

  8. Il me fait penser ce petit lutin ocre aux petits lutins vus lors d’une expo au jardin de campagne. Ils ne lisaient pas , il étaient perchés aussi sur un mur et pêchaient dans un étang…… Peut être ont ils attrapé une sirène…. Bisous

  9. Magique, ton univers tes photos sont magnifiques !!! et trés poètiques…
    Bonne journée…
    Mes blogs
    http://passionnature78.canalblog.com/ & http://passionphotos78.canalblog.com/

    • Elles ne sont pas à moi… mes blogamis me les prêtent à l’occasion, comme ici.

      Merci de ton passage et bienvenue en Quichottinie.

      Je suis passée chez vous.. les images sont superbes ! Bravo pour ces deux très jolis blogs.

  10. bon samedi. gros bisous a toi

  11. sirène ou pas, la sirène d’Elise est très belle et attirante

  12. Es tu en train de nous concocter, un jeu de piste, pour ta prochaine escapade ?

    Bonne fin de semaine, Quichottine, bises de nous deux.

    • En quelque sorte… Je vais être obligée de m’éloigner un peu de mon écran… alors, il faut que je vous donne un peu de lecture avant

      Merci, Patriarch. Bonne fin de semaine à vous deux. Bisous affectueux.

  13. Ce n’est pas une sirène mais elle en a la fluidité… Les courbes sont belles et douces. Oui, vraiment, elle pourrait être une princesse des mers…
    Bises
    Marie

    • Je l’ai, pour ma part, trouvée merveilleuse. Elise a eu la gentillesse de me la prêter.

      C’est forcément une princesse.

      Merci, Marie, bises à toi.

  14. ah si ce petit lutin pouvait m’aider et aller sussurer des calins à mon  petit-fils qu’on ne me permet pas de voir !!!
    bises

    • J’aurais aimé qu’il pût… vraiment.

      On ne devrait jamais empêcher les liens de se créer entre un enfant et sa mamie.
      Je t’embrasse fort.

  15. ah si ce petit lutin pouvait m’aider et aller sussurer des calins à mon  petit-fils qu’on ne me permet pas de voir !!!
    bises

  16. Un bel imaginaire où pour ne pas te perdre tu sèmes des blogs, comme un autre qui semait des cailloux. A+

    • Tu me fais rire avec ce petit poucet…Mais j’avoue que c’est un peu vrai. Je n’aime pas perdre mon chemin vers ce que j’ai découvert ou que l’on m’a fait découvrir.

      Passe une belle journée.

  17. me voy con la sonrisa en un sabado gris… sirenas con duendes, estatuas con miradas tiernas… Misterios
    bon week end quichottine

  18. J’irais bien à la recherche de sirènes, un jour sans doute, je partirai plonger dans des mers tropicales à la rencontre de quelques lamantins, tu sais ces vaches des mers, si câlines et qui chantent fort bien.
    Euh! c’est un rêve du bout du monde, mais peut-être qu’un lutin nageur m’apprendra à plonger.
    Qui sait?

    Bisous plein ma Quichott’ chez qui je rêve tout haut.

    • Oui… je sais pour ces vaches marines… Tu avais lu, toi, le poème de Clerval ? Comme je regrette ne pas avoir eu le temps de le sauvegarder celui-là !

      Je ne sais pas si tu apprendras à plonger, pour moi, ce ne peut être qu’un rêve, mais c’est un joli rêve.

      Et puis, j’ai de la chance, je connais une sirène…

      Bisous plein ma Polly. J’aime bien ton rêve.

  19. NOn! ce ne sont pas des sirènes qui surpombent la mer depuis leurs jardins … Mais pourquoi cette belle jeune famme n’a-t-elle pas de mains ?  Peut-être qu’Elise le sait …

  20. coucou, encore un magniifique article qui nous fait voyager en quelques clics, c’est excellent
    Je te rassure, le calcul et les problèmes se font toujours sur le cahier du jour, tiens d’ailleurs j’ai du le signer hier soir ce fameux cahier du jour

    bisous et bon week-end

    • Je pense que cela dépend des écoles… Chez toi, ils n’ont pas de fichier pour les mathématiques ?

      Bisous et bon weekend à toi aussi.

  21. Que de découvertes, je découvre et redécouvre tes histoires, de nouveaux blogs, et encore des souvenirs avec les problèmes, les traits bien droits… je m’installe confortablement sur un petit coin de banc pour rêver encore un peu. Bises

  22. Va pour le petit lutin ocre, mais j’aimais bien la petite fille. Mes résultats au primaire étaient moyens aussi, je regardais trop par la fenêtre. Belle histoire et merci pour les liens. Bon dimanche.

  23. Le temps passe comme un feu de paille… alors ce passage éclair pour te souhaiter un bon dimanche et une bonne semaine.

  24. Bon dimanche ! Bisoux.

    dom

     

  25. Quelle imagination Quichottine !

    Travailler tout en dormant ?
    Cela voudrait dire qu’il faille dormir encore et toujours puisque le travail est constant ?!
    Il serait triste tout de même de ne vivre que par le biais du pays des songes…
    Mais il est triste de se dire que le travail nous empêche de nous épanouir comme bon nous semble…
    Travailler ? Oui ! mais… car il y en a un… MAIS ne pas finir aliéné(e) !
    Etudier ? Oui ! mais ne pas nous pénaliser pour nos faiblesses…
    Quelle tristesse parfois de penser à tout cela…
    Heureusement que l’on retrouve réconfort dans des endroits où le merveilleux prend place, que ce soit dans le livres ou sur les pages de camarades virtuel(le)s…
    Est-ce suffisant ?
    Pas toujours.
    Ainsi : « Penser Blanc ! Penser Blanc plutôt que Noir… la voilà… J’y suis… Le gris m’apaise. »

    A bientôt Quichottine.

    • Je sens qu’il me faudra récrire ce conte un jour…

      Je t’embrasse très fort, AneverBeen. Le gris me plaît quand il vient de toi.

  26. CES MOTS ME FONT REVER…
    ILS S’APPARENTENT AU BONHEUR..
    DE LIRE … DE M’EVADER ….
    BRAVO…..
    BON DIMANCHE
    LORENT

  27. si tu veux certaines photos je te les envoie avec plaisir ? bon dimanche qing et rene

    • Je ne manquerai pas de t’en demander lorsque j’aurai besoin de l’une d’entre elles. Elles sont très belles.

      Bon dimanche à vous.

  28. j’aime ces vivantes statues
    j’aime ces partages
    j’aime les mots d’ici
    belle journée

  29. Un compagnon poète marin … ne peut que rencontrer une sirène ! Non, mais ! 🙂

  30. si ils ont un fichier de math, CAP MATH, il est super bien fait en plus
    mais malgré ce fichier, ils font des excercices sur le cahier du jour
    et pour correction
    1 point vert l’ élève a compris
    1 point jaune, = 1 ou de fautes
    1 point orange  quelques lacunes
    1 point rouge, c’est la cata

    bisous

  31. pour l’instant le départ est bon, très bon même, elle super motivée, j’espère que ça va continuer même en géométrie, Océane qui est aussi que sa mère et bien cette année elle a énormément progressé

    justement j’allais jeter un petit coup d’oeil sur les devoirs et leçons

    bisous

  32. une histoire que j’ai pris plaisir à lire et qui présente beaucoup de monde, c’est une belle et riche idée que tu as eu

  33. je reviens de petites vacances,et j’ai un retard fou dans mes lectures…demain je prends mon temps!!
    bonne nuit à toi Quichottine

    • Merci, Angel, je sais que tu es revenue.

      Moi, je suis en train de prendre un énorme retard dans mes réponses, mais je ne peux pas faire autrement…

      Passe une belle soirée. Merci.

  34. Comme, de toute façon, tu avais déjà dérangé le lutin ocre, je n’ai pas eu trop de scrupules quand la porte de la librairie à grincé sa protestation pour mon arrivée tardive. C’est vrai que tu as laissé quelques jeunes gaillards sur le bord du chemin de tes histoires, mais celui-ci a eu la chance de trouver une bien belle compagne, d’ocre et de terre comme lui (j’avais trouvé cette photo surprenante), pour l’emmener sur un voilier aux couleurs semblables. J’espère que leur amour brûlant, tels la flamme du potier, les rend invulnérables, car terre et eau ne font pas bon ménage ! Mais après tout, dans un conte, tout est possible…

    • Sourire…

      J’aime quand tu me suis dans mes voyages. Tu vas au-delà de mes propres mots, et ça me plaît !

      C’est vrai que la terre et l’eau ne font pas bon ménage, généralement. Mais, là, je suis sûre qu’ils ne craignent rien. Tout est possible en Quichottinie.

  35. tu as raison la Chine est un pays riche en decouverte, Dany nous telephone souvent depuis la France bon lundi qing et rene

  36. Bon début de semaine ! Bisoux.

  37. le poête, la sirene et le lutin d’ocre, quel titre…

  38. Merci Quichottine pour cette belle histoire, un vrai régal,  et les photos qui l’agrémentent.
    Bon lundi.
    Bises 

  39. Wahou ! Quel joli conte ! Si tu aimes l’écriture, je t’invite à participer à une aventure littéraire où tu pourras faire marcher ton imagination: « écrivez l’histoire »… Une histoire est commencée, et les internautes ont une semaine pour faire des propositions de suite…
    A Bientôt !

    • Merci.

      Merci également pour ton invitation, mais, même si, en raison de ta première visite, j’aurais peut-être dû faire un effort, là, je ne peux pas du tout.

      J’en suis navrée… mais, d’un autre côté, tous les visiteurs habituels pourront le confirmer, je n’aime pas les consignes et je participe rarement aux défis, même des communautés auxquelles je suis inscrite.

      Merci pour cette visite.

      Passe une belle soirée.

  40. J’adore le lutin de terre ocre qui semble effectivement lever le bout du nez juste pour la photo… savait il sans doute déjà à cet instant qu’il serait un jour la star d’une de tes histoires.
    Bisous à toi, Syl

    • Je ne sais pas s’il le savait… Mais, en tout cas, moi, je trouve ces photos magnifiques. Ce petit-lutin-là, je l’aurais bien mis dans ma valise !

      Bisous à toi aussi.

  41. Tu ne tires plus la langue en écrivant ?

    Et puis tu n’as plus que des « TB » maintenant…

    Je t’embrasse

    • Si, ça m’arrive encore, lorsque je dois m’appliquer…

      Je me note moi-même, maintenant, c’est plus simple. Mais j’avoue que j’aime bien lorsque mes visiteurs ont l’air heureux de me lire.

      Je t’embrasse

  42. Un petit lutin rêveur et doux, c’est ce qu’il fallait à ta Quichottinie…

  43. Je vais sûrement oublier la moitié de ce que je veux dire…La photo de Sylviane, elle est magnifique ! J’ai compris, il faudra que j’aille faire un tour chez elle…Tu me donnes du travail, hein, Quichottine…Et le poème du Cavalier…Les papillons de mots…Superbe ! La dernire phrase aussi ! Superbe !
    Dis…Tu ne serais pas conteuse par hasard ? Pour de vrai…
    Je t’embrasse, pour de vrai…Même si je suis loin…

    • Le poème du Cavalier fait partie de ceux que j’avais aimé… beaucoup.

      Rire… oui, je crois qu’il y a deux ans que j’ai décidé de l’être…

      Je t’embrasse, Petit Poucet. Tu n’es pas loin, juste derrière l’écran.

  44. Merci de ta visite sur mon fil du haut des monts vosgiens..
    D@net.

  45. encore une belle histoire qui nous emmène sur les chemins du rêve! j’aime beaucoup ce lutin-liseur, et la sirène qui n’en est pas une est très finement  sculptée
     je vois que toi aussi tu as eu des soucis avec la plume sergent-major!!
    J’en ai reçu des coups de baguette sur les mains à cause des tâches d’encre!!
    bisous

    • Sourire… C’est vrai que je n’ai pas aimé ces plumes-là.

      Mais bon, nous avons eu de la chance, ensuite il y a eu d’autres moyens d’écrire !

      Les coups de baguette sur les doigts, je les sens encore… Les maîtresses de ce temps-là avaient moins de scrupules.

      Bisous à toi et merci pour ce partage de souvenirs.

  46. Tu sais quoi ? Au fur et à mesure que je lis une de tes histoires, j’ai comme l’impression de décoller de ma chaise vers un pays merveilleux !

    Bonne journée ma reine des histoires.
    Bisous

    • Chouette ! Tu sais quoi ? J’aime bien quand tu décolles !

      La vie est difficile, alors, les histoires, c’est pour nous la faire oublier.

      Merci, ma Léa. Je suis contente que tu sois là.
      Bisous tout plein.

  47. Joli billet enquichottinant 
    Take care, Amielle !
    Gros bisous, tout plein

  48. Curieux je ne puis lire ta réponse à mon com, car de toutes les manières que j’essaie, en bas il n’y a pas les chiffres pour aller aux autres pages des coms, c’est la première fois…je reste sur ma frustration alors

  49. Un lutin , un poête , un marin et une sirène …
    Et vogue l’imaginaire !…
    Au fil des flots d’Ami(e)s
    OBéen(ne)s …
    Ici, la mer tu humes,
    Car, si vague a l’âme,
    Nul brisant ne viendra à bout de ton enchantement !…

    Un petit coucou et les bises du farfadet

  50. Merci pour ces beaux mots tout en finesse, illustrés d’images sculptées à dimensions très humaines.

  51. Bonsoir douce Quichottine, j’ai bien aimé ce billet et quel joli lutin terre de sienne.. lui aussi aime lire .. pour le voeu comme je suis gourmande je demanderai des pièces montées nappées de chocolat mais aussi des fleurs et encore des fleurs.
    De bien belle statues en Quichottinie aujourd’hui mais j’ai aussi craqué sur le poème du cavalier.. je m’en vais le conter à une sirène.!

    Bonne soirée avec une pièce montée de bisous
    le matelot de la galère

    • Des fleurs, des fleurs… et aussi plein de jolis papillons !

      …ça, c’est certain.

      Bonne soirée à toi aussi, Chantal. Gros bisous.

  52. voilà une bien jolie naissance, celle d’un lutin ocre qui dépoussière les étagères, moi je l’aime bien, il avait l’air rudement sage perché sur sa fen^tre ….

    • Et encore, tu ne l’as pas vu chez Miregi (l’article sur Tréguier n’était pas écrit)… en plus grand chez eux, il est splendide !

      Je l’aime bien aussi.

  53. Un lutin poète qui nous invite sur des chemins de traverse….. Dieu que c’est agréable de se perdre en Quichottinie !!!  Que la journée te soit douce et ensoleillée, ma dame des livres.

    • Merci, Decrypto.

      Je suis heureuse que tu aies choisi ce conte pour me laisser ton message. Merci.

      Belle journée à toi aussi…

  54. Merci pour ce joli conte Quichottine. j’ai de nombreux cahiers avec des contes et hsistoires commencées et pas souvent finies. Bisous

    • Tu en avais parlé… n’envisagerais-tu pas de les terminer ?

      Et ne pourrais-tu pas penser à l’édition des autres ?

       

      Bisous et grand merci pour tes mots.

  55. christine

    J’espère que notre « marin -poète -compagnon »  fut très heureux avec sa promise et vécurent très longtemps amoureux                         bonne et belle nuit  bisous

  56. Et voila, je me suis encore laissée embarquer dans ta belle histoire en cliquant à droite et à gauche ! Maintenant, je vais être à la bourre … lolll
    Bon week-end ! Bisoux.

  57. me voy con la sonrisa en un sabado gris… sirenas con duendes, estatuas con miradas tiernas… Misterios
    bon week end quichottine

  58. J’irais bien à la recherche de sirènes, un jour sans doute, je partirai plonger dans des mers tropicales à la rencontre de quelques lamantins, tu sais ces vaches des mers, si câlines et qui chantent fort bien.
    Euh! c’est un rêve du bout du monde, mais peut-être qu’un lutin nageur m’apprendra à plonger.
    Qui sait?

    Bisous plein ma Quichott’ chez qui je rêve tout haut.

  59. Bon dimanche ! Bisoux.

    dom

     

  60. Bon début de semaine ! Bisoux.

  61. Tu sais quoi ? Au fur et à mesure que je lis une de tes histoires, j’ai comme l’impression de décoller de ma chaise vers un pays merveilleux !

    Bonne journée ma reine des histoires.
    Bisous

  62. Muad Dib

    Coucou Quichottine, c’est une très jolie histoire et l’image que je ne connaissais pas encore, celle du lutin ocre est vraiment splendide.
    Tu sais, je penserais à ton histoire cet après-midi dans les rues de Clisson la médiévale et j’espère que je pourrais croiser quelques lutins amateurs de musique …
    Je te souhaite une très belle journée.
    Bises,

    • Miregi me l’a envoyée par mail… mais j’espère qu’ils la mettront sur leur blog tout bientôt. Ainsi, je pourrai faire le lien avec leur billet sur Treguier. Je pense que ce sera le prochain.

      Je te souhaite une belle journée à Clisson. i tu fais des photos, je sais qu’elles seront magnifiques !

      Bisous Muad.

  63. J’adore la première… et j’y vois bien une petite fille ! ça me plait l’idée d’une petite fille !

  64. Bonjour Quichottine,
    Ton récit truffé de références est original !
    Je te souhaite un bon week-end !
    Bises de la Sarthe
    Elise

    • J’espère qu’il t’a plu.

      Passe un très bone weekend toi aussi, merci encore pour cette merveilleuse image.

      Bises à toi.

  65. Des chemins…où j’aime me perdre… sourire… mais chez Miregi, il faudra que je fasse tout le blog…je n’ai pas trouvé le lutin ocre si beau… que je m’essairai bien si un jour j’avais un peu de temps… à reproduire (si tant c’est possible…!!) en terre… petit lutin qui nous entraine dans le secret de son livre….

    • Non, tu n’as pas besoin de tout relire… Le lutin ocre n’y est pas encore, mais ça ne saurait tarder, ils sont en train d’arriver à Tréguier dans leur récit de voyage.

      J’ai beaucoup aimé cette image… et Mirégi ont été vraiment gentils de me l’envoyer en avant première.

      Sourire pour toi aussi, Mahina.

  66. Petite Elfe

    Juste un petit bonjour car je manque de temps… je vais faire un petit tour sur le Circuit des lavandières qui est inauguré cet après-midi dans ma commune… et j’y participe à ma façon près d’un lavoir… tout près de chez moi.
    Mais tes histoires de lutin sont toujours très symapthiques. J’irai me « perdre » dans ton labyrinthe de liens ce soir… Non, pas me  perdre, m’aventurer, car chaque chemin est une découverte toujours fort enrichissante.
    A bientôt pour la prochaine histoire de lutins..

    • Merci d’être passée malgré le temps qui se fait trop court.

      J’espère que ton samedi était à ta convenance.

      Je te souhaite un beau dimanche,Petite Elfe.

      Edit : J’ai effacé tes deux commentaires d’aujourd’hui. Mais je ne pense pas que c’était ridicule. Tu sais, il se passe de drôles de choses sur OB. Normalement, ses textes ne devraient plus apparaître. Je pense qu’ils ne seront plus là à la prochaine mise à jour et que mes liens seront alors caducs. Merci de t’en être inquiétée.

      C’est vraiment gentil.

  67. j’ai vu que tu étais intéressée par ma dernière photo – donne-moi ton adresse mail à cette adresse et je te l’enverrai – bises et bon we
    http://www.digipills.com/cerbermail/?r6snr5Vu9c

    • Je te l’ai envoyée. Mais elle est dans le commentaire laissé chez toi, il suffit, dans ton administration, de cliquer sur « afficher toutes les informations ».

      Merci, Kate. Ta photo est splendide !

      Bises à toi aussi. Passe un beau dimanche.

  68. Une belle légende également que celle des sirènes ! Et il y avait certes des plumes Sergent-majour, mais également des Gauloise, plus plates. Tu m’as replongé sur les bancs de la primaires
    Bises Quichottine
    Nettoue

  69. bien calée sur mon coussin, j’ai savouré cet instant de magie que je trouve chez toi. Va falloir que je recherche dans mes photos car en vacances j’ai pensé à toi car j’ai trouvé une siréne dans un endroit inhabituel et un cavalier espagnol qui m’a fait pensé à…mais oui don Quichotte. Bon samedi ensoleillé avec des bigs bises

    • Pardon ! Ton commentaire était resté sans réponse…

      C’est si gentil d’avoir pensé à moi.

      Passe une belle semaine, Lili. Bisous.

  70. bien calée sur mon coussin, j’ai savouré cet instant de magie que je trouve chez toi. Va falloir que je recherche dans mes photos car en vacances j’ai pensé à toi car j’ai trouvé une siréne dans un endroit inhabituel et un cavalier espagnol qui m’a fait pensé à…mais oui don Quichotte. Bon samedi ensoleillé avec des bigs bises

  71. Alors, Dona, ds un dédale de rencontres et de mots…Les lutins t’ont jeté un sort…Ils te poursuivent inlassablement pour que tu t’occupes d’eux. Ils sentent ta bonne âme…Bises et merci pur ttes ces paroles. VITA

    • Merci à toi… et navrée de ne pas avoir répondu plus tôt à ton si gentil commentaire.

      Je crois que me lutins farceurs me l’avaient caché !

      Bisous, Vita, passe une belle soirée.

  72. J’ai failli perdre le fil en route mais … comme je suis une Elfe, je me suis assise discrètement près du lutin ocre et j’ai lu … tu sais quoi? dans le livre du lutin, c’était ton histoire contée ici … comme dans « Une histoire sans fin »
     Bisous Elfiques

  73. Heureusement que je passe toujours quand j’ai fait un maximum de visites, car une fois ici, je ne vois plus le temps passer…
    J’étais là aussi, sur mon coussin contre un mur pour soulager mon dos, je crois que je vais m’inventer un fauteuil spécial pour la bibliothèque si tu le permets, comme ça, je serai mieux pour écouter…
    Le lutin ocre est une merveille, et je comprends qu’il ne soit pas resté seul bien longtemps… mais j’espère qu’il reviendra de temps en temps nous conter ses créations.. 
    Merci pour cet heureux moment Quichottine, et que ton dimanche soit heureux.
    Bisous doux 

    • Il n’y a plus de temps en Quichottinie… c’est vrai. Merci de le sentir ainsi.

      Un fauteuil spécial ? Ne t’en fais pas, je vais te prêter le mien. Mais tu peux, bien sûr apporter le tien, il  a de la place.

      Le lutin ocre est très beau. J’espère que Mirégi le mettra bientôt sur leur blog que je puisse affiner le lien.

      Merci à toi, Renard, que ton dimanche le soit aussi.
      Bisous doux

  74. Bon dimanche !
    De belles photos bien accompagnées de mots!

  75. Muad Dib

    Coucou Quichottine, juste pour le plaisir de te déposer cette image qui m’a tant plu hier soir.
    Je te souhaite un très beau dimanche soir.
    Gros bisous et à bientôt,

  76. j’ai rencontré cette petite fille dans mon livre de contes
    elle avait le nez rougi par l’attente de la lune
    qui pourtant là haut lui faisait un pied de nez
    mais alors, dès que ses yeux baissés, caressaient la dernière des roses
    le petit lutin se leva
    tiens …mais d’où sors tu donc habillée en étoile  ?  tes yeux ont la couleur d’automne
    et tes sabots sont en neige déjà
    je vais à l’école répondit elle
     mais mon amie la lune a perdu son cahier, je ne peux plus écrire à mes amis poètes

    ils ont perdu mon adresse, ont oubliés mon nom
    alors j’attends que mon amie Quichottine me sorte de cet embarras de son trait majestueux de plume qui longtemps me fait r^éver
    en attendant je contemple l’azur et j’attends un poète avec sa baguette pour m’emporter au loin…..

  77. C’est très sympa, ces petits voyage en Quichottinie
    Bisous et bonne journée
    Nettoue

  78. Quoi de plus romantiques que les tribulations entre un poète et une sirène!!
    Bises Quichottine, bonne fin de journée!

    • C’est vrai… Je ne sais trop comment cela finira, mais je leur souhaite beaucoup de bonheur.

      Bises et bonne fin de journée à toi.

  79. bizarre, bizarre… vous le dites…  jolie petite histoire, les femmes sont si reines, et les lutins tant arlequins.

    bisous tétraoliens 🙂

  80. J’aime aussi  beaucoup le texte de la bouteille à la mer.

    Continue à nous faire partager tes chemins.

    • Je l’ai trouvé très beau, la première fois que je l’ai lu.

      Ce chemin-là a beaucoup déménagé… c’est dommage.
      C’est plus difficile de créer des liens.

  81. merci poucet rêveur pour tes appréciations sur mon poème sirénien

    quand je pense que je l’avais à une sirène mis un jour en commentaire lutin. elle a bien fait de me le faire sortir du tiroir. c’est un de mes préféré, depuis…

    aïe aïe mes chevillettes

    bisous bobinettes à tous ici

    • C’était l’un de mes préférés…

      Mais comment mettre des liens qui aussitôt mis disparaissent ?

      Tes chevilles ne gonfleront pas puisque c’est la vérité.
      Bisous pour toi.

  82. mince j’ai oublié le lien sur mon poème

    http://tetrao-dom.juan.over-blog.com/page/-1770542.html

    bisou bis repetita

  83. plutôt ici ça marchera mieux… sourire

    http://tetrao-dom.juan.over-blog.com/pages/Bouteille_a_la_mer-1770542.html

    bisous errata

  84. Les sirènes ne se transforment t’elles pas en belle jeune fille a la fin des contes ?

    peut être que c’est bien sa sirène finalement va savoir ^_^

    • Si, bien sûr… Tu vois, quand j’ai vu cette photo grâce à Muad, j’ai tout de suite pensé à une sirène… elle devait l’être avant de s’être transformée pour charmer notre marin !

  85. Quichottine

    J’ai modifié ce jour le lien vers Miregi.
    Leur article sur Treguier vient de paraître.

    http://parleschemins.over-blog.com/article-36942187.html

  86. Alain-Julien BENITEZ

    Image and video hosting by TinyPic

    Je me laisse entrainé par tes belles histoires .